Partagez|

♫ Écoute la, ma musique ... ♫

InvitéInvité
MessageSujet: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Dim 20 Nov - 21:53



« La musique est une chose si étrange. Elle est capable de mener un être humain rationnel dans un état de transe, d'extase si fort et si incompréhensible parfois. Je ne me suis jamais demandée pourquoi, pourtant. Cela ne m'intéresse pas. Car, à partir du moment où je peux exprimer mes sentiments à travers celle-ci, ça me va. Je ne me plains pas. Il ne faut pas se plaindre mais plutôt prendre la vie du bon côté.

" Drinnnnngggg ! "
Ah. Une sonnerie. Mais laquelle. Ça ne risque pas d'être mon téléphone, de toute façon ce n'est pas comme si mes amis pouvaient écrire des sms. Il faut sourire dans la vie. Alors je sourie. Parce que sourire aide la solitude. De toute façon, comment être entourée d'amis si le seul moyen de leur répondre est de jouer du Stravinsky au violon.

" C'est trop bruyant ", il diraient , " Arrête-nous ça tout de suite ! ".
Puis ils s'éloigneraient petit à petit, pour un jour disparaître.
J'aimerai devenir l'ami de quelqu'un. Pourvoir l'aider lorsqu'il est seul, qu'il puisse en faire de même. J'ai beau avoir Snowffie, ce n'est pas assez, si ? Peut-être suis-je trop égocentrique. Peu importe.

Enfin. La salle de musique se libère. Il était temps. Ça doit bien faire 30 minutes que j'attend assise sur le carrelage du couloir, je commençais à avoir froid. J'aimerai bien savoir ce qu'il faisait là-dedans. je n'ai entendu le son d'aucun instrument de musique ni celui d'aucune voix. C'est très désagréable d'attendre dans le silence. Je n'aime pas ça. Mais bon, c'est la vie. Je suis contente d'être ici !!!!!! J'ai envie de crier, de chanter, de danser, enfin je vais pouvoir jouer du violon sans être dérangée !!!!
Ils partent !! Allez, plus vite, plus vite !!! Je sens que mon coeur va exploser d'impatience !! J'espère que la salle est grande, je pense que je vais bouger dans tous les sens.

Ça fait mal. Tous ces regards. Ces messes-basses. Je suis devenue tellement frénétique que je les avais presque oubliés. Ils m'insupportent mais ce n'est pas grave. Je ferai avec. Maintenant, c'est à moi d'entrer en piste. Je suis si excitée !!!!
»

Lucy entre dans la pièce de taille raisonnable qui contient un piano à queue à côté duquel est placé sur un présentoir une guitare acoustique. Les murs sont bleus pâles, tirant vers le vert. Il y a au milieu de la salle un simple pupitre.
Lucy s'avance vers le pupitre, toute excitée. Ses yeux pétillant, elle pose maladroitement sa partition sur le pupitre mais celle-ci tombe. N'y prêtant pas attention, Lucy, toujours prise de sa frénésie enchanteresse s'empare de son violon et joue la toute première note. Elle poussa alors un cri de soulagement. Que c'était agréable de se retrouver si bruyante, si libre tout d'un coup. Elle se sentait pouvoir tout faire, pouvoir tout endurer.

Elle ne pensa plus, et peu à peu, sa voix joint sa musique.
Spoiler:
 
Quel soulagement !! At Last !!
Elle ne faisait plus attention à ce qui était autour d'elle, tout ce qui comptait dans ce moment présent était le son qui sortait de sa bouche et de son violon. C'était tout. Enfin, pour le moment ....
InvitéInvité
MessageSujet: Douce mélodie, quand tu m'emporte, je voyage loin de moi...♫ Lun 21 Nov - 19:11

Avance, trouve quelqu’un. N’importe où, juste maintenant. Cours, avance, oh, une musique.





Elloy court. Il court dans les couloirs à la recherche de quelque chose. Quoi ?
Stop, écoute.
« Oh, quelle voix, quel son… Magnifique. Quelle osmose »
Intrigué, il décide de s’arrêter pour écouter, et profiter de ces instants volés mais précieux et surtout magiques. Mais écouter à la dérobée a aussi des inconvénients, le son n’est pas de qualité et les émotions exprimées sur le visage de l’artiste sont cachées.
Entre. N’entre pas. Que vas-tu faire Elly ?
« Vais-je entrer, ou bien, écouter comme un voleur ? »

