Partagez|

Fioccolino ~ enfant sauvage

Fioccolino
Messages : 80
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 17
Localisation : Autre planète

Feuille de personnage
Âge: 11 ans
Entrave: peur du noir, des monstres, des adultes, des contacts / voit un fantôme d'enfant / caractère sauvage et associable..
Métier: élève
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
MessageSujet: Fioccolino ~ enfant sauvage Dim 28 Avr - 21:28

▬ Fioccolino
▬ Sexe : ♂
▬ Nationalité : italien
▬ Âge : 11 ans
▬ Lieu d'habitation : foyer
▬ Poste : élève
▬ Religion : aucune
▬ Qualités : courageux, créatif, rêveur,  intelligent, curieux, sensible, juste, travailleur.
▬ Défauts : farouche, agressif, coléreux, désobéissant, capricieux, secret, lunatique.
▬ Activités/Hobbies : la prestidigitation, la confection de masques, la peinture, se déguiser, les marionnettes.
▬ Particularités :  
- il porte toujours un blouson rouge et il est très petit
- il met souvent un déguisement de loup
- son prénom veut dire « petit flocon de neige », beaucoup l'appellent simplement "Flocon"
Il était une fois...


Le noir. Enfermé. Sale, dur, froid. Noir. Les souvenirs reviennent par flash. Ils sont comme des courants d’air, imprévisibles, incontrôlables, ils surviennent à tout moment. Parfois, c’est à cause d’un son, d’une image, d’une odeur, d’un détail qui frappe l’esprit et fait tout remonter à la surface. Alors ça déborde, ça défonce tout à l’intérieur. Fioccolino a sept ans quand ça commence vraiment.

Des mains l’agrippent, ces mains sans douceur, sans amour, et le jettent. Il tombe dans les escaliers, ça fait des bleus, des écorchures, du sang. La porte se referme. Où est-il ? Dans une cave, ou peut-être une catacombe. Il ne sait pas, il ne voit pas. Tout est noir, la lumière du monde semble avoir été capturée, mangée par cette obscurité qui le dévore autant que la peur. Il a mal, il tremble, il tâche son pantalon tant il a peur. Il entend des bruits, des voix, des rires. Ça rit derrière la porte. Il s’approche en tâtonnant, il sent le bois rêche et humide de la grande porte. Elle est fermée à clef. Il frappe, encore, encore, il hurle, les larmes jaillissent comme des lances de ses yeux.

– Ouvre-moi ! S’il te plait, ne me laisse pas là-dedans ! J’ai peur ! J’ai peur ! Papa !

Papa ne vient pas, il reste derrière la porte et son rire filtre à travers les lattes de bois.  Flocon est trop peureux, trop fragile, ce n’est pas normal. Jamais il ne pourra devenir un homme comme ça. Il a peur depuis qu’il est né, il a peur de manger, de parler, de sortir, de dormir. Ça suffit. Quel trouillard. Il va apprendre ce qu’est la vraie peur !
Et il apprend, jour après jour, enfermé dans le caveau. Les insectes et les morts cohabitent. Il le croit, en tous cas. Ils viennent sur lui, dans lui, il les sent sans pouvoir les voir. Parce que tout est toujours noir.

Où Papa l’a-t-il emmené ? Dans une base secrète ou un simple cimetière ? Ou peut-être en Enfer ? Fioccolino saigne du nez. Le sang va dans sa bouche. Une araignée tombe sur sa tête, il se souvient des pattes qui cavalent sur les cheveux. Il crie et se secoue, il heurte le mur de pierre, ça déchire sa chemise et le blesse. Il a mal. Son visage est un mélange de larmes et de sang qui se mêlent dans un ruisseau maudit, qui coule le long de ses joues. Il sent trop de choses sur lui, ce sont les morts, qui vont l’attraper, l’emmener, le ronger. Il le sait. Papa l’a dit. C’est ce qui se passera. Il l’a dit.

Fioccolino frappe et frappe, ses poings saignent aussi maintenant, à force de cogner contre le bois râpeux de la porte. Il n’a plus la force de crier. Lorsqu’il tombe, lorsqu’il défaille, alors la porte s’ouvre et Papa le ramasse comme une feuille morte, on dirait un petit corps sans vie, un pantin. Il le met dans la voiture et rentre à la maison, et le reste, Fioccolino ne s’en souvient plus. Il ne voit que le noir. Le visage du père, il ne s’en souvient plus, le visage de la mère non plus. Il se souvient du caveau, du noir et de la peur. Il se souvient que cela dura des années. Jusqu’à ce jour, où Fioccolino a cru être sauvé.

Ce jour-là, Fioccolino a eu tellement peur qu’il a vomi dans la voiture, sur le trajet. Papa est mécontent, mais pas alarmé. Ça fait partie du projet. La peur a ses effets secondaires. Fioccolino ne pleure pas encore, il respire très fort et regarde ses pieds tremblants. Le paysage défile, trop vite. La voiture va s’arrêter. Il fait déjà nuit, déjà noir, il n’a pas le temps de comprendre où il est. La grande main le tient comme un étau et l’emmène loin, trop loin. Ses pieds trébuchent et raclent le sol. Ça ne sert à rien, il n’y échappera pas.

Noir. Que du noir, il n’y a que ça ici. Ça commence par une blague, la fausse blague de Papa, mais plus personne n’y croit, surtout pas lui.

– Va voir dans le caveau, il y a une surprise.

Au début, quand il était petit et joyeux, Fioccolino y croyait. Il courait dans le caveau en affrontant la peur, et il était bien surpris de voir la porte se refermer lourdement, dans un grand bruit qui résonne. A présent, il n’était ni joyeux ni surpris, c’était toujours la même chose, il le savait, il attendait le bruit qui résonne et le noir qui suit. Il était habitué. Mais on ne s’habitue pas à la peur.

Ce jour-là, comme les autres jours depuis deux ans, Fioccolino fait semblant d’y croire et va dans le caveau. Son visage est comme un masque, comme une pierre gravée. Il voudrait être mort. La porte se referme, il est épuisé d’avance. Il voudrait être assez brave pour attendre dans un coin sans hurler, être assez digne pour ne pas supplier son père de le faire sortir, mais il n’est pas assez brave, pas assez digne, il est juste dévoré par la peur.
Fioccolino est trop faible. Cette fois-ci, il ne survivra pas. Son corps est fatigué, il ne grandit plus correctement, il est trop maigre et trop malade. Son esprit se vide de ses forces. Il tombe avant même d’avoir atteint la porte. Il se cogne la tête contre la pierre et s’écroule sur le sol froid.

