Partagez|

"Au Bon Squatteur"

InvitéInvité
MessageSujet: "Au Bon Squatteur" Dim 29 Jan - 21:20

Café-Manga ~ Salon de thé ~ Bistro ~ Crêperie: Au bon squatteur

Suite à un délire (sans avenir) sur la CB, j'inaugure cette partie =D
Pour récapitulifer ce RP où tout le monde peut s'inviter o// (enfin si Dum & Birdou sont d'accord pour les gens manquants de fragments? :3) :

"Au Bon Squatteur" (suite à nombreuses propositions de noms xD) est officiellement le Café-Manga de Taarooarii, où on squatte à peu près tous ^^'

~ Roar est un pâtissier et gérant sadique
~ Robin est un auteur sans succès
~ Time est la loque qui dévore les pâtisseries en se cachant sous la table
~ Sue est une comédienne endettée jusqu'aux os
~ Elmy est un mangaka dépressif
~ Sid' est notre psychiatre cleptomane, shooté au sucre
~ Elwing est le médecin pessimiste spécialisé en crise de foie de Time
~ Elloy est le juge corrompu, lui aussi shooté au sucre, et client spécial de Roar
~ Hina et Ganymède sont putes de luxe (gigolo de luxe pour Gany ^^)

On habite tous dans une ruelle pavée (la rue du café) et on est tous voisins ^^ : Time vit avec Elmy en étant sa soubrette ; Birdo est le voisin voyeuriste (ne nous frappe paaas) ; Roar s'est ruiné en achetant le café et deale du sucre auprès de Elloy (qui le protège en échange) et de Sid' (qui nous fait les consultes gratos) ; Elmy ruine la santé mentale de Sid' ; Sue n'a pas l'eau chaude ; et Roar engage Time pour attirer Bird... XD ; un étage est réservée aux "clients spéciaux" pour Hina et Gany qui sont au service de Taro ; Elmy dessine les contrats des "interractions" de Hina et Gany ^^

Et le produit phare de notre café: Les pâtes sucrées au haricot rouge, grande spécialité de Tori o/ !
> Bird, le voisin voyeuriste, est jaloux des client de Roar c'est pour ça qu'il observe toujours, mais il refuse de l'avouer ! Et Roar de son côté essaye d'attirer Bird pas tous les moyens


Donc RPons \o/ !! La base est donc le café de Raor où nous squattons tous, et avec notre projet d'avenir x)

Alors... Que voulez-vous devenir plus tard? Twisted


Dernière édition par Sujin le Mar 31 Jan - 21:01, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: "Au Bon Squatteur" Mar 31 Jan - 9:33

Comme j'ai pas cours à cause de la neige Cool , je commence le RP o//


Nous étions en plein mois d'hiver, quelques flocons tombaient puis fondaient dans la ruelle du Bon Squatteur, formant une bouillabaisse grisâtre et glacée. Le train-train quelque peu original de nos chers habitants marginaux se poursuivait, cadencé par quelques visites pas très catholiques.
Sue était devant le bar, dans une combinaison de ski, en train de jouer une pièce de Shakespeare (tous les rôles bien sur - il était temps que d'autres comédiens rejoignent sa troupe soliste... - ) devant des gens qui passaient sans la regarder, un petit chapeau devant elle. Petit chapeau vide, bien entendu. Si ça continuait, elle se convertirait à la mendicité, ça rapportait surement plus que le théâtre de rue...
Alors que la pauvre comédienne faisait un geste bien significatif à la fenêtre de la maison d'en face, où Bird le voisin voyeuriste fixait l'étage supérieur du café avec une paire de jumelle ; Sue remarqua de l'autre côté de la rue des uniformes de police qui se dirigeait vers le café.

<< Ô Roméo, Roméo, pourq... >>

Et encore une descente de police! Sue ramassa son chapeau, se le mit sur la tête et entra dans le café, où de rares personnes la regardèrent d'un air mi-compatissant mi-méprisant.

- Raoooooooor!!! Hurla-t-elle en cherchant des yeux le gérant du café.

Elle se précipita vers les cuisines (le barman devait encore être en train de dealer du sucre, mais chut c'est un secret, avec une personne que nous nommerons E. (il a désiré garder son identité secrète) - à moins qu'il ne ne soit à l'étage supérieur en train de régler...des affaires avec Hina et Ganymède, toujours en présence de la personne E.) , en tout cas il fallait qu'elle le trouve... !



