Partagez|

« Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' ||

InvitéInvité
MessageSujet: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Dim 20 Mai - 13:35

« Qui aime bien, châtie bien »

    La journée était bien entamée et Elloy était parti tôt le matin demander à son pote Lachlan de l'accompagner faire un peu de sport, parce que pour sa part, à toujours draguer les filles, il commençait à s'empâter, et ça, c'était mauvais. Voir un bout de gras pendre de son si beau torse ! Ahem. Oui, en fait, s'occuper seulement des bêtes ne rendait que 'gaga' du coup il fallait se muscler un peu dans le complexe sportif, et puis... avec Lachlan, ils feraient des ravages côtés cœur.

    Là, sur son tapis de course qui allait assez vite, Elloy commençait à être essoufflé et avoir chaud, après s'être attaqué aux altères.

    « Eh Lach, p'tain j'en peux plus...Je vais crever » rit-il alors qu'il enlevait son t-shirt qu'il balança sur l'espèce de siège à altères.
    D'ailleurs, des filles passaient par là, et déjà il faisait son petit effet. Content, il lança un regard malicieux à son copain. « Il y en a des belles aujourd'hui hein ? Ça te dit qu'on en prenne quelques une à la sortie ? »

    Aaah, toujours ce petit côté séducteur. Enfin petit...non pas vraiment, ce TROP grand côté séducteur. Mais tous les deux semblaient faire la paire, alors pourquoi se priver de passer du bon temps en compagnie féminine ? En tout cas, ça ne gênait pas du tout Elloy. Autant il pouvait être tout gentil et adorable avec les petites filles en mode protecteur, autant quand les nanas avaient presque son âge, c'était le Elloy charmeur qu'on voyait débarquer. Et a fortiori, il était plus intéressant à ce moment.

    « Enfin bref... » Il partit se rallonger pour prendre ses altères, en ajoutant des poids. « J'ai envie de m'amuser aujourd'hui, je me suis occupé des chevaux et de la fermette ce matin, qu'ils viennent pas me dire que je n'ai rien fait ! Et puis, ça fait longtemps qu'on est pas parti draguer des filles eheh »

    Il tourna la tête en soulevant ses poids et remarqua une petite fille blonde, aux cheveux courts, accompagnée d'une autre fille qu'il avait déjà vu.
    « Eeeh Lach' ! Qu'est-ce que deux petites viennent faire ici ? Oh non attend, c'est l'autre blondinet là, il veut se faire des muscles ? Marre de se faire passer pour une nana » rit-il gentiment. Au fond, le petit blondinet, Elloy l'aimait bien.


Dernière édition par Elloy le Ven 15 Juin - 20:55, édité 2 fois
Lachlan
Messages : 82
Date d'inscription : 03/06/2012

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Entrave: Complexe d'infériorité
Métier: Fermier
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Lun 11 Juin - 8:24

Depuis son arrivée à Espérance, le jeune Lachlan avait déjà commencé à prendre des habitudes; Aller fréquemment au complexe sportif en faisait partie. C'était donc avec bon coeur qu'il s'y était dirigé ce matin, surtout que son ami Elloy lui avait soufflé l'idée.
Quand il faisait du sport, Lachlan ne pensait à rien; Du moins, il ne pensait plus à son problème. C'était déjà ça. Et puis se muscler était toujours un moyen d'améliorer son image de lui.

Aux cotés de son ami, il s'était mis aux haltères, peut être l'une de ses activités favorites. Il y resta, même quand Elloy changea de machine. Ça lui musclait le torse et les bras, ce qui n'était pas une mauvaise chose, et puis un type qui fait des haltères n'a jamais l'air trop bête, même quand il est bien trempé; Heureusement qu'il y avait des douches, parce que c'était justement le cas, le t-shirt blanc ce n'était peut être pas la meilleure idée. L'autre avait bien fini torse nu.

Mais plus qu'un entrainement, cette petite sortie était aussi un moment de complicité. Il rit avec Elloy quand celui-ci se plaignit d'être trop épuisé. "Fais gaffe, si t'es fatigué aussi vite, c'est que tu engraisse !"
Quand son camarade mentionna les filles, il ne répondit pas, et fronça même un peu les sourcils inconsciemment, mettant plus de force encore au lever d'haltères. Lui n'avait pas fait grand chose le matin, c'était une excuse pour laisser Elloy draguer tout seul. Mais ça aurait été un peu trop lâche, et peut être un peu louche aussi, alors il se contenta de lui répondre un petit "Ouai ...". Les filles, il n'y tenait pas tant que ça, allez savoir pourquoi.

Elloy interpella quelqu'un. Lachlan, se releva à moitié, curieux, en appui sur ses coudes, la barre accrochée un peu au dessus de sa tête. Il ne connaissait pas encore grand monde à Espérance, ce petit blond lui était inconnu, mais c'est vrai qu'il ressemblait à une fille. A coté de lui par contre, ça devait vraiment être une fille, il l'avait déjà aperçue au foyer, et elle était trop jeune pour le faire paniquer. Il se rassura un peu. Il essaya d'analyser la situation et ses protagonistes un instant : Quelle position avait il par rapport a qui ?

En terrain inconnu, il décida alors de suivre son ami sur sa lancée moqueuse, cherchant un bout de phrase à rajouter : "Ou bien peut être qu'il s'est perdu, le petit ?". Sur le dernier mot, il insista bien; Quand on se moquait des autres, on ne se moquait pas de lui.
Il était tout de même un peu mal a l'aise, se fritter avec des gens qu'il ne connait pas n'était pas dans ses habitudes, mais si Elloy le faisait ...



Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Lun 11 Juin - 11:47

Le complexe sportif. Pour Elmy c'était un lieu comme un autre, quoi qu'il n'y avait jamais vraiment mis les pieds, n'allant pas à la plupart des cours d'EPS. Ces cours étaient facultatifs et ne collaient pas vraiment à l'image que les gens avaient de lui donc, pour bien faire, il ne s'y était jamais aventuré.
Jusqu'à aujourd'hui.
Ce qui avait changé ?
Un professeur qui se mêlait de ce qui ne le regardait pas.
" Tu sais Elmeraud, tu es un très bon élève. C'est vraiment dommage que tu ne fasse pas plus d'effort dans ce que tu n'aimes pas. Je suis sûr que tu serais bon en sport aussi. Va donc faire un tour en ville, dans la zone sportive, tu te feras peut être même d'autres amis de ton âge ! "
Des "faux" amis, le jeune homme en avait déjà des tas. Mais bon. Si on estimait qu'il n'était pas encore assez normal, pas encore assez sociable ... pourquoi pas ? Mais certainement pas seul. Et ces derniers temps il faisait de moins en moins d'effort pour sortir avec son comité sociale. La raison ? Une mâtiné à la plage sans doute, qui avait fait raisonner en lui de nouvelles choses depuis longtemps oubliées. Là où d'habitude il passait ses journées à lire et à dessiner, quand il n'étudiait pas, il les passait désormais à se balader au foyer ou à se promener avec sa seule amie: Sujin.
Il aimait sa compagnie. En fait elle était bien la seule personne au monde à pouvoir lui faire ressentir quoi que ce soit. Vraiment étrange.
C'est tout naturellement donc, que pour la première fois il lui proposa une sortie en ville.
" Hum on passera peut être près du complexe mais ... " On y rentre, on se fait noter comme présent, et on ressort. " ça te dit au moins hein ? Je ne voudrais pas te forcer à faire quelque chose que tu n'aimes pas ... "
Elle avait accepté, et les deux jeunes personnes étaient parti. Le blondinet avait encore découvert de nouvelles choses, de nouveaux sentiments, de nouvelles expressions. Il s'amusait, ça il en était sûr. Mais depuis peu il ne se sentait pas très bien. Une sorte d'anxiété ? Au fond il le savait, il redoutait de rencontrer d'autres gens en compagnie de son amie, car il avait peur de redevenir alors cette coquille vide et pleine de faux semblants.
" Allons ne soit pas bête, les sentiments ne disparaissent pas comme ça, aussi facilement. C'est dans ta tête tout ça. " Tu paries ?
Il entendait des voix, des hommes, des femmes, tous se mêlaient dans un brouhaha insupportable et déjà le garçon se sentait redevenir cet être sans cœur et insensible. Personne ne semblait le voir et cela lui allait ... personne ? Ou presque.
Le problème de trainer avec Sujin c'est que les gens qui ne connaissent pas Elmeraud la connaissent elle. Ce qui veut dire que les deux tiers d'Espérance pouvaient les aborder pour une raison quelconque. Et cela finit par arriver.
Un homme, jeune forcément, qu'Elmy avait déjà vu, finit par les repérer. Deux habitants du foyer, comme il le craignait.

- Eeeh Lach' ! Qu'est-ce que deux petites viennent faire ici ?

Elmeraud ne dit rien. Ce n'était pas le première fois qu'on le prenait pour une fille - sans compter ses Rêves évidemment - on s'était même déjà amuser à le travestir dans son école. Qu'est ce que vous vouliez que ça lui fasse ?
Mais l'autre continua sa phrase. Bon. A priori il avait capté que c'était un garçon .. et il le connaissait au moins de vu. Son ami- c'est ce qu'il devait être- renchérit alors. Lui, Elmeraud ne le connaissait pas. Pas encore. Toujours sur le ton de la moquerie gentillet, ils continuèrent leurs conversations pendant qu'Elm et Su se rapprochaient lentement. Leurs phrases glissaient sur la peau lisse d'Elmeraud comme de l'eau posée sur de l'ivoire, mais il ne pouvait décemment pas laisser la conversation tel quel. Il était accompagné, après tout.
Prenant un air innocent et naïf de jeune fille en fleur, le jeune homme pencha légèrement la tête sur le côté, saisit le bras de son amie tout en mettant son autre main devant sa bouche d'un air interrogatif et commença à battre des cils.

- Vous parlez de nous ? ♥ ( <---- avec le petit cœur qui va bien U_U )
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Dim 24 Juin - 11:56

Tous ceux qui connaissent Sujin n'auraient jamais pensé qu'elle puisse un jour mettre les pieds dans le complexe sportif. Pour une foule de raisons diverses, ce lieu n'est pas vraiment le genre d'endroit où la fillette aime passer son temps. Déjà, il a la fâcheuse tendance d'être peuplé de dérangeantes apparitions, et puis, pourquoi Sue voudrait-elle faire du sport? Jamais cette pensée ne lui passerait par l'esprit.
Et pourtant, en cette journée déjà bien entamée, deux personnes traversent le seuil du complexe.
Deux amis, l'on pourrait dire. On voit dans leurs yeux l'éclat de l'amitié, ce petit plus, cette étoile qui ensoleille toute une vie. Séparés, ces deux enfants ne seraient on ne plus banals, malgré les yeux incroyables d'Elmeraud, malgré l'air farouche de Sujin. Rien de particulier. Ensemble, ils forment ce duo de complicité immanquable.
... Et ce depuis si peu de temps, malgré tout. Pour Sujin, elle n'a jamais vécu sans lui. Il est si simple pour elle d'oublier le passé. Si elle le connaît maintenant, alors elle l'a toujours connu. Et pourtant la réalité est autre, leur amitié ne s'est formée qu'un beau matin sur la plage, il n'y a pas si longtemps que cela...
Alors pourquoi traîner au complexe sportif, et non à la plage, ce lieu de magiques rencontres?

