Partagez|

Garm ~ "Why so curious?"

Garm
Messages : 26
Date d'inscription : 04/11/2012

Feuille de personnage
Âge: 19 ans.
Entrave: La Curiosité.
Métier: Journaliste.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Garm ~ "Why so curious?" Jeu 8 Nov - 17:26

▬ Garm
▬ Sexe : Il semblerais que la déesse de la Curiosité est préféré un homme.
▬ Nationalité : Australie est le nom de son originelle patrie.
▬ Âge : Le compteur de vie de Garm affiche dix-neuf années.
▬ Lieu d'habitation : Une petite maison empreinte de l'odeur des sucreries.
▬ Poste : Son obsession finis par faire de Garm un journaliste.
▬ Religion : Garm croit en tout, mais surtout en rien...
▬ Qualités : Curieux / Malicieux / Rêveur / Intelligent / Cultivé / Déterminé
▬ Défauts : Curieux / Immature / Gourmand / Manipulateur / Faux
▬ Activités/Hobbies : Le métier de Garm rythme sa vie...
▬ Particularités : L'arsenal de Garm se compose d'un petit carnet, et d'un crayon...
Il était une fois...

Le drame de Garm... lui, habité par le monstre de la Curiosité, lui, qui possède des connaissances surprenantes, lui, qui dont le rêve le plus fou serait d'atteindre un niveau de savoir infinis, ne connait rien de ses propres origines. Il n'y a rien... sa mémoire est un rideau noir et opaque, à travers lequel il ne peut rien voir... un rideau... qui semble pourtant recouvert par une broderie sur laquelle il serait à la fois intéressant et douloureux de s'arrêter... Seulement, les quelques images qu'il peut avoir de son passé, ces visions qu'il ne peut ordonner, mais qui n'appartienne qu'à lui, je le pense plus apte que moi pour vous les décrire...

« Il y a toujours eu ce démon, dans un coin de mon âme. Ce démon, qui est mon plus fidèle compagnon. Quand est-il nait? Certainement en même temps que moi. L'analyser saurait d'aucune utilité. Son nom est sa nature. Curiosité. Oui, il n'y a que de lui dont je me souviens. Est-ce l'exacte vérité? Non... Il y a le visage d'une femme qui apparaît à la surface de l'océan de ténèbres de ma mémoire. Un visage qui se ternit lorsque mon regard s'attarde sur sa peau, dont la couleur se rapproche des linceuls que l'on dépose sur les cadavres. L'éclat des milliers d'étoiles, illuminant son regard, disparaît, le laissant vide et hagard. Le rouge de ses lèvres se meurt également, devenant blafard. C'est tout ce qui se trouve dans mon abîme... le visage de cette jeune femme, magnifiquement belle, faisant redoubler les battements de mon coeur lorsque je l'aperçois. Le visage de cette jeune femme, magnifiquement belle, s'enlaidissant au fil du temps, se marquant par des sévices apparent. Le visage de cette jeune femme... se voilant de folie, se noyant dans le dément...»


Ils vécurent heureux et...

Il y a des matins où les rayons du soleil levant perce ta fenêtre, pour te tirer lentement des bras enchanteurs de Morphée. Il y a des matins où tu ouvres délicatement les yeux, battant des paupières. Il y a des matins où tu étais tellement plongé dans ce monde nocturne de songe et de rêverie, que tu regardes autour de toi, tu ne sais pas vraiment où tu es, tu ne reconnais pas ce qui t'entoure. Et, après quelques mouvements seulement de la trotteuse de ta pendule, tu te souviens, tu te remémores. Tu t'extirpes de ce monde facticement inconnus pour redécouvrir ton lit, pour observer les affiches décorant les murs de ta chambre... Et les palpitations de ton coeur, rendus plus vives par cette précédente impression de perdition, ce calme sous la douceur réconfortante de ton petit nid douillet. Qui n'a jamais vécus un tel réveil? Personne n'a pus y échapper. Il existe cependant des matins d'avantage troublant. Car, oui, il y a des matins où les rayons du soleil perce ta fenêtre, et viennent à nouveau te tirer du sommeil. Des matins où tu ouvres délicatement les yeux, battant les paupières, tentant de mettre un nom sur le lieu dans lequel tu te retrouves. Et, tu as beau essayer de te concentrer, tu as beau fermer les yeux pour les ouvrir à nouveau, tu as beau pincer ta peau, le décor autour de toi ne change pas. Ce fut-là exactement les premiers réflexes de Garm, en se réveillant dans ce monde nouveau et inconnu. Fermer les yeux. Les rouvrir. Se pincer... tenter de se réveiller dans un lieu qui lui était familier. Mais ce n'était pas là un "réveil", mais un véritable « éveil ». Il n'avait aucune idée d'où il se trouvait. Aucune idée de qui il était. Sa mémoire était noire comme le jais. Vide et obscure. Dénué de souvenir. Obscure et vide. Il émergeait tout simplement des ténèbres... et ses yeux s'écarquillèrent, émerveillés, alors que sa vision s'élargissait, lui permettant de voir l'étendue du monde coloré. Un monde étrange. Un monde nouveau. Un monde inconnu. Un monde à découvrir... Ce qui n'était pas pour déplaire à la Curiosité qui ressuscitait en même temps que le jeune homme. Alors oui, il y avait d'abord eu l'étonnement qui devint une certaine forme d'angoisse, mais tout fus balayé d'un revers de la main de son démon protecteur... qui semblait venir murmurer à son oreille :

