Partagez|

[Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines.

Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Ven 15 Nov - 14:24


    Conte Un: L'Oisillon et l'Illusion

    Miséricorde avait parlé. Elle vous avait condamné ; condamné à un jeu du papa et de la maman que ton esprit juvénile et incomplet ne comprenait pas bien.
    Il était question de retrouver la mémoire disparue, celle qui te ferait passer d'enfant à directeur. Il était question de jouer son passé, de décors et d'acteurs. Mais lequel choisir?
    Tu n'en savais rien mais inconsciemment ton esprit avait déjà fait ce choix . Ils étaient deux : il y avait cette jeune femme, la trentaine surement, calme dans la foule. Instinctivement, tu l'avais nommé Mathilde,  et tu l'aimais comme une soeur car à ta mémoire, c'est ce qu'elle était.  Il y avait cet adulte aussi, celui de l'âge de ton aînée, qui t'avait pris sur ses épaules, et qui même sans prénom, réveillait en toi  le respect, la méfiance et un attachement  ambiguë. Ils étaient là tous les deux, certains qu'ils t'aideraient, que vous vous reconnaîtrez.

    Un air résonna, Clé de fa si loin perchée au-dessus du sol, balade désarticulée d’un piano , pizzacato d’un cello. ça t'éclata à la figure comme une madeleine de Proust.

    Les décors changèrent. Les boiseries et le grand piano d'un salon remplacèrent la place d'Espérance, les visages noires et blancs des photographies se substituèrent aux mille et un visage des enfants désemparés.
    Tu étais chez toi, dans ton cocon vieillot et chaleureux. En seuls camarades restaient Mathilde et l'homme sans prénom.

    Entièrement submergé par le souvenir, tu te précipitas vers "Mathilde", enserrant son grand corps dans tes petits bras, ta tête brune arrivant à la hauteur de sa poitrine.

    "J'ai peur... Mathilde... Tout va trop vite, tout change... Je veux pas que tu partes * (*en français)"

    Tu avais envie de pleurer mais sèchas tes larmes avant qu'elles ne puissent couler. Les garçons ne pleuraient pas.
    Ton étreinte se resserra à la recherche d'un peu de douceur, de ta si chère grande-sœur.



Voila, voila~~ une petite réponse et les choses à faire vous éclateront à la figure!

_________________
Louve
Messages : 171
Date d'inscription : 26/05/2013
Localisation : Près des enfants

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Entrave: Peur des hommes
Métier: Interprète pour les nouveaux
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Jeu 13 Fév - 12:54

Louve n’eut pas le temps d’envisager quoique ce soit que déjà le décor avait changé. Hagarde, elle observa autour d’elle cette pièce emprunte de mélancolie qui n’évoquait pourtant pour elle que de la curiosité. Elle détailla les photos, et y reconnu l’enfant. Bird avait donc créé cet univers. Mais avant même qu’elle ait pu analyser d’avantage la situation, le concerné se précipitait vers elle, l’enserrant. Ce contact si soudain avec un être qu’elle méconnaissait lui parut étrange. D’autant plus qu’une cascade de sentiments qu’elle n’aurait jamais cru éprouver à son égard s’empara d’elle.  Un peu déboussolée la belle fixa l’enfant, et son corps réagissant par instinct, passa une main dans ses cheveux, tandis qu’un air doux se fixait sur son visage.

*Mathilde ? Il me prend donc pour elle ? Que je parte ? Alors qu’on vient d’arriver ? *

- Allons, allons, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Tu sais bien que ce n’est pas définitif, si je pars, et puis tu es grand maintenant.  

