Partagez|

Silence, il pleut. [Rei]

Alexandre
Messages : 70
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Silence, il pleut. [Rei] Mar 30 Avr - 14:23

Il pleut encore. Depuis que je suis sorti la pluie tombe sur les vitrines, les fenêtres. Elle rebondit sur les pavés, mes chaussures, coule de mes cheveux sanglants et dégouline sur mon visage. Je suis trempé jusqu'aux os mais ce n'est pas grave, il ne fait pas froid, il n'y a pas de vent, personne dans les rues ce matin. Rien que moi, la pluie et la laine rouge. J'avance calmement, les yeux rivés sur mon fil sur le sol où l'impact de chaque perle d'eau forme un cercle qui s'étend, croise d'autres et disparaît, vite remplacé par le prochain.

Mais je suis bien obligé de relever la tête lorsque le petit bout de laine rouge se faufile sous la porte d'une boutique. Elle est ouverte et ses vitrines remplies de pâtisseries en tous genres annoncent la boulangerie. Je ne prends même pas la peine de vérifier dans mon porte-monnaie en entrant dans la boutique, je sais pertinemment que je n'ai pas un sous en poche, mes dernières pièces étant tombées entre les mains du propriétaire du café hier soir.
Pourtant j'observe lentement les pâtisseries, j'ai une petite idée de ce que je pourrais faire. J'ai entendu un groupe d'élèves discuter. Les gâteaux seraient apparemment bons, en même temps c'est son boulot, mais personne n'aurait jamais entendu la voix du boulanger et ça, c'est un peu plus intéressant.

C'est rare pour moi de m'adresser à quelqu'un juste pour ça. Je ne suis pas très "sociable" mais la curiosité me pousse toujours, alors je m'avance vers le vendeur et son sourire chaleureux, la base lorsqu'on fait du commerce, et le regarde droit dans les yeux.

"Je ne compte rien acheter, je viens juste discuter un peu et m'abriter de la pluie"
Le plic-ploc des gouttes qui coulent de mes cheveux pour s'écraser parterre résonne alors que j'attends sa réponse. Tout vient à point à qui sait attendre, je trouverais mes réponses même si pour cela je dois attendre l'éternité et je ne perd pas mon temps à discuter avec lui, comme Elle dirait, puisqu'une fois en confiance il sera certainement plus enclin à se confier.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Silence, il pleut. [Rei] Jeu 9 Mai - 11:14

Il pleuvait... Rei observait le déluge dégouliner sur la grande baie vitrée de son échoppe. Lui pouvait apercevoir les formes nettes de ses gateaux et patisserie présentée derrière la vitre, mais les passants, eux, ne devaient pas voir grand chose. Rei soupira. La pluie, c'était pas bon pour le commerce. Certains étaient prêt à faire abstraction de pains et pâtisseries pour la journée afin de ne pas les manger mouillés. Il les comprenait : rien n'était pire qu'un croissant éponge.

Il s'attendait donc à ne faire aucune vente aujourd'hui. Il avait prévu le coup en réduisant sa production du matin. Au besoin, il en refera, ça ne prendra pas trop de temps. Déjà un ou deux clients étaient quand même passer manger un croissant sur place avant de repartir en le remerciant, laissant quelques miettes derrière eux, miettes que Rei avait pris le temps de balayer (tout en nettoyant le sol des flaques d'eau boueuse emporté par leurs pieds en arrivant) afin que la boutique soit présentable en cas de nouvel arrivant.

En parlant du loup, quelqu'un entra. Un jeune homme roux aux cheveux tombant sous la pluie. On disait que rien ne sentait plus mauvais qu'un roux un jour de pluie, mais Rei ne sentait aucune odeur désagréable pour le moment. Le boulanger sourit, attendant patiemment que le client décide de ce qu'il allait commander.


« Je ne compte rien acheter, je viens juste discuter un peu et m'abriter de la pluie »

N'importe quel commerçant aurait renvoyé le jeune homme sous la pluie, prétextant que la boutique était ouverte à la clientèle, pas aux sans abris, mais pas Rei... Rei était trop altruiste et allait l'autoriser à rester le temps que la pluie cesse. Par contre, pour parler... le jeune homme sortit son carnet et fit danser son crayon sur la surface blanche.

« Vous pouvez rester si vous voulez, mais la conversation risque d'être difficile car je ne parle pas »

Rei lui tendit le carnet en souriant aimablement. En lisant ça, son envie de discussion risquait d'en prendre un sérieux coup. Il ne lui en voulait pas : discuter avec un homme incapable de parler, non pas par handicap mais par peur mais ça il l'ignorait de toutes façons, devait être sacrément ennuyeux et compliqué, même s'ils avaient tout leur temps avec la pluie qui tombait dehors. Rei attendit patiemment l réaction du jeune homme.
Alexandre
Messages : 70
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Silence, il pleut. [Rei] Mer 29 Mai - 15:00

Le petit boulanger sortit un carnet pour y inscrire ses "paroles". L'écriture était certainement le moyens le plus simple et le plus claire de se faire comprendre des autres lorsqu'on ne peut pas parler. Je suppose que j'aurais fais le même choix dans cette situation.
Cependant, ce n'est pas l'attente qui me fera lâcher le morceau. Tous, à Espérance, ont un problème, plus ou moins visible, plus ou moins intéressant. Malheureusement pour le boulanger, les nombreux commérages ont fini par piquer ma curiosité. De toutes les extrapolations de mes camarades, trois paraissent possibles et le reste est tellement exagéré que s'en devient loufoque.

