Partagez|

Cheveux mouillés [abandonné ?]

InvitéInvité
MessageSujet: Cheveux mouillés [abandonné ?] Lun 23 Avr - 13:45

    Elle frissonna. Ce ne fut qu’une fois sortie de l’eau qu’elle s’aperçut qu’il faisait assez froid. Tremblante, elle ne pressa néanmoins pas le pas pour attraper la serviette de bain préalablement posée sur le rebord du bassin. Flemme. Elle attrapa le tissu avec nonchalance et l’enroula autour de ses épaules humides avant de regagner les vestiaires.

    Il était tard. Le soleil déclinait doucement sur Espérance. Bientôt, le ciel se teinterait d’une nuit opaque et sombre. Elle n’y pensait pas. Elle ne pensait présentement à rien, à vrai dire. L’envie d’aller nager lui venait parfois subitement, comme un appel irrésistible. Et une fois immergée, elle ne pensait plus à rien, se contentant d’exécuter des longueurs, la tête vide et le souffle court. Est-ce qu’elle aimait nager ? Elle-même n’aurait pas pu le dire. Dans le monde d’Acédia, il n’y avait rien d’agréable mais des choses moins désagréables que d’autre et la natation en faisait partie.

    En un soupir, elle enfila son bas et frictionna ses cheveux courts dans la serviette de bain, pour mieux les sécher. Sensation étrange.

    Cheveux mouillés. Il lui semblait un jour les avoir sentit, masse humide et lourde, tombant sur son dos. Elle arrêta son geste, pensive. Non. C’était impossible. Elle était arrivée les cheveux courts et ne se souvenait pas les avoir eut long. Songeuse, elle passa une main souple dans ses mèches rebelles et la laissa glisser le long de sa nuque avant de s’immobiliser en songeant à la sensation que ça aurait fait de les avoir plus longs. Elle ferma les yeux. Elle aimait les cheveux longs, il lui semblait que les longues crinières des demoiselles dégageaient quelque chose de typiquement féminin. A cette pensée, elle s’arracha une grimace. Elle n’aimait pas ses cheveux trop courts.

    Elle était lente. Cette longue réflexion sur des tendances capillaires lui firent s’attarder dans sa cabine au point que lorsqu’elle en sortit, vêtue d’un jean et d’une veste verte sombre, le crépuscule s’annonçait par la fenêtre qui donnait sur l’extérieur de la piscine couverte. Nouveau soupir. Elle soupirait pour rien, parce qu’à vrai dire, le temps, elle s’en fichait. Comme tout le reste. Le nez en l’air, elle s’apprêtait à pousser la porte pour sortir définitivement de ce lieu à la fragrance chlorée. Un coup de vent froid du dehors lui arracha un nouveau frisson alors qu’instinctivement, elle reculait comme pour profiter encore de la chaleur de la piscine d’intérieur.

    Un mouvement qui lui valut de heurter quelqu’un. Un contact. Elle se retourna, surprise, inquiète peut être. Mais l’éclat qui anima son regard s’éteignit bien vite lorsqu’elle croisa celle qu’elle avait bousculée. Une jeune fille. Jolie. Avec de longs cheveux mouillés qui s’égaraient en des mèches filasses sur son visage.

    « … » Elle avait entrouvert la bouche, cherchant ses mots. Parce qu’elle devait bien dire quelque chose. Il lui semblait qu’elle était obligée de dire quelque chose à cette inconnue. D’une voix trainante et posée, après un énième soupir dont l’inconnue n’était pas coupable –elle soupirait pour rien, pour tout – elle articula péniblement « Désolée. » Et elle tourna à nouveau la tête, prête à s’enfuir avant que l’autre ne parle.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cheveux mouillés [abandonné ?] Lun 23 Avr - 16:08

    Un courant d'air intempestif lui arracha un frisson, alors qu'elle sortait à peine du bassin. Quelle idée, aussi, d'aller nager alors qu'il faisait aussi frais. Se dépêchant de récupérer sa serviette et de couvrir son corps pour se protéger du froid, elle se demanda une enième fois ce qui l'avait poussé à venir. Elle avait beau aimer l'eau, la journée n'avait pas été des plus chaudes. Il ne manquerait plus qu'elle s'enrhume, tiens.

    D'un air pensif, elle sécha ses longs cheveux bruns, dont s'écoulaient quelques gouttes d'eau glacée à chacun de ses mouvements. Au fond d'elle, elle était tout de même heureuse d'avoir pris un peu de temps pour se ressourcer et se détendre : ces quelques longueurs lui avaient procuré une sensation de bien-être et de calme, telle qu'elle n'en avait pas connu depuis longtemps. Mais la température basse lui gâchait un peu ce plaisir. Sans qu'elle ne sache réellement pourquoi. Après tout, le froid avait un petit effet tonifiant, quand on y réfléchissait bien.