"Don't worry, petit homme, regarde donc ce monde qui ne désire rien d'autre qu'être exploré... Arme-toi d'un carnet, d'un crayon, et pose sur tes épaules un déguisement, celui d'un enfant par exemple, un déguisement que tu porteras en tout temps, qu'importe qui peut te faire face. Un déguisement qui te permettrait de fouiller, de fouiner, sans pour autant t'attirer d'ennuis quant à ta curiosité. Mais avant de sortir pour parcourir cet univers qui s'ouvre à toi, couvre-toi d'un manteau... le froid de Décembre risquerait de mordre trop fortement la chair tiède de ton corps."

Un carnet, un crayon, et le déguisement d'un enfant. De cela, Garm ne s'en était jamais défait. Quand au manteau, il fut délaissé à l'arrivée des premières chaleurs, revenant annuellement. A la recherche d'informations, de connaissances, qui pourrait satisfaire l'appétit glouton de sa curiosité, le jeune homme s'est alors tourné vers les livres qu'il dévorait, mais également vers les autres et des renseignements qu'ils pouvaient lui apporter. Ce fut-là, sans le moindre doute, les prémisses de sa profession future... Ce fut-là, probablement, ce qui le mit sur les sentiers du journalisme. Du journalisme poussé. Du journalisme précis. Si bien qu'il vient parfois à confondre le journaliste avec le détective... L'affaire de Miséricorde fut sans doute l'intrigue la plus excitante sur laquelle il put se pencher, dû moins pour l'instant. Depuis que cet être avait fait son apparition, il ne vivait que pour sa capture, que pour révéler son identité, découvrir qui il ou elle était... à sa plus grande déception, il fut devancé... mais il se pourrait bien que, sa prochaine cible, son prochain sujet... il l'ait déjà trouvé...

Voilà ce qu'est Espérance pour Garm... loin de voir ce petit village idéal comme la thérapie qui lui permettrait de s'affranchir de son plus grand vice, Espérance est d'abord pour lui un terrain de jeux, au sein duquel les habitants ne sont que des pions sur un échiquier titanesque... Et quand au Reflet... il va sans dire que la découverte de ses plus grands secrets occupe une part importante de ses pensées...

La princesse eut par ce moyen toutes les perfections inimaginables...