" Hum on passera peut être près du complexe mais ... On y rentre, on se fait noter comme présent, et on ressort. ça te dit au moins hein ? Je ne voudrais pas te forcer à faire quelque chose que tu n'aimes pas ... "

Sujin n'avait pas su comment avait germé cette idée, ou envie, dans l'esprit d'Elmeraud, mais elle avait néanmoins accepté, sans la moindre hésitation. S'ils avaient failli traverser la nage à la mer, alors pourquoi ne se rendraient-ils pas dans ce lieu encore inconnu à Sujin?
Toute expérience en compagnie de son ami lui disait forcément. S'était-il écoulé une journée où ils ne s'étaient pas vus? Sue aurait bien été incapable de le dire.


Et c'est ainsi que les voilà donc en train de découvrir le complexe avec des yeux à la fois étonnés, un peu impressionnés, et sceptiques. L'endroit est rempli de tant d'objets bizarres qui ne disent rien du tout à Sujin! Il n'y a pas tant d'apparitions, comme le pensait la jeune fille, et Sue en est soulagée. Elle n'aimerait pas partager son ami, même si elle tente de cacher cette possessivité qui ressort quelques fois. Elle lui adresse un petit sourire, agréablement surprise par cet endroit, quand deux jeunes hommes semblent les remarquer.
Elle les a déjà vu, deux simples apparitions du foyer, qui partagent souvent son quotidien, sans qu'elle puisse pour autant mettre un nom sur leur visage. De toute façon c'est bien simple, hormis Cali et Elmeraud, et quelques autres personnes, elle ne fait aucun effort pour retenir le nom de stupides apparitions.

- Eeeh Lach' ! Qu'est-ce que deux petites viennent faire ici ? Oh non attend, c'est l'autre blondinet là, il veut se faire des muscles ? Marre de se faire passer pour une nana? rit le premier.

L'autre blondinet est sans aucun doute Elmy. Sujin commence déjà à froncer les sourcils, sur la défensive, mais son ami la prend vite par le bras et entame une pose assez étonnante.

- Vous parlez de nous ? Demande-t-il d'une voix féminine tout en battant des cils.

Sujin met un certain temps à comprendre son petit jeu, mais finit par se laisser entraîner dans la comédie de son ami, et tente tant bien que mal de l'imiter dans ses expressions.
Elle ne sait pas vraiment où cela va les mener, mais de toute façon elle suivrait Elmy n'importe où. Même si pour cela elle doit battre des cils en se sentant légèrement ridicule...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Lun 2 Juil - 21:04

« ▬ Fais gaffe, si t'es fatigué aussi vite, c'est que tu engraisse !
Déconne pas Lach...J'suis pas gros hein...J'suis..j'suis pas moche hein ?! Si...C'est comme ça, je viendrais encore plus ici, et je traînerai de force...Tu sais que j'aime pas être seul hum ?... »

    Oulah... S'il commençait à devenir difforme, ça n'allait plus aller... Mais bon, le ton peu enjoué de son ami à l'idée d'aller voir des filles à la fin l'étonna un peu plus. Non pas que c'était la première fois qu'il réagissait ainsi, juste..C'était toujours bizarre de se dire qu'un gars comme lui...N'aimait pas les membres du sexe opposé... D'ailleurs, il se posait la question de ... :

    « Eh Lach'... t'es pas gay au moins ? »

    Bon...Question sans tact, sans préparation...Mais au moins il serait sûr ! S'il disait oui... Il en perdrait le sourire, mais c'est sans compter son petit bout de femmelette blonde au fond du complexe. De quoi bien se changer les idées sur la fillette faussement angélique.

    « ▬ Vous parlez de nous ? ♥
    De qui d'autre veux-tu qu'on parle, ma belle ? » dit Elloy en lui souriant. D'ailleurs, il s'essuya la face avec une serviette posée un peu plus loin sur les barres du tapis roulant, et se pencha vers Elmeraud, mains sur les genoux.

    « Si tu es perdue, je peux t'aider à trouver la sortie, pour ça il te faudra me faire un bisou » rit-il encore en lui ébouriffant les cheveux. Puis il se tourna vers la petite brune. « Quelle charmante petite, si j'avais votre âge, je la prendrais bien » Ouiii, il pouvait être lourd à certain moment. Mais il pouvait compter son copain...Non ? ... A moins qu'il ne soit aussi mauvais dragueur que lui...Enfin bref, quoiqu'il en soit, Elloy adoptait une attitude "gaga" exagérée envers les deux petits. Rien que pour se foutre d'eux...Ou en tout cas du blondinet.



Spoiler:
 
Lachlan
Messages : 82
Date d'inscription : 03/06/2012

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Entrave: Complexe d'infériorité
Métier: Fermier
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Mer 4 Juil - 10:32

« Eh Lach'... t'es pas gay au moins ? »
Le visage de Lachlan adopta une expression encore plus ahurie que si son ami lui avait demandé si les cochons volaient. Puis il se figea dans un air un peu outré, pour répondre un "Non ! Qu'est-ce que tu va t'imaginer ?" peut être un peu trop sec, mais qu'il espérait en tout cas convainquant. Bien sur qu'il n'était pas gay. Il n'avait rien contre hein, c'était juste qu'être gay avant un coté un peu ... Loin du modèle viril qu'il visait, dirons nous. Il prennait cette question presque comme une insulte ou un reproche. Voila qu'il allait cogiter toute a journée. Est-ce que j'ai l'air d'un gay ? Les gens me prennent ils pour un gay ? Encore une fois, cette trouille de ce qu'on pouvait dire sur lui. Enfin, à ce niveau, il n'était pas bien différent d'Elloy.

Il essaya de se ressaisir, encore troublé par la question, et suivit l'arrivée des deux jeunes et leur petit manège avec toujours ces questions existentielles dans la tête. A regarder de plus près, c'était plutot Elloy le gay, oui. Ou bien le petit blond. A quel jeu jouaient ils donc ? L'un battait des cils a l'exagération, tandis que l'autre réclamait un bisou. Il savait qu'Elloy aimait bien la compagnie des enfants, mais là ça pouvait être mal interprété. Si il était d'accord pour jouer la moquerie, il était plutôt mal à l'aise sur le ton a adopter. Il hésita même un instant à reprendre les haltères, et a laisser son compagnon dans son délire.