    Elle se dirigea à pas rapides vers les vestiaires, pressée d'enfiler ses vêtements et de ne plus subir la torture de l'air frais sur sa peau humide. Jetant un coup d'oeil à l'extérieur, elle s'aperçut qu'il était tard. La nuit n'allait pas tarder à tomber et... Rien. Elle n'avait rien à faire ce soir. Comment était-ce possible ? Peu importe, les faits étaient là. Son esprit agité chercha désespérément une activité, une obligation qu'elle aurait oublié de remplir, mais rien. Elle était effectivement libre ce soir. Libre de s'ennuyer.

    Légèrement dépitée, elle se demanda si elle n'aurait pas dû attendre un peu avant de sortir de l'eau. Mais cela n'aurait pas changer grand chose, la piscine ne serait pas restée indéfiniment ouverte. Et de toutes les manières, elle se serait lassée avant. Enroulant sa serviette autour de ses cheveux, elle les frictionna légèrement et enfila sa robe. Ses cheveux n'étaient pas totalement secs, mais elle n'arriverait probablement pas à un meilleur résultat dans l'immédiat.

    Enroulant une écharpe légère autour de son cou, elle se dirigea vers la sortie. Le froid l'entourait, mordant les quelques parcelles de peau encore découvertes. Elle eut brusquement l'impression d'être sous la neige, en hiver. Impression des plus curieuses, étant donné qu'elle se trouvait encore à l'intérieur de la piscine, la forte odeur de chlore se chargeant de le lui rappeler. Tout à cette surprenante sensation, elle ne fit pas attention à ce qui se passait autour d'elle.

    Soudain, quelque chose la heurta. Sortant de ses pensées, elle regarda autour d'elle : une jeune fille aux cheveux courts se tenait en face d'elle. Le regard légèrement terne, à vrai dire. L'avait-elle déjà vu ? Probablement, tout le monde ou presque se connait à Espérance. Mais pourtant, son visage ne lui revenait pas en mémoire. Ah, peu importe, au fond. Soupirant, la jeune inconnue laissa échapper un « Désolée » avant de retourner. Un peu trop vivement, peut-être, Litanie décida de lui adresser la parole :

    « Oh, ce n'est rien ! Je... Je suis Litanie, et toi ? »

    Elle lui sourit, un peu timidement à vrai dire. Autant faire connaissance. Ce n'est pas comme si elle avait quelque chose d'autre à faire.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cheveux mouillés [abandonné ?] Jeu 26 Avr - 9:58

    Merde. Elle qui pensait oublier cette inconnue qui pour elle n'était qu'un rien qui retournait à son rien sitôt qu'on y pensait plus, sans rien demander à personne. Elle qui pensait retourner à sa paisible solitude, à son silence, à ses pensées. Elle s'était trompée. Peut être que si elle avait tourné la tête plus vite, si elle ne s'était pas excusée, si elle n'avait pas bêtement reculé devant l'approche du froid extérieur, rien de tout cela ne serait arrivé. Mais il était trop tard. L'inconnue lui avait parlé trop fort pour qu'elle fasse mine de ne pas l'avoir entendue.

    Litanie. Le mot roucoulait à ses oreilles. Litanie. C'était un joli prénom pour une jolie fille. Elle lui semblait bête avec sa politesse accrue. Pour Acédia, la politesse pouvait être une marque d'hypocrisie. Elle retourna plusieurs fois la phrase de Litanie dans sa tête, se demandant quoi répondre. C'est pourquoi il s'écoula un temps anormalement long avant qu'elle ne lâche en un énième soupir.

    " Acédia. "

    Ce fut à ce moment qu'elle se décida à enfin tourner la tête pour mieux contempler la jeune fille. Elle lui offrait un sourire timide et une écharpe, placé autour de son cou, volait au vent qu'apportait le courant d'air de la porte entrouverte. La fille aux cheveux courts songea qu'elle aurait tout de même pu faire un effort pour faire une phrase complète, c'est pourquoi elle ajouta.

    " Je m'appelle Acédia."

    Et après ? Après, elle ne savait pas. Elle n'avait pas l'habitude de parler, la rouquine. Elle ne comprenait même pas pourquoi Litanie lui avait adressé la parole. Habituellement, elle n'était qu'une ombre au milieu des vivants et elle aimait son statut. Le silence s'éternisait. Acédia se sentait mal à l'aise. Elle aurait voulu s'enfuir, mais il lui semblait que maintenant qu'une conversation était engagée, elle était piégée. Elle se dandinait d'un pied sur l'autre, guettant le moment où l'autre, en face, lui dirait au revoir. Mais le moment ne venait pas.

    Son regard s'attarda sur ses cheveux longs. Ils étaient beaux. Légèrement ondulés, ils lui tombaient plus bas que sur les épaules. Dis quelque chose. N'importe quoi. Fais la partir.