Garm, c'est un véritable gamin. Du haut de ces dix-neuf ans, il semblerait bien que son esprit ait cinq à six ans de moins que son corps, qui, lui, aurait grandis trop vite, bien trop vite aux côtés de son mental. Garm, c'est ce jeune homme qui craquerait face à n'importe quelle sucrerie, et qui se damnerait pour un cookie. Garm, c'est l'enfant qui fera preuve d'un manque flagrant de volonté lorsqu'on lui propose de le dédommager en barba-papa, et qui serait prêt à rendre n'importe quel service en échange de petits macarons. L'on viendrait même à se demander s'il ne tuerait pas pour du chocolat. Et il est judicieux de se poser la question. C'est un véritable drogué aux sucreries, un péché-mignon auquel il ne pourrait jamais résister. Vous voulez vous attirer les bonnes grâces de Garm? Il n'y a rien de plus simple, quelques gourmandises suffiront. Oui, Garm, c'est l'incarnation même de l'enfance, avec ces petits caprices et sa légèreté, son immaturité, et son lot de rêveries, qui le rendrait presque adorable. Son goût prononcé pour les dessins-animés et les jeux vidéos, dont il fait souvent référence. C'est le jeune homme qui voit son regard se remplir d'étoiles lorsqu'il se retrouve entouré de jouets, et qui semble faire la collection des figurines en plastique. C'est d'ailleurs le jeune homme que l'on ne s'étonnerait pas de surprendre en train de reconstituer des scènes de bataille avec des soldats de plombs, ou en train de discuter avec des amis imaginaires. Car l'imaginaire occupe une grande place dans son esprit enfantin, et, son sens de l'analogie, hors-du-commun, lui permet aisément d'associer un objet banal de la vie quotidienne à une figure fantasmagorique, directement sortie de son monde intérieur, influencé par les mythes, les légendes, les contes et les histoires qu'il dévore avec un appétit sans fin. Les rangées de sa bibliothèque furent rapidement envahis par les livres de Levis Caroll, les écrits de Charles Perrault, les fictions des frères Grimm, et les récits mythologiques. Le Cycle Arthurien, l'Odyssée... il baigne dans un fantastique monde de rêverie et de fable, qui semble devenir, en vérité, non pas le lieu d'épanouissement de son esprit, mais la prison qui l'empêche de murir. Mais il semblerait bien également qu'il se complaise parfaitement dans cette cage d'immaturité et d'imagination enfantine, qui ne l'empêche en rien de s'ouvrir au monde. Au contraire, l'émerveillement dont il fait preuve face à ce qui semble extraordinaire, presque magique, mais également face à des évènements et des objets plus courant, fait d'avantage ressortir l'enfant qui règne en son âme, et peux faire croire que, qu'importe le nombre de ligne que son avarice de lecture puisse absorber, qu'importe le nombre de réponse que l'on pourrait lui donner, il resterait éternellement ignorant. Mais n'est-ce pas essentiel pour lui, de rester inculte? Sa curiosité maladive, sa curiosité démesurée, qui le pousse à poser sans cesse des questions, dans le seul but de savoir, de connaître, de comprendre, viendrait à ce faner, à mourir, si il n'aurait plus rien à découvrir. Or, la curiosité, c'est le moteur de sa vie. Il est la Curiosité. Combien de fois ses lèvres ont-elles demandé : « Pourquoi? » ou « Comment? ». Il ne serait pas étonnant que nul ne parviendrais à en faire les comptes. Alors, voilà qui est Garm... un enfant curieux, un enfant malicieux, un enfant rêveur, un enfant gourmand... un enfant, tout simplement...

