Partagez|

I wish I've been a Teen Teen Idle. (Underco)

InvitéInvité
MessageSujet: I wish I've been a Teen Teen Idle. (Underco) Dim 18 Nov - 16:46

▬ Céleste
▬ Sexe : Masculin
▬ Nationalité: Américain
▬ Âge : 17 ans
▬ Lieu d'habitation : Maison
▬ Poste : Elève, danseur
▬ Religion : catholique
▬ Qualités :Perfectionniste, intelligent, d'une grande concentration, assez calme.
▬ Défauts :Distant, froid à première vu, fuyant
▬ Activités/Hobbies :Lecture, la danse
▬ Particularités :Il porte un masque blanc sur la moitié supérieure du visage
Il était une fois...

I wish I've been a teen teen Idle.
Wish I was the prom queen, Fightin'for the title.

Il avait attaché sa longue chevelure blonde au sommet de sa tête pour ne pas la salir. Penché au dessus de toilettes qui eux seuls valaient le prix d'une petite voiture, il soupira. Il attrapa une feuille de papier toilettes aussi douce que de la soie et s'essuya les lèvres avant de gober un bonbon à la menthe. Il détestait Noël et la surenchère de calories qui menaçait son cul aux courbes parfaites. Remis sur ses louboutins, il tira vaguement sur sa jupe Balmain avant de retourner dans le salon. Une ridicule avalanche de cadeau noyait le sapin. Parmi tout ces cadeaux, un seul était susceptible de l'intéresser, une simple enveloppe. Il se rassit près de son cousin et minauda devant son verre de Moet.

Céleste faisait partie de la superClasse, il le savait. Et le sait encore. Des noms de familles connus uniquement par les grands, les riches et les puissants. Ceux qui n'avaient jamais à se soucier du peuple, qui n'en dépendaient pas. Plus injuste, il était l'incarnation même de la beauté androgyne. Presque malsaine, son apparence dégageait tant qu'il n'avait pas à lever le petit doigt pour plaire. Il se permettait de dévisager les mannequins toujours plus grosses que lui qui pointaient parfois leur nez dans les cocktails qu'il subissait avec ennui. Ses jambes auraient pu lui ouvrir toutes les portes si ces dernières ne l'étaient déjà pas.

Même son cousin, ce 24 décembre, ne cessait de fixer les cuisses de la créature blonde à ses côtés. Ce qui amusait particulièrement l'intéressé qui croisait et décroisait les jambes sans vergogne. Bien sur, il n'allait jamais faire quoi que ce soit. D'une part, c'était son cousin, d'une autre part, il sortait avec un fils de. Un fils de plus riche que sa propre famille, un fils d'eux qui jouait avec le monde comme on jouait à SimCity. Un fils de qui avait déjà dîné à la maison blanche. Mais plaire était toujours divin, surtout lorsque toute l'assemblée était déjà acquise.

Il avait ouvert son chèque, refusé le dessert et s'était rué dans des draps en soie, satisfait de sa soirée..

Ils vécurent heureux et...

Alors dis moi maman, comment finissent les poupées,
Quand elles sont trop vieilles pour faire rêver,
Leur vieux corps usé, raccomodé, finissent dans les boîtes à souliers
Non, je ne veux plus jouer.

Il ne se rappelait pas comment, mais il était là. Il avait avancé dans une maison dépourvue de tout meubles. Fatigué, ses membres hurlaient. Son visage aussi. En revanche, Céleste n'avait pas émis le moindre son. Il avait avancé, avancé encore. Il était habillé en noir, des pieds à la tête, lui qui d'habitude explosait de couleurs avait trouvé très dérangeant de porter cette ridicule absence de créativité qu'était le noir. Puis il avait compris. Il avait hurlé. Il avait pleuré.

La Laideur. Il ne l'avait jamais réellement vue jusque là. Enfin, c'était du moins ce que son esprit lui suggérait. Peut être l'avait-il croisée au détour d'une rue, au hasard, par erreur. Dans son monde, rien n'était dépourvu d'esthétique, tout approchait et tendait vers la perfection. La perfection froide et mécanique, celle qui découlait d'une longue chevelure blonde aux boucles dorées, celle d'un regard bleu si clair que même l'eau faisait pâle figure à côté de lui.

