Partagez|

[Noah ♥] Behind a smile

June
Messages : 23
Date d'inscription : 18/05/2014
Age : 17

Feuille de personnage
Âge: 16 notes
Entrave: Fuit la lumière
Métier: Chanteuse, veilleuse de nuit
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Noah ♥] Behind a smile Lun 2 Juin - 7:10


Behind a smile

T'as une blonde entre les lèvres, une brune par la main. Le désert, le désert te va bien. Hollywood, Malibu, Sunset, et les sirènes résonnent dans nos têtes.
Noah & June


Allongée sur le lit, les yeux rivés au plafond, elle se demandait ce que deviendrait sa vie. Se balader aux alentours du lac ne l’avaient menée à rien d’autre qu’à de nouvelles rencontres, et elle sentait indiciblement que cette fatalité resterait inchangée peu importe l’endroit où elle irait vagabonder. Certes, elle pouvait tout aussi bien rester cachée dans le grenier, à jouer de la guitare ou du piano, mais cette existence misérable la déprimait d’avance. Elle avait besoin de grands espaces, de sentir le vent jouer dans ses cheveux, de fouler l’herbe humide de ses pieds nus, d’humer les senteurs mystifiées qui régnaient au-dehors, de voir la lune et les étoiles chevaucher le ciel d’encre. Elle avait besoin d’air, et plus encore, malgré ce qu’elle refusait de s’avouer, d’un peu de compagnie. Oh, pas beaucoup, une personne ou deux, pas plus. Quelqu’un qui serait là pour écouter ses chansons, tout simplement.

Étrangement, elle ne les avait jamais oubliées, tout comme sa langue natale. Même si certaines lui semblaient vides de sens désormais, comme Love is War, d’autres l’attiraient irrémédiablement, et elle s’était surprise plus d’une fois à chanter en boucle Hirari, Hirari. Bientôt, elle en eut assez de ne fredonner que pour elle-même, et elle décida de partir à la recherche d’un public. Elle tâtonna sous son lit, guettant un bout de tissu, et finit par trouver une salopette en jean, ainsi qu’in léger débardeur en coton blanc. Elle soupira. Cette couleur uniforme commençait à la lasser, de par sa clarté malsaine et son manque de consistance chronique. Au moins lui rappelait-elle la lune. June fit une petite moue dubitative mais les enfila néanmoins. Elle se devait d’être présentable non ? Prise de conscience qui déclencha une légère crise de panique. A quoi devait-elle ressembler ? Devait-elle être maquillée, bien habillée ? Et ses cheveux, étaient-ils bien coiffés ? Ne ressemblait-elle pas une pauvresse ?

Angoissée, elle se détailla sous tous les angles devant le miroir, avant d’attraper ses couettes d’un air désespéré. Trop banal, c’était trop banal. Elle entreprit alors de les tresser, se résignant toutefois à cette tenue simpliste et cruellement dépourvue d’élégance. Il faudrait vraiment qu’elle se prenne de nouveaux vêtements, au moins pour ses mini-concerts. Elle jeta un œil critique à son reflet et, maussade, tira la langue, espérant que son éventuel futur public ne la jugerait pas trop sévèrement. Restait le choix de l’instrument. Elle fronça les sourcils devant le choix décisif qu’elle devait prendre, et saisit finalement la guitare. Au moins pourrait-elle voguer dans différents registres, qu’il s’agisse du sentimental ou du hard rock, bien que ce ne soit pas ce qu’elle préfère. D’autant plus qu’il ne s’agissait que d’une acoustique, elle pourrait donc difficilement sortir des notes nasillardes et métalliques. Aucune importance. Il suffisait de faire ce qu’elle savait déjà non ?

