Partagez|

Litanie.

InvitéInvité
MessageSujet: Litanie. Mer 18 Avr - 22:03

Présentation de
Litanie
Pour moi c'est l'heure de foutre à la poubelle mon coeur en bois et pour de bon.


Artiste : Aoshiki
~~
» Prénom : Litanie
» Sexe : Féminin
» Nationalité Française
» Âge : 19 ans
» Lieu d'habitation : Maison
» Poste : Médecin
» Religion : Athée
» Qualités : Digne de confiance, aimable, habile.
» Défauts : Lunatique, impulsive, rancunière.
» Activités/Hobbies : La lecture, que ce soit les romans ou les essais en passant par les contes, la musique.
» Particularités : Sera toujours de bonne humeur devant une tasse de thé.


Il était une fois...

« Hé, pousse-toi de mon chemin, gamine ! »
Ces quelques mots lancés à travers le froid de l’hiver la frappèrent de plein fouet, l’obligeant à sortir de sa rêverie. Se retournant, elle vit un homme à cheval, galopant à toute allure sur la route fraîchement déblayée. Prise de panique, elle se jeta hors de son passage, tombant douloureusement dans les buissons qui délimitaient la voie. Elle entendit le bruit des sabots se rapprocher, puis s’éloigner d’elle, en même temps que l’éclat de rire de cet inconnu, apparemment amusé par sa chute. Etourdie, meurtrie, elle mit du temps à reprendre ses esprits et à s’asseoir. C’est alors qu’elle aperçut une tache rouge, sur la neige. Elle s’abîma alors dans la contemplation de cette éclaboussure : le contraste était frappant. L’éclat rougeâtre sur l’allure quasi bleutée de la neige la fascinait. D’où venait ce liquide rouge, qui colorait aussi joliment la neige ? Ses yeux se posèrent sur son bras et elle constata alors qu’une des branches des buissons environnants l’avait fouettée, éraflant ainsi sa peau. De même, elle admira le sang qui coulait sur son bras, le couleur rouge sombre sur sa peau pâle. Cette vision l’hypnotisa au point de lui faire oublier sa souffrance. Ce ne fut que longtemps après, quand les aboiements d’un chien vinrent troubler la magie de l’instant présent, qu’elle se leva et rentra chez elle.

***
Sur la pointe des pieds, elle sortit de sa chambre et avança dans le couloir obscur. Il fallait qu’elle soit prudente : sa mère serait furieuse de la voir hors de son lit à une heure aussi tardive. Et ne parlons même pas de son père. Mais l’attrait du spectacle était beaucoup trop important pour qu’elle puisse résister à l’appel. Si tant est qu’elle ait tenté à un moment de résister. Aussi silencieuse qu’une ombre, elle descendit les escaliers, évitant soigneusement les marches qui craquaient. S’arrêtant en bas, elle tendit l’oreille : rien d’anormal. Seuls quelques éclats de voix lui parvenaient d’une pièce sur sa gauche. Furtivement, elle se dirigea vers la porte de cette salle. Fermée, bien évidemment. Mais elle n’avait jamais eu l’intention de l’ouvrir : elle s’approcha et regarda dans le trou de la serrure. Son père était en compagnie d’un homme et lui parlait d’une voix apaisante. Elle ne comprenait pas tout ce qu’il disait : elle était trop jeune pour comprendre les termes scientifiques employés. Elle saisit toutefois que l’homme était venu consulter son père, le médecin du village, parce que sa femme délirait sous le coup de la fièvre. Elle les observa, fascinée par la scène : les questions que son père posait, semblait tellement banales et pourtant, à partir des réponses, il réussit à diagnostiquer le mal et à donner un traitement approprié.

« Litanie ! »

Elle se retourna vivement, regardant d’un air effaré sa mère qui se tenait devant elle. Cette dernière, furieuse, commença à la gronder, quand la porte de la salle de consultation s’ouvrit. Son père jeta un regard surpris à sa femme, puis à sa fille et comprit la situation. Se penchant vers elle, il la souleva et la prit dans ses bras.

