Partagez|

L'heure du souper a sonné ~ [Terminé]

Nonna
Messages : 54
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Entrave: Craint le contact avec les autres
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://noiv.jimdo.com
MessageSujet: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Sam 20 Avr - 20:39

Je regardais par la fenêtre de ma chambre le joli crépuscule, m'indiquant relativement l'heure qu'il était. Les minutes s'écoulèrent sans que mon regard ne quitte l'horizon, perdue dans de vides pensées futiles... "Que ferai-je demain ?", "Où irai-je ?", "Est-ce que demain sera différent d'aujourd'hui ?". Je poussai un soupir suivi du tintement de mon horloge. "Ding dong" disait ma vieille amie, et comme pour lui répondre je me retournai. Elle m'annonçait l'heure du repas, et voilà que je quittai ma chambre pour rejoindre la grande salle.
J'arrive la première, une odeur de ragoût embaume la pièce. Je m'approche de la marmite qu'on a laissé mijoter, et respire, laissant mes narines se remplir de son fumet. J'ouvre un placard, sors les assiettes et commence à mettre le couvert. Je ne retiens jamais le nombre de gens qui mangent à table... Sommes-nous 10 ? 15 ? Comme je l'ignore, je me contente de mettre autant d'assiettes que la table peut en accueillir, en espaçant rigoureusement de telle manière que personne ne trempe ses coudes dans l'assiette de son voisin.
La table est mise, mais toujours personne. Je décide d'aller m'installer à une extrémité de la table pour attendre les autres. Pas en bout, d'où l'on voit tout le monde, mais à droite de cette place qui semble dominer toutes les autres. Je regarde mon assiette, j'attends. Cela ne se fait pas de commencer à manger avant, je sais cela, comme si c'était chose évidente. Parfois, même lorsque tout le monde a commencé de manger, j'oublie d'en faire de même et les regarde. D'instinct, je crois que j'attends qu'on me permette de manger, c'est étrange.
Me perdant à réfléchir à cette manie, j'ai pris automatiquement ma fourchette et trace des ronds avec dans mon assiette, faisant tinter la porcelaine Lorsque j'entends un pas derrière moi, je tremble de surprise et retourne la tête timidement...


Dernière édition par Nonna le Dim 28 Avr - 12:15, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Dim 21 Avr - 13:11

Le bruit du parquet qui grince.
Le tintement régulier des horloges.
Les murmures d'adolescents.
Le bruit du grand rien.

L'ambiance que dégageait la fermette était celle de toutes les vieilles bâtisses. C'était loin d'être sophistiquée, ça sentait la campagne.
Vishva s'en plaignait régulièrement. Pas à Bird hein ! Mais à d'autres, comme Elloy. Ou alors il s'en maugréait silencieusement, glissant mentalement à son Divin ce qu'il faudrait modifier ici.

Ah ! Qu'il est bon de refaire le monde en paroles !

Au cours d'une nouvelle conversation mentale avec son Divin, l'horloge de sa chambre sonna l'heure du dîner. Vishva était alors allongé dans son lit, les yeux fermés, passant ses doigts sur les dessins de hennés marquant ses bras.
Avec flegme, il se redressa, tritura la fine tresse qui glissait le long de son cou et se décida à descendre au foyer.

Ses pas, même légers, faisaient grincer l'escalier.

Impossible d'être discret ici.

... On est toujours observé.

Finalement, Vishva atteignit le foyer. Il eut un mince sourire en sentant les odeurs de la nourriture déjà prête. Il était patient, certes, mais ne disait jamais non quand tout était déjà prêt !

Un pas, deux pas. Les effluves de vanille le suivirent dans son mouvement. Il se pencha alors et remarqua Nonna, assise à une chaise. Il continua de sourire. « Eh bien, que fais-tu toute seule ici... Nonna ? » demanda-t-il d'une voix douce.
Il pouvait au moins se targuer de connaître le nom de tout le monde ici. Eh, on est pas le Gourou pour rien !
En même temps qu'il lui disait ça, il parti se servir une assiette.
Nonna
Messages : 54
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Entrave: Craint le contact avec les autres
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://noiv.jimdo.com
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Dim 21 Avr - 14:15

C'est Vishva qui vient d'entrer. Je le regarde du coin de l'oeil lorsqu'il s'adresse à moi.
- Eh bien, que fais-tu toute seule ici... Nonna ?
Je remets mes yeux dans mon assiette vide, marquant un temps d'hésitation, comme chaque fois qu'on m'adresse la parole.
- J'attendais que tout le monde arrive, dis-je doucement.