Un brin nerveuse, elle se glissa lestement hors du grenier, descendant les escaliers sur la pointe des pieds. Elle avait toujours peur qu’un enfant ne se réveille et qu’elle ne soit obligée de lui chanter une berceuse, le tout en sympathisant avec lui, ce qui impliquait de chuchoter des mots rassurants emplis de tendresse et d’amour, choses qui lui étaient inconnues. Elle poussa doucement la porte du Foyer et s’échappa dans la nuit. Inévitablement nu-pieds, elle foula les pavés froids qui la menaient au Bourg lentement, à l’affût d’une quelconque présence. Mais les rues étaient aussi vides que son cœur, et bientôt, elle se retrouva devant l’une des rares enseignes illuminées, qui indiquait « Café-Brasserie ». Cela lui sembla un bon point de départ. Elle se lécha les lèvres, hésitante, tournant machinalement une de ses tresses entre ses doigts fins.

Et puis, n’était-ce pas là que travaillait Theo ? Elle le reverrait sans doute. Un risque à prendre ma foi, qui ne serait peut-être pas si décevant que ça. Inspirant un grand coup, elle entra dans l’établissement, plissant les yeux devant la lumière éclatante qui s’était rendue maître des lieux. Elle se réfugia bien vite dans un coin plus sombre, où se situait une petite scène. Comme par hasard… Elle déposa sa guitare à même le sol et chercha des yeux un serveur, ou quelque chose d’approchant. Elle frissonnait, autant à cause des lampes incandescentes qu’à cause du stress de se retrouver entourée. Elle avisa un jeune homme de l’autre côté du bar, qui semblait travailler ici, et lui fit un signe hésitant.

Elle le regarda s’approcher, notant chaque détail de son corps svelte et élancé, en commençant par son joli visage aux traits fins. Curieusement, il lui rappelait quelqu’un, mais elle ne parvenait pas à se souvenir de qui. Ses cheveux blonds balayaient son front, reflétant l’éclat des fanaux sur ses mèches délicates. Ses yeux de chat semblaient transpercer son âme, et elle eut l’impression qu’il pouvait vivre tout aussi bien de nuit que de jour, petite vie éphémère s’adaptant aux divers us et coutumes de ses consommateurs. Ses iris verts scintillaient, et dans le clair-obscur du coin où elle séjournait, ils semblaient virer au jaune vif. Il était très élégant, charmant, charmeur sans doute, et une fois encore, elle se plaint intérieurement du charisme indéniable des résidents masculins d’Espérance qui hélas ! lui faisaient autant d’effet qu’un souffle de vent. Un léger plaisir, mais rien d’autre. Aucun sentiment concret, ni désir ni envie, rien qu’une indifférence profonde et maladive, autant envers eux qu’envers elle-même.

« Eto… Je… Est-ce que je pourrais chanter quelques chansons ? » Elle avait pris la parole, et fut surprise de son acte, quoique fière, pour une fois, d’avoir parlé la première. Mais le jeune homme ne risquait-il pas de s’offusquer ? Et ciel, elle ne s’était même pas présentée ! Quelle bêtise ! Il ne fallait pas perdre ses moyens, se rattraper, vite. « Gomen’nasai ! Watashinonamaeha June ! »* Sans se rendre compte qu’elle avait parlé en japonais, elle lui fit un sourire incertain, croisant discrètement les doigts. Elle redoutait vaguement sa réaction, se disant qu’au pire elle irait dans la rue, et se métamorphoserait en rossignol l’espace d’un soir, seule dans le boulevard.

© Grey WIND.



*:
 
Noah
Messages : 46
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 21
Localisation : Jamais au même endroit.

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Entrave: Obsession de la mobilité
Métier: Gérant du café
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Noah ♥] Behind a smile Mar 3 Juin - 22:19

Spoiler:
 

C'est tellement ennuyeux.
Ce soir encore, je ne peux dormir. Mes draps, aussi confortables soient-ils, ne m'attirent pas. Je préfère sortir, au risque de ne croiser personne, et de tomber de sommeil d'ici quelques jours. Je vais à la salle de bain et regarde mon visage, j'ai de légères cernes, mais rien de bien méchant ; j'applique de la crème par précaution. Parfait.
J'enfile les premiers vêtements qui me tombent sous la main, à savoir un sweat bleu et un jean blanc, et sort. La fraîcheur de cette fin de soirée caresse ma peau, ce n'est pas désagréable. Et je commence à marcher. Me demandant comment m'occuper aux heures où tout le monde dort. Je vais aller boire. Oui, c'est bien ça.

