Partagez|

Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ?

Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Ven 28 Déc - 18:12

Fatigué... voilà ce qu'il était. Le pauvre Rei a mal dormi, cette nuit. Encore et toujours le même cauchemar. Sauf que cette fois, c'était encore pire, plus réaliste. Il était redevenu petit garçon, mais sa bouche a disparu et des cris résonnaient sans cesse contre les parois de la salle de bains. Et une silhouette ténébreuse s'est formée et s'est jeté sur lui. Son réveil a été brutal et il n'a pas osé se rendormir... et voilà le résultat.

Malgré son air fatigué, il tâchait de se montrer accueillant et souriant envers le clients du matin. Le jour pointait à peine et un quart de sa marchandise était déjà partie. Rei allait peut être fermer la boutique cet après midi pour se reposer un peu. Il était vraiment fatigué et avait besoin de repos.

Espérance était pourtant une bourgade calme. En s'installant ici, il aurait pensé qu'au fil des jours, il parviendrait à oublier ce seul souvenir qu'il avait de son passé... mais non, il restait, subsistait, s'amplifiait même. Pourquoi ? Quel mystère cache donc ce village ? Il se passait des choses si étranges...

Profitant de l'absence d'un client du matin, Rei subtilisa un éclair au café en espérant que ça le reboosterait un peu. Il avait bien le droit : c'était lui qui les fabriquait après tout, et c'est lui qui payait les ingrédients...

Oui, cette boulangerie, c'était lui et lui seul qui la faisait tourner. Il a du surendetter pour les locaux et les meubles, mais ça tournait bien. Jamais il n'était en retard sur l'échéance de ses mensualités et il gagnait bien sa vie quoique son travail l'épuisait. Mais qu'importe, dans le fond ? Le soucis avec les villages calme, c'est qu'on s'ennuie bien vite. Son argent ne lui servira à rien d'autre qu'à vivre, hélas : pas de besoin secondaire qui pourrait lui donner une raison de dépenser un peu... cette facette de la vie était négligée à Espérance...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Ven 28 Déc - 23:09

« ...Derrière les vapeurs enivrantes de jasmin, se contaient des fables d'un autre temps, où sable fin se mêlait délicieusement aux viennoiseries sucrées. On parlait alors de Baba au rhum, tout en riant des histoires de ce cher Ali... Au centre de cette assemblée, dévorant mots et nourritures, on pouvait voir des gamins attraper de leurs doigts déjà collant, de nouvelles douceurs. Il y en avait de toutes les couleurs... Et de toutes les origines. Vraiment. »
Dès lors, le regard de Vishva s'appuya sur chacune des pâtisseries que proposait le boulanger. Il les cita une à une et termina sur l'éclair. Un silence suivit son monologue, avant qu'il ne daigne reprendre du timbre lent des déserts :
« L'éclair était l'élément étrange et... divin. Il aurait pu désigner une viennoiserie banale, comme un dieu de la mythologie grecque. Pourtant, personne ne semblait s'en préoccuper. Sa présence n'était bonne qu'à remplir les gorges chaudes... Et je pense que de toute manière, le Divin n'a pas réellement envie d'être comparé à une pâtisserie... »
Il se laissa aller à un nouveau silence, durant lequel il enroula ses doigts où se dessinaient les spirales au henné, autour de sa fine tresse.
« Autrement, je suppose que tu ne proposes pas de loukoums... Dans ce cas, je prendrai un éclair... à la vanille. » il avait hésité à demander au chocolat, rien que pour le plaisir de frustrer Elloy, en le mangeant devant lui... Mais la douceur de la vanille valait cent fois mieux à ses yeux, qu'une petite victoire sur son comparse.

Si la situation reprenait un caractère normal dans sa finalité, il est vrai qu'elle avait étrangement commencé. Vishva, en entrant dans la boutique, avait rapidement attaqué avec son histoire, usant de son débit lent, pour donner à l'atmosphère farineuse, une substance plus orientale.
De manière générale, sa présence transpirait le parfum de fleurs d'ailleurs ou des brumes voluptueuses d'une consommation trop quotidienne de narguilé.

