Partagez|

Bourg

InvitéInvité
MessageSujet: Bourg Mer 26 Oct - 22:27

Georges ,, 1, 2, 3 nous irons au bois ''

Kurusu Shou - Uta No☆prince-sama♪ // Pré-crée proposé par Cali & Vishva
X.X.X.X.X.X.X
Il est Breton.
Il a XVI ans.
Il vit au bourg avec Cali [mais squatte aussi l'internat].

Il était assis. Face au livre. Fasciné. Obsédé.
Il regardait les chiffres. Imaginait une danse entre les 3 et les 8. Une valse lente faite de creux et de bosses. Une suite de dessins, de lignes, de ronds, de points.
Un paysage remplit de chiffres... Mais sans 7. Il détestait le 7. Trop pointu, trop agressif à son goût.
Pendant des heures entières, il voyageait grâce aux chiffres, aux couleurs, aux formes... Il s'inventait des paysages face aux calculs sans fins. À chacun sa couleur.
Le 8 est un chiffre bleu. Le 7 n'a pas de couleur. Il est terne et triste.
Lui même était né un 18... Un jour où se mêlait bleu doux et pose intense.

"Le syndrome d'Asperger, Madame. Je suis désolé. Mais j'en suis maintenant certain..."
Le médecin qui dit les mots, sa mère qui les écoute. Et les chiffres qui dansent pour lui.
Capable de réciter la suite de Fibonacci jusqu'au 856ème nombre. Incapable de créer une relation avec les enfants de son âge. Capable de reconstituer une molécule atomique. Incapable de contrôler ses émotions.

"Syndrome d'Asperger: forme d'autisme. L'individu est très souvent associal et développe des passions obsessionnelles. Peu de troubles du langage, prise en charge facilitée. Grande intelligence allant jusqu'au génie, dans certains domaines. Vision du monde très différente, souvent assimilée à des chiffres, des couleurs, des suites de formes simples."

Il l'a lu. Il n'a pas compris. Il est retourné dans son monde, chercher les nombres se cachant derrière la "Lettre à Élise", derrière les contes d'elfes et autres fées que sa mère lui racontait sans cesse.
Maman l'a lu. Elle l'a subit. L'entrave insoupçonnée.

Enfant blond au regard océan. Il aurait pu être un roi, il aurait pu être un prince, mais non. Syndrome d'Asperger... Si tout était parfait dans son monde, c'était seulement dans le sien. Les gens autours prenaient un malin plaisir à réduire ses chiffres à de simples traits. Et il fallut qu'un jour sa mère devienne des leurs. non, pas elle ! Pas maman...

Il n'avait rien fais, non. Assit devant un boulier à faire des calculs bien trop compliqués pour un lambda, il ne faisait vraiment rien de mal. Alors pourquoi s'est-il fait crier dessus par maman ? Elle disait qu'il lui fallait prendre l'air, qu'il lui fallait... Quoi déjà ? Maman... Qui est maman ? Pourquoi tout est oublié... Tient, quel est ce monde ? Cette forêt, ce paysage, ce tout ? Qui est donc ce garçon aux prunelles sombres, cette fille à la longue chevelure ? Papa, maman ? La logique lui dit que oui, quand les souvenirs eux, restaient silencieux, car perdus.

S'il était vrai que Georges a seize ans, ça ne change rien au fait qu'il les considéra aussitôt comme étant ses parents. Si dans son enfance il se perdait, même dans le Reflet c'était ainsi. Comment, pourquoi y était-il allé ? Hasard des gestes, d'une main tirant sur un drap, d'un regard rencontrant son image. Et dans les rêves inimaginables, c'est alors un lutin qui marchait, avançait, sans se soucier. Petit être féerique, aux pensées magiques, dont les sorts se précisaient en chiffres colorés.


Relations


Cali, "la maman" ;
Il a ouvert les yeux. Elle était là. Avec lui. Il a tendu la main, a touché son visage. Il l'a appelé maman... Elle a sourit. Elle sera sa mère désormais. Alors il la suit, l'observe, lui sourit. La rend dingue parfois... Mais il lui voue une admiration et un amour sans bornes. Lui qui ne supporte pas qu'on le touche, vient se blottir dans ses bras... Jamais elle ne le gronde, jamais elle ne le juge. Elle est là, c'est tout. Elle est un 9. Un chiffre nuancé de orange et de pose. Elle est tout ce qu'il possède, avec Vishva.