J'arrive au bar et allume les lumières. Je ne m'attends pas à voir un client à cette heure-ci, mais si quelqu'un pousse la porte, je ne serais pas contre un brin de compagnie. Accroupi derrière le bar, je farfouille les placards en me demandant lequel de ces alcools si rares à Espérance pourrait bien raviver mon gosier. Je me décide alors sur la bouteille de vodka, et me sort un verre. Allant pour me servir, je vois une jeune fille à couettes pénétrer dans mon bar. Elle ne me voit pas tout de suite, la lumière brille plus fort que moi, aussi incroyable que cela puisse paraître. Elle part aussitôt près de l'estrade dont j'avais oublié l'existence et pose son instrument, une guitare...
- Bienvenue ! dis-je alors, arborant le sourire accueillant que tout bon barman se doit d'avoir.

Elle me fait signe, timidement. Elle n'est pas vilaine, vue d'ici, je laisse en plan mon apéritif et m'approche de l'ingénue. Elle semble assez mince, mais elle a des yeux exquis, d'une couleur ravissante. Je m'y perds d'ailleurs un instant lorsqu'elle ouvre la bouche. La demoiselle dit vouloir chanter. Puis elle s'exclame dans un charabia que je ne comprends pas. Je ris.
- Quoi ? J'ai rien compris sur la fin, désolé ! Par contre pour le chant, je t'en prie, la scène est à toi, mais j'ai bien peur d'être ton seul spectateur ce soir.

Je retourne vers le bar et finis de me servir. Hum... Elle aura sûrement soif si elle se met à chanter. Je décide de lui servir un verre d'eau, que je vais poser sur la table à côté d'elle m'installant non loin pour pouvoir observer le concert sous son meilleur angle en buvant mon verre.
- Au fait, moi c'est Noah ! lui dis-je en la gratifiant de mon plus beau sourire. J'ai hâte de t'entendre chanter, j'adore la musique ! Qu'est-ce que tu vas nous – enfin, me – jouer ?!

Oh les lumières, ça ne va pas. Je me relève et éteint les lumières de la salle et du bar, ne laissant que celles autour de la scène allumées. L'ambiance se doit d'être au rendez-vous. De cette manière, je peux encore mieux voir, observer, scruter ma petite chanteuse...

- Moi qui pensais être le seul dehors à une heure pareille ! Quelle joie de constater que ce n'est pas le cas ! Tu traînes souvent toute seule dehors ? Non parce que, pour une jeune fille, c'est assez dangereux... Même à Espérance ! Un fou se cache en chaque homme. Je suis d'ailleurs intimement convaincu que Bird cache un vice énorme. Dans l'intimité je veux dire. Je le verrais bien enfermer des enfants dans sa cage et passer ses nerfs sur eux par exemple. Ben oui, pour évacuer le stress tu vois. Faut se méfier des gens calmes moi j'dis. Ce sont les plus susceptibles de péter les plombs ! On peut PAS savoir ce qu'il y a dans leur tête ! C'est comme Rei il...

Mince. Je parle encore sans m'arrêter ! Elle devait chanter à la base, si je parle tout le temps, je vais l'emmerder. Et en plus, je vais encore passer pour un type simple d'esprit.
- Bon ! Euh... Je t'en prie, on t'écoute ! Enfin, JE. Haha !
June
Messages : 23
Date d'inscription : 18/05/2014
Age : 17

Feuille de personnage
Âge: 16 notes
Entrave: Fuit la lumière
Métier: Chanteuse, veilleuse de nuit
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Noah ♥] Behind a smile Mer 11 Juin - 7:54


Behind a smile

T'as une blonde entre les lèvres, une brune par la main. Le désert, le désert te va bien. Hollywood, Malibu, Sunset, et les sirènes résonnent dans nos têtes.
Noah & June


