Partagez|

« Un homme sans souvenirs est un homme perdu. » -Vernis-

InvitéInvité
MessageSujet: « Un homme sans souvenirs est un homme perdu. » -Vernis- Dim 6 Jan - 20:12


Peut-être que c’est moi qui est un problème finalement, je ne veux rien et je ne suis capable de rien. Les professeurs ont peut-être raison après tout, mais il y a un point ou je ne suis pas d’accord, je ne vois pas en quoi ça pourrait m’aider.
Le corbeau ne devient pas Blanc, non lui il sera toujours Noir. Je suis tel un corbeau, à attendre la mort. Lui aussi il est conscient que personne ne l’aime, que le monde le fuit, mais il ne se plaint pas de sa condition. C’est pour ça que aujourd’hui je marche dans les ruelles du Bourg, j’approche peu à peu de chez le psychologue. L’être qui comprend les autres, c’est plutôt intéressant de comprendre l’humain, c’est ce que je fais chaque jour, mais me comprendre moi-même je ne l’ai jamais fait, je me suis toujours dit que ça n’avait pas de sens de se comprendre soit même.
Même si je pense que l’effort sera vint, je me retrouve devant cette porte, je sais que au moins d’ailleurs se cache un être particulier, et un peu comme moi avide de comprendre l’autre, bien que nos but soit diffèrent.
Je pousse cette porte, cette porte qui symboliquement représente une ouverture sur moi-même, vers un apaisement, mais l’on sait bien souvent que les portes ouvre sur de long couloir. C’est un de ses longs couloirs qui me faudra traverser avant de me trouver, si tout fois je ne me perds pas en route.
J’entre dans une pièce remplis de chaise, la salle d’attente. Attendre ça je sais faire, sur ma chaise j’attends mon tour, comme l’homme qui attend la mort.



Hs: C'est court desolé!
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Un homme sans souvenirs est un homme perdu. » -Vernis- Lun 7 Jan - 12:17

Tout avait beau être normal à mon réveil, j’avais l’impression qu’un silence régnait dehors. Pourtant, l’isolation n’était pas forcément des meilleures, alors pourquoi ? C’est peut-être moi qui suis devenue sourde, mais je remarque que non en grignotant les tartines et en allant me doucher. J’ai réaménagé ma maison, bougeant les meubles de sorte à ce qu’en bas, mon bureau y soit placé au bout du couloir, juste à côté de la salle d’attente improvisée. Cette petite salle où patienteront mes clients a un papier-peint orange à petites fleurs qui représentent des lys. Au centre de la minuscule pièce se trouve une table de salon en bois sur laquelle sont disposées des revues du coin. Et tout autour de la table, des chaises et des poufs sur le parquet, sur lequel je n’ai pas osé mettre un tapis.

Au ré-de chaussée on trouve un petit salon, la cuisine et la salle à manger. Et à l’étage, les toilettes, la salle de bain et ma chambre, ainsi qu’un placard qui sert à ranger mes réserves de nourriture, mais aussi tout ce dont j’ai besoin pour nettoyer la maison, ou autre.
Je suis assise dans mon bureau, sur le fauteuil devant la table, où sont disposé des tas de papiers, une petite lampe qui donne un atout chaleureux à la pièce. J’observe le sofa et le siège. J’ai installé les deux au cas où, on ne sait jamais quelle place préfèreras la prochaine personne à entrer dans la pièce. En attendant que la clochette d’entrer retentisse, je me gratte la paume de main, qui finit presque en sang. Je souris, ravie puis me passe de l’eau ainsi qu’un bandage en entendant des pas dans le couloir. La cliente est arrivée. Je retrousse mes manches et ouvre la porte du bureau, arrivant presque aussitôt où je le souhaitais. Je souris à la petite brune assise sagement. J’espère qu’elle n’est pas trop stressée.

-Bonjour toi ! Je t’en prie, suis-moi. Disais-je en lui faisant signe de venir et en la laissant entrer dans la pièce.

Une fois toutes les deux dans le bureau je lui dis de s’installer où elle juge que c’est le plus confortable, et je prépare deux thés, dont un que je lui donne et l’autre pour moi que je dispose dans un coin. Je m’assois moi-aussi et sort plusieurs feuilles, gardant ce gentil sourire aux lèvres, ne manquant pas de me couper un peu avec le papier pour ensuite lécher mon sang sur le doigt. Lorsque je relève les yeux vers elle, elle me regarde bizarrement. J’ai envie de dire « Quoi ? » mais mon travail m’oblige à rester calme et soignée, alors je m’essuie sur le bas de ma robe.

-Quel est ton prénom ? Lui demandais-je presque aussitôt, comme si mes paroles pouvaient effacer qu’elle a vu que j’ai fait exprès de me couper.

Mes yeux se rivent sur elle, et ma main saisit un crayon, s’apprêtant à noter son nom tout en haut du papier vierge. Mon but premier sera de la mettre en confiance, pour éviter les représailles.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Un homme sans souvenirs est un homme perdu. » -Vernis- Mar 15 Jan - 18:02



Atmosphère est plutôt agréable et détendu il faut dire que je suis seul, absolument seul dans cette salle. J’entends soudain des pas dans une des pièces voisine, ils se rapprochent c’est enfin mon tour et une seule question me vient, qui est tu ?

-Bonjour toi ! Je t’en prie, suis-moi.

Une jeune fille ouvre la porte, souriante elle a l’air contente. Ses cheveux aux reflets rouges sont longs et jolie. Sans plus tarder je la suis, je la suis vers son cabinet. Ici la décoration reste fidèle a la salle d’attente, je peux voir un bureau noyé sous de papier, et deux divans un pour moi et donc un pour elle et bien qu’ils soient identique je préfère prendre place sur celui de gauche. Sans plus attendre elle prend place près de moi, du moins en face accompagné d’un thé. L’odeur de ce thé est douce et la chaleur caresse mon visage. Je ne sais pas si je dois parler ou pas, alors je l’observe le thé en main.
Elle sort calmement des feuilles, en se coupant la main… Puis se lécha le doigt. L’avait elle fait exprès ? Après tout elle fait ce quelle veut mais si c’était le cas, alors serait-elle vraiment placé pour être psychologue ? Je la fixe, après tout elle ne la peut-être pas fait exprès, mais je suis pourtant sûr…

-Quel est ton prénom ?

Je crois quelle a remarqué mon regard insistant, en même temps ce n’est pas très poli… La question quand a elle ne me surprend pas, a vrai dire c’est une question simple et pleine de logique, puisque notre prénom est la seul valise que nous avons de notre avant et pour moi c’est aussi la seul chose que l’on gardera toujours.

-Cerridwen.

Je ne m’éternise pas, ce n’est pas que je n’aime pas parler, mais je n’ai rien à dire alors autant se taire. Je me contente de la fixer de mes yeux sombres, ses yeux qui sont vide et ténébreux, jamais ils ne me trahissent eux, se sont les portes impénétrable de mon âme. Je repose ma tasse sur mes genoux.



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Un homme sans souvenirs est un homme perdu. » -Vernis- Aujourd'hui à 5:42


« Un homme sans souvenirs est un homme perdu. » -Vernis-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nuit 6 - L'homme sans nez
» L'homme sans visage
» utilisation de l'homme arbre
» Forum homme-bêtes
» Recherche de voix d'homme pour une série surnaturelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-