La porte s’ouvre doucement, l’ombre du père apparait. Il descend lentement les escaliers, rejoint le petit corps inerte, et le prend dans ses bras. Il caresse délicatement les cheveux en murmurant des mots qui rassurent. Fioccolino ne comprend rien. C’est qu’il n’a jamais vu son père comme ça. Son père est comme le caveau, dur, froid, et noir.
Là, il sourit et apaise, il porte Fioccolino avec une tendresse inédite, inespérée.

Et juste après cela, Fioccolino sait que quelque chose de terrible, quelque chose de plus noir que le noir, quelque chose comme un concentré de douleur et d'épouvante, se produisit. Il sait que son corps fut cassé et qu’une partie de son âme fut arrachée. Il ne sait pas comment ni pourquoi, il sait juste qu’à l’intérieur de lui, quelque chose est déglingué. Et depuis, il est persuadé d’être mort, sans que personne, à part lui, ne le sache.


Ils vécurent heureux et...


Fioccolino devient un enfant perturbé. Il est violent, renfermé, bizarre, il dit des choses qu’un enfant ne dit pas. Les professeurs s’inquiètent. Fioccolino parle d’un enfant mort qui le suit partout. Les professeurs s'affollent. Fioccolino frappe et mord tout le monde. Les professeurs s'insurgent.
Fioccolino est renvoyé de l’école, car il devient une menace pour ses camarades. On l'envoie dans un endroit pour enfants déments. Fioccolino n’est pas fou, il est brisé. Il a des trucs dans le ventre, des trucs dans la mémoire, que personne ne devine. Alors d’autres souffrances, d’autres angoisses, d’autres humiliations s’ajoutent aux premières dans l’établissement immaculé, celui duquel on ne sort pas. Il n’y a plus rien, plus de famille et plus de vie. Le blanc a remplacé le noir, pourtant on ne voit toujours pas de couleur.

Puis il y a Bird. Bird arrive comme un oiseau, en effet, un oiseau céleste aux ailes immenses, qui se pose sur la fenêtre pour l’emmener vers le ciel. Fioccolino ne s’en souvient pas vraiment, car tout était comme dans un rêve. Il se souvient de la porte qui s’ouvre, alors un homme haut et sombre entre et Fioccolino, les yeux mi-clos, se laisse porter, transporter, emporter. Loin, loin, loin.
C’était il y a un an, peut-être deux. Le temps ne passait plus. C’était l’hiver. Il neigeait. Flocon de neige. Ce fut un oiseau qui ouvrit la cage de Fioccolino.

Ça, bien sûr, c'est ce que Fioccolino croit. Il est encore persuadé que c'est Bird qui vint l'extirper de son enfer blanc. Tout le monde savait que c'était impossible, et tout le monde lui dit. Fioccolino ne sut pas les croire. Fioccolino aurait pu se souvenir qu'il avait fini par s'enfuir, par s'extirper de sa prison aux allures d'hôpital. Il aurait pu se rappeler son arrivée à Espérance, sale et farouche comme un petit loup pourchassé, un petit loup sans meute.
Mais non. Sa conscience a tissé le rêve et la réalité pour créer sa propre vérité, et personne ne saurait lui arracher.

Il eut du mal à s’accommoder à la vie du foyer. L’air frais et vivifiant lui brûlait les poumons tant il avait perdu l’habitude de respirer la nature. Les autres enfants l’effrayaient, ils étaient trop bruyants et trop plein d’énergie, de vie, il se sentait à des années-lumières d’eux. Bird fut délicat et attentif envers lui, comme s’il réapprenait à marcher à un enfant dont on aurait cassé les jambes. Les premiers mots, auparavant coincés dans sa gorge, sortirent de la bouche de Fioccolino. Petit à petit, très petit à petit, Fioccolino accepta d’être soigné – c’est qu’il était tout détruit  -, nourri – c’est qu’il était bien maigre – et accompagné – c’est qu’il était si seul – ; ainsi son existence au sein d’Espérance prit des contours, des nuances, presque quelques couleurs. Il s’accommoda lentement à la compagnie des autres enfants, pour la plupart plus grands que lui. Ici, chacun connaissait la douleur. Il n’était pas plus étrange qu’un autre. Il montrait juste un peu plus souvent les crocs.

Bien qu’il appréciât la vie fermière, les animaux et la nature, Fioccolino demanda un jour à être admis à l’école. Il aimait les livres, les cartes, la musique aussi. Il brava sa peur des autres, des adultes. Il connut l'angoisse et la fierté de se retrouver sur les bancs scolaires, au milieu des rires, des feuilles volantes et des interrogations surprises. Il refusa d’être intégré à l’internat, trop effrayé à l'idée de se trouver si loin de Bird et du foyer tranquille. Fioccolino n'est pas toujours assidu, pas toujours concentré. Il a tellement à faire avec lui-même que le contact avec le monde est toujours périlleux, bancal, laborieux. Il lutte. Les matins où les cauchemars ont été trop invincibles, il reste au foyer.
Sinon, il va à l’école à pied ou en vélo, généralement seul. Fioccolino n’a pas d’amis. Son caractère fermé, agressif, impétueux parfois, ne le rend pas facile d’accès. Beaucoup d’enfants redoutent de l'approcher de trop près. Il le sait bien. Il fait mine d’y être indifférent. Après ou avant l'école, il s'occupe de la ferme dans toutes les tâches qu'on lui demande. Il ne rechigne pas. Parfois, il recueille un animal sauvage blessé, et demande aux adultes s’il est possible de le garder.

Fioccolino entretient un rapport particulier avec Bird. Il est impressionné par lui, à la fois attiré et repoussé par sa présence. Il aime que Bird pose son regard sur lui, lui adresse quelques mots, ou même un sourire. Mais lorsqu’il le fait, Fioccolino baisse les yeux et reste muet, statique, la bouche à l'envers. Malgré lui.
Il est toujours plus rassuré lorsque Bird est dans les parages, et son absence rend le foyer plus inquiétant qu’à l’ordinaire. Pour Fioccolino, Bird n’est pas réellement un homme, c’est une présence, une entité qui veille sur les enfants perdus. De temps en temps, son pouls s’emballe à son apparition, et un élan du cœur lui crie de se jeter dans ses bras, de s’agripper à lui jusqu’à la fin des temps. Sa crainte des hommes et des contacts le retient toujours.
Un autre sentiment l'habite, plus complexe, plus secret. Une sorte d’envie, mêlé de solitude. Parfois, Fioccolino se surprend à rêver qu’il soit le seul enfant du foyer, le seul enfant d’Espérance, il rêve qu’il n’y ait que lui et Bird sur toute la terre. Il sait bien que le directeur, au fond, n’a que faire de lui. C’est qu’il a des centaines d’enfants à prendre sous son aile. Il n’a guère de temps ou de pensée pour lui, lui qui n’est qu’un gamin meurtri parmi tant d’autres. Un grain de poussière dans l’univers, comme disent les autres. Et des fois, quand il y pense trop, des fois oui, ça lui fait mal.

