Partagez|

Le pays de galles a la sortie de la Russie. [Julia & Cerridwen]

InvitéInvité
MessageSujet: Le pays de galles a la sortie de la Russie. [Julia & Cerridwen] Dim 30 Déc - 20:58



Tous les jours je suis assise derrière cette table, tous les jours près de la même personne à écouter les cours. Je ne lève jamais la main parce que je n’ai rien à dire, et que de toute façon je n’en suis pas capable, je sais que mes réponses sont fausses. Tandis qu’autour de moi les autres participent, j’attends et j’observe. Observer voilà le rôle qui me correspond je suis bonne qu’à cela, je ne suis pas actrice de la vie mais observatrice.

DRIIIING.

La sonnerie sonnent les fauves sortent de leurs cage en courant, pour finalement arrêter une fois dehors. Les filles veulent aller jouer dans le parc avec les gars, moi je ne veux pas vraiment y aller, ils ne sont pas vraiment intéressant à courir par tout...
Non moi je reste la a marché dans les couloirs, les couloirs qui se vident peu à peu. Et ici reste les gens singulier. Celui qui a oublié son sac, celle qui pleurent à cause de sa sale note, ou encore lui qui a perdu son chat. J’aimerais bien les suivre, eux et leurs petites histoires, leurs rêves et surtout leurs fins. C’est vrai beaucoup d’être humain se donne temps de mal pour exister alors que quoi qu’il arrive leurs vie sera un échec, puisque toute vie et échec.
C’est toi que j’ai choisis, toi qui tourne dans ce couloir. Toi qui es tout à fait banal, tu sors de ton cour de Russe. Finalement tu es comme les autres, mais j’ai l’impression de déjà vu avec toi. Oui je sais qui tu es, tu es le maitre des cloches. Mais ce n’est pas ça, j’ai l’impression de te connaitre, ou que tu me rappel quelque chose de mon passé.
C’est peut être tes cheveux, ou ton attitude qu’en sais-je ? Mais je sens que tu as un rapport a mon avant, un rapport direct ou lointain. Alors je te suis, tu ne marches pas spécialement vite, tu n’as pas l’air pressé, c’est une bonne chose. Soudain par terre tu fais tomber un crayon, c’est une occasion. Je le ramasse et t’interpelle.

-« Tu as fait tomber ton crayon. »

Je te tends le crayon et te fixe, ton visage me dit vraiment quelque choses comme si tu avais surgit d’un avant dont je ne me rappel pas.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le pays de galles a la sortie de la Russie. [Julia & Cerridwen] Jeu 3 Jan - 13:32

    Julia regardait sa prof faire des allers retours devant le tableau. Elle les comptait depuis le début de l'heure. Elle aimait bien l'atmosphère du cours de Russe qu'elle avait décidé de suivre. Ils n'étaient qu'une poignée d'élèves, la prof qui s'occupait d'eux n'avait pas 19 ans et elle essayait de leur enseigner avec une fraîcheur et une passion sympathique. Julia n'arrivait pas à comprendre pourquoi elle avait eu tant envie d'apprendre cette langue, mais elle aimait bien ses sonorités un peu agressives. L'entendre et la parler lui rappelait vaguement quelque chose. Peut-être son Avant ? « Menya zovut Yuliya » La professeur la regarda d'un air satisfait, la complimenta pour ses progrès. Répéter des mots, des phrases, encore et encore était facile. Julia aimait quand tout était facile. « Mogu li ya imetʹsolʹ, pozhaluysta ? » Parfois, elle se demandait pourquoi elle s'ennuyait à apprendre cette langue. Ce n'est pas comme si elle allait pouvoir réellement s'en servir. « YA khochu bytʹvrachom. » Elle haussa les épaules. Tout n'avait pas besoin d'être utile.

    DRIIING !

    Julia rangea ses affaires sans se presser. Elle avait un peu de temps devant elle avant le prochain son de cloches. Elle salua son professeur et sortit à la suite des autres élèves. Une foule oppressante se mouvait dans les couloirs. Elle les laissa s'écraser les uns contre les autres. Quand elle sortit enfin, il n'y avait plus grand monde. Tant mieux. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre. Elle avait tout son temps. Elle marchait dans les couloirs pour rejoindre la sortie quand elle entendit une petite voix dans son dos. -« Tu as fait tomber ton crayon. » Elle se retourna, surprise. En face d'elle, une jeune fille avec des longs cheveux bruns qui lui tendait le crayon qu'elle avait du faire tomber et qui la fixer avec un drôle d'air. Julia la trouva un peu étrange. Mais sa voix et ses yeux lui disaient quelque chose. C'était cette même impression qu'elle avait quand elle entendait quelqu'un parlait russe. Elle... la connaissait ? Une réminiscence de son Avant ? Julia fronça les sourcils et tendit la main pour récupérer son crayon. « Merci de l'avoir ramasser...euh, je... je dois y aller en fait. Mais merci. » Elle fit volte face, toujours un peu étonnée, tout en remettant son stylo dans son sac. Est ce qu'il n'arrivait que des choses étranges à Espérance ?


