Partagez|

Danse avec le roi [Pv : Daylis]

InvitéInvité
MessageSujet: Danse avec le roi [Pv : Daylis] Mer 28 Mar - 7:31

>> Danse pour ton roi

Mistral. C'était le vent.
La fraîcheur d'un jour où revit chaque centimètre de votre peau marquée par une chaire de poule, où se dresse comme une armée, les poils de vos bras. Rien de tel qu'un jour venteux pour respirer à fond.

Rien de tel qu'Espérance pour profiter d'une vie. Non, des vies.

Dresse-toi petite armée de fidèles. Ecrase l'utopie de ce jour, pour une plus belle, que nous raserons encore et encore, car la conquête est plus magnifique qu'un jour de paix.

A ces pensées chatoyantes, Morgan, toujours sur le qui vive, s'éclipsa du foyer et des devoirs de fermier qui l'attendaient. Jamais grand homme n'a pu conquérir un monde en tassant la paille. Une action dégradante à son goût. Tout de même, il valait mieux que ça, non ? Il était plus grand, plus louable, plus... Gourou.

Mais hélas, trois fois hélas, comme une malédiction, il fut surprit par une vache. Il s'arrêta devant elle, fixant ses traits de bovin, tout en dressant bien la tête. L'animal était plus petit - en hauteur - que lui. Encore heureux. Mais il restait tout de même plus massif. Et ses ruminements répétitifs hypnotisaient, autant qu'agacer le nouveau Gourou.

L'ancien lui-même, avait été déjà déstabilisé par telle bête. Mais ce n'était pas pareil. Vishva était un hindou. Et dans son pays, les vaches étaient des déesses. Morgan lui, était texan. aussi Macdo faisait davantage office de Dieu qu'un misérable bovin. Quoi qu'en y réfléchissant bien ça revenait au même, puisque les vavaches finissaient dans les hamburger.
- Je me demande si un jour il y aura des fastfood en Espérance... lâcha-t-il pensivement, avant qu'un sourire un brin mauvais apparaisse sur ses lèvres."Hé... s'il y en avait, tu serais la première à finir dans mon assiette, sale bête..."
Evidemment, il ferait en sorte qu'un certain Elloy soit la salade d'accompagnement. Ah sadisme quand tu nous tiens et nous dévore.

Après un temps de réflexion bovine, Morgan reprit sa route, tâchant d'être discret dans sa fuite des tâches. Et c'était pas gagné, vue sa petite entrevue avec la vache laitière du quartier. Mais croyez le ou non, il finit par s'éloigner du foyer et de ses murs composés de planches de bois - mitées -.

Sans arrières pensées, aucune, il parcourut le petit sentier de terre s'éloignant vers les extrêmes d'Espérance. Le parc, les bord de mer et tout autres frontières qui n'attendent qu'un coeur de conquérant pour les dépasser.

Dans son envie, le jeune ténèbreux s'en alla au bord de mer. L'odeur de iode lui agressa les narines comme jamais. Il faut dire que le mistral n'aidait pas, lui ce messager des nouvelles odeurs.
Jusqu'à ce qu'il s'habitue, Morgan garda le nez froncé dans une expression savamment boudeuse. Ses pieds frôlèrent cependant le sable fin et il se permit de sourire. Mais pas longtemps.

Argh brise de la fraîcheur ! Traitresse douloureuse, qui amènent sur lui les assaillants piquants, nommée Grains de Sables.
- Bon sang, je hais ces trucs grommela-t-il inutilement, alors qu'il se passait une main sur le visage.

S'il ne s'y habitua pas totalement, il finit tout de même par les faire passer au second plan. Son regard s'ancra dans l'horizon et il se mit à rêver d'un monde où il serait le capitaine, le roi, le dirigeant.
Son gros coeur de petit homme se plaisait à s'imaginer maître de Tout.
Il adorait se voir vêtu d'un costume d'empereur où les tâches noirs sur un manteau blanc d'hermine venait parfaire son couronnement.
- Un jour... Un jour oui, tout ça, sera à moi, souffla Morgan, comme une mauvaise augure.

Et si le sable se faisait la première menace.
Si les vagues se montraient houleuses et pleines de courroux.
Lui se dresserait fièrement.
Lui les soumettrait avec arrogance.

Parce qu'il n'y a qu'un Gourou pour lancer d'assez belles paroles,
Pour charmer les coeurs et les amener à la rebellion.

Ses pensées étaient belles et arrogantes. Son sourire était à la fois doux et menaçant. Et sa taille d'enfant contrastait durement avec son maintient de grand homme.
"Ahhh, j'ai du sable dans les yeux !" geignit-t-il en se les frottant comme un gamin.