Fioccolino n’a pas d’avis sur Espérance ou le Reflet. Espérance a pris les contours du monde, il n'en connait plus d'autre, n'en convoite plus d'autre. Il ne se souvient de rien d'autre. Il refuse l'idée d'un extérieur, d'un monde différent. Son réel à lui est celui que Bird a construit.
Le Rêve le fascine et l’épouvante. Il est perpétuellement attiré par le Reflet, mais il le fuit, le craint, il s'en méfie. Il se sent comme ceux qui ont le vertige, attirés par le vide et terrifiés à l’idée de tomber.


La princesse eût par ce moyen toutes les perfections inimaginables...

Fioccolino aurait voulu être un oiseau.
Manque de pot, c'est un louveteau.
Fioccolino voudrait chanter et gazouiller lorsqu'on s'approche de lui, pour arracher des sourires aux gens. Fioccolino ne sait que montrer les crocs, hérisser le poil, et s'enfuir en grognant. Parfois même, il mord.

Parce que Fioccolino est terrassé par la peur et envahi par la fureur. Ces deux sentiments sont presque exclusifs en son coeur trop vif, en son corps trop maigre. Fioccolino est toujours, toujours en colère. Fioccolino est, ici, l'enfant sauvage. Il parle davantage aux animaux, aux plantes ou à lui-même qu'à tous les autres. Mais d'ailleurs, qui voudrait venir à lui ? Qui voudrait lui parler ? On dit que lorsque vous vous approchez trop près, il vous pousse et vous griffe. Fioccolino à une tornade dans les côtes et des éclairs dans les veines. Ses muscles sont toujours tendus et son regard toujours alerte. Il se méfie de tout et de tout le monde. Il n'est jamais en paix.
Les mots qu'il consent à lâcher servent à  dire des insultes, à pousser des exclamations, ou à répondre très brièvement à des questions. Et encore. Si on est un peu brusque, un peu maladroit à son égard, Fioccolino se braque aussitôt. Il devient incalmable.
Il n’emploie jamais un ton serein, aimable, sa voix se voile toujours d’un timbre sec et farouche. Il ne supporte pas qu’on le touche ou qu’on le regarde trop longtemps. Il ne sait guère garder son sang-froid.

Et puis, il y a ses crises. Les crises de nerf, les crises d'angoisse, les crises d'hystérie. Le coeur déborde et c'est le carnage, l'explosion. Les raisons paraissent dérisoires aux yeux des autres. Ils ne comprennent pas. Ils ne voient pas le volcan qui sommeille dangereusement dans ce minuscule garçon, trop jeune et trop fragile pour retenir les jets de lave qui persistent à vouloir fuser. Alors quand ça pête, quand Fioccolino ne sait plus retenir le flux de magma, il hurle, frappe, mord, arrache les cheveux. Il cogne les autres autant que lui-même. C'est une petite boule de nerf à l'état brut, incontrôlable, inaccessible.

On dit de Fioccolino qu'il est de nature solitaire. Mais il serait injuste de dire qu'il hait les autres. Les autres l'effraient, l'impressionnent.  Sa brusquerie n’est qu’une réaction à ce malaise. Il ne sait  pas entrer en contact avec les autres. Il n’a jamais eu un seul ami. Il est bancal. Certes Flocon a un sacré caractère, c’est un enfant durci, mais on peut aisément lui faire croire des bêtises. Si la peur s'en mêle, il peut croire n'importe quoi. Il a peur des histoires d’horreurs, des légendes urbaines et autres drôles de rumeurs.
Au delà de cela, il est assez fasciné par les rapports sociaux. Les échanges l’intriguent, à la manière d’un étranger écoutant  une langue inconnue qui semblerait dire plein de choses, sans qu’il puisse les comprendre. Il est très tendre et attentionné envers les animaux, même les insectes.
Il ne sait pas bien tenir une conversation, et ne comprend généralement pas bien l'humour. Il ne rit pas. Il sourit parfois. Et oui, il est souvent dans son coin.


Fioccolino est anormalement angoissé, toujours sur le qui-vive, à fleur de peau. Il n’est jamais tranquille. Fioccolino a trop de choses dans la tête, ça l’alourdit et l’étourdit tant c’est trop gros pour une si petite personne. La nuit, c'est un champ de bataille, une guerre nucléaire. Il met des heures à s’endormir, tous ses sens sont en alerte et les ombres s'étirent sur les murs. Lorsqu’il succombe au sommeil, les cauchemars carnivores et les rêves perturbants viennent le grignoter.

La peur, c'est le monstre des monstres.
A force de sentir la peur dans son dos, Fioccolino a fini par se tenir toujours un peu vouté, comme accablé par un poids trop lourd pour lui. La nuit, la peur s’étend jusqu’à englober le monde entier, comme un second ciel. La nuit, c’est le pire.
Mais même pendant la journée, Fioccolino n’est pas apaisé. Chaque élément du monde devient menace. Chaque brusquerie le fait sursauter. Chaque détail étrange le fait suer et trembler. La peur est partout, l’angoisse toujours au creux du ventre. A cause d’elle, Fioccolino est souvent malade. Des migraines, des coliques, des nausées. Parfois, des saignements de nez, des syncopes, des douleurs inexpliquées qui le font trépigner sans qu’on puisse l’apaiser. Que de tourments dans le cœur de cet enfant. Mais alors, peur de quoi ? Peur de tout, de rien. Tous les prétextes sont bons. La peur, comme chaque malédiction, sait se répandre et prendre toutes les formes.

La peur est si tenace, si invincible, qu'elle assiège l'esprit de Fioccolino et conquiert son corps. Elle provoque des terreurs noctures qui ressemblent à des crises de démence. Ca va jusqu'aux hallucinations. Les cauchemars prennent vie. Les cauchemars prennent sa vie. Petit à petit.
Fioccolino se méfie beaucoup du Rêve.

