Partagez|

Lysandre.

InvitéInvité
MessageSujet: Lysandre. Lun 20 Fév - 17:29

Présentation de
Lysandre
„C'est en faisant nos propres choix que nous nous construisons.“



Voici le conte de...

[img][IMG]
Miharu ROKUJO de Nabari no Ō.

» Prénom : Lysandre.
» Sexe : Masculin.
» Nationalité Américain.
» Âge : 15 ans.
» Lieu d'habitation : Internat.
» Poste : Élève.
» Religion : Catholique, lui semble-t-il.
» Qualités : Franc, calme, aimable, ouvert.
» Défauts : Anxieux, hésitant, discret.
» Activités/Hobbies : La lecture, se promener, observer les gens ou tout simplement ne rien faire.
» Particularités :

Il était une fois...



« Lysandre, tonnait la voix. Tu es assez grand pour choisir, non ? Avec qui veux-tu rester ?! »

Les traits de Papa étaient déformés par la rage. Il était penché sur la table, son faciès à quelques centimètres de celui de son fils. Son corps était prit de convulsions, ses yeux, exorbités. L’enfant pouvait sentir l’alcool dans l’haleine de Papa. Ils étaient tous les trois attablés au salon, depuis une bonne heure déjà. Toujours la même question, posée inlassablement. Papa et Maman avaient décidé de se séparer.

Lysandre n’avait jamais vu ses parents venir le chercher ensemble, à l’école, comme ceux de Léon. Ah, comme il enviait son ami Léon… Tous les après-midi, à seize heures, ses parents attendaient leur fils dans la cours, main dans la main. Sa Maman, toujours souriante, lui apportait un goûter et son Papa lui ébouriffait les cheveux, le bombardant de questions, curieux de savoir comment s’était passée sa journée.
Et Lysandre les observait de loin, tirant son sac maladroitement derrière lui. Léon lui adressait un signe de la main, un « A demain ! ». Il lui répondait par un sourire et, à pas lents, rentrait chez lui.
Il faisait généralement durer ce moment. Il remontait la rue, s’attardait devant les vitrines scintillantes des magasins, s’imprégnait de la douce odeur de printemps qui flottait dans l’air et s’imaginait vivre dans la famille de Léon.
Le rêve prenait rapidement fin lorsqu’il rentrait chez lui. Maman était déjà à la cuisine, asthénique. De nouveaux pansements parsemaient sa peau. Lysandre aurait juré la voir frémir un peu plus quand Papa fit irruption dans la pièce.

Papa frappa la table du poing, contact qui fit trembler cette dernière.
« Tu m’écoutes, nom de Dieu ?! »
Lysandre releva difficilement la tête pour observer Maman. Son visage était déformé par une étrange grimace, comme si elle se retenait de pleurer. Mais pourtant, les larmes coulaient librement sur ses joues. Il pouvait apercevoir quelques hématomes couvrir la peau de son cou. Il notait qu’il y en avait plus que la vieille ; il les avait entendus, hier soir. Terré au fond de son lit, sa couverture tirée sur sa tête ne le protégeait guère des cris de Maman. Elle suppliait, elle pleurait. Et Papa frappait.

« M-Maman… Articula-t-il. Je veux… Maman… »

Papa se leva, hors de lui, et lui assena un coup de poing au visage.


● ● ●


Ce fut l’odeur nauséabonde du sang qui le réveilla. Il ouvrit difficilement les yeux et, sa première vision fut le corps sans vie de sa mère, étendu sur le plancher. Il n’eut aucunement le temps de s’attarder sur celle-ci : son père l’attrapa déjà par le bras pour le relever, lui hurlant qu’ils devaient s’en aller le plus rapidement possible.

Il avait fait le mauvais choix.


Ils vécurent heureux et...