Il décida d’entrer, mais en silence. Pour ne pas perturber la personne.
Une femme. Non, une jeune fille.
Il ouvrit la porte avec la toute la délicatesse dont il est capable. La jeune fille ne le vit pas tout de suite. Il s’assit dans un coin où l’ombre l’attendait. Là, il écouta. La mélodie s’emparait de son être. Même sa peur s’envola. Ce fut comme une pose temporelle.
Où suis-je ? J’ai l’impression de voler. J’me sens bien, si bien que j’ai envie de pleurer. Je ne suis pas triste, mais tellement heureux. C’est magique. Quelle incroyable sensation. Ais-je déjà ressenti ça auparavant ? Est-ce réel ?
Une chose liquide et chaude tomba sur sa main gauche, le ramenant à la réalité. Une larme. C’était une larme, tombée comme un appel au secours. Jamais Elloy, du moins pour ce qu’il peut se souvenir, n’avait pleuré, pour une quelconque raison. La première fois. Il eut mal au cœur, une sorte de pincement, son ventre se tordit le faisant souffrir. Une autre larme, une autre et encore. Elles essayaient de s’échapper, de s’enfuir, de voir enfin le jour, de sentir l’air et de tomber et s’éclater pour finir leur triste vie.
Il voulut partir mais ses jambes, elles, restaient ancrées dans le sol. Un soupir sortit de sa gorge.
Elle m’a repérée. Tant pis, je vais aller me présenter. Une fille, quelle chance, j’ai besoin d’elles, des femmes. Je veux être aimé.
«Désolé de te déranger, je voulais écouter... »
Non, ais l'air plus sûr de toi !
«Je m'appelle Elloy, mais appelle moi Elly. Enchanté, à vrai dire, je suis surpris par la grâce qui s'émane de toi.»
Un petit sourire charmeur vint se dessiner sur le visage de notre Don Juan.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Ven 25 Nov - 20:46


La jeune fille s'était retournée rapidement quand elle avait entendue un bruit derrière elle. Sur un fauteuil était assis un jeune homme, probablement plus vieux qu'elle de deux ou trois ans.

- Je m'appelle Elloy, mais appelle moi Elly. Enchanté, à vrai dire, je suis surpris par la grâce qui s'émane de toi.

« Hmmm. Elloy, hein ? C'est un joli nom mais je lui aurait plutôt donné le nom de, je ne sais pas moi, Alexandre ? Il me semble que ça lui irait mieux.? Il a cet air de conquérent sur le figure, comme s'il avait cette sureté qui me manque. Il est beau en tout cas. Grand, avec un air mystérieux. Mais, après tout ce n'est pas le physique qui compte, sinon Snowffie, ce râleur aurait pleins de petites amies !!
Il a dit " la grâce qui s'émane de toi " ! Eh ben dis-donc !! Quel compliment !! Je ne suis pas si naïve, j'ai compris, c'est un vrai charmeur. Cependant, ça m'arrange. Je suis sûre qu'on peut être amis alors, car vu que je sais m'y prendre avec les genss, il risquera de me faciliter la tâche pour m'éviter de le blesser.
Peu importe, il faut que je lui réponde au lieu de me perdre dans mes pensées constamment.
»

Elle saisit alors son archet et avec un sourire il joua gracieusement un do sur son violon. Tout en faisant cela, elle ouvrit ses lèvres et de sa bouche sortit le son de sa voix douce et mélodieuse, quoi qu'incertaine à cause de la récente découverte de sa capacité, qui demandait à cet individu qui se tenait là, en face d'elle, toujours souriant:

-
Mon nom est Lucy ! Yoroshuku ! Tu vas bien, Elly-san ??? Que fais-tu ici ?

Petit à petit, elle jouait pianissimo l'air d'Été de Vivaldi. Cela l'amusait, elle savait que cela choquait la plupart des gens, la voir jouer pendant qu'il lui parlait. Ils pensaient que c'était malpoli. Mais, comme elle le pensait toujours, mieux valait être impoli que bizarre, attardé ou encore pire : fou. Ce simple mot l'horripilait. Comme si l'on pouvait être fou. C'était un qualificatif méchant et subjectif qu'elle n'employait qu'en cas de situations très spéciales. Elle ne voulait pas sortir ce mot de sa bouche et pour une fois, elle était contente de ne pas pouvoir parler. Le nombre de fois où elle entendait les gens prononcer ce mot dans la rue comme injure spontanée !!

« Je suis encore repartie dans mes pensées ! Je ferai bien de faire quelque chose, voyons .... euuhhhh .... tiens je peux bien faire ça !! »
Elle posa délicatement son violon par terre, sourie à Elloy et fit un signe Peace and Love de sa main. Elle rit, reprit son violon entre ses mains, le regarda et rit à nouveau. Décidément, sa tête et ses expressions l'amusait. Elle allait bien l'aimer, celui-là !!
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Lun 28 Nov - 17:56

Un silence. Un vide.

La jeune fille ne parlait pas. Pourquoi ? Elle m’a vu pourtant. Je ne lui plaît pas ?
Il eut tout le temps de la regarder. Vraiment.
Dès son arrivée, il n’avait pas fait attention au "corps" de la jeune fille. Juste le son, la musique. Cette fameuse musique qui l’a tant touchée.
Mais maintenant, il y avait ce silence.
Des cheveux verts ? C’est étonnant. Pas commun du tout. Mais c’est mignon. Elle n’est pas comme tout le monde en tout cas. Oh, ses yeux. Des yeux… Comment déjà ? Ah oui, verrons. C’est beau. Le vert. La prairie… La fermette de Bird… Je divague là.
Il se mit à rire doucement. Il posa à nouveau ses yeux sur elle.
Elle a l’air tellement fragile avec ce teint, ses yeux… Sa poitrine. Tais-toi idiot. Regarde pas, elle va te voir.
Il détourna rapidement ses yeux. Il regardait à présent la salle. Les instruments.
Il l’entendit prendre quelque chose. Son archet. Elle souriait. Il lui rendit le même sourire.
Elle va jouer du violon sans me répondre ?!

