Partagez|

Shinny Happy People

InvitéInvité
MessageSujet: Shinny Happy People Ven 28 Déc - 17:03







    15h02. Julia éternua, remonta le col de sa veste, regarda sa montre. Elle avait sonné les cloches depuis 3 minutes et 14 secondes, ce qui lui laissé 57 minutes et 46 secondes de temps libre avant le prochain rendez vous avec ses amies en airain. Elle se demanda ce qu'elle allait bien pouvoir faire. Elle aurait pu rester dans le lieu de culte. Le froid qu'il faisait dehors n'était pas très engageant. Mais les odeurs d'encens lui faisaient tourner la tête. Après 15 secondes de réflexion, elle décida qu'elle ferait mieux de rentrer chez elle prendre une douche.

    15h09. Elle tourna les clefs dans la serrure de son appartement -situé au dessus d'une boutique à la fonction obscure -, monta les quelques marches qu'il y avait à monter, plia son manteau et le posa sur une chaise, se dirigea vers la salle de bain, se déshabilla une fois à l'intérieur, plia ses vêtements avant de les glisser soigneusement dans son panier à linge sale, se glissa dans sa douche, se savonna vigoureusement, s'essuya, se sécha les cheveux, se rhabilla, releva ses cheveux en un simple chignon et nettoya la douche.

    15h24. Encore 36 minutes avant de retourner au clocher. Malgré le froid, Julia remit son manteau. Marcher dans les rues autour de chez elle allait lui faire du bien. Elle descendit les marches et referma la porte avant de s'engager - un peu au hasard - dans une ruelle. Elle l'arpenta de long en large, tourna à droite, puis à gauche, puis de nouveau à gauche, continua tout droit avant de bifurquait à gauche pour la troisième fois. Finalement, au hasard de pérégrinations instinctives, elle arriva dans une ruelle qui embaumait. Pas comme le lieu de culte et son odeur capiteuse. Dans cette rue flottaient des effluves délicieusement sucrées et beurrées. Curieuse, Julia suivit l'odeur. Elle tomba sur une boulangerie. Elle aurait pu le deviner .. Son ventre se mit à gargouiller. Elle n'avait rien avaler depuis son café matinal. Après 7 secondes, elle poussa la porte de la boutique. L'intérieur sentait encore meilleur. Julia s'approcha des vitrines avant de remarquer qu'il n'y avait personne derrière la caisse. D'une petite voix hésitante, elle demanda: « Y'a quelqu'un ? » Pas de réponses. Elle haussa les épaules et se replongea dans la contemplation des éclairs, choux à la crème et chocolatines, se demandant lequel de tous il était le plus raisonnable de manger.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Ven 28 Déc - 17:37

L'après midi débuta enfin. Rei savait ce qui allait passer désormais : le temps et un ou deux clients retardataires. C'est surtout le matin que les gens passaient prendre leur baguette et une pâtisserie. L'après midi, il y avait juste des clients occasionnels et rien d'autre. Accoudé au comptoire, il lisait un livre en grignotant un croissant. Il en restait toujours deux ou trois en fin de journée et il se devait de proposer aux clients des produits frais. Donc, les pâtisseries de la veille finissaient dans son estomac, offert à un client qui en veut bien le lendemain ou bien à la poubelle et c'était le pire cas de figure envisageable. C'est pour ça qu'il les refourgue en général : il n'aime pas voir son labeur gâché.

La vie à Esperence n'est pas spécialement animée. En fait, c'était plutôt un village calme... mais pas un calme apaisant... plutôt un calme ennuyeux...


« Miou ! »

Rei sursauta. Qu'est ce que c'était que ce bruit ? Il regarda autour de lui... personne ? On aurait dit un couinement...

« Miou ! »

Cette fois-ci, il peut entendre d'où venait le bruit. Lentement, il contourna le comptoir et fit face à une mignonne petite boule de poils gris rayé à peine velue qui fixait visiblement les éclairs au chocolat d'un air intéressé... en guise de client de ce début d'après midi, Rei avait un chaton.

*Hé, petit bonhomme... les pâtisseries c'est pour les humains. Je doute que tu aies de quoi payer de toutes façons.*

Aurai-il dit s'il n'avait pas peur de parler. Aussi se dirigea-il vers l'animal pour le caresser. Et le petit ne s'enfuit pas, profitant plutôt de l'affection que lui prodiguait le boulanger. Elle était si petite et si douce, un vrai bonheur de le caresser.