Vishva, "le papa" ;
Papa était avec maman. Papa n'était pas comme maman. Son regard n'avait pas la même douceur, il brillait d'une passion étrange. Ses cheveux avaient les nuances rougeoyantes et piquantes d'un 2. Sa voix aussi. Quand il s'adressait à lui, Georges restait silencieux. Il écoutait sagement. Parce que papa parle lentement, il comprend plus facilement. Parce que papa ne s'énerve jamais, Georges en profite, le harcèle un peu, le titille beaucoup. Vishva le laisse faire, lui sourit. Oui, il aime beaucoup son papa, comme sa maman~

Parce que Cali et moi sommes restés indécis sur la bouille de "notre enfant", nous proposons une suite d'avatar, à choisir ~ [ces avatars sont tous tirés du même personnage]
Spoiler:
 



Njemile ,, Une baffe vaut mieux que des mots ''

Original


Elle est Malawite.
Elle a XIII ans.
Elle vit en dehors du village.
,, A, B, C, D... Forme par là des syllabes, quelques mots dangereux, des mots à ne pas dire.
Et si par le silence tu te complais, c'est un marabout, marabout, bout, bout, bout, qui te... Réveillera ''

Njemile, petite Malawite voguant sur les flots Rastafaris ! Tu y crois toi ? Cette petite avait un grand-père sorcier. Paraît-il qu'en Afrique il y en a beaucoup. Sans doute l'a-t-il un peu apparenté à la section mystique de l'univers. Mais en Espérance, la demoiselle à la carnation foncée, n'en a que peu, des souvenirs... Juste se rappelle-t-elle d'un grand-père autoritaire, ayant un goût certain pour les grandes phrases incompréhensibles à bases de « là où va la chèvre sans entraves » et autres drôles d'oiseaux.

Mais il y a un autre souvenir. Plus complexe à analyser. Elle aimerait l'oublier autant qu'elle voudrait se rappeler des moindres détails, ce dernier étant la cause de son mal. Ça s'était passé un soir, à la lueur des flammes. Une petite chanson rigolote avec trois chatons, que l'on fredonne entre amis... Elle s'en souvient oui... Jusqu'à ce qu'ils arrivent au marabout. Pourquoi à ce mot là ? Elle ne sait pas ou plus. Cela la trouble, l'amnésie qui s'en suit l'angoisse même. De là est né le mal. La peur des mots. Pas tous bien sûr, ça serait invivable. Mais assez pour lui donner des airs d'asociale et de recluse. Et ce n'est pas sa petite maison au bord du village qui changera la vision qu'on a d'elle, même si le moulin dont elle s'occupe l'adoucis vaguement.

Njemile n'est pas sympathique. Elle a le parler franc des gamins tout juste adolescents, n'ayant pas la notion des mots. N'est-ce pas là un beau contraste avec son entrave ? Sans doute oui. La Malawite dira que non. Ses paroles à elle, n'ont rien de dangereux. Ceux des autres, si. Comment réagir quand dans une discussion, le mot le plus banal peut devenir une arme redoutable ? Davantage même dans le Reflet ! Par son apparence digne d'une demoiselle entravée de fils, et aveugle brebis d'un être supérieur, Njemile est la soumise des autres, obéissant aux mots des joueurs.

« Alors marche Njemile, cours Njemile... Agis à ma guise et ne te rebelle jamais, car sous l'emprise de mes mots, tu es. »

Relations


Taima ;
On ne peut pas dire qu'elle l'aime vraiment... Ni qu'elle ne le déteste. Tout deux se chicanent très vite lorsqu'ils se rencontrent. Leur caractère très fort à chacun les mets en opposition. Mais étrangement, cela les rapproche. A croire que les sentiments passent mieux par un coup de pied, que par des mots.

Anneke ;
C'est parce que Njemile habite non loin du bourg qu'elle l'a rencontrée. La Malawite s'est montrée nette et précise sur ce que cette fille lui inspire : l'ennuie et l’inutilité. Sa passivité et son amabilité, ne font que l'agacer un peu plus à chaque fois... Aussi, préfère-t-elle l'éviter.