Je lance un autre coup d'oeil derrière mon épaule, voyant le jeune homme se servir. Est-ce que je le suis ? Non, je vais attendre qu'il ait fini. Nerveusement, je fais glisser ma natte entre mes doigts, espérant que quelqu'un arrive.
Maintenant que j'y pense, Elloy est dans la même chambre que Vishva, il se pourrait qu'il arrive à son tour... Imaginant cela, mon coeur se pince et je sens une montée de stress. Je préfère de loin rester seul avec Vishva que de le voir arriver. Je jette un nouveau regard vers la cuisine et remarque qu'il a presque fini de se servir. Je me lève, trop vite peut-être. Ma nervosité me fait perdre l'équilibre et me rassoit aussitôt sur le banc.
Je me sens devenir rouge de honte et baisse la tête pour dissimuler mon visage derrière mes cheveux. Je n'ose plus me relever et espère qu'il n'a rien vu. J'attendrai finalement que d'autres gens arrivent pour me servir, sans me précipiter.
Je soupire pour faire redescendre ma tension et tente de me faire oublier, le regard plaqué sur mes mains posées sur mes genoux.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Dim 21 Avr - 14:59

Vishva hocha brièvement la tête et se servit moyennement, rechignant un peu à l'idée de manger ça. Bah, c'est sur que la nourriture était meilleure lorsqu'il vivait avec Caly.
Petit soupir en repensant à tout ça. Elle lui manquait vraiment... Dire qu'elle avait brusquement disparu. C'était bien là une des rares choses qui le perturbait. Mais au moins, à présent, il faisait plus attention. Plus attention à sa manière d'être avec les gens, à la manière de s'y attacher.

Comme avec Elloy par exemple. Ce type était le premier du foyer qu'il ait enrôlé. Au départ, il s'était montré prudent à son égard, le traitant comme un médecin traite son patient, il avait finit par lui montrer davantage de sympathie. En même temps, ils étaient dans la même chambre et Elloy était assez envahissant, pour obliger Vishva à lui parler autrement que pour s'assurer de sa fidélité.

Quel empoté ce garçon, pensa Vishva en souriant légèrement, alors qu'il lançait un regard à Nonna, se demandant ce qu'elle faisait.

Une fois servit, il vint poser son assiette, en face de Nonna, puis attrapa la sienne, pour aller la servir « Au fait, que s'est-il passé entre Elloy et toi ? » fit-il, assez gentiment, pour masquer son manque de... tact. Il ne manquait plus que l'arrivée d'Elloy et c'était le ponpon !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Dim 21 Avr - 15:31

L’heure du repas avait sonné, comme une fatalité.

Le roux au divin était déjà parti, sans doute puisqu’il n’était pas dans la chambre quand Elloy arriva, dans ses habits salis de terre et d’herbes. La journée avait été rude et bruyante, éprouvante et épuisante. L’idée même de retourner dans un chaos infernal de regards et de sons, le mettait moins mal à l’aise que déjà en colère. En ce moment, accablé par une certaine forme de culpabilité, un rien l’irritait, bien qu’il pose certaines questions au semi divin, le soir avant de plonger dans les profondeurs oniriques. Enfin…il n’était pas pour autant prêt à retourner se confronter au Rêve, malgré les quelques paroles sorties avec flegme de Vishva même si elles se voulaient plutôt …réconfortantes ? Quoiqu’il en soit, Elloy prit le temps de se laver correctement, retardant un peu plus l’heure fatidique où ses nerfs se verraient confrontés à l’atroce bazar mouvant de la salle à manger.

Dans un soupir qui en annonçait long, il termina de s’habiller d’un pull léger et noir, et lentement, il se faufila dans la salle à manger comme une sorte de reptile ou de caméléon qui se fondait dans la masse. En arrivant devant la salle, il en avait fermé les yeux et s’était massé les tempes… Ahh cette vie en communauté, toujours cette vie en communauté, et la paix dans tout ça ? Et la solitude ? C’était bien beau ces rêves d’appartenance et de communauté mais tout ça ressemblait plus à une dictature, comme à la Hitlerjugend pour enrôler la jeunesse et l’utiliser… Au final… Vishva l’avait plutôt bien roulé. Son esprit chamboulé, torturé suivit à contre cœur le corps qui s’avançait là où il avait repéré par automatisme ce qui était devenu un pseudo guide spirituel. Il n’avait qu’à regarder le feu de ses cheveux et la couleur extraordinaire pour savoir où ses pieds devaient aller. Un chien sur le qui-vive, un chien bien docile et naïf sans doute. Il se servait, alors il prit lui-même une assiette pour le rejoindre et se servir en même temps, prenant place à côté de lui comme si on venait de l’emboîter de force dans une chaîne déjà formée. Mais il était avec lui alors il se servait en même temps que lui, pigé ? Sans faire attention à ce qu’il prenait, il commença la conversation. « Je ne pense pas rester longtemps ici, ça me donne mal à la tête » fit-il simplement avant de le suivre jusqu’à sa table. Sa table…sa table avec un intrus non ? il en haussa un sourcil.
« C’est une blague ça ? » dit-il en faisant un mouvement en avant, avec le menton. Genre elle. Pourquoi elle ? Déjà que rester au foyer avec sa tronche c’était assez gênant, mais là c’était juste énervant. Il en serra les dents. « Mais si c’est ton choix » …Choix de proie. Il ne comprenait pas plus, pourquoi elle. Il roula des yeux et s’assit en face d’elle, laissant le semi divin prendre place en bout de table entre eux deux. Là, Elloy posa un regard sur elle, un des plus étranges et froids, paradoxalement à ce qu’il ressentait au fond de lui, une sorte de vapeur brûlante qui ne demandait qu’à sortir, d’autant plus chauffée par le brouhaha de la cantine infestée d’insectes rampants et stupides. « T’as pas l’air en grande forme Nonna, toute rouge que tu es, même ma tomate paraît pâle à côté de ta face. En plus le rouge ne te va pas, c’est affreux » dit-il d’une voix malgré tout…douce ? Mielleuse plutôt.