Un sourire entendu se peignit sur ses lèvres,  alors que ses doigts passaient entre les mèches brunes dans un massage réconfortant. Ses iris bleutés remontèrent ensuite fixer la seule autre silhouette qui avait été entrainé dans le souvenir de Bird : Victor.  Il lui parut un peu plus perdu qu’elle, mais tout bouleversé qu’était l'enfant, elle doutait qu’il s’en rende compte de suite. Bien qu’elle ne comprenne pas bien son rôle non plus, le fait qu’ils soient là tous les trois, avait généré à un nœud dans son ventre.  Au fond de cette boite de Pandore, Bird devait-il réellement trouver de l’espoir ?
Masquant ses craintes avec une habileté qu’elle ne pensait pas détenir, elle contempla l’enfant en ajoutant d’un ton conciliant :


- Allez fais-moi un grand sourire.

Pour l’encourager d’avantage, elle souleva son menton et caressa sa joue :

- Si on mettait un peu de musique, hum ? Qu’est-ce que tu veux écouter ?

Pourquoi de la musique ? Elle l’ignorait. Peut-être pour avoir une excuse pour faire intervenir Victor. Il y avait un piano dans la pièce, peut-être serait-il en jouer ? Ou peut-être pouvait-il faire apparaitre son violon ? Maintenant qu’ils étaient certains d’être dans une partie du reflet après tout…

_________________



Dernière édition par Louve le Mar 25 Mar - 12:30, édité 2 fois
Victor
Messages : 121
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 24
Localisation : Au creux de l'oreille

Feuille de personnage
Âge: 20
Entrave: Depressif chronique
Métier: Violoniste/Compositeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Ven 14 Fév - 8:43

Victor n’avait pas quitté des yeux le jeune Bird. L’enfant semblait être la pièce maitresse de ce coup de théâtre. Un jeu qui avait le gout de souvenirs. De ses souvenirs. Louve, également présente, semblait déjà s’être glissée dans la peau de son personnage. Mathilde. Ainsi se nommait-elle dans cette réalité. Et lui ? Quel était son rôle ? Ce dernier lui fut tout désigné lorsque Mathilde suggéra à l’oisillon d’écouter un morceau. Victor se tourna tout naturellement vers l’unique instrument de musique présent dans la pièce. Il alla s’asseoir devant le piano, et releva la tête vers le pupitre. Des feuilles au papier jaunit lui faisaient face. Le feuillet regroupé quelques partitions aux mélodies oubliées. Après une lecture rapide de son contenu, il le reposa devant lui, adressa un regard à Bird, et se posa un instant dans le brun de ses iris, puis revint au feuillet, et, plaçant délicatement ses mains sur le clavier, fit couler les notes au bout de ses doigts.

D’abord, à tatillon, Victor joua à rythme lent, lisant la partition au fur et à mesure, puis, sans même s’en apercevoir, il prit son envol, et n’eut bientôt plus besoin d’en déchiffrer les signes. La mélodie qu’il jouait lui semblait dictée par un autre, il avait comme une impression de déjà vu, comme s’il n’était plus tout à fait lui-même, ni tout à fait un autre. Elle était inscrite en lui, et ses doigts se baladaient sur les touches noires et blanches tel un automate. Ce piano n’avait que trop raconté la combinaison des symboles qu’il jouait. Il le savait, ce vieil instrument mal accordé le lui avait soufflé.

Une fois un morceau terminé, le suivant s’enchainait sans discontinuer, car c’était ainsi qu’il fallait les jouer. Qu’Il l’avait toujours joué.

Combien de temps avait-t-il joué ? Il n’en savait rien. Cinq minutes, peut être trente. Comment savoir ? Nous étions ailleurs. Quelque part dans l’inconscient d’un enfant. Ou d’un adulte. Ou bien d’un autre.

Vint la note finale, qui vibra dans l’air en un son sourd et profond. Il releva alors la tête et se tourna vers Bird :

- Ça t’a plu ?
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Ven 21 Mar - 20:01

-ça t'as plu?

Oui. Non. Oui ça lui avait plu, et non car il ne comprenait pas cette soudaine envolée lyrique.
Ils n'avaient pas le temps, il voulait rester prés d'eux et, ensemble s'enfuir, que Mathilde ne fasse pas face à ses obligations car elle n'en  reviendrait pas. Il en avait la certitude, comme un pressentiment attaché au cœur.