Mais elle était devant lui. En fait, elle était lui. C'était du moins ce que le miroir lui disait, lui jetait à la gueule. Regarde toi, car tu as tout perdu. Ses souvenirs, ses repères, sa famille, son visage. Creusé, comme gribouillé par un gamin sadique, ses traits se perdaient dans d'immondes mélanges. Tout le haut de son visage criait à ses lèvres parfaites que le temps du contrôle était fini. Il avait porté ses mains diaphanes pour tenter d'ôter ce qui semblait n'être qu'une vilaine blague en latex. Mais lorsque sa chair resta sous ses ongles et qu'un hurlement de douleur accompagna le sang qui coulait de son front jusqu'à ses yeux, il comprit définitivement. Brûlé. Brûlé sur la moitié haute de visage. Ses cheveux coulaient autour de lui comme un voile qui se foutait librement de sa gueule. Un écrin d'or pour un diamant en décomposition.

Les heures, puis les journées passèrent. Tétanisé, sans manger, il restait immobile. Il ne croyait pas que la vie continuait quand les lignes ne dansaient plus sur l'oscilloscope. Le vide n'étant pas une option envisageable, il fallut se relever. En revanche, pas question d'affronter le regard des autres. Céleste qui ne portait son nom que par une aléatoire ironie, puisque le divin ne semblait pas exister, découvrit cet endroit étrange. Personne n'avait de souvenirs, à croire que l'asile de fous dans lequel on l'avait placé les posait tous sur la même ligne, lui qui avait toujours touché les étoiles en écrasant le visage des autres dût revoir ses gammes. Il se cloîtra dans le silence que lui imposait un masque étrange. Sur la moitié supérieure du visage, un loup blanc cachait l'horrible vérité. Chanceux sans vraiment l'être, il ne parlait que peu et jamais pour ne rien dire. Rarement pour les autres, souvent pour lui. Il se noyait car il ne voulait pas être vu, malgré le paradoxe de son accoutrement de carnaval.
Pas non plus méchant, il se contentait de répondre avec une chrétienne politesse lorsqu'on l'abordait. Travailler, c'était encore quelque chose qu'on avait pas pu lui ôter. Alors il s'y plongeait, apprenait, avide de découvrir des horizons qu'il n'oserait jamais aller découvrir par lui même. Entre une maison décorée de façon spartiate, une école où les dîners étaient soigneusement évités, il rôdait comme une ombre dans les couloirs, silhouette filiforme aux courbes indéfinies. Une taille creusée, des épaules volontaires et des jambes kilométriques laissaient planer le doute sur son identité sexuelle, que le masque n'aidait pas à découvrir.

Puis il y avait eu cet endroit étrange. C'était la nuit, c'était peut être un rêve. Il se souvenait d'un autre miroir. Un miroir qui lui tendait les bras, liquide? Peut être. Il ne se souvenait pas bien, mais les deux mains accrochées sur les bords, il put contempler sa perfection perdue. Elle était bien là, si réelle. Son visage lui souriait tendrement comme pour lui rappeler qu'il avait peut être autre, avant. Il regretta de n'avoir pas eu l'humilité qu'il avait acquis si brutalement. Il se surprit même à penser qu'il fallait tout perdre pour découvrir la valeur de ce qu'il avait été. Un diamant toxique mué en une personne bien plus réfléchie. Les regrets hantaient ses rêves, il évoluait dans un appartement en noir et blanc, le parfum de la mélancholie rappelait l'odeur des lys et du jasmin. Il retournait dans les draps dont il se souvenait. Des draps qu'il faisait glisser sur sa peau retrouvée parfaite, douce. Mais il restait seul car même dans cet univers étrange, rien ne semblait pouvoir transpercer l'armure qu'il avait construire. Une armure en or sur un corps en miroir déformé.

La princesse eut par ce moyen toutes les perfections inimaginables...

