Partagez|

Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis]

Aller à la page : Précédent  1, 2
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Lun 14 Jan - 18:12


Rei déposa un baiser sur le front de la jeune femme avant de s’en écarter. Elle le regardait dans les yeux alors qu’il prononçait un son, avant de s’écarter brusquement d’elle, choqué, et qu’il recule encore plus au point de renverser le lait chaud et de se rouler en boule sur le sol, comme les chats. Vernis se précipita vers lui pour se mettre à genoux à côté et de lui prendre la main, paniquée. Elle le regardait, criait son nom comme s’il était sur le point de mourir. Elle lui serrait la main et le força à se rasseoir, mais il se recroquevillait sur lui-même. Alors la jeune femme se sentit obligée de le prendre dans ses bras en lui frottant doucement le dos. Elle soupira.

-N’aie pas peur, je suis avec toi tu n’as rien d’accord ?

Elle ne lâchait pas son étreinte. Elle voulait qu’il soit rassuré mais elle le sentait tendu et avait l’impression qu’il allait bientôt lâcher et pleurer. Mais elle ne s’y opposerait pas car elle pense que pleurer est bien, et que ça soulage.
Vernis se releva doucement, en essayant de l’aider à se relever tout en même temps. Or, c’était difficile, il semblait trembler. La jeune femme l’aida à venir s’asseoir sur une chaise, et elle garda la main de Rei dans la sienne. Le brun paraissait tellement… Apeuré. Et elle avait un peu pitié, il faut l'avouer. Elle avait l'impression que tout était de sa faute, mais c'était faux non ?

-Rien ne t'arriveras, pas temps que je serais là d'accord ?

Vernis déposa un léger baiser sur sa joue pour le rassurer, et lui ordonna de rester là tandis qu'elle se dirigeait vers le lait au sol pour l'éponger. Elle nettoya rapidement la casserole dans l'évier, avant de préparer elle-même deux chocolats chauds. Puis elle vint les pose sur la table, dont un devant Rei, son nouvel ami. Elle s'installa avec sa tasse à côté de lui et posa sa main sur son bras, tout en mélangeant le sucre avec le liquide de la tasse devant elle. Elle paraissant pensive, mais rien de plus.

Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Lun 14 Jan - 19:16

La peur le prenait aux trippes. Il n'arrivait pas à se calmer. Il allait mourir ! Mourir pour avoir osé prononcer une lettre! Mourir pour avoir fait du bruit ! L'homme allait venir ! Venir et le tuer... c'est fini. Tout est fini...

« N’aie pas peur, je suis avec toi tu n’as rien d’accord ? »

Vernis l'avait obligé à s’asseoir et le prenait maintenant dans ses bras alors qu'il se recroquevillait. Rei se détendit à peine au contact. Il allait mourir ! L'homme allait venir. Il voulait dire à Vernis de fuir mais il n'en trouvait pas le courage. Plus jamais. Si jamais il survivait, il ne parlerait plus jamais.

Elle le força alors à se relever pour aller s'installer sur une chaise. Rei était trempé de lait et laissait des flaques derrière lui. Il tremblait tellement qu'avancer était devenu difficile, pourtant Vernis l'y aidait. Une fois installé, elle garda sa main dans la sienne .


« Rien ne t'arrivera, pas temps que je serais là d'accord ? »

Rei hocha silencieusement la tête. Il ressentit à peine le baiser et il ne la regardait pas alors qu'elle faisait le chocolat à sa place. Il avait honte d'être comme ça. Il avait honte de ne pas être capable de parler. Il savait que c'était idiot, qu'il n'avait rien à craindre, mais il n'y arrivait pas.

Vernis lui donna sa tasse et lui caressa la bras. Rei la remercia d'un petit sourire et but une gorgée. Il se sentait déjà mieux. Il fouilla dans sa poche et en tira le carnet. La plupart des pages ont souffert du lait mais il en restait où il pouvait écrire.


« Je suis désolé. Je me sens vraiment idiot. »

Rei n'osait pas la regarder. Il a fait beaucoup de dégâts entre son auto-mutilation et le lait. Tout ça devant elle.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Mar 15 Jan - 18:11


Un nouveau papier fila sous ses yeux. Vernis prit le soin de le lire sans rien dire et tourna la tête vers Rei. En lisant ces quelques mots, sa gorge se noua. Vernis avait envie de lui dire d’arrêter ça, d’arrêter de se sous-estimer et qu’il valait mieux que ça. Mais les mots restaient cloués dans sa gorge. Elle baissa les yeux sur sa tasse. Elle avait brusquement arrêté de touiller le liquide, car au final tout ça ne servait à rien. Elle lâcha même un soupir, désespérée. Elle ne savait que dire, et passa son bras autour des épaules du garçon en silence. Elle chuchota à son oreille en posant la tête sur cette même épaule :

-Chut… Tu as fait un effort considérable.