Cas cela ne tienne, il avait réussi à combler le silence morne – selon lui – que faisait régner le boulanger aux yeux cernés.
Pour sa part, il n'avait pas de cernes, malgré le fait que, eh, pour une fois, il se soit levé tôt. Sa récente intégration au foyer et sa cohabitation avec Elloy l'avait forcé à quitter sa flegme légendaire pour l'air matinal. Mais il se vengerait. Foi de Divin !
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Sam 29 Déc - 11:29

Et encore un client. Celui-ci avait une dégaine plutot étrange mais Rei commençait à avoir l'habitude. Il fallait dire que des hurluberlus pareil, il en a déjà croisé deux ou trois. Celui-ci dégageait une étrange odeur... Il se dirigea vers le comptoir ou Rei l'attendait avec un sourire accueillant et...

« ...Derrière les vapeurs enivrantes de jasmin, se contaient des fables d'un autre temps, où sable fin se mêlait délicieusement aux viennoiseries sucrées. On parlait alors de Baba au rhum, tout en riant des histoires de ce cher Ali... Au centre de cette assemblée, dévorant mots et nourritures, on pouvait voir des gamins attraper de leurs doigts déjà collant, de nouvelles douceurs. Il y en avait de toutes les couleurs... Et de toutes les origines. Vraiment. »

Heu... de quoi ? Ali qui ? Mais qu'est ce qu'il baragouinait, celui-la ? Il ne pouvait pas juste clairement dire ce qu'il voulait ? Et voilà qu'il citait toutes les pâtisseries de sa boulangerie... ok, c'était officiellement l'homme le plus étrange qu'il aie rencontré ici.

« L'éclair était l'élément étrange et... divin. Il aurait pu désigner une viennoiserie banale, comme un dieu de la mythologie grecque. Pourtant, personne ne semblait s'en préoccuper. Sa présence n'était bonne qu'à remplir les gorges chaudes... Et je pense que de toute manière, le Divin n'a pas réellement envie d'être comparé à une pâtisserie... »

Qu'essayait-il de dire ? Que les éclairs au chocolat étaient une insulte à Zeus ? Si c'est le cas, qu'il lui pardonne parce qu'il ne savait pas... quoiqu'il s'en moquait un peu en fait.

[color=indianred]« Autrement, je suppose que tu ne proposes pas de loukoums... Dans ce cas, je prendrai un éclair... à la vanille. »

Eh ben voilà, c'était pas plus compliqué que ça ! Rei attrapa avec la pince la patisserie surmonté de génoise blanchatre, la glissa dans un sac en papier qu'il ferma habilement et le tendit au jeune homme en attendant la paye.

Des loukoums ? Dans sa patisserie ? Désolé de le décevoir mais il ne savait pas en faire... et puis il ignorait si ça serait au goût de tout le monde. Les confiseries orientales étaient plutôt rance parait-il... et peut être que c'étaient justement l'abus de loukoum qui l'a rendu comme ça ? A moins qu'il n'y aie en fait une explication un peu moins morale à ce comportement ? Ce n'était pas impossible, après tout, qu'il aie consommé une herbe quelconque pour avoir un tel comportement et un débit de parole aussi ralenti.

Enfin, il faisait ce qu'il voulait. Ce n'était pas à Rei de faire la morale et il n'avait guère envie de se lancer dans un débat avec lui et probablement gaspiller du papier pour rien.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Lun 31 Déc - 13:33

Tandis que le boulanger accédait à sa demande, Vishva s'était appuyé contre le plan de travail, regardant la devanture et la route en dehors. Il y avait tant d'inconscients en Espérance. Tant de gentils bonshommes à mener sur les voies divines. Mais c'était vraiment difficile de les y conduire et Vishva – ce jour là en tout cas – avait une sacro-sainte flemme de le faire. Surtout qu'il lui aurait fallu courir après les gens et leur parler longuement pour parvenir à quelque chose... Vraiment, il n'en avait pas envie là.
Bon, eh bien tant pis, il aurait au moins un éclair, pour jouer les paratonnerres face à la colère de son Divin, s'il lui susurrait sa déception au creux de l'oreille. Jeu de mots mis à part, il se demandait soudainement s'il voulait vraiment d'un éclair à la vanille ?

En se retournant face au comptoir, son regard accrocha une délicieuse religieuse, dont le chocolat brillait sous la lumière jaune du commerce. Il hésita, prit le temps de l'observer, puis envoya un sourire qui en disait long, au petit vendeur, tout en le regardant dans les yeux.
« Finalement... Je vais prendre une religieuse au chocolat » Sa voix prenait des accents doux. Il ne voulait pas l'agacer plus que ça, non.