La petite main de l'Oisillon enserra le tissu de la robe, le regard humide :

" Dehors c'est la guerre, n'est ce pas? J'ai peur des bombardements... je comprends pas... pourquoi les allemands ils ne nous aiment pas? Pourquoi on doit se cacher? Et le monsieur qui a joué du piano, qui est-ce?... Je suis sur de le connaitre... Mais je ne me rappelle pas...  Pourtant je crois  que je l'aimais bien... "

Bird bambin, Bird adulte et sans mémoire, Bird aux deux entités qui se mêlent dans un corps trop petit. Passé, présent, les temps à trop venir et partir, s'étaient désaccordés.




[ps: Je vous le rappelle mais victor joue le rôle d'Antoine, l'ancien amant et maitre illusionniste de Bird version 17 ans.  Et je vous propose de passer à des rp rapides pour pouvoir avancer]

_________________
Louve
Messages : 171
Date d'inscription : 26/05/2013
Localisation : Près des enfants

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Entrave: Peur des hommes
Métier: Interprète pour les nouveaux
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Mar 25 Mar - 12:29

Quand la mélodie s'acheva, il sembla à la blonde que l'enfant craignait quelque chose. Quelque chose de terrifiant. Le reflet l'avait toujours été pour elle, mais là c'était différent, et ses craintes se confirmèrent quand la voix apeurée s'éleva. Détachant son regard du musicien, elle afficha brièvement un air de surprise, répétant malgré elle :

- La guerre...?

La suite lui arracha un froncement de sourcils inquiets. Ainsi donc Bird était juif ? Il avait vécu la Seconde Guerre Mondiale en France ? Contre les allemands ? Cette si sombre période planait donc sur les épaules de cet être ?

*Alors c'est ça ? Cette distance que tu t'efforces de toujours mettre entre toi et les autres, quitte à être blessé ?*

- C'est parce que les Hommes ont peur de ce qui est différent. Allié à la force des idées, cela peut faire beaucoup de mal. Vraiment beaucoup de mal. Un silence se coucha entre eux avant qu'elle ne poursuive : Ce sont les obus qui t'angoissent ?

Son cœur et ses mains se serrèrent, cherchant à étreindre l'oisillon pour le rassurer, en dépit du son de sa voix d'adulte qui avait transpercé parmi ces mots. Préférant laisser à Victor le soin de décliner son identité actuelle, la jeune femme se sentait troublée, bien plus qu'elle n'aurait voulu l'admettre, par ses simples mots : " Je crois que je l'aimais bien". En dépit de l'emploi du passé, une part d'elle craignait que quelque chose de mauvais ne se profile par la suite. Sans réussir à savoir s'il s'agissait de leur présent ou de ce passé troublé. Pourtant, de sa voix claire, Mathilde ajouta :

- Il faut que tu lui fasses confiance. Il saura quoi faire en cas de problèmes. Il veillera sur toi. Elle lui appuya sur le nez dans un sourire complice. Il faudra que tu sois fort, toi aussi, même si ce n'est pas facile, d'accord ?

_________________

Victor
Messages : 121
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 24
Localisation : Au creux de l'oreille

Feuille de personnage
Âge: 20
Entrave: Depressif chronique
Métier: Violoniste/Compositeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Sam 12 Avr - 10:57

