Partagez|

Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche]

Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Jeu 15 Nov - 23:46

Le soleil commençait à décliner, lentement, diffusant sa lueur orangée sur Espérence et ses environs. C'est éclairé par cette lueur annonciatrice de ténèbres que Rei quittait le village après avoir fermé la boulangerie pour la journée. Ca ne faisait pas longtemps qu'il était arrivé, mais il a déjà commencé à prendre ses marques. La boulangerie tournait bien, Hyoukai était une colocataire acceptable dans la mesure où Rei trouvait la paix et le calme avec elle. En effet, elle n'était pas bavarde et discrète, ne dérangeant Rei qu'en cas de besoin. Il avait bien de la chance d'avoir une colocataire comme elle. Il avait sa paix, son intimité et elle faisait sa part de corvée ménagère bien qu'elle ne soit pas franchement organisée, mais bon, la perfection n'était pas de ce monde, à chacun ses défauts.

Les grandes pales du moulin tournaient devant ses yeux, devenant plus imposant au fur et à mesure qu'il en approchait. Rei se souvenait de son arrivée à Espérance : il s'était réveillé juste devant ce moulin et la meunière n'a pas été très agréable. Pourtant, il y retournait à chaque fin de journée pour y prendre de la farine. Il lui aura fallu tout son courage (pour le peu qu'il en aie) pour revenir et proposer un partenariat à la meunière. Elle n'était vraiment pas d'agréable compagnie mais on ne pouvait nier qu'elle avait un bon fond car elle a accepté de lui fournir la farine en échange d'un prix acceptable, soit plus bas que ce que proposait l'épicerie qu'elle fournissait. Ca n'est un secret pour personne : pour avoir de la marchandise à bas prix, il faut aller directement à la source, soit au producteur. Et le moulin était le seul d'Espérance, donc il avait le monopole de la farine.

Rei attaquait maintenant la colline dominée par le moulin. Malgré la fin de la journée, les gens fréquentaient encore l'endroit. Des enfants qui la dévalaient dans des galipettes, en jouant à divers jeux, des promeneurs ou encore les fermiers travaillant au moulin. Une foule d'habitants qui rappelait qu'Espérence était quand même un endroit bien peuplé. Un village comme un autre... mais pourquoi Rei a atterri ici et pas ailleurs ? Et surtout, pourquoi sans le moindre souvenir à part le plus traumatisant ? Il aimerait tellement avoir les réponses, mais elle ne viendront pas si facilement. Il fallait qu'il y réfléchisse. Le temps qu'il y pense un tant soit peu, il avait atteint le moulin.

La meunière ne s'y trouvait pas, mais les sacs de farine étaient là. Rei plongea dans sa poche et en tira l'argent, déposant pile le prix du sac dans la boite aux lettres. Elle saura ce que ça signifie. Il fallait maintenant récupérer le sac dans le moulin. Le jeune homme s'y engouffra, le grincement de la porte étant étouffé par celui des rouages qui faisaient marcher le mécanisme du bâtiment. Le craquement du grain pilé entre les rouages en bois, l'odeur de la farine qui tombait dans un sac grand ouvert, attendant d'être bourré pour rejoindre ses semblables... Rei pénétra dans cette pièce et se dirigea sans hésiter vers les sacs à l'autre bout.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Sam 17 Nov - 12:25



    À chaque femme, son lot de mystères.

    Il est des jours, où la Belle part faire ses emplettes pour des raisons personnelles, loin de tout ce qui est du fard et des étoffes brodées pleines de subtilités qui attirent le regard à l'endroit voulu. Ce matin là, elle s'était levé avant ses deux compagnes de chambre, s'habillant simplement, pour une fois, et emportant avec elle, un bocal opaque dans lequel quelques flaques blanches se baladaient dans le fond. Calé sous le bras, elle avançait pieds nus dans l'herbe, remettant ses sandales quand quelques malheureux graviers s'étaient égarés sur le chemin qui avait une texture douce et fraîche sous sa voûte plantaire. Arrivée devant la ferme, elle fit son achat. Du lait. Du lait dans un bocal qu'elle ramena rapidement dans l'espèce de cantine pour le faire bouillir et le réserver au frais le temps de la journée.
    Elle s'en retourna dans sa chambre, s'habiller plus convenablement pour ce jour qui encore, devait être la conquête de l'Espoir commun, à son profit d'orgueil et d'envie.

    Le soir, en revenant dans sa chambre, elle récupéra un autre bocal dont quelques particules blanches s'accrochaient désespérément aux parois, pour ne pas tomber dans le vide du réceptacle. Elle jeta un coup d’œil vers l'horizon aux couleurs chaudes à l'image de sa robe au dessus du genoux, dans ce style empire qu'elle appréciait beaucoup. Un léger frisson fit dresser sa peau et trembler ses membres alors elle accéléra doucement le pas pour emprunter les sentiers presque perdus du moulin, où les hélices encore en marche diffusaient cette petite brise du soir. La Belle resserra son bocal contre elle, et entra à l'intérieur sans se faire annoncer. Ne repérant personne, elle n'attendit pas, et entra dans la pénombre chercher son poids de farine, pour faire ce masque dont elle avait besoin pour son teint de lait, si blanc et si cher pour elle.

