Partagez|

Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing]

InvitéInvité
MessageSujet: Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing] Lun 30 Jan - 16:39

Le jour fatidique était arrivé, empêchant envers et contre tout le jeune adolescent de fermer l’œil de toute la nuit. Pour n’importe quel élève normal, ce jour aurait peut-être pu être stressant voir chiant. Mais pour un phobique des hommes tel que Caleb, un examen était toujours d’une souffrance terrible. Toute la nuit il ressassa sa journée. Il savait qu’il réussirait sans aucun effort son examen, il savait qu’il ne supporterait pas l’odeur des hormones masculines confinée dans la même salle que lui. Il se doutait également que sitôt qu’il aurait fini, il trouverait un endroit pour s’isoler, n’importe lequel. Du moment que ce soit un endroit calme, paisible et surtout : où personne ne viendrait l’importuner. Il redoutait le levé du soleil mais bien évidemment, l’astre ne pouvait obéir aux désirs de ce pauvre Caleb qui se leva, l’air las, aux aurores avant de se diriger vers les douches communes. Il se levait toujours le premier, histoire d’éviter de devoir se laver en même temps que d’autres hommes. Quitte à prendre une douche glacée, ça ne lui faisait rien. A force on s’y habituait. En tout cas le liquide froid réveilla sa peau et ses yeux somnolant, lui redonnant un tantinet de force pour la matinée d’examen qui l’attendait.

Il se vêtit en ce jour frileux d’une chemise blanche et d’un jean noir sous lequel il portait des baskets. Il mit ses habituels gants de cuir noir ainsi que son écharpe écossaise dans les tons bruns. Il se rendit ensuite dans la salle à manger où il déjeuna deux œufs sur le plat et une tartine trempée dans du lait. Ce ne fut que lorsqu’il eut terminé son maigre repas que les habitants de la petite fermette commencèrent à émerger. Et lui pendant ce temps, il faisait semblant de lire un livre alors qu’il récitait mentalement tout le contenu du cours dont il aurait besoin à l’examen. Les minutes s’égrainèrent ainsi très lentement jusqu’à ce que l’heure du départ vienne sonner aux oreilles de l’adolescent.

Ce dernier se rendit sans grand entrain au lycée, la tête rivée sur ses pieds, il ne s’orientait que par les autres adolescents qui discutaient des activités aussi banales que futiles qu’ils avaient prévu de faire après les cours. Il arriva bien vite au lycée et poussa un profond soupire en passant la grille de l’établissement. Où était passé son havre de paix ? Ses champs à perte de vue ? Et son ami Star ? Le soutiendrait-il malgré l’épreuve ? Tant de questions pour un simple examen, il y avait de quoi se poser des questions sur sa santé mentale.

Caleb s’arma alors d’un masque de neutralité au moment de rentrer dans sa classe et alla directement s’installer à sa place, attendant sagement le début de l’épreuve tandis que ses ‘camarades’ de classes comméraient à son sujet. Tous s’amusaient à se moquer de lui en sa présence, l’affublant de mille et un surnoms tels que ‘poil de carotte’, ‘racaille’, ‘grosse tête’, ‘le fou’… Tout cela à cause du jour de la rentrée où il avait malheureusement dût être présent. L’un de ses camarades voulant le sociabilisé avait eu l’idée de lui tapoter l’épaule en l’invitant à manger avec sa bande. Le problème, c’était qu’il s’agissait d’un homme. Caleb l’avait violemment repoussé en hurlant un « Ne me touche pas ! » qui refroidit toute la classe sur son état de santé. Ne venant en cours que lors des examens et réussissant ces derniers sans aucune erreur, il avait provoqué une profonde jalousie chez certains de ses camarades qui c’étaient fait volé la vedette. Voilà une des nombreuses raisons qu’avait Caleb pour éviter les cours le plus souvent possible sans se faire virer pour autant.

Le jeune homme profondément blessé faisait cependant mine de les ignorer jusqu’au début de l’examen. Sa plume frémissante s’agita à toute allure sur le papier vierge pour le remplir de bonnes réponses qu’il avait apprises sur le bout des doigts durant ses heures de repos. Il fut comme d’habitude l’un des premiers à terminer l’examen en fin de matinée. Après s’être relu, il se mit à dessiner sur les brouillions qui ne lui avaient pas servi jusqu’à la sonnerie finale qui interrompu son esquisse.

