Partagez|

[abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin]

InvitéInvité
MessageSujet: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Dim 2 Oct - 14:51

La salle d'art était, pour une fois, pratiquement vide. Il n'y avait que la peinture et les crayons colorés avec Jayce. Ce dernier était concentré sur sa peinture qui était plutôt grande comparé à lui. Heureusement qu'il avait pris soin de mettre une blouse, car dans cela, ses vêtements –une chemise blanche et un pantalon noir, rien de plus compliqué- seraient constellés de taches de peinture de toutes les couleurs. Il s'empara le tube d'acrylique noir et en mit généreusement sur sa palette. Il plongea son pinceau dans la peinture et continua son œuvre. Puis soudainement, une voix.

"-Tu essayes de me peindre ? On ne peint pas avec du noir, c’est disgracieux."

Jayce se retourna vivement en sursautant, il n'était jamais vraiment seul. Il n'y avait cependant personne d'autre dans la salle. Il n'y avait que cette voix moqueuse et féminine qui lui disait ce qu'il ne fallait pas faire. C’était Plum ; Son amie imaginaire (Je précise que Jayce est persuadé qu’elle existe, il y croit dur comme fer-) qui faisait ses apparitions plus ou moins souvent, d’une façon aléatoire. Le garçon l’ignora, et il ne l’entendit pas parler une seconde fois. Il se recula un peu pour constater son dessin de plus loin. Il avait dessiné une petite fille aux yeux rouges, aux cheveux blonds paille et avec une grande robe noire censé justement représenter son amie imaginaire qui, à ses yeux, ne l’était pas du tout. Pour une fois, ce n'était pas si difforme comme dessin, la seule chose gênante était la tête fatiguée de jeune fille, et son regard rouge comme l'hémoglobine. Il ne faisait que représenter Plum telle qu'elle était. Il n'avait plus qu'à peaufiner le plus possible son tableau, et Jayce prenait toujours son temps pour ce genre de choses, en particulier si il était seul.

Il était dans la salle d'Art depuis deux heures, il s'était levé à l'heure qu'il voulait, heure environnant les neuves heures et il avait directement filé à l'école. N'ayant pas grand-chose à faire à part flâner dans Espérance, il avait préféré dessiné, car c'était l'un de ses passe-temps favori. Concentré au possible, il s'appliquait. En guise de fond il peignait des choses parfaitement banales, de l'herbe et tout ce genre de choses. Jayce n'aimait pas vraiment dessiner les fonds. Le laisser blanc donnait l'impression que ses personnages flottaient dans le néant et cela lui paraissait plaisant. Sauf que ce n'était que son avis, les autres prenaient ça pour de la paresse. Il allait donc se remettre à l'ouvrage lorsqu'il sentit une présence humaine à l'entrée de la pièce, il se retourna une nouvelle fois pour observer la personne en question.

(HRP : Voilà voilà, je m'excuse je n'avais pas d'idées pour le titre, donc j'ai mis un citation ! Solution de simplicité haha. Désolé post assez court T__T"...)
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Dim 2 Oct - 17:25

Final Destination ~ Within Temptation

Aujourd'hui, Sujin est heureuse. Enfin elle croit. Cet étrange empressement, appelé inspiration, qui fait vibrer le cœur comme les doigts, mêlant précipitation et imaginaire, la possède aujourd'hui. Si Sujin sourit peu, on remarque tout de même l'ombre d'une impatience presque enfantine à la commissure de ses lèvres. Elle sait qu'il y a une salle pour combler son esprit, dans l’École. Peut-être qu'elle y est déjà allée, peut-être pas. Le passé n'a pas vraiment d'importance. Elle veut y aller, elle sait où se rendre, elle connaît le chemin. Rien n'est plus important.
Sa frange épaisse tombant sur ses yeux comme un rideau sur des fenêtres -fenêtres de l'âme pour elle - , la jeune fille déambule dans les couloirs avec l'aisance d'un feu follet. Ça ne fait peut-être pas longtemps qu'elle est à Espérance, ou peut-être si, peu importe, mais aucune hésitation dans ses mouvements ne se montre.