Fioccolino se méfie même des sourires. Il a peur. Qu’on le touche, qu’on le moque, qu’on le frappe. Qu’on lui enlève ses vêtements pour le salir et l’humilier. Il a peur d’être enfermé. Il a peur d’être empoisonné, piégé, ou enlevé. Il a peur d’être abandonné. Il a peur de tuer quelqu’un, ou que quelqu’un le tue. Il a peur des hommes. Des mains. Des voix. Il a peur du monde. Très souvent, il mouille ses draps et même ses dessous lors d'un cauchemar trop noir ou d'une peur trop affamée. Il a honte. Parce que la peur n'est pas juste la peur, la peur créé la honte, l'épuisement, le vide intérieur. La peur fâne Fioccolino. Mais il n'a pas dit son dernier mot.


Parce que malgré tout tout ça, cette âme chargée et ce corps abîmé, Fioccolino reste un enfant robuste. Il est souvent dehors, même lorsque les conditions le décourageraient, il ne craint pas de se faire mal ou de se fatiguer. Il travaille dur et fait ses corvées sans jamais broncher. Fioccolino ne se plaint jamais. Il ne plaint pas les autres non plus. La souffrance demeure une chose assez vague pour lui, qu’il a du mal à mesurer. Il ne sait pas s’il est malheureux ou malchanceux, si ce qu’il a vécu est grave et condamnable, il subit sans vraiment réfléchir. Ses souvenirs décousus l’empêchent de mettre de l’ordre dans sa tête.

Et puis, il est tout de même assez fier, il n’aime pas se laisser faire ou pleurer devant les autres. Il ne supporte pas la soumission. Il se défendra toujours, même s’il risque une raclée. Il est bien la preuve que le courage, ce n’est pas l’absence de peur, car Fioccolino est un enfant à la fois brave et terrifié.

Fiocco a un monde imaginaire très riche, qu’il illustre surtout par la peinture ou le jeu en solitaire. C’est parfois un peu déroutant pour ceux de l’extérieur, car lorsqu’il est dans son monde, il ne voit plus rien d’autre. C'est pour entrer dans ce monde-là qu'il revêtit son déguisement de loup. C'est sa sécurité, sa coquille.
Il n’est pas autorisé à le porter à l’école mais il enfreint parfois cette règle tant c’est trop souvent vital pour lui d’avoir sa peau sur le dos. Entre homme et loup, il se sent presque invulnérable. Il lui arrive de dormir avec.
Il aime aussi les masques et les marionnettes, qu'il sait fabriquer et peindre avec beaucoup de précision. Il lui arrive de se promener avec une marionnette et de la faire parler, même avec les autres. Il est complètement obsédé par les masques. Il s’en confectionne souvent et en porte parfois. Certains disent : « l’enfant au masque ». Fioccolino use de tout moyen pour se protéger. Il est très doué en mécanique et en bricolage. Fioccolino aime utiliser ses petits doigts.

Fioccolino est parfois inconscient, malgré sa vigilance constante. Il peut sortir pieds nus ou se rendre dans des endroits dangereux, partir trop longtemps. Il lui arrive d’oublier de manger. Fioccolino adore la nature. C’est son élément. Ses éléments, le vent, la terre, l’eau. Il grimpe, il court, il nage comme personne, plus à l’aise dans ses univers que parmi les hommes. Il sait voir, écouter, sentir, bien plus que la plupart des humains qui ont oublié comment faire. Malgré cela, il n’hésite pas à aider ou rendre service au plus démuni que lui, et même à prendre sa défense s’il se fait attaquer. Il ne supporte pas l’injustice et l’humiliation, et pas seulement à son égard. Il est mal à l’aise avec les compliments et les remerciements, et tout geste de tendresse en général. Mais, à force d’insistance et de délicatesse, tout être sauvage peut être apprivoisé.
Même un enfant loup.


On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

Son entrave, c'est lui. C'est tout. C'est la peur elle-même.
Elle ne se compose pas d’une seule peur, d’un seul syndrome ou d’un seul trouble psychique. Elle se compose d’une multitude d’éléments complexes, tous reliés en une immense entrave, comme une toile d’araignée.
Le sommet de l'entrave, là où rugit le volcan, c'est le noir. Peur du noir. Une bougie qui s’éteint, un interrupteur qui s'abaisse, une ampoule qui grille, et c’est la panique. L’angoisse sourde devient terreur, son esprit affolé voit ce qui n’existe pas. Il devient hystérique ou pétrifié.
Fioccolino a peur des ombres, aussi. Il les croit vivantes, conscientes, indépendantes.
Il est terrifié par les ogres, les grands méchants loups, les sorcières, et toutes les créatures humanoïdes qui se nourrissent d’enfants. Sa peur est si vaste et si tenace qu’il peut en voir partout, chez n’importe quel humain un peu impressionnant. Son cerveau échauffé interprète tout et se met même à transformer certains détails physiques ou sonores, sous l’effet de ses divagations. Des dents qui s’allongent, une peau qui se verdit, un corps qui se tord, un visage qui se mue en monstre, tout est possible quand on a si peur.

Il se lave trop souvent et avec trop de vigueur, comme pour se laver du noir qui voudrait l'avaler, ce qui lui irrite la peau. Ce fait a bien participé à alimenter sa réputation d’enfant fou. Parce qu’en plus de ces manies et ses chimères cauchemardesques, Fioccolino voit des choses qui n’existent pas.
Après le noir, les fantômes. Fioccolino les craint en même temps de les cherche du regard. Ils le fascinent et l'épouvantent. Plus grave encore, il voit parfois – il voit vraiment – un fantôme d'enfant le suivre, surgissant sans prévenir derrière un arbre, une fenêtre ou une porte. Cette apparition, sale et misérable, n’a pas de visage ni de voix, mais sa seule présence est insupportable. En le voyant, Fioccolino transpire, angoisse, fuit à toute allure. Ou alors il l'insulte, le questionne, lui lance des objets.
Fioccolino ne sait pas pourquoi l’enfant fantôme le suit. Une de ses pires craintes est de devenir comme lui, une âme errante qui disparait peu à peu, un esprit sans vie et sans visage. Comme il est persuadé d’être mort sans qu’on le sache, il vérifie presque tous les jours si sa peau est toujours opaque et si son cœur bat encore dans son thorax.