Dernière édition par Vishva le Jeu 27 Oct - 14:15, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bourg Jeu 27 Oct - 14:52

Anneke ,, Dans les nuages on se sent bien ''

Portgas D.Rouge - One Piece


Elle est Norvégienne.
Elle a XIX ans.
Elle vit au Bourg.
Elle est fleuriste-maraichère
,, Gouttes, gouttes, gouttes... Qui tombent, ruissellent et s'élèvent en vapeurs diffuses.
Beau, transparent, étouffant, dans l'asphyxie se noyant... Jamais ! Que jamais l'eau ne l'approche ! Les déserts sont plus agréables.''

D'un doux sourire qui s'approche. La démarche n'est pas pressée, jamais mesquine. Anneke, c'est tout ça. Une douceur nordiste, une authenticité de fille de famille moyenne. On converse agréablement avec elle. Les gens ont tendance à bien l'apprécier, à venir se confier. Il est vrai que la blonde a l'amabilité de ne jamais dire non. Elle écoute. Son oreille attentive attire les plus timides.

Anneke, c'est la discrétion et pourtant l'efficacité. On la trouve toujours là où il faut. Comme une petite fée qui, d'un claquement de doigts, répare les erreurs des autres. Mais il n'y a qu'un seul endroit, que notre fée refuse d'approcher : le bord de mer. Jamais vous ne l'y verrait, ne la croiserait. L'aquaphobe qu'elle est, préfère mieux le feu. C'est sans doute pour ça qu'elle s'est installée dans le bourg, si bien protégée. Entre elle et la mer, s'impose la fermette de Bird. Et ce dernier, par sa seul présence, rassure la demoiselle.

Mais la douceur de la blonde, n'est que la partie émergée de l'iceberg. Certes elle est bien gentille et tout, mais ne vous y fiez pas trop. C'est une grande manipulatrice. Par quelques mots, elle peu aussi bien vous faire faire le ménage, que de vous obliger à détester celui-là, là-bas... Éloignant ou rapprochant à son gré les gens, les uns des autres, Anneke est une vraie maîtresse du comportement humain. Mais à trop bien comprendre les autres, elle ne se comprend pas, ou plutôt ne sait se guérir.

Elle répugne à penser à son aquaphobie - et au Reflet donc. Les souvenirs s'y mêlant se font rares et provoquent souvent la détresse chez elle. Parce que cette phobie serait mêlée à la noyade d'un proche... Quelle horreur, non ! Ne lui en parlait pas... Non, tout va bien.

Croyez le, l'auto-persuasion, fait des miracles.

Relations


Bird ;
Que dire de Bird, sinon qu'elle l'aime beaucoup ? Comme elle, il est doux, calme et gentil. Lui parler, c'est souffler, penser à autre chose. De plus, sa présence rassure la blonde. Comme s'il faisait une barrière entre la mer et elle.

Sidka ;
Quel drôle d'oiseau celui-là ! La première fois qu'elle l'a vue, Anneke était persuadée qu'il était Bird, mais enfaîte non ! Très bon garçon, bien qu'un brin charmeur, elle pense pouvoir s'en faire un bon ami.


Dernière édition par Vishva le Jeu 27 Oct - 19:30, édité 1 fois
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bourg Jeu 27 Oct - 15:05

Peter; Petit garçon, n'adopte jamais la vie de ton soldat de plomb.

Russie, hetalia axis power

[img][/img]
Il est européen.
Il a 20 ans.
Il vit dans une habitation classique.

« Certaines choses sont tellement fortes qu’il est impossible d’à jamais les oublier. La guerre fait partie de celles-ci .

Toute fille vous le dira : Peter, il est grand, beau, fort, intelligent, sensible... Un vrai prince charmant. Mais Peter de tout cela, il n'en a que faire... Peter n'est pas un enfant de chœur, Peter n’est plus vraiment un enfant, Peter a vécu la guerre, Peter a vu des horreurs.
Quelle guerre ? Il ne s’en souvient plus, mais les images que l’on en a sont toujours les mêmes : Sang. Mort. Inhumanité. Les séquelles que l'on en garde ne devraient pas exister : Culpabilité. Sueurs Froides. Visions cauchemardesques. Angoisses. Peter n’échappe pas à la règle.

Il peut parler de ce qu'il a vu mais préfère éviter. Il aimerait ne pas s'en souvenir. Les images reviennent par blocs, douloureuses et meurtrières; comme la guerre. A chaque réminiscence, ses yeux se ternissent, son apparence dans le rêve s'aggrave. Un jour il finirait noyé par son passé, bloqué et incapable d'avancer.

