Partagez|

Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ?

InvitéInvité
MessageSujet: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Mar 3 Juil - 20:41

Il doit être aux environs de dix heures du matin. Le soleil brille haut dans le ciel. La scène se déroule dans un stade circulaire dont le centre est couvert de sable. Des gradins, taillés à même la pierre qui le compose laisse penser à une sorte d'amphithéâtre latin. C'est une belle matinée. Les enfants arrivent par petits groupes et s'installent dans les gradins.

Lui, il est songeur. Ce matin, le bracelet attaché à leurs poignets leur a décrété d'une drôle de voix - car le bracelet parle, il ne s'y est toujours pas habitué mais il parle, exactement comme un être vivant - qu'un défi allait être organisé. Il leur a dit de se rendre dans le Stade. Et en fier chef d'équipe, il a réveillé les romains volontaires, les plus motivés pour les y diriger. Ils ont fait la route ensemble mais il n'a pas décoché un mot. Non. Il est trop songeur pour parler. Les yeux dans le vague, la tête dans les étoiles, il a traîné ses sandales usées sur le sol rocailleux qui mène au Stade sans une parole pour ses camarades. Sidka, le nouveau aux cheveux bleus qu'on surnomme Attilius, la Louve - dont il a oublié le prénom à force de l'appeler par ce pseudonyme qui lui va si bien à elle, l'enfant sauvage -, Liam le Superman dont la gaieté est habituellement contagieuse. Tous les quatre cheminent doucement alors qu'il traîne des pieds.

Ils entrent dans le Stade. Et il relève la tête, la tourne à droite et à gauche, semble chercher vainement quelque chose. A priori, il ne trouve pas car la flamme qui a fait pétiller son regard l'espace d'un instant s'est subitement éteinte et il a reprit sa moue boudeuse. César rêve. Depuis hier soir déjà, César rêve à Cléopâtre. Machinalement, presque sans y penser, il s'installe dans les gradins et salue d'un signe de tête absent les autres enfants qui arrivent. Ce n'est qu'en la voyant, secondée par Horus et Bird qu'il rayonne à nouveau. Ses prunelles sombres s'attachent à sa silhouette et il lui semble que la mélancolie qui l'habitait a disparu tout à coup.

Lorsque tout le monde arrive, les bracelets accrochés à leurs poignets se mettent à parler, à l'unisson, d'une même voix sans aucun décalage. " Bonjour. Ici se déroulera le vingtième défi de la colonie. " Temps. " Il consistera en une course d'obstacle. Chaque équipe se doit de présenter deux participants. L'équipe avec le meilleur temps remportera la Clef. Celle avec le temps le plus long aura une Pierre. Le chronomètre s'activera dans six minutes. " Et l'écran du bracelet projette un décompte alors que la voix s'évanouit.

César balaye une nouvelle fois la piste du regard. C'est bien vrai qu'elle a changé. Il remarque des haies, des tas de pneus, un marécage assez profond - à vu d'oeil, il semble qu'il faille s'y embourber jusqu'à la taille -. Le parcours n'est pas très long. Le défi sera vite fini, songe-t-il. Il se retourne vers ses camarades et leur lance. " Bon, les gars." un coup d'oeil à la Louve le fait se corriger " Désolé. Les gars et les filles, là, c'est une histoire de vitesse et d'agilité. Faut vraiment qu'on gagne cette clef parce qu'on est à la traîne. Et je veux pas que ce soit ces débiles de vikings qui nous rattrape. Ok ? L'équipe compte sur nous, faut qu'on gagne. Y a des volontaires ? " demande-t-il en jetant un coup d'oeil à son bracelet. Le temps défile. Plus que quatre minutes pour choisir les participants. Il les regarde tous et leur sourit. Mais une part de lui se retient d'observer Cléopâtre. Se mettra-t-elle aussi à courir ?
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Mer 4 Juil - 16:40

Débiles de vikings. Débiles peut-être, mais certainement pas sourds. Thorstein, le chef, s’énerva en entendant la remarque sur son clan. Je souris dans mon coin, regardant le décompte qu’affichait le bracelet. Le défi était intéressant. C’était physique, pas comme ces satanées énigmes dont raffolaient les perses. J’avais bien envie d’y participer à celle-là et le fait d’avoir gagné le droit de participer à cette nouvelle épreuve –je vous laisse deviner comment- me réjouit d’autant plus. Chez les vikings, on tapait, on ne discutait pas. Je me levais des gradins, profitant du point de vue surélevé pour observer le parcourt d’obstacle. Je tentais par la même occasion de m’en souvenir le mieux possible. Il restait encore un peu de sable, c’était pratique. Le sable restait collé aux yeux assez longtemps pour remporter la victoire.

Levant les bras au ciel, je m’étirai, sautant de ma place pour rejoindre la ligne de départ. Throfinn, un petit blond me rejoint, la mine renfrognée, comme à son habitude. Je réajustais le bandana sur mes cheveux roux, prenant nouvelle des minutes qu’il nous restait. Je fis mine de m’étirer une dernière fois, détaillant les égyptiens. Il y avait un sacré écart entre eux et nous, pour ne pas dire que les vikings étaient les derniers de cette compétition. Il était temps de récupérer notre honneur nordique et de leur prouver qu’on n’était pas cuit, comme certains s’amusaient à le penser.

« Prêt à leur voler cette clé sous leur nez ? On va leur montrer dans quel fer sont forgés les vikings. »

‘Finn hocha la tête pour seule réponse. Je fis la moue. Pas très bavard ce gamin. Puis je secourais la tête pour me concentrer sur ce qui nous attendait. Je serrai les points. J’étais prêt.

