Partagez|

Lettres anonymes. |Sophie&Rhine|

InvitéInvité
MessageSujet: Lettres anonymes. |Sophie&Rhine| Jeu 16 Aoû - 16:59

L'école. Cet endroit morne et pourtant si plein de vie.

Chaque jour est ponctué d'aventures, de rebondissements, de situations insolites et de rencontres. Les rires résonnent dans les couloirs et tout parait aussi simple qu'un terrain de jeu. Suffit-il de rire pour être heureux ? En toi, Sophie, la réponse est clairement oui. Même si tu as tout perdu, même si tu n'as plus de passé, il te reste un présent joyeux dans lequel tu pourras t'épanouir. Parce qu'on ne peut pas retrouver le passé, et parce que tu n'as pas besoin de partir à sa recherche.

Il y a du vent, aujourd'hui. Lorsque tu as ouvert la fenêtre de ta chambre, une bourrasque glaciale a failli te faire perdre ton nœud. Ce n'était pourtant pas de la colère que tu ressentais... mais de l'admiration. Tu voudrais être aussi libre que le vent, pouvoir aller où tu veux, et rencontrer encore plus de gens. Peut-être pourrais-tu te rendre au pays des licornes plus souvent. Peut-être pourrais-tu explorer tous les endroits du monde. Par lequel commencerais-tu ? Il y a tant de chemins à prendre.. comment le vent fait-il pour se repérer ?

Maintenant, tu gambades un peu partout. Le bâtiment, tu le connais par cœur. Les gens aussi, tu les connais. Lorsque tu passes près d'eux, tu les salues gaiement, sans chercher à savoir s'ils te répondront ou non. Tu es la joie de vivre. Tu souris, tu ris, quelle que soit la situation. Ta robe bleue comme le ciel qui ondule à chacun de tes mouvements représente le bonheur d'être en vie. Aujourd'hui, tu ne sais pas trop ce que tu veux faire. La grande course des licornes est pour bientôt, et tu as déjà tout prévu.

Alors, quoi ? Qu'est-ce que tu fabriques là, à furetter le couloir ? Qu'est-ce que tu veux aller chercher dans ton casier, de si bon matin ? Tu hésites et souris joyeusement. Au pire, tu n'es pas débordée. Pas au point de te soucier de ce que tu fais ici. Pas au point d'inhiber ta naïveté. Sans savoir, sans attendre, tu poursuis gaiement ta course dans les couloirs de l'école.

On peut trouver les casiers à l'autre bout ; le tiens, le troisième en partant de la droite, tu le reconnais tout le temps en raison des nombreux autocollants qui le recouvrent. Et de la peinture rose qui commence à s'effriter, mais ça c'est moins évident parce que la moitié des casiers ont été peints la même nuit... Enfin, tu pensais que ce serait bien d'égayer un peu les lieux.

Lorsque tu arrives, tu la vois. Ses cheveux aussi blancs que sa peau, sa grande taille, tu la reconnais vaguement. Un jour, tu as dû l'apercevoir sans t'en soucier réellement. Tu t'approches discrètement, emportée par une curiosité volontaire. Qu'est-ce qui se passe ? On dirait qu'elle tient du papier. Qu'est-ce qu'elle en fait ? Tu préfères demander.

" Tu fais quoi ? " demandes-tu hâtivement. Maintenant, tu es juste à côté d'elle, tu penses qu'elle ne pourra pas t'ignorer.

Tu lui souris.


Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Lettres anonymes. |Sophie&Rhine| Dim 26 Aoû - 13:03

La journée avait bien commencée, au point que j’eus envie de faire une petite farce à deux élèves de l’internat. J’étais partie m’installer avec des feuilles et un stylo près des casiers pour éviter de gêner trop de monde. En fait, la farce était connue et serait utilisée sur une fille et un garçon. J’ai donc débouché le crayon et j’ai commencé à griffonner quelques mots sur un des papiers. Assise en tailleur je me concentrai malgré le bruit infernal autour de moi.

« Chère beauté,
Je t’écris cette lettre pour te dire que je suis tombé sous ton charme il y a des mois de cela. Je sais que j’aurais dû te l’annoncer plus tôt mais je n’osais pas. Non tu ne me connais pas de nom mais seulement de vue. Il m’arrive de t’épier dans la cour et au parc quand tu cueilles des fleurs roses. Elles sont magnifiques et te reflètent tant ! Je rêve d’être prêt de toi et de te protéger. Rejoins moi à seize heures vers l’entrée du parc je serais vêtu d’un tee-shirt noir. Je porterais des baskets dans les pieds.

Ta voix est une des merveilles du Monde, elle est tellement cristalline qu’on pourrait la comparer à un doux chant d’oiseaux qui nous apaise et nous endort.

Tes cheveux te vont à ravir, ne change ni de coupe de cheveux ni de couleur ma puce, sinon on te prendrait pour une tout autre personne que tu es.

Je pense le tout de ce que je viens de raconter, je veux absolument déposer mes lèvres contre les tiennes et ma main sur ta hanche,

L’admirateur secret dont tu connaitras le nom plus tard dans la journée.
PS : si tu ne peux pas aujourd’hui vient le jour que tu veux car à chaque seize heures passée je serais là à t’attendre. »


Je souriais, fière de la fausse lettre que je venais d’écrire quand une voix me sortit de mes pensées. Je passais aussitôt la feuille sous les autres et tournait la tête vers la fillette blonde plantée à côté de moi. Elle me demanda ce que je faisais. Je ne su que répondre et resta assise à la regarder.