« Aaaa.... aaaaat... atchoum ! »

A tes souhaits...

« Atchoum ! »

A tes amours...

« Atchah ! »

Et le reste. Rei continua ainsi d'éthernuer jusqu'à ce que, dérangé par le boucan que faisait l'homme plutot que le traiter en monarque félin qu'il était, le petit sauta sur une chaise de l'espace dégustation arrangé par Rei pour ceux qui voulaient consommer sur place avec une boisson.

* Bon... on dirait que je suis allergique au minou...*

Navré d'apprendre cette nouvelle, le jeune homme ouvrit la porte et pointa du doigt la sortie en espérant faire comprendre à son client qu'il n'était plus le bienvenue ici... réaction : le chaton bailla et se mit en boule pour s'accorder une sieste. Constatant que la méthode courtoise ne convenait pas à la situation, Rei se dirigea vers la peluche pour l'attraper.

« FSSSSHHHHHH ! »

Fit la bestiole, poils dressés, en filant droit derrière le comptoir. Rei n'eut d'autre choix que de le suivre pour le ramasser. La bête était aux aguets, mais Rei était plus rapide et le ramassa. S'en suivit alors un coup de griffe sur son poignet qui le fit lâcher l'animal. Rei se suça la plaie qui ne saignait guère, toujours accroupi derrière le comptoir, pendant que le chaton se faufila de l'autre côté.

« Y'a quelqu'un ? »

Une cliente était entrée pendant qu'il luttait contre la bestiole ? Il ne l'avait pas entendue ! Rei se leva soudainement, souriant à la demoiselle pendant qu'il cherchait des yeux l'animal... il était retourné sur le siège faire une sieste, baillant la gueule grande ouverte.

Petit démon, tu ne paie rien pour attendre... mais d'abord il fallait s'occuper de la cliente.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Ven 28 Déc - 22:50

Spoiler:
 

    Julia attendait toujours quand un jeune homme un peu plus âgé qu'elle apparut derrière le comptoir, comme par magie. Elle sursauta brusquement avant de l'observer un peu mieux. Apparemment, il semblait être le responsable de la boutique. « Vous m'avez fait peur ! » Reprenant rapidement ses esprits, elle continua. « Alors... je vais prendre un éclair au chocolat, une tartelette à la framboise, une baguette et... il vous reste des croissants ? Au pire, je me contenterai d'une chocolatine. » Elle attendait sa réponse, son regard rivé sur le jeune homme qui lui souriait distraitement. Visiblement, il était préoccupé par autre chose car il semblait chercher quelque chose des yeux, quelque chose situé derrière elle. Julia, en se retournant, aperçut un chaton gris à rayures qui était entrain de piquer une petite sieste sur une chaise, d'une manière vraiment adorable. Julia esquissa un demi-sourire avant de se retourner vers le propriétaire des lieux. « C'est votre chat ? Il est vraiment mignon ! Je peux le caresser ? »

    Sans attendre la réponse - qui, décidément, prenait leur temps pour arriver -, elle s'avança vers l'animal, main tendue, avant de se baisser pour le câliner. La petite boule de poils ronronna et frotta sa tête contre le dos de sa main, visiblement ravie de l'attention qu'on lui portait. Tout en le grattant derrière les oreilles, elle tourna sa tête vers son maître. « Vous l'avez depuis longtemps ? Il -ou elle d'ailleurs - est vraiment très sociable , c'est rare. Généralement, ça mord les étrangers ce genre de bestiole.. » La présence du félin la rendait joviale et bavarde. Julia aimait les animaux qu'elle trouvait apaisants. Ils étaient tellement prévisibles .. Parfois, elle aurait voulu être un animal, guidé par ses pulsions et instincts. Sa vie aurait été tellement plus reposante..

    Gardant tout de même en tête son objectif premier, elle se redressa de tout son long et lança un regard aimable au jeune homme qui mettait tant de temps à répondre à ses questions. « Vous êtes toujours ouvert au moins ? Je ne suis pas en train de vous interrompre au milieu de quelque chose ? » Disant cela, Julia remarqua qu'elle n'avait pas arrêter de le vouvoyer depuis qu'elle avait commencer à lui parler alors qu'il ne devait pas qu'un ou deux ans de plus qu'elle. C'était sans doute à cause de l'aura un peu spéciale qu'il semblait dégager à ses yeux.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Sam 29 Déc - 11:09

« Vous m'avez fait peur ! »

Visiblement, son apparition surprise a quelque peu surprise la cliente. Elle a du penser qu'elle était seule dans la boutique.