    Comme à chaque fois, elle s'attarda sur les mécanismes logiques, soumis à un chef qui les guidaient tous, au doigt et à l’œil. Des fois, elle espérait être comme les horlogers, à monter soigneusement ce petit temps qui dicte la vie, ce temps qui passe trop vite ou trop lentement, ce temps qui régit les hommes et qui les soumet à sa propre volonté, l'horloger impose son dictât. C'était beau. Elle secoua la tête, ses cheveux caressant ses épaules à chaque variation de tête et s'engouffra vers le fond de la salle où un jeune homme était là. Bizarre tout de même, normalement c'était quelqu'un d'autre.

    « Tu es le nouveau gérant du moulin ? »

    A entendre bien évidement avec un certain intérêt pour elle. « Est-ce que tu peux me remplir le bocal ? » demanda-t-elle d'une voix douce et calme, aux accents féminins, voire maternels un peu. En voyant son gabarit de dos, c'était ce qu'elle s'était dit : être une gentille jeune fille, adorablement belle, et délicieusement gentille. Soit. C'était un homme qui serait un allié de plus, et...un réconfort de plus. « Tu seras adorable » ajouta-t-elle dans un sourire paisible, s'avançant pour se mettre à sa hauteur.

    Hrp : ok, normalement c'est de la farine de riz avec du lait, mais faisons comme si u.u
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Sam 17 Nov - 17:02

Rei soupesa le sac. Bien rempli et toujours aussi lourd. Il allait encore se payer une courbature mais il commençait à avoir l'habitude, maintenant. C'était le prix à payer pour pouvoir travailler et vendre des produits.

C'est alors qu'une voix retentit dans son dos, faisant sursauter le jeune homme une voix féminine et douce, presque maternelle.


« Tu es le nouveau gérant du moulin ? »

Rei se retourna pour voir qui avait parlé. Il faisait face à une jolie jeune femme qui... se méprenait sur son compte. Rei n'était pas le gérant du moulin et il le fit savoir d'un mouvement de tête négatif.

« Est-ce que tu peux me remplir le bocal ? Tu seras adorable. »

Bocal ? Rei baissa les yeux vers l'objet entre les mains de la femme. Visiblement, elle venait de temps en temps récupérer de la farine par ici, donc ça ne gênera pas qu'il en prenne d'un autre sac, non ? Il y avait justement un sac ouvert dans un coin et une pellette plantée dans le tas de farine. Rei se saisit du bocal de la femme et la remplit de farine avant de le lui rendre, sourire aimable sur les lèvres.

Il se prit alors à la détailler un peu plus. Cette femme était plutôt jolie, vraiment, quoiqu'elle dégageait quelque chose d'indescriptible, il ne saurait dire quoi... ou c'était peut être juste lui qui s’imaginait des trucs. Ce n'était vraiment pas impossible vu son malaise avec la société et sa trop grande timidité...

De toutes façons, quelle importance ? Elle avait sa farine et allait probablement repartir, tout comme lui, et peut être ne se reverront-ils pas avant un moment et elle aura oublié son visage. Ils ne se connaissent pas après tout.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Lun 19 Nov - 20:35

    La Belle lui confia son bocal, attendant qu'il se remplisse. Dos à elle, elle se plaisait à le contempler, lui dans sa physionomie, lui dans ses mouvements...lui dans son silence. C'était pas banal qu'un homme se taise devant elle mais après tout, c'était peut-être de la peur face à l'admiration qu'il pouvait avoir d'elle. Pourquoi pas, après tout, tout était possible quand on se trouvait face à la Belle.

    Quand elle récupéra son bocal, elle baissa les yeux dessus, lui rendant son sourire après un moment, se rendant compte que finalement, il était bien en train de la regarder. Alors, doucement, elle posa l'objet au sol, défarinant sa robe par petites secousses produite par ses doigts tout aussi blanc que la poudre. Puis, croisant les mains dans son dos, elle avança, un pied exactement devant l'autre, marchant comme un habile funambule dont l'équilibre était remarquable. Elle arriva lentement vers lui, devant lui, se penchant légèrement pour lui sourire convenablement, les lèvres rouges laissant apercevoir ses dents blanches. Tout était parfait chez la Belle, rien n'avait été laissé au hasard.

    « Tu ne parles pas beaucoup...ne sois pas intimidé, voyons...je ne mords pas » Elle posa une douce main sur ses lèvres pour rire doucement derrière elle puis reprit : « Je me suis prénommée Blanche, et toi, homme de la farine...non, petit Blanc ? »

    Petit Blanc...parce qu'il était couvert de tâches farineuses et que ses cheveux gardaient les teintes neutres de la poudre qui volait un peu partout malgré la pesanteur de la Terre.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Lun 19 Nov - 21:36

Elle allait partir, maintenant. Un merci, un au revoir, et cette rencontre se finira... c'est du moins ce que pensait Rei... mais non, elle posa le bocal par terre et secoua sa robe pour en éjecter les particules de farine. Pourquoi ? Après tout, elle allait sans doute en remettre sur sa robe sur le chemin du retour. Puis elle s'avançait vers lui, un pied devant l'autre. Qu'est ce qu'elle faisait ? Pourquoi elle se rapprochait encore de lui ? Elle souriait, légèrement penché en avant, mettant en évidence.... héééé ! Pourquoi il regardait ça ? Ca n'a duré qu'un dixième de secondes mais quand même... En tout cas, elle avait des dents parfaitement blanches, presque autant que sa peau.