En plus de ces peurs toutes reliées et toutes surpuissantes qui ne le quittent jamais, Fioccolino accumule les petits troubles bizarres. On l'a déjà dit, il lui arrive de saigner du nez, de s’évanouir ou de subir une douleur fulgurante sans raison. Parfois, ce sont les trois à la fois, saignement, douleur, malaise. Ses cauchemars, bruyants et violents, sont connus des autres pensionnaires qui en subissent l’intensité eux aussi, lorsqu’il crie et se débat. Certains ont pitié de lui, d’autres sont simplement agacés, d’autres encore sont en prise avec leurs propres démons et n’ont pas la force de se préoccuper de ceux des autres. Lorsqu’il est dans une phase d’hallucination, Fioccolino peut être totalement déconnecté, incapable de répondre ou de réagir à quoique ce soit. Il est figé. C'est perturbant pour vous, éreintant pour lui. C'est sa vie.
On l’a dit autiste. On l’a dit schizophrène. On l'a dit attardé ou dément. Mais qui peut vraiment savoir ce qui se cache dans l’esprit d’un enfant blessé ?


Fioccolino subit cette entrave, ces terreurs, ces défaillances, ces folies, sans les comprendre. Il ne sait pas vraiment pourquoi il est comme ça. Il se doute un peu que c’est lié à ce passé, ces horreurs floues qui dansent dans sa tête. Mais il n’y pense pas, il ne fait pas de lien, il ne réfléchit pas. Il ne raisonne pas. Il tente de garder la tête hors de l’eau. Il ne sait pas qui de lui ou des autres ont raison, il ne sait pas si ce qu’il voit est réel et si sa peur est légitime. Il ne sait pas s’il est fou.  Il tente de survivre, de respirer parmi tout ça, c'est tout.


Dans le reflet, il porte un chaperon rouge sur les épaules, il est diaphane, presque translucide, et à la place de sa bouche se trouve une énorme cicatrice blanchie en forme de croix. Il a mal quelque part mais ne sait pas où, aussi il ne parvient ni à comprendre sa douleur, ni à la guérir. Il est aussi régulièrement poursuivi par une bête, entièrement noire, un mélange de brume et de nuit. Cette bête veut le mordre et le manger, alors il fuit à toutes jambes. Sans bouche, il ne peut crier ou appeler à l’aide. Il ne sait pas où il est, dans une forêt d’arbres morts, dans un champ de ruines, autour de lui des âmes défuntes élèvent leurs voix plaintives. Parfois la bête le rattrape et le tient entre ses griffes. Alors il se réveille, toujours à temps, toujours au dernier moment, toujours en nage et en effroi.



Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Fioccolino, il est tout petit. On s’est toujours beaucoup moqué de lui à ce propos. Certains l’appellent Piccolino, ce qui veut dire dans sa langue « très petit ». Il fait plus jeune que son âge, malgré son regard qui a l’air d’avoir mille ans. Des traits extrêmement fins, une petite bouche un peu à l’envers et presque toujours fermée, un nez légèrement retroussé qui se fronce souvent. Des yeux en amande et mordorés, parfois ils ont l’air rubescents, mais ce n’est qu’un effet de lumière. Visage rond et lisse, empreint d'enfance, surmonté d’une imposante masse de cheveux épais et épars, qu’il ne coiffe jamais et qui lui donne l'air de s'être réveillé trente secondes avant. Leur éclat est d'un roux doré, assez variable en fonction des lueurs qui les enrobe. En hiver, ils s'assombrissent. Corps svelte et chétif, même presque maigre. Il a de la force quand même. A force d’être au soleil, sa peau s’est teintée d’un hâle cuivré. Il est tout doré, en vérité.
La violence ne l'a pas bien endurci. Son corps demeure fragile, et comme il n’en prend pas soin, il est régulièrement couverts de bleus et d’écorchures. Il s'en fout un peu.
Fiocco, il a souvent l’expression un peu rude, comme un petit chat effarouché. Son regard est extrêmement expressif, et souvent très brillant comme sous l’effet d’une fièvre. S’il était plus sage et plus soigné, ce serait un bel enfant.

Il se vêtit de vêtements très simples, car la qualité de ses habits ne l’intéresse pas. En été, il enfile des shorts et des tee-shirts, ceux que Bird lui donne – il se méfie des autres. Il n'aime pas trop les motifs. En hiver, il met des jeans et des pull-overs de laine. Il porte pratiquement toujours la même veste, un sweat-shirt rouge. Et les mêmes chaussures : des baskets blanches, larges et sales, trop grandes pour lui. Pour le reste, c'est son déguisement de loup. S'il pouvait, il ne mettrait que ça.

Il/Elle était entouré(e) d'innombrables amis.

Fioccolino est très intrigué, voire attiré par cette jeune fille qui semble venir d'un autre monde. Son aisance dans les éléments naturels, notamment l'eau, ainsi que son esprit fantasque charment le garçon en même temps de lui parler. Il se sent proche de cette enfant solitaire, bien qu'il lui adresse rarement la parole. En revanche, il lui arrive de passer des heures à l'observer. S'il devait avoir un ami, ce serait sûrement elle.
Magena est une fille incroyable. Pourtant, Fioccolino est terrorisé par elle ! Lui qui craint les contacts autant que des coups de couteau, la facilité avec laquelle Magena enlace et touche les autres lui apparait tout à fait bizarre et menaçante. Il ne comprend pas pourquoi elle fait cela, c'est totalement étranger à sa logique. Il ne la voit ni mauvaise ni bonne, simplement étrange et, sans son sens, dangereuse. Il la fuit la plupart du temps.
Le directeur, le sauveur, l'oiseau. Sa relation avec Bird est ambigüe, ayant naturellement peur des hommes, Fio est impressionné par le directeur, et en même temps il espère toujours une marque d'attention, voire d'affection, de sa part. Il aime bien faire pour le satisfaire. Malheureusement, son côté sauvage et maladroit fait que Bird n'a pas beaucoup l'occasion de percevoir l'attachement profond que Fioccolino éprouve pour lui. Pour Fioccolino, Bird est comme un filet de sécurité qui le protège des horreurs du monde - et de sa mémoire.


De l'autre côté du miroir...

▬ Prénom/Pseudo : Pan
▬ Âge : jeune
▬ Où as-tu connu Je de l'âme ? partenariat
▬ Comment le trouves-tu ? beau, original, riche, passionnant, je suis époustouflé à vrai dire.
▬ Expérience en RP : pas beaucoup, mais j'écris depuis longtemps !
▬ Présence : Je ferai toujours de mon mieux.


