Partagez|

Faustin

InvitéInvité
MessageSujet: Faustin Mar 4 Déc - 1:09

Présentation de
Faustin
„Pour le fort rien n'est plus dangereux que la pitié.“


Tohsaka Tokiomi feat Fate Stay Night
~~
» Prénom :Faustin
» Sexe :Masculin
» Nationalité :Français
» Âge :19 ans
» Lieu d'habitation :Maison simple, dont l’intérieur est tapissé d'un rouge pourpré royal et où on trouve au moins de quoi écrire dans chaque pièces.
» Poste : Conteur
» Religion : Athée
» Qualités : Calme et silencieux
» Défauts : Méprisant et solitaire
» Activités/Hobbies : Poésie, réflexion, littérature et mathématique
» Particularités : Migraineux, obsédé par l'idée de savoir ce qu'est le temps.


Il était une fois...

Un visage d'homme a l'air severe et menacant impregne mon esprit et reste omnipresent. J'ai l'impression qu'il me poursuit comme une reminiscence de ce que je devrais etre. Un residu de moi perimé et corrompu, faux et imparfait. Je tuerai cette partie de moi a l'acide si le Rêve m'en donne l'occasion.


Ils vécurent heureux et...


Tic

Le temps

Tac

Le temps est un ennemie

Tic

Le temps est un ennemie eternel et implacable

Tac

Le temps est un ennemie eternel et implacable a celui qui ne sait lui etre maitre.

Tic Tac Tic Tac Tic Tac Tic Tac

Il n’y a aucune choses qui ne soit plus parfaitement désagréable que de se reveiller avec l’impression de ne pas etre au bon endroit. D’etre hors de là, hors d’ici, hors du temps, hors du rien, scandant de vain froncement de sourcils des appels de détresse. Où et quand. Ici et là. Rien d’autre. Le vide. Un visage. Aucun nom. Moi et le reste, le silence et la nuit, au loin un village dont je sens les vapeurs chaudes de cheminée. Et moi contre un arbre, qui regarde ce village, dans la brume de mon incompréhension.


Extrait de « Histoire et Silence » de F.

D’un point de vu purement objectif, Esperance (c’est le nom de ce village) est un point de non retour. Stupidité et inutilité y sont, a priori, bienvenus et je me surprend a ne pas garder le silence lorsqu’ils me pose certaines questions. Je me sens désarçonné, abattu en plein vol, les ailes en charpies, les yeux crevé et accablé d’un martyr insoutenable, celui de ne plus supporter un fardeau : mon passé. L’angoisse de la page blanche que l’on aurait rapporter a ma vie. Blanche, non. Au centre de l’enfer de neige de ce monde sans signification ni interet restait gravé un regard, encadré des trait buriné d’un homme, un regard que ne peut avoir qu’une signification : « Tu n’es rien. »

Extrait de « Lui » de F.

combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps, combien de temps. Deux Hiver.

Lu sur un papier a moitié brulé, dans la cheminée de F.

Le Rêve m’appel. J’ai besoin de lui. Il a besoin de moi. Les autres m’ont integré a une communauté où je ne veux pas m’identifier. Conteur, un metier parfait… A la fois proche et si loin du publique… Une assignation qui me convient tout a fait. J'y suis ce que je dois conter. Rien de plus, rien de moi. Un jeu de masque. Cela me laisse assez de temps pour reflechir… Etre seul… Laisser moi plutôt mourir que finir ici. Je veux partir. Je veux m’echapper. Laissez moi dormir. Laissez moi dormir… Seul de rares personnes me sont tout a fait sympathiques… Dont cette Kajila, agitée mais moins idiote que les autres et sans doute celle qui partage le plus d’intérêts avec moi en ce qui concerne l’expansion de l’intellect. Elle ne perd ni temps ni salive. Intéressante a connaitre.

Note lu dans le carnet de Faustin, entre deux listes de courses.




La princesse eût par ce moyen toutes les perfections inimaginables...



Ni pitié ni repis. Ni sonnet ni grandes phrases. Le discours n'est fait que pour ceux qui subissent et la faiblesse ne doit entraver ni l'ame ni le corps : la faiblesse ne doit pas etre. Certain dirons que j'ai le culte de la perfection : c'est faux. Je respecte celui qui est fort au même titre que je ne respecte pas celui qui ne s'exprimera qu'a travers l'autre. L'enfer debute par la soumission car l'Enfer n'est ni puissance ni peur, ni flamme, ni glace : l'Enfer n'est que l'expiation de votre vie simpliste et bornée. Je n'exprimerai ma vision que de par ma bouche car personne ne pourra mieux que moi vous dire ce que mon oeil a vu et il n'y aura aucune concession, aucun pardon, aucun retours en arriere possible. Il y a le temps, ceux qui le suive, et le reste : ce qui n'est pas important. Ce n'est pas le passé qui marque ma peau mais la brulure plus vive, plus jeune, du présent. Le passé n'est que la cendre tiede d'une vie flamboyante, violente et resplendissante : aucun regret ne sera accordé a cela si, dès lors, nous nous appliquons a alimenter a tout prix le brasero vermillons de la puissance. Je ne suis ni bon, ni mauvais, je suis moi, je suis strict, impitoyable et élitiste. Je suis calme et serieux, je suis froid comme la glace, et cela ne changera jamais. Ne nous meprenons pas. Je ne suis pas la violence incarné, je ne sauterai pas a la gorge de celui qui ne me conviendra pas : il le fera seul, dans un long suicide douloureux. Je l'eviterai tout aux long de sa vie miserable et je ferai avec lui la meme choses que je fais avec une personne laide ou difforme. Je ne regarderai jamais dans sa direction.