Elle lui déposa un baiser sur la joue et lui lança un sourire rassurant. Elle ne lui en voulait pas d’être ce qu’il était, au contraire. Au pire elle se moquait bien qu’ils ne puissent pas se parler réellement, car il y avait tout de même une discussion entre eux. Leurs gestes, leurs regards suffisaient amplement pour qu’ils se comprennent.

Elle reprit ensuite correctement sa place pour prendre la tasse dans les mains et soufflement doucement sur le chocolat chaud pour qu’il refroidisse. Puis elle le porta à ses lèvres pour aspirer une gorgée, tout en regardant en face d’elle, c’est-à-dire le mur vide. Oui, vide de toute trace humaine. Comme si jamais personne ne s’en approchait. Ce qui était stupide, après tout ce n’était qu’un mur propre. Vernis lâcha un léger sourire et bu une autre gorgée de chocolat chaud. Ayant failli se brûler, elle reposa la tasse sur la petite table et fit un bon en arrière, retombant sur le sol dans un rire nerveux.

-Là c’est moi la plus stupide ! Lança-t-elle en faisant un sourire à son ami.

Elle se releva vivement, souriant toujours et parti chercher deux serviettes en papier pour les ramener.

-Fais attention, c’est brûlant.

Elle revient s’installer sur la chaise-tabouret et tourna son regard vers Rei, pour lui dire sans parler qu’elle n’avait pas mal, pour le rassurer.

Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Mar 15 Jan - 18:50

Vernis touillait son chocolat depuis tout à l'heure, chose un peu idiote étant donné que le chocolat était déjà mélangé. Toutefois, elle s'arrêta après avoir lu le mot de Rei. Peut-être qu'il avait coupé son appétit ?. Toutefois, elle passa un bras sur ses épaules et posa sa tete sur son épaule, encore.

« Chut… Tu as fait un effort considérable. »

Dit-elle en lui embrassant la joue. Rei sourit timidement et hocha la tête. Vernis se remit alors correctement en place et but une gorgée et grimaça après la deuxième, reposant brusquement la tasse, bondissant en arrière et tombant par terre.

« Là c’est moi la plus stupide ! »

Rei avait envie de rire mais se contenta de sourire, se retenant d'émettre le moindre son buccal. Vernis avait l'air d'aller bien car elle se releva et partit chercher des serviettes.

« Fais attention, c’est brûlant. »

Rei hocha la tête. Il avait bien compris vu sa réaction de tout à l'heure. Au moins, elle avait l'air d'aller bien. Il but précautionneusement son chocolat et soupira pour se détendre un peu. Il se leva alors et se dirigea vers la boutique pour revenir avec quelques cookies invendus. Ils étaient plutôt gros mais ça irait bien avec leur boisson.

Il les posa sur la table et se réinstalla à côté de Vernis, lui souriant en l'invitant à se servir. Il voulait vraiment la remercier pour tout ce qu'elle a fait et tout ce qu'il avait , c'était des cookies... qu'est ce qu'il pouvait de plus en même temps ? C'était qu'un boulanger... un boulanger qui a peur de parler.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Mer 16 Jan - 16:24


Des cookies ? Eh bien le jeune homme avait fait un très bon choix puisque Vernis aimait énormément les cookies. Il lui était impossible de s’en passer. Si elle voulait elle ne se nourrirait plus que de ça. Cette pensée lui arracha un sourire et sous l’invitation de Rei à se servir elle en attrapa un pour le croquer et mâcher lentement un bout de ce fameux goût. Lui goût lui inspira la bouche. Elle en frémit d’avantage en le terminant et jetant un regard à son ami elle se resservait. Elle enfournait le second gâteau dans sa bouche et en savoura le goût, tout en fixant Rei. Puis elle saisit sa tasse pour boire une gorgée de chocolat chaud, tout en souriant.

-Les cookies sont mes gâteaux préférés !