Elle pencha la tête sur le côté, assaillie par la confabulation incessante de son nouveau compagnon. Noah… ka ? Elle lui fit un joli sourire en guise d’excuses, tentant de ne pas mourir de honte devant sa bêtise. Il fallait qu’elle réfléchisse avant de parler. Elle répéta sa phrase intérieurement quelques secondes, afin d’être certaine d’utiliser la bonne langue. « Pardon, je m’appelle June. Et je vais chanter… » Elle s’arrêta, indécise. Elle n’y avait absolument pas réfléchi en vérité. Nouvelle erreur. Elle se mordilla la lèvre, paniquée, tandis que le blond allait éteindre les autres lumières, ne laissant que l’éclairage tamisé autour de la scène. Elle se pencha pour ramasser sa guitare, volant quelques précieuses secondes, dissimulant sa gêne l’espace d’un instant. C’est ainsi qu’elle remarqua le verre d’eau délicatement posé sur une table non loin d’elle. La délicate attention illumina son visage, et elle prit une grande inspiration.

Voyons voir… L’ambiance était douce et calme, maintenant que Noah s’était enfin tu. Il fallait une chanson de circonstance, mais pas trop triste. Un peu romantique. June dissimula sa grimace. Elle n’y connaissait fichtre rien côté sentiments ! Mais enfin, ses mélodies parleraient pour elle, ou tout du moins pour ce qu’elle s’efforçait de paraître ressentir. Elle parcouru mentalement la liste qui défilait à toute vitesse, écartant systématiquement tout ce qui était vivant et irrémédiablement joyeux. Soudain, elle se rappela d’un léger détail. Toutes ses chansons étaient en japonais. Elle soupira discrètement. De toute façon, ce n’était pas comme si elle avait le choix maintenant. « Je vais te chanter Alice. Et, euh, c’est en japonais, désolée. » Elle s’inclina rapidement, comme elle se devait de le faire pour chaque excuse qu’elle présentait, sans qu’elle en sache réellement la raison, ni ne se souvienne l’origine de cette habitude.

Elle fut tentée, l’espace d’un instant, de regarder le joli blond droit dans les yeux pendant sa représentation, mais elle sentit que cela perturberait l’atmosphère idyllique qui s’était installée, aussi s’abstint-elle de cet élan de courage impromptu. Elle resserra sa prise sur l’instrument, inspira, expira. Ferma les yeux. Elle connaissait chaque corde, chaque défaut, chaque bosse. Elle balada sa main sur les fils, faisant sonner quelques notes. Sourit. Et doucement, tandis que sa voix s’élevait dans les airs, tendre mélopée emplie d’émotion illusoire ; que ses doigts lestes grattaient les cordeaux ; elle se sentit heureuse. Elle créa une faille dans l’espace-temps, dans le cœur de son auditeur, dans le sien également, s’engouffra dans cette brèche en tournoyant, répandant des onces de bonheur sur son chemin, petit poucet moderne.

Enfin, la mélodie s’arrêta. Elle garda les yeux clos encore un moment, pour savourer ce moment si particulier qui différait de ses répétitions quotidiennes, ce léger stress qui partait en fumée sans totalement l’abandonner. Ses prunelles d’émeraude papillonnèrent, et elle se surprit à fixer discrètement celui qui constituait son public de la soirée. Pas d’émerveillement ni d’admiration dans son regard, simplement de la curiosité, et un peu de crainte aussi. Ces paroles qui semblaient l’assaillir dès qu’il ouvrait la bouche, elle se savait incapable de les supporter trop longtemps. En réalité, elle se savait même incapable de passer le reste de la nuit à ses côtés. Mais enfin, tant qu’elle le pouvait, elle se devait d’essayer non ?