Cette pâtisserie cependant, l'intriguait. Elle avait un nom se rattachant à la religion et le fait de ''croquer une religieuse'', lui donnerait un drôle de goût. Ca serait comme une plaisanterie faite à lui-même. Mais après réflexion.... son Divin à lui n'avait encore jamais laissé supposer, qu'à part Vishva, il y aurait d'autres personnes pouvant s'élever à quelque chose qu'on apparenterait au clergé.

« Comment... ce fait-il que tu ne parles pas ? » enchaina-t-il brusquement. Il n'avait pas ouvert la bouche depuis son entrée. Même pas un petit bonjour, rien. Soit Vish' était un pestiféré, soit quelque chose clochait. Il préférait de loin, la seconde solution.
Attendant une réponse, il continua de l'observer sous toutes les coutures. Il n'y avait aucun signe de démence chez lui, encore moins d'autisme. Etait-il muet ? Ou serait-ce de l'arrogance que de rester silencieux ? Il y en avait des arrogants à Espérance en plus. Si Vish' n'en avait pas beaucoup croisé, certains regards ne trompaient pas.

[tu m'excuseras je ne savais pas du tout quoi écrire]


Dernière édition par Vishva le Sam 5 Jan - 21:40, édité 1 fois
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Jeu 3 Jan - 16:51

Maintenant que cet homme avait son éclair au chocolat, il allait probablement payer et partir. C'était comme ça que ça se passait, en général...

« Finalement... Je vais prendre une religieuse au chocolat »

Dit-il en fixant la patisserie... bon, ça arrivait que les clients changent d'avis et c'était son boulot de les satisfaire. Rei rouvrit le sac en papier, tira l'éclair avec la pince pour la remettre à sa place puis attrapa la religieuse et la mit dans le sac en papier qu'il referma.

« Comment... se fait-il que tu ne parles pas ? »

Encore ? Pourquoi tout le monde posait cette question ? Rei n'avait pas envie d'en parler. Il se rappelait la réaction qu'a eu Julia quand elle a appris la vérité : elle s'est enfuie en s'excusant. C'était une des rares personne à lui avoir jamais adressé la parole.

Posant le sac à côté de lui, histoire de dissuader le client de partir sans payer, il attrapa une feuille et un crayon qui dansa sur la surface blanchâtre pour retranscrire sa réponse par écrit :


« c'est à cause de mon entrave. »

C'est tout ce qu'il dira à ce sujet, pas question de parler de son histoire à qui que ce soit d'autre, désormais. Une cliente terrifiée, ça lui suffisait amplement.

Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Ven 4 Jan - 20:51

La lenteur, Vishva il en avait l'habitude. Lui-même était très lent. Il prenait un malin plaisir à jouer de sa flegme. A quoi bon se presser de toute manière ? Il y a un temps pour tout, un jour courra-t-il. Aussi, même s'il trouvait le boulanger un peu long, sans doute à cause de son silence, il n'y fit pas attention.

Ses doigts se mirent à tapoter avec une régularité de cachot, la surface du comptoir, alors qu'il attendait de recevoir la Religieuse. Esthétiquement, il ne trouvait aucune classe, ni à l'éclair, ni à la religieuse. Ils avaient quelque chose ennuyeux. Il préférait les couleurs chatoyantes des loukoums, le dorés des brioches et non le marron de la crème au chocolat. Enfin bon, ça finirait dans son ventre tout ça.

Il le vit ensuite prendre un papier et y griffonner quelque chose.
Qu'est-ce qu'il avait celui-là, se demanda Vishva. Etait-il comme la princesse d'un conte qu'il avait lu ? Une jeune fille obligée de garder le silence pendant une dizaine d'année, sous peine de voir ses trois frères rester des corbeaux à jamais, à cause d'une malédiction.
Ca serait cocasse. Sauf qu'il doutait que le boulanger ait des frères ou soeurs corbeaux dans le coin.