Peter, on ne connait pas vraiment son entrave. Enfermé dans son « Avant » peut-être ... C'est un peu flou et vraiment pas certain mais c'est ce qu'il semblerait le plus logique vu son allure dans le rêve :
Une belle apparence de soldat du monde, de casque bleu américain. Un sauveur de la paix qui étrangement, sans la moindre pitié, détruit et massacre toute forme de vie. Mais l'homme ne sourit pas. Il pleure. Pleure de ne pouvoir s'arrêter, d'être ainsi manipulé.
Toute personne voyant Peter dans le Rêve, change sa vision qu'il avait du garçon.

Peter n'est pas le prince simple et travailleur que tous imagine. Peter n'est pas non plus mauvais ou calculateur. Il ne cherche qu'à ce racheter, à se libérer de ses peurs.

Relations


SORTE DE LIEN ;
TEXTE

SORTE DE LIEN ;
TEXTE


_________________


Dernière édition par Bird le Jeu 27 Oct - 15:37, édité 2 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bourg Jeu 27 Oct - 16:37

SIDKA ; " Prince charmant charmeur... Petit voyeur !"

KAITO feat Vocaloid


Il est des Pays nordiques.
Il a XIX ans.
Il vit dans une maison sans dessus-dessous.
" Oh ! Siiiidkaaa ! Tu veux venir avec moi au café ? S'iiil te plaît !"
Cette rengaine, toujours la même. Il fait la moue, sourit, effleure une joue, un bras... Il répond peut être, plus tard, une autre fois... Raah ! Ce qu'il aime cette attention ! Tout ces regards plein de convoitise, d'envie. Ça le rend heureux. Il est comme ça.
Il fait le prince, s'amuse, ne s'occupe de rien
.
Sa maison est un foutoir sans nom. Un immense bordel ! Mais il n'en a que faire...
Monsieur le roi des paresseux. Monsieur le voyeur douteux...
Parce oui, il lui arrive de regarder par le trou de la serrure, dans le décolleté de sa voisine, dans... *SBAFF*
Une claque de plus à son palmarès ! Mais il s'en fiche, après tout, c'est un jeune homme...

Oui. Mais un jeune homme brisé. Il a un lourd passé... Les quelques souvenirs qu'il lui restent en sont la preuve... Tout ces mauvais souvenirs.. Cette mère ..

Cette femme qu'était sa mère le frappait. Elle l'enfermait. Pendant des heures, elle l'oubliait là. Dans le noir. Elle l'abandonnait à sa tristesse.
Alors il a peur maintenant. Des endroits clos. D'un nouvel abandon.
C'est pour ça, pour ça qu'il aime se sentir entouré. Apprécié. Par toutes ces filles...
Mais il ne fait pas vraiment attention à elles...
Parfois, lorsque ses souvenirs le rendent malade... Il entend cette voix... Une voix de petite fille. Qui le rassure.
C'est un souvenir, elle aussi. C'est son plus beau souvenir. Cette fille...
Jamais. Il n'en parle jamais.
Préférant garder son image de charmeur insouciant... Au fond, c'est juste un petit prince perdu...

Deux, trois trucs en plus...
Il aime le bleu.. Il ADORE le bleu ! Et il dort de travers dans son lit, ronfle comme un tracteur avec le pot percé... Oh ! Il se damnerait pour un fondant chocolat !

Relations


Cali ;
Elle. Il la regarde marcher. Elle a toujours l'air très loin. Alors il la trouve bizarre, c'est vrai ! Elle ne fait pas attention à lui ! Lui, le plus grand beau gosse de tout les temps ! Mais... Elle est jolie, il ne peut pas s'empêcher de se le dire. Il voudrait lui parler, lui montrer... Quoi ? Qu'il existe ! Essayer de faire partie de sa vie... Essayer au moins une fois de l'approcher. Parce que, cette inaction ne lui ressemble pas ! Alors, c'est promis... La prochaine fois, il lui parle.

Haagen ;
Lui. C'est son ami, la personne dont il est la plus proche ici, c'est certain. C'est son partenaire de "jeux", celui avec qui il va voir les filles dans les dou... Quoi ? Faut pas le dire ?
Il passe souvent son temps libre avec lui. C'est surement le seul à connaître un peu des souvenirs de Sidka... Et inversement !
Même si il sait que Haag' est un peu spécial, il s'en moque. Il ne le juge pas... Mais il sait qu'il peut compter sur lui.