... Bon pour le moment on redescend d'un étage. Messire Morgan n'est pas prêt à défier le sable.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Danse avec le roi [Pv : Daylis] Mer 28 Mar - 18:16

J’étais là, devant cette étendu d’eau salé, une étendu que l’on aurait pu croire infinie. Je paraissais si petite face à l’œuvre de Dame nature. Qu’est-ce que j’avais fait, moi ? Rien, je n’étais pas plus utile qu’une fourmi. Et encore, même elles avaient une importance, si minuscule soit-elle.

Je marchais donc les pieds dans l’eau, ma robe virevoltant au vent et mes souliers en main. Sans but, je ne sais même plus comment je suis arrivée ici. Ou peut-être que si, cet air frais m’avait poussée à marcher pour me réchauffer. Bien que le bord de mer ne soit pas l’endroit idéal pour un peu plus de chaleur. Je restais, c’était si calme, un lieu presque poétique. Il m’en inspirait des phrases connus des plus grands. Henri Miller a un jour écrit : « En Grèce, on a envie de se baigner dans le ciel. ». Ici à espérance, on pourrait bien avoir envie de se baigner dans les deux. Je m’arrêtai, un instant, savourant le remue des vagues sur mes petits pieds. Une sensation agréable, que l’on a l’impression de redécouvrir chaque fois.

« Maman les p'tits bateaux qui vont sur l'eau, ont-ils une âme ?
Mais oui, mon gros bêta s'ils n'en n'avaient pas, ils n'avanceraient pas ! Va, quand tu seras grand, tu feras le tour du monde, pour lutter vaillamment contre le vent et la mer. »
Ce décor m’inspirait une enfance, celle que j’ai peut-être eue auparavant. Ou bien, celle que j’aurais souhaitais avoir … Comment être sur ?
Je chantonnais les cheveux dans le vent, reprenant ma marche, l’esprit en paix.



Au loin, une silhouette ce dessina, a première vu c’était un jeune homme minuscule. Pour être exacte, il l’était parce qu’il était loin de moi. C’est pourquoi, je décidai de changer de sens de marche, allant dans sa direction. Il semblait parler seul, en même temps, il n’y avait personne avec qui parler. C’est bien pour cela que j’étais ici, parfois je faisais des choses en totale contradiction avec ce que je pensés. Pourquoi m’aventurer à la rencontre d’un inconnu, alors que j’étais venue ici pour le calme des lieux. Cette solitude pensante, peut-être qu’inconsciemment je me sentais éperdument seule.

Mes pieds nus avançaient lentement, le sable s’y collant aisément. Comme je regrettais ce liquide tiède entre mes orteils. J’avais fait un choix, il serait idiot de faire demi-tour alors que j’arrivais enfin à sa hauteur. Il n’était guère grand pour finir, mais déjà bien plus que lorsque je l’avais aperçue.
"Ahhh, j'ai du sable dans les yeux !" laissa-il échapper.

C’est tout naturellement que je répondis : « Je peux te guider jusqu’à l’eau pour te rincer les yeux, si tu le souhaite. » Quel idiote je fus, me proposer de l’accompagner se rincer les yeux dans de l’eau de la mer. Qu’allait-il penser ? Une main se plaque sur mon front, la mienne …

Comment rattraper cette bourde monumentale ? Un petit gloussement m’échappa. Heureusement que le ridicule ne tue pas, je n’aurais pas tenue deux secondes de plus sur Espérance.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Danse avec le roi [Pv : Daylis] Lun 16 Avr - 10:44

Lie sable, la mer, l'iode même avaient quelque chose qui rappelaient les souvenirs de vacances, si tenté qu'on soit déjà aller à la mer.

Une serviette de plage aux rayures jurant parfaitement avec le décor, aurait très bien pu être déposée ici... ou même là. Mais il n'y en avait pas, au même titre que rien ici ne semblait rappeler à Morgan et d'autres habitants d'Espérance, le moindre souvenir.

De toute manière, ce n'était peut-être la chose la plus importante ici, de se rappeler. Il y avait tant de choses à murir, réfléchir, conquérir. Ce grand bac à sable, joliment nommé Mer, était une partie infime du projet de Morgan et de bien d'autres.

En parlant de ce dernier, il était toujours aux prises des grains de sable dans ses yeux. C'était agaçant, surtout quand il y avait du vent. Devenir aveugle de son entourage... Il aurait pu se faire Tirésias comme son prédécesseur (Vishva était aveugle dans le rêve), cependant la tare n'apportait aucun savoir dans son cas.