Un son. Une mélodie.

« Mon nom est Lucy ! Yoroshuku ! Tu vas bien, Elly-san ??? Que fais-tu ici ? »


« Euh oui… Enchanté… Euh… Je courrais... Je ne sais pas pourquoi je suis ici, je… »
Sa musique l’interrompit.
Que fait-elle ?
Elle jouait un air qu’il ne connaissait pas. Mais il était touchant. Non, elle était touchante. Quand elle jouait ainsi, son visage s’illuminait. Comme si la joie avait décidé de s’installer au sein de son cœur. La « grâce » dont il avait parlé n’était pas un simple mot. Il le comprit. Cette grâce était bien réelle. Ses larmes suicidaires remontaient. Elles voulaient encore s’écraser contre le sol. Le choc violent. La liberté de choisir leur destin. Mais Elloy, maître totalitaire de son corps en décida autrement. Il ne voulait pas pleurer encore. Ça fait trop mal. Je ne veux pas. Non. Je devrais partir de toute façon elle n’a pas l’air de vouloir m’écouter.

Un silence. Un bruit.

Elle posa son violon par terre, avec un petit bruit pour montrer qu’il avait atteint sa destination. Elloy se retourna. Elle lui sourit. Que fait-elle ? Je ne comprend pas tout.
Il leva un sourcil. Elle lui fit un signe, le signe ‘peace and love’, je crois. Elle rit et reprit son violon.
Hein ?
Que veux-tu ? Je ne comprend rien. Tu ne peux pas parler ? Oh, j’ai compris. Tu joues. Tu ne parle pas, tu joue. C’est original. J’aime… Mais à l’avenir, ne joue plus de musique aussi triste. Pitié. Tu m’as l’air gentille et joyeuse en plus.

Il l’a regardait avec attendrissement. Et se rassit.

« Je t’écoute. Joue, exprime toi, je suis là »

InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Lun 28 Nov - 19:37

Je t’écoute. Joue, exprime toi, je suis là.
Je t’écoute. Joue, exprime toi, je suis là.
Je t’écoute. Joue, exprime toi, je suis là.
Je t’écoute. Joue, exprime toi, je suis là.
Je t’écoute. Joue, exprime toi, je suis là.


Lucy resta un moment sans voix. Ou plutôt, sans violon, puisque la voix, elle ne l'avait déjà plus. La phrase raisonnait sans cesse dans sa tête et à force l'en étourdissait presque de bonheur. Il voulait l'écouter. C'était une première. Mais alors là vraiment la première fois. Jamais personne avant n'aurait cherché à l'aborder comme il l'a fait, jamais personne ne lui aurait adressé la parole, encore moins n'aurait voulu l'écouter jouer et en plus, jamais personne ne l'avait jamais regardé avec ses yeux. Les yeux d'un humain qui regarde un autre humain. Pas ceux d'un humain qui regarde un extra-terrestre. Et en plus, pas seulement d'humain à humain, mais aussi d'homme à femme. C'était la première fois que cela lui arrivait et même si son instinct lui avait dit de lui donner une claque quand il avait posé ses yeux sur sa poitrine, son honneur féminin en avait été flatté.
Petit à petit, ses pensées se reflétèrent sur son visage. Elle chercha à se débarrasser de la rougeur qui s'était installée sur ses joues mais elle ne pouvait pas, c'était plus fort qu'elle. Un grand sourire se dessina sur son visage, elle prit son archet et d'un grand coup elle commença à jouer. À l'intérieur d'elle-même, elle était sceptique, elle avait peur, mais son coeur lui disait qu'enfin, ENFIN, elle allait pouvoir être écoutée,alors pourquoi ne pas en profiter !
Spoiler:
 
Elle se tourna vers lui alors qu'elle jouait et alors qu'elle commençait son deuxième mouvement plus lent elle commença à parler.


- Merci beaucoup, Elloy-san. C'est la première fois qu'on me le demande. C'est la première fois qu'on veut l'écouter.

Elle parlait de sa musique bien sûr, c'était implicite. Elle continua de jouer son morceau sans se préoccuper de ce qui l'entourait. Il était si facile de jouer pour quelqu'un qui le voulait. C'était fluide, la musique coulait toute seule, sans avoir besoin du moindre effort de la part de Lucy. Le tempo était parfait, les nuances était parfaites et l'émotion y était. Lucy joua, joua, joua, joua jusqu'à ce qu'elle s'arrête, essouflée sur la dernière note. Elle rit, sans bruit bien sûre, puisqu'elle ne pouvait pas rire devant qui que se soit et joua un long la simple.

- Tu as aimé ... Elloy-san ?