Mais Garm, nul ne le connait...
Car Garm, c'est surtout le maître du déguisement.
Car Garm n'est rien de ce qu'il laisse paraître.
La façade de l'enfant ignorant et immature est tellement simple à jouer... Garm, en vérité, n'est rien du gosse presque idiot dont il joue le rôle. Ce n'est qu'un masque dont il se sert pour gagner la confiance des âmes qui l'entoure. Après tout, qui ne serait pas d'avantage méfiant face à un jeune homme à l'affut du moindre indice, de la moindre information, que face à un garçon niais et innocent? L'on a plus de facilité à se confier à un être que l'on considère comme inoffensif, c'est évident. Manipulateur?.. Garm préfère de loin le terme de "ruse" à celui de "manipulation"... Oui, le masque qu'il revête n'est rien d'autre qu'une ruse. Une ruse parmi tant d'autre, car, la dose d'imagination dont il fait preuve lors son interprétation enfantine des choses qui l'entourent, son esprit dément en utilise bien plus encore lorsqu'il s'agit de mettre en place des stratagèmes qui lui permettraient d'arriver à ses fins. Machiavel n'a t-il pas dit que la fin justifiait les moyens? C'est là l'une des devises secrètes du jeune détective. Il serait capable de commettre les pires folies seulement pour atteindre son objectif. Déterminé? C'est le moins que l'on puisse dire à son sujet. S'en remettre à des techniques non conventionnel, qui pourrait le faire passer pour un être fourbe et malhonnête, ne l'effraie en rien, et ne ferrais naître en lui ni sensation de remord ou ni sentiment de regret. Nul ne ne pourrait l'écarter du chemin qui le mènerait à son but. Et son but n'est rien d'autre que la quête de la vérité. Car, à ses yeux, rien n'est plus beau que l'éclat de la Vérité. Qu'importe les manteaux qu'elle revête, c'est la Vérité sous toutes ses formes que Garm aime et chérit plus que tout. Cette dévorante passion l'entraine à mettre le doigt dans l'engrenage d'une perpétuelle quête de réponse, qui ne suffira jamais à rassasier le démon de sa curiosité. Car oui, soyons franc, le seul et unique aïeul de cet éternel désir de conquête de la Vérité n'est que sa curiosité. D'ailleurs, c'est là l'unique lien qu'il y a entre le masque qu'il dépose sur son visage, et sa véritable personnalité. Une dévorante curiosité qui en devient le fantôme de son âme, hantant son esprit, rongeant ses entrailles, devenant son entrave. Il en deviendrait même presque dépressif lorsqu'il ne trouve rien à mettre sous les crocs de sa Curiosité. Il veut tout savoir, tout comprendre, et, au fil des années, ce qui faisait de lui un enfant avec lequel on aimait converser à fait de lui l'adolescent que l'on évitait, car finissant inévitablement par s'attirer des ennuis. Cette curiosité est devenue le défaut de son être, mais l'a mené sur le chemin d'un savoir inestimable. Souvenez-vous de sa bibliothèque... prenez n'importe lequel des livres qui peut se trouver sur les étagères, et regardez ce qui peut se cacher derrière celui-ci... oui, derrière chacun des bouquins formant l'univers puérile dans lequel il semble évoluer, se trouve, en masse, des manuels de sciences, des revues d'études... De la psychologie, de l'anatomie et de la chimie, il en a fait sa spécialité. Mais ses connaissances s'étendent à tous les domaines imaginables. Aucun domaine, selon lui, ne devant être délaissé pour comprendre pleinement les mystères de la vie et de notre univers qu'il rêve de percer. Pour cela, il lui arrive fréquemment de faire ses propres expériences, de penser ses propres inventions, s'inspirant de la Nature qu'il peut observer. Tout cela à finis par faire de lui une mine de savoir, mais sans pour autant le transformer en un être méprisant ou arrogant. D'ailleurs, un tel comportement serait en discorde avec son camouflage d'enfant. Mais, il est indéniable que le fond de son cœur est insensible, faisant preuve d'un sang-froid à toute épreuve. Non pas par manque de compassion, simplement parce qu'il aperçoit les faits d'un œil différent, sa vision évoluant sous la puissance de sa curiosité. Garm... oui, c'est l'ombre rampant dans les ténèbres qui se cache derrière un lumineux masque enfantin. Sous les yeux pétillants d'étoiles du gamin, son troisième œil, avide d'information, observe et analyse chacune des situations, n'omettant aucun indice. Les ténèbres tapis sous la lumière... Garm n'en est pas malsain pour autant, même la partie noire de son âme recèle des qualités, seulement, qui les connaissent? Personne... Car personne ne parviens à voir ce qui se cache derrière la puérilité de son déguisement.