«Il me semble t’avoir déjà dit qu’il ne fallait pas écouter aux portes, n’est-ce pas ?
- Oui papa, murmura-t-elle, sur le point de fondre en larmes.
- Eh bien, je pense que tu es assez grande pour assister à mes consultations, affirma l’homme en lui ébouriffant les cheveux.
- Mais voyons, elle est beaucoup trop jeune ! protesta sa mère.
- Il est clair que la médecine la passionne et qu’on ne parviendra pas à l’en empêcher. Autant qu’elle participe aux consultations à mes côtés, où je pourrais l’empêcher de voir les scènes les plus violentes, que derrière la porte où elle risque d’être traumatisée. »

Sur ces mots, il l’entraine dans la pièce, lui soufflant de bien tout retenir, car elle avait en face d’elle les bases de cet art salvateur, la médecine.

***
Aujourd’hui était un grand jour : elle allait enfin pouvoir soigner son premier patient. Toute seule, sans aide de qui que ce soit. Son père avait jugé que ses connaissances étaient suffisantes pour qu’elle puisse à son tour traiter des maladies. Bien sûr, il était toujours dans la pièce, au cas où quelque chose tournait mal, mais c’est elle qui mènerait l’interrogatoire et le diagnostic. Elle était surexcitée à cette idée et ne tenait quasiment plus en place. Toutefois, lorsque son patient arriva, l’excitation et l’impatience laissèrent place à un stress monstre : des sueurs froides lui coulaient dans le dos. Il arrivait souvent que les patients soient désagréables et accusent le médecin sans fondement. Elle avait peur que cela lui arrive aujourd’hui. Mais il fallait qu’elle soit forte, qu’elle laisse sa sensibilité de côté et qu’elle fasse honneur. Avant d’entrer à son tour dans la salle de consultation, elle passa en revue toutes ses connaissances, toutes les méthodes qu’elle avait apprises, tout ce qui pourrait lui être utile. Puis, se jeta dans la gueule du loup, la tête haute, un sourire aux lèvres, car il n’y a rien de plus plaisant que de céder à la tentation.


Ils vécurent heureux et...

La lumière l’éblouit et elle referma les yeux aussi vite qu’elle les avait ouvert. Une légère brise soufflait, jouant avec les mèches de ses cheveux. Le Soleil réchauffait son visage. Elle rouvrit lentement les yeux. Un ciel bleu s’imposa à sa vue, tandis que le vent narguait quelques nuages blancs, les emmenant au grès de ses envies. Elle était allongée dans un vaste pré, les herbes folles lui chatouillaient la paume des mains et le creux du cou. Elle s’assit et contempla les environs. Mais où était-elle ? Et surtout, comment était-elle arrivée ici ? Certes, les lieux semblaient paradisiaques, mais tout de même… La curiosité la tenaillait. D’autant plus qu’elle ne se souvenait de rien ou presque : 3 souvenirs lui revinrent en mémoire, avec autant de clarté que s’ils s’étaient produits la veille. Mais ceux-ci ne l’aidaient pas vraiment à découvrir l’endroit où elle était. Se levant, elle eut la sensation étrange que, quelle que soit la direction qu’elle prendrait, elle aboutirait au même endroit. Curieux sentiment, qui eut au moins le mérite de la faire se lever. Elle marcha longtemps avant d’apercevoir au loin un village. Se disant qu’elle trouverait probablement des renseignements là-bas, elle s’y rendit d’un pas léger.

Mais bien sûr, tout aurait été beaucoup trop simple si les villageois avaient pu le renseigner sur le moyen de rentrer chez elle. Ou sur l’endroit où elle se trouvait. Etrangement, personne ne semblait savoir où se situait ce village. Tout le monde paraissait dans la même situation que Litanie : arrivé par erreur ou par hasard, un jour. Au final, tout s’était plutôt bien arrangé : elle s’était intégrée au village, occupant une maison et utilisant ses connaissances en médecine pour soigner les habitants. Cela devait faire… quelques semaines qu’elle vivait ici. Peut-être moins. A vrai dire, elle n’était pas très au fait, niveau temps qui s’écoule. Elle avait également entendu dire qu’on pouvait retrouver ses souvenirs. Personnellement, elle ne savait pas trop quoi en penser : elle avait un peur de ce qu’elle pourrait découvrir. Après tout, l’inconscient humain est une chose bien complexe : n’y aurait-il pas une excellente raison à cet oubli, s’il était volontaire ?


La princesse eût par ce moyen toutes les perfections inimaginables...