Elle lui sourit à nouveau et attendit que le jeune homme lui réponde. Après tout, elle n'était pas pressée et elle avait tout le temps du monde pour apprendre à le connaître.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Mer 30 Nov - 18:25

Le silence.
Absence de bruit. Fait de se taire. Impossibilité de s'exprimer. Symbolique : la paix.


Ils sont restés un bon moment sans parler. La jeune fille ne parlait plus, enfin ne communiquait plus. Le silence. C'est un peu comme la solitude, non ? Au fond, c'est une absence de quelque chose. Là, une absence de son, de mots, de langage, de dialogue...
Tu es de nouveau seul. Seul. Seul. Seul.
Il détourna la tête à nouveau. Il faisait face à la fenêtre. Sa bouche se tordit comme pour dire corporellement qu'il souffrait. Non, non, je ne suis pas seul, il y a des gens autour de moi. Alors pourquoi elle ne parle pas ? Je...Je ne sais pas.
Tu es de nouveau seul. Comme toujours, tu l'as toujours été.

Il avançait les bras vers son visage. Des souvenirs remontaient. Ils étaient flous mais assez compréhensifs pour le faire souffrir.

Malgré son attitude, Elloy est quelqu'un de très sensible et qui attache de l'importance au moindre détail, aussi petit qu'il puisse être.
Il en vient à oublier la jeune fille. Il voulait partir. Ce n'est qu'à ce moment qu'il la vit. Mal à l'aise. Ses joues avaient pris une teinte rosée, presque rouge.
Elle souriait. Surement par la gêne qui se manifestait, mais peut-être aussi par la joie. Mais quelle était cette joie ? Pourquoi d'ailleurs ? Ah, parce-qu'il l'écoutait. Enfin, il le lui avait dit. Il se calmait peu à peu en la regardant encore plus. Il la trouvait de plus en plus touchante. Elle était comme les petits poussins de la fermette : mignons, doux et fragiles. Oui, elle lui paraissait fragile.
Elle prit son archet. Elle veut jouer ? Bonne idée !
Il enleva sa veste, découvrant ainsi une chemise blanche. Il s'assit et se mettait à l'aise, comme pour inviter la jeune fille à jouer. Elle avait l'air hésitante, il lui sourit.
C'est alors qu'elle commença. C'était une musique entraînante et rapide mais très habilement jouée. Elle s'en sortait bien. Elly se demandait si elle avait toujours été ainsi, ou si cet état était récent. Mais la douleur qu'il avait eu en posant la question -trop indélicate- à Curdberthus sur son passé le ravisa. Il garderait cette question pour lui.
La mélodie s'adoucissait, c'est alors qu'elle commença à parler, enfin.

« Merci beaucoup Elloy-san. C'est la première fois qu'on me le demande. C'est la première fois qu'on veut l 'écouter. »

«L'écouter » ? Qui ? Quoi ? Réfléchis... Ah oui la musique. De rien, ça ne me gêne pas, j'aime bien.

Et elle continua à jouer, rapidement, c'était sûrement le tempo qui le voulait. Mais elle s'en sortait sans difficultés. C'était parfait. Bien qu'elle parlait pas, sa musique remplissait le silence. Il l'enfermait dans sa bulle de bonheur. Lucy s'exprimait, même s'il n'y avait pas de dialogue à proprement parler, Elloy ne se sentait pas seul psychologiquement. Les émotions véhiculées par la musique lui arrivaient en plein cœur. Comme si les notes étaient des mots. Il s'imaginait des tas de choses. La jeune fille joua longtemps ainsi sans faiblir jusqu'au dernier mot, ou plutôt dernière note.
On aurait dit qu'elle n'avait cessé de parler, encore et encore.

« Tu as aimé... Elloy-san ? » dit-elle en souriant.

Il lui rendit son sourire. Oui, il avait aimé et avait ressenti des émotions.
« J'ai beaucoup aimé... Tu en joues depuis longtemps ? »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Dim 18 Déc - 16:53



Si vous ne soufflez pas dans votre trompette, nul ne le fera à votre place.



- J'ai beaucoup aimé... Tu en joues depuis longtemps ?

Elle le regarda d'un air perdu. En jouait-elle depuis longtemps ? Elle ne le savait pas. Peut être. Surement. En fait, c'était tellement confus dans son esprit, elle en avait perdu la notion du temps. Alors répondre à ce genre de question lui était impossible. Elle lui sourit ce pendant et hocha les épaules d'un air de dire : " Peut être .... " Qui sait, peut-être qu'il ne s'en ira pas en courant, lui. Après tout, subir un mutisme, ça n'était que ne plus pouvoir communiquer. Que ?? ...

Elle regarda son archet et commença à le ranger dans son étui. Elle le reposa, de la même façon qu'elle le fit avec son violon. Elle sourit au jeune homme, quel était son nom déjà, Elloy-san ? et elle lui écrit sur son pad :


JE SUIS DESOLEE. NE M'EN VEUX PAS.