« Tu ne parles pas beaucoup...ne sois pas intimidé, voyons...je ne mords pas »

Il était intimidé, oui... mais juste un peu. Après tout, c'était dans sa nature d'être timide, mais il ne parlait jamais alors ce n'était pas la faute de la femme qui... riait.

« Je me suis prénommée Blanche, et toi, homme de la farine...non, petit Blanc ? »

Comment ça, « je me suis prénommée » ? A l'entendre, on croirait qu'elle a choisi elle même son nom... et pourquoi « Petit Blanc » ? Peu importait, elle avait posé une question. Rei ne pouvait bien évidemment pas répondre par la parole mais vu qu'on lui a déjà souvent posé cette question, il avait prévu à l'avance ce genre d'éventualité. Il fouilla dans sa poche et en tira un petit bout de papier sur lequel était griffonné les trois lettres qui composaient son nom.

Puis il s'accroupit pour écrire un message dans la farine recouvrant le plancher en bois sur le sol


« Je ne parle pas »

Une simple façon d'annoncer qu'il ne répondra jamais par la parole. Il savait parler, même si un manque de pratique l'empêcherait sans doute de parler clairement sans une rééducation, mais il pouvait... c'était juste qu'il ne voulait pas.

« ravi de vous connaitre »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Dim 30 Déc - 14:25

    « Je ne parle pas »

    Bon. Ça annonçait que la communication n’était pas son point fort. Ça voulait dire aussi que l’échange de mots ne serait qu’à sens unique, et parler des heures et des heures, même si la Belle savait le faire, n’était pas forcément appréciable, et pour cette nouvelle proie qui avait zieuté son décolleté, l’ennuyer serait fâcheux. Très fâcheux. S’ils ne pouvaient parler par les mots, le contact était l’intermédiaire. Les gestes aussi. Mais disons qu’elle était plus douée pour les contacts…physiques ! on ne change pas Blanche facilement, et elle ne se changerait pour rien au monde, d’ailleurs. Pourtant elle laissa échapper un « oh » de compréhension ? Ou de compassion…quelque chose dans le genre quoi, et puis elle s’accroupit à son tour devant lui, le bocal de farine près d’elle par terre.

    « Ravi de vous connaître »

    C’était charmant. Bien qu’un peu trop poli… Blanche n’était PAS vieille. Même si le vouvoiement était classieux, et que ça la plaçait au dessus des autres, ça vieillissait énormément. Alors de sa main blanche à l’image de l’innocence (hrp : *tousse*) elle effaça le « vous » et écrivit un peu au dessus, dans la farine un « tu » à côté duquel elle traça la tête d’un bonhomme content. Le sourire farineux se retrouva sur le visage de la Belle, qui en effet, lui souriait de ses dents blanches. Blanc oui…cet endroit était tout à fait blanc, les sacs de farine rappelaient les vaporeux nuages sur lesquels tous deux étaient accroupit, sur ce parterre tout doux, tout fin, tout léger. Les rayons du soleil filtraient encore un peu à travers le bois du moulin, et la peau de la Belle n’en était qu’un peu plus coloré sur sa pâleur. Une petite scène paradisiaque sans doute, sans doute… seulement, ses yeux noirs étaient comme deux points malsains sur son visage si doux et si souriant. Si seulement ce Rei était un minimum dupe, sa beauté passerait sans éclat, et ainsi elle gagnerait un nouveau petit pantin qu’elle aimera à prendre soin, ou à traîner, parce que bon, faut se l’avouer, Blanche n’était que l’espèce de croqueuse d’hommes qui en fait quelque chose, de ces petits cadavres vivants.

    Alors elle se pencha encore un peu et lui prit la main toute pleine de farine et la frotta entre les siennes pour enlever ce surplus de matière, toujours souriante. « Ravie de te rencontrer aussi, Rei, ça te dérange si on reste encore un peu ici ? C’est joli toute cette farine partout »
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Mer 2 Jan - 21:33

Elle n'allait probablement pas rester ici et parler seule... personne ne voulait le faire de toutes façons. Il les comprenait, ces gens qui ne restaient pas une fois qu'ils avaient compris qu'il ne répondra pas de vive voix, c'est pour ça qu'il ne les détestait pas et qu'il a pris l'habitude de vivre seul. Certes, c'était décourageant mais qu'y pouvait-il ? Il vivait seul et ça ne changera probablement pas...