"Je ne t'ai jamais demandé de parler, une conversation peut aussi bien se faire par écrit ou par signes."

Je n'ai rien de plus à lui dire. Finalement, être sociable est bien plus difficile que je le pensais.
"C'est tout ce que tu as ? Vraiment minable pour quelqu'un qui se disait déterminé"

Je ne me laisserais pas marcher dessus, surtout si pour le coup, suivre mon envie me permet de La défier en quelque sorte. Lui prouver que je ne suis pas ce qu'Elle croit, que je suis pas la loque qu'elle espérait, pas encore.
Il me fallait simplement un sujet de conversation bateau, de quoi occuper le temps qu'il se sente plus à l'aise. Mais plus je cherchais moins les idées venaient, et une goutte roula sur ma joue. J'avais un sujet déjà trouvé sous les yeux.

"La pluie, c'est pas très bon pour le commerce... Tu as dû en voir des personnes courir se mettre à l'abri au café ou chez eux sans jeter le moindre regard à tes pâtisseries. Ça doit pas être facile d'avoir l'impression de travailler dans le vide. Qu'est ce que tu vas faire de tous les invendus d'aujourd'hui ?"
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Silence, il pleut. [Rei] Ven 31 Mai - 20:41

A défaut de vendre quelque chose, Rei se sentait moins seul avec son compagnon d'infortune.

« Je ne t'ai jamais demandé de parler, une conversation peut aussi bien se faire par écrit ou par signes. »

Par des gestes ? Rei ne connaissait pas le langage des signes. Bon, l'écrit il voulait bien, mais il savait que la plupart des gens qui ont tenté de converser avec lui ont eu vite fait d'abandonner tant ça les gonflait d'attendre que Rei aie fini de rédiger son message à chaque fois.

Il se contenta donc de répondre par un haussement d'épaule et attendit la suite. Il fallu un certain temps avant que le rouquin ne se décide enfin à reprendre la conversation.


« La pluie, c'est pas très bon pour le commerce... Tu as dû en voir des personnes courir se mettre à l'abri au café ou chez eux sans jeter le moindre regard à tes pâtisseries. Ça doit pas être facile d'avoir l'impression de travailler dans le vide. Qu'est ce que tu vas faire de tous les invendus d'aujourd'hui ? »

Tiens, c'était la première fois qu'on lui demandait ce qui arrivait aux invendus. Rei prit son crayon et rédigea sa réponse au fur et à mesure qu'elle lui venait.

« C'est vrai, personne ne prend le temps de s'arrêter avec toute cette pluie, ils ne viennent pas m'acheter quoi que ce soit. Enfin, ce sont des choses qui arrive, je ferais de meilleurs profits une autre fois. En général, ce que je ne vend pas, j'en garde une partie pour moi et je distribue le reste à ceux que je croise quand je vais au moulin pour la farine ou l'épicerie pour racheter des ingrédients. »

C'était un destin plus enviable à ses créations que les voir jeté à la poubelle ou ailleurs. L'idée d'avoir fait des pâtisseries pour rien le répugnait. Il a fait tant d'effort pour les créer qu'il préférait les voir mangé gratuitement plutôt que moisir dans la poubelle.

« Perdu pour perdu, autant qu'ils soient consommé plutot que jeté. »

Il sourit et observa les passants courir sous la pluie, sans jeter un œil au magasin... il avait l'impression que lui et la boutique étaient transparents.
Alexandre
Messages : 70
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Silence, il pleut. [Rei] Lun 2 Sep - 7:43

Je retiens un soupir de justesse. Je n'ai jamais été très doué dans les relations humaines et je n'avais certainement pas choisi le meilleur cobaye pour tester mes pauvres talents d'orateur. Ça m'apprendra à toujours me tenir à l'écart des autres enfants, faudrait vraiment que je fasse un effort de temps en temps.

"Non, mais ne change rien, vraiment. Je trouve ça suffisamment drôle de te regarder échouer lamentablement dans tout ce que tu tentes"

Je ne réponds rien, ne laisse rien paraître, depuis le temps, je sais bien que ça lui ferait trop plaisir. Il faut que je tente autre chose même si j'ai vraiment l'impression d'une conversation à sens unique, alors je tente un petit sourire d'excuse vers le boulanger.