Céleste est calme. Toujours au fond des salles de classes, il ne sèche que le cours de sport. Assidu, il travaille dur et semble être assez doué pour les études scolaires. Il ne va jamais vers les autres mais ne les rejette pas pour autant. Toujours poli, il refusera cependant les propositions pour sortir ou même travailler en groupe. Fuyant, il s'éclipse lorsqu'il y a foule et préfèrera passer par les endroits les moins fréquentés afin de ne pas être vu. Il n'y a qu'un endroit où on peut encore le voir exprimer quelque chose de concret: la salle de danse. Puisqu'il ne permet pas à son visage de parler pour lui, ni à sa voix de le lier aux autres, son corps raconte quant à lui toutes les histoires les plus folles, les plus extravagantes. Il vole, se plie, se tord et se tend pour lui. Il ne danse cependant dans la salle que lorsqu'elle est vide, en dehors des heures de cours. Autodidacte, il peut passer des heures et des heures, simplement nourri par sa volonté de fer.
En bref, tout le monde saurait situé Céleste sans le nommer, simplement à cause de son masque qui lui ôte tout espoir de discrétion. Peu lui parlent, encore moins savent des détails à propos de lui. Il reste éloigné de tout, simplement concentré sur son apprentissage et sa danse, qu'il ne partage encore avec personne. Il a d'ailleurs demandé à ne pas être à l'internat pour éviter le regard des autres, il possède donc une maison qu'il entretient bien, jonglant entre les deux endroits..

On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

Céleste ne supporte pas l'acidité. Il la trouve partout, et donc ne mange presque rien et presque jamais. Principalement adepte des compléments alimentaires, sa vie dépens de ses petites pilules pleines de vitamines et de fer, ainsi que des quelques aliments qu'il s'autorise à manger. Pour ne rien arranger, son visage brûlé l'a renfermé sur lui même. Il ne parle à presque personne.
Dans le reflet, il est tel qu'il était, avant. Un visage d'ange, une longue chevelure blonde, il reste cependant enfermé dans un monde en noir et blanc qu'il n'arrive toujours pas à quitter. Comme un oiseau en cage, il reste avec lui même, incapable d'affronter les autres. Il s'y sent cependant plus libre et de plus en plus prêt à avancer. Entouré de choses précieuses mais fades, il peut aussi évoquer un fantôme, ce qu'il n'est aujourd'hui plus justement. Plus il se sent mal, plus son univers se ternit, lorsque tout devient trop noir et trop étroit, sa vision se change, son environnement se liquéfie presque, tout comme ses traits. Sa peau semble fondre et glisser sur ses os, comme emportée par un courant invisible. En général il se réveille en sueurs durant cette phase, la douleur étant trop forte pour un simple rêve.

Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Très grand, il semble tout comme son prénom vouloir toucher les étoiles. Toujours un peu recroquevillé sur sa table, il porte un masque blanc sur la moitié supérieure du visage ( http://www.marlysa.com/Amis_MArlysa/amismarlysa.jpg un peu comme ça les mecs : D ). Ses lèvres sont remplies, pulpeuses comme celles des femmes. Leur couleur est cependant plus claire. Ses yeux sont bleus, très clairs, presque grisâtres. Malheureusement pour lui, ils attirent l'attention. Le reste de son corps est filiforme mais sa taille est très marquée, pour un garçon. Ses jambes sont extrêmement longues, et très fines. Ses cuisses ont l'air de se faire la gueule tant elles sont éloignées l'une de l'autre. Heureusement pour lui, sa minceur fait partie de sa beauté vaporeuse. Toujours vêtu de noir, il se cache et ne laisse fuir que ses cheveux qui explosent de boucles dorées, comme le vestige d'une esthétique effacée.div>
Il/Elle était entouré(e) d'innombrables amis.

TEXTE
TEXTE
TEXTE
Minimum de 2 relations.

De l'autre côté du miroir...

▬ Prénom/Pseudo :
▬ Âge :
▬ Où as-tu connu Je de l'âme ?
▬ Comment le trouves-tu ?
▬ Expérience en RP :
▬ Présence :


Dernière édition par Céleste le Dim 18 Nov - 20:42, édité 10 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I wish I've been a Teen Teen Idle. (Underco) Dim 18 Nov - 17:49

Si je viens pas te dire coucou en prems, j'aurais l'impression de m'être fourvoyé XD. Bonne fiche <333
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I wish I've been a Teen Teen Idle. (Underco) Dim 18 Nov - 17:58

.

-J'aime. Café
J'veux lire la suite de ton histoire, alors hop! tu t'y remets!