Mais quand il s'agit de prouver sa valeur, toute situation était bonne a prendre, et Lachlan décida de jouer avec le contre-pied : Cette simulation de drague était peut être bien un moyen de mettre un termes aux insinuations louches d'Elloy. Si il se montrait intéressé par les "filles" (ou plutôt "fillettes"), on ne soupçonnerait plus son orientation. Il lança un regard aux alentour, puis souffla à son ami "Bah, qu'est-ce qu'on en a à faire de leur age, tu prend la blondinette, et je prend la brune ?" Puis s'adressa directement à la petite, cherchant à lui attraper la main : "Comment t'appelles tu, toi ? T'es du foyer c'est ça ?". Il préférait ne pas trop s'adresser au blond.
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Jeu 5 Juil - 9:48

[ XDDD ouais commentaire très utile je sais Cool ]


Sujin essayait de suivre Elmeraud tant bien que mal dans son petit manège tandis que son opposant lui était déjà à fond dedans, jouant les pervers à merveille. Tant qu'il s'amusait du garçon, cela ne le gênait pas, mais il se sentait mal à l'aise quand ceux ci reportaient leur attention sur Su'. Comment son amie allait elle réagir ? Si ça se passait mal, lui même ne savait pas ce qu'il ferait. Il se sentirait certainement coupable, pas tout de suite.. mais après coup, quand ses sentiments reviendront en trainant à ses côtés! Il le savait. Il y avait déjà goûté et bien que ce soit assez amer, redevenir vide l'épuisait déjà. Éprouver quelque chose était comme une drogue pour lui, peu importe qu'elle soit mauvaise pour lui ou ton son entourage. Un frisson lui parcouru soudain l'échine: mieux valait garder certains souvenirs enfouit.
Une main dans ses cheveux, on les lui ébouriffait en lui réclamant un bisou, le traitant comme un enfant. Ce n'était pas la première fois pour le garçon. Tous les adultes à l'école s'étaient plus ou moins comportés ainsi avec lui. Le prenant en pitié. Mais aujourd'hui c'était une farce. A vrai dire cela raviva des bribes de son arrivée à Espérance dans sa mémoire. Ses plus vieux souvenirs, ou presque. Désormais peu de gens faisaient encore ça de peur d'avoir l'air ridicule face à l'enfant, plus mature que beaucoup de jeunes plus âgés la plupart du temps.
Le pote du pervers, "Lak' ?", bizarre comme prénom ... paraissait plus soucieux. Un truc le tracassait peut être ? Elmeraud sentit alors son léger sourire carnassier et familier étirer ses lèvres d'une manière différente de celui qu'il affichait déjà, quand il ne faisait pas la moue. Rah c'est pas vrai ... Non Elm' tu ne vas pas recommencer avec ça ! Tu n'avais pas arrêté ? Mais déjà la curiosité l'emportait, seul sentiment qui n'avait jamais vraiment quitté l'enfant, guidant chacune de ses actions, même inconsciemment. Privé de toute raison et de tout cœur il se préparait à nouveau à défoncer les portes de l'entrave. Peu avait subi ce sort, mais il avait déjà mis mal à l'aise plusieurs personnes voir les faire pleurer. A cette pensée il lança un discret coup d’œil à Su'. Elle aussi, elle avait pleuré, en sa compagnie. Et pourtant.. il n'avait même pas chercher à connaitre son problème... du moins pas trop. Ce n'était pas sa faute ! C'est alors que Lak, le pote au problème, saisit le bras de Sujin, en lançant une phrase à la limite de la légalité concernant des mineurs.
Pour le coup, le corps du blondinet fut plus rapide que sa tête. Enserrant la petite asiatique dans ses bras, sa tête plaqué contre le torse du garçon, comme un frère protègerait sa petite sœur sans défense contre deux requins, il regarda les deux ados. Il arrêta alors son jeu grossier de petite midinette pour changer radicalement d'attitude. Tout en restant dans la plaisanterie il les regarda très innocemment avec un petit air de menace et un sourire en coin:
- Pervers.
Puis caressant les cheveux de son amie il ajouta, amusé:
- On a vu des gens aller en prison pour moins que ça.

Pédophiles.
Oui, tout cela n'est qu'une vaste blague. Combien de masques l'enfant prendrait il aujourd'hui ?
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Ven 10 Aoû - 15:57

Spoiler:
 


Le brun du foyer s'adresse d'abord à Elmeraud, mais Sujin ne sait trop qu'en penser. Se moque-t-il de son ami? Ou est-il vraiment... intéressé? Et puis, surtout, le prend-il vraiment pour un garçon? Il est vrai qu'Elmy a les traits féminins, mais il ne serait jamais venu à l'esprit de Sue de le prendre pour une fille, quand même.
L'attitude du jeune homme commence d'ailleurs à légèrement agacer la petite coréenne. Elle n'est pas venue avec son ami pour qu'il disparaisse avec un autre. C'est son ami. Elle est peut-être même un peu jalouse qu'Elmeraud face les yeux doux à un inconnu. Pourquoi pas à elle? Elle jette un regard en coin à son ami, ne sachant que trop penser de cela, alors que le blond, "Lach'", s'approche d'eux en rejoignant son copain.
Il lui lance une phrase dans le même ton de drague que celui de son pote, et Elmy vient d'un coup l'enserrer de ses bras. Tout s'est passé si vite que Sue a du mal à comprendre. Tout ce qu'elle sait, c'est que son ami a radicalement changé d'attitude, et est passé sur la défensive. La tête collée la poitrine d'Elmeraud, elle n'entend que sa respiration et le mot qu'il lance, avec un ton qu'elle ne lui a encore jamais connu:

- Pervers.

Ce mot la fait frissonner, mais elle est rassurée d'être dans les bras de son ami. Elle respire son odeur douce et salée et oublie carrément les deux autres "pervers".