Vishva attrapa finalement le papier qu'il montrait et haussa un sourcil.
« A cause d'une entrave... » lut-il à voix haute. Il reposa le papier sur le comptoir et regarda plus attentivement le garçon. « Alors tu es voué à garder le silence, jusqu'à ce que le maléfice se dissipe. C'est une très belle histoire en un sens... »

Vishva chercha dans une de ses poches de l'argent... Argent prit dans le foutoir d'Elloy évidemment. Eh, on est pas Gourou pour rien et le déposa sur le comptoir, sans pour autant retirer sa main de dessus les pièces. « Mais es-tu sûr qu'ainsi muet, Espérance à le même goût que ce que tu vends ? » demanda-t-il en se penchant légèrement vers lui. « Ou alors tout est fade... ? Auquel cas... je pourrai t'apporter de l'aide. »
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Ven 4 Jan - 21:38

Rei n'a jamais été homme à critiquer les gens. Chacun avait ses qualités comme ses défauts et c'était aux gens de s'adapter. Mais il fallait reconnaître que celui là avait quelque chose d'étrangement déplaisant. C'était peut être son air passablement lent ? Ou bien le fait qu'il lui aie fait perdre son temps avec l'éclair ? Non, ce n'était pas ça... en tout cas, il y avait un truc qui le dérangeait chez lui mais il allait garder ça pour lui.

Et peut être qu'en apprenant à le connaître, il saura débusquer ce qui ne lui plaisait pas et pourra ainsi s'adapter. Après tout, il n'avait pas l'air d'un mauvais bougre.

L'homme lut ce qui était écrit sur le papier à voix haute avant de reposer la feuille.


« Alors tu es voué à garder le silence, jusqu'à ce que le maléfice se dissipe. C'est une très belle histoire en un sens... »

Un maléfice ? Ce n'était pas exactement le terme que Rei aurait choisi mais après tout, l'autre n'avait aucun autre détail sur l'affaire alors allons-y pour la sorcellerie.

L'homme fouilla dans sa poche et en tira des pièces qu'il posa sur le comptoir, mais sans enlever la main pour autant, empêchant le boulanger de récupérer son du.


« Mais es-tu sûr qu'ainsi muet, Espérance à le même goût que ce que tu vends ? Ou alors tout est fade... ? Auquel cas... je pourrai t'apporter de l'aide. »

Heu... de quoi ? Qu'est ce qu'il racontait ? A priori, il lui demandait s'il supportait la vie en tant que muet et lui proposait son aide pour parler de nouveau ? … bon, il n'allait pas lui reprocher de faire preuve d'altruisme : Rei lui même avait tendance à aider quand il le pouvait.

Il prit quand même le temps, quelques petites secondes, de réfléchir à cette histoire. C'est vrai qu'à ses débuts, son entrave, son mutisme était un handicap... mais plus maintenant, plus depuis que Blanche est apparue dans sa vie. Elle a été la première à vraiment communiquer avec lui, à prendre le temps de lui parler malgré le fait qu'il soit long à répondre le temps qu'il écrive. Elle a vraiment changé sa vie, un véritable ange. Elle a été la première mais pas la dernière car après tout, Julia a également eu un moment de conversation avec lui... avant qu'il ne pause la question maudite, évidemment...

Non, il n'avait pas besoin d'aide. Il reprit la feuille et le crayon et retranscrit sur le papier ce que sa voix ne saurait exprimer.


Au début, j'ai eu du mal à prendre goût à la vie ici, mais des gens m'ont déjà tendu la main et ont assaisonné ce pain que je dois manger maintenant que je vis ici. J'ai déjà appris à savourer la joie que peut procurer ce havre de paix en compagnie d'autres personnes. Je vous remercie pour votre proposition mais j'ai déjà tout ce qu'il faut en attendant que la malédiction se brise.

Espérons qu'il ne prendra pas la mouche, quand même.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Ven 4 Jan - 22:05

C'est avec une pointe de dépit que Vishva sut, rien qu'au regard du boulanger, qu'il serait bien difficile de lui faire comprendre les choses. A croire que mutisme s'alliait d'idiotie. Enfin bon. Il n'était pas à homme à baisser aussi vite les bras et il se redressa, le toisant avec tout le charisme qui lui était du.... tout en gardant ses doigts sur les pièces de monnaies.

Au moins, il prenait le temps de réfléchir à sa proposition et ça, c'était un luxe dont il pouvait se vanter. Il ferma les yeux et réfléchit un instant à ce que dirait le Divin de tout ceci. Sans doute qu'il n'est pas assez tôt pour se réjouir. Mais bon, à force de tâter, Vish savait qu'il s'élèverait. Oh oui...