Dernière édition par Elloy le Lun 22 Avr - 16:43, édité 1 fois
Nonna
Messages : 54
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Entrave: Craint le contact avec les autres
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://noiv.jimdo.com
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Dim 21 Avr - 16:13

Respirer. C'est tout ce à quoi je pensais. J'oubliais ce devoir lorsque Vishva posa son assiette en face de moi. Lorsqu'il prit la mienne, mon souffle se coupa et je me reculai scrupuleusement. Avant que je n'ai eût le temps de protester il me lança :
- Au fait, que s'est-il passé entre Elloy et toi ?
J'ouvris de grands yeux et détournai mon regard. Comment savait-il ? Elloy lui en a-t-il parlé ou... l'a-t-il deviné ? Je gloussai. Je ne voulais pas repenser à cela et lâchai quelques mots automatiques d'une voix monotone.
- Rien de spécial.

Un instant, une seconde s'écoula lorsque je le vis passer devant mes yeux, je n'avais même pas remarqué qu'il était entré. Elloy prit la place à côté de son colocataire. Je baissai rapidement le regard au risque de croiser le sien. Autant que lui je pense, cette situation m'était insupportable. Je ne voulais pas le voir. Je ne voulais pas l'entendre. Plus que tout, je ne voulais pas me risquer à lui adresser la parole. Et contre toute attente, c'est lui qui le fit.
- T’as pas l’air en grande forme Nonna, toute rouge que tu es, même pas tomate paraît pâle à côté de ta face. En plus le rouge ne te va pas, c’est affreux.
Je me crispai, serrai les poings et les dents. Je ne voulais même pas prendre la peine de lui répondre. Sans réfléchir je relevai la tête et plongeai mon regard dans le sien, montrant toute la haine que mon visage pouvait exprimer. Au point où j'en étais, je ne prendrai plus la peine de me faire apprécier de ce type, ce n'est pas ce que je cherche. Je ne cherche pas une quelconque reconnaissance. Toujours, et sans mauvaises intentions, je n'ai jamais demandé autre chose que d'être laissée de côté, de passer inaperçue...
J'essayais de me détendre, j'allai devoir passer mon repas en sa compagnie, je me devais de faire bonne figure au risque de ne plus arriver à mâcher ma nourriture... Calmement, je détachai mon regard du sien et posai mes mains sur la table, symbole paisible. Il me semble que cacher ses mains sous la table peut paraître suspect, ainsi, je respectais les codes de la vie en société. Je fixais l'assiette en face de la mienne, celle de Vishva, et priais pour qu'il revienne vite...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Lun 22 Avr - 11:54

Au départ, l'ambiance dans la salle à manger était plutôt calme, sympathique, tranquille. Nonna n'était pas bavarde mais Vishva lui posait quelques questions. Rien de bien méchant. Dommage que ses réponses soient si évasives... « Je vois... »

Alors arriva Elloy. Briseur de calme. Visha le salua d'un signe de tête, le regarda se servir et sentit aussitôt que allait se gâter. Bon eh bien, il serait là au cas où ça dérape de trop. Mais c'est fou ce que son camarade dégageait comme animosité. « Il doit y avoir quelques médicaments, ici » l'avertit-il calmement, dans une attitude qui contrastait fortement avec la sienne. Peut-être que sa migraine le rendait nerveux ? Ou alors, il s'était levé du pied gauche. Impossible enfaîte, Vishva était dans la chambre, tandis qu'Elloy non...

Enfin bon, il n'allait pas jouer les étonnés. Pas alors qu'il avait fait des pieds et des mains pour l'attirer dans ses filets ! Il l'emmena à la table, une main sur son épaule, pour le guider, comme le bon prophète qu'il se promettait d'être pour lui et lui fit un signe de tête, pour qu'il aille s'asseoir en bout de table, puisque la place en face de Nonna était la sienne. Enfin, il les laissa un instant, le temps d'aller chercher des verres, les posant délicatement devant eux, en les écoutant... En écoutant Elloy et sa pique surtout. « Elle était là avant nous » précisa-t-il, avant de s'éclipser pour remplir une carafe d'eau.

Lorsqu'il revint, il soupira. Vraiment, ça allait être gai s'ils ne mangeaient que tous les trois.
Seul le bruit de l'eau qu'il versait dans leur verres retentit. Il posa la carafe, resta un moment debout, l'odeur vanillée qui l'accompagnait prenant enfin le dessus sur l'odeur de campagne qui régnait... L'odeur de Bird en quelque sorte.

Ici Vishva serait le maître.
Cette situation devait être maîtrisée par Lui et son Divin !
C'était le minimum, non ? Après tout, il était le plus calme des trois. Le plus âgé sans doute aussi. Il se devait de calmer les tensions et si possible de rapatrier la fille... Ouai, la "rapatrier".