C'est pourquoi il s'était attendu à ce qu'elle s'en aille une fois qu'elle aurait lu ce qu'il a écrit... et non pas à ce qu'elle s'agenouille devant lui en posant son bocal, change le « vous » «en « tu » et tout ça dans un sourire. Elle était aussi jolie que gentille, visiblement. Sa beauté pale se fondait dans le sol farineux, recouvert de cette même neige qui flotait dans les airs. Sans ses yeux, ses cheveux et ses lèvres, elle serait invisible.

C'est alors qu'elle prit sa main entre les siennes, la frottant entre ses doigts plutot doux quoique la texture de la farine rendait le contact un peu moins agréable.


« Ravie de te rencontrer aussi, Rei, ça te dérange si on reste encore un peu ici ? C’est joli toute cette farine partout »

Elle... voulait rester... avec lui ? Le rouge lui monta aux joues, tout gêné qu'il était. Elle lui proposait sa compagnie, même pour un court instant ! Il n'arrivait pas à y croire ! Lui, que tout le monde fuyait à cause de son mutisme, se retrouvait en compagnie d'un ange croisé par hasard ! Comble de chance, il n'était pas vraiment pressé.

Sans même avoir pesé le pour et le compte, son doigt dansait déjà sur la neige, fixant toujours le doux visage de sa bienfaitrice.


« J'en serais ravi. »

Il se passa un temps de silence avant que son doigt ne reprenne, en dessous du message :

« Tu as dit tout a l'heure que « tu t'étais prénommé Blanche », ça veut dire que tu ne te souviens pas de ton vrai prénom ? »

Heu... a bien y réfléchir, c'était pas un peu osé comme question ? Non ? Il n'avait pas vraiment l'habitude du dialogue vu que personne ne parlait avec lui alors il avait peut être touché un point sensible sans le vouloir... elle a probablement déjà lu le message mais il décida quand même de passer sa main dessus pour étaler la farine et effacer ce message au plus vite. Pourvu qu'elle n'aie pas déjà lu...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Sam 19 Jan - 13:34

  • Doucement, bienveillante, agréable. La Belle s’était façonné le visage de la petite femme parfaite, généreuse et calme. Tout se déroulait parfaitement, comme la femme parfaite qu’elle était, dans un lieu parfait, dans une tenue parfaite. Tout était parfait. Le sourire de quelqu’un de content de lui-même quand les plans fonctionnent toujours bien traversa ses lèvres rouges sanguines. Satisfaite, parfaite. Ses joues rouges parlaient pour lui, ses mimiques timides tout autant. Puis le petit message qu’il avait prit la peine d’écrire dans la farine était tout autant une confirmation.
    Elle s’apprêta à se redresser quand un nouveau message prit forme dans ces petits bouts de poussières purs. Un sourcil se leva et elle s’accroupit de nouveau. « Comme la plupart des gens ici, mon cher petit Blanc » dit-elle d’une voix douce. Elle se retint de rouler les yeux, et d’implorer un quelconque seigneur…ses épaules se haussèrent et elle se pencha de nouveau vers lui.
    « Mais ici, on ne doit pas penser au passé, mais au futur qu’on peut construire. Blanche est mon nom malgré tout, je l’aime bien. Tu en penses quoi, mon petit Blanc, il te plaît ? »

    Ces mots prononcés, elle se releva et se mit à tournoyer sur elle-même, laissant sa robe la suivre dans ses cercles aériens. Au sol, quelques particules blanches s’envolaient autour de ses jambes et un léger rire éclata du fond de sa gorge. « Espérance n’est pas sensée être le lieu de l’espoir ? L’espoir, il ne vit que dans le futur, et non dans le passé… La vie qu’on a ici est une nouvelle toile blanche qu’on doit peindre pour être meilleur… » Elle s’arrêta dans un dernier mouvement, et planta son regard bien trop noirci par l’ambition dans les yeux du petit être. « Je te ferais une place sur ma toile, dans un coin de mon tableau pour que cette rencontre soit à jamais marquée de mon amitié pour toi…Tu veux bien, dis ? »

    Blanche était cette toile blanche oui. Une toile sur laquelle elle jouait sans cesse des personnages, et au fur et à mesure, elle s’efforçait de repeindre en blanc. Elle avait prononcé le tout d’une voix aux accents timides, faussement sincères et avec cette douceur dans un ton doux et léger.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Sam 19 Jan - 15:47

C'était trop beau pour être vrai. Une jolie jeune femme qui venait lui proposer sa compagnie au moment où il s'y attendait le moins. Elle venait lui parler, à lui qui n'émettait jamais le moindre son avec ses cordes vocales. Elle avait la patience de lire chacun de ses messages. C'était un rêve, ce n'était pas possible. Il allait se réveiller dans son lit et réaliser que cette rencontre n'était qu'un rêve, le fantasme d'un homme vivant dans la solitude.

« Comme la plupart des gens ici, mon cher petit Blanc »

La plupart des gens d'ici avaient également oublié leur nom ? C'était possible. Il avait entendu dire que l'amnésie frappait les gens d'ici à différents niveaux. Certains se rappelaient de la plupart de leur existence, d'autre pas. Il aurait du réfléchir. Il se sentait complètement bête et idiot et elle devait sans doute penser du mal de lui, du coup.