Il attendit ensuite sans ciller qu'il inscrive sur un papier ce qu'il ne pouvait pas dire.
Divin que c'était long... Heureusement qu'il était aussi bavard qu'une porte de prison et cela, même sur papier. Il se remit à triturer sa tresse, regardant en même temps le dessin de henné sur sa main. Un art dont il ne se lasserait pas, vraiment.

Ensuite, rebelotte, il lui tendit le papier, que Vishva prit le temps de lire.
Bien. Bien, bien, bien, se dit-il. Il avait eut du mal à s'intégrer. C'était une chance de plus pour lui. Les proie affaiblit sont toujours plus facile à capturer disait-on.
Un rictus passa ensuite sur ses lèvres. Comment ça havre de paix ? Selon lui, le Divin & d'autres, Espérance n'était pas encore le havre de paix. Pas totalement.
Ce gamin ne pouvait décidément pas attendre que les choses se passent, en souriant comme un bien heureux... Il fallait agir.

« N'est-ce pas... un peu lâche d'attendre simplement qu'elle se brise ? » demanda-t-il en froissant cette fois-ci le papier dans sa main. « L'on peut être heureux tout en agissant... Je possède le bon remède pour ça... Un remède qui te fera reprendre confiance en un monde encore à l'état d'ébauche »

Doucement, Vishva se pencha sur lui, dans un état de confession. « Espérance n'est pas encore l'utopie par excellence... Elle est brouillonne... Aussi chancelante que l'image d'un désert sous un soleil de plomb. Ne le sens-tu pas ? » chanta sa voix de conteur.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Sam 5 Jan - 10:30

Il ne voulait pas lâcher la pièce. Est ce qu'il comptait partir sans payer ? Dans ce cas, Rei gardera la pâtisserie... il a déjà vu des gens user de coups assez tordu pour s'en aller avec la pâtisserie sans payer donc il n'allait pas se laisser berner si facilement.

Et le temps filait, il s'en allait et filait contrairement à cet homme qui restait et prenait son temps. L'homme lut le message puis froissa la feuille qui aurait pu encore servir.


« N'est-ce pas... un peu lâche d'attendre simplement qu'elle se brise ? L'on peut être heureux tout en agissant... Je possède le bon remède pour ça... Un remède qui te fera reprendre confiance en un monde encore à l'état d'ébauche »

Et il insistait en plus ? Cet homme se mêlait un peu trop de la vie des autres au goût du boulanger.

« Espérance n'est pas encore l'utopie par excellence... Elle est brouillonne... Aussi chancelante que l'image d'un désert sous un soleil de plomb. Ne le sens-tu pas ? »

Comme toujours, cet homme faisait le poète pour dire des choses trop simple. Rei attrapa une nouvelle feuille et rédigea sa réponse :

Je n'ai jamais dit que la vie ici était parfaite, mais elle me convient largement. Tant que je n'ai pas à me plaindre, je vois pas l'intérêt d'exiger un quelconque changement. Quand à mon entrave, je travaille pour la faire disparaître et je compte le faire seul. L'aide des autres ne m'apportera aucune satisfaction. De toutes façons, l'entrave est beaucoup trop personnelle.

La feuille glissa sur le comptoir, direction le client... il allait trouver à répliquer, il le sentait bien. Ce mec n'allait pas le lacher et Rei ne savait toujours pas pourquoi il s'acharnait sur lui comme ça... et où sont les clients ? Cet homme les faisait fuir ou quoi ? Bon, ok, ce n'était pas encore l'heure de pointe mais si quelqu'un arrivait, l'autre s'en ira peut être.

Mais curieusement, il sentait que ça n'arrivera pas... pas tout de suite. Il allait prendre son mal en patience et rester tranquille le temps que l'autre fasse son speach. S'il s'énervait, ça serait une mauvaise chose et ça pourrait faire fuir un potentiel client, voir pire : le bouche-à-oreille avait cour ici comme partout ailleurs et ça pouvait donner lieu à de mauvaises pubs. Non, il fallait qu'il se tienne tranquille...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Sam 5 Jan - 14:06

Aussi long qu'un message à écrire sur une feuille, Vishva se disait que la route serait longue pour faire revenir le boulanger sur les bases divines.
Il avait beau être patient, têtu et posséder tout ce qu'il faut de charisme pour être ce qu'il est, il ne fallait parfois pas pousser le bouchon un peu trop loin dans la stupidité. Hors, plus ça allait, plus il le trouvait chiant. Oui, chiant. Il y avait quelque chose qui le retenait à une autre doctrine. Il le sentait à dix kilomètres.