« Bon... Vous pouvez manger » leur dit-il, comme s'il parlait à deux enfants « Ou... me raconter ce qui se passe entre vous » il lança un regard à Elloy en même temps, puis finit par se pencher vers lui. « Tu n'as aucune raison de devenir fauve... Elle n'est pas dangereuse » murmura-t-il tout bas, pour qu'il se calme définitivement.
Ca l'emmerderait que la nourriture se mette à voler dans la salle.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Lun 22 Avr - 17:10

Fauve, au pied !

Aucune réaction, aucune réplique, rien de consistant n’était sorti de sa bouche, ni de sa gorge…Et ça l’enrageait terriblement, de voir que sa pique n’avait eu aucun effet, de voir qu’elle restait toujours aussi livide et calme. Ça l’enrageait aussi de s’être prit un râteau à cause de cette chose fadasse et blonde décolorée, serpière rincée à l’eau de javel. Pourtant, ce n’était pas le seul qu’il s’était prit, Ô combien Divin en avait-il reçu en pleine face, et Ô combien Divin l’avait-il prit à la légère. Mais là, comme pour se recréer un passé effectif, tous ces souvenirs qui faisaient de lui un raté-loupé sorry biatch le rendait extrêmement exécrable. Peut-être était-ce parce qu’il avait enfin vu la vraie nature des choses, et peut-être aussi parce qu’il avait été un acteur privilégié dans toute cette mascarade absurde et ridiculement fausse. Toute cette mascarade organisée par un piaf écervelé, et lui, lui Elloy, était tombé dans ce piège grotesque et s’en était voulu. A la fois roulé, et enrôlé, le chemin s’était tracé de lui-même, suivre le Divin et faire taire les menteurs pour que seule enfin retentisse la divine voix à travers le Sauveur. Divin bless you, right. Tout ça pour dire que le passé artificiel étant construit, il pouvait tout simplement se laisser aller à ressentir les vraies choses comme il le fallait et ne plus voir à travers les yeux d’un être stupide en manque d’amour. Foutaise, connerie que de croire en tout à chacun, de croire que le bonheur existe avec simplement un sourire, ou bien comme elle, comme cette carpette albinos, en se tenant droite et en montrant une forme civilisée de…De rien du tout, il avait juste l’impression qu’elle lui disait « Fuck ya, you stupid brat. Mother fucker you’re gonna suck my… » Il ne tenait qu’à un fil, un tout petit fil pour qu’il ne s’emporte…Et le fil, Vishva le tenait. « Tu n'as aucune raison de devenir fauve...»

« Fauve, au pied ! » A vos ordres. Il s’enfonça dans sa chaise, la fourchette fermement tenue dans sa main aux jointures déjà blanche. Doucement, il ferma les yeux en basculant la tête en arrière et huma le parfum de vanille qui s’émanait encore de lui, comme la nouvelle odeur flottante de la chambre où la Révélation lui était apparue, où il avait tout comprit. Là seulement, il s’apaisa un peu plus, tout du moins, ses pulsions félines se calmèrent, parce qu’il n’aimait pas cette chose toujours livide près de lui. Il rouvrit les yeux avec une lueur sadique dans le regard, alors qu’il redressait sa tête. « Il ne s'est rien passé Vishva. Rien de foncièrement intéressant pour que cela te prenne la tête. N’est-ce pas Nonna, rien de bien intéressant ne peut se passer avec toi, de toute manière »
Nonna
Messages : 54
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Entrave: Craint le contact avec les autres
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://noiv.jimdo.com
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Lun 22 Avr - 20:03

Vishva m'avait apporté mon assiette et je le remerciai d'un hochement de tête, discret et poli. Puis je bus quelques gorgées du verre qu'il m'avait servi pour rafraîchir intérieurement ma haute température. Reposant le verre, mon regard balaya la salle, je sentis la forte odeur de vanille que dégageait Vishva. Féminin parfum pour un homme me suis-je dit. Puis comme une évidence, je reconsidérai son statut et supposai qu'il devait être gay.
- Vous pouvez manger, dit-il. Moi qui attendais d'instinct qu'on me le propose, j'attrapai ma fourchette et avalai une bouchée du ragoût. Cette texture, depuis que j'étais arrivée, je trouvais ça délicieux. Tellement de goût, une explosion de saveurs à mes papilles ; bref, un délice.
Tandis que je savourais ce plat rustique, Vishva relança, tel un animal revenant à la charge, cherchant à avoir le fin mot de l'histoire. Et pour une fois, j'aurais eu tendance à être d'accord avec Elloy. Il ne s'était rien passé d'intéressant, rien qui puisse l'intéresser. En somme, rien de bien grave. J'ai simplement refusé, certes excessivement, l'amitié du gars. Si j'avais su que cela m'aurait valu tant de mépris, j'aurais peut-être agi différemment.
Finalement je lançai cette simple phrase, lourde de sous-entendus et sur un ton peut-être légèrement provocateur :
- Si tu le dis Elloy. Tu dois forcément avoir raison. Je préfère la discrétion plutôt que d'attirer l'attention, je laisse ça à d'autres.
J'en avais marre de le voir s'amuser à me rabaisser. Mais contrairement à ce que je voulais, j'étais déjà en train de rentrer dans son jeu en répliquant de la sorte. Mais je m'en fichais, qu'il s'énerve, je n'en avais que faire, qu'il me réponde, je lui donnerai la réplique. Je ne laissais aucun doute subsister dans mon regard, aucune faille, même s'il aurait suffit d'un geste pour briser ma coquille. J'espérais que Vishva reste l'arbitre du match, attentif et spontané.
Je faisais en sorte de rester naturelle et continuais de manger, doucement, tâchant de rendre mes mouvements plus fluides pour cacher mon stress et mon appréhension. En fin de compte, j'étais actrice, à ce moment précis, je jouais une Nonna téméraire que rien n'abat, une guerrière qui jamais ne fléchis devant l'ennemi.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Mar 23 Avr - 18:28