Pris de panique à l’idée de revivre la même scène qu’en début de matinée, il se hâta de ranger ses affaires et de s’enfuir de la classe tandis que les autres se moquaient de son attitude. Il chercha alors un petit coin tranquille. Une salle vide, un gymnase non utilisé, une cour désertique… Mais rien de tout cela ne convenait, chacun des endroits étant déjà vastement occupés par des élèves ou des club du midi. Il ne lui resta plus qu’une dernière solution : le toit. Il se hâta vers l’endroit tant attendu et en poussa la porte de service avant de constater, perdu dans son essoufflement que l’endroit était vide de présence. Masculine comme Féminine. Du moins pour l’instant. Mais être seul quelques minutes lui serait bien suffisant ! Caleb s’installa contre le mur qui maintenait la porte de service et se laissa glisser jusqu’au sol, tentant d’une part de récupérer son souffle et d’un autre ses esprits. Il était encore tremblotant d’émotion et son cœur battait la chamade. Il devait se calmer, tout allait bien aller maintenant. Il avait trouvé un refuge et pouvait enfin se reposer.

Du moins, c’est ce qu’il croyait…
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing] Lun 30 Jan - 20:04

Elwing bailla sans retenue. Il s'assit sur son lit, encore tout engourdi de sommeil, et se frotta les paupières. Le garçon jeta un coup d'œil autour de lui. Les trois autres garçons de sa chambre dormaient paisiblement. Comme toujours, ses pauvres imbéciles devaient roucouler devant des choses absolument ridicules dans leurs rêves sans intérêt. Les rêves d'Elwing, eux, avaient toujours de l'intérêt, même s'il ne s'en rappelait pas de tous.
Comme toujours, il s'était réveillé une bonne demi-heure avant les autres, afin d'échapper à l'effervescence de l'attroupement d'ahuris en retard en cours, et qui monopolisaient les couloirs, ne permettant pas à Elwing de disposer de tout l'espace qu'il désirait.
Oui, décidément, Elwing était bien mieux seul. Après une rapide douche, l'adolescent se vêtit d'un jean slim noir minutieusement déchiré par endroits, d'une chemise blanche dont le col ouvert permettait de voir un tee-shirt gris, et de converses grises. Le garçon apporta finalement une petite touche finale en enfonçant un béret écossai sur son crâne. Il se regarda dans la glace, remis une mèche de cheveux rebelles derrière son oreille et sourit. Il était parfait. Comme d'habitude.
Le jeune homme attrapa son sac en bandoulière, y jeta en vrac deux trois affaires, et se dirigea vers le réfectoire où était servi les repas. Comme d'habitude, il devrait attendre que les autres descendent, puis s'armer de son grand sourire enjôleur pour écouter la horde de gens qui allaient se presser autour de lui pour lui raconter des trucs insignifiants. Pour le simple plaisir de lui parler. A chaque fois qu'il disait un mot à une fille, elle rougissait jusqu'aux oreilles, balbutiait comme un cochon et allait rejoindre ses copines et criant des trucs genre "kya kya kya!"! Pitoyable. Tout cela ennuyait fermement Elwing, qui se demandait toujours pourquoi le cerveau n'était vendu qu'en option chez la gent féminine.
Finalement, après un petit déjeuner bien consistant avec sa "horde" d'ahuris, le garçon prit le chemin du lycée, bien entouré comme à son habitude, et laissant les autres parler à sa place de ce qu'ils feraient après l'examen. L'examen... Ce mot fit sourire Elwing. Il n'avait pas plus révisé que d'habitude, et il savait très bien qu'il serait encore d'une facilité à faire peur. Vraiment, les gens d'ici ne lui atteignaient même pas la cheville. Il entra dans la salle de classe, avec ses "amis", qui étaient occupés à martyriser le rouquin muet. Ce gars était bizarre : Elwing ne l'avait jamais entendu parler, et il ne venait que pour les examens. L'adolescent était vraiment jaloux, en vérité. S'il avait put passer son temps seulement avec lui même à la Bibliothèque, sans andouille quelconque pour l'enquiquiner, il aurait été aux anges. Mais malheureusement, cela ne faisait pas partie de ses plans et il ne pouvait pas se permettre d'agir ainsi. Dommage....