Bird ;
Lui. C'est le grand manitou d'Espérance. Tous ont un lien avec lui...
Sidka adore le taquiner. Il l'imite à la perfection, ce qui a le don de lui attirer les foudres du directeur.
Malgré ça... Sidka sait aussi qu'il peut compter sur lui pour l'aider lorsque les souvenirs sont trop douloureux.
InvitéInvité
MessageSujet: Bourg Jeu 27 Oct - 19:28

Catherina ,, Quand l'amour est un oiseau rebelle ''

Orohime Inoue - Bleach


Elle est Canadienne.
Elle a XIX ans.
Elle vit au Bourg.
Elle est Soignante
,, Toujours découvrir. Apprendre de nouvelles langues, faire de nouvelles rencontres. C'est beau d'être si passionnée du monde... du monde et des autres. D'aimer sans relâche, au point de sacrifier un futur né, pour l'amour de l'autre... C'eau beau oui... Mais un peu inutile lorsqu'on oublie, non ? ''

Cath' fait partie de cette jeunesse adorant découvrir le monde, les autres. Elle n'a de cesse d'apprendre un peu plus. Elle connaît par exemple plusieurs langues : l'anglais, l'espagnol et le chinois. Ainsi, dans l'Espérance, elle apprécie s'adresser aux autres dans leur langues natales – à la limite du possible tout du moins. On comprend alors très vite que la belle est assez sociable pour se mêler aux autres.

Mais si tout ça en fait une personne très bien intégrée au monde de l'Espérance, il ne faudra pas oublier une partie moins gaie, celle de son entrave. Catherina ne sait pas pourquoi, mais elle refuse de croire en l'amour. Blasée concernant ce sujet, elle n’éprouve qu'un goût mesuré pour les gens se bécotant ou discutant sentiments. Cela serait lié à sa vie dans l'Avant. Chose qu'elle ne comprend pas.

A dire vrai, Catherina semble se souvenir d'un peu près tout ce qu'elle a vécu. Famille, amis, connaissance, parcours social et même scolaire. A un point qu'elle se demande même ce qu'elle fiche en Espérance... Cependant, plutôt que de faire pâle figure en ce lieu, elle préféra jouer des coudes pour se faire une petite place dans la communauté, en s'installant au bourg, comme sorte d'infirmière, elle qui avait fais des études s'y dirigeant.

De même qu'elle se souvient de son passé, elle ne peu nier que le visage de Mickael [un autre habitant] lui soit familier ! Elle l'avait rencontré lors d'un voyage linguistique, les parents du garçon l'ayant accueillie en leur demeure. La suite par contre reste plus floue. Cath' ne se rappelle pas du tout qu'ils furent en couple...

Ayant comme fermées les yeux sur cette histoire, la princesse endormie, en a ainsi l’apparence dans le Reflet. Elle est une prisonnière d'un château entravé de ronces, qu'elle commande et parle aux autres par l’intermédiaire de leur esprit.

Relations


Mickael ;
Dans l'Avant, ils se sont aimés... Elle ne s'en souvient pas.
Ce garçon lui semble un peu bébête sur les bords, mais gentil quand même. La seule chose qui les lie encore pour le moment, c'est le fait que son visage lui soit familier dans l'Avant... Sinon, elle ne sait pas si elle traînerait avec lui.

Anneke ;
L'âge les rapprochent. La gentillesse aussi. Comme deux jeunes filles d'aujourd'hui, Cath et Anneke discutent d'un peu de tout. Elles s'entendent bien... Au final que dire d'autre sinon qu'elles se considèrent comme deux bonnes amies ?

Bird ;
Cet étrange personnage a tout de même s'attirer la sympathie de Catherina. Oui, elle l'aime bien... Plus que Mickael bizarrement. Avec Bird, elle ose parler de tout et de n'importe quoi, un peu comme s'il était un grand frère. Oui voila, un grand frère.


Dernière édition par Vishva le Jeu 27 Oct - 20:16, édité 1 fois
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bourg Aujourd'hui à 14:13


Bourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Registre des baptêmes et mariages de Bourg
» Paroisse de Bourg
» Seigneurie issue de mérite de Bourg-Saint-Christophe (Montluel)
» 1er tournoi de bourg-en-bresse (60Km de Lyon)
» Debrief photo du salon du Bourg Gay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-