« Mais ici, on ne doit pas penser au passé, mais au futur qu’on peut construire. Blanche est mon nom malgré tout, je l’aime bien. Tu en penses quoi, mon petit Blanc, il te plaît ? »

Rei sourit et hocha la tête. Oui, ce nom lui convenait plutôt bien, pas seulement pour son teint de craie, mais aussi pour la grâce innocente et l'aura angélique qui émanait d'elle. Elle était d'une blancheur pure.

Et elle se releva, et elle tournoya parmi les particules de farine, faisant danser sa robe autour d'elle pour en chasser la poussière blanche.


« Espérance n’est pas sensée être le lieu de l’espoir ? L’espoir, il ne vit que dans le futur, et non dans le passé… La vie qu’on a ici est une nouvelle toile blanche qu’on doit peindre pour être meilleur… »

L'espoir ? Espérance existait pour que chacun oublie son passé et se tourne uniquement vers l'avenir ? Mais dans ce cas pourquoi le passé revenait-il à la charge à la moindre occasion ? Pourquoi le décor de ses rêves étaient étaient-ils sans cesse cette salle de bains ensanglantés ? Que s'était-il passé dans ces lieux ? Sa toile blanche était déjà rouge de sang....

« Je te ferais une place sur ma toile, dans un coin de mon tableau pour que cette rencontre soit à jamais marquée de mon amitié pour toi…Tu veux bien, dis ? »

Son... amitié ? Elle voulait devenir son amie ?

Ami... le mot résonnait étrangement au fond de son cœur. C'était un mot doux et chaleureux qui repoussait les ombres de ses cauchemars, qui épongeait le sang sur sa toile blanche. C'était incroyable qu'on puisse lui proposer d'être son ami.

Il n'avait même pas réfléchi, son corps s'était mis à bouger tout seul pour tracer de nouvelles formes sur la farine. Un don du ciel... cette femme a été envoyé par une divinité quelconque, à moins qu'elle ne soit divinité elle même, pour le tirer des ténèbres qui l'ont happé.


« J'en serais ravi. »

La pauvre allait encore devoir se baisser pour lire ses messages. S'il avait su, il aurait emporté un carnet et un crayon. Il fera en sorte d'en avoir un sur lui, désormais.

Il se redressa alors et lui sourit. S'il avait su qu'en venant ici il se ferait une amie... Il avait toujours du mal à croire que ça arrivait. Quelque part au fond de lui, il avait peur de ses réveiller de ce rêve si doux, ce genre de songe qu'il n'a pas fait depuis si longtemps.

Puis de nouveau il se baissa pour dessiner sur la farine.


« Je suis désolé, si j'avais su que je rencontrerais quelqu'un ici, j'aurais apporté un carnet. En tout cas, hésite pas à passer à ma boulangerie à l'occasion. »

Il pourrait bien lui offrir un café et un croissant ou une autre pâtisserie à l'occasion, de l'invendu de la journée, bien sur, c'est pour les clients à la base... pas pour une amie sans raison valable à moins qu'elle soit cliente elle même.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Mar 5 Mar - 15:52

    La conversion du petit Blanc semblait beaucoup trop facile aux yeux de Blanche mais si c’était seulement la recherche d’une amitié -factice- qu’il voulait pour la rejoindre dans ses mouvements, elle la lui offrirait avec plaisir. Non pas que Blanche soit une fille trop méchante pour ne pas l’accepter dans son cercle d’amis, seulement, ce n’était pas comme si elle en avait de réels. Tous étaient des pions avec lesquels elle jouait et se déjouait. Même Midas, même Napoléon et autre homme à qui elle semblait tenir... Tel était sa vie ici, elle seule, et les autres en dessous de sa personne, le schéma du monde était bien simple…

    Quoiqu’il en soit, ce petit Blanc était une bonne occasion de remplir ses troupes un peu trop vides pour ses ambitions, mais pas de panique, elle finirait par tout avoir, et les gens, et les approbations…enfin Espérance. L’ombre du trône de cette petite communauté, elle le sentait dans son dos, qui obnubilait sa conscience. Et plus elle remplissait ses armées, plus elle se rapprochait de la silhouette de la chaise. Après, il fallait voir de quel genre il s’agissait. Celle qui supporterait son pouvoir, ou bien celle qui la paralyserait et la ferait sombrer à jamais dans les ténèbres ? Pour l’instant, lui, le petit homme tout blanc comptait parmi ses hommes, et c’était une très bonne nouvelle, si bien que pour se pencher lire la phrase qu’il s’était donné la peine d’écrire, elle passa derrière lui pour lui faire une légère étreinte dans laquelle elle lui donna un discret petit baiser dans le creux du cou. « Je suis heureuse alors….que tu acceptes, petit Blanc, mon ami »

    Puis après quelques minutes, elle le lâcha pour lire enfin le message écrit pour lequel elle rit doucement derrière sa main. « Ce n’est pas bien grave pour le carnet, écrire dans la farine…c’en est presque poétique et….romantique ! » Elle rit de plus belle en dessinant à côté du message deux petits bonhommes bâtons. « On parle, malgré tout, c’est déjà le principal, non ? En ce qui concerne la boulangerie, oui je viendrais… Oh je sais ! »