« Danse comme si personne ne te regardait ; Chante comme si personne ne t’écoutait ; Vis comme si le Paradis était sur Terre. »

Et personne n'est là avec elle, la solitude est son présent, son ami. Personne n'existe sans elle. Elle est maîtresse du monde, elle vit dans un endroit où les autres ne sont que des apparitions sans âme. Oui, c'est cela. Voilà sa définition du paradis. Sujin est seule.
Alors que fait cet individu dans la salle qu'elle veut ?? Sujin vient de s'arrêter sur le seuil de la salle d'art. C'est là qu'elle désire aller, assouvir son inspiration. Il n'a pas le droit d'être là, puisque c'est elle qui voulait y aller. Il ne semble même pas l'avoir remarqué, cela l'agace encore plus. Sujin sert les points. Il ne la voit pas. Il est de dos. Il dessine une fille en robe noire. Et il ne la remarque pas ! Le visage de Sujin, tout en silence, commence à devenir rouge. Ses avants-bras sont tendus, et une colère noire la possède. Il ne peut pas exister sans elle, alors qu'il la regarde ! Qu'il disparaisse. C'est un garçon à l'apparence plutôt fluette et aux cheveux blonds comme Sujin les a noirs. Elle l'examine en silence, haïssant cette « apparition » qui ose être dans la pièce où elle voulait être, et qui, en plus, ne la regarde même pas.
Pourtant, Sujin reconnaît qu'il dessine plutôt bien. Et puis la petite fille dessinée porte une jolie robe noire, comme Sujin les couds. Cela pourrait faire un futur modèle. La petite coréenne est de plus en plus intriguée, elle veut regarder le visage de l'autre. Elle veut qu'il se tourne. Il n'a pas le droit de lui tourner le dos ! Mais il continue à dessiner, il ne la remarque même pas !

" Retourne-toi, lui ordonne en silence Sujin d'une voix sombre, les poings crispés. "

Étonnement, au même instant, le visage du jeune garçon pivota vers elle.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Mar 4 Oct - 20:22

La matinée était déjà bien avancée et le doux soleil de l'été indien, bientôt à son zénith, illuminait posément Espérance et son école. C'était le moment qu'avait choisit Latika, coiffée de ses habituels nœuds rouges, pour se promener dans l'établissement.
Dans la matinée, notre demoiselle n'était allée qu'à un cours de mathématiques - qui ne l'avait que vaguement intéressée - et elle souhaitait maintenant s'occuper en montant à l'étage des arts. C'était un lieu qu'elle prisait, en particulier la salle de musique, où elle aimait écouter les chansons des autres jeunes, et voir de nouvelles têtes - cette partie de l'école étant fréquentée par des enfants du foyer ou même du bourg.
En chemin, la jeune hindoue passa a proximité de la salle d'art, c'était un endroit où elle aimait aussi passer, s'enthousiasmant du talent des autres. Dessiner et chanter était quelques choses dans lesquelle elle n'excellait ni n'avait de faiblesse, mais par manque de confiance en elle et en sa maladresse, elle préférait observer le travail des autres plutôt que d'essayer.
Et aujourd'hui ne dérogerait pas a cette habitude, elle ne s'approcha de la salle que par curiosité, car elle avait vu une personne inconnue sur le seuil. En avançant, Latika la détailla : c'était une jeune fille les cheveux bruns très foncés, une robe fine, mais aussi une attitude crispée et les poings serrés. Sa tête semblait rivée vers un point en face d'elle, que Latika ne pouvait voir, la porte de la salle lui cachant la vue.
Avançant à grands pas guillerets, elle s'approcha de la brune qui, si on en croyait sa taille, ne devait pas être beaucoup plus âgée qu'elle. Ce n'est qu'une fois arrivée a quelques pas, après avoir exclamé un joyeux "Bonjour" qu'elle se rendit compte du silence qui régnait, et de la posture énervée de sa voisine. Ouvrant comme toujours ses grands yeux, elle observa cette scène comme en suspens, tournant la tête successivement sans comprendre, vers la Coréenne et vers la salle, où un jeune garçon s’apprêtait à se retourner.