- On a vu des gens aller en prison pour moins que ça.

Il lui caresse les cheveux, mais Sue comprend que c'est grave. La prison, c'est cet endroit où on met les méchants, il lui semble. Les pervers aussi, sans doute. Ceux qui veulent s'en prendre à des enfants comme eux. Ceux qui veulent faire du mal à Elmeraud.
Faire du mal à Elmeraud. Faire du mal à Elmeraud. Les rouages de son esprit - ou plutôt de ses émotions - se mettent en route.
Elle se dégage délicatement de l'étreinte de son ami et jette un regard dur aux deux pervers. Un de ces regards qu'elle maîtrise si bien, si noirs, si haineux et foudroyants. Deux pépites noires d'enfant où tout le mépris y est concentré, comme du charbon ardent.
Alors elle avance d'un pas pour se rapprocher du grand brun, là où elle peut même sentir son souffle, lève la tête et la main en même temps. Sue est assez grande pour son âge, et sa main au bras tendu trouve parfaitement la joue du garçon, en un clac! sonore. Quand elle retire sa main, elle tremble un peu, mais à la fierté de le faire pour son ami. Elle a la main qui brûle, mais cette douleur est un délice, faisant vibrer tout son corps d'orgueil.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Sam 18 Aoû - 19:44

    « Uh j'en sais rien, je me posais des questions vu que tu veux pas aller vers les nanas » dis-je simplement en haussant les épaules. M'enfin, au fond je m'en fichais, je voulais juste être sûr de ne rien risquer en sa présence... J'déconne.

    « Pervers, on a vu des gens aller en prison pour moins que ça »

    Je soufflai, doucement en roulant des yeux. Déjà, y avait-il une prison ici, à Espérance, cité des rêves et des désillusions ? Je ne pense pas. Mais ce n'était pas grave, je n'avais pas peur, il y aurait peut-être Bird qui serait venu nous remonter les bretelles mais, est-ce qu'il s'en serait donné la peine, de me punir pour..rien. Je haussai les épaules puis croisai les bras dans une moue un peu ennuyée.

    « Fais pas genre blondinet, c'est pas parce que ta petite amie est à tes côtés, qu'il faut péter plus haut que ton cul » dis-je juste. « Et franchement, j'en ai rien à faire tu sais »

    Je tournai mon regard vers eux trois, voyant Lachlan se prendre un gentil râteau -oui parce qu'au final, c'était un râteau- , le petit enlacer sa copine.

    « On va pas te la piquer, pas la peine de marquer ton territoire comme un loup en rute » Je souris un peu puis coula un regard sur la petite brune qui bizarrement s'avançait vers moi. Je ne lui avais pas parlé, juste j'avais taquiné son pote. Rien de bien méchant, je rigolais. Je haussai encore un sourcil en la voyant s'approcher. Quoi, elle voulait de moi ? Je souris alors, plutôt ...fier avant de redescendre sur terre et de sentir ma joue en feu. Oh ! Je ne lui avais rien fait moi ! J'avais pas à me recevoir une satanée baffe.

    « Eh là, on se calme » En même temps j'attrapais son poignet, avec force. Vu ce qu'elle m'avait foutu sur la joue, je me disais qu'elle pourrait faire pire. « J'suis pas ton pote -et heureusement- d'où tu lèves la main sur moi ? Lach', t'es témoin »

    Oui bah oui, le soutient était toujours de mise dans ses situations.
Lachlan
Messages : 82
Date d'inscription : 03/06/2012

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Entrave: Complexe d'infériorité
Métier: Fermier
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Mar 21 Aoû - 18:52

La situation avait dégénéré en un rien de temps, c'était fou. Et le blondinet était passé de "un peu bizarre" à "carrément flippant", avec son sourire de carnassier et le ton qu'il avait employé.
"- On a vu des gens aller en prison pour moins que ça. "
C'était bien lui qui avait commencé, non ? La manière qu'il avait d'être amusé de la situation mettait mal à l'aise Lachlan, qui chercha néanmoins à ne rien laisser transparaître. Il laissa Elloy se défendre, se contentant d’acquiescer vaguement de la tête à ses paroles. Sa "proie" lui échappa des mains alors que le blondinet, d'un geste vif, l'enserra dans ses bras. Ils se serraient comme deux poupées, en fait même leur étreinte était bizarre.
"On va pas te la piquer, pas la peine de marquer ton territoire comme un loup en rute "

La petite, elle, ne dit pas un mot durant toute la scène, elle était comme éteinte. Pas un rougissement sur ses joues quand il s'était adressé à elle, pas de réponse non plus. Même quand, soudainement mue par une énergie nouvelle, elle vient flanquer une retentissante gifle à Elloy - gifle qui dessina un petit sourire amusé sur les lèvres de Lachlan, elle était resté de marbre. Qu'est ce qu'ils avaient ces gamins ?

Il hésita un instant. Toujours se ranger du coté du plus fort. C'est lâche, mais c'était un instinct pour le garçon. Néanmoins il n'eut pas besoin d'une longue analyse : Que pouvaient ces deux enfants contre leurs ainés ? Et puis bon, Elloy était son ami ! Par reflexe, il s'en rapprocha pour se placer à coté, et river son regard sur le petit garçon. Il était définitivement passé sur la défensive.