On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

Tout comme il est dit que l'on ne force pas une curiosité, mais qu'on l'éveille, Garm n'a forcé en rien la naissance du démon de son âme. Il s'est éveillé de lui-même, naissant de la fascination que lui inspirait le monde, vaste et inconnus, qui s'ouvrait à lui, alors qu'il nageait encore dans l'Océan de l'enfance et de l'innocence. Curiosité. C'est le nom qu'il porte. C'est le nom que porte le monstre qui torture son esprit, le poussant à se mêler d'histoire ne le concernant aucunement, ce qui l'entraine vers des dangers potentiels. Sous l'apparence de la curiosité, son mal est nocif, son entrave est redoutable, et pourtant, ce démon n'est autre que son plus fidèle compagnon. L'allié dont il a besoin pour marcher dans les sentiers des savoirs et de la connaissance. Curiosité et Garm ne font qu'un. Ils sont, à eux deux, un seul et même être. Si bien que le jeune homme, malgré toute l'imagination que son esprit recèle, ne peut s'imaginer vivre sans cette moitié de son âme. Plus qu'un bras, plus qu'une jambe, plus qu'un coeur, la curiosité définie Garm, et Garm est l'incarnation de la Curiosité. Et, la Curiosité, Garm l'incarne d'avantage encore de l'autre côté du miroir, dans le Reflet. Sous une forme, premièrement humaine, il garde sa véritable apparence, le même corps que dans le monde réel. Seule différence avec sa véritable apparence, ce long manteau de ténèbres et d'ombre, s'effritant en lambeau de fumée au rythme de ses mouvements, s'élevant tels des plumes guidés par le vent. Ses yeux, également, se transforme, ses pupilles sombres s'éclaircissent en un jaune d'or et de sauvagerie qui semble avoir le pouvoir de percer l'enveloppe charnel afin de sonder l'âme de ceux qu'il regarde. Et si l'on jouait avec votre curiosité désormais? Un pelage noir comme le jais. Des yeux dignes des topazes... cela ne fait naître aucune idée de comparaison, aucun songe d'analogie ne vient prendre votre esprit? Rusé comme un renard, Garm est en vérité le Corbeau. Le corbeau dont il dérobe l'apparence parfois dans le reflet, se métamorphosant en cet oiseau de malheur sous l'influence de pensée ou de sentiment mauvais. Hugin et Munin, les deux créatures ailées d'Odin, les deux corbeaux du père de toute chose. Dans les légendes, ces deux êtres mythiques parcouraient l'ensemble des neufs mondes, prenant connaissance de chaque chose, observant tout ce qui se déroulé sous leurs yeux d'oiseaux, écoutaient la moindre bride de parole, nourrissant ainsi leurs curiosités affamées, afin de tout rapporter à l'oreille du Dieu, une fois posé sur ses épaules. Ainsi, dans le reflet, Garm n'est ni Hugin, ni Munin, il est la parfaite réunion des deux corbeaux... il est la Curiosité.

Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Un enfant prisonnier d'un corps de grand. Bien que l'on ne retrouve pas la candeur de son âme dans la couleur de son épiderme plutôt coloré, on devine la grande part d'enfance régnant sur la mentalité de Garm en l'observant un minimum. Ses cheveux d'encre ruissellent sur son front, tels la pluie formant les flaques dans lesquels il aime sauter, et dévore parfois, lorsque le vent fait preuve de caprice, les deux onyx de ses yeux, plus scintillant encore que le milliers d'étoiles du ciel lorsqu'ils peuvent se poser sur des sucreries. Son nez surplombe deux lèvres fines, qui arbore couramment un franc et large sourire chaleureux, respirant la joie de vivre, le gratifiant parfois même d'un air proche de la niaiserie, voir de la stupidité. Son petit mètre quatre-vingts et ses airs de gamin rêveur donne véritablement l'impression d'un enfant dont l'âme s'est retrouvée dans le corps d'un jeune adulte, par une expérience dérangeante de mère Nature. D'ailleurs bon nombre d'être en sont venus à se demander comment, ce qui était mentalement rien d'autre qu'un garçon, parvenait à vivre seul, sans dépendre de personne. Les tenues vestimentaires de Garm même vendent la jeunesse de son esprit. Des vêtements simples, prouvant un manque de style évident, le jeune homme s'habillant avec des habits qu'il trouve "beaux", sans pour autant se demander si tel haut se marierait avec tel pantalon. Des habits qui se trouvent même parfois être trop grand pour lui. Se parant parfois de fantaisie que son âme d'enfant trouve trop "cool" de porter... Garm n'est pas beau. Bien que plutôt grand, avec une musculature légèrement dessiné, de par la prison d'enfance dans laquelle il semble enfermé, Garm est loin du beau jeune homme qui ferait fondre le coeur des jeunes femmes aux premiers coups d'oeil... il pourrait être, à la limite, de ceux que l'on considérerais comme adorable, de part les expressions enfantines qui éclaire son visage et ses gestes, qui se trouvent être parfois maladroit. Effectivement... Garm ne laisse rien au hasard... et interprète son rôle avec brio. Car, vous l'aurez deviné, afin que la parure enfantine qu'il revête soit plus convaincante et trompe le réel, afin qu'elle soit plus vraisemblable que le vrai, Garm joue également avec son visage. Et, si il se défait de son masque, la part d'ombre de son âme se reflète rapidement sur ses traits, son corps se nappant de noirceur, revêtant un manteau d'ombres et de ténèbres. La peau de porcelaine de l'enfant dévoilent alors deux grande cicatrice, l'une tranchant son torse, et l'autre semblant encore vouloir entailler les veines de son poignet. Dans le jais de son regard brille une flamme mêlant la sauvagerie à la curiosité, et ses sourcils viennent se froncer sur ses pupilles, trahissant sa détermination, ce qui lui octroie un regard oppressant, semblant broyer la boîte crânienne de par sa puissance et son intensité, pour sonder l'âme de celui qui se trouve face à lui. Le noir de ses cheveux raides, cette pluie diluvienne et cinglante, n'est autre que le reflet de l'obscurité de son âme, rongé par le monstre d'avidité de savoir qui y réside. Le rictus qui se dessine sur son visage, qui apparaissait jovial il y a encore quelques secondes, devient malsain, cynique, troublant. Sous cette apparence, Garm deviendrait presque effrayant. On le fuirait, et l'apercevant ainsi, n'inspirant que la méfiance, le rendant proche de l'inquiétant. Mais l'ombre et la lumière ne font pas bon ménage, ainsi, c'est une apparence qu'il n'arbore jamais au grand jour..