    Elle se releva rapidement pour venir lui prendre les deux mains dans les siennes. « J’irais à ta boulangerie demain avec un cadeau, d’accord ? Et toi…et toi tu me feras un gâteau à mon image, d’accord ! Enfin, si c’est trop court pour demain, dans une semaine ! Comme ça je te laisserai le temps de réfléchir, et ça sera le signe de notre amitié…Mais ce gâteau sera que pour moi et toi, sinon, il ne vaudra rien… Et le cadeau que je te ferais ne sera que pour toi, rien que pour toi » lui dit-elle avant un grand sourire, malgré un regard sérieux pour être sûr qu’il comprenne. C’était aussi un moyen pour elle, qu’il pense à elle pendant toute cette semaine, se creusant la tête pour elle, travaillant en un sens pour elle, pour qu’elle soit là, toujours, dans ses pensées.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Mar 5 Mar - 20:47

Une amie... il n'en revenait pas. Cette femme voulait être son amie, comme ça, sur un coup de tête. Elle ne lui connaissait ni d'Eve ni d'Adam et elle proposait son amitié sur un coup de tête. Le boulanger s'attendait presque à se réveiller soudainement, se rendant compte que Blanche n'était rien de plus qu'une chimère, l'incarnation d'un désir de compagnie.

Quand il rédigea sa réponse dans la farine, l'ange le contourna pour se blottir dans son dos et lui coller un baiser dans la nuque qui lui arracha un frisson. Qu'est ce qu'elle faisait ? C'était un geste d'amitié ? Vraiment ? Ca lui semblait un peu plus affectueux que la simple amitié, pourtant. Bon après, qui était-il pour remettre des actes qui lui sont inconnu ? A-il seulement eu un ami avant d'arriver à Espérence ? Il l'ignorait, mais il se doutait que non. Qui voulait être ami avec quelqu'un qui ne voulait pas parler ? A part les gens comme Blanche... et ils sont sans doute très rare...


« Je suis heureuse alors….que tu acceptes, petit Blanc, mon ami »

L’étreinte dura un moment qui lui semblait pourtant trop court, mais un moment où il s'est laissé aller dans la douceur de cet étreinte, ce contact unique qu'il n'a jamais éprouvé auparavant.

« Ce n’est pas bien grave pour le carnet, écrire dans la farine…c’en est presque poétique et….romantique ! »

R... romantique ? Rei sentit ses joues chauffer sous la rougeur. C'était un peu fort comme terme. D'accord, il voulait bien admettre que c'était un peu poétique comme situation, mais romantique... ils n'étaient pas amants, quand même ! Ca serait trop beau ! Il sourit quand même en la voyant dessiner des bonhommes bâtons.

« On parle, malgré tout, c’est déjà le principal, non ? En ce qui concerne la boulangerie, oui je viendrais… Oh je sais ! »

Rei posa son regard sur elle, attendant qu'elle fasse part de son idée. Elle se releva d'abord en lui prenant les mains.

« J’irais à ta boulangerie demain avec un cadeau, d’accord ? Et toi…et toi tu me feras un gâteau à mon image, d’accord ! Enfin, si c’est trop court pour demain, dans une semaine ! Comme ça je te laisserai le temps de réfléchir, et ça sera le signe de notre amitié…Mais ce gâteau sera que pour moi et toi, sinon, il ne vaudra rien… Et le cadeau que je te ferais ne sera que pour toi, rien que pour toi »

Un gâteau ? Rien que pour elle ? A son image ? En échange d'un cadeau ? D'ici demain, le délai était effectivement trop court. Une semaine, c'était déjà bien plus raisonnable. Toutefois, l’imagination de Rei travaillait déjà devant le défi. Un gateau à l'image de Blanche. Il visualisait déjà un gâteau, grand et fin, saupoudrée de sucre glace aussi blanc que la farine qui imprégnait le moulin, et des pépites de chocolat aussi noir que ses cheveux. Pour la décoration... des ailes d'ange en glaçage vanille ? Oui, pourquoi pas. Et pour la saveur... chocolat, sans doute, fondant... et une fraise au centre, aussi rouge que ses lèvres.

Oui, ça serait parfait. Il lui sourit et fit danser son doigt sur le sol pour donner sa réponse.


« Ca sera prêt en 3 jours. »

Un jour pour perfectionner son idée au maximum, un jour pour récupérer des ingrédients, un jour pour préparer le gâteau pour l'arrivée de Blanche. Oui, ça sera parfait. Et ainsi son amie pourra revenir plus vite. Une question subsistait toute fois : quel est ce cadeau promis ? Etrangement, il se doutait bien qu'elle ne le lui dira pas avant qu'elle aie eu son gâteau. Il avait intérêt à s'appliquer, en tout cas, il voulait faire plaisir à sa nouvelle – et première – amie.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Dim 28 Avr - 19:37

« Trois jours ? Parfait alors, je perfectionnerai ton cadeau ! » dit-elle en riant doucement.

