Partagez|

Une mer de rubis.

Ira
Messages : 1
Date d'inscription : 13/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une mer de rubis. Dim 13 Juil - 14:08


avatar
Ira


SEXE : F
NATIONALITE : Américaine
ÂGE : 15
LIEU D'HABITATION : Foyer
POSTE : Travaille à la ferme.
RELIGION : Agnostique.
DESCRIPTION DE LA CHAMBRE/MAISON/LIEU DE TRAVAIL



Il était une fois...


Ah... Mais j'ai pas envie de faire dans le mélodrame... parler de Daddy, des journées vides et sans espoir, des rues. Tout ça, ça sortirait mal. En haché, en résumé, en caricaturé, ça sonnerait pas juste. Et je pourrais pas supporter de trahir son existence en essayant d'en parler. Il y a des sensations qui restent, cela dit. Le poing qui chauffe d'avoir trop frappé ; la chaleur ; la raclure des quartiers pauvres, des gens de mon niveau. La boxe, la sensation de puissance au bout des phalanges. J'étais plus proche du paternel parce que je partageais sa passion. Sport de garçons. Je lisais beaucoup, comme quoi on peut avoir l'esprit vif en mettant des trempes (merci papa). On vivait pas dans une grande maison, mais c'était la nôtre, alors c'était la mieux. Tous soudés.



Ils vécurent heureux et...


[en cours]

Spoiler:
 


La princesse eut par ce moyen toutes les perfections inimaginables...


Je suis nulle pour m'exprimer. J'ai peur de ne pas dire assez, ou d'en dire trop et de blesser ; donc je préfère le parlé monosyllabique. Plus facile, et ça a ses mérites, et j'ai déjà du mal à communiquer avec ceux qui me ressemblent pas en tout et pour tout, alors je vais pas tenter le diable. Tout cela, je le dois à Elle. A ma petite bête nommée Colère qui me ronge les circuits depuis les tripes jusqu'aux neurones. Ma sincérité à moi, elle sort jamais que sous la forme d'une vague en colère. Je suis indélicate, destructrice, dangereuse. Mais j'aspire à plus, je vous le jure. A la justice - pas la justice complaisante et populaire qui flatte l'ego, mais celle de Dieu(x). Celle qui regarde sans juger et qui tend la main sans rien demander en retour.

Ici, ma parole rare passe pour du sérieux un peu grossier. Ma démarche et mon agressivité latente ne passent pas pour des vertus. Je dois me poser des limites, un concept qui a toujours été difficile à appréhender.  Ira, dont le nom est celui d'une traître, est un personnage qui n'existe qu'à moitié. Ce qu'il y a dans mon dossier : moitié ce que les rumeurs ont relevé au sujet des Nahash, moitié des trucs partiellement inventés. Alors on me garde à l'oeil, bien sagement. C'est pour ça que Bird m'a placée à la ferme. Un gentil travail avec des gentilles barrières et un gentil cadre tout droit, comme le Foyer. Mais tu sais quoi ? Je mentirais si je disais que j'avais pas besoin de ça. On tend tous à l'équilibre, et moi, j'ai besoin d'un tuteur, de limites, pour ne pas déborder. J'suis pas si terrible que j'en ai l'air ; pas si terrible que les rumeurs disent. Je veux bien faire. Je le promets. C'est le monde qui me rattrappe à chaque fois, c'est Satan qui s'attache à ma jambe avec sa fourche.

Les Nahash voulaient savoir ce qui se cachait derrière les murs. Ce qu'Espérance cache sous le vernis d'une vie tranquille. Je veux la vérité, et j'ai encore la rage qui monte, la rage qui me rappelle que j'ai toujours pas renoncé, malgré l'échec, malgré la chute. Espérance est une bulle hors de la vérité. Hors du monde. Je sais que je suis pas la seule.