[J'avais complètement zappé le sujet, désolée du retard ! En plus, c'est nul et trop court ...]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Ven 7 Oct - 21:16

La tête de Jayce pivota, et ses yeux gris analysèrent longuement les deux étrangères maintenant présentes dans la pièce. Sa précieuse solitude était brisée, en l'espace de quelques instants. La première fille avait l'air crispé, sur le point de piquer une colère et son regard sombre n'était pas vraiment avenant. La deuxième, elle, était d'une éthique sans doute hindoue, et avait l'air plus joyeuse, elle avait même pris soin de dire bonjour. Dire bonjour. Jayce y songea, au lieu de les fixer en silence comme des êtres curieux. Il fit un effort de politesse et prononça un bref salut. Il allait continuer son tableau lorsqu'il se rendit compte qu'il lui manquait le bon pinceau. Il se retourna une nouvelle fois et alla jusqu'à la table où tous les outils de peinture étaient disposés. Jayce saisit l'objet dont il avait besoin et ses yeux se posèrent sur les deux filles qui venaient d'entrer. Il était timide. Peut-être un peu trop. Plum, son amie imaginaire, apparu devant lui, sur la table, assise nonchalamment et un sourire narquois aux lèvres.

"-Et alors ? On ne fait pas la conversation ? C'est pas comme ça que tu vas te faire des amis !"

Le regard rouge sang de Plum était oppressant. Jayce lui siffla entre ses dents un bref "tais-toi..." et retourna à son tableau. Plum réapparu devant lui, il s'arrêta net. La jeune fille voulait qu'il soit social, c'était son but d'aujourd'hui, elle voulait jouer un peu. Ne sachant pas vraiment quoi dire, il opta pour la plus grande simplicité :

"-Pourquoi êtes-vous là ? Normalement il n'y a personne, c'est rare de voir des gens à cette heure-ci. Enfin, ça ne me dérange pas après tout. Ça fait un peu de compagnie." -Même si j'aime être seul, pensa-il.


La voix de Jayce avait légèrement baissé de volume vers la fin de la phrase. Le sourire de son amie imaginaire demeurait infiniment moqueur. Il ne savait pas engager la conversation, et Plum le lui faisait bien sentir.

"-Je m'appelle Jayce, au fait."

Il prit un peu plus d'assurance dans le ton de sa voix et se concentra sur son tableau. Après tout, ce n'était pas parce qu'il ouvrait la bouche qu'on allait le manger. Il trempa le plus gros pinceau dans de la peinture rouge, rouge comme les yeux de Plum. Cette dernière fit un petit rire et acheva d’énerver le garçon qui lui lança un regard glacial. Il fit un mouvement vif de son bras droit, la peinture rouge au bout du pinceau s’écrasant sur la toile, tachant la robe noire de la petite fille qu’il avait dessinée. Oui, Plum n’était pas mignonne, on ne pouvait pas la qualifier de tel. Il voulait faire un portait très fidèle d'elle. Il continua à travailler les petits détails et signa son tableau enfin achevé. Plum avait disparu, il avait parlé à quelqu’un. Plum était satisfaite de Jayce, il avait fait ce qu'elle voulait c'est-à-dire engager la conversation. Elle le menait par le bout du nez, même pour des choses aussi futiles...

[HRP : Je dois vous avouer que mon emploi du temps est plutôt chargé et donc je n'ai pas répondu très vite. La réponse est assez nulle, je suis désolé ! D: *épuisé*]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Dim 9 Oct - 16:33