« Alors... je vais prendre un éclair au chocolat, une tartelette à la framboise, une baguette et... il vous reste des croissants ? Au pire, je me contenterai d'une chocolatine. »

Souriant, il rassembla la commande de la cliente et fit un rapide calcul de ce qu'elle lui devait.

« C'est votre chat ? Il est vraiment mignon ! Je peux le caresser ? »

Avant même qu'il n'aie pu attraper le crayon et le calepin pour lui répondre, elle était parti à l'assaut de la boule de poils démoniaque, ravi de l'attention que lui portait la cliente à en juger le soudain ronronnement qu'il emmetait.

« Vous l'avez depuis longtemps ? Il -ou elle d'ailleurs - est vraiment très sociable , c'est rare. Généralement, ça mord les étrangers ce genre de bestiole.. »

L'apparition soudaine d'un félin la rendait visiblement bavarde... A moins qu'elle ne soit toujours comme ça de nature ?

« Vous êtes toujours ouvert au moins ? Je ne suis pas en train de vous interrompre au milieu de quelque chose ? »

Rajoutant un dernier mot sur la feuille, il se dirigea vers elle avec un sac en papier contenant sa commande et une feuille où se trouvait toutes les réponses à ses questions :

Ce chat n'est pas à moi. Il est entré je ne sais comment dans la boulangerie un peu avant vous et, comme j'y suis allergique et que ce n'est pas vraiment propre d'en avoir un dans une boulangerie au risque de trouver des poils sur les pâtisseries, j'ai tenté de l'en chasser puis vous êtes arrivé. Je suis ouvert de 5h à 17 heures du mardi au dimanche. Je suis désolé, je ne peux répondre que par écrit ou par geste.

Et juste en dessous du message était indiqué la somme qu'elle lui devait.

Rei s'installa sur une chaise tandis que l'animal du diable lui lançait un regard du genre « fais comme elle : caresse moi, adule moi, nourris moi. Larbin... »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Sam 29 Déc - 18:06

    Absorbée par l'animal qui se tortillait entre ses doigts, Julia ne remarqua pas que le boulanger se déplaçait pour lui tendre un morceau de papier. Elle mit un certain temps à s'en rendre compte mais elle finit par l'attraper, intriguée.

    « Ce chat n'est pas à moi. Il est entré je ne sais comment dans la boulangerie un peu avant vous et, comme j'y suis allergique et que ce n'est pas vraiment propre d'en avoir un dans une boulangerie au risque de trouver des poils sur les pâtisseries, j'ai tenté de l'en chasser puis vous êtes arrivé. Je suis ouvert de 5h à 17 heures du mardi au dimanche. Je suis désolé, je ne peux répondre que par écrit ou par geste. »

    Un peu confuse d'avoir autant parler pour rien, elle relut une nouvelle fois le petit mot. Donc, il était allergique aux chats, toujours ouvert, il la vouvoyait aussi et... il ne pouvait pas lui parler de vive voix . Elle le regarda, étonnée. Peut-être était-il muet ? C'était son Entrave ? Après tout, elle avait croisé plus étrange comme mal ... ( le sien par exemple, était suffisamment particulier pour que certains s'en étonne quand elle leur expliquer de quoi elle souffrait. ) A la troisième relecture, elle remarqua le prix inscrit à la fin. Elle se rappela, un peu confuse, qu'elle n'avait pas tout son temps et que vraisemblablement, lui non plus. « Désolée, je vous fais attendre depuis tout à l'heure ! » Maintenant qu'elle savait qu'il ne lui répondrait pas, parler lui semblait inutile.

    Elle récupéra le sac en papier des mains de son interlocuteur, le posa avec le mot sur la petite table avant de fouiller ses poches pour réunir la somme nécessaire. Lui s'installa sur une des chaises en attendant. Julia compta cinq fois sa monnaie ( les chiffres impairs la réconfortaient.) avant de la lui tendre. Cependant, elle suspendit son geste, une idée venant de lui traverser l'esprit. « Hum... Si vous voulez, je peux m'occuper du chat .. Si vous êtes allergique, ça ne va pas être très pratique pour vous pour le faire sortir d'ici. Et euh .. » Vraiment, elle se demandait pourquoi elle s'escrimait autant à s'adresser à quelqu'un qui n'allait rien dire en retour. « Je m'appelle Julia au fait. » Pourquoi est-ce qu'elle avait dit ça ? Peut-être parce que c'était la chose la plus logique à faire ? On ne propose pas de rendre service à un parfait étranger. Pas dans le monde parfait de Julia. De toute façon, dans le monde parfait de Julia, tout le monde se connait.


Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Sam 29 Déc - 18:39

La cliente était totalement sous le charme du petit animal, au point qu'elle mit un moment avant de se rendre compte que Rei lui tendait commande et papier. Mais elle finit par s'en rendre compte et lut le message... une fois, deux fois et trois fois avant de finalement lui répondre.

« Désolée, je vous fais attendre depuis tout à l'heure ! »

Puis elle attrapa sa marchandise et fouilla sa poche pour en tirer de l'argent qu'elle compta. Une fois, deux fois, trois fois, quatre fois et même une cinquième fois, soyons fous. Finalement, elle tendit la main vers lui, Rei passa sa main en dessous de la sienne pour cueillir les pièce, mais elle n'ouvrit pas la main, visiblement en pleine réflexion.

« Hum... Si vous voulez, je peux m'occuper du chat .. Si vous êtes allergique, ça ne va pas être très pratique pour vous pour le faire sortir d'ici. Et euh .. »

Elle voulait le chat ? Elle pouvait l'avoir si elle voulait. Ce n'était pas lui qui allait l'en empêcher... et à bien y regarder, l'animal n'avait pas de collier donc pas de maître.

« Je m'appelle Julia au fait. »

Pourquoi lui donnait-elle son nom ? Peut être avait-elle l'intention de revenir un jour. C'était possible : c'était une boulangerie, après tout, elle pouvait revenir quand elle voulait pour prendre du pain ou des pâtisseries ou bien juste pour parler, si elle avait la patience d'attendre qu'il réécrive un message à chacune de ses répliques.

Rei attrapa donc la feuille et écrivit dans la partie encore blanche :


« Vous pouvez avoir le chat, si vous voulez. Prenez-en soin. Et ce n'est pas grave pour l'attente : peu de gens passent dans l'après midi, de toutes façons, j'ai pas mal de temps libre. Moi, je m'appelle Rei. »

Et il rendit la feuille en souriant à la demoiselle.

Le chaton, visiblement frustré que sa nouvelle maîtresse l'aie oublié, grimpa sur la table et s'installa devant elle dans un miaulement de mécontentement. La soudaine proximité de la créature provoqua un éternuement chez Rei, l'incitant à se redresser pour gardez son nez loin de ses poils. Étrangement, il avait l'impression que l'animal l'avait fait exprès.

Sac à puces du diable...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Sam 29 Déc - 21:17

    Les pièces toujours dans sa main, Julia regarda le jeune homme reprendre son papier pour lui écrire une réponse à sa proposition surprenante. Elle se demandait toujours pourquoi elle lui avait soumit cette idée. C'était un peu bizarre, dans la mesure où elle venait de le rencontrer. Oui mais voilà, dans un monde de perfection, on est gentil avec tout le monde, même avec les gens dont on ignorait l'existence quelques minutes plus tôt.

    « Vous pouvez avoir le chat, si vous voulez. Prenez-en soin. Et ce n'est pas grave pour l'attente : peu de gens passent dans l'après midi, de toutes façons, j'ai pas mal de temps libre. Moi, je m'appelle Rei. »

    Et voilà que maintenant, elle se retrouvait avec un animal de compagnie ! Elle jeta un regard au félin qui s'amusait à mordiller la chaise. Il avait bien réussi son coup celui là ! Elle se sentit un peu mieux à l'idée qu'elle ne l'avait pas trop déranger. « Enchanté Rei. ». Julia lui rendit son sourire et lui donna enfin ce qu'elle lui devait. Une bonne chose de faite. Pendant ce temps, son nouveau compagnon, frustré par le fait qu'on ne lui accordait plus aucune attention se rapprocha de Rei qui éternua immédiatement. Julia le rattrapa comme elle put pour l'éloigner du boulanger. Elle le tenait à bout de bras pour le placer à la hauteur de ses yeux. « Calme toi tout de suite, sinon je te donne un nom très laid. » Elle savait que c'était impossible. Jamais, au grand jamais elle ne pourrait donner un nom qu'elle trouvait laid à un animal qui allait vivre sous son toit. Si elle faisait ça, elle se donnait des crises d'angoisses toute seule. Et jusqu'à preuve du contraire, elle n'était pas particulièrement masochiste. Elle reposa l'animal par terre, veillant qu'il ne s'approche pas trop du propriétaire des lieux, le dissuadant de toute façon de s'en approcher avec un air méchant très convaincant.