Elle lui souriait de nouveau, avant de tourner son regard vers sa tasse pour la finir d’une traite. Elle s’était mise de la boisson sur la joue, mais elle l’ignorait. Elle restait tout de même à sa place pour regarder dehors un instant. Un instant qui pourtant paraissait long puisqu’elle était de nouveau en train d’abandonner Rei pour ses propres pensées.

Elle regardait les gens. Ils marchaient tous du même pas régulier. Ils étaient tous différents. Il y avait des personnes de taille plus ou moins grande, habillés soit de robes, soit de jeans ou de short, les filles étaient souvent maquillées. Or, et bizarrement, chacun marchait de son côté de son côté sans faire attention aux autres, comme s’ils étaient des âmes errantes qui n’arrivaient pas à joindre l’autre côté. La jeune femme trouvait ça dommage, bien que cela fasse un magnifique tableau. Un soupir s’échappa de ses lèvres et ses yeux gris revinrent se poser sur la tasse vide. Elle agitait machinalement la cuiller à l’intérieur même s’il n’y avait plus rien. Au moins ça l’occupait, ça lui faisait penser à autre chose.

Elle ressortit la cuillère de la tasse et commencer à mordiller le bout. Pauvre instrument de cuisine allez-vous dire… Mais elle ne s’était pas fait mal depuis quelques minutes ou plusieurs heures, le temps lui était inconnu dans ce Monde. Elle se détesterait si elle devait penser à quelque chose d’horrible et de violent. Ce n’était pas son but de toute manière. Ses lèvres fines s’agitaient comme pour dire quelque chose mais les mots ne franchissaient pas la paroi buccale. C’en était souvent ainsi, et chaque fois elle abandonnait sauf que là elle ne clignait plus des yeux et sa bouche continuait toujours à s’agiter sans le moindre son.

Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Mer 16 Jan - 17:46

2 des cookies disparurent bien vite de la table, dévorés par Vernis. Ravi que ça lui plaise.

« Les cookies sont mes gâteaux préférés ! »

Eh bien tant mieux. Il aurait bien proposé autre chose, mais les cookies étaient ce qui allait le mieux avec le chocolat chaud pour le quatre heure.

Vernis acheva sa tasse d'une tête puis regarda par la fenêtre, encore...

Rei dégusta tranquillement cookie et chocolat en regardant la psy. Elle semblait perdue dans ses pensées... elle s'ennuyait ? Soupir, regard dans le vide... et voilà qu'elle commençait à mordiller la cuillère. C'étaient les symptômes de l'ennui, ça ! Il se sentait vraiment nul : il ne savait pas comment la divertir pour occuper le temps... en même temps, il n'a jamais eu à occuper qui que ce soit... il se sentit encore plus nul, du coup. Un gars complètement inutile, muet comme une tombe, ignorant les règles de la société. Un idiot... il soupira. Pas la peine de se laisser aller pour si peu. Il fallait se ressaisir au plus vite et trouver quoi faire. Peut être que Vernis avait une idée ? Mais elle avait l'air tellement pensive que ça en était un peu inquiétant...

Rei griffonna sur le carnet.


« Ca ne va pas ? »

il se rendait compte qu'elle agitait en plus ses lèvres, comme pour parler... et elle n'avait pas l'air d'être tendre avec la cuillère. Ca devait faire mal ! Mais elle aimait ça, remarque... cette fois-ci, il allait la laisser faire. Si ça n'allait pas, il pouvait toujours lui proposer une promenade.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Mer 23 Jan - 12:47

Rei avait bien deviné, vernis s’ennuyait mais pas que. Elle ne voulait pas que cette journée se finisse, elle ne voulait pas l’abandonner ni même se retrouver seule. De plus elle n’aurait rien à faire. Elle avait déjà toute une liste de clients qui étaient prêtes, la maison avait été balayée, aspirée, dépoussiérée et les meubles étaient parfaitement rangés. Les vêtements propres avaient déjà rejoint leur place initiale dans l’armoire, aucune vaisselle ne trainait dans le coin. Ses courses étaient également faites. Alors elle refusait de quitter cet endroit pour le moment.

Trop plongée dans ses pensées elle ne remarqua pas aussitôt que le jeune homme la fixait, inquiet, et n’avait pas non plus remarqué qu’un papier griffonné était posé sous ses yeux.
Elle fixait, à l’ouest, le papier avec l’écriture de Rei avant de le mettre dans sa poche comme les précédents et plongea son regard dans celui de son ami avant de poser une main chaleureuse sur son épaule et de lui sourire pour lui dire que tout allait bien. D’ailleurs, elle avait relâché la cuiller presque intacte à côté de sa tasse. On pouvait y remarqué des traces de dents, mais pas profondes et minuscules. Mais l’objet retourna rapidement à ses lèvres, avant qu’elle soit tendu vers lui des doigts fins de la jeune femme.