Björk - Bachelorette

Sujin peut détailler plus amplement l'apparition dessinatrice : c'est un jeune garçon aux traits enfantins qui paraît plus jeune qu'elle de plusieurs années sans doute. Il l'intrigue, et en même temps l'exaspère. Elle trouve son dessin joli, et en plus il soutient son regard. Comme si elle n'était qu'une simple fille. Mais elle n'a pas le temps d'y penser plus longuement que quelqu'un d'autre, derrière elle, les salue d'un ton plutôt joyeux. Encore une apparition ! Sujin voulait être seule. Elle voulait être seule. L'autre garçon, lui, ne se laisse pas distraire longtemps, et, après un maigre salut, retourne à son œuvre. Il se détourne de Sujin. La petite Coréenne en a les larmes aux yeux, de petites perles de colère au coin de sa longue frange épaisse. Elle se sent dépassée. Elle n'aime pas qu'une apparition ne lui accorde pas d'importance. Alors elle cherche de quoi remplir son ego de petite fille, elle se tourne vers la troisième personne, qui s'avère être une fillette d'à peu près son âge. Sujin lui trouve un air idiot : avec ses deux grands nœuds rouges, elle a d'énormes yeux tous ronds qui fixent tour à tour la Coréenne puis le dos de l'autre. Un silence rude et à la fois gêné se fait. Sujin n'a pas envie de parler, elle a juste envie de rentrer dans la pièce et de dessiner des robes. Et que les deux apparitions s'en aillent.
Justement, le blond se lève et marche, et Sujin sourit d'un air satisfait. Ses petites larmes ont disparus, le garçon lui obéit, tout redevient normal.
Mais son sourire disparaît vite, l'apparition vient de siffler quelque chose que Sujin n'a pas pu entendre, et est retourné comme si de rien n'était à son tableau. Sujin est furieuse. Il l'a vraiment oublié ! Quelques secondes s'écoulent en un silence froid, avec pour seuls murmures le froissement du pinceau imbibé de noir sur la toile. C'est le blond qui le rompt en premier. Il pose une question en crescendo, ce qui titille Sujin.

-Enfin, ça ne me dérange pas après tout, a-t-il dit.

Comme si le lieu lui appartenait. Comme si ça pouvait le déranger que Sujin soit là ou pas. C'est elle qui doit dire ça, c'est elle qui peut dire si telle ou telle chose dérange. Pas une apparition ! Sujin lui jette un regard mauvais, mais il ne peut pas le voir, de toute façon. Les yeux de la fillette sont cachés sous sa frange.

-Je m'appelle Jayce, au fait, se présente-t-il.

Jayce. Comme si ça avait une importance quelconque. Les apparitions sont toutes les même, à quoi bon se donner un nom ? Ils sont tous des Sujin. Et puis il trempe son pinceau dans un pot de peinture rouge, et sa main s'approche de la toile. Sujin ouvre des yeux presque horrifiés. Et quand la main de Jayce tâche la robe de la fille dessinée, Sujin se précipite vers lui et lui arrache le pinceau des mains, avant de le jeter violemment par-terre.

-Efface cette tâche ! gémit-elle.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Mer 12 Oct - 20:17

Le Bonjour résonna comme si il y eu un silencieux écho, et seul en bref salut du garçon artiste y répondit. Latika fit la moue, ses camarades n'étaient apparemment pas des bavards. Néanmoins la jeune hindoue ne s'en formalisa pas, et fit quelques pas vers le centre de la salle, pour observer le tableau et son auteur. Celui-çi se déplaçait en un drôle de manège, s’arrêtant soudainement ou marmonant entre ses dents. C'était étrange et un peu amusant à regarder. Mais le plus curieux, aux yeux de la fillette, c'était la peinture. Il se dégageait une étrange impression, comme un mal-être, de cette petite fille en robe noire. Latika en frissonnerait presque. En tout cas, le garçon avait un bon coup de pinceau.

"Pourquoi êtes-vous là ? Normalement il n'y a personne, c'est rare de voir des gens à cette heure-ci. Enfin, ça ne me dérange pas après tout. Ça fait un peu de compagnie."

Latika relève la tête avec un regain d’intérêt pour le peintre. Mais la encore, son attitude était étrange, ses mots s'alignent mal, comme si il se forçait à poser la question. Mais, heureuse de briser ce silence qui la gènait, elle s’apprêta à y répondre. Elle fut cependant stoppée dans son élan, voila que le garçon se présentait. Jayce. Latika trouva ça joli. Elle était tentée de répondre "Moi c'est Latika", mais elle hésita, elle aussi était quelque peu timide. Alors elle répondit a la première question, en parlant assez vite.