[Je me suis permis, parce que il y a pas d'autres vikings dans le coin /Lokiesttoutseul/ Si jamais ça pose un problème, je modifie, promis o/]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Mer 4 Juil - 20:57

    Erin jeta un dernier regard en direction de leur camp, avant de suivre les pas de César.
    Elle ne comprenait pas encore très bien cette histoire de bracelet qui leur donnait des ordres, méfiante. C’était un coup à se faire avoir, à suivre une voix sortie de nulle part, mais la perspective du challenge l’émoustillait, et un sourire, un peu carnassier était apparu sur son visage. Elle aimait beaucoup crapahuter un peu partout sur leur « territoire » et en dehors, mais c’était quand même beaucoup plus marrant de faire mordre la poussière aux autres.

    La gamine regarda vaguement le reste du groupe, deux garçons dont elle pensait avoir retenu les prénoms. Trop souriants à son goût, et ils avaient parfois l’air de se pavaner comme des coqs dans une basse-cour. Mais c’était ses équipiers, et par là, elle leur faisait un peu confiance. Un peu seulement.

    Le regard se perdant dans le ciel, elle comptait distraitement dans sa tête, alors que le silence régnait, n’osant le rompre jusqu’au moment fatidique de l’annonce du fameux défi, jetant par moment de rapides coups d’œil aux deux autres.
    Tous étaient là, prêts à découdre pour obtenir cette clé, et la Louve se promit de tout faire pour qu’encore une fois, les Romains leur clouent le bec à tous. Vicking, comme Égyptiens.
    Ces derniers arrivaient justement, et sur la bouille d’Erin se forma une moue moqueuse, sous sa tignasse couleur corbeau. Toujours à se faire désirer, ceux-là !
    Mais elle ne rata pas non plus l’expression fermée et revancharde des mangeurs de neige, celle un peu plus tranquille des Perses, revenant jeter un regard furieux à César à la prendre pour un garçon.
    Bon, elle n’était peut-être pas comme cette … Cléopâtre. Mais elle en était une quand même !

    « - …Ok ? L'équipe compte sur nous, faut qu'on gagne. Y a des volontaires ? »

    A son tour, la petite irlandaise regarda le début visible du parcours, ravala une pensée vicieuse qui lui soufflait que les autres la dépassaient d’une bonne tête. Elle s’avança, le regard déterminé malgré tout.

    « - Moi ! »

    Elle se retourna vers Attilius et Liam, les questionnant du regard, un sourire au coin des lèvres. Englobant leur chef de troupe, elle fronça légèrement les sourcils.

    « - Pas de problème ? »

    ‘Tention à ce qu’ils répondraient…


Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Jeu 5 Juil - 11:39

AHA ! Le brac'let reparle ! TROP COOL ! À chaque fois j'ai l'impression d'être genre... Batman, avec plain de gadgets juste pour moi pour sauver l'monde !! ...Booooon je sais, tout l'monde en a un, mais quand même. Le mien est plus classe et t'façon, d'abord, ils savent même pas comment bien l'utiliser les autres. Alors, quand j'entends c'qu'il dit, j'active mes réacteurs de pieds et je cours cours cours vers le stade ! Même que César, il est derrière moi. Pff, il marche même pas rapid'ment. Il veut gagner ou pas ? Moi, j'en ai trop marre de perdre !
On arrive les PREMIERS à cause de moi. Parc'que je marche super vite et que les autres ils me suivent c'est sûr. Et là, là c'est looooooong ! Les autres clans ils sont pas vites. On devrait leur enlever des points pour ça, même que...
HAAAA !! Robin parle !! (C'est le nom que j'ai donné à mon brac'let.) Une course d'obstacle. J'adore ça ! Même que j'suis imbattable ! Bon, j'suis toujours imbattable et c'est les autres qu'sont nuls souvent, mais là j'suis sûr qu'on va gagner !
« COCUUUUUUUUS !! » Que j'crie en prenant les gens par les épaules quand j'vois que César le chef veut parler. César il a toujours des bonnes idées, moi je le trouve trop classe.
« Moi ! Je suis volontaire et on va gagner avec trois tours d'avance même ! »
J'bombe le torse parc'que j'suis l'plus fort. Faut qu'il'm'prenne, faut qu'il'm'prenne !!...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Sam 7 Juil - 16:43


« Bird ? Ah, t'es là... Tu peux appeler Horus, s'il te plait ? Ah, salut Horus, je t'avais pas vu, pardon. Bon ben on y va hein, quand il faut y aller, faut y... Ouh là, non, attendez, mes cheveux, c'est la ca-ta-strophe ! »

Cléopâtre s'élance, elle saute par-dessus un fauteuil, cavale pieds nus jusqu'à sa salle de bain personnelle, farfouille dans ses affaires. Ses mains tâtonnent fébrilement à la recherche de son superbe peigne en corne – avec une jolie fleur ouvragée, en plus ! – que Darius lui a passé en échange du vieux cartable qui lui servait à l'école irlandaise avant Infans, et se coiffe précipitamment face au miroir. Une fois satisfaite de son travail, elle virevolte et court retrouver ses camarades dont elle sent l'impatience.

« Oui, ben faut pas négliger son apparence. On va pas ressembler à ces bouseux de vikings, on a une réputation à tenir ! »

Mais ça, c'est la version officielle. Officieusement, c'est parce qu'elle se doit d'être la plus belle pour voir César. A cette seule pensée, un sourire candide nait sur ses lèvres, qu'elle cache derrière un rideau de cheveux en se baissant pour mettre ses sandales. Un ultime regard dans la glace, et la voilà partie pour le Stade, flanquée de ses deux seconds.