-Tu veux essayer, c’est ça ?

Elle esquissa un nouveau mouvement de lèvres joyeux et pencha un tout petit peu la tête sur le côté, comme –ou presque- à son habitude. Elle n’était presque plus elle-même. Comme si elle était possédée. Elle devrait sûrement une cuillère neuve à son ami. Avant qu’il ne dise quelque chose elle lui fourra l’ustensile dans la bouche et vint poser sa tête contre son torse chaud, en passant ses mains sous le tee-shirt –et donc sur le torse- du garçon avant de fermer les yeux.

Elle avait un peu froid, comme si la maladie commençait à la ronger de plus en plus. Pourtant elle n’était pas si vieille, ce qui était étrange. Mais peut-être qu’au final la douleur la rendait bien et mal, heureuse et malheureuse, douce et fragile. Ces sensations ? Elle les ignorait pourtant, comme si elle voulait cacher quelque chose. Et le fait de passer la main sur le torse d’un homme lui rappelait des choses, horribles. Mais cette fois, elle les laissa et serra doucement le poing, sans lui donner un coup. Elle faisait surtout ça pour affronter ce qui la poursuivait depuis toujours : son passé.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Mer 23 Jan - 13:30

Vernis dans son monde. Elle ne réagissait pas au papier et ne regardait même pas Rei. Elle se contentait de mâchonner la cuillère. La, c’était certain : elle se faisait chier. Il vallait mieux la laisser partir.

Mais, finalement, elle baissa les yeux sur le papier et le lut avant de le fourrer dans sa poche. Elle tourna la tête vers lui et posa une main sur son épaule, chaleureuse, réconfortante, après avoir posé la cuillère sur la table. Elle avait quand même mordu assez fort pour y laisser des marques. Il ne pourra plus la mettre à disposition de la clientèle. Mais elle se saisit presque aussitôt de la cuillère et la lui tendit.


« Tu veux essayer, c’est ça ? »

De quoi ? Il n’avait pas laissé sous entendre ça ! Il n’avait pas envie de mordre dedans. Qu’est ce qui arrivait à Vernis ? Rei esquissa un geste pour attraper son carnet, mais avant qu’il n’aie pu le faire, l’objet se retrouva dans sa bouche, heurtant ses dents qui se refermèrent dessus instinctivement, mais légèrement.

Vernis était contre lui, sa tête reposée contre son torse, les mains caressant le corps sous le tee-shirt. Rei ne savait quoi faire. La situation était gênante. Devrait-il la repousser ? Ou bien se prêter au jeu ? Vernis avait toute sa tête ou pas ? Il avait un peu peur. C’était comme le jour de sa rencontre avec Blanche… non, Vernis ne voulait probablement pas ça.

Que faire ? Il se posait la question pendant un moment puis décida de jouer le jeu et mordit un coup sec dans la cuillère. Ses dents tremblèrent, ses gencives saignèrent, la douleur le fit grimacer. Il repensa à sa tentative de tout à l’heure et il sourit.

Il s’adossa lentement contre la chaise, ses mains enlaçant doucement Vernis, sa tête tombant mollement sur sa poitrine pour que son menton effleure le crâne de la psy. Il mordillait la cuillère pour chasser ses problèmes et transformer la douleur en bien-être.

Lentement, il ferma les yeux pour savourer ce moment en compagnie de Vernis. Il n’allait rien se passer de plus, il s’en doutait. C’était juste un moment agréable en compagnie d’une amie, un câlin avec un moyen de se détendre sans problème. Il remonta jusqu’à sa nuque pour la caresser et griffa légèrement celui-ci en mordant dans la cuillère. Il ne cherchait pas à lui faire du mal, bien sur, c’était juste un réflexe qu’à eu le corps à la douleur.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Mar 12 Fév - 17:46


Elle restait près de lui, elle continuait de caresser son corps en douceur. Ses yeux se fermèrent, et elle put sentir la main du jeune homme se poser sur son dos et remonter jusqu’à sa nuque pour la caresser. Un frisson lui parcouru le dos, et elle se sentit se raidir. Une vague d’images passait devant ses paupières, et elle le pouvait pas s’en arracher. Le pire, ce fut lorsqu’il lui griffa doucement la nuque pour qu’elle éprouve encore cet étrange plaisir. Un gémissement de mi plaisir, mi surprise s’échappa de sa bouche. Une larme vint traverser son visage avec une telle lenteur qu’on l’aurait cru au ralenti.