Comme une scène sortie de son contexte... On aurait put penser que se reproduisait là, le dernier repas de Jésus avant qu'il ne soit trahit par Judas. Mais à bien y regarder, y avait-il un Judas à cette table ? Peut-être Nonna ? Une petite fille timide et solitaire... Une petite fille qui garde bien trop le regard sur son assiette pour que cela soit foncièrement innocent. Non. Non, c'était sans doute innocent. Elle n'avait pas la carrure des traîtres. Alors Elloy ? Il était impulsif, colérique, une vraie bête. Mais sans doute manquait-il justement de réflexion pour trahir une quelconque personne. Et puis, Vishva, pour le moment, ne pouvait craindre d'être trahit, doublé ou autre. Il n'avait pas prit assez de galon encore, en Espérance pour penser réellement mettre à exécution ses ambitions.

"Mais patience, patience... Regarde donc ceux qui t'entourent... Cette jeune fille en face de toi. Il te suffirait de lui suggérer quelques idées, pour qu'elle soit de notre côté..."

Ah le Divin... Toujours là pour observer ce qui se passe. Mais Vishva, même s'il se garderait d'avouer l'avoir pensé avant le Divin, avait déjà remarqué qu'elle n'était pas la plus joviale des filles présentes ici. Déjà, le fait d'habiter à la fermette, montrait qu'elle devait avoir quelques soucis de sociabilité. Comme son camarade Elloy. Quoiqu'encore il l'avait trouvé plutôt sympathique. Un peu simplet par moment, mais il n'allait pas cracher sur ce petit défaut.

D'une main lente et, tandis que les deux autres se chicanaient encore et toujours sur le même sujet, Vishva se pencha et attrapa le moulin à poivre. Poivre de lui, d'ailleurs. Devenir l'arbitre d'une dispute dont il n'avait eu que quelques vagues retours, n'était pas palpitant.
Alors il se contenta de fixer la poivrière, la faisant tourner entre ses mains. Son regard glissa sur ses doigts, puis ses mains et ses avant bras teintés de dessins à l'henné. Il faudrait qu'il pense à de nouveaux motifs végétaux. Peut-être irait-il faire un tour à la bibliothèque de l'internat, pour jeter un coup d'oeil dans un bouquin recensant les différentes plantes existantes.

Après cette délicate observation, il mit un peu de poivre dans son assiette, avant de la reposer sur la table. « Après... Tout dépend ce que tu entends pas attirer l'attention Nonna. » Oui, oui, il participer un minimum à la conversation ! « Parce que malgré tout... Jouer les insociables, ça peut attirer tout autant que d'être dans l'excès. N'est-ce pas Elloy ? » Tandis qu'il parlait, il les avait fixé un à un. Par habitude, il tritura sa tresse et haussa les épaules. « Bien sûr... je ne jette la première pierre à personne. » il modéra ses propos par un sourire conciliant. Le Divin, lui, riait dans sa tête.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Mer 24 Avr - 17:12

Quelle répartie…fadasse ! comme elle. Ô si seulement il pouvait implorer le Divin pour échapper à cette misère ! Il en lâcha un long gémissement. Nonna était décidément insipide, même ses mots sonnaient creux, si creux et vides que ça ne l’énervait que davantage. Il tapa nerveusement la table de son index en la fixant, avant de se mettre à battre le sol de son pied. A deux doigts de..arghhhh. Un fauve en cage qu’il était, un fauve retenu par des fers. Sa rage n’avait pas explosée et plus tout patientait dans cette mascarade paisible, et plus tout s’agglutinait au point de le rendre profondément irritable. Il était là le seul danger divin, c’est qu’une fois enrôlés, certains se prennent trop au jeu. Dans sa petite tête pleins de saloperies y trottaient, alors qu’il la regardait dans les yeux. Puis finalement, sans aucun tact, il lâcha : « Tu sers à quelque chose Nonna ? »