Dernière édition par Fioccolino le Lun 3 Mar - 15:54, édité 14 fois
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Dim 28 Avr - 23:16

    Hey, bienvenue sur le forum !! J'ai lu ta fiche, je ferrai tout le commentaire demain, la je suis fatiguée, mais sache que c'est une très jolie fiche, tu as un belle plume ! Voila, encore bienvenue parmi nous, et merci pour les gentils compliments que tu fais au forum *w*
Fioccolino
Messages : 80
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 17
Localisation : Autre planète

Feuille de personnage
Âge: 11 ans
Entrave: peur du noir, des monstres, des adultes, des contacts / voit un fantôme d'enfant / caractère sauvage et associable..
Métier: élève
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Lun 29 Avr - 17:08

Merci beaucoup Tweedle Dum et pas de problème pour le temps, par contre en lisant des fiches plus récentes j'ai remarqué que vous demandiez trois liens avec d'autres personnages, est-ce que je dois le faire aussi ?
Si oui avez-vous des idées de personnage ? J'avais pensé à Arthur qui a mon âge et vit au même endroit (nous pourrions être colocataires) ou Alice qui est assez tourmentée comme moi, et d'autres car je trouve que tous sont intéressants... Voilà dites-moi simplement si je dois ajouter cela à ma fiche, et s'il y a un autre manquement ou erreur, je rectifierai aussi !
A bientôt
Magena
Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2012

Feuille de personnage
Âge: -
Entrave: Ne jamais réussir à finir un RP (ce qui cause un arrêt des RPs so I'm here only for (S)taff~ )
Métier: Codeuse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Lun 29 Avr - 18:28

Salut et Bienvenue !

Effectivement il faut ajouter trois liens avec d'autres personnages du forum (cette partie sera ajoutée à la MAJ histoire de plus faire de faux espoirs pour ceux qui pensent avoir fini leur fiche X) ).

Pour les personnes qui t'intéressent tu peux toujours leur envoyer un MP pour voir avec elles (bien que je crois que ça fait un moment qu'on a plus de nouvelles d'Alice >.>).
Après je peux te proposer un lien avec Magena, personnage que je vais reprendre à la MAJ (fiche en cours de ré-écriture mais tu peux avoir un bon aperçu sur son ancienne fiche > http://je-de-l-ame.rpg-board.net/t321-la-demoiselle-aux-calins-magena-termine , il y a juste son passé que je vais changer et rajouter quelques trucs sur son caractère, donc elle reste globalement la même), elle pourrait être la personne qu'il voit comme une sorcière (déjà par la couleur rousse de ses cheveux). Après à toi de voir =)

_________________


Magena, rogue lvl 30, spé fourbe. Porte du cuir. Peut enrôler les autres B3. Se bat à l'aide d'un couteau dans votre dos 8D
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Lun 29 Avr - 18:46

Tout doux petit flocon, tu ne vas pas fondre sous le regard d'apollon, l'hiver est encore trop ancré sur nos terres =)

et en bienvenue, un petit morceau à ton nom~~
Premier Flocon

Bon, je vais faire court ( faute à mon mal de crâne lui même résultat de mes 4 heures de sommeil pré-rentrée):
Pas de probléme dans ta fiche qui est bien jolie ( j'ai entendu ouïr que tu avais quelques admirateurs) sauf un petit:
Bird ne vient chercher personne. Ce sont les enfants qui se réveillent un jour dans Espérance. On ne peut pas y rentrer ni y sortir de façon volontaire ( sauf suicide).

Sinon tu as l'air d'avoir pris mon Oiseau en admiration. Je te propose donc un petit lien =) J'aimerais RP avec ton petit qui me rappelle ma chère Alice depuis longtemps disparue ;_;
Et en effet Mana, alice n'est pas venue depuis longtemps... et arthur a des problémes de PC. Je te propose aussi un lien avec Hydrogyne. C'est une enfant un peu sauvage dans son genre aussi. =)

PS: n'hésite pas à aller sur la CB si tu n'as pas peur des fous pervers u_u ' et si tu as besoin d'un récapitulatif de l'intrigue ou d'une petite main pour te grapher un avatar, je suis ton homme. cela me fera plaisir.

_________________
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Lun 29 Avr - 19:17

    Mééééé, c'était moi qui était censée m'occuper de cette fiiiiche ! Koffkof

    Eh bien mon petit Flocon, tout d'abord sache que ce n'est absolument pas grave que tu te sois inscrit avant la Maj, ni pour ton avatar (d'ailleurs, serai-une des illustrations de Max et les Maximonstres ? *w*), ne t’inquiètes pas ^^
    Pour les 3 liens, c'est une nouvelle règle qui, comme Mana l'a dit, n'est pas encore dans le formulaire ^^' Il te faudra en effet, pour faciliter l'intégration de ton personnage dans le RP, te trouver 3 liens avec des personnages du forum, que tu postera à la suite de ta fiche avec ce formulaire :
    Code:
    <table width="510" cellspacing="3"><td width="100"><div class="petit_cadre">[img]Image 100*100[/img]</div></td><td width="410"><div class="texte_rela">[b]NOM ;[/b]
    description de la relation!</div></td></table>
    Alice et Arthur sont en effet des bons choix (on a tout de suite pensé à Alice en lisant ta fiche), mais comme ils ne passent pas trop sur le forum en ce moment, je peux te proposer aussi Aaron, lui aussi habitant au foyer et un peu plus vieux, ou encore Lachlan qui cherche aussi un partenaire de chambre, a moins que tu ne préfère pour ton personnage une chambre seule, vu qu'il n'a pas l'air de beaucoup apprécier la compagnie ^^ Peut être pourrais tu aussi avoir un lien avec Elmeraud, et puis donc tu as Bird, Magena et Hydrogyne qui se sont proposées, tu dois avoir du choix la dedans ^^ Ça aurait été intéressant que tu aie un lien avec Sujin tien, mais son personnage n'est plus parmi nous x) Voila, n'hésite pas à envoyer des MP aux joueurs, personne ne mord =)

    Concernant le contenu de ta fiche maintenant, wooo, ce pauvre petiot à un passé bien sombre ! Mais cela ne pose pas de problème, et au contraire, ça rend le personnage intéressant =) Bird a pointé le problème de l'arrivée à Espérance, mais vu que tu en parle comme d'une vision rêvée, ça peut peut-être passer ? En tout cas ça ne peut pas être réellement arrivé ^^
    Voila, eh bien a part ça, je n'ai pas vraiment grand chose a dire, a part que c'est un personnage qui m'a l'air très intéressant ! Au final on a pas énormément de personnages qui soit aussi affaiblis dans Espérance, et tu es aussi notre premier italien !
    Donc voila, tes codes sont bons, ta fiche est toute bien, tu remplis largement les nombres de lignes imposées, donc dès que tu auras tes liens, tu pourra être validé !