Alors, quand bien même il le regardait écrire sa réponse, il savait déjà ce que ça donnerait. Ca ne lui plaisait pas. Il ferma les yeux, inspirant profondément et, comme une aide venue d'ailleurs la petite voix de son Divin vint chuchoter à son oreille :
« Pourquoi vouloir s'empêtrer de cette brebis galeuse ? »
Oui pourquoi ? Après tout, à bien le regarder, Vishva ne voyait pas tant d'intérêt à l'avoir de son côté. Il n'était pas bien épais, pas bien charismatique, n'inspirait aucune empathie malgré son mutisme. Ce mutisme aurait d'ailleurs put être une arme, si.... si ce n'était pas lui qui la possédait.

Il rouvrit ensuite les yeux et lu le message. De nouveau, son Divin intervint.
« Ceux qui refusent l'aide périront... Laissons-le à ses illusions... Viendra un jour où il se prosternera devant nous, pour obtenir la grâce... »

Cela gênait tout de même Vishva d'abandonner ce petit être. Mais si le Divin le voulait... alors il exécuterait. Il s'apprêta donc à abandonner la discussion, mais Il ajouta une dernière chose.
« Qui sont ceux qui lui ont tendu la main ? Les noms... Je veux les noms »
Les noms... Mais oui, très bonne idée. Il s'attaquerait à l'essence même de tout ça !

« Tu es paradoxal... Non ? Tu dis vouloir te débrouiller seul, pourtant... Tu as précédemment dit que d'autres t'ont tendu la main.... Qui sont-ils ? »
En même temps, il retira sa main des pièces de monnaies. « Quels sont les noms de ces gens si bons envers toi ? »

[Ps : ce que dit le "Divin", il n'y a que Vishva qui peut l'entendre.]
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Sam 5 Jan - 20:53

Le client ne lâchait toujours pas l'argent, même quand il lisait la réponse de Rei. Ce mec voulait très clairement quelque chose... mais quoi ? Ce n'était pas clair et Rei ne comptait pas lui donner ce qu'il voulait si ses intentions étaient plus que douteuses.

« Tu es paradoxal... Non ? Tu dis vouloir te débrouiller seul, pourtant... Tu as précédemment dit que d'autres t'ont tendu la main.... Qui sont-ils ? »

Heu... et en quoi ça le concernait ? Il n'avait pas à se mêler de sa vie privée !

C'est alors que la main se retira, libérant les pièces de monnaie.


« Quels sont les noms de ces gens si bons envers toi ? »

Avant toute chose, Rei attrapa les pièces et lui donna ses pâtisseries, accompagné de la monnaie de ce qu'il lui avait donné. Ensuite, il récupéra la feuille afin de lui répondre.

Je ne me suis pas contredis : personne ne m'aide à surmonter mon entrave. Des gens m'ont tendu la main quand je trouvais la vie trop fade mais ça n'est pas lié à mon but de parler à nouveau.

Quand à qui sont ces gens qui m'ont aidé... eh bien il s'agit d'une question un peu trop personnelle. J'ai beaucoup d'estime pour ces gens et je ne dévoilerait ni leur identité, ni la nature de nos relations à un inconnu. Pour un simple client, vous posez trop de questions, même si vous prétendez vouloir m'aider. Je vous suis reconnaissant de l'intérêt que vous me portez mais je peux me débrouiller seul et pour le moment, je dois travailler : des clients peuvent arriver d'un instant à l'autre.

Il espérait qu'elle comprendra qu'il souhaitait le voir partir. Maintenant, il était assez indisposé par sa présence. Il restait poli et courtois uniquement parce que c'était dans le cadre de son métier. Cet homme avait fait fort en parvenant à l'énerver, ça ne lui était jamais arrivé...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Sam 5 Jan - 21:37

Seul le froissement du sachet contenant la Religieuse, brisa le silence installé à la fin de la phrase de Vishva.
Si son but n'était plus de le convertir - et Dieu seul sait que c'était mieux ainsi - il voulait à présent savoir qui avait tourné la tête de ce petit étourdi.