Le caractère de Litanie est assez particulier. Certes, c’est une jeune fille aimable, toujours prête à rendre service aux autres, mais elle cache, sous ce dehors doux et avenant, un cœur d’âcreté auquel il vaut mieux ne pas se frotter. Elle a beau être loyale, jamais elle ne confiera ce qu’elle ressent réellement. Elle n’accorde que rarement sa confiance à une personne. Toutefois, cela ne se ressent pas, puisqu’elle s’arrange en général pour que son interlocuteur se confie, oubliant ainsi de la questionner. Et même si on la questionne… Elle ne révèle que partiellement ses secrets. Et encore, si vous êtes chanceux. Cela avait-il un rapport avec un de ses souvenirs effacés ? Avait-elle déjà été trahie ? Peut-être, peut-être pas. De même, tout au fond d’elle, dort un noyau d’agressivité et de colère latente. Il ne se manifeste que très rarement, mais il existe. Toutefois, sa présence se fera ressentir peut-être plus fortement dans ses phases de sombres rêveries. Car oui, elle est lunatique, un rien peut basculer son humeur de la gaieté vers la tristesse, de la joie vers l’énervement.
Mais malgré tout, elle reste quelqu’un de très social et convivial, qui prend plaisir à discuter avec les villageois, peu importe leur âge, leur métier ou quoique ce soit. D’un naturel tout de même calme et discret, elle n’aime pas vraiment colporter des rumeurs ou des ragots, bien qu’elle apprécie en entendre. Au final, il s’agit d’une personne facile à vivre et plutôt sympathique. Même s’il faut avouer que l’étrange lueur de fascination qui brille au fond de ses prunelles à la vue du sang est assez perturbante.


On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

La fascination qu’elle éprouve pour le sang s’est rapidement transformée en obsession. Ce liquide visqueux, qui poissait ses mains lorsqu’elle devait s’occuper de patients victimes d’hémorragies, l’attirait plus que ce qu’il ne devrait. Pourquoi ? Elle n’en savait rien. La couleur, la symbolique à la fois de vie ou de mort, la vérité, l’intérêt purement médical ? Peu importe, au fond, c’est du pareil au même. Cela peut être assez gênant, surtout pour ses patients. En effet, en cas de saignement, il lui arrivait de fixer les gouttes de sang qui coulaient le long de la plaie et tachaient les vêtements du villageois allongé en face d’elle. Mais en général, les cris de douleur lui remettaient rapidement les idées en place et la ramenaient à la raison. Enfin, pas toujours : il lui était arrivé une fois de déraper et d’aggraver la plaie. Une gerbe de sang lui avait alors éclaboussé le visage : le sang chaud qui lui coulait sur les joues l’avait remplie d’extase. Le patient avait conclu à une maladresse, comme il peut en arriver à tout le monde. Mais était-ce vraiment le cas ? Il n’est pas exclu qu’elle recommence.
Dans le Rêve, Litanie prend l’apparence d’une créature bestiale, recroquevillée sur elle-même et se déplaçant la plupart du temps à quatre pattes, bien qu’elle puisse se tenir debout. Ses cheveux ne sont plus longs et soyeux, mais courts et emmêlées. De plus, sa peau pâle vire au gris acier, ses ongles s’allongent pour se transformer en griffes et ses dents s’allongent et s’aiguisent. L’attirail indispensable pour faire couler du sang au moindre contact avec un étranger.


Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Elle possède de longs cheveux bruns, qui lui tombent jusqu’au milieu du dos. Une frange masque à moitié ses yeux verts. Son teint clair et son visage fin viennent compléter les composantes de l’air de douceur qu’elle dégage. Elle est plutôt grande, impression renforcée par sa silhouette svelte. Elle semble fragile et frêle, comme si le moindre courant d’air pouvait la briser. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, malgré cet aspect fluet, sa connaissance en médecine lui a révélé les points faibles du corps humain. Elle possède des mains aux doigts effilés, qui lui furent maintes fois utiles pour soigner ses patients. Le haut de son bras droit s’orne d’une fine cicatrice, lointain vestige de sa chute douloureuse dans les fourrés.
D’un point de vue vestimentaire, la jeune fille aime s’habiller sobrement, portant de longues robes aux couleurs sombres, couvrant systématiquement le haut de son bras. Un serre tête lui retient les cheveux en arrière et lui dégage partiellement la vue, tout en leur mêlant des fleurs. Elle a toujours aimé ces plantes, c’est pourquoi elles font à présent partie intégrante de sa coiffure.