    Ah et juste une dernière question : pour les liste d'entrave, je compte comme entrave principale pour toi la peur du noir c'est ça ? (je n'en note qu'une seule, bien qu'elle soit plus vaste et plus complexe)
Fioccolino
Messages : 80
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 17
Localisation : Autre planète

Feuille de personnage
Âge: 11 ans
Entrave: peur du noir, des monstres, des adultes, des contacts / voit un fantôme d'enfant / caractère sauvage et associable..
Métier: élève
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Lun 29 Avr - 20:40

Bonsoir tout le monde. Merci beaucoup de vos réponses !

J'ai lu les fiches des autres après la mienne, et j'ai remarqué cette histoire des trois liens un peu tard. Je ne sais pas du tout mettre en forme les textes, les coder etc, alors malheureusement ce sera très simpliste...
Je pense que je vais envoyer des MP maintenant comme ça j'aurais peut-être une réponse demain et j'aurais peut-être une chance d'être validé avant la MAJ !

Mana je trouve ton personnage intéressant surtout au niveau de Fioccolino qui n'aime pas ls contacts, mais il ne prendra pas Magena pour une sorcière parce qu'elle est rousse, lui aussi est roux ! Il peut surtout être effrayé et intrigué de sa proximité avec les autres. Je dois donc dire un peu ce que je veux dans la description des liens ? (excusez-moi je ne sais pas bien faire ça)

Merci Bird pour ton cadeau de bienvenue, c'est joli ! Admirateurs, tu y vas un peu fort, mais Tweedle Dum a dit que j'avais une belle plume et c'est un sacré compliment.
J'ai cru comprendre en effet que Bird ne venait chercher personne, d'ailleurs je ne l'entendais pas vraiment comme ça, je pense que c'est l'état un peu confus de Fioccolino qui lui a fait voir les choses de cette manière, je vais changer pour que ce soit plus clair...
Oui Fioccolino est attaché à Bird mais il ne le montre pas, cette attirance le gêne et le perturbe. J'adorerais faire un RP avec Bird...
Tant pis pour Alice et Arthur, de toutes façons je peux faire une feuille de relations avec leurs liens (en leur demandant) au cas où ils reviennent, c'est bien ça ? (oui je suis vraiment pas très doué !)
Je vais lire la fiche d'Hydrogyne en même temps que celle que Tweedle Dum m'a conseillé, c'est ensuite à moi de choisir je crois, et ça c'est très dur aussi.
Normalement mon avatar est déjà préparé (votre forum semble m'avoir grandement inspiré!)

Tweedle Dum tu me rassures, je me disais que j'allais vous poser des problèmes, je comptais les jours et le 7 mai me paraissait une éternité, je n'aurais peut-être pas le temps d'être validé mais enfin, au moins vous m'aurez découvert. Cela ne m'étonne pas que tu ais pensé à Alice, j'ai lu sa fiche ce matin car j'ai vu que Bird et elle étaient très liés, je trouve qu'elle ressemble à Fioccolino, et j'ai trouvé qu'un autre personne, Rei, me faisait aussi penser à lui. Je pense que je vais faire les liens avec les personnes qui m'ont proposé, et le reste je ferai dans les feuilles de relations si c'est possible...
Pour les chambres ça ne me dérange pas d'être avec quelqu'un, mais peut-être que les joueurs que tu as cité espéraient des camarades plus de leur âge et plus sociables ! Pour moi c'est bon, je veux bien être tout seul aussi, en fait c'est comme ça vous arrange.

Tu as raison, Fioccolino a un passé bien sombre, une mémoire bien sombre aussi, et pourtant ce genre d'histoires n'appartiennent pas qu'à la fiction. Comme je l'ai dit justement l'arrivé de Bird, Fioccolino l'a inventé, il a juste atterri à Espérance et Bird a pris soin de lui à ce moment là, mais pour lui tout est mélangé.
Je suis content d'être le premier italien, je crois que je suis aussi un des plus jeunes pensionnaires ! Et oui, c'est bien Max et les maximonstres, j'aime énormément ce film (et ce livre).

L'entrave principale... Je ne sais pas ce qui serait le plus important pour vous, le trouble psychique (le fait de voir ce fantôme le suivre) ou la phobie (du noir notamment) ? Peur du noir ça me va, c'est forcément réducteur mais bon, j'explique bien dans la fiche je pense...

Donc, pouvez vous me dire ce que je dois faire exactement pour les liens ? D'abord envoyer un MP à ceux que je veux (sauf ceux qui se sont proposés) et ensuite décrire notre relation un peu comme je veux ? Je dois obligatoirement mettre des images ?

Merci de votre accueil, vous êtes vraiment gentils...

A bientôt


PS : j'ai donc modifié (ajouté quelques phrases) au passage avec Bird, j'espère que ça passe !
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Lun 29 Avr - 20:58

alors ne t'occupe pas du grand méchant code pour la fiche de lien, il disparaît à la maj. Concertes toi par MP avec la personne pour savoir quel genre de relation vos personnages auront l'un vers l'autre.
d'ailleurs voici la fiche. ( petit avant premiere...)