Le sens des mots de Bird racontait l’histoire d’un enfant du passée, ayant vécu une guerre, que Victor avait appris à travers des livres d’Histoire. Ses paroles d’enfant évoquaient ses origines, des origines juives. Victor ne parvenait pas à concevoir que son ami ait pu vivre cette guerre. Comment était-ce possible ? Ils n’avaient que quelques années d’écart pourtant, comment avait-il pu vivre durant cette période ? Pourtant il s’agissait bien de son histoire, que Reflet lui renvoyait en pleine figure…
Lorsque ses yeux se braquèrent sur lui, lorsque Bird le vit comme un être de son passée, un être disparu, Victor su qui il était. Ou tout du moins celui qu’il devait être en cet instant précis.
Il se releva, doucement, et alla s’agenouiller au côté de Bird et de Mathilde. Il ne voulait pas effrayer Bird, il n’était pas un étranger. Il était Antoine, jeune illusionniste en devenir. D’un sourire bienveillant, il écouta Mathilde, puis ouvrit sa main devant l’enfant, comme le ferait un homme face à un animal craintif.

- Je m’appelle Antoine, je ne te veux aucun mal, regarde…

Antoine referma sa main, la fit pivoter un instant vers lui, puis la déploya à nouveau, faisant apparaître dans sa paume un oisillon qui, l’instant d’après s’envola.

Spoiler:
 
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Lun 26 Mai - 12:14

"Je m’appelle Antoine, je ne te veux aucun mal, regarde…"

Le nom résonna en échos lointains, se répercuta dans sa mémoire en un milliers d'images.

Il s’appelait Antoine. Il était l'homme qui, par sa douceur autoritaire, l'avait sauvé. Celui à qui il avait menti, celui qu'il avait aimé dans la peur lâche d'être aimé.

Dans la paume de l'Illusionniste, l'Oisillon apparut et s'envola à tire d'ailes. Celui qui avait été l'Oisillon redevint l'Oiseau, trop jeune néanmoins pour être Directeur, jeune homme que la guerre avait arraché aux sourires de l'innocence.
Il attrapa la main du magicien, enlaça ses doigts aux siens, se releva et d'un baiser au goût de sang, mordis la chair de la lippe sous un sanglot.

« Maltilde... Ils l'ont emmenée au fort Valerian... Avec Louis, elle est... »

Sa voix se brisa, les yeux rouges et secs de larmes qu'il avait trop pleuré à un moment inconnu. Ses dents vinrent heurter d'avantage les lèvres de l'Illusionniste. Il se raccrocha longuement à ce contact avant de s'en détacher, de retrouver un peu de serénité fragile.

Le regard sombre et dévasté il se tourna vers celle qui un instant auparavant avait endossé le rôle de sa sœur et qui, à présent était Adèle, sœur cadette de l'illusionniste et la femme qu'il aimait.

« je déteste cette guerre... Je déteste les bochs. Nous finirons tous par être séparés.. . Restez avec moi je vous en prie »



Spoiler:
 



_________________
Louve
Messages : 171
Date d'inscription : 26/05/2013
Localisation : Près des enfants

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Entrave: Peur des hommes
Métier: Interprète pour les nouveaux
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Mer 28 Mai - 14:40

Son apparence changea un peu, en même temps que celle de Bird, et voilà qu'elle devenait une autre, sans toutefois comprendre grand chose au pourquoi. Une attirance plus poussée naquit en elle à l'attente du nouveau prénom de Victor. Comme si ce seul élément avait suffit à leur créer un passé commun. Un passé fraternel. Perdue entre nostalgie et présent, la belle posa sur les deux autres un regard tendre mais contrit. Elle ne pouvait rien faire de plus et cela la désolait. Ajouter des propos réconfortants lui sembla vain, comme si la fin de cette histoire n'aurait rien de semblable à celle que l'on lisait dans les contes. Jamais rien de semblable.

Alors elle resta là, silencieuse et figée, comme une statue de marbre, à attendre que ça passe, en espérant se tromper.