    Julia récupéra son sac. Elle hésita à y glisser le bout de papier sur lequel Rei avait écrit. Elle l'attrapa et le regarda un instant. En vérité, elle avait une dernière question à lui poser. « Pourquoi vous ne parlez pas ? » Celle là atteignait des sommets en matière d'indiscrétion et de curiosité mal placée. Elle eut même l'incorrection de lui tendre le papier, comme si elle quémandait la réponse.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Sam 29 Déc - 21:47

Apparemment, elle avait adopté le chat et le chat l'avait adopté alors autant qu'ils restent ensemble, ça ne sera pas Rei qui se plaindra de voir la boule de poils allergène quitter les lieux, bien au contraire.

« Enchanté Rei. »

Dit-elle en lui donnant enfin l'argent dont il se saisit avant de glisser les pièces dans sa poche. Elle eut également le réflexe d'éloigner le petit démon quand il s'était approché de Rei.

« Calme toi tout de suite, sinon je te donne un nom très laid. »

Etrangement, Rei avait l'impression que le chat s'en moquait. Tant qu'il était nourri et cajolé, ça devait pas vraiment lui importer. Puis Julia reposa l'animal au sol, ce qui inquiéta un peu Rei à l'idée que la bestiole puisse revenir vers lui pour le torturer. Suite à cela, elle s'apprêtait à glisser le papier dans son sac, comme si ça avait une certaine importance à ses yeux... ça en avait une ? Mais finalement, elle le lui rendit en posant une autre question.

« Pourquoi vous ne parlez pas ? »

Tétanisé, Rei regarda le papier qu'elle lui tendait. Elle voulait vraiment savoir ? C'était quelque chose d'assez indiscret qui le hantait pas mal. En parler lui faisait énormément peur...

* mais tu n'en parle pas... tu l'écris, c'est pas du tout la même chose... *

Hésitant, il plaqua la feuille contre la table puis y colla la mine du stylo qui resta immobile un long moment d'hésitation avant de finalement danser sur la piste.

« C'est à cause du seul souvenir que j'aie de ma vie avant d'arriver à Espérance. Un souvenir très traumatisant. J'étais un enfant à l'époque. Par une sombre nuit d'orage, je me dirigeais dans la chambre de mes parents, mais ils n'y étaient pas. Il y avait des bruits très étranges dans la maison et des taches rouges par terre, qui partaient de la chambre et allaient jusqu'à la salle de bains. J'avais peur. Je m'y suis rendu, j'y ai vu du sang partout sur les murs et qui débordaient de la mémoire. J'ai hurlé de peur. Il y avait également une silhouette imposante et une voix qui résonnait dans ma tête comme une menace. Elle disait « si tu parles, tu es mort ». A cause de ça, j'ai peur de parler. J'ai l'impression que si je dis ne serais-ce qu'un mot comme « je », la silhouette arrivera et me tuera sur le champ. »

Il tendit le papier à la femme, sa main tremblait comme une feuille, la peur lui serrait cœur et gorge. Il redoutait le moment où elle se saisirait du papier, où elle apprendrait la vérité. Les mots résonnaient dans sa tête, comme pour le prévenir du danger qui le guettait... un danger imminent.

« si tu parles, tu es mort ! »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Dim 30 Déc - 22:49

    Julia le regarda écrire, lentement et plein d'hésitation. Elle aurait aimé retourné en arrière et ne pas poser sa question. Il semblait souffrir en donnant sa réponse. Elle s'en voulait. Dans un monde de perfection, on ne fait pas souffrir autrui pour satisfaire sa curiosité. Julia tremblait elle aussi. Elle avait fait le mauvais choix en laissant les mots traverser la barrière de ses lèvres. Rei reposa le stylo sur la table. Elle n'osait pas attraper la feuille qu'il lui tendait d'une main tremblante. Elle avait honte. Finalement, elle la prit entre ses doigts après avoir reposé le sac en papier sur la table et lut le message inscrit dessus avec répugnance.