Après quoi, elle lui lâcha une main et l’entraîna vers les sacs de farine sur lesquels elle s’assit, l’invitant à en faire de même. Pendant plusieurs minutes, elle ne fit rien d’autre que jouer avec les doigts de Rei, souriant parfois doucement. Ensuite, elle s’éclaircit un peu la voix et se redressa avant de le regarder plus sérieusement. « Dis moi… enfin, dis moi oui ou non, d’accord ? » Elle marqua une pause. « Maintenant que nous sommes amis, on peut tout se dire, je te dirais tout moi ! » Elle marqua une seconde pause. « Moi…j’aime bien la vie ici, mais disons que je ne suis pas d’accord avec les idées de Bird. Ohh n’aies pas peur ! je ne vais pas me lancer dans une grande polémique…juste, je voulais savoir si j’étais la seule à me dire que son règne est vraiment imparfait, le plus grand exemple c’est… » Elle se pencha sur lui. « C’est bien Miséricorde » Elle reprit ensuite sa place initiale, se passant une main dans les cheveux, évacuant quelques poussières de farines. « Tout aurait été mieux s’il y avait un chef compétant qui nous protégerait réellement des vices de ce monde, tu ne crois pas mon petit blanc ? »

Doucement mais sûrement, le but était d’élargir les champs de la Résistance et d’éloigner peu à peu les gens d’Espérance de la volonté de Bird, aujourd’hui, le nouveau convertit serait Rei, qu’il en soit ainsi.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Dim 28 Avr - 21:14

« Trois jours ? Parfait alors, je perfectionnerai ton cadeau ! »

Perfectionner son cadeau ? Elle devait bien avoir mieux à faire, non ? Enfin, ce n'était pas Rei qui allait s'en plaindre. C'était si gentil de sa part. Rei réfléchissais déjà à ce qui lui fallait pour le gateau. Il avait déjà la plupart des ingrédients mais devra peut être s'en procurer d'autres à l'épicerie. Enfin, ce n'était pas comme si ça risquait de manquer.

Blanche lui lâcha alors une main pour l'entrainer vers les sacs de farines sur lesquels elle s'assit. Rei prit place à côté d'elle. Elle ne lui lâchait toujours pas la main, allant même jusqu'à jouer avec ses doigts. Un silence s'imposa. Rei ne savait quoi dire, trop peu habitué aux conversations à cause de son entrave. Finalement, Blanche rompit le silence.


« Dis moi… enfin, dis moi oui ou non, d’accord ? »

Rei la regarda en se demandant ce qui lui prenait. Elle avait un air tellement sérieux, ça devait être grave ce qu'elle allait lui demander

« Maintenant que nous sommes amis, on peut tout se dire, je te dirais tout moi ! Moi…j’aime bien la vie ici, mais disons que je ne suis pas d’accord avec les idées de Bird. Ohh n’aies pas peur ! je ne vais pas me lancer dans une grande polémique…juste, je voulais savoir si j’étais la seule à me dire que son règne est vraiment imparfait, le plus grand exemple c’est… C’est bien Miséricorde. Tout aurait été mieux s’il y avait un chef compétant qui nous protégerait réellement des vices de ce monde, tu ne crois pas mon petit blanc ?»

Rei avait bien écouté tout le discours, mais trop d'éléments lui échappaient. Il ne connaissait pas Bird. On lui avait bien dit que c'était le chef du village, en quelque sorte, mais il ignorait tout de sa façon de diriger. Jusqu'à présent, la vie ici semblait... banale. Bon évidemment, il n'était ici que depuis quelques jours, pas assez pour avoir une idée précise d'où elle voulait en venire et il ignorait qui était Miséricorde et ce qu'elle a fait. C'est pourquoi il lui répondit d'un haussement d'épaule avant de se glisser en bas des sacs, sa main toujours dans la sienne tandis qu'il rédigeait une réponse dans la farine.

« Je ne peux pas te donner d'avis précis. Je ne suis ici que depuis peu de temps. On m'a bien dit que c'était un dénommé Bird qui était, en quelque sorte, le chef ici, mais je n'ai pas eu le temps de voir comment il dirigeait et je n'ai jamais entendu parler de Miséricorde et de ce qui s'est passé à son sujet. »

Il reprit alors place à côté d'elle, la laissant lire le message en se demandant ce qu'elle allait répondre. Cette Miséricorde semblait quand même avoir pas mal ébranlé le village qui avait pourtant l'air si paisible. Qu'est ce qu'elle a bien pu faire qui soit si terrible ?
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Mar 7 Mai - 20:24

Hum… Il était bien délicat d’aborder ce problème si lui-même n’était au courant de rien. Cependant, ce n’était pas très grave. Le tout était de faire en sorte qu’il ait une idée défavorable de Bird. Un peu naïf, un peu à son écoute, cela ne devrait pas être trop difficile. C’est pourquoi Blanche se rapprocha de lui, sur les sacs de farine.