_________________

Victor
Messages : 121
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 24
Localisation : Au creux de l'oreille

Feuille de personnage
Âge: 20
Entrave: Depressif chronique
Métier: Violoniste/Compositeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Ven 13 Juin - 10:56

L’enfant fragile devint jeune homme, les années défilèrent sous les paupières de l’Oiseau, cette pureté enfantine toujours présente, mais une maturité nouvelle venait d’éclore en ses traits. L’allure de jeune adulte de Bird remplit le cœur d’Antoine d’un amour insondable. A cet instant, Victor n’aurait pas su dire s’il était cet Antoine ou lui-même. Se situant quelque part entre ces deux êtres, il se laissait porter par un même sentiment, un même désir de lui, à la fois ami intime, petit frère sous sa protection (à moins que ça ne soit l’inverse ? il ne savait plus), élève de ses jeux d’illusions, mais aussi amant.

Oui, amant, Antoine se souvint du contact de leurs corps, des caresses offertes, de leurs épidermes qui s’apprivoisent, des soubresauts de son cœur sous les draps de pleine lune, des mots qui se voulaient promesses, d’un amour partagé… Lorsque l’Oiseau vint déposer ses lèvres contre les siennes, mordillant sa chair qu’il avait maintes fois gouté par le passé, les souvenirs d’Antoine se déployèrent de plus belle, aiguisant plus encore sa passion.

Tiraillé entre ses souvenirs, la perte de ses proches, et ce besoin de l’autre, Bird chercha soutien et tendresse dans ses bras, puis dans le regard d’Adèle. D’un amour commun, Victor et Antoine l’enlacèrent contre lui, déposant sur son front un baiser tel un sceau magique qui le protègerait du mal.

« Nous ne t’abandonnerons pas mon ami. Je t’en fais la promesse. »

Antoine l’étreignait de plus belle, glissant dans sa tignasse ses doigts effilés, cherchant dans le creux de son cou, son odeur oublié, et venant y déposer, goutte à goutte, des baisers tendres, remontant le long de sa nuque. Il s’arrêta un instant, retirant son visage pour mieux fixer celui de Bird, et balada son regard sur les traits du jeune homme. Il esquissa un sourire réconfortant, d’où pouvait transparaitre aussi le désir ardent suscité par sa beauté.

Car il était beau Bird. Ses traits fins, appuyé par son regard noisette où se déposait sa peur, et son envie irrépressible d’être cajolé, protégé, de fuir ce monde, cette fragilité touchante déposée dans le corps d’un adolescent à l’allure d’adulte, cette envie d’apprendre, et cette folie, petit grain de folie, dans lequel Antoine descellait une pointe de désir partagé.

Victor, à moins que ce ne fut Antoine, lui prit la main, et l’emmena quelques pas plus loin vers un ailleurs qui se matérialisa en une chambre, un lit à baldaquin en son centre, aux draps à demi défait. Il invita le jeune Bird à s’y allonger, sous prétexte de s’y reposer, et docilement, l’adolescent obéit. Antoine s’allongea sur son flanc, la tête adossé contre sa main, puis balaya du regard le jeune homme dont l’expression exprimait encore la peur. Il glissa ses mains sur son torse une fois déboutonné quelques pièces de sa chemise, esquissa des arabesques, puis embrassa sa clavicule, se redressa, le contempla un court instant : sa bouche le voit, ses yeux sourient, l’envie fait désastre dedans. Et son corps lui sourit aussi. Un sourire se dessina sur les lèvres de l’homme, ses muscles se contractèrent légèrement.  

« Tu n’as rien à craindre tant que tu restes avec moi… »

Victor déposa ses lèvres sur sa poitrine dénudée, lécha le col de sa nuque, suça le lobe de son oreille, croqua le fruit de sa bouche, encore, et encore. Chaque nouveau baiser cherchait une approche plus belle, plus surprenante, déroutante, excitante.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines. Aujourd'hui à 5:44


[Para-Event Louve, Victor, Bird] Le goût des Madeleines.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Buggy Para Elyseen = ELYSIAN TAUROS VENATOR
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [A lire] Le Renard et la Louve
» [EVENT JCJ RP OUVERT] : Vendredi 4 décembre. début 21h20
» [Event Horde]L'operation Agonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Sententia Somni-