J'suis pas ton pote -et heureusement- d'où tu lèves la main sur moi ? Lach', t'es témoin
"Et les coups et blessure, ça mérite quoi comme punition ? Je suis ton homme, Elloy."
Voila qu'il faisait l’acolyte, mais bon, deux contre deux c'était plus équitable, même face à une paire si étrangement assortie.
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Dim 9 Sep - 16:39

Aïe, aïe, aïe.
Si, honnêtement, voir le mec châtain se prendre une baffe retentissante sur sa joue ne lui faisait ni chaud ni froid, le fait que son amie soit à l'origine de cette action lui posait plus problème.
Les remarques moqueuses et sans intérêts des deux idiots n'étaient pas un soucis en soi, il les ignorait aisément, de même que les sous entendus puérils concernant sa "relation" avec la jeune fille. Mais Sujin n'était pas comme lui. Là où le monde entier n'était qu'un grand parc d'attraction - possédant le palais du rire aussi bien que celui de l'horreur - pour le jeune homme qui tentait de se distraire au mieux dans cette arène trop fade; l'asiatique elle, ne pouvait que suivre aveuglément les événements, guidé par ses sentiments. Il ignorait comment elle se sentait, tout comme elle ne pouvait pas comprendre la façon dont il agissait. Parce que lorsqu'ils n'étaient que deux, c'était différent. Elmeraud avait oublié leurs différences, et elle l'avait suivit, prenant tout au premier degrés.
Oups.

Bah, tant pis. Le seul véritable problème résidait dans le fait que la situation s'envenimait. Le.. ah ouais, Elloy. Bref, ce gars s'énervait relativement facilement. L'enfant avait un peu joué avec lui, mais finalement, déjà lassé, il regardait la scène avec un passif certain. Il s'attaquait à sa protégée, lui saisissant le bras par... sécurité ? Craindre une gamine c'est quand même assez pathétique. L'autre, le peureux, commençait à choisir un camp. Visiblement il avait quelque chose d'un opportuniste. Cela l'intéressait beaucoup plus.
Il aurait dû courir à la rescousse de la jeune fille, avant que celle ci ne soit terrorisée ou autre, mais son corps, si rapide tout à l'heure, semblait être entrer dans une amnésie profonde. Ça recommence. Petit à petit il se vidait. Comprendrait elle, Sujin, si même elle devenait invisible à ses yeux ? Même pour quelques minutes ? Nan, parce que même s'il ne lui a jamais mentit, elle ne l'avait jamais vu comme d'autres avaient pu le voir. Jamais. Il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'elle se perde ici. Et lui aussi.

Alors il soupira. Un long soupire d'exaspération, volontairement hautement ostentatoire à fin de bien se faire entendre. Et il changea de nouveau d'expression, donnant même à sa voix des accents d'adultes. Il fallait calmer le jeu pour mieux le relancer plus tard.

- Allons, allons, on se calme les enfants, lança t il avec une pointe de défi et d'amusement, tout en séparant la main du garçon du bras de Su' .

Puis il se tourna avec calme vers l'autre, gardant précieusement la main de la fillette dans la sienne.

- Rien, absolument rien tant que les coups ne sont pas visibles. Et puis si une gamine arrive à vous faire mal avec ça, je comprends mieux pourquoi vous gaspillez votre temps ici, se moqua t il.

Puis il avança légèrement Sujin face au garçon, très calme. Il la regardait, se voulant apaisant, un unique repère dans le tumulte de la pièce, puis se pencha pour lui murmurer à l'oreille: " Si on leur fait un câlin, tout s'arrangera OK ? "

Puis il avança un peu, l'invitant à l'imiter. Il était presque sûr qu'elle le suivrait. Lui, manipulateur ? Nooooooon... Il possédait juste une insatiable curiosité qui lui permettait encore de vivre et de marcher. Nul ne savait vraiment ce qui pouvait passer dans la tête de ce garçon. Et tandis qu'une autre scène démarrait, il ne cessait de fixer son opposant de son véritable regard: les yeux vides d'une poupée cassée.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Dim 23 Sep - 11:11

D'une main ferme il lui maintient le bras ; Sujin se sent petite. Toute petite. Le grand brun a la figure de l'autorité, comme un père au regard sévère menaçant son enfant.

J'suis pas ton pote -et heureusement- d'où tu lèves la main sur moi ? Lach', t'es témoin.


Elle peut encore voir la trace rouge de sa main sur la joue du jeune homme. Doit-elle s'excuser? Certainement pas. S'il voulait du mal à son meilleur ami, alors il l'a bien mérité. La fillette lève les yeux et soutient son regard d'une façon assez insolente. Un soupir derrière elle retentit. Exaspération? C'est Elmeraud. Instantanément, Sue tourne la tête pour regarder son ami. Comme un animal perdu cherchant son unique repère. Le seul qui puisse lui dire comment réagir.
Elmeraud a encore changé de visage. Il paraît plus mature, plus adulte. Sujin se demande comment il peut passer d'un tel masque à un autre ; c'est étrange. Mais elle sait que malgré ces multiples visages il reste toujours son Elmeraud. C'est tout. Tout ce qu'elle a besoin de savoir. Il ne l'abandonnerait pas, n'est-ce pas?

Il la sépare du grand jeune homme et tient précieusement sa main. Elle se sent déjà mille fois plus vivante grâce à ce contact.

Si on leur fait un câlin, tout s'arrangera OK ?


Est-ce que ça a un sens? Elmeraud lui dit de tout arranger. Il lui demande. Elle ne comprend pas, PERDUE.
Elle lâche la main de son ami. Elle secoue la tête. Sent ce sentiment de précipitation emplir son coeur. Elle ne peut pas rester là. Elle ressent le besoin de ne plus être Sujin.
Il faut partir. Chaque intervalle devient plus courte ; chaque besoin plus pressent. Et à chaque fois elle se dit: "vais-je en revenir?" .

Elle embrasse Elmeraud sur la joue, et lui chuchote: "Ne me suis pas", puis s'en va sans explications. D'abord elle marche, d'un pas pressé, puis elle se met à courir tout en haletant. Elle sort du complexe, quitte le bourg, et court toujours plus vite.
Elle reviendra. Juste pour Elmeraud, elle reviendra. Comme à chaque fois.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Mar 9 Oct - 18:40

    Au final je m'ennuyais. Les choses, les bruits, les râlements virils ou pas qui flottaient dans l'air... tout ça me passait bien au dessus de la figure. J'adoptais plutôt une attitude nonchalante, allant appuyer un bras sur la barre du tapis de course, regardant alors à tour de rôle le grand blond, le petit blond et la brune. En fait j'avais décroché quand le petit blond parla. Parce qu'il n'était pas intéressant et que j'avais la flemme et pas l'envie de l'entendre.