Elle attrapa le verre d’eau qui reposait sagement à ses côtés, se délectant de cette sensation de fraîcheur, mettant à profit ce court laps de temps pour préparer ce qu’elle avait à dire. Pas grand-chose à priori. « Noah-kun, tu as l’air de beaucoup t’amuser ici. D’où sors-tu toutes ces idées ? » Bird, méchant ? Des hommes étranges dans les rues ? Elle n’avait jusqu’ici rencontré rien de tel, à moins que l’on ne considère Theo et Ulysse comme des vagabonds vicieux. Mais oui d’ailleurs ! « Ne, Noah-kun, tu connais Theo-chan non ? » Il lui semblait que oui tout du moins, mais peut-être se trompait-elle. Il devait en être de même pour Ulysse cela dit. Il faudrait qu’elle creuse la question. Elle se rendit soudain compte qu’elle venait de trouver un sujet de conversation par elle-même, et qu’elle commençait tout juste à comprendre le principe de socialisation. Étrangement, elle n’aurait su dire si elle était heureuse de ses progrès fulgurants ou indifférente à ces inepties inutiles.

© Grey WIND.




Spoiler:
 
Noah
Messages : 46
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 21
Localisation : Jamais au même endroit.

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Entrave: Obsession de la mobilité
Métier: Gérant du café
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Noah ♥] Behind a smile Sam 5 Juil - 9:47

Ayant enfin pris la peine de me taire, la demoiselle s'apprête à chanter. Elle m'annonce le titre de sa chanson. Je n'en comprendrai pas les paroles, mais ça ne me dérange pas vraiment. Bientôt la musique remplacera ici le silence, et ça me suffit.

Les doigts de June commencent à gratter les cordes, et sa voix s'élève dans une langue qui m'est totalement étrangère, mais qui ne sonne pas laide. Les notes se succèdent sans accro, sans faux pas. Je ne crois pas avoir déjà entendu une pareille chanson. Est-ce connu dans l'Avant ? Est-ce une chanson de sa composition ? Mon esprit se vide et mes yeux se perdent dans l'éclat bleu des cheveux de la musicienne, ondulant sur la musique.
La chanson se termine sans que je le remarque vraiment, je suis toujours captivé par les longs cheveux de June. J'oublie d'applaudir pour la prestation. Je me réveille de mon état second lorsqu'elle se penche pour boire. Me rendant compte d'avoir manqué à mon devoir, j'applaudis maladroitement et en retard, l'air ébahi.

« Noah-kun, tu as l’air de beaucoup t’amuser ici. D’où sors-tu toutes ces idées ? »

D'où ? Je souris en me grattant timidement le dos du crâne.

- Même si tu me le demandes, je ne saurais pas dire d'où je sors ça. De ma tête, sûrement ?

Je cesse de sourire et conclut.
- Et puis c'est en fait. Les gens les plus calmes et normaux s'avèrent les plus tordus.

« Ne, Noah-kun, tu connais Theo-chan non ? »

Teotchan ? Quel nom bizarre. Et pourquoi est-ce qu'elle m'appelle Noakoun ? Je crois comprendre qu'elle ajoute des syllabes bizarres aux noms des gens. Donc Teotchan doit être... Theo... Oh !

- Theodore c'est ça ? Je ne le connais pas beaucoup, il voulait être serveur ici alors je lui ai dit oui. Mais du coup je viens encore moins travailler alors je le croise peu, hé hé.

Et puis... il est toujours en train de draguer. J'ai l'impression d'avoir ouvert ma porte au Loup et de m'être fait piquer mon territoire, c'est légèrement frustrant.

- Tu.. tu le connais June ? ... Tu l'aimes bien ?

Manquerait plus que ça. Mais à sa tête, elle a l'air de l'apprécier. Donc il faudrait que je puisse changer de sujet de conversation, de toute façon, je n'ai pas grand chose à dire sur le sujet.

- Au passage... Ta chanson était vraiment... superbe.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Noah ♥] Behind a smile Aujourd'hui à 5:43


[Noah ♥] Behind a smile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Death Smile II 360 - Subtilités???
» La V-Smile, c'est bien.
» Enora & Robbyn ⚡ I need your smile, I need your arms, .. I need you.
» vends noah's ark nes pal b complet
» [Vds] v smile cyber pocket

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Café-Brasserie-