Partagez|

Une découverte... étonante. [Elmy + Libre]

Alexandre
Messages : 70
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une découverte... étonante. [Elmy + Libre] Lun 25 Fév - 21:10

Une journée agréable se préparait, le soleil brillait, les oiseaux chantaient, le temps était doux. Une journée joyeuse, lumineuse, parfaite pour sortir avec des amis faire un tour aux village, retrouver sa petite amie ou encore lire à l'abri sous le feuillage d'un arbre. Quelques nuages parsemaient le ciel clair, j'aurais aimé les regarder doucement divaguer au gré du vent, allongé dans l'herbe du parc ou sur le toit de l'école mais je ne peux pas toujours faire ce que je veux.
Ma tête posée contre le verre frais de la fenêtre de ma chambre, je regarde les élèves sortir du bâtiment, seuls ou par petits groupes. Tous souriaient, riaient, comme si les rayons du soleil apportaient la joie, comme si le chant des oiseaux apaisait les cœurs. Mais c'est faux. Ce matin était horrible, détestable, presque autant que la nuit qui le précédait.

Les souvenirs de cette nuit reviennent en masses, toujours plus forts alors que je tente de les repousser vainement. Il faut que je sorte, que je me change les idées. J'ai l'impression qu'ils m'écrasent dès que mes yeux se posent sur mon lit ou le miroir de la chambre. Alors je cherche mon échappatoire, le fil se glisse sous la porte que j'ouvre à la volée. Je ne prends même pas la peine de fermer derrière moi, je cours, laissant derrière moi l'Enfer de mes rêves, je cours tête baissée aussi vite que je peux. Je traverse des couloirs sans savoir où je suis. La seule chose que je vois c'est ce fil, c'est tout ce dont j'ai besoin.

Je finis par échouer contre un mur près d'une porte, à bout de souffle. Je me recroqueville contre le mur ma poitrine me brûle j'ai l'impression qu'un étau enserre mon cœur se resserrant pour me faire souffrir toujours plus. Je ne comprends pas ce qu'il m'arrive. A chaque fois que je repense à cette gamine sur la grande place, je me sens mal, je me frotte les mains, tentant de faire disparaître des tâches inexistantes. Et cette foutue voix passe en boucle, résonnant jusqu'au plus profond de mon esprit.
"Tu l'as laissée mourir. Comme toujours."

J'en peux plus, la pression autour de mon cœur augment toujours et encore. Je suis à bout. Je ne me comprends même plus. Un éclat de rire sans joie m'échappe alors que je passe une main sur mon front, relevant mes cheveux sanglants, maintenant trop longs. Eux aussi ils me la rappellent, mais ce n'est pas elle, cette gamine qui s'est tuée sur la place centrale, qui me dérangent le plus, mais ce qu'elle-même me rappelle. La mort, le sang, le vide, la culpabilité, la peine, la tristesse, la colère. Moi qui ne m'étais jamais sentis concerné par le sort de qui que ce soi, moi qui avais toujours eu un contrôle sur mes émotion, mes ressentiments, je saturais. J'étouffais.

Voir les autres souffrir ne m'avais jamais autant affecté, ou plutôt pas de cette manière. Est-ce que c'était parce qu'elle en était morte ? Qu'est-ce qui m'interpelait ? Sa mort ou la Mort ? Je n'avais pas de réponse, nulle part, partout, j'avais beau chercher, je ne voyais que du rouge. Il fallait que j'oublie... Non en fait je ferais mieux de garder ça dans un coin de la tête et ce soir j'irais sûrement chercher des réponses. Mais pour l'instant, il fallait que je me vide la tête. Ce problème me prenait déjà mes nuits, il n'allait pas non plus me prendre mes jours.