    " Qu'allais-tu faire avant que la boule de lumière ne disparaisse ? "

    Oui. Ça l'aurais tué de dire soir. Elle ne parlait qu'au féminin, Acédia. Sans même y penser. A vrai dire, elle espérait que Litanie se souvienne d'un rendez-vous, d'une activité quelconque et la laisse tranquille. Pauvre danseuse. Tu ne pouvais pas savoir.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cheveux mouillés [abandonné ?] Dim 29 Avr - 15:01

    Acédia. C'est un joli prénom, ça. Original. Elle e l'avait jamais entendu auparavant, mais qu'est-ce qu'elle appréciait les sonorités nordiques de ce nom. Mais pourquoi avait-elle mis autant de temps à répondre ? Peut-être n'était-ce pas son vrai prénom que la jeune fille lui avait donné... Son esprit nerveux lui fournit à l'instant mille et une raisons pour lesquelles Acédia pourrait lui cacher son nom...

    Litanie se blama mentalement : il fallait qu'elle arrête de se faire des scénarios, comme ça... Après tout, la jeune fille pouvait tout simplement ne pas avoir envie de lui parler. C'était même plus que probable, étant donné les soupirs. Il n'empêchait qu'elle avait répondu, faisant l'effort de faire une phrase complète, ce dont Litanie lui était reconnaissante. Elle dévisagea la jeune fille pendant le silence qui s'installa : elle était charmante, avec ses cheveux courts et roux encore humide qui encadraient un visage fin et bien dessiné. Elle avait l'air de ces personnes qui ne se prennent pas la tête avec les aléas de la vie, le genre de personnes qui se laissent porter par les événements. Quelqu'un de facile à vivre, somme toute.

    Si certains silences peuvent être agréables, ce n'était assurément pas le cas de celui qui planait entre les deux jeunes filles. Loin d'être un signe de symbiose, il témoignait d'un malaise, d'une gêne. Elle réflechissait à toute allure pour tenter de trouver quelque chose à dire. Peu importe, une parole, une question, quelque chose. Mais rien ne lui venait : ses méninges semblaient être en pause, refusant de fonctionner et de la tirer de ce mauvais pas. Heureusement, Acédia prit l'initiative et se chargea de briser le silence pesant.

    « Qu'allais-tu faire avant que la boule de lumière ne disparaisse ? »

    Pardon ? La boule de lumière ? Qu'entendait-elle par là ? Jetant un coup d'oeil autour d'elle, son regard fut attiré par le soleil incandescent qui rougeoyait à l'horizon. Elle comprit soudainement ce qu'elle voulait dire : elle lui demandait ce qu'elle comptais faire avant qu'il ne fasse nuit. Enfantin. Mais voilà, cela lui avait demandé du temps : la piscine l'avait plus fatiguée qu'elle ne l'aurait cru. Ou tout simplement n'était-elle pas habitué à cette manière de parler...

    Fallait-il voir dans cette question une tentative de mettre fin à la conversation ? Surement. Elle espérait probablement qu'elle se souvienne d'un quelconque rendez-vous ou quelque chose qui l'oblige à partir. Mais voilà, la nature impulsive de la jeune fille ne la laissait pas en paix... Elle sentait qu'elle s'en voudrait si elle laissait passer cette occasion de vaincre l'ennui. Oui, voilà ce qui l'effrayait : elle ne voulait pas passer la soirée à se tourner les pouces, se demander quoi faire et au final, se coucher tôt en ayant la sansation d'avoir gâché sa soirée. Manque de chance pour Acédia, celle-ci se trouvait être sa bouée de secours, ou presque. Alors voilà, Litanie continua la discussion, tentant de la prolonger, même artificiellement. Dire qu'en temps normal, elle aurait laissé faire et n'aurait pas insité face au manque d'ardeur de la jeune fille. Mais en temps normal, elle n'aurait pas eu un inconscient la poussant à parler, aussi.

    « Non, je n'ai rien de prévu ce soir, contrairement à d'habitude. Et toi, as-tu des projets ? »

    A peine ces mots franchirent-ils ses lèvres qu'elle les regretta. Qu'est-ce qu'il lui avait pris de lui demander si elle aussi avait des projets ? Elle pourrait parfaitement sauter sur l'occasion et partir. Se fustigeant mentalement, elle tenta de rattraper les dégats.

    « C'est curieux, je ne me souviens pas t'avoir vu dans les parages... »

    Phrase affreusement banale, elle en convenait. Mais voilà, elle n'avait pas envie de mettre fin au semblant de conversation qui avait débuté.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cheveux mouillés [abandonné ?] Aujourd'hui à 7:43


Cheveux mouillés [abandonné ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Sims 3] Cheveux mouillés. [résolu]
» Kaze-Panda . Panda Mouillé de Cercle 74 ~~ Sumens
» Le vieux village et son temple abandonné
» Une Grosse Cochonne toute mouillée se fait tirer par 2 mecs
» La couleur des cheveux des personnages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-