"Je me baladais, j'aime bien regarder les dessins des gens. C'est qui la fille ?"

La question était un peu maladroite, Latika s'en voulait, mais elle n'eut pas le temps d'y réfléchir longtemps, car elle fut bousculée par l'autre occupante de la pièce. Ouvrant ses grands yeux encore une fois, elle vit passer la fille brune, qui arracha des mains du garçon son pinceau. Pinceau qui tomba par terre, lentement, où il laissa une grosse tache rouge.
Par réflexe impulsif plus qu'après une grande réflexion, Latika essaya d'attraper sa muette voisine par la manche. Il était vrai qu'ajouter du rouge au tableau lui paraissait inconvenant, mais jamais elle ne se serait énervée de la sorte, elle ne comprenait en aucun cas l'attitude de l'autre. Qu'est-ce qui avait pu l'énerver ?

"Pourquoi tu fais ça ? C'est son tableau, il fait ce qu'il veut !"

Dit elle, pas vraiment convaincue que ses paroles auraient un impact positif.


[Oh la la, mon perso' passe vraiment pour une gourde, pas trop d'inspiration et pas mal de boulot en ce moment, déso']
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Sam 15 Oct - 15:28

"Je me baladais, j'aime bien regarder les dessins des gens. C'est qui la fille ?"
"-C'est..."

Jayce n'eut à vrai dire, pas le temps de répondre. Ou plutot son cerveau se concentra sur autre chose : cette fille aux cheveux si sombre, qui venait de lui arracher son pinceau des mains et de lui jetter à terre. Il y eut un espèce de silence lourd. Durant ce lapse de temps, Jayce lança un regard glacial.

"-Efface cette tâche !"

Il ne répondit pas immédiatement, car il ne s'énervait pas tout de suite, il avait la capacité de rester calme et gentil très longtemps. Jayce se pencha pour reprendre son pinceau, il le ramassa lentement. Il n'obéirait pas, il faisait tout ce qu'il voulait. Il détestait les ordres. Latika intervint alors et affirma qu'il faisait effectivement ce qu'il voulait avec son tableau. Le petit blond fut tenté de répondre par un "Non" froid et sec, mais à vrai dire la réaction de la jeune fille l'avait mit sur la défensive, autant peser ses mots. Il ne voulait pas empirer les choses, il pencha légèrement la tête sur le côté, fixa silencieusement la petite corréene pour finalement dire :

"-Si je l'efface, j'y gagne quoi ?..."

Il n'avait aucune envie d'effacer un élément de son dessin juste pour le caprice de quelqu'un, surtout pas d'une inconnue. D'un autre côté, il voulait juste savoir pourquoi la jeune fille brune avait eu cette réaction exagérée. Il se rendit compte qu'en ramassant le pinceau imprégné en entier de peinture, ses mains étaient pleines de peinture rouge. Il eut un infime moment d'absence en regardant ses mains, car cette vision semblait lui rappeler quelque chose, ou plutot c'était une sensation bizarre de malaise. Il se rendit compte qu'il n'aimait pas le rouge. Et qu'il n'aimait pas en avoir sur les mains.

[Désolé c'est caca =_____=....J'ai également pas mal de boulot..]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Mar 18 Oct - 16:29

Gypsy Woman - Anarbor

Sujin se perd dans la contemplation de la tâche rouge, au sol. D'un rouge si profond et vermeil qu'il lui rappelle me sang, le sang poisseux, et Sujin détourne rapidement le regard, nauséeuse. A ce moment-là, l'autre fille que la coréenne avait oublié l’attrape par la manche, et lance :

- Pourquoi tu fais ça ? C'est son tableau, il fait ce qu'il veut !

Sujin se détache de sa prise, et fixe Jayce dans les yeux, lui qui lui lançait effrontément un regard glacial. La petite Coréenne, avec son regard d'un noir d'encre, caché derrière sa longue franche, a tendance à troubler les apparitions, mais Jayce se penche pour ramasser son pinceau, et demande implacablement à Sujin:

- Si je l'efface, j'y gagne quoi ?