Alors, prenant appuie sur le mur je me relevais, et cherchais ma voie. Une autre porte, est-ce qu'elle me mènerait encore en Enfer ? Je m'avance et pose ma main sur la poignée. Une petite plaque vissée sur la porte indique la salle commune. J'avais fait un sacré bout de chemin, je n'avais pas vu les couloirs passer. Je me décide enfin à ouvrir cette porte. Pourtant je n'entre pas. Je ne peux pas. Je ne veux pas mais ce foutu fil n'en fait encore qu'à sa tête.

Le blondinet de la place centrale est là, fixant la télé de la salle commune. Je revois encore son corp reposant entre mes bras, le couteau fièrement planté dans son ventre. Mais avant, elle était dans ses bras à lui. Je me souviens de la façon dont il s'est repris à peine la fille morte. Jamais il n'aurait eu de problème avec son contrôle sur lui-même. Je me sens inférieur et faible. Je déteste ça. Et alors que l'étau reprend se place autour de mon cœur je le fixe ne laissant rien paraître surtout pas ma dernière pensée : Je suis de retour en Enfer.


Dernière édition par Alexandre le Dim 10 Mar - 16:47, édité 1 fois
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une découverte... étonante. [Elmy + Libre] Mer 27 Fév - 14:35

Assit sur le canapé, les genoux recroquevillés contre son coeur, un enfant regardait la télé.

Sa petite tête blonde fixait le vaste écran lumineux de ses yeux inexpressifs dont il avait le secret. De son regard vide, il passait d'un corps à l'autre, s'interrogeant sur ce qu'il avait bien pu trouver. A vrai dire, il trouvait cette distraction fort inintéressante. Pas de scénario, pas d'humour, aucune prouesse artistique dans la manière de filmer, il finit tout simplement par débrancher son cerveau et passer ainsi le temps. Lui qui n'était pas sot se sentait peu à peu régresser tandis que son cerveau semblait couler par les oreilles.
Ses soupirs rythmaient le temps des secondes.

Enfin, on ouvrit la porte.
Sans doute aurait-il dû, comme toute personne normale, se sentir gêné par les bruits indécents qui émanaient du poste. Mais nous parlons d'Elmeraud là, et si son corps se souvenait de comment rougir et rosit légèrement ses joues immatures, lui se contenta d'afficher un air placide tandis qu'il jetait un coup d'oeil neutre au nouvel arrivant. C'est un contraste toujours saisissant, presque hilarant, d'observer cet enfant le visage écarlate mais n'exprimant rien de plus qu'un simple masque. Il perdrait ainsi toute crédibilité pour quiconque ne le connait pas.

Un long moment s'écoula. L'un et l'autre se fixant sans rien dire. Ils s'étaient reconnu sans doute. Elmeraud n'oublie jamais un visage, pas s'il l'a vu assez longtemps, encore moins s'il lui a parlé. Encore moins s'il a une particularité. Il aperçu tout d'abord cette tignasse flamboyante. Puis il remarqua le visage hagard du personnage. Quelles pensées pouvaient ainsi exprimer une telle confusion ? Quelles raisons ? Quoi qu'il en soit ce garçon la n'était plus un inconnu.
Le blondinet se remémora un instant le visage de la jeune suicidée. L'autre l'avait porté, pour une raison ou une autre il était le garçon de la place centrale qui était venu l'aider. Il le détaillait et son opposant faisait de même. Il ne connaissait même pas son prénom.
Il se remémora aussi son " pétage de plomb" juste au dessus du corps inerte de la demoiselle inconsciente. Le jeune blond s'était perdu un instant, et c'était un défaut si anormal que cela le tracassait jour et nuit. Là où dans une crise d'angoisse il y avait eut un souvenir il n'y avait désormais plus que du vide dans sa tête. Il avait touché son passé du bout des doigts mais celui ci s'était réduit en cendre avant de ne donner quoi que ce soit. De cette perte seul restait un semblant de frustration constante. Puisque l'autre l'avait vu dans cet état, Elmeraud estima qu'il n'était pas nécessaire de jouer la comédie devant lui. Aussi garda t il son air blasé tandis qu'il coupait court à l'échange visuel et retournait à sa cassette.