[Nyaaah, j'espère que vous serez beaucoup à répondre \o/, que ce soit 4 ou 50 lignes ^^ ]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: "Au Bon Squatteur" Mar 31 Jan - 20:53

Sidka était en train de se tourner les pouces dans son bureau, attendant un client quelconque... Certainement Elmeraud, c'était lui qui venait le plus souvent. Un dépressif qui avait pour projet de réaliser un manga. En dehors de son bureau, Sidka aimait bien traîner avec lui — au café de 'Roar, évidemment — mais il était tout simplement insupportable en temps que patient.

« Raooooor ! » entendit-il brailler dans la rue. Ça, c'était la voix de Sujin, une comédienne qui avait la particularité de jouer des pièces entières... Toute seule. Et ce hurlement annonçait très certainement l'arrivée imminente de flics. Il avait l'habitude... Il se contenta de ranger en lieu sûr ses réserves de sucre et les quelques trucs précieux qu'il lui était arrivé de voler à certains clients du café. Les autres habitués — squatteurs ? — devaient être en train de faire pareil, pour peu qu'ils aient entendu le cri de Su'.

Une fois ses affaires douteuses rassemblées dans sa cachette habituelle, le psychiatre quitta son bureau, traversa la rue — en n'oubliant pas de faire un petit coucou à Birdy, encore en train de mater par sa fenêtre — et pénétra dans le café. Sujin était déjà passée par là, constata-t-il : les squatteurs comme lui s'affairaient déjà, et les clients "normaux" restaient interloqués face à ce spectacle. Il se dirigea vers la table d'Elm', celle où le mangaka était toujours en train de squatter lorsqu'il n'était pas dans son bureau à lui raconter ses histoires de dépressif. Quand 'Roar passerait par là, il lui demanderait un truc à boire. Quelque chose de bien sucré, évidemment ! Mais dans l'immédiat, le barman n'était pas là... Il avait certainement pas mal de choses à planquer, à commencer par les deux putes de luxe de l'étage supérieur.
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "Au Bon Squatteur" Jeu 2 Fév - 15:30

Une nuit était encore passée.
Notre dépressif talentueux qu'était Elmeraud avait en effet des tendances insomniaques. On ne choisit pas quand la passion nous prend au cœur, et le jeune homme pouvait s’affairer plusieurs jours au travail sans dormir. Et puis, n'oublions pas que sa plus grande source d'inspiration pour ses yaoi (oui il se mettait aussi à ce genre là de temps à autre) - les clients spéciaux d'Hina et Gany - arrivait au café le plus souvent de nuit.

A moitié écroulé sur sa table, drogué au chocolat viennois, il regarda vaguement l'assemblé, espérant y apercevoir sa soubrette attitrée. Malheureusement pour lui, son Timmy chéri semblait encore être occupé avec ses pâtisseries.

C'est alors que la porte s'ouvrit brusquement, faisant sursauter le futur mangaka de renommé (oui oui on y croit). Su', leur artiste solo en herbe, entra comme une furie appelant le barman. C'était l'alerte.
Le jeune homme jeta un bref coup d’œil à l'extérieur pour voir les flics traverser la rue. Discrètement, il dissimula les restes de ses chocolats viennois, puis sortie une pochette en carton rose. La pochette à dessin pour les "contrats". En effet, Elmeraud possédait malgré tout du talent, et il était particulièrement fier de ces dernières esquisses. Ces représentants de la loi qui venaient perturber leur quotidien paisible n'en restait pas moins des hommes *huhu* et il possédait avec lui "l'arme ultime". Les représentations toutes fraiches des dernières interactions de la journée, dont il était plutôt fier. Il faut dire que les clients d'aujourd'hui, autre que les habitués, n'étaient pas mal du tout...

La porte s'ouvrit à nouveau. Le psy déboulait. Il faisait des consultations gratosà tous le café (faut dire qu'ils en avaient bien besoin) en échange de sucre. Elmeraud l'aimait bien. C'était un type sympa or consultation et une victime facile lorsqu'il faisait son boulot. A cette pensée, un petit sourire sadique s'esquissa sur les lèvres du garçon, qu'il troqua rapidement contre un sourire amical quand Sidka le psychologue fut en vue.
Il s'assied en face de lui, et ils commencèrent à bavarder.