    « C'est à cause du seul souvenir que j'aie de ma vie avant d'arriver à Espérance. Un souvenir très traumatisant. J'étais un enfant à l'époque. Par une sombre nuit d'orage, je me dirigeais dans la chambre de mes parents, mais ils n'y étaient pas. Il y avait des bruits très étranges dans la maison et des taches rouges par terre, qui partaient de la chambre et allaient jusqu'à la salle de bains. J'avais peur. Je m'y suis rendu, j'y ai vu du sang partout sur les murs et qui débordaient de la mémoire. J'ai hurlé de peur. Il y avait également une silhouette imposante et une voix qui résonnait dans ma tête comme une menace. Elle disait « si tu parles, tu es mort ». A cause de ça, j'ai peur de parler. J'ai l'impression que si je dis ne serais-ce qu'un mot comme « je », la silhouette arrivera et me tuera sur le champ. »

    C'était terrible. Terrible. Julia ne savait pas comment réagir. Elle osait à peine relever les yeux vers lui à présent qu'elle connaissait son secret. Comment peut-on regarder un homme qui vit dans une peur si profonde qu'elle l'empêche de parler ? Elle aurait aimé pouvoir dire quelque chose, essayer de le réconforter, de lui dire qu'il ne devait pas avoir peur. Mais cela aurait été tellement ridicule, surtout venant d'elle. Parler de force mentale quand on éclate en sanglots quand on n'aligne pas suffisamment bien ses crayons, c'est être hypocrite. Finalement, elle leva la tête et le regarda dans les yeux. Elle se sentit rougir, de honte ou d'embarras, elle l'ignorait. « Je...je suis désolée » Désolée pour quoi ? Pour l'avoir poussé à se livrer à une étrangère ? Pour son souvenir qui le hantait ? Pour tout le reste ? Maintenant, Julia n'avait plus qu'une envie: fuir. « Je..hum.. » Elle ne pouvait plus lui adresser la parole, c'était impossible. Elle devait quitter les lieux, et vite. Elle se baissa, attrapa l'animal allergène dans ses bras et après un dernier regard désolé lancé vers Rei, elle se précipita dehors dans une fuite désordonnée, se promettant de ne plus jamais revenir.

    Ce soir là, quand son chat vint se frotter à ses jambes pour réclamer à manger, Julia se rendit compte qu'elle avait oubliée ses achats de l'après midi sur la petite table. Elle rougit une nouvelle fois aux souvenirs de cet oubli et des raisons qui l'avaient motivés. Le chat miaula. Elle se leva pour s'occuper de lui. "Lui", elle l'avait appelé Silence.


Spoiler:
 
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Jeu 3 Jan - 12:49

Le témoignage de son passé glissait entre ses doigts alors que Julia s'en saisit d'une main tremblante. Visiblement, elle prenait conscience de l'ampleur de ce qu'elle venait de lui demander. Un blanc, le temps qu'elle lise... Puis ses yeux se relevèrent vers son visage. Des yeux qui trahissaient toutes ses pensées et son état d'esprit. La culpabilité brillait de mille feux dans ses iris.

« Je...je suis désolée »

Il la croyait, il ne lui en voulait pas. Elle ne pouvait pas savoir et lui... ben de toutes façons, ça lui faisait du bien de dialoguer un tant soit peu. Personne ne prenait la peine de lui parler en général, sauf pour dire « bonjour, un croissant s'il vous plait », « merci » et « au revoir ». Certes, il aurait préféré éviter d'avoir parler de son passé mais...

« Je..hum.. »

Visiblement, elle essayait de dire quelque chose mais elle n'y arrivait pas. Rei allait rédiger un message pour la réconforter mais avant que la mine ne glisse sur la feuille, elle attrapa le chat et s'en alla...

Dépité, il regarda la porte se refermer petit à petit jusqu'à ce qu'elle se ferme puis posa ses yeux sur le sac en papier. Elle a oublié ses achats. Ils fallait qu'il les lui redonne...


« Je reviens », Voilà ce que les gens pouvaient lire sur la petite feuille épinglée sur la porte fermée de la boulangerie. Rei était dehors, sac de pâtisseries en main et carnet avec crayon dans sa poche. Il avait déjà pré-écrit une question sur la première feuille demandant à ceux qui la liraient s'ils avaient vu une femme correspondant à la description qui était indiqué sur le papier.

Mais les résultats n'étaient pas vraiment au rendez-vous... personne pour la renseigner. Peut être qu'il ne la retrouvera jamais.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shinny Happy People Aujourd'hui à 7:37


Shinny Happy People

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Happy tree friends
» Happy birthday!!!
» Happy birthday Dany
» People - Blog Wargame News
» Daphné est arrivée !!! ( Ellowyne WO2 / Get happy outfit )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-