Vernis ouvrit soudainement les yeux qui se plongèrent dans ceux de Rei, et elle se blottit un peu plus contre lui, en le regardant avec cet air effrayé. Ses bras entourèrent son torse sous le tee-shirt, et sa tête se posa sur son épaule, de façon à ce qu’elle pose sa joue chaude contre celle de son ami. Sur le moment, elle ressemblait à une enfant apeurée, mais elle ne s’en rendait pas vraiment compte. Au moins, le flash-back avait cessé, elle avait totalement repris ses esprits. Elle refusa l’idée de caresser la cicatrice sur son propre corps pour ne pas éveiller la curiosité de l’homme dans ses bras.

La jeune femme ne tenait même pas compte que la bouche du jeune homme saignait légèrement, ni même que la cuillère tenait entre ces deux lèvres. Elle se contentait de souffler légèrement, à son oreille. Ses mains ne le lâchaient plus, son corps refusait d’obéir à son cerveau et elle ne s’écartait pas de Rei. Elle n’en n’avait ni la force, ni le courage et s’en serait sûrement ainsi un bon bout de temps.

Ses dents crissèrent, ses doigts se crispèrent, puis ses yeux se refermèrent de nouveau. Son courage l’avait quitté, elle n’était plus le maître d’elle-même. Peut-être que rentrer dans sa maison serait la meilleure solution mais à cette idée elle s’y interdit. Elle s’y interdit car elle savait ce dont elle était capable de faire, et elle voulait à tout prix l’éviter. Voir couler le sang et se procurer un tel mal était tellement horrible, à glacer le sang des autres. Elle savait également qu’en découvrant ceci, certains pourraient être horrifiés, et là, elle ne perdrait pas que ses clients.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Mar 12 Fév - 22:40

Vernis était blottie contre lui, caressant le corps de Rei qui lui caressait la nuque. Un peu après le coup de griffe involontaire, elle ouvrit les yeux pour les plonger dans les siens. Rei pouvait y lire une peur incroyable, indescriptible. Peur ? Peur de quoi ? Elle se blottissait contre lui, enlaçant son torse sous son habit, sa tête sur son épaule, joue contre joue... Rei sentit un petit truc mouillé. Une larme ? Elle pleurait ? On dirait une enfant appeurée. Son entrave... mais il ne comprenait pas. Avait-elle peur que les gens lui fassent mal.

Elle souffla à son oreille. Rei frissonna. Puis elle grinça des dents. Elle n'allait définitivement pas bien.

Rei la serra contre lui, une main dans le dos de sa tête et une autre dans le bas du dos. Il caressa doucement le dos pour tenter de la calmer, se montrer le plus réconfortant possible sans pouvoir chantonner de chanson apaisante. Il recracha doucement la cuillère qui retomba dans un tintement sur la table.

Puis il la relâcha, plaça son visage du sien, lui sourit et déposa un baiser sur sa joue. Après ça, il caressa l'autre joue et rédigea un nouveau mot.


« tout va bien. Tu veux qu'on discute de ce qui te fais si peur ? Je suis ton ami, je t'écouterais.Tu peux tout me dire. »

Puis il prit un cookie et le mit dans la bouche de la psy. Maintenant, c'était à lui de jouer le psy et elle la patiente. En tant qu'ami, il était de son devoir de l'aider à résoudre ses problèmes, surmonter son entrave. Après tout, elle en faisait de même avec lui.

Ses peines s'étaient envolées, sa douleur était partie. Il se sentait bien avec elle sur ses genoux, contre lui, corps contre corps. Rien de méchant, juste une amitié naissante entre deux jeunes gens tourmenté par leur passé. Ils se connaissaient à peine et déjà ils étaient amis, à partager leurs souffrances pour se sentir mieux.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis] Aujourd'hui à 11:31


Un petit couteau pour un grand bonheur [Vernis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» un petit mot pour michel (musfig)
» Petit guide pour jouer du très Dur en Eldar
» Petit jeu pour passer le temps
» Un petit message pour dire coucou =)
» Petit guide pour devenir riche...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-