Et son premier réflexe – après avoir fièrement levé le menton pour faire face aux adversaires –, c'est de le chercher le plus discrètement possible. Il est là, splendide, étincelant, avec ce regard profond comme l'océan – bon, elle était pas poète et elle avait pas d'autre métaphore sous la main ! –, ce regard qui se pose sur elle l'espace d'une seconde ; un instant qui suffit à lui faire manquer un battement cardiaque. Elle sourit niaisement, mais déjà il s'est retourné. Hum, un peu de tenue tout de même. Le Défi est expliqué ; déjà les autres Romains discutent à voix basse – enfin, à part Liam, lui il est bruyant mais elle a l'habitude maintenant –, et les deux Vikings avec leur mine austère s'échangent quelques propos.

Deux participants. Hum. Cléopâtre regarde ses deux coéquipiers, hésite. Elle les adore tous les deux, et elle n'a pas vraiment envie de choisir ; mais elle ne veut pas non plus les laisser participer tous les deux, parce qu'elle a super envie de faire ce Défi – en partie pour impressionner César. En plus elle est assez agile, donc elle s'en sortira bien. Mais elle peut pas dire ça comme ça.

Horus tousse. Cléopâtre remarque qu'il frissonne, et il a éternué sur le chemin. Ça suffit à lui faire prendre sa décision. Sauf qu'il va protester à coup sûr si elle formule ça comme ça ; il veut pas avoir l'air faible.

« Horus, tu as déjà participé au dernier Défi, donc je vais y aller avec Bird. »

C'est un ordre. Elle se tourne vers Bird et le gratifie d'un sourire radieux.

« Allez, on va les tataner ! Bon, le problème c'est qu'ils sont tous assez forts. Je suis pas sûre qu'on puisse avoir les Vikings – ils sont bêtes mais ils sont balèzes –, donc notre objectif ça va être d'arriver seconds. Il ne faut surtout pas avoir de pierre. Je ne vois aucune ruse, c'est juste physique... » Son expression se fait rêveuse, elle a le regard dans le vide, puis elle se secoue. « A mon avis, il ne faut pas trop se frotter aux Vikings en essayant de les dépasser, ils n'hésiteraient pas à nous faire tomber et on se ferait embourber dans la boue – y a un marécage, là-bas. Les Romains voudront à coup sûr être les premiers, ils vont rivaliser avec eux, on a qu'à les laisser se disputer et à faire notre course de notre côté. Tu as une idée, une stratégie ? »

C'est devenu une tradition, de demander l'avis des participants aux Défis avant d'y aller. Cléopâtre, elle aime pas être trop arbitraire, elle veut pas être un tyran.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Dim 8 Juil - 20:23

Ce matin, au saut du lit, Sidka avait eu la joie d'entendre son bracelet parler et annoncer qu'un défi aurait lieu au Stade. Evidemment, il avait sauté sur l'occasion ! Un défi, ça voulait dire de la compétition, et aussi impressionner les filles. Surtout dans le grand Stade, tout le monde pourrait le voir depuis les gradins ! Oui, il fallait vraiment qu'il participe... C'est donc plein de bonne volonté qu'il s'était rendu là-bas en compagnie de César - forcément, c'était le chef - de la Louve, et de Liam. Liam, il avait l'air surexcité, et si Sidka se contrôlait un peu mieux il partageait ce sentiment. D'ailleurs, il se demandait pourquoi César marchait aussi lentement, et sans décrocher un mot. Et puis peu importait, le Stade était en vue ! Les gradins était déjà parsemés de groupes d'enfants, c'était bruyant, on sentait l'impatience de chacun. Et Atilius adorait cette ambiance. Plus que la compétition, ce qu'il aimait, c'était les moments avant et après. Avant, parce que c'était lorsque la tension montait qu'il se sentait le plus heureux. Après, parce qu'il pouvait profiter de la victoire - parce qu'il gagnait toujours, de toute façon !

Et puis les bracelets se mirent à parler. Une course d'obstacle. Il devait y participer, foncer c'était son truc ! Bon... Celui de Liam aussi, d'ailleurs. Ça tombait bien, le bracelet avait annoncé qu'ils seraient deux par équipe. Liam et lui, le compte y était. La Louve ? Il ne connaissait même pas son vrai nom, mais de toute façon c'était une fille. Et les filles, ils les aimaient bien, mais pour les épreuves sportives les garçons c'était mieux. Sauf que s'imaginant déjà triompher, Sidka ne prêta pas immédiatement attention à la demande de César. Dans sa tête, c'était Liam et lui qui courraient, il n'y avait pas de débat à faire.


« Pas de problème ? »

Quoi ? La fille s'était portée volontaire ? Il ne voulait pas la vexer, mais il faudrait qu'il se débrouille pour que César le choisisse lui plutôt qu'elle. C'était peut-être un nouveau, mais il avait déjà fait ses preuves... Et puis c'était une fille, quoi ! Liam s'était porté volontaire aussi, mais ça c'était prévu.

« Je compte pas rester dans l'ombre ! Je suis volontaire aussi. Au pire, on joue ça à Pierre-Feuille-Ciseaux, non ? »

Il avait toujours eu de la chance. Donc si César hésitait et qu'ils jouaient effectivement leurs places, il était sûr de gagner, et puis voilà. Il préférerait quand même courir avec Liam, qui était vraiment un gars sympa. Tandis que la Louve, c'était autre chose, elle avait l'air un peu sauvage. Elle serait peut-être mieux chez les Vikings en fait - mais version plus intelligente quand même.