L'examen fut comme Elwing l'avait prévu : facile à faire peur. Après avoir répondu à toutes les questions, se forçant à afficher une expression angoissée comme tout ses camarades, il ferma les yeux en se remémorant le livre qu'il avait commencé la veille. Il traitait de la géographie orientale. Un bouquin très intéressant.
Le jeune homme se força à rester fixé sur sa feuille jusqu'à la fin, peaufinant ses réponses déjà parfaites, puis rendit sa feuille en même temps que les autres, tel un ado de bas étage, normal.
Alors que ses "amis" projetaient déjà des plans de sortie, Elwing s'éclipsa discrètement, en direction de son repère favori : le toit. Il avait besoin de sa petite demi-heure de solitude avant d'affronter sa "horde" d'adolescents pré-pubères toute une après-midi. Il s'affaler, et observer le ciel, jouir du silence tant attendu. Oh, comme cela faisait du bien d'être seul...

Seul ? Non... Car Elwing perçu apperçu quelqu'un sur son repère. Elwing grinça des dents. Qui venait déranger son havre de paix et de solitude ? Un rapide coup d'oeil lui apprit qu'il s'agissait du "muet". Il s'approcha de lui, un sourire forcé sur son visage -après tout, il avait une réputation à tenir- et lui dit:

"Aheum... Salut..."


*Tu vas rester longtemps ?*
songea t'il en son for intérieur.


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing] Mar 31 Jan - 15:59

Pourquoi diable n’avait-il pas droit à une minute de répis ? Rien qu’une minute sans avoir affaire à un autre garçon c’était trop demandé ? Rah que la vie est injuste envers les plus faibles. C’est tout en reprenant son souffle que Caleb entendit quelqu’un monter les marches qui menaient jusqu’au toit, seul. Et quand cette personne poussa la porte d’entrée, quelle ne fut pas la surprise de Caleb de tomber sur Elwing. Le Elwing, la star de la classe, celui avec qui toutes les filles veulent sortir… Bref, l’homme soi-disant parfait. Ce genre de personne n’avait pas pour habitude de se balader seul dans le lycée, et avant même d’avoir pour pensée qu’il s’agissait d’un garçon, Caleb s’intrigua de ne pas voir sa petite bande de gens populaires le suivre. Non, il était bien seul et c’est ce qui étonna l’adolescent qui offrait à la Star du moment une mine des plus perplexes quand cette personne lui dit un simple « Salut ».

Pour une raison qu’il ignorait, cela fit rougir le rouquin qui prit conscience que ce blondinet venait de le saluer, lui. Non pas que pour lui ses camarades de classe n’avaient pas d’importance, mais s’il venait à malmener la star de la classe, nul doute qu’il serait encore plus rejeté que d’ordinaire et franchement il en avait déjà assez comme ça. Il hocha alors doucement la tête à l’intention du jeune homme encore debout afin de le saluer et sortit son petit calepin. Constatant qu’il était quand même un peu trop près de lui, Caleb se décala légèrement du côté opposé à celui du nouveau venu comme si ce dernier avait besoin de place et se mit à griffonner quelques mots rapides de sa belle écriture sur une feuille de papier vierge. Il se sentait un peu nerveux parce qu’il n’avait jamais été confronté à une telle situation. Il en profita pour rajouter son nom à la fin du mot, juste au cas où l’autre aurait oublié son nom. Ce qui était tout à fait probable d’ailleurs. Il lui tendit la feuille de papier d’une main tremblotante, évitant ostensiblement son regard, les joues rougies et le cœur palpitant d’être forcé de s’approcher de ce genre d’individu pour lui parler.


Il attendit que la célébrité de la classe prenne le papier en main et retira vivement la sienne, comme s’il avait eu peur que ses doigts effleurent ceux d’Elwing, comme s’il allait le brûler. Il détestait son corps de réagir de la sorte, de manière si incontrôlable qu’il en devenait faible et timide : tout ce qu’il n’était pas au fond de lui-même. Il serra fortement son poignet comme pour le punir de s’être retiré aussi vite et le relâcha, poussant un faible soupire avant d’essayer de se détendre. Tel était son objectif : avoir l’air normal aux yeux d’au moins un individu à Espérance.