Elle lui sourit et ouvrit la seconde poche de sa housse de violon .... pour en sortir le petit objet doré qu'elle adorait. Sa trompette. Elle l'assembla, approcha sa bouche de l'embouchure et commença à la tester. Celle-ci n'avait pas bougé, toujours pleine de sons justes et joyeux qui raisonnaient dans la pièce comme le rire d'un petit enfant. Elle sourit, ferma les yeux et commença à jouer. Le son était fort, mélodieux et rieur, certes, mais il était aussi très mélancolique et faisait ressortir cette tristesse que Lucy portait en elle. Elle avait peur. Très peur. Après tout, rien ne l'empêchait de partir. Alors pourquoi restait-il ? Pour se moquer d'elle ? Elle ne voulait pas qu'il parte. Pas le moindre du monde.
" Il va partir ... comme tous les autres, je vais l'énerver. J'aimerai bien ne pas l'énerver. Je pourrai ne pas l'énerver ? Je ne pense pas. Après tout, quoi de pire que quelqu'un qui se met à jouer d'un instrument aussi bruyant que la trompette. En tout cas c'est ce que tout le monde dit. "
Lucy finit son morceau et regarda Elloy dans les yeux avant de se baiser pour s'excuser devant son unique spectateur. Il ne s'y attendait probablement pas et elle n'avait pas l'intention de recommencer si ça ne lui plaisait pas. Il était trop précieux, son seul contact pour dire, à ses yeux.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Mer 21 Déc - 19:45

JE SUIS DESOLEE. NE M'EN VEUX PAS.
Désolée de quoi ? De ne pas avoir répondu ?
Aucune importance. Elloy se doutait bien que la question qu’il avait posé relevait de l’Avant et que par conséquent elle ne devait plus s’en souvenir.
Peu importe donc, le passé est révolu, et rien ne pourra nous faire revivre ces moments perdus, oubliés. Elloy, lui, ne regarde pas en arrière, il ne regarde pas non plus devant. Seulement il vit le présent.

« Carpe diem, carpe diem ! Ce n’est que foutaise et utopie ! Pensez à l’avenir jeune maître ! »
Qui parle ?


Il regarda en direction de la jeune fille. Non, ce n’était pas elle qui parlait. Mais qui donc ?
Il détourna le regard qui arriva encore une fois vers cette fenêtre. Comme si le vent qui passait à ce moment là, devant les carreaux gelés pouvaient emmener les quelques souvenirs qui lui revenaient en mémoire.
Un bruit le fit revenir au présent. Il la regarda à nouveau. Elle avait ranger son écriteau et sortit un autre objet. Il était doré. Un trompette venait d’être assemblée. Elle se mit à jouer. Une mélodie entraînante, une mélodie ambiguë en fait. Mais elle était surtout mélancolique. Oui, triste.
Il lui fallait à nouveau lutter contre ses larmes qui remontaient. Non, pas encore elles. On dirait du sang, mon sang qui jaillit et qui veut partir de mon corps. Veut-il me quitter lui aussi ?
On a beau lutter, rien ne nous empêche de perdre. C’est ainsi que l’eau, encore une fois, l’emporta. Il ne voulait pas qu’elle le voit pleurer. Pleurer c’est pour les faibles. Moi je ne suis pas faible, il faut que j’arrête, sinon elle ne va pas m’apprécier. Elle va se moquer de moi et partir. Elle joue comme si elle ne voulait pas de moi…

Il se leva, essuya du bout de sa chemise les larmes qui coulaient à flots sur ses joues rougies par la honte. Il prit sa veste et voulu partir. Mais elle avait fini. Elle le regardait avec un air… étrange. Lorsque leur regard se croisèrent, elle baissa les yeux, peut-être pour s’excuser. S’excuser de… l’avoir fait pleurer sans doutes. En réalité, elle était bien la seule à produire ses émotions en lui. Il s’arrêta à quelques centimètres d’elle. Lui debout, elle assise.
Il se calma. L’expression sur le visage de la jeune fille lui était familière. Une expression de solitude. Elle semblait chercher, tout comme lui, une oreille, une personne à qui parler, avec qui rester.
Il avait besoin d’elle, comme elle de lui. Ils étaient nécessaires l’un pour l’autre. Une détresse mutuelle en quelque sorte. Et puis, s’étant calmé, il se dit que ressentir toutes ses émotions l’avait apaisé. Ces larmes fugitives étaient représentatives de ces maux les plus enfouis.

Il avança sa main vers sa tête, et lui ébouriffât les cheveux. Il avait un petit sourire au coin des lèvres, accompagné d’un clin d’œil. Il l’aimait bien. Oui, il l’aimait bien cette petite. Elle lui ressemble en fait.

InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Sam 7 Jan - 22:04

Lucy fut surprise de voir ses yeux rougis par les larmes. Pendant un moment, elle ne savait plus quoi faire puis paniqua, cherchant un mouchoir dans son sac. Quand il s'avança vers elle et qu'il lui caressa la tête, le monde se figea. Elle avait déjà ressenti ça quelque part. Au loin, dans sa mémoire, elle s'entendit crier "Évelyne !! Ne va pas trop loin !!!!". Alors que le souvenir lui revint, elle ne put s'empêcher de prononcer le prénom de cette jeune fille qu'elle avait apparemment connu. Cependant, quand elle dit ce prénom, elle sentit son coeur se serrer. « Mieux vaut ne pas y penser. »
Alors qu'elle revint à la réalité, elle s'entrechoqua à la réalité. Depuis combien de temps rêvait-elle ? Était-ce depuis quelques secondes seulement ou plusieurs minutes ? Dans sa poche, le contact d'un morceau de tissu doux et moelleux la fit sursauter. Le mouchoir ! Elle le sortit vite et voulu se lever pour le lui donner. Cependant, il était trop près d'elle et en voulant lui donner, elle lui donna malencontreusement un petit coup de poing. La surprise la pris, elle recula et, chaise à l'appui, elle tomba. «Je suis trop maladroite... Pfffff avec ça il ne va jamais vouloir traîner avec moi ! Muette et maladroite en plus ! ». Elle se hissa au dessus du sol tant de bien que de mal, et elle sentit alors qu'elle s'appuyait sur son bras une douleur sur celui-ci. En le regardant bien, elle vit qu'elle saignait. Elle leva les yeux au ciel, dépitée de cette découverte, remballa ses affaires, temps pendant lequel elle s'attendait à ce qu'Elloy, tout aussi exaspéré qu'elle, parte pour de bon. Mais il restait là, toujours aussi présent et vrai. Elle sourit intérieurement, sachant bien qu'elle ne pouvait pas le lui montrer pour le moment, il la prendrait vraiment, mais là alors vraiment pour une asociale !!
Elle sourit et se dit que de toute façon elle en était une, qu'il l'avait bien vu et que de toute façon, cela ne l'avait pas empêché de rester. Elle prit alors son courage à deux mains et écrit sur son pad la phrase suivante :

Tu n'aurais pas un pansement ? Je suis très maladroite !!
Désolée !!! ><"

Elle lui sourit et attendit une réponse patiemment. Cependant, elle se demandait bien où cela l'amènerait ou plutôt les amènerait. Car après tout, ils étaient définitivement amis maintenant non ? Il était resté. ELle ne pouvait que l'interpréter de deux façons : soit c'était un violeur pédophile dont l'unique but était de l'amener dans son lit puis de la tuer pour couvrir ses traces, soit il avait peut-être envie d'en apprendre plus sur elle. Elle fit les comptes et élimina la première possibilité. De toute façon pourquoi elle ? Et puis, il avait l'air gentil, non ?
Enfin bref ... Elle verrait si il avait un pansement, sinon elle irait voir l'infirmière. Peut-être l'accompagnera-t-il, qui sait, on peut toujours rêver !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Mer 18 Jan - 22:47

« Tu n'aurais pas un pansement ? Je suis très maladroite !!
Désolée !!! >< »


Oui, bah ça pour être maladroite, elle l'est.
Elloy se frotta le ventre en grimaçant un peu. S'il s'attendait à ça...
Tout est allé si vite que notre pauvre Elloy restait totalement immobile pendant qu'elle tombait, sans trop vraiment comprendre pourquoi. Il soupira et puis décida de l'aider. Il lui tendit la main avec un sourire. Une fois relevée, il la fit s'assoir sur une chaise qui traînait dans les parages.
« T'en fais pas, on va soigner cette vilaine blessure »
.
Il lui caressa un peu la joue puis se mit à la rechercher du mouchoir qu'elle avait voulu sortir. Une fois ramassé, il nettoya tant bien que mal la plaie.
Il n'avait pas réellement de pansements sur lui, alors il faisait avec les moyens du bord.
« Lucy... Tu es mignonne. Mais il faut faire plus attention »
Il s'assit près d'elle et lui sourit encore. Un sourire qui vous dit que tout va bien, que tout s'arrangera et que tout est sous contrôle. Un sourire de grand frère en quelque sorte.
C'est vrai qu'il l'appréciait de plus en plus. Il se sentait proche d'elle. Elle qui voyageait dans ses pensées. Elle qui était là pour lui rendre service, pour l'aider. Elle qui était aussi perdue que lui. Oui. Non seulement elle lui ressemblait, mais en plus, c'était la seule à l'émouvoir autant, à le toucher en plein cœur et à faire ressortir autant d'émotion. Était-ce néanmoins une bonne chose ? Un jour, à cause de sa musique, elle finira par le blesser. À l'émouvoir tellement que ses satanés souvenirs remonteront et que Lui apparaîtrait de nouveau. Impossible. Il ne voulait pas le voir. Ce monstre qui sommeillait en lui, dans son Rêve, dans son Reflet. Elloy secoua la tête et revint à la réalité.
« Je suis désolé, je n'ai pas de pansement, mais peut-être que je pourrais aller t'en chercher un, à l'infirmerie, pour ne pas te forcer à bouger »
Il s'assit sur une chaise voisine et regardait son bras. Il aurait pu partir. Franchement, sans se soucier d'elle et de sa maladresse. Recevoir un coup de poing, ne pas se faire écouter parce-qu'elle joue et subir la douleur quand elle jouait. Personne n'aurait voulu de ça. Mais le jeune britannique s'en fichait pas mal. Non pas qu'il soit masochiste ou autre fantaisie en tout genre, juste réaliste. Et puis ils étaient devenus amis. La musique rapproche les gens en réalité, n'est- pas ? En tout cas, il le pensait et la preuve s'est faite devant ses yeux. Du moins, il l'espérait, qu'elle soit au moins son amie. Plus, on verra plus tard.
Pour l'instant, il voulait l'aider à son tour. Parce-qu'elle lui avait apporté une certaine aide, en libérant ces larmes qui n'avaient pas coulés depuis très longtemps. Depuis son premier Rêve. Il n'avait pas repleuré. Mais là n'est pas le plus important. Ce qui compte maintenant, c'est qu'elle aille bien.
« Alors, Lucy, tu veux que j'y aille, ou tu veux qu'on reste ensemble ? »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Dim 29 Jan - 17:04