En attendant le verdict de leur chef, Sidka détailla un peu le parcours. C'était tout plein de boue. Il y avait des haies, des vieux pneus... Rien de bien difficile. Et puis le parcours était pas long, il faudrait tout donner dès le départ. Les Vikings seraient certainement les plus durs à battre sur ce coup. Les Perses étaient trop sereins, pour ce genre d'épreuve il fallait avoir le sang chaud ! Et les Egyptiens... Bah, c'était un peu pareil, ils allaient mettre trop de temps à se réveiller.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Dim 8 Juil - 21:24

    Il fronça les sourcils alors que Thorstein, le chef des vikings venaient de hausser le ton en faisant une réflexion désagréable sur les moeurs romaines. Sans doute avait-il entendu la qualification de "débile" qu'il avait eut à l'égard de ces barbares nordiques. Mais il préféra ignorer l'affront. Il ne servait à rien de se donner en spectacle même si l'envie de lui rabattre le caquet d'un bon coup de poing était tentante. Non. Il fallait les écraser au jeu, les battre à plates coutures. Alors il tourna délibérément la tête, se concentrant sur les membres de son équipe.

    A sa grande surprise, la Louve fut la première à se porter volontaire. Ah. Elle avait le regard brillant de détermination et il ne se doutait pas qu'elle allait donner le meilleur d'elle même dans ce défi. Le coup d'oeil qu'elle leur jeta lui glaça le sang. Il n'aurait pas aimé la voir en colère et encore moins l'avoir pour ennemie. Seulement voilà, c'était une fille et elle faisait facilement une tête de moins que la plupart de leurs adversaires. Liam se porta à son tour volontaire et son enthousiasme flagrant lui arracha un sourire. Ce Superman tiendrait sans doute sa promesse. Bon. La Louve et Superman. Cela pouvait faire un bon duo. Sauf que les choses n'étaient jamais simple et Attilius décida de s'en mêler à son tour. César éprouvait une sympathie sincère pour le garçon aux cheveux bleus et bien qu'il ne se sentit pas aussi proche de lui que de Pâris, il le tenait en haute estime. Il se gratta machinalement la tête et ébouriffa sa tignasse brune. Il hésitait. Heureusement qu'Attilius lança l'idée de faire un pierre-feuille-ciseaux pour départager tout le monde.

    " Bon. Liam tu cours vite et tu es en forme, alors tu y vas." Il se rapprocha du garçon et baissa la voix en murmurant. " Les vikings sont de vraies brutes mais ils sont pas bien malins. Si tu peux leur faire un croche-patte ou les pousser pour tomber, t'hésite pas, hein ? " Il reposa son attention sur la Louve et Attilius qui tous les deux semblaient prêts à en découdre pour participer. " On va faire comme à dit Attilius. Pierre-feuille-ciseaux. Et celui qui ne fait pas ce défi participera d'office au suivant. Je compte jusqu'à trois : un, deux, trois ! "


    Il donna une tape d'encouragement dans le dos du compétiteur désigné par le sort et après quelques conseils il poussa leur cri de guerre et les encouragea à rejoindre la piste.

    Loki, un gamin aux cheveux fauves s'y échauffait déjà avec un autre viking. Deux perses, des garçons eux aussi parlaient entre eux alors que Bird venait d'arriver en compagnie de Cléopâtre. Cléopâtre... Il se demanda comment elle allait courir avec ses allures féminines. Le parcours était un peu compliqué tout de même. Il fallait commencer par escalader une petite montagne de pneu, puis sauter trois haies avant de s'embourber jusqu'à la taille dans un marécage puis courir une trentaine de mètres pour taper dans la main de son co-équipier qui prendrait le relais. César détaillait le stade quand le bracelet reprit la parole. " Que la première vague de participant se tienne prête à courir. A vos marques, trois, deux, un...Partez ! " Et le chronomètre s'afficha sur toutes les montres. César regarda le premier romain s'élancer et se mordit la lèvre, espérant de tout coeur qu'il réussisse à passer tous les obstacles.


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Dim 8 Juil - 23:59

Il s'était enrhumé. Comment avait-il pu s'enrhumer ? Il détestait avoir l'air faible. Mais là, vraiment, ça n'allait pas du tout. Il avait éternué plusieurs fois en venant au stade. Comment un Pharaon pouvait-il s'enrhumer ?! À tous les coups, ça allait lui jouer des tours pour le défis. Et il savait que Cléopâtre insisterait pour qu'il reste sur le banc de touche jusqu'à ce qu'il soit remis. Bon, ce n'était pas extrêmement grave, en soi. C'était juste tout à fait ridicule. Et avoir l'air malade devant ses adversaires n'allait pas arranger la situation. Ni le statut de l'équipe. Un Pharaon malade ! On aurait tout vu ! Horus renifla aussi discrètement que possible dès qu'il fut installé dans les gradins près de son équipe. La Reine des Égyptiens appela Bird, et lui demanda de venir le chercher. Il apparût à ses côtés en traînant des pieds, puis se ressaisit : non, il devait garder fier allure - du moins autant que son état de lui permettait - pour donner une bonne image des siens aux autres. Surtout aux Romains. Il devait leur en mettre plein la vue pour qu'ils constatent par eux-mêmes qu'ils n'avaient aucune chance de remporter ce défis.