Le temps que l’autre lise le mot et cherche de quoi lui répondre, Caleb posa son regard bleuté sur le ciel devenu totalement blanc. Cela sentait la neige toute proche, l’hiver faisait doucement son nid dans le petit patelin d’Espérance. Caleb allait enfin pouvoir se sentir de nouveau chez lui dans cette ville si la neige était au rendez-vous, retrouvant l’Eden montagnard du monastère Allemand dans lequel il avait vécu presque toute sa vie.

Sans vraiment s’en rendre compte sa plume s’était mise à dessiner, et lorsqu’il reposa son visage sur son calepin, il put voir qu’il avait commencer à dessiner un oiseau, s’acharnant sur les détails de la tête de l’animal en attendant la réponse d’Elwing.

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing] Mer 1 Fév - 9:20

Elwing jetait des petits coups d'œil furtifs et intrigués vers le rouquin. Il ne connaissait pas son nom -il était impossible qu'il ne s'en rappelasse plus, étant donné qu'il se souvenait toujours de tout- et ne lui avait jamais parlé - de toute façon il n'aurait pas put répondre, alors pourquoi l'aurait-il fait ? Une perte de temps...- mais le jeune homme s'en sentait étonnement proche. Sûrement parce qu'il savait que s'il n'avait pas fait tout ses efforts, il serait ainsi : incroyablement seul et associable, rejeté et malmené par tous. Elwing se félicita d'avoir tout fait pour devenir celui qu'il était (en apparence) aujourd'hui. En fait, selon lui, la différence entre ce rouquin et lui devait être l'intelligence, qu'avait eut Elwing de se lier aux autres. Dans ce cas, cela signifiait que ce gars était bête.
Le rouquin était d'ailleurs en train de griffonner un mot sur un bout de papier, qu'il lui tendit finalement.



Elwing leva un sourcil en lisant ce mot. Comment ça, que faisait-il là ? Il n'avait pas besoin de se justifier non plus ! Non mais ! pour qui se prenait ce gars ? Et pourquoi mettait-il le mot "Ami" entre guillemets ? L'aurait-il percé à jour ?

*Non, c'est impossible...*
se rassura l'adolescent.

Il jeta un regard qui en disait long sur le gars -"Caleb", quel nom moche et ridicule il avait là- puis sourit de toutes ses belles dents blanches, avant de lui dire d'une voix joviale :

"Ouais, c'est ça, moi c'est Elwing. Et ici, c'est mon endroit favori quand je recherche un peu de calme. Quand à mes "amis", bah... ils ne devraient pas tarder."

*dommage...* rajouta-il intérieurement.

Il ésperait ne pas trop s'être trahi en disant qu'il venait ici en recherche de tranquillité : mais c'était la seule chose plausible qu'il avait trouvé à dire. Et puis, un gars populaire comme lui n'avait pas à rechercher toujours la compagnie, elle venait à lui.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing] Mer 1 Fév - 10:10

Le blondin semblait intrigué par son mot. Pourtant ce dernier était des plus courtois et des plus banals. Sans parler du fait que tout le monde savait dans la classe qu’il était singulièrement « muet », alors cela ne venait pas du fait qu’il venait de recevoir un papier. Peut-être avait-il dit quelque chose qui l’avait perturbé ? Pourtant il ne s’agissait que de banales questions dans le but de se rapprocher – même un tout petit peu – de la starlette de la classe. Après tout il ne savait rien de lui, et les ragots il en avait sa propre opinion. Il préférait lui-même se faire un avis sur le personnage. Il avait l’air fort sympathique au premier abord, peut-être était-ce cela qui lui manquait ? Le fait de sourire aux autres le rendrait-il un peu plus heureux ? Peut-être était-ce le moyen qu’avait trouvé ce garçon pour se faire des amis ? Certes. Mais Caleb ne se sentait pas prêt le moins du monde à aller vers les autres, surtout vers les hommes. Le monde le terrifiait de toutes ses couleurs, ses odeurs, ses sons… Un rien venant d’un homme l’effrayait. Alors quoi ? Il devrait attendre dans son trou la suite des évènements à Espérance ? Peut-être. En attendant il n’avait rien de mieux à faire.