"Désolée, j'ai jamais vraiment été loquace, et puis rester comme ça sans rien dire, en plus de la pluie, ce serait vraiment pas génial..."

Je promène mon regard dans la boutique et sur les vitrine, reconsidérant sérieusement l'idée d'acheter une pâtisserie avant de partir jusqu'à ce que mon porte-monnaie vide me ramène à la réalité. Je ne suis pas là pour acheter mais "tenter" de discuter et je pense sérieusement au vue des début de la discussion, si trois phrase lancées par-ci par-là peuvent être considérées comme une conversation, qu'on va pas aller bien loin. Un associable contre un muet. Faut bien avouer que c'était pas très prometteur...

Bon, tant qu'à être ici pour Dieu seul sait combien de temps encore, autant combler ma curiosité en s'intéressant à la pâtisserie puisque ma question première risque pas d'être abordée maintenant.

"Combien de temps tu dois venir avant l'ouverture pour préparer la boutique ? Tu utilise combien de kilos de farine pour une journée environ ? Est-ce qu'on des services de la sécurité sanitaire à Espérance ?"

Il répondra s'il a envie. Si des questions aussi impersonnelles le gênent alors je risque pas savoir pourquoi il est muet.
Bon, au moins, en sortant d'ici, je saurais ce que c'est que d'être pâtissier, l'organisation d'une journée lambda et tout ce qui va avec. Non pas que ça m'intéresse réellement mais au moins ça occupera et je trouverais toujours une question à poser. Enfin je crois. Et puis, si vraiment la conversation est vraiment à un point mort, il pourrait m'aider à la raviver.
Rei
Messages : 250
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Dans un coin bien sombre

Feuille de personnage
Âge: 19
Entrave: muet à cause d'un traumatisme
Métier: boulanger
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Silence, il pleut. [Rei] Lun 2 Sep - 20:41

Même si son visiteur ne laissait rien paraître, Rei sentait bien que son compagnon d'infortune avait de moins en moins de facilité à tenir la conversation. Il allait finir par abandonner et au mieux rester muet, au pire partir. Dans les deux cas, le boulanger n'en tiendra pas rigueur : les gens n'étaient jamais d'un naturel assez patient pour attendre à chaque fois qu'il rédige sa réponse.

« Désolée, j'ai jamais vraiment été loquace, et puis rester comme ça sans rien dire, en plus de la pluie, ce serait vraiment pas génial... »

Rei hocha la tête pour faire signe qu'il comprenait. Voilà, il l'avait prédit : Alexandre commençait à se lasser de cette pseudo-converation. Personne n'était capable de tenir assez longtemps pour converser avec lui.

« Combien de temps tu dois venir avant l'ouverture pour préparer la boutique ? Tu utilise combien de kilos de farine pour une journée environ ? Est-ce qu'on des services de la sécurité sanitaire à Espérance ? »

Et voilà : les questions de meublage, un sujet pour combler le vide, dont les réponses seront vite oubliée par la petite tête rousse. C'était vraiment parce qu'il trouvait plus rien à dire qu'il demandait ça, mais Rei allait quand même répondre, par politesse.

« En général, je tâche d'arriver une heure ou deux à l'avance. Je prépare le pâtisseries la veille pour les faire cuire le matin même et le temps que ça cuise, je fais le ménage. Les kilos de farine... j'ai jamais songé à me demander combien j'en utilise : en général, c'est plus ou moins un sac par jour et le poids varie sans cesse en fonction de la demande des clients... et non, il n'y a pas de service de sécurité sanitaire à Espérance... ou alors ils ont oublié de me rendre visite. »

Rei lui tendit la réponse avec son sourire habituel. Il avait envie de soupirer, mais ça ne se faisait pas : Alex était déjà bien gentil de lui rendre visite.

Un coup d'oeil par la fenêtre... la pluie n'était pas prêt de cesser, ce qui impliquait que personne ne viendrait et donc encore une journée de pâtisserie gâchée... Rei plongea sa main derrière la vitrine et en tira une tartelette aux fraises pour la tendre à Rei. Les pâtisseries fruitées, c'était vraiment ses préférées et celles qu'il détestait voir derrière la vitrine en fin de journée. Comment on pouvait résister à la beauté d'un chausson aux pommes ? D'un fourré aux abricots ? D'une tartelette ? Seul un porte-monnaie vide ou preque pouvait justifier la préférence pour une truc aussi simple qu'un croissant ou un pain au chocolat plutot qu'une délicieuse pâtisserie aux fruits. C'était donc pour sauver cette pauvre petite tartelette aux fraises que Rei l'offrit de bon cœur à Alex, pour le remercier de lui tenir compagnie en cette journée pluvieuse.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Silence, il pleut. [Rei] Aujourd'hui à 9:43


Silence, il pleut. [Rei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il pleut sur la ville
» [RP] Moi je t'offrirai des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas
» Il pleut, il pleut Bergère
» Topic Officiel de Coluche ^^
» Trop d'obscurité tue le jeu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-