D'ailleurs, Cléo aussi décida de soigner son apparence. Même s'il se demandait quelle était la signification de ses mots pour la rouquine, le jeune garçon ne fit aucun commentaire, préférant garder ses remarques pour lui. Les autres n'avaient pas à être perturbés par ses spéculations hasardeuses. De toutes manières, la Reine avait raison : il fallait soigner l'impression qu'ils feraient aux autres, point. Et, comme il s'y était attendu, elle le mit d'office à l'écart de la compétition. Il était malade, il ralentirait l'équipe. Il n'en était pas fier, mais il comprenait. Et il appréciait également le tact de la rouquine, bien que la raison de sa... "Non-participation" - ? - soit claire dans son esprit. Aha, le point stratégique. Elle avait des idées, la petite Égyptienne, mais elles ne plaisaient qu'à moitié à son Pharaon. Viser seulement la deuxième place ? La prudence était certes une option judicieuse, mais... Il fronça les sourcils. Son ego lui soufflait d'écraser les Romains pour se venger du dernier défis qu'ils avaient perdu. Parce que César avait triché. L'idée lui vint d'employer également des moyens... Détournés pour récupérer la Clé. Mais ça serait s'abaisser au niveau de ce traître de chef adverse. Non, son équipe devait rester honnête et droite, pour gagner. Pour prouver à ce satané brun qu'il ne servait à rien de défier les règles. Mais leur laisser remporter le défis, ça serait leur laisser réduire l'écart de Clés entre leurs deux camps. Il fallait rester très attentif aux actions des Romains. Alors que choisir ? La prudence pour l'équipe, ou celle pour les Clés ?

« Cléo, je pense que vous devriez quand même viser la première place, si l'occasion se présente, déclara-t-il soudainement. Ne prenez pas de risques inutiles, mais si la chance vous sourit, récupérer cette Clé serait vraiment bien ! Ça nous permettrait de maintenir notre avance sur les autres équipes. »

Puis il ajouta, un peu moins sérieux, histoire de ne pas se montrer trop hostile envers les autres, mais assez fort pour se faire entendre d'eux - et particulièrement, d'un certain général - :

« Ça serait bête que la meilleure équipe de la Colonie ne gagne pas contre des perdants, hein ? »

Le mot « perdant » avait été appuyé. La stratégie de Cléo lui semblait viable, à condition que les Vikings finissent premiers. Si les Romains obtenaient une Pierre, alors ils auraient tout à gagner dans l'affaire !

« Au fait, je pense que tu devrais courir après Bird, Cléopâtre. Je sais qu'il est très régulier, mais tu es plus agile, si les autres ont déjà fait tomber des pneus ou laissé des obstacles, tu pourras facilement les éviter. - Puis, en s'adressant aux deux participants - Bon courage pour ce défis, les Égyptiens comptent sur vous ! »

C'était son dernier conseil. Lorsque le Bracelet n'afficha plus qu'une minute trente, il laissa les deux participants de son équipe se mettre en place pour le défis et s'installa dans les gradins, un peu en hauteur pour dominer les autres équipes et s'assurer qu'aucun de leurs membres n'essayeraient de truquer la course. Il posa sur César un regard particulièrement suspicieux, avant de balayer le stade de ses prunelles sombres. Le signal fut donné par le Bracelet, et il assista au départ des concurrents depuis son siège. Il encourageait mentalement ses coéquipiers, sans pouvoir se résoudre à leur brailler des slogans bidons. Ils n'avaient pas besoin de ça pour gagner. Tout ce qu'ils devaient savoir, c'est que tout le monde était derrière eux, qu'ils seraient accueillis en héros une fois de retour, et que les autres avaient confiance en eux. Qu'il savait qu'ils pouvaient décrocher la victoire, même avec ces fourbes de Romains et ces brutes de Vikings dans les parages. Allez, vous pouvez le faire, songea-t-il en se concentrant un instant sur la course des enfants un peu plus bas.
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Lun 9 Juil - 9:39

Pour cette épreuve, Elle l'avait choisi. Il releva la tête vers sa reine et silencieusement lui sourit. S'il ne pensait pas aimer d'amour cléopatre – qui faisait de toute maniére les yeux doux à « César »- il avait envers elle ce sentiment qu'on les grands fréres envers leur petite sœur.
Pour elle et son camps, il gagnerait.

La stratégie... Bird aimait ce mot.
Le gosse n'avait jamais été expansif. Passif et pacifique invétéré, il avait toujours préféré utiliser son cerveau plutôt que ses poings. Pour dire vu sa carrure tout ce qu'il y a de plus banale, il n'aurait pas cogné fort...

Stratégie...
Le garçonnet tourna la tête vers les perses, vers Darius. D'une essence semblable il s'entendait bien avec l'autre garçon venant à se demander s'il n'aurait mieux pas fait de rejoindre leur groupe au départ. Chaque alliance avec eux était un ravissement pour lui. Pourtant aujourd'hui n'était pas une épreuve où les deux groupes s'uniraient. Il fallait qu'il trouve seul de quoi briller.

« Cléo, je crois savoir comment passer le marécages sans probléme»


Machinalement, Bird passa son ongle de pouce sur sa lèvre supérieur comme il avait l'habitude de le faire quand il réfléchissait. Un souvenir d' avant la colonie réapparut dans son esprit. Il se revit lors des ses chasses à la grenouilles, où, les pieds et les mains enfoncées dans la vase, il arrivait à avancer alors que sa sœur ne souhaitant pas se salir préférait rester sur ses pieds et ne pas réussir à progresser. Sa technique de déplacement, bien que salissante et peu honorant, avait déjà fait ses preuves.

«Il est peu profond mais très vaseux. Il faut couper le marécage en son milieu et marcher à quatre pattes pour répartir notre poids sur tout le corps pour moins s'enfoncer et ne pas rester bloqué... Ainsi le marécage devrait être vite traversé.. ça sera un gain de temps conséquent »

L'oiseau de ses yeux sombres plongea son regard dans celui de sa reine. Il fallait qu'elle accepte, qu'elle aille au dessus de sa coquetterie mal placée lors des épreuves.
Pour gagner,ils n'aurait pas peur de la boue.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Mer 11 Juil - 12:35


Horus se contente de froncer les sourcils d'un air contrarié lorsque Cléo lui fait comprendre qu'il ne participera pas à la course, et ça fait plaisir à la fillette. Elle sourit doucement, à la fois peinée pour son ami et soulagée de sa réaction. C'est tout de même un sacrifice, de rester sur les gradins à regarder ses camarades se battre pour une Clef sans pouvoir apporter son aide. De son côté, Bird sourit. Elle sait qu'il va aussi donner le meilleur de lui-même. Et elle est confiante. Avec eux deux, c'est sûr que les Égyptiens auront la victoire à la fin du Jeu.