Bienvenue à toi charmant Céleste, tu as même réussi à prendre le Lièvre dans tes filets...
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: I wish I've been a Teen Teen Idle. (Underco) Dim 18 Nov - 20:14

    Alors hum, je quitte le monde foisonnant de la CB pour faire mon petit commentaire ^^
    Déjà, un premier beug : c'est normalement pas possible d'avoir une maison et d'être élève, j'aime beaucoup comment tu décris sa vie a l'école, mais a moins que ça t'embette vraiiiiment beaucoup, il faudrait que tu choisisse entre les deux ^^
    Jolie musique !
    "Ses jambes auraient pu lui ouvrir toutes les portes si ces dernières ne l'étaient déjà pas. " joliiiii xD
    Alors hum j'ai beuggé sur ton apparence dans le rêve, enfin elle marche bien, mais quand Celes est touché par des sentiments "négatifs" son apparence redevient "brulée" du coup ? Normalement l'apparence change en fonction des émotions donc joyeux/neutre = beau mais quand il n'est pas bien ... ? ça pourrait être intéressant qu'ile voye son corps devenir de plus en plus marqué par des brulures par exemple ?
    Bon, pour l'entrave je dois avouer que ça m'embette un peu vu qu'on a déjà un Pyrophobe en sursit, mais on a aps de nouvelles depusi vraiment longtemps, et tu peux pas vraiment changer tout ton perso donc on va dire Ok ^^Mais fait gaffe, on a un pyromane a Espérance !


    Bref, tu trouves ça court ? je trouve ça hyyyyyyper bien ! La longueur ne pose pas du tout problème, j'adoooooooooore ton perso, je le trouve hyper chouette, et encore bienvenue ^^ quand tu auras répondu, je te validerais ^
    Midas tu va avoir des points quand il sera validé ^^
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I wish I've been a Teen Teen Idle. (Underco) Dim 18 Nov - 20:30

Alors hum, je quitte le monde foisonnant de la CB pour faire mon petit commentaire ^^
Déjà, un premier beug : c'est normalement pas possible d'avoir une maison et d'être élève, j'aime beaucoup comment tu décris sa vie a l'école, mais a moins que ça t'embette vraiiiiment beaucoup, il faudrait que tu choisisse entre les deux ^^

=> du coup on a vu avec Birdy ( Nam nam , ou Skinny love : D )


Jolie musique !
=> Merci : D

"Ses jambes auraient pu lui ouvrir toutes les portes si ces dernières ne l'étaient déjà pas. " joliiiii xD
=> XD merciiiii J'avais peur d'être un peu vulgaire

Alors hum j'ai beuggé sur ton apparence dans le rêve, enfin elle marche bien, mais quand Celes est touché par des sentiments "négatifs" son apparence redevient "brulée" du coup ? Normalement l'apparence change en fonction des émotions donc joyeux/neutre = beau mais quand il n'est pas bien ... ? ça pourrait être intéressant qu'ile voye son corps devenir de plus en plus marqué par des brulures par exemple ?
=> Du coup j'ai édité , il " fond" Quand les choses deviennent négatives

Bon, pour l'entrave je dois avouer que ça m'embette un peu vu qu'on a déjà un Pyrophobe en sursit, mais on a aps de nouvelles depusi vraiment longtemps, et tu peux pas vraiment changer tout ton perso donc on va dire Ok ^^Mais fait gaffe, on a un pyromane a Espérance !
=> changé aussi <3


Bref, tu trouves ça court ? je trouve ça hyyyyyyper bien ! La longueur ne pose pas du tout problème, j'adoooooooooore ton perso, je le trouve hyper chouette, et encore bienvenue ^^ quand tu auras répondu, je te validerais ^
Midas tu va avoir des points quand il sera validé ^^
=> Merci encore <3
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I wish I've been a Teen Teen Idle. (Underco) Aujourd'hui à 9:55


I wish I've been a Teen Teen Idle. (Underco)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ANDERSON — Le préservatif est la pantoufle de verre de notre génération. underco'.
» Kayleigh Riley Evans » Underco.
» Amanda Jefferson - Le bonheur est un voyage et non une destination | underco' (délai 07/08)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-