    Je haussai les sourcils puis me défis du support quand la brune quitta le complexe.
    « C'est plutôt toi qui la fait fuir à coup de câlins pédophiles » fis-je remarquer, un nouveau petit sourire aux lèvres. Après tout, j'avais raison, elle était pas partie à cause de nous, mais à cause du petit blond.
    Mais bon, maintenant que ça bougeait un peu et qu'il n'avait plus sa saleté de petite copine dans les parages, il était tout seul, sans défense...Parce que bon, les poids, j'étais pas sûr qu'il puisse les porter sans se péter la colonne vertébrale. Pauvre chou.
    « Bon, maintenant que t'es seul, et si on te violait ? » lançai-je sur le ton de la mauvaise plaisanterie. « Après tout, tu voulais un câlin ♥ »

    Je me mis à rire et m'ébouriffer les cheveux avant de partir m'accroupir devant mon sac de sport et changer de t-shirt, troquant l'actuel par un noir. Puis je revins, retroussant mon jogging par le haut, montrant le bas de mon ventre. Je le faisais exprès bien sûr, mais j'sais pas, ça m'amusait. Puis je lançai un regard + sourire en coin à Lach. C'était cool en fait de jouer les faux pédés, sérieux. Mon petit regard malicieux glissa sur le petit blond alors que je croisais les bras.

Lachlan
Messages : 82
Date d'inscription : 03/06/2012

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Entrave: Complexe d'infériorité
Métier: Fermier
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Lun 15 Oct - 17:19

    [GAGE : Ecrire un RP sans la lettre "A"]


Le blond lève un sourcil : Le mioche dévoile encore une humeur différente ? Pour qui se prend il ? Un entremetteur ? Ce fut inopportun, pour l’opinion du jeune homme, qu'il veuille présentement les consoler, puisqu'il fut lui même une source des tensions. L'intensité des iris qu'il pose sur Sujin est une preuve pour le timide blond que son comportement n'est nullement pour s'en sortir indemne, plutôt pour le bien être de cette fillette. Il peut le comprendre. Peut être qu'ils sont réellement en couple ? Même si elle semble plutôt folle.

"Je comprends mieux pourquoi vous gaspillez votre temps ici"
Et il se permet de se moquer d'eux ? Vexé, notre héros n'eut le temps de trouver de quoi se défendre, que Sujin s'enfuit brusquement lorsque le petit blond lui chuchote un mot. Oui, c'est donc sur, elle est folle. C'est loin d'être le premier problème ici.

"C'est plutôt toi qui la fait fuir à coup de câlins pédophiles"
Critique d'Elloy, plus ou moins pertinente, qui peut embêter le petit. C'est le prolongement de son intervention qu'il estime fortement moins : Bon, maintenant que t'es seul, et si on te violait ? Après tout, tu voulais un câlin ? Quoi ??? Trop inquiété, le blond ne discerne le ton ironique de son pote. Les mots qu'il eut prononcés se répercutent derrière ses tempes qui en cherchent trop vite le sens. Il ne ressent nullement quelque peur d'être violé, encore que l'idée germe en son coeur, toutefois il vient de découvrir Elloy sous un jour différent. Un jour qu'il déprécie fortement. Est-il réellement comme il figure présentement ? Est-ce de notoriété publique ici ? Est-ce que c'est pour ce motif qu'on les prend souvent pour un "couple" ? Et les petits qu'Elloy visite très fréquemment ? Est-ce que cette question un peu plus tôt se révèle être une proposition déguisée ?

NON. Le jeune homme tremble et recule. Il suppose ce qu'on peut dire de lui et depuis combien de temps. Il se voit, Elloy et lui, vêtus comme des filles, entourés d'un groupe qui se moque de lui". Non mec t'es sérieux ? C'est toi l'homo ! Holy Shit ! Vous êtes tous timbrés ici ! Oh je comprend pourquoi elle s'est tirée l'impulsive furie !"
Présentement il fulmine, et plus il hurle, plus il se méprend et s'enfonce. C'est comme si il enclenche un processus de défense instinctif, le "je-réfute-tout-oubliez-moi". Emporté, il jure même en son lexique premier. Il vocifère de plus en plus vite, jusque ne plus pouvoir respirer. "Merde, me touchez plus les mecs ! C'est loin d'être mon genre de trip, hein ... Épuisé de s'égosiller, il s’interrompit. Lui qui exècre qu'on l'observe comme un objet de curiosité, il s'y prend d'une défectueuse conduite. Ses cris vont bien intriguer tout le complexe sportif !
Peu lui importe, puisque qu'il ne voit plus ce qui se déroule ici : Voici qu'un souvenir pointe le bout de son nez derrière les yeux du jeune homme.

(Voilaaaa - comme je suis contente de mettre plein de "a" dans ce voila ! merchi à ceux qui m'ont aidés à trouver des manière de faire mes phrases sans A, d'ailleurs désolée pour les tournures un peu bizarres ^^' En un RP, y'aura quand même eu deux persos qui pêtent un cable hystérique xDD)
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Mar 16 Oct - 15:58