De l'autre côté du miroir...

» Prénom/Pseudo : Versatile.
» Âge : 18 ans
» Où as-tu connu Je de l'âme ? Grâce au forum Pensionnat Interdit.
» Comment le trouves-tu ? Je trouve le contexte très intéressant.
» Expérience en RP : J'ai déjà participé à plusieurs forum de rp.
» Présence : Je devrais pouvoir passer tous les jours et répondre régulièrement.
» Code réglement :
» Code contexte :


Dernière édition par Litanie le Ven 20 Avr - 13:46, édité 6 fois
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Litanie. Jeu 19 Avr - 16:26

Rainbow BIENVENUE Rainbow

Woh prem's! O_o Yahouu

YEAH FRENCH! on est maintenant 8D

'fin bref bonne chance pour ta fichette miss, j'aime ton vava ♥ Agnaaah !
( j'avais enregistré cette image sur mon ordi) .

Ton perso a l'air intéressant (rien que par la phrase d'accroche, et ouais Cool parce que c'est du Dionysos nan ? ♥ )

N'hésite pas à passer sur la CB Wink (on ne mord pas )

Gnaps
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Litanie. Jeu 19 Avr - 17:53

    Heyaaa ! Aggah C\'est la fête !
    Bienvenue parmis nous Litanie ! J'aime ton pseudo. J'aime ton avatar. J'aime ta phrase perso. Les codes sont bons. Bref, je t'aime déjà =D
    N'aie pas peur de la grosse folle qui a posté juste avant moi, son petit plaisir est de traumatiser les nouveaux en les agressant de smileys ^^ Mais elle a raison, n'hésite pas a passer sur la Chat Box, elle est chouette ! Sluurp

    Enfin voila voila, j'ai hâte de voir comment va être ton perso et ton style d'écriture, alors je te souhaite bonne chance pour finir ta fiche =)
    A bientot,
    Tweedle Dum
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Litanie. Jeu 19 Avr - 23:36

Merci pour cet accueil chaleureux ! ♥
Je suis contente de voir que mon pseudo, mon ava et ma phrase d'accroche plaisent, ça augure bien. ^^ J'espère que le reste plaira autant. Et oui, c'est une phrase issu d'une chanson de Dionysos (Tais toi mon coeur Yipee)
Je viendrais faire un tour dans la CB, un jour, probablement. =)

Oh, mais en fait, vous avez des smileys trop cool, c'est génial ! Bouing
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Litanie. Ven 20 Avr - 7:15

Bon je viens faire mon inspection *petite lunette carré à monture noire posée sur le nez avec un regarde de harpie*

alors... Dammit

bonne fiche, quelques fautes d'orthographes ( des étourderies je pense) mais rien qui ne tue les yeux.

Tu as juste oublié de parler de ton apparence dans le rêve. Ceci passé je te validerais et tu pourras participer au bal si l'envie t'en vient !) =)

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Litanie. Ven 20 Avr - 13:14

Oups, je me disais bien que j'avais oublié quelque chose. Ca m'apprendra à écrire à une heure aussi tardive. ^^
Donc voilà, j'ai rajouté ce qui manquait. =)
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Litanie. Ven 20 Avr - 17:12

Oh mon dieu O_o Ton entrave ♥

C'est trop mon petit Elmeraud dans mon rp dans le rêve avec Daylis XD ( quoi qu'elle est juste obnubilé par le rouge x) )

En tout cas j'aime beaucoup ton perso, il promet d'être intéressant (ce serait marrant si tu RPais avec une phobique du sang style Kaleoï Very Happy )
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Litanie. Ven 20 Avr - 17:57

Tu es validée!!à présent vole petit membre!!! =D
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Litanie. Ven 20 Avr - 19:18

Haaan, merci beaucoup ! ♥
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Litanie. Ven 20 Avr - 19:23

    Gazog, mais c'est qu'en plus j'aime ton perso et ton style d'écriture ! Tu es une brave petite membre, j’espère que tu t'amusera bien ici, mademoiselle l'hémophile (ouai, je sais, c'est pas exactement ça, mais je trouve que ça fait classe)

    (Bird, tu as tout validé tout bien tout bien ? Bravoo !)
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Litanie. Aujourd'hui à 0:03


Litanie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Accès au Raid de la Litanie des Morts
» [Black Templars][2011] liste de Requiem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-