L’autre lui répondit enfin, un large sourire aux lèvres pour tenter de montrer un peu de sympathie à l’encontre de Caleb. Il savait très bien que tous les élèves de sa classe le méprisaient, alors pourquoi cela aurait-il été différent pour l’un des plus populaires ? Le fait qu’il recherchait du calme intrigua Caleb qui haussa un sourcil assez perplexe. Les gens populaires ne préféraient-ils pas au contraire être toujours en groupe et favoriser leur image de marque ? Enfin, Caleb ne porta pas de jugement, sans doute qu’Elwing s’était disputé avec l’un d’entre eux et cherchait à évacuer sa rage en sortant prendre l’air ? Pour ce qui était du fait que les amis d’Elwing n’allaient pas tarder à arriver, cela ne surprit pas le jeune homme qui poussa un profond soupire. Il aurait préféré être seul – quitte à cohabiter avec une ou deux personnes – plutôt que d’avoir affaire à une ribambelle d’étudiants attardés. Il haussa les épaules vers Elwing comme pour lui dire « T’y peut rien, c’est ça d’être populaire. ». Il lui adressa un faible sourire et continua son ébauche de la tête de l’oiseau avec application jusqu’à ce que cette dernière soit terminée.

Constatant qu’Elwing ne rajoutait rien et que les dits amis ne venaient pas encore, Caleb se risqua à lui écrire un deuxième message, plus explicite sur ses doutes au sujet de ce calme recherché. D’accord on a tous besoin de sa dose de solitude – et Elwing sans doute plus que Caleb – mais de là à dire que c’était SON endroit préféré pour rechercher le calme, il y avait tout un monde. Après tout, il n’y avait nulle part marqué « propriété d’Elwing et Compagnie. ».

Spoiler:
 

Les choses étaient dites. Quitte à prendre des représailles, Caleb était prêt à prendre le risque : de toute manière on peut facilement dire qu’il y était habitué. Il était face à son opposé en tout et pour tout, n’était-il pas normal qu’il le questionne sur sa personne ? Peut-être que dans quelques années il deviendrait le prochain Elwing, qui sait ? Il lui fallait enquêter. Il n’y pouvait rien le petit Caleb s’il était curieux quand même !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing] Mer 1 Fév - 10:48



Elwing regarda le mot, sidéré, pendant une bonne minute. Quand il recouvra ses esprits, sa première pensée fut que ce "Caleb" était bien moins idiot qu'il n'en paraissait. Finalement, il n'aurait peut-être pas dut dire qu'il s'agissait de "son" lieu -même si, pour lui, c'était vrai-
Mais enfin, pour qui se prenait cet avorton, à lui poser des questions pareilles ? Il aurait dut s'estimer heureux de seulement l'avoir pour compagnie, plutôt que de l'importuner ! Il était franchement bizarre et malpoli !
Le jeune homme fut très fortement tenté de sortir une petite phrase adorable du genre "ça ne te regarde pas, retourne dans ton monde parallèle l'alien muet" , mais après réflexion, il lui semblait que ce n'était pas une bonne idée : Ce gars pourrait aller cafter par la suite, et de méchants ragots circuleraient à son sujet -même s'il n'avait pas de raison d'être inquiet, personne ne croirait ce gars plus que anormal.
Non, en fait, ce n'était pas la réaction de ses "camarades" sans cervelle, qu'il redoutait mais celle de Bird. Il n'avait pas réussi à mettre le directeur dans sa poche, contrairement aux autres. Et cet avorton de rouquin pourrait peut-être aller se plaindre au directeur comme une femmelette de bas étage. Qui sait ? Au vu de sa tête de piaf et ses questions déplacées, tout était envisageable. Il prit donc le partit de se paraître de son plus adorable sourire, celui qui faisait fondre les filles - ben oui, il ne devait pas être trop différent d'une fille ce mec là- et lui dit, d'une voix douce et raffinée, telle que celle du "prince d'Esperance" dont il jouait sans cesse le rôle :