La fillette, vibrante de colère, se tourne tour à tour vers les deux personnes qui semblent retournées contre elle. Sujin y voit un acte injuste, et elle sert les poings, à deux doigts de taper du pied. Pourquoi sont-ils si méchants avec elle ? Ils n'ont pas le droit !
Et puis Jayce regarde ses deux paumes, désormais d'un ton pourpre. Pourpre comme cette tâche sur le tableau, sur la robe de la fille. Pourpre comme la flaque, au sol. Pourpre comme le sang. Sujin n'aime pas cette couleur ! Elle fait trois pas en arrière, apeurée, renversant au passage des pots de peinture. De peinture... La fillette trébuche sur un pinceau, et atterrit par-terre. Elle n'a pas mal, tout ce qu'elle voit, ce sont ces taches, ces pots, ces pâtes colorées, qui désormais colorent le sol, et même sa robe blanche.

- Non... gémit la coréenne, toujours accroupie au sol.

Plein de couleurs, du bleu, du jaune, du rose, qui tâchent le blanc de sa robe, et Sujin se sent soudain désespérée. Elle n'a plus l'impression d'être maître du jeu. Les apparitions ne la respectent pas, et la peinture coule, coule... Sujin se prend le visage entre les mains, ses mains tâchées de mauve et de jaune, s'en mettant sur le crâne. Elle se balance, elle n'en peut plus. Elle veut que tout redevienne normal. Et elle éclate en sanglots violents, parcourue de soubresaut. Elle oublie ces fichues apparitions, tout ce qu'elle veut, c'est être seule...et que ces tâches disparaissent.


[c'est court & Sujin est un peu tarée, mais bon' ^^]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Sam 22 Oct - 9:57

En un instant, l'ambiance dans la petite salle d'art avait totalement évolué.
Échange de regards, tout le monde est sur la défensive, et puis un mot - une question - après un court silence.
Si je l'efface, j'y gagne quoi ?
Sur le moment, Latika comprenait cette réponse, bien que le ton froid et dur sur lequel elle était dite la dérangeait un peu. La petite indienne n'aime pas les conflits, et elle avait peur que cela n'envenime le tout. Bonne pioche. Cette question avait agit comme un déclencheur.
Suivant des yeux l'irritable brunette, comme fascinée, Latika la vit serrer encore les poings, et les regarder avec impuissance. C'était assez étrange en fait, de la voir s’énerver ainsi. Ses gestes semblaient ralentis, empreints d'un grand trouble, d'une forte émotion. L'indienne était perplexe, cette tache rouge avait elle tant d'importance ? Rouge ... Cette couleur s'avérait avoir un fort impact sur les deux autres ... Latika, elle, ne comprend pas trop, chez les hindous, le rouge est synonyme de joie et de mariage. Pourquoi Jayce et les coréenne y étaient ils si antipathiques ?
Grand bruit sourd, la coréenne avait reculé comme un animal apeuré, renversant sur son passage foule de pots. Ils écoulaient leur coloré contenu sur le sol, sur les objets, et sur la jolie robe blanche. La première réaction de Latika fut de se dire qu'il sera laborieux de nettoyer tout ça. La deuxième est un étrange sentiment de culpabilité, de faute : ce n'est pas bien de salir ses vêtements, on l'a déjà punie pour ça, un vague souvenir en traîne dans sa tête. Et d'incompréhension, Latika passe à la compassion.
Comment en vouloir à cette pauvre petite fille, accroupie dans son coin, qui se balance et sanglote dans sa robe devenue multicolore ? Après tout, ici, il vaux mieux éviter de juger trop vite ou de parler mal à ceux qu'on ne connait pas, il se cache en les coeurs des enfants d'Espérance de bien tristes maux, qu'il est parfois difficile de comprendre, Latika en a pleinement conscience. Elle déduisit rapidement que peut être ses deux camarades avaient peur de cette couleur, le rouge. Elle voulut faire un pas vers l'inconnue, voir des gens triste lui donnait toujours l'envie d'intervenir, mais la marre de peintures qu'il falait traverser la coupa dans son élan. Tournant un regard inquiet vers Jayce, elle le vit, toujours absent, plongé dans la contemplation de ses mains.