Lysandre est arrivé il y a maintenant quelques mois à Espérance, sans autre bagage que les vêtements qu’il portait, ainsi qu’un souvenir : la dernière dispute entre son père et sa mère (auquel il s’efforçait de ne pas trop penser.). Lysandre n’a jamais ressentit le manque de ses proches et, se souvenant vaguement du comportement de l’un d’eux, il semblait comprendre pourquoi. Malgré cette situation atypique, il a su s’adapter à sa nouvelle vie avec facilité. Son bon sens l’a tout de suite poussé à s’inscrire à l’école de la ville. Il tirait de tout ses cours des notes correctes en fournissant un minimum de travail, souvent remarqué et réprimandé par ses professeurs – en notant quelques lacunes en éducation sportive. Il s’était montré particulièrement reconnaissant envers l’Internat de lui offrir si facilement le gîte et la confiance. Il respectait sagement les règles et les horaires de l’établissement et ne rechignait jamais à ranger sa chambre.
Déjà intrigué par ce miroir recouvert d’un tissus épais, ses camarades de chambre ne lui en on parlé que très vaguement. N’étant pas de nature curieuse et n’aimant pas tenter le Diable, il n’avait jamais essayé de s’observer dans celui-ci. Après tout, cet endroit n’était pas des plus logique et il se doutait que ce miroir complétait une partie de ce monde étrange : il n’avait donc pas pour projet de comprendre son usage.
Lysandre n’avait pas une mauvaise réputation dans la ville puisqu’il passait plutôt inaperçu dans les rues du Bourg. Durant ses week-ends ou ses heures d’éducation physique qu’il séchait assidument, il se plaisait à se promener sur le domaine qu’offrait Espérance. Toujours accompagné d’un bon livre, il s’essayait sur un banc, sur l’herbe ou dans le sable (tout dépendait bien sûr de l’endroit.) et pouvait passer des heures entières à le dévorer.
Il lui arrivait aussi de passer par le Lieu de Culte mais ne comprenait pas vraiment ce qu’il devait y faire. Il se contentait alors de rester là et de profiter de ce lieu où le calme régnait perpétuellement. Durant ses promenades, il avait déjà repéré de loin la fermette de Bird mais n’avait jamais pensé à s’y aventurer.

Il ne semblait pas se lasser de la petite routine qui s’était installée dans sa vie et pouvait sans doute se qualifier comme quelqu’un de relativement heureux.


La princesse eût par ce moyen toutes les perfections inimaginables...


Lysandre n’avait jamais aimé se faire remarquer, qu’il soit en classe ou dans un groupe d’ami. Il restait le même que dans son enfance : un garçon calme et posé qui ne cherchait jamais les ennuis. Il n’était ni curieux, ni casse-cou : il préférait de loin la tranquillité à un jeu de groupe. Il ne se mêlait que très peu aux autres personnes et attendait plutôt qu’on vienne lui adresser la parole pour se lier d’amitié avec quelqu’un. Mais, une fois ce sentiment établit, il faisait un ami dévoué. Il ne parlait pas beaucoup de lui mais écoutait volontiers les problèmes des autres et leur donnait même parfois quelques conseils. Il n’était pas du genre à mentir – cela lui était bien sûr arrivé une ou deux fois, comme à tout le monde, mais il détestait le faire – et préférait la franchise, même si cela devait blesser quelqu’un.


On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.


Depuis l'"incident" entre lui, son père et sa mère, Lysandre gardait une peur panique en ce qui concernait de faire des choix. Il était incapable de savoir ce qu'il ferait de sa vie, choisir entre toutes ces possibilités était bien trop effrayant. Lorsqu'il devait sortir entre amis - ce qui était d'ailleurs bien rare- , il restait toujours en arrière lorsqu'il s'agissait de décider d'une activité ou d'un endroit où sortir. Il n'était même pas capable de choisir ce qu'il mangerait au diner et il était d'ailleurs bien content que la cantine s'en charge pour lui.
Lysandre ne trouvait pas cette phobie vraiment handicapante, il avait finalement appris à vivre avec sans que les autres ne s'en rendent vraiment compte et n'avait jamais fait le rapprochement entre cette angoisse et son origine.


Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?


Le physique de Lysandre était de ceux que l’on pouvait qualifier de « passe-partout ». Il n’était pas déplaisant à regarder, mais il n’avait pas la particularité de marquer les esprits. Si un passant venait à lui parler, ne serait-ce que pour demander son chemin, les détails qu’il donnerait de lui quelques minutes plus tard ne seraient pas très fournis.
Son visage était quelconque, semblable à des centaines d’autres. Des traits réguliers et doux, des yeux d’un vert vaseux et des cheveux corbeaux. D’allure plutôt frêle, il n’était pas rare de le confondre avec une jeune fille, au premier coup d’œil. De longs bras, de longues jambes, le teint pâle, c’était à se demander où il trouvait l’équilibre nécessaire pour tenir debout.
En bon garçon qui se respecte, Lysandre ne faisait pas attention à la manière de s’habiller. Il portait des tenues simples composées de T-shirt, de jean et d’une paire de basket vétustes qu’il ne quittait pas depuis son arrivée.
Son apparence, bien qu’ordinaire, intéressait pourtant une petite poignée de filles - en plus de quelques garçon - et il ne crachait pas dessus : un peu d’intention était toujours bonne à prendre.


De l'autre côté du miroir...

» Prénom/Pseudo : Xeres.
» Âge : 14 ans.
» Où as-tu connu Je de l'âme ? En naviguant d’un forum de RPG à l’autre. Celui-ci a attiré mon intention.
» Comment le trouves-tu ? Au premier coup d’œil, très joli et soigné. Après avoir lu quelques RP, les joueurs m’ont l’air sympathique et il doit être agréable de jouer avec eux.
» Expérience en RP : Deux ans, mais j’écris depuis toujours.
» Présence : Cela dépendra de la gentillesse de ma mère... (J'ai cassé mon ordinateur récemment et elle me prête le sien.)
» Code réglement :
» Code contexte :

Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lysandre. Lun 20 Fév - 18:47

Alors après lecture de ta fiche celle ci est plutôt bien menée. Je suis positivement surpris par ton entrave par rapport à son passé. Peut-être son passé est un peu trop violent mais il n'y a pas de probléme véritable derriére donc pas besoin de changer.

La description mentale est un peu courte, si tu y arrives tu peux broder un peu. Pour ma part je veux bien l'accepter tel quelle^^

Tu as oublié de parler de son apparence dans le rêve aussi!

Voila!

RE bienvenue donc!

_________________
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Lysandre. Lun 20 Fév - 18:50

Très bien, merci pour ton avis! Et pour ce re-accueil! (Non, ça ne se dit paaas.)
Je vais voir ce que je peux faire pour améliorer mes textes!
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Lysandre. Dim 4 Mar - 11:31

    Hellow ! Salut !
    Honte a moi, je viens de me rendre compte que je ne t'avais pas souhaité la bienvenue ni n'avais pas commenté ta présentation ! Alors tout d'abord : C\'est la fête ! Bienvenue ! J’espère que tu te plaira ici ^^
    J'aime beaucoup ta présentation, ton personnage est intéressant (ton entrave est inspirée de "Mr Nobody" ?). Comme Bird, je trouve qu'il faudrait que tu allonges ta description mentale, et il manque une autre chose : les codes !
    Voila voila, j'ai entendu parlé de tes problèmes d'ordinateurs, j’espère que ça va s'arranger, et ne t’inquiète pas pour les délais, on te garde ta fiche en attendant ton retour ^^
    A bientot,
    Tweedle Dum
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lysandre. Aujourd'hui à 9:52


Lysandre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vous buvez un peu.....du 22 au 28 juin 2009?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-