Après ces mots, il haussa les épaules et commença à manger, cette fois. Silencieux tout d’abord. Il n’avait pas répondu à Vishva non plus, en fait il avait gardé le silence pendant plusieurs longues minutes le temps surtout de faire le point et de ne pas imploser. Il invoquait le « Divin » ou bien sa raison pas trop animalisée et tentait de reprendre le dessus sur ces évènements fâcheux. Mais il n’en restait pas moins qu’Elloy lui en voulait pour tout, comme son bouc émissaire. Avec un train de décalage, néanmoins, il dit : « Je ne pense pas nécessairement attirer l’attention, enfin, pas comme avant. J’ai juste envie de…. » Il lança un regard à Vishva. De tout briser. Il continua de manger en silence, ne regardant pas la chose fadasse, et pourtant, la sentir près d’eux, et percevoir ses mouvements l’agaça, si bien qu’il se leva soudainement de table. « Je pense retourner dans la chambre » dit-il d’entre ses dents.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Mer 24 Avr - 17:28

[Afin de mettre un peu de piquant dans le RP, je devance ta réponse Nonna. Néanmoins, tu es invitée à poster juste après moi, évidemment !]

Le cliquetis des cuillères résonna. Elloy s'était levé et on pouvait voir à dix mille lieux qu'il était à deux doigts d'exploser... Alors, pour une fois, le Divin décida d'être... Joueur

"Pousse le à bout... Fais le maintenant ou la chute sera encore plus dangereuse pour toi" ricana le Divin dans son oreille.

Vishva rejeta la tête en arrière et regarda son camarade en souriant. « La colère s'augmente, mais la vaisselle brisée se remplace... Et je me porte garant pour toi » lui sussura-t-il en levant ensuite son verre. « Et entre nous... Je doute que la petite Nonna ait quelque chose à redire... ? N'est-ce pas ? »
Il appuya un long regard dans celui de Nonna, la défiant... De répondre oui.


Dernière édition par Vishva le Mer 24 Avr - 18:46, édité 1 fois
Nonna
Messages : 54
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Entrave: Craint le contact avec les autres
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://noiv.jimdo.com
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Mer 24 Avr - 18:42

J'avais cessé de manger, c'était tout juste si je continuais de respirer.
La tension était à son comble, j'avais les nerfs en pelote, je n'en pouvais tout simplement plus. Que faire ? Voilà que le seul "allié" que j'espérais avoir... incitait l'ennemi à attaquer.
Les yeux rivés sur mes genoux, le dos courbé, je sentais une goutte de sueur perler sur mon front. Je n'osais rien dire, je n'osais même plus bouger. Tout ce que je voulais, c'était disparaître. Je percevais comme une étrange impression de Déjà-vu... Je ne me souviens de rien, mais si cette angoisse, cette terrible appréhension que je ressentais alors, si c'était cela qui avait blanchi mes cheveux ? J'avais lu que c'était chose naturelle, l'homme, devant la peur, pouvait voir ses cheveux teintés de blanc.
Mais j'en doutais, jamais, quand aurais-je bien pu avoir aussi peur ? C'est pathétique. À cet instant, j'aurais tellement voulu disparaître. J'avais peur de relever la tête pour voir leurs visages rieurs, se moquant de mon impuissance, de ma faiblesse.
Que suis-je ? Qui est Nonna en fin de compte ? Vaut-elle vraiment la peine de se battre ? Est-ce que je mérite... de défendre le peu d'honneur qu'il me reste ?

Je tremblais, mon coeur se serrait, j'avais tellement envie de pleurer. Doucement, je relevai la tête pour répondre à Vishva. Il fallait que je réponde, ou ce serait une marque d'irrespect. Je levai les yeux, et la voix tremblante je murmurai un << Non >> sans conviction. Et sans avoir eu le temps de les retenir, les larmes déferlèrent sur mes joues, telles un flot ininterrompu, deux rivières par temps de tempête. Je gémissais, inclinai la tête, comme si celle-ci était tombée. Mes larmes pleuvaient sur mes genoux. Voilà tout ce que je suis... Ma cause n'était pas défendable. Et autant je détestais Elloy, autant il avait raison : je ne servais à rien. Et non seulement je n'avais pas d'utilité, mais en plus je ne faisais que profiter.

Je me recroquevillai. Partez ! Je voulais qu'ils s'en aillent et qu'ils m'oublient, qu'ils me laissent à mon sort. Et j'aurais voulu qu'ils le fassent dès le début.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Ven 26 Avr - 16:33

La tentation avait été grande, si grande qu’il s’était déjà saisi d’un verre pour faire retentir le bruit de son courroux. Mais si encore briser un verre était suffisant, il l’aurait fait depuis longtemps. Et c’est les bras ballants qu’il regarda la scène, finissant par reposer le verre sur la table. « Je ne sais pas quoi faire d’autant d’inutilité, Vishva » dit-il tout simplement à ce dernier avant de poser une main sur son propre visage, l’air totalement exaspéré. « Ca sert à rien, elle sert à rien, je préfère encore ne plus la voir et nier l’existence d’une chose aussi nulle » dit-il. Pourtant, même s’il tentait de se calmer, les pleurs et les soupirs secoués de Nonna réveillaient encore un lui ses tourments et c’est comme un bipolaire qu’il s’emporta de nouveau, soufflant fort.