Ce fut juste une voix qui le sorti de ses petits soucis. Il releva la tête et, les mains toujours en train de frotter ses yeux, la tourna vers... Elle ?
Oui, elle. Malgré le flou du sable, il parvenait à aisément comprendre la nature féminine de la silhouette... Non enfaîte on rigole, il avait juste compris que la voix était celle d'une fille.
- Quoi... ?, fit-il un brin perplexe. Elle lui proposait d'aller se nettoyer avec de l'eau salée ? Et puis quoi encore, pourquoi ne pas se doucher avec de l'eau de javel tant qu'on y est.
De plus, il prit son gloussement pour ce qu'il n'était pas : une moquerie. Un sourire légèrement crispée passa sur ses lèvres, mais il se reprit vite.

Petit homme, grand homme, si tu commences à crier maintenant, tu ne deviendras jamais un conquérant. Un peu de tact voyons.
- C'est débile ce que tu dis...
On repassera une prochaine fois pour le tact, hein.
"Et puis je ne t'ai rien demandé moi" continua-t-il en attrapant le bout de son pull, pour finir de frotter ses yeux.

Une fois fait, il se tint bien droit et la regarda, de ses prunelles un peu rougies par l'irritation.
- T'es qui ? Tu veux quoi ?
Il se passa une main dans la nuque, remarquant soudainement qu'il ferait mieux de calmer ses ardeurs s'il ne voulait pas se faire une ennemie en trois secondes.
"... Non enfin... Ouai désolé c'est pas contre toi, j'étais juste un peu énervé. Bref, t'es qui ? Tu veux quoi ?" refit-il mais avec une sourire cette fois ci !

Ca rigolait plus, le nouveau Gourou adoptait des tentatives d'approches bien bizarre... Mais qui diable n'a pas un peu de bizarrerie en Espérance ? On s'le demande hein !
(J'ai mis du temps et c'est pas franchement génial, je sais, mais c'est posté o7)
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Danse avec le roi [Pv : Daylis] Lun 23 Avr - 16:18

- C'est débile ce que tu dis...

Évidement que ça l’était, comment prendre cette phrase, elle n’était que vérité. Je ne pouvais donc que la prendre comme tel, mes yeux croisèrent le sol. C’est ce que les gens font, lorsqu’ils sont confus. C’est ce que moi je fais, quand je ne sais comment réagir. " Et puis je ne t'ai rien demandé moi … "

Tu ne savais même pas qu’il y avait quelqu’un sur cette plage. A moins d’être fou pourquoi aurais-tu demandé de l’aide. Je haussai un sourcil, le regardant se frotter les yeux avec son pull.

- T'es qui ? Tu veux quoi ?


Peut-être est-il vraiment fou finalement, d’après une citation : « On répond au fou par le silence. » Hazrat Ali … C’est pourquoi je plantai mes yeux dans les siens … Je ne savais pas vraiment ce que cela provoquerait, mais j’attendis patiemment. Il ne fallut pas bien longtemps avant que celui-ci change de ton. « ... Non enfin... Ouai désolé c’est pas contre toi, j'étais juste un peu énervé. »

« Bref, t'es qui ? Tu veux quoi ? »

Cette question encore !
En l’espace de cinq minutes, j’avais l’impression d’avoir reçu toute les foudres du monde. J’étais venue, en premier lieu, pour le calme et la beauté que m’offre la vue de la mer, puis … Malheur à moi, j’avais ensuite décidée de venir en aide à mon prochain. Tout cela pour quoi ? Me faire envoyer sur les roses, gentiment mais, surement.

« Je t’ai demandée si tu voulais rincer tes yeux, je n’ai pas dit que j’avais envie de parler. »


Mes talons tournèrent, je faisais à présent face à l’endroit que j’avais précédemment quitter. Ma gorge se noua, non pas que les sanglots venaient, même si cela aurait pu être le cas. En réalité cela était une simple mise en scène, après tout … Quelqu’un de normal aurait surement eu de la peine face à ses paroles. Moi je ne ressentais rien de spéciale, d’ailleurs, est-ce vraiment de la peine que l’on ressent à ce moment-là ?
Ou bien, de la haine ? Je ne savais que choisir.

Une chose était sûre, je n’étais pas très douée pour les réponses sèches. Un courant d’air se leva, ma tresse ondula légèrement contre mon cou, me provoquant un léger frisson. Peu fière de ma prestation passée, une moue se dessina sur mon visage.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Danse avec le roi [Pv : Daylis] Aujourd'hui à 9:48


Danse avec le roi [Pv : Daylis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Océanique Danse Avec Nous Bordeaux (VOR 22/02/2010 20h utc)
» [Danse avec les Loups] Discussions
» une danse avec les dragons print on demand
» L'extension Une Danse avec les Dragons est arrivée !
» Règles de l'extension Une Danse avec les Dragons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-