« Oh…Dans ce cas là, je vais te conter une petite histoire vraie d’accord ? » lui dit-elle en prenant un peu plus ses aises. « Je suis là depuis longtemps déjà, enfin…J’ai vu beaucoup de choses. Si au début Bird avait l’âme d’un grand chef, son image s’est détériorée. Comment ? Tout simplement parce qu’il a laissé Espérance sombrer… Il joue les directeurs aimants et soucieux, mais en réalité, il ne cherche qu’à assouvir une volonté personnelle. Je ne sais pas laquelle, mais pas notre bonheur à tous. Une nuit, alors qu’Espérance comme toujours vivait paisiblement, on entendit des cris de petits enfants, ceux d’ici dans leur sommeil, et ce pendant plusieurs jours. Ils se réveillaient paniqués, certains pleuraient. Ils disaient qu’ils avaient fait de terribles cauchemars. Et ce n’était pas de simples cauchemars comme on le croyait …Quand le phénomène s’était généralisé, on prit conscience de l’horreur. » Pour plus d’effet dramatique, elle baissa les yeux. « Encore aujourd’hui, elle sévit, et si Bird avait été bon, elle ne nous ferait rien. Parce que c’est bien contre lui qu’elle agit, preuve en est qu’il est mauvais » dit-elle en les relevant sur lui. « Petit blanc, mon ami, je veux pouvoir te protéger, et protéger tout le monde. Je sais que sous mon pouvoir, rien ne sera mauvais parce que je serais à l’écoute de tout le monde ! tous seront mes amis, comme toi. Tu me crois ? »
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Mer 8 Mai - 17:29

Bird était-il un si mauvais dirigeant que ça ? Rei l'ignorait. Après tout, il n'était ici que depuis si peu de temps. Pourtant, le village avait l'air normal... à ceci près qu'il faisait des rèves très étrange... mais c'était pas possible que ça soit dû à ce dirigeant, si ?

« Oh…Dans ce cas là, je vais te conter une petite histoire vraie d’accord ? Je suis là depuis longtemps déjà, enfin…J’ai vu beaucoup de choses. Si au début Bird avait l’âme d’un grand chef, son image s’est détériorée. Comment ? Tout simplement parce qu’il a laissé Espérance sombrer… Il joue les directeurs aimants et soucieux, mais en réalité, il ne cherche qu’à assouvir une volonté personnelle. Je ne sais pas laquelle, mais pas notre bonheur à tous. Une nuit, alors qu’Espérance comme toujours vivait paisiblement, on entendit des cris de petits enfants, ceux d’ici dans leur sommeil, et ce pendant plusieurs jours. Ils se réveillaient paniqués, certains pleuraient. Ils disaient qu’ils avaient fait de terribles cauchemars. Et ce n’était pas de simples cauchemars comme on le croyait …Quand le phénomène s’était généralisé, on prit conscience de l’horreur. »

Rei tilta quand il fit le rapprochement avec sa propre situation. Ce n'était pas possible ! Elle se moquait de lui ? Pourtant, elle ne pouvait pas savoir pour ses cauchemars... alors ça devait être vrai ? Non, c'est juste une coincidence. Elle a du inventer cette histoire. Il lui fallait des preuves.

« Encore aujourd’hui, elle sévit, et si Bird avait été bon, elle ne nous ferait rien. Parce que c’est bien contre lui qu’elle agit, preuve en est qu’il est mauvais. Petit blanc, mon ami, je veux pouvoir te protéger, et protéger tout le monde. Je sais que sous mon pouvoir, rien ne sera mauvais parce que je serais à l’écoute de tout le monde ! tous seront mes amis, comme toi. Tu me crois ? »

Rei la regardait dans les yeux. Elle avait l'air si sérieuse, pourtant... il ne savait pas. La coïncidence entre son récit et ses rêves était étrange mais... Bird pouvait-il seulement y faire quelque chose, en admettant que ces cauchemars soient vrais ? Un humain peut-il lutter contre une quelconque entité dotée de tels pouvoirs ?

Pourtant, il voulait encore des preuves. Il se laissa glisser du sac, éparpilla la farine pour effacer son message précédent et se donner de l'espace où écrire.


« Je n'ai jamais entendu parler de ces histoires de cauchemars. C'est vrai que j'ai fait des rêves étranges, mais c'est dans la nature d'un rêve d'être justement étrange. Quand bien même ça serait vrai, Bird est un humain, non ? Il ne peut rien y faire, contre ces rêves. Tu penses vraiment être capable d'arranger les choses ? Est-ce que que tu as une solution à ce problème ? Je veux bien te faire confiance, mon amie, je veux bien t'aider, mais je ne peux pas le faire avant d'être certain que tu sauras vraiment aider le village. »

Si Blanche avait vraiment les épaules aussi solide qu'elle le prétendait pour soutenir Espérance et soulager les villageois des maux qui les harcèlent. Il voulait voir Blanche tel qu'elle serait une fois aux commandes.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche] Aujourd'hui à 13:30


Rencontre avec un ange plus blanc que la farine [Blanche]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» un rp avec un ange de la mort?
» Pit, l'ange avec une voix mal dédoublée sur brawl
» Gabriel - Visage d'ange avec un coeur de diable
» Un "ange" à la couronne.
» techniques à avoir avec l'Action Replay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-