Enfin voyant que l'autre était toujours là, il lui proposa simplement sans se détourner:

- Tu veux regarder ?

Et pointant du doigt l'écran, il se décala un peu sur la gauche pour laisser de la place sur le canapé puis reprit sa position menton posé sur genoux, genoux contre coeur.
Alexandre
Messages : 70
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une découverte... étonante. [Elmy + Libre] Sam 23 Mar - 21:46

On se regarde, je suis certain qu'il m'a reconnu. En même temps, j'aurais trouvé le contraire étrange. Je l'ai vu dans un moment de faiblesse, moment que je suis en train de vivre. Et la seule chose à laquelle je pense, la seule chose que je ressens, c'est de la colère envers lui. S'il n'était pas là, je pourrais me poser tranquillement dans le canapé, respirer profondément et prendre tout mon temps pour me calmer et écarter toutes traces d'une culpabilité qui n'a pas lieu d'être.
Mais nan, il a fallut que Monsieur vient ici, la même jour que moi, à la même heure ! Et bien entendu il a fallu que ce soit alors que mes pires cauchemars remontaient moins de douze heures avant, histoire que je sois bien troublé et complètement perdu parce que je me suis retrouvé obligé de porter une morte ! Tout ça parce que le type en face de moi, ce gringalet chétif, est incapable de s'occuper de son cadavre !

Alors, oui, comme tous les autres, rester là à regarder un gosse paniquer et observer son impuissance face à la mort, ou encore, partir en courant pour éviter les problèmes. Seulement, on a pas tous autant de liberté. Et si l'entité qui m'a obligé à soulever ce corps inanimé, cette vraie boule de problèmes sans fin, est inatteignable ce n'est pas le cas du deuxième responsable de cette catastrophe.

Il se rassoit et, l'air de rien, me fait une place sur le canapé, me propose de m'assoir... Je bout intérieurement. Il est calme, il a l'air de se foutre royalement du monde alors qu'il me pourrit la vie à petit feu. Il est la cause de mon Enfer actuel et j'en ai assez. J'en ai marre des prises de tête alors je compte bien régler le problème que j'ai sous le nez.
Je m'avance, déterminé à en finir. J'attrape le blond par le col et le col contre le mur à côté de la télé. Je tiens fermement son col de façon à le maintenir à ma hauteur, soit à presque dix centimètres du sol. Un sourire sadique étire mes lèvres alors que je prend la paroles :
"Tu vois, tu arrives pile au bon moment. Je suis vraiment à bout là.. Alors je vais me faire un plaisir de t'utiliser comme défouloir !"

Et alors que je lève un poing pour commencer à faire passer tout ce ressentiment à cause du quel je suis au bord de l'explosion, je m'arrête. Non pas que j'ai peur de frapper quelqu'un ou honte qu'il soit plus petit, mais quelque chose vient de réveiller ma curiosité. Je repose doucement le blond par terre alors que ma tête se tourne vers la télévision.
"Ou est-ce que tu as trouvé ça ?

Je me souviens, des gars que je connaissaient dans l'Avant ne parlaient que de trucs comme ça mais je n'y avait jamais vraiment prêté attention. Qui aurait cru qu'Espérance, village calme, paisible et innocent, pouvait cacher quelque chose comme un film X ?
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une découverte... étonante. [Elmy + Libre] Ven 19 Avr - 18:12

Une main.
Une main peut avoir bien des significations. Elle peut faire bien des choses, représenter actions et dérisions, marquer, menacer, elle peut sauver aussi bien que blesser. Elle peut tuer. Traumatiser.
Cette même chaleur associée au bonheur peut brûler au point de briser. Il suffit d'un peu de force, d'un peu d'âme et d'un peu d'humeur.
Il existe énormément de mains différentes. Semblables à un oeuvre d'art, la chair se trouve marquée du temps et des actions de celui qui la possède. Fine, belle et soignée, caleuse, rugueuse et marquée. Grande ou petite. Blanche ou tannée. Mais jamais une main n'est neutre, et jamais elle ne peut être sans conséquence sur autre chose ou autrui. Sauf celle d'Elmeraud peut être ?