Du coin de l’œil, le jeune mangaka aperçu sa soubrette qui en avait apparemment finit avec son festin, et songea à lui commander un autre chocolat.
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "Au Bon Squatteur" Lun 5 Mar - 8:39

    Il était une fois la petite rue du Bon squatteur... c'était un endroit charmant un sacré bordel, le QG de la pègre locale vu les activités qui s'y déroulait : Proxénétisme, deale de sucre, médecine illégale prodigué par un psy louche …. En clair, un endroit aussi clair que l'encre dans laquelle Elmeraud ne cessait de tremper sa plume.
    Pourtant ne vous cachez pas derrière vos masques de vieilles bigotes décrépies et admettez la chose : pour toutes ses raisons, la rue n'était que plus attractive.
    Même pour le saint homme Bird l'endroit était intéressant. Pour cause il y avait de la bonne chair, du matage facile et pas cher avec les deux putes de luxe travaillant dans un cabinet voisin à la fenêtre de sa salle de bain.
    Enfin... même si le sang lui coulait par les narines du à une l'hémorragie perversiale ( une spécialité nippone que Robin lui avait enseignée) le curé de Camaret du Bon squatteur ne cessait de crier au scandale.
    Ce jour d'hui était de ces matins qui voyait éclater sa colère faussement chaste.
    Après avoir guéri son nez malmené par trop de fantasmes ici imagés par deux très bons acteurs pornos, il était descendu dans la rue, décidé à exprimer tout l'horreur de ce lieux depuis longtemps païen !


    «  Scandale ! Je crie au scandale ! Emmenez autant de clients ce n'est pas décent ! Et surtout pas devant des enfants!!! »


    Il désigna de la main la petite comédienne et le jeune mangaka, profitant un peu de la vue magnifique sur ses planches ébauchées pour le moins démonstratives puis chercha Taarooarii du regard, capitulant finalement devant son absentéisme. Tant pis, il ira voir Hina pour une fois.... Ou peut-être Ganyméde.. car après tout il ne trouvait rien de trop chaud ni de trop froid pour lui.
    Les voix du seigneur sont impénétrables.



Promis demain j'arrête la fumette! u_u'

_________________
InvitéInvité
MessageSujet: Re: "Au Bon Squatteur" Dim 13 Mai - 15:55

Robin écrivait sagement, comme toujours. Ecrire, c'était sa passion, sa vie, son amour. Mais avec le génie qui lui manquait (parfois seulement, pensait-il), c'était surtout sa plus grande source de frustration. N'être pas reconnu. Qu'elle horreur pour un homme de talent comme lui.
Soudain, Sujin, entra. Elle, c'était la comédienne du quartier.

"Raoooooooor !!!"

Quel bel organe. Quel talent, pour la criée. Certes, ce n'était pas très poétique comme texte. Même si Taarooarii était un joli nom. A vrai dire, il la préférait l'imaginer en train de jouer une de ses pièces. Mais bon. Encore eut-il fallut qu'elles fussent éditées et jouées. Et ça, c'était pas gagné.
Enfin, l'irruption brutale de Su dans le café signifiait descente de police imminente. Robin se fit un devoir de ne pas tenter de sortir. La dernière fois, il avait failli se faire embarquer à cause de ça.
Puis déboula Sidka, le psy du café. Il aimait beaucoup Sidka. Il allait le voir, de temps en temps, histoire d'évacuer sa frustration. Quoi qu'il en soit, il se mit à entendre Bird hurler dans la rue :

"Scandale ! Je crie au scandale ! Emmenez autant de clients ce n'est pas décent ! Et surtout pas devant des enfants !!!"

Voilà que la grenouille de bénitier, le bigot Saint-Nitouche de la rue du Bon Squatteur s'y remettait. Il était probablement en train de mater. C'était d'ailleurs assez étonnant que, tout en bavant et en commettant le pêché du prince Onan à la fenêtre, il ait entendu, dans sa frénésie érotique, Sujin crier, et se soit détourné de ses activités peu catholiques pour crier au scandale.
Imaginant Bird nu à moitié nu dans la rue en train de crier au scandale, Robin songea que cela ferait une bonne diversion pour Taarooarii, qui devait se dépêcher de cacher ses putes de luxe. Cela le fit éclater de rire, et ce pendant que Bird entrait dans le café.

Robin chercha Sidka des yeux. Il ne pouvait pas s'empêcher de le regarder quand ils étaient dans la même pièce. C'était plus fort que lui. Il s'était assis à la table d'Elmeraud, son frère de profession, de dépression, de talent, de génie même. Il décida d'aller les rejoindre.
Il se leva donc, et, saluant le mangaka et le psy, s'assit avec eux.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Au Bon Squatteur" Aujourd'hui à 5:42


"Au Bon Squatteur"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» IRL Paris 12 ème ce Samedi 15 mai
» Lombrix, le squatteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-