"Nan euh attend, qu'est-ce qu'il y a, n'ait pas peur s'il te plait, on va ... on va nettoyer, calme toi"

Elle avait marmonné ça pour se sentir utile, tout en entreprenant de contourner consciencieusement la flaque bariolée pour rejoindre la fillette. La situation la dépassait quelque peu. Comment devait on réagir quand quelqu'un faisait une crise ? Naïve, Latika pensait que des paroles suffiraient.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Dim 30 Oct - 21:10

Jayce fut finalement tiré de ses pensées par le bruit de fracas qu’avait fait le pot de peintures renversés par la jeune coréenne. Il sursauta à ce moment-là. Il lança un regard vers Latika, puis vers la porte, puis vers Sujin. Cette dernière était en proie à une crise de...Panique...? Ou de folie, le garçon ne savait pas trop, il ne savait rien d'ailleurs. Et il ne savait surtout pas quoi faire. A ce moment-là, la petite fille hindoue tenta de rassurer Sujin avec des mots partant d'un bon sentiment. Jayce ne savait pas s'occuper des autres. Il restait planté là, à essayer de comprendre les choses. Puis il prit enfin une décision, contrairement à Latika qui avait opté pour la pure délicatesse, il s'approcha de Sujin directement sans éviter la peinture et s'accroupit à côté d'elle pour la saisir par les épaules et la secouer légèrement, et pour la forcer à le fixer dans les yeux.

"- Calme-toi !"

Aucune violence dans la voix, juste un calme anormal compte tenu de la situation. Il lança un regard un peu perdu vers l'autre fillette. Une once de culpabilité lui effleura l'esprit, il ne connaissait même pas le nom de la petite coréenne. Il prit un air plus doux, et tenta lui aussi de la rassurer, ses mains étant inconsciemment toujours sur ses épaules.

"-Si ça peut te rassurer, on va nettoyer tout ça, et...Si tu veux j'effacerai la tâche, mais par pitié, ne te mets pas dans des états pareils. C-c ‘est juste de la peinture, pas du sang !"

Il se rendit compte qu'en prononçant cette phrase, il s'était aussi rassuré lui-même. Ou peut-être pas, peu être que lui et la brunette n'avaient pas la même vision de la peinture écarlate. En effet, le rouge était une couleur oppressante, une couleur qui lui rappelait comme de vagues souvenirs effrayants. Il ne s'en était pas rendu compte auparavant, du moins pas réellement. Mais tout le rouge qui était dans la pièce n'était que peinture, il n'y avait pas de raison de paniquer. Finalement, il lâcha Sujin, de peur que cette dernière ne le repousse violemment. Il pinça un peu les lèvres, inquiet de la tournure qu'avaient soudainement pris les choses.

[Panne d'inspi quand tu nous tiens...--"]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Mer 2 Nov - 17:39

Lost in Hollywood - System of a Down

En avant...en arrière...en avant...en arrière...

Sujin se balance, ses bras menues entourant son corps chétif d'un geste défensif. Petit oisillon noir et blanc tâché de couleur... Et à mesure qu'elle se balance, ses pieds se colorent, traversent sa robe, elle a froid. L'odeur de la gouache lui parvient et elle a envie de vomir. De rage, de tristesse. La fillette aux rubans a du parler, Sujin a entendu sa petite voix murmurer quelque chose d'une petite voix douce.

Douceur... Sujin veut s'endormir dans un lit tout doux, s'emmitoufler dans des couvertures et poser sa petite tête sur un oreiller de plumes d'oie.

En avant...en arrière...en avant...en arrière...