Code:
<div style="background-image: url(http://img4.hostingpics.net/pics/746956presfond2.png); height: 278px; width: 600px; border-radius:50px 50px 0 0;"><table><tr><td colspan="3" height="166"><div style ="font-size: 60px; font-variant: small-caps;  color: #591512; padding-left:100px;">▬ Prénom</div></td></tr><tr><td width="250"><div style="overflow: auto; width:100%; height: 85px;"><div style="color: #d4d3d3; padding-left: 8px;">▬ Sexe :
▬ Nationalité (NB : Même si votre personnage ne se souvient pas du pays d'où il vient, indiquez au moins son origine géographique : europe du nord, amérique, moyen orient, asie, ... ça se voit tout de même à sa physiologie !)
▬ Âge : (NB : entre 10 et 19 ans)
▬ Lieu d'habitation : (NB : Internat, Maison ou Foyer)
▬ Poste : (NB : Élève, Fermier (foyer), ou métier divers dans le entre ville)
▬ Religion : </div></div></td><td width ="250"><div style="overflow: auto; width:100%; height: 85px;"><div style="color: #d4d3d3; padding-left: 8px;">▬ Qualités :
▬ Défauts :
▬ Activités/Hobbies :
▬ Particularités :</div></div></td><td></td></tr></table></div><div style="background-color: #d4d3d3; height: 100%; width: 591px; margin-left: 9px; margin-top: -14px; padding-bottom: 30px;"><div style="font-size: 25px; font-variant: small-caps;  color: #591512; padding-top: 30px; text-align : center; border-bottom : 3px solid #591512;">Il était une fois...</div>
<div style="text-align: justify; padding-left: 10px; padding-right: 10px;">Quelles sont vos souvenir de "l'Avant" ? Comment considérez vous ces souvenirs ? Vous reviennent ils uniquement grâce au Rêve ou n'importe quand ? Pas de lignes minimum ici, vous pouvez tout aussi bien vous souvenir de scènes entières de votre ancienne vie que de rien du tout.</div>
<div style="font-size: 25px; font-variant: small-caps;  color: #591512; padding-top: 30px; text-align : center; border-bottom : 3px solid #591512;">
Ils vécurent heureux et...</div>
<div style="text-align: justify; padding-left: 10px; padding-right: 10px;">Comment s'est passée votre arrivée à Espérance ? Il y a combien de temps était-ce ? Comment se rythme votre vie maintenant ? Comment vous comportez vous avec les autres habitants ? Avec le directeur ? Que pensez vous d'Espérance ? Du reflet ? 15 lignes vous seront demandées dans cette description. </div>
<div style="font-size: 25px; font-variant: small-caps;  color: #591512; padding-top: 30px; text-align : center; border-bottom : 3px solid #591512;">La princesse eût par ce moyen toutes les perfections inimaginables...</div>
<div style="text-align: justify; padding-left: 10px; padding-right: 10px;">10 lignes seront demandées pour la description mentale de votre personnage.</div>
<div style="font-size: 25px; font-variant: small-caps;  color: #591512; padding-top: 30px; text-align : center; border-bottom : 3px solid #591512;">On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.</div>
<div style="text-align: justify; padding-left: 10px; padding-right: 10px;">La partie la plus intéressante : Quel est l'entrave de votre personnage ? Comment la vit il ? En a t il conscience ? Se sent il différent des autres ? Dans le Reflet, comment est son apparence ? En quoi est elle liée à ce mal ? Il peut s'expliquer en quelques mots tout comme en un grand paragraphe, c'est pourquoi aucun minimum de lignes ne vous sera demandé.</div>
<div style="font-size: 25px; font-variant: small-caps;  color: #591512; padding-top: 30px; text-align : center; border-bottom : 3px solid #591512;">Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?</div>
<div style="text-align: justify; padding-left: 10px; padding-right: 10px;">10 lignes minimum pour cette description physique.</div>
<div style="font-size: 25px; font-variant: small-caps;  color: #591512; padding-top: 30px; text-align : center; border-bottom : 3px solid #591512;">Titre pour la partie sur les relations</div>
<div style="text-align: justify; padding-left: 10px; padding-right: 10px;">Minimum de 3 relations.</div>
<div style="font-size: 25px; font-variant: small-caps;  color: #591512; padding-top: 30px; text-align : center; border-bottom : 3px solid #591512;">De l'autre côté du miroir...</div>
<div style="text-align: justify; padding-left: 10px; padding-right: 10px;">[b]▬ Prénom/Pseudo :[/b]
[b]▬ Âge :[/b]
[b]▬ Où as-tu connu Je de l'âme ?[/b]
[b]▬ Comment le trouves-tu ?[/b]
[b]▬ Expérience en RP :[/b]
[b]▬ Présence :[/b]
[b]▬ Code réglement :[/b] [hide]ECRIRE LE CODE ICI[/hide]
[b]▬ Code contexte :[/b] [hide]ECRIRE LE CODE ICI[/hide]</div></div>

et puis c'est normal d'être gentil... ._. on est là pour cela! =) et puis ça fait plaisir quelqu'un d'aussi impliqué^^

_________________
Magena
Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2012

Feuille de personnage
Âge: -
Entrave: Ne jamais réussir à finir un RP (ce qui cause un arrêt des RPs so I'm here only for (S)taff~ )
Métier: Codeuse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Lun 29 Avr - 22:21

Eh donne pas le code alors que j'ai encore des trucs à peaufiner et simplifier !

Ok, je disais ça par rapport au fait qu'on comparait souvent les rousses à des sorcières avant uu
Ouip, tu peux dire ce que tu veux par rapport à ce que ressent ton perso par rapport à Magena (et on peut voir des détails par MP pour que moi aussi je me fasse une idée de ce que ressentirais Magena par rapport à ton perso etc.).

_________________


Magena, rogue lvl 30, spé fourbe. Porte du cuir. Peut enrôler les autres B3. Se bat à l'aide d'un couteau dans votre dos 8D
Fioccolino
Messages : 80
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 17
Localisation : Autre planète

Feuille de personnage
Âge: 11 ans
Entrave: peur du noir, des monstres, des adultes, des contacts / voit un fantôme d'enfant / caractère sauvage et associable..
Métier: élève
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Mar 30 Avr - 10:56

Voilà, j'ai fait mes trois relations ! Il y a Hydrogyne, Magena et Bird. J'ai pris le code qu'avait proposé Tweedle Dum à Hydrogyne, j'espère que ça convient.
Dites-moi si je dois encore changer quelque chose mais je crois que tout est bon !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Mar 30 Avr - 14:56

Pas de probléme! je valide tout cela! tu es à présent violet et tu peux commencer à RP. veux tu un récap des intrigues!?
Si tu veux RP, je suis partant pour ma part! Par contre je suis un peu longue à répondre u_u'
Fioccolino
Messages : 80
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 17
Localisation : Autre planète

Feuille de personnage
Âge: 11 ans
Entrave: peur du noir, des monstres, des adultes, des contacts / voit un fantôme d'enfant / caractère sauvage et associable..
Métier: élève
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Mar 30 Avr - 15:36

J'ai lu les intrigues mais je veux bien un récapitulatif pour être sûr, peut-être par MP si c'est plus pratique. Merci beaucoup Hydrogyne ! Je suis très content Smile
Je voudrais bien un RP quel que soit le personnage (ou même les deux) et le temps de réponse ce n'est pas grave !
Je vais faire la fiche de RP de Fioccolino.

Merci à tout le monde clown
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Mar 30 Avr - 17:15


    Bravo pour ta validation Fio' /o/ Je te met dans la chambre avec Arthur du coup, vous pourrez voir pour avoir un lien quand ses problèmes d'internet seront résolus =)
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fioccolino ~ enfant sauvage Aujourd'hui à 9:48


Fioccolino ~ enfant sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'enfant sauvage
» Nouveaux rôles
» chien sauvage nain ?
» Sondage pour mon futur nabcast pour enfant.
» Un enfant humain rp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Création de personnage :: Présentations Acceptées-