 Bird, j'ai jamais aimé les idéalistes, et encore moins ceux qui cachent leur autorité sous des angles doux. Alors maintenant, amie ou ennemie, tu te débarrasseras plus de moi avant que j'ai eu mes réponses. Tu m'inspires pas de dégoût, pas de haine, contrairement aux apparences. Juste de l'incompréhension.



On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.


J'enrage facilement, il faut le dire. Et quand ça ne se traduit pas par des larmes, ça se traduit par des coups. Sauf que ce n'est pas une bonne rage. C'est une colère crue, sourde, contenue. Qui voit rouge et qui détruit. Rouge, couleur des Rois.

Je hurle, je déverse des flots d'insultes, je crie ! ça ne semble jamais vouloir se finir. Et quand je frappe... C'est avec une sale rage au ventre, une méchanceté creuse. C'est une volonté de puissance qui s'exprime que dans la lutte. J'exulte, je frappe, j'attaque pour qu'on ne m'attaque pas. Je suis là, et je vis parce que suis une boule de cendres chaudes. Je sais pas si j'arriverai à abandonner mon feu et ma rage, j'y tiens trop, au fond. Sinon je les nourrirais pas si bien. C'est pour ça que je leur cède facilement. On est si proches...

Et vous savez quoi ? Je les hais, ces compagnons. Ils me chantent ma faiblesse au creux de l'oreille.

Je suis allée dans le Rêve une fois. C'est bête de l'avouer, mais ça me fait peur. Parce qu'une fois que j'y suis... eh bien, je contrôle encore moins ce qu'il se passe autour, et dans moi. Je suis une tornade qui virevolte, spirale de rage et de haine qui dispense des dégâts au hasard. Au centre de la tourmente, on ressent pas le vent. On a juste l'impression que le cyclone émerge de soi. C'est plus fort que moi, là, encore - c'est un Reflet insupportable qu'il m'est difficile de regarder dans les yeux.


Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Le feu dans les yeux, la glace dans le regard.

Le travail à la ferme a fait du bien à Ira, qui bénéficie d'une carrure sportive. Sa démarche assurée et énergique fait souvent s'écarter les gens de son passage, à moins que ce ne soit dû à l'expression peu amène sur son visage. Ses cheveux en permanence attachés sont auburn, prenant une teinte rouge bordeaux au soleil. Elle a les yeux verts, comme l'herbe autour de la ferme. Il n'est pas rare qu'elle soit maculée de terre, et elle a depuis longtemps abandonné l'idée de prendre soin de ses mains.

Elle préfère des vêtements lui donnant une marge confortable pour bouger, et prête peu d'attention à son habillement, en général. Elle est légèrement voûtée, à cause du travail aux champs. Ira sourit peu, mais son visage semble s'éclairer à la vue d'enfants ou d'animaux.



De l'autre côté du miroir...

PRÉNOM/PSEUDO : Sisca
ÂGE : Immortelle
OÙ AS-TU CONNU JE DE L'ÂME ? Par top-sites, en fait ça faisait assez longtemps que je lorgnais sur votre forum x)
COMMENT LE TROUVES-TU ? Contexte bien ficelé et intrigant, et ce thème ! Bravo *_*
EXPÉRIENCE EN RP : Cinq ou six ans avec de longues pauses.
PRÉSENCE : Autant que je peux.

C'est moi qui ai pris le pseudo d'Amanite, je pensais le jouer au départ mais me suis rabattue sur un autre prédéfini - désolée pour ça !
Et en parlant de prédef, est-il possible de changer d'avatar tout en respectant plus ou moins l'idée générale du perso ? Si le créateur original est d'accord, bien sûr :^O


Une mer de rubis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [question] La bataille du gué aux Rubis et bûcher des faux dieux
» Rubis, Saphir, Emeraude... pokémon :D (tutorial)
» poudre dragonfeu et rubis lao-chan
» Astuce pour avoir des rubis rathalos/rathian
» Rubis rathian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Création de personnage-