Une bulle la sépare des deux autres, une bulle infranchissable, insaisissable. Insaisissable ? Non, Jayce s'approche sans peur, et ses pas se fondent dans la flaque de couleur... Il lui agrippe les deux épaules fermement, et Sujin se contracte. Elle n'a rien fait de mal !
Jayce la secoue vivement, ses ongles s'enfoncent dans ses épaules, mais il garde une voix calme, implacable. Sujin ne maîtrise plus rien, elle est juste profondément lasse, et le fixe de ses grands yeux noirs vides d'émotion, embués par les larmes chaudes qui coulent le long de son cou.

- Si ça peut te rassurer, on va nettoyer tout ça, et...Si tu veux j'effacerai la tâche, mais par pitié, ne te mets pas dans des états pareils. C-c ‘est juste de la peinture, pas du sang ! La rassure-t-il.

Alors il la lâche, et Sujin continue à le fixer de son regard las. Elle a envie de dormir... Mais le regard des deux apparitions la gênent, ils la considèrent...comme si elle était un problème en elle-même. Une chose anormale.

- Je ne suis plus en colère, chuchote-t-elle.

Elle s'essuie une larme, s'étalant au passage un peu de peinture bleue sur sa frange épaisse. Non, elle n'est plus en colère. Elle ne pense même plus à cette tâche. Elle lance juste un long regard perdu aux deux apparitions. Ils ne sont pas méchants, finalement...
Changeant d'émotions comme de chemise, Sujin attrape un tube de gouache jaune en souriant, et appuie dessus en faisant jaillir de la peinture sur Jayce, à côté d'elle. Il en a plein sur le bout du nez, et Sujin éclate d'un rire franc, enfantin, soulagé. Elle a déjà tout oublié de sa tristesse passée...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Mar 6 Déc - 20:13

Doucement, Latika avançait vers la fillette coréenne, comme on s'approche d'un animal blessé, autant avec curiosité que crainte, sur la défensive. Mais elle fut dépassée par Jayce, le jeune garçon s'étant « réveillé » de sa torpeur, et semblant beaucoup plus calme par ses gestes que la jeune indienne. Le regard qu'il lui lança montra néanmoins a quel point lui aussi était perdu.

Calmes toi "

Il avait traversé la flaque de peintures d'un pas décidé, sans prêter attention aux couleurs qui nimbaient maintenant ses chaussures et le bas de son pantalon.

"Si ça peut te rassurer, on va nettoyer tout ça, et...Si tu veux j'effacerai la tâche, mais par pitié, ne te mets pas dans des états pareils. C-c ‘est juste de la peinture, pas du sang !"

Du sang ? Ah oui, c'est vrai, le sang est rouge ... L'idée fit frissonner la demoiselle. Quand elle releva les yeux, l'autre fille ne pleurait plus. A vrai dire, elle ne bougeait même plus, figée avec une expression du visage des plus bizarres. Cette enfant était décidément bien étrange. Latika se rapprocha doucement, pour venir s'asseoir derrière Jayce, il lui semblait mieux maîtriser la situation, être derrière lui rassurait notre jeune indienne. Et puis, là encore, la situation changea au grès de l'humeur de la coréenne : Elle n'était plus « en colère » non, elle était même devenue joyeuse, et cette peinture qui l'avait fait tant pleurer se transformait maintenant un jeu. Elle riait, d'un joli rire enfantin, que Latika adopta elle aussi. Il fallait dire que le jaune n'allait pas à l'air sérieux de leur camarade. Tranquillisée par cette nouvelle situation, la demoiselle se permit de faire connaissance - ou du moins de le tenter. Tous devaient bien avoir a peu près le même âge.

"Eh bien, Jayce, moi je suis Latika ! Et toi, comment tu t'appelles ?"

[Vraiment désolée de vous répondre si tard, avec la fin de trimestre j'ai enchaîné les contrôles ! Gomen !]
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin] Aujourd'hui à 19:43


[abandonné]"L'oeuvre d'art, c'est une idée qu'on exagère." [PV ; Latika & Sujin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le vieux village et son temple abandonné
» Le petit chat abandonné
» Ah ! C'est pas abandonné par Blizzard !
» Moi, ma vie, mon oeuvre.
» Mine abandonnée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-