- Alors, Lucy, tu veux que j'y aille, ou tu veux qu'on reste ensemble ?

Ensemble. Ensemble. Ensemble. Ensemble. Ensemble.

Cette phrase résonnait dans les pensées de Lucy. Il lui proposait ... d'y aller pour elle ? Ce n'était pas possible, il devait y avoir une erreur. C'était trop beau pour être vrai. Il doit y avoir un piège. Après tout comment peut-on s'inquiéter pour ...
«Ce n'est pas possible. Il ment. Il ne peut pas dire ... Ah ! je sais. Il en veut à ma trompette. Ça doit valoir une bonne petite fortune non ? ... Non ? Ne, Snowffie, je fais quoi, moi ? Comment je réagis à ça ? Je ne m'étais jamais imaginée que quelqu'un puisse être si ... gentil avec moi.»
Elle se leva, lui sourit, prit sa trompette hocha de la tête et se dirigea vers l'infirmerie en faisant un signe de la main à cette personne, qui, après tout, ne cherchait qu'à l'aider, disons les choses comme elles le sont. Lucy se faisait des films comme la plupart du temps. Un positivisme apparent, un pessimisme interne, le fait d'être muette permettait à la jeune fille de contrôler aussi ses émotions, celles qu'elle laissait passer et celles qu'elle cachait scrupuleusement sous sa coquille, là où elle avait toujours cru que personne n'irait voir.
Au fur et à mesure qu'ils marchaient lentement l'un à côté de l'autre vers l'infirmerie, Lucy sentit un étrange sentiment l'atteindre, un sentiment qu'elle n'avait jamais eu auparavant. Sa tête commença à tourner. Elle revit la même scène. un présentateur. Une foule. Cependant, cette fois-ci, elle entendit sa voix et ses réponses aux questions du présentateur. Elle se souvint de ses pensées, de ses sentiments, de ses réactions.

«Oniiiii-chaaaaaann !!!! J'espère qu'avec tout ce monde, on pourra te trouver un donneur de moelle osseuse convenable. Ne, oniichaaan ! Tiens bon ! Je vais y arriver ! »

C'est e qu'elle avait pensé. C'est ce qu'elle avait souhaité au plus profond d'elle-même à ce moment-là. Ce grand-frère qu'elle avait l'air de tant chérir, que lui était-il arrivé ? Elle regarda autour d'elle. Ah, elle était par terre, la tête entre les mains. Elle ne se souvenait plus être tombée. Où était Elloy ? Elle ne le voyait plus. Une larme coula puis deux et, prise de panique elle tourna la tête, juste pour le voir derrière elle. Elle essuya rapidement ses larmes, entreprit de se relever, regarda autour d'elle pour vérifier où elle était. Elle regarda sa montre. Parfait, il y aurait quelqu'un à l'infirmerie.

Lucy essaya d'oublier les 5 secondes de vide qui avait pris possession d'elle, mais elle ne le put. C'était plus fort qu'elle, et malgré ces maintes tentatives de penser à autre chose, cette pensée qu'elle avait eu, dans l'Avant, à ce concert lui revint en mémoire constamment.

«Oniii-chan !!! » «Oniii-chan !!! »«Oniii-chan !!! »


Il en devint presque insupportable, si bien qu'elle se demanda si elle ne devenait pas folle. En arrivant à l'infirmerie, elle demanda un pansement et elle se mit à observer Elloy. Elle avait ce sentiment, le même sentiment que celui qu'elle avait ressenti dans le stade. Elle prit son pad et, avec tout le courage qui lui restait, elle écrit :


Je peux ....
Je
Elloy
Ne , elloy-nii
Je peux t'appeler Elloy nii-chan ?
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Jeu 2 Fév - 11:59

« Viens, viens dans mes bras. Je te protègerais.
Je te consolerais. Je serais là. N'aies pas peur, Elloy nii-chan est là. »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Jeu 2 Fév - 12:31