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le pays de galles a la sortie de la Russie. [Julia & Cerridwen] Ven 4 Jan - 14:47



« Merci de l'avoir ramasser...euh, je... je dois y aller en fait. Mais merci. »

En plus son visage familier, elle avait le même accent que moi. J’entends encore les échos de sa voix dans ma tête, elle parle comme moi. Quand je suis arrivée ici, on m’a dit que vu mon accent je venais soit d’Ecosse soit du pays de galles mais ce dernier avait eu un écho dans ma tête qui me faisait savoir d’où je suis, et pour la première fois je me tenais face à quelqu’un qui venait de la bas. Mais pas seulement elle avait quelque chose d’encore plus familiers.
Mais qui es-tu, toi qui t’éloignes dans les couloirs gris ? Je veux en savoir plus, plus sur toi, toi qui sonne tous les jours les cloches. Alors je te suis, chaque pas est un pas en arrière, je n’avance plus vers l’avant mais vers l’arrière, vers l’avant, l’avant de cette vie. Si on peut appeler cela une vie, on est perdue dans un monde inconnu, sans racine. Moi j’air ici comme un corbeau noir, j’ai perdu beaucoup du peu qu’une vie peut apporter, mes souvenirs et mes racines. Déjà que la vie n’a pas de sens alors sans ça c’est forcément un échec.
Pourtant même de dos tu me parais infiniment familière, peut être que te suivre m’aideras à me souvenir, à me rappeler et retrouver mes souvenirs. Et si seulement c’était le cas alors le peu de bonheurs qu’une vie apporte je l’aurais récupérer.
Je sais où tu vas, tu retournes a ton clocher comme le moine a sa prière, toute les heures tu es obligé d’y aller. Ton métier est plus une obligation qu’autre chose quand ton y pense, mais je sans raison je l’aime bien, c’est la meilleurs façon d’attendre le temps que le faire sonner soit même. Mais appart moi qui peux aimer ce genre de métiers ? Il faut que je le sache.
Je suis toujours dans ton dos. Tu vas bientôt sortir des couloirs, je suis désormais a ton niveau.

« Tu viens du pays de Galles pas vrai ?! »



HS: J'espere ne pas etre partis dans un trip bizarre! Very Happy
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le pays de galles a la sortie de la Russie. [Julia & Cerridwen] Dim 13 Jan - 15:05

    Clac. Clac. Clac. Les pas de Julia résonnaient dans les couloirs alors qu'elle s'éloignait de cette étrange fille. Elle scrutait son esprit, essayant de trouver une raison plausible pour laquelle celle-ci lui semblerait familière. Il lui semblait qu'elle ne l'avait jamais croiser avant ce jour et pourtant, elle était prête à jurer sur sa vie qu'elle connaissait cette gamine. Alors qu'elle pensait l'avoir distancer, sa voix s'éleva une nouvelle fois à ses côtés. « Tu viens du pays de Galles pas vrai ?! ».

    Arrêt. Tour sur elle même. Pays de Galle ? Le cerveau de Julia s'activa à une vitesse hallucinante. Et, regardant cette fille sans la voir, des dizaines de flash, des centaines peut-être firent exploser son cerveau, Des noms de villes, de rues, de gens, de commerces. Des maisons, des intérieurs, des lieux publics, des objets, des repas, des visages Une vie qui défilait devant ses yeux sans qu'elle ne parvienne à en retirer quoi que ce soit. Et la dernière image, la plus frappante et terrifiante de toutes, c'était elle, elle qui marchait, âgée de cinq ou six ans, dans les rues d'une ville qu'elle ne reconnaissait plus, tenant la main à une grande femme rousse dont le visage ne lui disait rien. Cette vie, c'était sa vie.

    Retour à la réalité. Julia secoua légèrement la tête avant de laisser son regard tomber sur cette agitateuse de passé. « Oui, peut-être, je n'en sais rien, quelle importance ? » Elle fronçait les sourcils, presque en colère. Tout ces morceaux de son passé qui avaient défilés dans sa tête l'avait mise mal à l'aise. Elle ne savait plus comment se comporter devant cette fille qui lui faisait tant d'effets. « Comment tu t'appelles ? ». Idiote, Julia. Pourquoi espérait à ce point que son nom puisse réactiver ces flashs traumatisants ? Mais après tout, pourquoi pas ? Elle était avide de l'Avant, pressée de casser le mur infranchissable qui la séparait de lui. Et si cette fille, elle la connaissait de son Avant ? Cette idée la rendit curieuse. Elle attendait la réponse à sa question en la scrutant avec un drôle d'air.