On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

Faustin incarne le besoin d'expansion : l'envie assouvie et qui ne prete pas attention au reste, l'expression de l'egoïsme narcissique, cruel et froid, que seul impressionne de rare élu. Puissant, violent, torrentiel, déchainé :dans le Reve, Faustin prend l'apparence d'un Lucifer archangélique et triomphant, plein d'orgueil et de haine. Au dela de bien vivre cette œillère philosophique, Faustin la cultive. Et si j'emploie le mot œillère c'est bien parce que Faustin ne vois aucun autre objectif a la connaissance qu'il accumule que son épanouissement personnel. Aucun acte, quel qu’il soit ne sera fait sans qu'il n'y voit un interet intellectuel quelconque et en cela, il se limite qu'a un emploie du temps stricte, s'infligeant des douleurs psychique intenses. C'est par l'expression de sa puissance qu'il voit son salut et en tant que tel, il transpercera de sa lance impie tout le hérétique a sa Foi (ou a son Soi, en quelque sorte) et imposera l'arme a la main sa véritable nature. En d'autre termes, tout ce qui ne lui est pas bon, dans sa propre definition du bon, n'est rien et ne sera jamais rien pour lui.


Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Ce ne serai pas un mensonge de dire que je suis beau. Je suis grand et fin, un éphèbe a la peau pale et aux traits raffiné, taillé a même un marbre blanc sans imperfection. Je suis d'un châtain élégant et cheveux encadre harmonieusement mon visage en tombant sur celui ci, petite cascade de douceur. Mes yeux sont deux éclats d'émeraude précieux enchâssés sous de long sourcils stricts et déterminés. A cet ensemble déjà on ne peux plus impressionnant de perfection s'ajoute une bouche aux lèvres minces d'un incarnadin légèrement plus foncé que le reste de ma peau. De manière générale, je peut difficilement me plaindre de mon physique.
Par ailleurs, il m'arrive de porter des lunette pour la lecture, lorsque je fatigue ou qu'il commence a faire un peu sombre. Je me vêt principalement de couleur sanguine ou de blanc éclatant, surplombant ces teinte de veste sombre, longue et fait d’étoffe légère.


De l'autre côté du miroir...

» Prénom/Pseudo : Etienne/Schisme
» Âge :17
» Où as-tu connu Je de l'âme ? C'est un empereur qui m'en a parler. Je sais, j'ai des connaissances haut placée
» Comment le trouves-tu ? Globalement intéressant
» Expérience en RP : Relative
» Présence : Aussi souvent que possible, c'est a dire au moins une fois par jour.
» Code réglement :
» Code contexte :


Dernière édition par Faustin le Ven 4 Jan - 15:40, édité 4 fois
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Faustin Mar 4 Déc - 17:05

Premiers problèmes dans ta fiche :

*Les jours. À Espérance, on ne sait pas quel jour on est, de plus le défilement des journées est plutôt étrange...
*On arrive pas à Espérance comme on arrive pas une route. On se réveille un jour dans le village ou ses alentours et c'est tout. On ne sait pas pourquoi on est là, ni pourquoi.
*Espérance n'est pas un univers très vieux et on ne se rend pas compte (même physiquement, le corps n'est pas vraiment influencé) du temps qui s'y déroule... L'âge de ton perso reste donc toujours le même. Tu ne peux pas être arrivé à 13 ans et maintenant en avoir 20. En gros, tu restes figé à ton âge d'arrivée.
*Tu ne parles pas des masses de ton intégration au sein de la communauté, ce qui est important ~

Caractère : idem, tu ne parles pas beaucoup de ton caractère dans la dite partie... On dirait plus que tu parles de ton entrave. [Même si les deux sont étroitement reliés, il vaudrait mieux bien expliciter le caractère, quitte à vite passer sur son entrave s'il y a des redites]

Entrave : il manque l'apparence dans le rêve.

En général : attention aux fautes et aux accents ! =p Tu as tendance à les bouffer, les pauvres.



[Edit de Résine : T'en fais pas Faust', Birdy fait beaucoup de fautes aussi, sinon je ne repasserais pas après lui pour les corriger =p *sors*]

_________________
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Faustin Mer 26 Déc - 9:44

hi faustin ( qu'on voit souvent sur la CB =p) j'aimerais savoir où tu en es pour ta fiche! =)

_________________
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Faustin Ven 4 Jan - 15:19

    Coucou, je viens faire mon petit commentaire ^^ Ta fiche a bien changé, mais j'y ai remarqué encore quelques flous, et après on pourra te valider /o/
    La description de l'arrivée à Espérance un peu chaotique, mais bon on va dire que ça va x)
    Tu pourrais étoffer un peu la description mentale, on y comprend bien l'état d'esprit de ton persos, mais ça manque un peu de traits de caractère
    Un égoiste narcissique méprisant qui est conteur, ça fait assez bizarre, comment est-il avec les enfants ? Est-ce qu'il se radoucit où est-ce qu'il met un masque d'hypocrisie ?
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Faustin Ven 4 Jan - 21:16

Bon comme je me fais harceler voila, tu es validé...
De toute façon les fiches on s'en fou, c'est juste pour faire chier le monde 8D.

Aller si tu es motivé, va répondre à l'event et fait à présent ce que tous les membres font!
Cours Forest!

_________________
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Faustin Ven 4 Jan - 21:43

Bienvenue, j'adore ton personnage au passage!
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Faustin Aujourd'hui à 7:43


Faustin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-