"Non, non, je ne viens pas ici souvent, c'est très rare -
*en plus ça, c'est vrai, malheureusement, les autres guignols m'empêchent d'y aller*- Et je ne me considère pas du tout comme une célébrité, je ne suis qu'un gars normal, comme tout le monde quoi *sauf toi bien sûr...* .Mais je ne recherche pas particulièrement la compagnie. Disons que c'est plutôt la compagnie qui vient à moi.* là au moins, je ne mens pas...*


Ah, vraiment, il était parfait. Il se demandait parfois comment des idées aussi géniales lui arrivaient au cerveau.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing] Mer 1 Fév - 16:55

Caleb scrutait le ciel, à la recherche d’un quelconque flocon. Sa curiosité attisée par la présence d’un membre de « la haute » du lycée à ses côtés lui murmurait de feindre l’indifférence, de ne pas se préoccuper de ses petites mimiques déroutées qu’il pouvait avoir. Après tout ce devait être assez perturbant de parler avec un muet, de se voir remettre des papiers avant de s’exprimer. Peut-être était-ce juste cela qu’Elwing trouva étonnant. Il n’y avait sans aucun doute pas énormément de muets à Espérance pour qu’il en ait rencontré un autre du même type que Caleb, impossible, inimaginable. Caleb était la solitude incarnée. Le silence pesant qui se faufile derrière des paroles déplacées, la tension qui s’impose lors de la rencontre de deux opposées. Il était dur de décrire au monde un personnage aussi énigmatique. Alors on le reniait, on le rabaissait et comme souvent : on le blessait.

L’énigmatique se retourna vers la célébrité ambulante lorsque ce dernier reprit la parole d’un air plutôt théâtral, interprétant à merveille le rôle du prince charmant. Pourtant Caleb n’avait rien d’une princesse, ce qui était étrange. Il l’écouta donc attentivement jusqu’à ce qu’Elwing se compare à un gars normal, « comme toi » avait-il dit. Là, le jeune rouquin ne put s’empêcher de rire d’un rire franc et sincère, qui démontrait au passage qu’il n’était pas si muet que ça mais surtout à quel point cette tirade sonnait faux, Elwing lui-même devait bien se l’avouer. Sérieux, le voilà qui se dit normal et qui plus est aussi normal qu’un muet persécuté par sa classe. Soit il lui manquait une case, soit il était décidément trop niais cet Elwing. Le jeune homme aux yeux bleus se surprit même d’essuyer une larme de joie au creux de son œil avant de reporter un regard plus joyeux et un sourire franc envers le blondinet tiré à quatre épingles.


« En tout qu’à cette compagnie n’a pas l’air de te déranger tant que ça puisque tu es toujours fourré avec eux. »

Ca y est, il avait recommencé, il s’était remis à parler. Décidemment les fortes émotions ne lui réussissaient pas du tout à Caleb. Elwing devrait donc s’estimer heureux d’entendre pour la première fois le jeune homme parler – et de manière joyeuse, s’il vous plait ! – depuis ses paroles de la rentrée scolaire il y a quelques mois de cela. Pourtant Caleb ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir, il rougit fortement suite à son emportement dans le rire. Il était si ordinaire pour lui d’éprouver peu de sentiments, que pour une fois que l’un d’entre eux se manifestait, il ne pouvait empêcher les paroles de sortir de sa bouche. Même si cela peut paraitre paradoxal, Caleb ressent de la honte, une gêne étrange lorsqu’il entend sa propre voix, simplement parce qu’il n’est pas habitué à discuter avec autrui, même via les petits papiers.

En tout cas, même si cet Elwing ne brillait pas d’une lumière sincère, Caleb commençait à l’apprécier : il avait quand même réussi à le faire rire, ce qui était un exploit pour le jeune muet. On peut même dire que pour la première fois depuis longtemps, il se sentait réellement heureux.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing] Aujourd'hui à 9:47


Le silence est le meilleur des amis... [Pv Elwing]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» Le meilleur opérateur?
» MVS !! Quel est le meilleur choix ?
» Quel a été le meilleur jeu de plateau auquel vous avez joué pendant l'année 2009-2010 ?
» quel est le meilleur deck en type 2 selon vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-