Il commençait alors à ramasser son assiette et ses couverts furieusement pour les déposer dans le bac à vaisselle. Et là, il lança un rapide coup d’œil à Vishva et en un seul mouvement, il fit tout basculer par-dessus la table, laissant la vaisselle se briser en mille morceaux, aux pieds de chacun. A vrai dire, il ressentait la même chose lorsque la dernière fois il avait détruit la chaise dans la chambre d’infirmerie quand Taima blessé y séjournait. C’était à la fois quelque chose qui faisait du bien mais qui impliquait une culpabilité de plus qui s’ajoutait à celles qu’il avait déjà, des culpabilités pas si moindres que cela. Il prit une profonde inspiration et la souffla d’un coup, posant ses deux mains sur la table pour se pencher vers elle. Sous ses pas pour s’avancer vers la table, la vaisselle brisée avait gémi. « Tout ça c’est de ta faute, je te tiens responsable de ça. Que tu serves à quelque chose »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Ven 26 Avr - 19:01

Le temps s'était comme suspendu. Même l'horloge hésitait à faire résonner ses aiguilles, s'accrochant à sa mécanique, en bonne peureuse. Le robinet qui avait servit à remplir les verres, n'osa même plus faire tomber ses gouttelettes, les retenant à bout de métal. Et les verres... Les verres s'étaient brisés sur le sol, déversant leur contenu dans le parquet, qui s'en emparait goulûment.
Cette vaisselle de la belle et la bête, cet habitat bavard, rêvaient de redevenir inanimés, de se cacher derrière leur manque d'âme. Cependant, discrets observateurs du Temps, ils suivaient la scène de leurs yeux invisibles, se préparaient à d'autres éclats. Eclats qui n'arriveraient peut-être pas ?

Vishva avait reculé sa chaise, au coup de folie d'Elloy. Il regarda ce dernier avec une mince surprise. Car même s'il l'y avait poussé, c'était toujours impressionnant de passer de la théorie à la pratique. A ses oreilles, le Divin riait du comportement du fauve. Prévisible, prévisible, souffla sa douce voix.

Il était vraiment la "Bête" pour le coup et Nonna, la "Belle" allait finir par imploser devant lui. Déjà qu'elle pleurait... Vishva eut pitié de cette petite chose et se leva. Evitant les bouts de verres sur le sol, il vint jusqu'à Elloy et lui posa une main sur l'épaule. « C'est bon maintenant... Tu vois bien qu'elle pleure » dit-il d'une voix douce, pour calmer le jeu... qu'il avait lui-même provoquer. « Remonte Elloy, j'ai une petite réserve d'opium qui nous attends » dit-il à son oreille en réprimant un petit rire... Quoi, vous pensez que se taper un drogue (douce) dans la fermette de Bird, le faisait jubiler ? Eh bien parfaitement !

Toujours dans sa bienveillance bienvenue, il alla attraper une serviette propre et vint la donner à Nonna. « Ne pleure pas pour si peu... » il lui appuya une main sur la tête, comme s'il faisait fasse à un petit animal apeuré. « Tu sais, il aboie, mais ne mord pas... »
Nonna
Messages : 54
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Entrave: Craint le contact avec les autres
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://noiv.jimdo.com
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Ven 26 Avr - 21:27

C'était comme si le chaleureux repas dans la maison de campagne tel qu'on l'imagine habituellement avait viré au désastre. Comme si un sujet tabou avait été abordé. La scène aurait été elle, et finalement la vaisselle aurait volé, entre cris, larmes et colère. Bien qu'à cet instant, dans la salle du foyer, personne n'avait encore véritablement crié.

Elloy avait passé sa colère sur la porcelaine que l'on avait entendu geindre, souffrir, ne comprenant pas pourquoi cette violence s'abattait sur elle.
Moi, je ne bougeais pas, je ne réagissais pas. Je continuais de pleurer, assise, la tête penchée. Il vociférait de méchantes choses qui résonnait sans avoir grand sens à ce moment. Je ne pensais plus à rien, je le savais en train de s'éloigner, je me savais immobile. C'était tout ce dont je me rendais compte. Alors la serviette tendue par Vishva me surpris. Je la pris timidement sans relever le regard. Mes larmes ne coulaient plus mais mes joues étaient toujours humides, et alors que j'allai pour les essuyer... Le garçon pressa le détonateur.
Cette main qui entra en contact avec mon crâne me réveilla. Par réflexe, ma main vint écarter son bras d'un revers et dans mon élan je me relevai. Il l'avait fait. En une seconde j'avais déjà reculé de trois pas, assurant la distance entre lui et moi. C'était fini, Vishva avait fait un pas de trop vers moi, et mon côté le plus faible, le plus sauvage et étrange rejaillissait. Je ne l'avais pas cherché ! Il m'avait provoquée. Et bientôt Vishva comprendrait ce qu'il voulait tant savoir, il saurait ce qu'il s'était passé entre Elloy et moi, car j'allai refaire la même erreur.
Alors, la tête basse, les poings serrés, je me mis à hurler.
- Ne me touche pas ! Qui t'a demandé de m'aider, hein ? Qui t'a demandé de t'en mêler ? De quel droit tu fais ça, putain ? Je relevai la tête lui lançant le même regard haineux qu'à Elloy durant le repas. Puis, d'un ton méprisant je lançai, Je n'implore la pitié de personne alors va au Diable.
Je tournai les talons et sortis de la salle. Je regagnai ma chambre le coeur battant, les nerfs à bloc. Et dès lors que je refermai la porte, m'affalait sur le sol de soulagement, heureuse de retrouver ma terre promise, sainte chambre qui me maintenait à l'abri de tout.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Sam 27 Avr - 14:24