    Désolée pour le temps de réponse, la rentrée a été dure T-T. Mes prochaines réponses seront plus 'régulière'.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le pays de galles a la sortie de la Russie. [Julia & Cerridwen] Ven 18 Jan - 10:01



Tu t’ais perdu dans tes pensées, je le vois bien après tout. Tu penses au avant, j’en suis sûr tu es comme moi après tout une bombe à retardement qui est prête à exploser. Alors comme ça je te suis aussi familière, il y a forcément un truc dans notre passé qui est en commun… Mais quoi ?

« Oui, peut-être, je n'en sais rien, quelle importance ? »

Ton regard sombre me scrute, tu es mal à l’aise et tu te demandes qui je suis et quel est ce sentiment ? Moi aussi je me pose cette question, je voudrais savoir pourquoi, alors que je ne sais pas qui je suis, j’ai l’impression que tu en sais plus. Alors que je ne me rappelle que de cet enterrement tu m’apparait comme clef d’une porte encore jamais ouverte.

« Comment tu t'appelles ? »

Un nom, oui c’est peut être ça la clef, peut être qu’un nom ouvrira une porte, un chemin vers les souvenir perdu. Un nom, voilà ce qui nous reste à chacun sans lui on ne serait plus rien, un nom voilà la seul chose que j’ai à t’offrir car cela m’étonnerais que ma personne puisse t’aider.

« Cerridwen, mon nom est Cerridwen mais je suis personne. »

Personne, c’est ce que je suis, juste un fantôme. Sans souvenir, envie ou rêve on est personne. Tu me regardes toujours, tu ne comprends pas, tu cherches a comprend, tu valses avec tes souvenirs, dans un monde qui n’est qu’à toi !

« Hum… Et toi ? »




InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le pays de galles a la sortie de la Russie. [Julia & Cerridwen] Dim 17 Fév - 21:32

    « Cerridwen, mon nom est Cerridwen mais je suis personne. ». Julia resta là un instant, les yeux dans le vide, attendant que quelque chose se passe, le même tournoiement d'images qui s'était déclenché en elle à la mention du nom de son pays. Mais rien. Juste un grand vide qui semblait se moquer d'elle. Julia était un peu déçue. Ses yeux retombèrent sur Cerridwen. Elle avait dit qu'elle n'était personne. Drôle de façon de se présenter. La jeune fille haussa les épaules. Tout le monde était étrange ici de toutes manières. C'était comme si la seule règle pour atterrir à Espérance était d'être complètement siphonné. C'était sans doute vrai, en plus, quand on savait que tous ici avait un "handicap", une Entrave. Enfin bref. Julia essaya te reprendre un peu ses esprits.

    « Moi c'est Julia. » Elle scruta les yeux de Cerridwen, tâchant de voir si son nom à elle n'avait pas allumer une quelconque flamme dans son esprit. Mais ses yeux obscures étaient insondables. Elle ne trouva que du vide. Alors, l'espace un instant, elle se laissa aller au désespoir, celui de ne jamais se souvenir de qui elle était, de pourquoi elle avait été de comment elle allait être. Si personne ne se souvenait jamais d'elle, comment pouvait-elle le faire ? « J'ai l'impression de te connaître ? ». On affirme jamais quelque chose avec le ton que l'on utilise pour poser une question, pas vrai ? Julia se souciait peu de la grammaire à ce moment-là. En vérité, elle se souciait de peu de choses. « J'ai l'impression de t'avoir connu dans mon Avant. » Oublions un instant de nous soucier de tout, histoire d'en apprendre davantage. « Mais peut-être que je me trompe. » Oh, mais n'oublions quand même pas de prévoir une petite sécurité, comme ça, au cas où.

    Maintenant, il ne lui restait plus qu'à attendre une réponse. Elle se dandinait vaguement, gênée de devoir rester muette sous le feu du regard de cette étrange petite personne, cette gamine qui ne voulait pas exister. Elle avait un regard glacé, une allure de reine des neiges qui faisait peur à Julia. Elle avait toujours détesté les gens détachés car ils étaient trop imprévisibles. Eux, ils s'en fichaient de tout perdre.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le pays de galles a la sortie de la Russie. [Julia & Cerridwen] Aujourd'hui à 13:28


Le pays de galles a la sortie de la Russie. [Julia & Cerridwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rallye: Pays de Galles, Allemagne et Monte Carlo
» Griffon
» Tournois des 6 nations ALLEZ LE PAYS DE GALLES !
» En Route Vers l'Euro 2016 (Pays de Galles)
» Discussion pour la sortie du Roster Elfes Noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-