Un baiser sur une joue. Un bouton de rose prêt à fleurir. Puis une phrase, courte, déposée dans le creux d'une oreille solitaire. Une demande, un supplique, destinée à une seule personne. Ne me suis pas. Leurs mains se détachent et le lien se brise. Rien n'est pire qu'un long choc plaintif. Il sait, quelque chose cloche chez elle. Elle s'en va encore après tout, là où il ne peut la suivre quand bien même il le souhaiterait plus que tout au monde. Il se doute il soupçonne mais se refuse à mettre de mot sur ce qu'il se passe. Cette phrase chuchotée à l'intention du garçon de sa voix féminine lui fait l'effet d'une larme. Perdu dans ses pensées il la regarde s'éloigner de lui, un peu plus à chaque pas de sa course effrénée. Elle fuit et il ne peut l'aider.
C'est alors que l'autre crétin déclenche le choc. Il joue, il veut jouer comme le blondinet joue. Se croyant incroyablement supérieur, sûr d'avoir toutes les cartes désormais en sa possession. Certain qu'Elmeraud est seul il le croit désormais inoffensif. Pauvre fou, c'est pourtant lorsqu'elle n'est plus là que l'enfant est des plus dangereux, ne se dressant plus aucunes limites. Combien d'entre eux avait pissé dans leurs frocs selon les désirs du gosse ? Trop sans intérêt pour qu'il les ait compter. En vérité il aurait pu ne rien faire. Il se sentait vide, si vide, il ne ressentait plus rien. Blessure trop profonde ou naturel revenant au galop dès son filet de sécurité parti ? Mais le grand dadais avait trop parlé, mettant ainsi les deux pieds dans le plat. « C'est plutôt toi qui la fait fuir à coup de câlins pédophiles » Ne parle pas de quelque chose d'aussi grave de façon aussi ironique. Cela faisait des semaines, non des mois, que le procès pour la survie du frêle monde d'Elmeraud avait commencé. Se retournant d'un coup vers les deux ados il leur lança son regard des plus glaciaux, et des plus sombres, ténèbres d'un espace sans vie.

- Ta gueule, tu ferais mieux de la fermer quand tu ne sais pas de quoi tu parles.

Il ne fit même pas attention aux répliques volontairement provocantes d'Elloy, ni à ses gestes outranciers. Il ne jeta qu'un regard distrait au grand blond qui pétait son câble à côté. Cette situation aurait dû l'intéresser pourtant. Mais il n'était plus qu'une ombre inquiétante et blessée au delà des mots et de la compréhension humaine de deux étrangers, terriblement inquiétante. Il n'était qu'un fou malade. Seul il entendit "l’appellation de furie" concernant son amie. A croire que son ouïe réfractaire à ce qui se passait autour du blondinet ne percevait que les mots de ce qui était "proche" de lui. Dans son état il aurait pu se mettre en colère mais il n'en fit rien. Il comprenait en quoi elle pouvait être folle elle aussi. Ils l'étaient tous. Étrangement c'est d'une voix des plus calme qu'il lui fit juste remarquer:

- En ce moment tu parais bien plus folle qu'elle.

Puis reposant le regard sur le gars châtain, croisant les bras il lui lança moqueur:

- Il semblerait que tu es perdu ton unique soutient à force d'allusions salaces C'est pas cool une amitié brisée pour si peu.

Ses yeux eux n'exprimaient plus rien.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Jeu 27 Déc - 23:08

    J’avais complètement merdé. Dans tous les sens , partout, avec tout le monde. J’en avais bien conscience. Et ce qui me peinait le plus là, actuellement, c’était la réaction de Lach. Ça me faisait bien chier, et tout et tout alors je m’accroupis, baissant piteusement la tête, ayant l’air de réfléchir. Bien qu’au final toutes les bonnes idées s’échappaient de mon cerveau pour aller vaquer ailleurs. Putain, j’étais même pas capable de réfléchir. J’étais beau hein, à fanfaronner comme un con.
    Les deux mains croisées à l’arrière de la tête, je soupirai fort puis me redressa au :

    « Merde, me touchez plus les mecs ! C'est loin d'être mon genre de trip, hein »

    Et l’autre blond là qui faisait son malheureux de la vie, son abandonné des gens, son mec tellement atteint par les merdes de vivre qu’il en devient insensible. Un gros fake qui m’arracha un nouveau soupire. Ouais ça me saoulait à moi aussi toutes ces tentions. Mec, t’es pas le seul à avoir une vie de merde. T’es pas le seul à subir des cons toute la journée. T’es pas le seul à te sentir mal dans ta peau de pauvre blond platine décoloré à la javel. Pauvre poupée vivante, what a joke. A d’autres son air de chien battu et abattu par la vie, s’il était si triste de perdre sa copine, qu’il aille la rejoindre, ça me laisserait la place de recoller les morceaux avec Lach’.

    « Ecoute petit, qu’on sache ou pas de quoi on parle, on parle, c’est comme ça. Si ça te plaît pas tu te casses ou tu parlementes, mais tu sors pas une phrase aussi bidon que celle là. De plus, une amitié se brise pas aussi vite, j’la laisserai pas cette « amitié » là, et tu ferais mieux d’en faire autant en la rejoignant, avant que ça ne vire au drame dans cette salle »
    Et c’était aussi parce que j’avais besoin de parler à Lach tranquillement. D’ailleurs je me tournai vers lui, une main dans les cheveux, l’autre sur la hanche, en profonde réflexion. Ou pas.

    « J’suis désolé, j’suis allé trop loin. Maintenant…maintenant calme toi. C’est pas dramatique, j’étais pas sérieux, vraiment. Ça sert à rien de se mettre dans des états pareils ok ? Alors, on va se doucher, et on va sortir de là, on va…se prendre un truc au café puis on rentrera, ok ? J’suis pas attiré par toi si ça peut te rassurer, j’aime les nanas, j’suis hétéro, comme toi, on le sait. »
    Puis je lançai un regard à Elmeraud, ramassant mon sac et les affaires qui traînaient. « Rentre chez toi, c’est mieux pour tout le monde »
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' || Aujourd'hui à 17:48


« Qui aime bien, châtie bien » || Lach', Elm', Sue' ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Football, stratégie et Ribéry qu'il aime bien venir au Touquet
» Qui aime bien, Châtie bien (Logan)
» Rev'Heure, un ami qui vous veut du bien !
» Jazz- c'est pas que j'aime les ragots mais j'aime bien me tenir informé
» Révolution Française (MaJ 10e Rgt de Hussards)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-