-Ben… Rien en fait.

J’étais fichue, parce qu’elle allait sûrement vouloir regarder la lettre que j’avais écrite de ma propre main avec une fausse écriture. Je n’avais donc plus aucune échappatoire et je ne me levais pas, n’ayant pas envie d’être plus grande qu’elle pour ne pas trop l’effrayer. Ouais, je n’aime pas faire peur aux enfants. Je dis enfin car de vue je suis sûre qu’elle a environ onze ou douze ans. Et elle me sourit, comme si de rien était. J’aime bien les gens comme ça, qui paraissent naturels parce qu’au fond ils ne le sont pas.




Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Lettres anonymes. |Sophie&Rhine| Mar 28 Aoû - 9:00

Tous les ans, tu écris ta lettre au père noël, pour lui indiquer ce que tu souhaites recevoir. C'est le seul courrier que tu envoies, car tu as perdu l'adresse de tes parents. Alors, cette fille, là, à qui tu souris. Celle qui a du papier dans la main, tu te demandes ce qu'elle peut faire. Est-ce qu'elle a des parents à qui envoyer quelque chose ? Ou un amoureux ? Ou elle aussi, elle veut parler au père noël ? Mais c'est pas encore noël.. Rien n'empêche de s'y prendre en avance, non ? Oui mais, on te disait toujours de patienter. Et c'est pas juste si elle, elle patiente pas. Prise au dépourvue, tu as hâte d'entendre la réponse à ta question.

Elle répond juste « Ben… Rien en fait. » et ça te perturbe parce que pour toi " Rien " ce n'est pas une réponse. La curiosité te titille et tu en oublies ce que tu venais faire ici. Peu importe, parce que tu dois savoir. L'idée que cela ne puisse regarder qu'elle ne t'effleure même pas l'esprit, donc ça te semblerait normal qu'elle sourit gentiment - elle aussi - et te dise ce que tu veux savoir à tout prix.

« C'est pour ton Papa ? » demandes-tu naïvement sans chercher à savoir ce qu'il y a écrit dessus. Après tout, toi non plus, tu aimes pas qu'on regarde ce que tu écris. Tu t’accroupis à côté d'elle, pour pouvoir écouter sa réponse. Tu ne te doutes pas que cela pourrait être très mal perçu de ton interlocutrice.

De là, tu vois vaguement la feuille, mais tu n'es pas spécialement réputée pour être maligne, Sophie, alors tu ne te rends pas compte que c'est ta chance de lire. Mais la lettre est très jolie, tu aimes beaucoup. « Jolie écriture. Moi, j'arrive pas à faire aussi bien, à chaque fois ça part de travers. Tu as appris où ? »

Souriant encore de toutes tes dents, tu ne sais pas trop ce qu'on va te répondre.


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Lettres anonymes. |Sophie&Rhine| Lun 3 Sep - 10:25

Au départ elle me demande si c’est pour mon « papa’ ». Je ne lui réponds pas, toujours en train de fixer ma feuille.

« Jolie écriture. Moi, j'arrive pas à faire aussi bien, à chaque fois ça part de travers. Tu as appris où ? »

Aussitôt je tourne la tête vers la petite curieuse et je plie la feuille pour la ranger avec le reste. Elle me sourit et attends que je lui réponde. Je lui souris gentiment et me lève. Non elle n’est pas méchante du tout, donc je ne vais rien lui faire, c’est normal. Sa question était plus ou moins…. Surprenante. N’avait-elle finalement pas lu la lettre ? Au fond je me dis « Heureusement », parce que les enfants ne sont pas réputés pour être les moins bavards généralement.

-Merci. Euh… Mon écriture est plus ou moins naturelle, tu verras ça plus tard.

Je ne sais pas quoi ajouter dans ma réponse, parce que je n’ai rien à dire de plus je pense. En fait il vaut mieux qu’elle ne sache pas que ce n’est pas mon écriture normale, même si elle l’apprendra un jour. Une autre question me mord la langue. Son nom. Je ne sais pas comment cette petite ce nomme et c’est plutôt embêtant, surtout pour moi bien entendu ! Peut-être qu’elle aussi aimerait savoir ? Bon, je n’ai plus qu’à me lancer. Discuter avec elle vaudra mieux que me faire chopper par un enseignant avec des pièges pareils, alors autant faire l’ignorante pour les quelques jours à suivre.

-Rhine. Et toi, c’est quoi ton prénom ?

Je la regarde et j’attends, parce que je n’ai que ça à faire en attendant.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Lettres anonymes. |Sophie&Rhine| Jeu 27 Déc - 21:55

|Abandon|
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lettres anonymes. |Sophie&Rhine| Aujourd'hui à 0:06


Lettres anonymes. |Sophie&Rhine|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lettre anonyme déposée en toute discrétion dans la boîte à lettres de la garde.
» Dread Mac Farlane, Apprentie Pirate : jeu de lettres !
» les cadeaux anonymes
» [06/08] Sainte-Sophie - Vues Générales
» Les Alcooliques Anonymes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-