« Cléo, je pense que vous devriez quand même viser la première place, si l'occasion se présente. »

Et il se justifie, il explique. Cléopâtre acquiesce en silence. C'est vrai, il faut qu'elle se montre plus ambitieuse. Elle n'a pas le temps de donner son accord que Horus lance une phrase de défi à la cantonade, et elle rit aux éclats. Elle a beau admirer César, elle ne veut pas les laisser gagner, et c'est son équipe avant tout.

Bird semble ailleurs, mais Cléo le laisse réfléchir. Elle sait qu'il ne va pas tarder à se manifester. Horus continue à exposer son point de vue ; il faudra qu'elle coure la deuxième, et elle s'accorde à ce point de vue d'un signe de tête approbateur.

« Cléo, je crois savoir comment passer le marécages sans problème. »

Il s'interrompt, semble rassembler ses idées. La Pharaonne a un mauvais pressentiment et elle s'agite un peu.

« Il est peu profond mais très vaseux. » Non. Bird, dis-moi que tu ne penses pas à ça. « Il faut couper le marécage en son milieu... » D'accord, ça va aller, c'est pas grave. « ... et marcher à quatre pattes pour répartir notre poids sur tout le corps pour moins s'enfoncer et ne pas rester bloqué... »

Cléo ferme les yeux. Elle s'imagine progresser dans la vase à quatre pattes, comme un cochon. Elle se voit ressortir dégoulinante, sale, malodorante sous l'hilarité des autres équipes. Sous le regard de César, aussi. Elle fait un travail sur elle-même. Elle se dit que cette stratégie est bonne, qu'ils pourront gagner ainsi. Mais même en cas de victoire, le ridicule sera assuré. En cas de défaite... Elle cherche des arguments négatifs. Mais la seule chose qu'elle pourrait y opposer, c'est la propreté de son habit. Ce n'est pas valable. C'est un risque à prendre et ça vaut le coup, elle le sait.

Elle rouvre les yeux. Bird la fixe avec ses yeux sombres, déterminés. Elle inspire profondément. Lance un dernier regard à sa jolie robe pastel, dont on ne distinguera plus la couleur. Touche du bout du doigt ses cheveux roux bien lisses. Mais elle ne peut pas se laisser aller à un ridicule semblant de coquetterie. C'est le seul moyen de gagner honnêtement – et elle sait combien les autres équipes peuvent se montrer tricheuses quand l'enjeu est grand. Surtout les Vikings. César est trop droit, fantastique, superbe, admirable pour se rabaisser à ce genre de... Bref. Elle se pince la lèvre.

« D'accord. Je le ferai. »

Horus va s'asseoir dans les gradins. Le chronomètre file, et les Romains parlent avec animation pour choisir entre un garçon qu'elle reconnaît comme étant Sidka, et la fameuse Louve dont elle a vaguement entendu parler. Il vaut mieux que ce soit la fille. Sidka est plus grand, peut-être plus sportif. Quoiqu'elle a des airs de garçon manqué, peut-être cache-t-elle bien son jeu...

Cléo va se positionner au point de relais. Elle respire profondément. Son cœur bat de plus en plus vite avec la tension. Elle essuie ses mains devenues moites et déglutit, tâchant de bien paraître.

« Que la première vague de participant se tienne prête à courir. A vos marques, trois, deux, un... Partez ! »

Les participants s'élancent. Elle ne lâche pas Bird des yeux et elle l'encourage à mi-voix dans son parcours, tout en surveillant du coin de l’œil la progression de ses adversaires.

Et bientôt, ce serait son tour.

Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Sam 14 Juil - 16:32

    Pourquoi est-ce qu’il fallait que les garçons réagissent toujours de la même façon ?
    La louve avait bien vu la manière dont Attilius l’avait dévisagée, presque étonné qu’elle se manifeste.
    Bah oui, elle n’était pas venue pour faire jolie d’abord !
    Et s’il fallait lui faire comprendre comme aux autres dans la cour, la petite irlandaise n’hésiterait pas à le faire. Elle valait autant que lui, et s’ils ne se connaissaient pas encore bien, voir pas du tout, la sauvageonne ne voyait pas pourquoi elle lui laisserait la place, alors que sa motivation, toute féminine soit-elle, était aussi grande.
    Elle s’avança pour se trouver devant le jeune garçon aux cheveux de cette couleur si étrange, le toisant d’un air féroce, un sourire carnassier au bord des lèvres.
    Une décision prise sur le hasard ? Pourquoi pas, c’était une sorte de défi comme un autre, même si elle aurait préféré évidemment, être choisie d’office, d’autant qu’elle avait vu s’avancer les autres compétiteurs. L’envie de leur faire mordre la poussière était plus forte.

    Mais c’était Liam. Liam le héros de pacotille.
    Non, elle était méchante en se disant ça, et Erin le savait. La jeune fille n’avait pas eu forcément beaucoup l’occasion de lui parler, parce qu’en général, il papotait beaucoup trop à son goût ; mais elle savait qu’il courrait vite, et était plutôt agile. C’était normal que César le choisisse. Logique, et il fallait penser à la victoire du groupe.