Il/Elle était entouré(e) d'innombrables amis.

TEXTE
TEXTE
TEXTE

De l'autre côté du miroir...

▬ Prénom/Pseudo : « Dans le Languedoc, ils m'appellent Provençal. Mais c'est moi qui m'suis gouré en disant mon nom. Sinon, en Bretagne, c'est le Gros Faisan au sud, et au nord, c'est juste Ducon .. » Mais, pour ces lieux, je pense que BlackSun suffiras ^^'
▬ Âge : 20 ans
▬ Où as-tu connu Je de l'âme ? Mystère et bubblegum
▬ Comment le trouves-tu ? Je serait tenter de dire des trucs super pas sympas, mais j'ai peur des représailles, alors... on vas se contenter d'être honnête. Premièrement, il est beau. Deuxièmement, il est beau. Troisièmement, j'aime les pommes. Quatrièmement, il est beau... okay, un peu de sérieux. Sincèrement, le design est super bien fait, et le contexte est à la fois intriguant et intéressant. Et plus qu'un long discours, je me suis pas inscrit pour rien Smile
▬ Expérience en RP : Les années, je ne les compte plus... et, concernant mon niveau, je vous laisse juger par vous-même.
▬ Présence :Variable je dirais... mais, comptez sur moi pour vous traumatisez un maximum! Et puis, si je viens à pas venir vous voir régulièrement, je suis certains que je finirais par vous manquer alors... Wink



Dernière édition par Garm le Dim 12 Mai - 14:50, édité 5 fois
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Garm ~ "Why so curious?" Jeu 8 Nov - 19:15

    Alours alours, j'ai enfin fini de lire tout ça (la faute au cowboy et a l'indien qui m'ont distrait sur la CB TT')
    Il y a quelques fautes d'innatention du genre "Se parant parfois de fantaisie que son âme d'enfant trop "cool" de porter" il manque un "trouve" non ? ou "Et plus qu'un long discours, je me suis inscrit pour rien" Ah ben si tu t'es inscrit pour rien xDD
    En dehors de cela, mon avis général c'est ... OH PUTAIN J'AIME TON PERSOOOOOOO Agnaaah !
    Les codes sont bons, les quotas de lignes respectés, et tout concorde avec le contexte ^^
    Donc sans soucis, tu sera validé, dès que je reviens après avoir mangé ^^
Garm
Messages : 26
Date d'inscription : 04/11/2012

Feuille de personnage
Âge: 19 ans.
Entrave: La Curiosité.
Métier: Journaliste.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Garm ~ "Why so curious?" Jeu 8 Nov - 19:45

Hein, de quoi? Où ça qui manque des mots? Non, j'ai pas corrigé, c'est pas vrai Very Happy
Arf, je dois plaider coupable, c'est tout moi... j'écris, j'écris, et j’oublie des mots... *A un peu honte quand même* Sinon, je suis heureux que mon personnage te plaise, merci d'avoir pris le temps de lire ma fiche ^^ (Et pour le cow-boy et l'indien... on peut toujours les éliminer discrètement si tu veux Wink )
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Garm ~ "Why so curious?" Aujourd'hui à 0:05


Garm ~ "Why so curious?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [ Garm Fangrir ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Création de personnage :: Présentations Acceptées-