« Viens, viens dans mes bras. Je te protègerais. Je te consolerais. Je serais là. N'aies pas peur, Elloy nii-chan est là. »
Elloy marchait dans les couloirs, Lucy sous le bras. Il était heureux, parce-qu'il pouvait aider à son tour. Il faut dire, depuis qu'il était entré dans la salle de musique, il n'avait fait que pleurer ou sourire. Et de temps en temps, il avait osé prendre la paroles. Pourtant, il n'avait fait que recevoir. Recevoir la musique, les sourires, les regards... il n'a pas à proprement parlé communiquer si ce n'est qu'à travers les larmes. Alors, il pouvait bien comprendre que le mutisme temporel dont faisait preuve la jeune fille était difficile à cerner. Ce n'est pas comme Magena, où il lui fallait adapter un langage du corps. En l'occurrence, avec Lucy, les paroles s'échangeaient soit par notes de musiques, soit par écrit, avec une sorte de pad.

Et encore, lorsque c'était des notes, Elloy ne percutait pas forcément à ses mélodies, trop occupé à refouler ses émotions qu'il essayait de cacher tant bien que mal pour ne pas passer pour un lâche, ou encore un faible face à cette petite. Pourtant, il n'eut d'autre choix que de se laisser aller et de pleurer. C'est en ce sens là que Lucy lui a fait du bien. Il a pu pleurer. Enfin. Depuis le temps qu'une larme n'était pas sortie de ses yeux... Oui, il la remerciait parce-qu'elle avait provoqué en lui une sensation jusqu'alors oubliée. Il n'avait pas l'habitude de se tourner du côté du malheur -ou du bonheur pur ici- car selon lui « les larmes sont pour les faibles, et les malheureux qui n'ont rien compris à la vie. Il faut vivre, sourire et voir du monde. Rien de mieux que de passer ses journées entourés de pleins de gens. ».

Cette petite qui, au départ lui paressait étrange et peu polie l'avait ému. Lui. Elle lui a fait connaître le bonheur par les tripes dirons-nous. Et ça, il ne l'oubliera jamais. Rien à voir avec ces autres larmes douloureuses qui vous prend le cœur et qui l'arrache sans scrupule.
Alors que maintenant, il venait de la voir se faire mal, il voulait l'aider. Non pas pour un rendu de ce qu'elle lui a fait, mais parce-que grâce à ce qu'elle lui a fait, il avait appris à l'apprécier, et puis elle ressemblait un peu à Magena et son mutisme. Lucy l'avais touché et il voulait l'aider à aller mieux. Rien de plus.

Elloy continua de marcher mais s'arrêta un peu plus loin lorsqu'il ne la vit plus à ses côtés.
« Lucy ? Lucy où es-tu ? Tu n'as rien ? F-fais quelque chose, pour que je t'entende. Lucy, tu vas bien ? »
Il se tourna et se retourna sur lui-même pour avoir une vue panoramique de là où il se trouvait. Rien personne...
Il revint sur ses pas, à la recherche de la petite. « Lucy..? Lucy...? »

Elloy vit une petite masse par terre et se précipita vers elle et la prit dans ses bras. « Pleure pas, chut, je suis là, je te tiens. » Il lui caressa la tête en la berçant un peu puis l'aida à se relever. « Tu n'as rien ? Tout va bien, hein. Ne t'en fais pas. »
Ils partirent ainsi, elle soutenue par ses bras, vers l'infirmerie. Elle sortit ce fameux pad et venait d'y écrire quelque chose. Il se pencha vers elle.

Je peux t'appeler Elloy nii-chan ?

Il sourit. Attendrit, vraiment. Il posa une main sur sa tête.

« Pas la peine de demander, Lucy. Tu connais déjà la réponse. » Bien sûr qu'il acceptait. Mignonne comme elle est, comment ne pas refuser ? Et puis, il aimait bien avoir des petits sous son aile. Non pas par pure besoin de se sentir supérieur à eux, mais juste pour les aider. Les aider à grandir. Et puis, il faut dire, du haut de ses dix-neufs années, il ne pouvait pas trop les considérer comme des femmes de son âge. Surtout quand elles sont encore dans l'adolescence.

« Aller, souris, tu vas mieux, avec ce pansement, non ? Ou alors tu veux que je te fasse un bisou magique ? ~ » Il se tut et rit. Qu'est-ce qu'il racontait ? On aurait dit un pédophile. « Je rigole, Lu', mais je veux ce sourire, hein. Tu es beaucoup plus jolie quand tu montre tes dents, plutôt que tes larmes. Tiens, sèche les d'ailleurs ».

Il se tourna prendre un mouchoir et le lui donna.
« Promets de ne plus pleurer, et je serais ce grand frère. » fit-il accompagné d'un clin d'œil.

Elloy ne marchera pas devant elle, car c'est à elle seule de décider du chemin qu'elle prendra, mais il sera derrière, pour la rattraper au cas où.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ♫ Écoute la, ma musique ... ♫ Aujourd'hui à 4:20


♫ Écoute la, ma musique ... ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Musique ?
» Musique quand tu nous tiens...
» La musique que vous aimez bien
» Les musiques que j'écoute en écrivant mes fics.
» mon lapin se met à écouter de la musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-