    « On va faire comme à dit Attilius. Pierre-feuille-ciseaux. Et celui qui ne fait pas ce défi participera d'office au suivant. Je compte jusqu'à trois : un, deux, trois ! »

    « -D’accord ! »

    La Louve opina de la tête, mettant sa main derrière son dos, souriante. C’était beaucoup plus marrant quand la victoire n’était pas assurée d’office.
    Elle plongea son regard dans celui de son « coéquipier », puis ferma les yeux une fraction de seconde, les rouvrit au « trois » en tendant sa main.
    Le ciseau.
    Aussi acéré que sa langue ou ses poings mais il n’était pas question de perdre la confiance que César avait placé en elle, d’une drôle de façon, même si ça démangeait Erin de prouver à Attilius aussi, ce qu’elle valait.
    Un choix un peu hasard, mais qui pouvait être payant, ou la reléguer au rang de spectatrice pour le reste de la course.
    Quitte ou double.

    Spoiler:
     
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Sam 14 Juil - 16:37

L’excitation remonte le long de mon dos. C’est plus fort que moi. Comment ne pas être impatient de commencer cette course et de leur montrer, à tous, que les Vikings sont les meilleurs –pour une fois. Et même, si on perd, c’est une bonne occasion de briller. Si on ne peut pas avoir les Clés, on aura leur attention. J’aurais leur attention. Ils vont regretter de s’être portés volontaire, les autres. Je ne peux m’empêcher de siffler d’admiration quand je vois que Cléopâtre s’approche de la ligne de départ. Les égyptiens seraient-ils en manque d’esclaves? Sourire espiègle. Ca va être marrant.

Je réajustais une dernière fois mon bandeau sur ma tête, vérifiant qu’il ne risquait pas de tomber. Je me mis en position, mes yeux se posant sur le tas de pneus en face de moi et sur le bracelet, détaillant le flot des secondes qui s’échappait. La voix s’éleva à nouveau, m’envoyant une nouvelle décharge d’adrénaline, me faisant me pencher un peu plus en avant.

« Partez ! »

Le brouhaha s’éleva du stade. Mes pieds mordaient le sol, prenant la première poussée, me jetant sur les pneus, m’y accrochant le plus solidement possible. Alors que j’aurais pu m’interroger sur leurs origines –comme la joueuse l’avait fait- je retroussais le nez à l’odeur du caoutchouc, montant l’obstacle. Un moment, je trébuchais, m’attrapant innocemment au pied d’un autre gamin, un perse. Sauf de la chute, je reprenais ma course, arrivant au sommet du tas de pneus. Les trois haies, à l’exception que je risquais de bouffer le sol à chaque fois que j’en passais une, ne furent pas très difficiles. J’étais un des plus grands vikings. Et on était connu pour être balèzes chez nous. D’autant plus qu’aujourd’hui, j’étais monté à ressorts.

Le marécage fut un peu plus… boueux. Je dus ralentir pour me dépêtrer, observant la progression des autres.

« Eh le romain ! Attrape ça. »

Je lui lançais la boule de boue formée entre mes mains. C’est bien les marais, l’air de rien, c’est pratique. Ricanant à mon mauvais coup, sans voir s’il l’avait attrapé ou pas –dans tous les cas, il aura plein la bouche- je sortais finalement de cette marre, crachant un semblant de salive brunâtre-dégueu.

Les trente derniers mètres furent difficile, jouant des coudes avec les autres, mes pieds traçant avec fureur, entendant mon cœur battre à tout rompre. Finalement, je tapais dans la main de Thorfinn, déjà prêt à terminer le travail. Moi je m’affalais sur le sol, sale et essoufflé. Et j’éclatai de rire.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Sam 21 Juil - 18:07

Ooooooooooooohhhhh….
YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !!!!
César il a dit oui ! César il a dit ouuuui-heu ! ♪
Alors j’prends sa main pendant qu’il règle les autres trucs et j’m’en fiche même si il m’écoute pas, moi j’ouvre sa main et que crie : « HIGH FIIIIIVE ! » et j’claque sa main avec tout mon énergie, mais sans lui faire mal, hein !
Et après y’a les deux autres qui disent qu’ils vont faire un pierre-feuille-ciseau. Ha ha ! Moi jai été direct choisi même ! Par contre, j’espère trop que je vais y aller avec Atilius, parce que la louve c’est une fille en plus et elle est même pas sympa qu’elle a l’air ! Pui bon, elle a une demi d’âge de plus que lui sauf qu’elle est quand même pas bonne parce que dans la boue c’est pour les vrais hommes de vrai !
En tout cas. J’peux même pas voir le résultat de leur truc parce qu’il faut que j’aille sur le terrain. Ha ha ! Ouais, je suis trop un homme de terrain, moi ! Et puis, j’aurai la surprise, c’est pas grave. Une fois Drew il m’avait acheté un livre comique¹ de super héros sans que je le sache parce que j’avais appris à lire à l’école. Il était trop bien ! Par contre c’était même pas drôle alors je comprends pas pourquoi il a dit que c’était un comique. Il est bête parfois grand frère !
J’me place sur la ligne comme quand j’ai vu une course une fois à la télé; les genoux pliés et les mains par terre et les fesses par en haut un peu. Si les courseurs² ils le font alors ça doit être trop mieux de faire comme ça !
« Partez ! »
HOP j’me lance en sautant une fois et après je cours : « WRUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRRGHHHH » que j’fais pour impressionner tout le monde et qu’ils s’enfuient parce qu’ils croient que je suis Hulk en transformation et gagner comme ça parce que c’est des poulets mouillés. J’grimpe sur les pneus mais c’est dur sauf que je vais super vite que les pneus ils glissent du coup, alors je ralenti un peu et je fais comme de l’escalade à la Indiana Jones et après je redescends en sautant vite mais je tombe sur le ventre la tête sur le sol en bas et y’a le viking qui me dépasse.
ALORS J’ME RELÈVE SUPER VITE ET J’RECOMMENCE À COURIR ! « PAS SI VITE VOUS AURAI MONSIEUR BOND !! »
Et dans les haies ont est un peu à égalité, même si y’a les autres aussi qui commence à revenir, même la fille ! Même que j’ai trop honte d’être proche d’une fille qui me rattrape là. Et j’essaie d’aller plus vite mais j’suis déjà à ma sonic puissance, alors je fais juste lui lancer un regard noir de la mort en même temps que j’saute dans le marais. C’est trop fort comment je suis intelligent parce que comme ça j’aurai pas besoin de nager le bout où je saute même. Sauf que c’est super dur de courir dans l’eau en plus j’en ai jusque sous les épaules et ça court trop mal. En plus mes baskets elles vont être toutes sales et Drew il sera pas content du tout. Alors je fais juste tenir mes lunettes bien sur mon nez et après j’essaye d’avancer super vite.
« Eh le romain ! Le romain c’est moi alors j’tourne vite la tête pour voir. Attrape ça. »
ET IL ME LANCE DE LA BOUE AU VISAGE !!! Mes lunettes elle sont toutes sales et je vois même plus rien, alors moi aussi je lui jette plein de boue n’importe où pour qu’il sache que c’est moi qui sait lancer le plus de boue. Et aussi je lance de la boue à tous les autres pour qu’ils soient aveuglent de brun comme moi que ça part pas en essuyant avec mes doigts parce que maintenant mes doigts ils sont tout sales aussi.
Et j’commence à être fatigué en plus parce que mon cœur il bat plus vite que ma respiration elle est comme celle des chiens au soleil.
« Ghhhnnn ! » M’en fou, j’avance encore comme un vrai héros dans l’eau.