Puisque nos corps ne peuvent être guidé que par nos coeurs.

Enfin toujours était il qu'une main donc, saisissant au col le jeune garçon, se trouvait appartenir à un jeune rouquin passablement irrité. Les raisons de son mécontentement demeuraient cependant étrangères à son cadet qu'il tenait à bout de bras plaqué contre un mur froid. Malgré l'action brutale, le silence demeura de marbre un instant, coupé par quelques bruitages suspects émanant du poste.
Une main, sa voisine, partenaire de mauvaise fortune, se trouva dressée, menaçante.
Elmeraud aurait il dû avoir peur ? Sans doute. Il n'était pas des plus forts après tout. Son adversaire n'était qu'un gamin enragé, mais il avait pour lui 10 cm de plus que le blondinet, 3 malheureuses années qui le faisait son aîné. Sa carrure était aussi plus solide, mieux campé sur ses deux jambes, bien guindé, dans sa fureur il n'avait pas vraiment peiné à soulever l'enfant.
Ne vous y trompez pas. L'émeraude n'était ni faible ni futile, ni des plus petits gabarits. Simplement suspendue au bout d'un bras coupée de toute détermination elle s'apparentait plus à une poupée de chiffons qu'à n'importe quel bambin.
Elle ne craignait pas la douleur qu'elle se savait inaccessible.

"Tu vois, tu arrives pile au bon moment. Je suis vraiment à bout là.. Alors je vais me faire un plaisir de t'utiliser comme défouloir !"

Il eut un sourire, cet enfant sable. Le garçon de feu, Sujin l'aurait elle nommée ainsi ? Elmeraud le fixait de cette manière unique dont il fixait les gens.
Il se savait en sécurité. Il ne doutait pas que l'enflammé le frappa, mais il n'était pas con. C'était un mec, en tant que tel, il connaissait le point faible et proéminent de tout ceux de son genre. Il se préparait d'ailleurs à soulever ses jambes pendouillantes à quelques centimètres du sol lorsque ces pointes de pieds retrouvèrent la terre ferme.
Avec une immense douceur qui contrastait avec la prise encore ferme de son opposant, les cheveux blonds glissèrent contre la pire pour enfin s'en décoller définitivement. L'étreinte aura était brève, comme quoi.
L'autre le regardait, les yeux ronds comme des soucoupes. Ouf, il avait évité la castration de peu. Qu'est ce qui l'avait empêché d'attaquer ? Elmeraud ne savait pas vraiment mais à sa question il en eut l'idée.

"Ou est-ce que tu as trouvé ça ?

Haussant les épaules, le blondinet alla lentement se rasseoir comme ci de rien n'était. Genoux contre torse, il refixait l'écran, la tête sur le côté.

- Chais pas. La collection personnel de Bird peut être ? Ce serait pas le premier truc bizarre à Espérance de toute façon ... et puis c'est qu'une cassette, y en a pleins ici.

En effet, il ne voyait tout simplement pas la différence entre ce film là et tous les autres. Quoi que c'était sans doute peu passionnant. Excessif et inintéressant. Sans scénario aucun.
Enfin il fixa à nouveau le rouquin, toujours debout.

- Pourquoi ? tu sais ce que c'est ?
Alexandre
Messages : 70
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une découverte... étonante. [Elmy + Libre] Mar 30 Avr - 17:13

Je le regarde se rasseoir calmement et reprendre sa position initiale, comme si je n'avais jamais étais là. C'est... frustrant d'avoir l’impression de n'être qu'une bourrasque de vent, dérangeante mais éphémère et inoffensive. Cette frustration reste minime par rapport à celle que je subis jour après jour alors je soupire simplement en me rendant compte que je viens de rater une occasion de passer mes nerfs pour une cassette qu'un autre a trouvé on ne sait où. Même le blond l'ignore et si son hypothèse s'avère juste je pourrais toujours trouver une utilité quelconque à cette cassette, Bird est un homme normalement constitué, n'est ce pas ?