Dans un fracas, la vaisselle était tombée, Elloy s’était plus ou moins calmé, et l’assistance s’était retournée. Et tous ces yeux vers eux étaient l’une des raisons pour lesquelles il ne tarda pas à s’en aller. Mais c’est aussi à cause des mots de Vishva. L’opium, même s’il en avait une petite idée, lui était inconnue en terme de nature, mais il connaissait ses effets et les aimait parce qu’ils l’apaisaient outre mesure et lui faisaient croire qu’il comprenait la vie et son sens, tout devenait plus ou moins limpide dans son esprit enfumé et c’était dans ces moments là qu’il sentait vivre et bouger les choses comme il le fallait, dans une valse embrumée qui se laissait flotter dans l’air et qui se laissait se dispersée pour finir invisible, dansant pourtant quelque part, et ce quelque part était là où se trouvait le Divin, alors là, Elloy se voulait être aussi léger que de la fumée pour y aller et ne plus subir cette immense cage, aux allures de liberté et de prospérité, mais qui en fait transpirait les idées communistes et de camaraderies stupides.

Ainsi observés par de nombreuses paires d’yeux, il détourna les talons d’un seul mouvement, faisant d’autant plus gémir les bouts de vaisselle. D’un pas rapide mais bien déterminé, il passa la porte de la salle à manger qui se referma dans un bruit sourd, les escaliers subissaient les enjambées d’Elloy et une autre porte retentit au loin, alors qu’il se laissait tomber dans son lit avant de finalement balancer son oreiller par-dessus la fenêtre, un épie de blé étant dessus. Besoin de tout, sauf de ce qui le ramenait à la fermette et à cette communauté. Alors, il osa se lever et se coucher dans les draps de vanille cherchant désespérément un signe du Divin.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Sam 27 Avr - 14:51

Lorsqu'Elloy parti, Vishva pensa que tout redeviendrait... calme. Ce ne fut pas le cas. Comme une décharge électrique, un soupçon de ce qui restait des précédentes tensions, la main de Nonna écarta son bras, d'un geste... agressif. Pauvre de lui, il était cerné par les fauves. Et c'est qu'elle était mauvaise la petite, pensa-t-il. Venimeuse comme un serpent, elle voulait l'envoyer au Diable ? Eh, impossible, protéger par le Divin, il serait le dernier à y aller. Si Diable il y a bien sûr...

Il se recula cependant d'un pas et l'observa sans ciller, son visage prit dans une attitude sereine.. Un visage gravé dans le marbre. Il n'allait pas se mettre en colère, lui. Il l'a trouvé juste... ridicule. Petite chose qui se rebelle, qui déclame des mots bien trop fort pour sa taille et qui souhaite se faire d'ennemi, un personnage bien trop gentil. Chanceuse, chanceuse, Vishva n'était pas homme à porter la rancune. Il oublierait, balayerait cette scènette comme l'on balaye une vapeur d'opium : c'est-à-dire de la main.

En parlant d'opium, Elloy l'attendrait sans doute pour s'y mettre. Il était plutôt content que le garçon lui fasse autant confiance et le suive dans ses entreprises. Avoir accepté de goûter à l'opium était un premier pas, mais également un signe... d'amitié. En tout cas, il appréciait le geste.

Pendant ce temps, Nonna s'en alla furibonde. Il ne restait que le Gourou au milieu de cette pagaille, de ce terrain miné de verre et de ragoût. Il lança un dernier regard alentour et préféra quitter le lieu du crime, refusant d'être accusé de quelque chose qu'il n'avait pas commit... tout du moins pas dans la pratique. Il monta les escaliers toujours aussi grinçant et alla jusqu'à la chambre. Poussant doucement la poignet, il accorda un sourire tranquille à Elloy et referma délicatement la porte derrière lui. « Ne t'endors pas de suite... » fit-il légèrement amusé, avant d'aller chercher de quoi mettre en place leur activité.

Peu de temps après, alors que les autres descendaient pour manger, qu'ils se demandaient ce qui s'était passé, s'éleva dans le ciel, par la fenêtre de la chambre de Vishva, une vapeur blanche, la conclusion d'un débat fort animé.

- RP clôt -
Titre & lien : L'heure du souper a sonné
avec : Nonna - Vishva - Elloy
--
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'heure du souper a sonné ~ [Terminé] Aujourd'hui à 13:30


L'heure du souper a sonné ~ [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Base Alpha Tango Zoulou du CSNU[Terminé]
» Google Calendar
» problème d'heure?
» [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique
» En combien de temp l'avez vous terminé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-