Mais ça... c'était pas gagné.

Surtout vu ce qu'il marquait sur son bout de papier.
Vishva se passa une main sur le front, pour ensuite triturer sa tresse et éclata d'un rire chaud. Il était littéralement amusé par cette petite boule de colère silencieuse. Qu'elle implose, qu'elle se noie pour ne pas lui faire confiance... Il était tolérant le Gourou, mais pas totalement stupide.
« Ne te méprend pas sur mes intentions... Je ne compte pas te faire du mal, si c'est que tu crois » lui assura-t-il en reprenant un air plus sérieux.

Mais déjà son envie de faire des grandes phrases filait, pour quelque chose de plus court.
Oui, il voulait écourter la rencontre. Il enverrait peut-être Elloy soutirer les informations qu'il n'avait put avoir. Ou bien se débrouillerait-il seul. A son sens, il n'y avait pas assez de monde à Espérance pour qu'il ne puisse pas retrouver les pseudos bon amis du boulanger.
« Et n'interprète pas aussi mal les choses. Ton mutisme a de l'intérêt... Le reste... je ne sais pas »
D'accord c'était pas les mots les plus sympathiques que Vishva pouvait prononcer. Mais ce garçon ne ferait rien contre lui. Il aurait trop peur... Oui, beaucoup trop peur.

« finalement je ne prendrais rien » dit-il en regardant le sachet. « Il me semble que tes pâtisseries auront un goût fade... Et je voulais des loukoums. Mais garde l'argent... Qu'il nourrisse tes illusions de paix »

Il lui offrit un dernier sourire, puis s'écarta, retirant sa main du comptoir, avant de se détourner, quittant la boulangerie, d'un pas nonchalant. Le carillon résonna quelques secondes durant et la porte se referma, laissant se dissiper toutes les nuances orientales que Vishva avait pu apporter...
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Sam 5 Jan - 22:34

Il riait... cet homme se moquait de lui...

« Ne te méprend pas sur mes intentions... Je ne compte pas te faire du mal, si c'est que tu crois »

C'est vrai que cet inconnu qui fouillait dans les affaires des autres en se mêlant de leur vie privée inspirait la confiance à des kilomètres à la ronde...

« Et n'interprète pas aussi mal les choses. Ton mutisme a de l'intérêt... Le reste... je ne sais pas »

De l'intérêt, comment ça ? Qu'est ce que ce mec lui voulait ? C'était limite flippant, la !

« finalement je ne prendrais rien. Il me semble que tes pâtisseries auront un goût fade... Et je voulais des loukoums. Mais garde l'argent... Qu'il nourrisse tes illusions de paix »

Dit-il en s'en allant, laissant le sachet derrière lui. Rei attrapa le sachet d'une main tremblante. Il étai désemparé, ne sachant trop quoi penser.

Avoir peur ?
Etre en colère ?
Faire comme si de rien n'était et oublier ce guignol ?

Pour avoir posé pas mal de question sur la vie de Rei, c'était qu'il s'intéressait à lui, d'une manière ou d'une autre... mais pourquoi ? C'était juste un boulanger ! Qu'est ce qu'il avait d'exceptionnel ? Il ne le connaissait pas, ce gars !

Rei retira la religieuse du sachet et mordi dedans. C'était payé, autant le manger.

… c'était fade... ça avait pourtant le goût de chocolat, mais Rei trouvait sa pâtisserie fade. Pourtant, avant, il a toujours trouvé ce qu'il faisait délicieux. Du simple croissant aux napolitains, même les éclairs et les chaussons aux pommes étaient bon...

Ce sale enfoiré a réussi à le troubler. Bah, ça lui passera... toutefois, il se fit un memento dans un coin de la tête, pour quand il fermera sa boulangerie dans l'après midi.


En parler avec Blanche, si je la croise...

Elle était concernée après tout.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ? Aujourd'hui à 13:29


Monsieur le gourou souhaiterait une religieuse ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» monsieur saquet
» un rp avec un monsieur vert ?
» Moi je dis chapeau bas Monsieur ^^
» Histoire Religieuse du Poitou - 15/07/1454
» Loi religieuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-