"Oui."

Je n'ai rien d'autre à lui dire alors j'esquisse un mouvement vers la sortie mais tout me rattrape.
"Non. Tu l'as laissée mourir alors tu ne sortiras pas d'ici avant lui ou jusqu'à ce que j'ai décidé que tu t'étais repenti.
Je me laisse tomber le long du mur, encore. L'étau revient mais je ne laisse rien paraître. Qu'est-ce qu'Elle veut encore ? Que je m'excuse ? Mais auprès de qui, la gamine est morte je pourrais plus m'excuser. Alors au blond peut être ? Jamais. J'ai un minimum d'honneur et tant qu'Elle ne formulerait rien de précis il me suffit d'attendre.

Alors je me retrouve là, dans un coin de la salle commune à fixer d'un regard froid un gamin qui ne doit absolument rien comprendre de ce que je fais mais je n'ai rien à lui dire, alors j'attends qu'il prenne la parole.
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une découverte... étonante. [Elmy + Libre] Mar 11 Juin - 19:29

- Oui.
Une réponse sommes toute bien brève. Que répondre à cela ? Rien. Car rien n'est vraiment nécessaire. Pourquoi le temps passe ? Pourquoi l'homme a besoin de changement ? Pourquoi ces deux garçons là ne peuvent ils pas simplement se fixer, emmurés dans le silence pour l'éternité ?
Qui s'en soucie vraiment ?
Alors Elmeraud se tait, se tourne; il retourne à sa télé.
D'un oeil discret, il fixe l'énergumène. Le jeune homme flamboyant l'intrigue. "Garçon de feu." Si Sujin avait été là, c'est ainsi qu'elle l'aurait nommé... peut être. Il semble souffrir d'une douleur sourde, comme une présence. Bah ! Qui à Espérance pouvait se vanter d'être vraiment saint d'esprit et de coeur ?
Il fait mine de partir, Elmeraud ne bouge pas.
Il s'arrête subitement, bloqué par on ne sait quoi, Elmeraud ne bouge pas.
Il s'écroule à terre - est-il en proie à un malaise ? - Elmeraud ne bouge toujours pas.
Assit là, par terre, dans un coin à l'ombre de la pièce, le sang fixe le sable. Lui ne comprend pas ce regard sans mot, il ne cherche pas à comprendre. A quoi bon ? Quand on en a trop vu on finit par souhaiter l'aveuglement. Ha~ voilà qu'il parlait comme un papy.
le temps passe.
Des secondes...
Puis des minutes...
La cassette s'arrête. Il semble que le film est finit.
Une heure ne passera donc pas.

Jouant avec la télécommande, il retourne sur le menu, il reste encore trois films à visionner, est ce que ça en vaut vraiment le coup ?

-hey ! lance-t-il à tout va. T'as pas froid aux fesses comme ça ?

Il regarde alors la silhouette fondue dans les ténèbres du plâtre.

- sérieusement je m'en fiche, mais je préférerais autant que tu viennes t'asseoir sur le canap c'est fait pour ça. C'est, triste pour un objet de ne pas être utilisé.

Il lui tend ensuite la télécommande, et rétabli ainsi le contact visuel, fixant son internaute droit dans les yeux, comme il le fait toujours.

- Choisis la suivante ?

Une question ou un ordre ?
L'enfant a tellement parlé qu'il a l'impression qu'il va faire une crise d'hyper ventilation d'un instant à l'autre.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une découverte... étonante. [Elmy + Libre] Aujourd'hui à 4:21


Une découverte... étonante. [Elmy + Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» Mercredi 12 janvier "One shot découverte Nephilim"
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-