1. Un comicbook à la sauce Liam x)
2. Courreurs
JE SUIS TROP DÉSOLÉ ! J'avais complètement oublié le cross forum >< Alors j'espère que ça ira D8
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Lun 6 Aoû - 21:52

    Le départ est proche, Erin le sentait, et s’impatientait.
    Elle n’a jamais aimé attendre, trépignait intérieurement, en fixant Atilius de son regard de corbeau. Et plus elle le regardait, plus elle voulait gagner, le voir penaud aller s’asseoir sur le banc des spectateurs. Relégué à ce simple rôle, face à elle, une fille !
    Pas qu’elle soit – pas encore – réellement féministe, mais la Louve sentait que ça mettrait encore plus de piquant entre eux, et si c’était plus fun, autant le faire non ?
    Une seconde après que ses doigts eurent formés les ciseaux, elle n’était plus aussi sure d’elle-même. Et si ce bleu essayait de biaiser, de la rouler ?
    S’il s’arrangeait des fractions de secondes qui séparaient leurs gestes pour le changer et gagner. Elle s’était déjà fait avoir comme ça, une seule fois. Inutile de dire que le gamin n’avait plus jamais recommencé à jouer avec elle…
    Sous les mèches brunes, ses yeux s’écarquillèrent de surprise alors qu’un cri de joie s’échappa de ses lèvres. Un grand sourire lui mangeait presque les oreilles, changeant radicalement l’expression de son visage bien trop souvent fermé.
    La feuille ! Que croyait-il ce romain de pacotille ?! Qu’elle était aussi lourde qu’un caillou ?
    Mais elle ne nargua pas plus Sidka, la mine franchement dégoutée, lui tira juste la langue, taquine.
    Intérieurement la Louve jubilait, et le regard un rien triomphant et provoquant qu’elle lança à leur chef de troupe montrait bien ce qu’elle pensait.
    Même pour le regard déçu d’Atilius, la brune n’aurait pas laissé sa place. Il l’avait provoqué, et elle n’avait pas envie d’être gentille avec lui. Pas aujourd’hui.
    César allait voir de quel bois se chauffait la jeune irlandaise… Mais en attendant, elle se retourna pour suivre l’avancée de la première manche, et commençait à se diriger vers la ligne de départ, pour le deuxième tour.
    Tous avaient du mal dans le marais, gluant à souhait. Erin ne put retenir un petit rire en voyant l’état des cheveux de Cléopâtre. Cette tignasse dont elle était si fière…, mais elle devait reconnaître que l’égyptienne avait eu le cran d’y aller.
    Voyant le coup vicieux du Vicking, Erin le fusilla du regard, … ce voleur de sucette ! Sa touffe poil de carotte ressortait comme une cible au milieu de la boue.

    Elle bondit sur ses pieds, levant les poings bien hauts pour encourager son pauvre coéquipier.
    Plus aussi rapide qu’il le prétendait le Liam mais il fallait absolument qu’il n’ait pas trop de retard.

    « -Alleez le binocl’… LIAM ! »

    Au dernier moment, elle s’était retenue, risquant un coup d’œil vers César…
    Oui, Erin, pour son âge connaissait déjà pas mal d’expressions, , sans parfois les comprendre, empruntées à toutes sortes de personnes, adultes ne l’écoutant pas la plupart du temps. Etre attentif peut être parfois bien utile.

    « - Allleeez ! Plus vite, fais leur bouffer leurs dents ! Tu y es presque ! »

    La louve l’aurait presque poussé pour que le blond aille plus vite encore, en un rien de temps complètement plongée dans la course, la vivant déjà.


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ? Aujourd'hui à 13:29


Course d'obstacle, tombera ? Tombera pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» supprimer un "obstacle".
» Panne d'inspiration pour obstacle sous l'eau
» [Règles] Parcours d'obstacles / [Rules] Obstacle course
» il faut sauver le soldat ryan
» Le Chat et la Murène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: Cross-Forum :: Infans-