Partagez|

Vishva ,, Chef Albins ''

InvitéInvité
MessageSujet: Vishva ,, Chef Albins '' Mer 8 Mai - 1:20

▬ Vishva
▬ Sexe : Masculin
▬ Nationalité : Indien de Perse
▬ Âge : 17ans
▬ Lieu d'habitation : Maison
▬ Poste : Chef des Albins
▬ Religion : Albinisme
▬ Qualités : Confiant, patient, gentil, sociable
▬ Défauts : Manipulateur, sournois, superficiel, lâche
▬ Activités/Hobbies : Bavarder, fumer le narguilé, dessiner au henné
▬ Particularités : Sent les parfums orientaux, a des dessins au henné sur les bras
Il était une fois...

Subtils comme des parfums d'ailleurs,
Vagues comme l'étouffante chaleur.
Ce sont des friandises sucrées,
A l'arrière goût acidulé.

Des dessins en arabesques, touches diffuses de henné sur la peau. Vishva les laisse passer et s'éloigner, s'y prête comme s'ils étaient des moments appartenant à un "maintenant" plutôt qu'à un "avant". Ne lui demandez pas s'il accepte son passé... Pour lui ce dernier est inexistant. Il a laissé place à plus. Quelque chose de plus grand, une note divine, une voix forte et agréable.

Divin

Ils vécurent heureux et...

A la manière d'une trainée de poudre, l'odeur de jasmin avait précédé son arrivé. Glas funeste d'une Espérance à revoir à la baisse, Vishva, silencieux comme jamais s'était cantonné dans une salle vide de l'internat, incapable de correctement réfléchir. Trop de choses dans sa tête se bousculaient. Brouhaha incongru, réunions de gens au teint mate, proclamant tour à tour des idéaux bien trop compliqués à saisir pour un adolescent.

Néanmoins, tous se turent lorsqu'un personnage voilé, arriva. Sa voix était puissante. C'était celle de l'homme qui maîtrise, l'Alvare à l'oriental ! Il effaça d'un geste le mal environnant, prenant une place de choix au milieu de la conscience du perse. Ce dernier lâcha son premier soupir de soulagement depuis sa venue à Espérance.

Espoir murmuraient ses lèvres. Il était libéré du brouillard migraineux et à présent, un homme Divin le guidait. Ce dernier l'aida à se remettre d'aplomb. Il le fit danser au milieu d'une cour d'ignorants, le désignant comme le prophète d'un nouveau monde.

Parce qu'on ne pouvait empiler indéfiniment les cubes sur une base défectueuse, il fallait détruire cette Espérance, pour en faire une nouvelle, plus pure. Un paradis où le passé ne serait rien. Où il n'existerait pas. Cependant il fallait y aller petit à petit. Grimper les marches avec souplesse, faire germer en douceur les graines de la rébellion.

Vishva débuta cette quête à l'internat, où il se trouvait déjà. C'était toujours plus simple de rallier les jeunes à sa cause. Les embrigader en leur glissant quelques douceurs. Comme tendre une sucette à un enfant, il parvint à se faire quelques alliés. Le Divin lui dit alors de s'attaquer à plus vieux. Des tous petits, n'aideraient pas à déplacer des montagnes.

Les autres options... Maisons et la fermette de Bird. Oh Bird, cet oiseau de malheur, ce pseudo directeur, qui n'avait d'autorité que l'âge. Vishva ne lui faisait absolument pas confiance, le considérant comme le roi des ennuis, le créateur de désordre. Il ne devait pas être le seul à penser ainsi. Il fallait les chopper au hasard du vent et des commérages. Donner la main à ceux qui pensaient comme lui. C'était compliqué, surtout après qu'il se soit laissé lui-même prendre au piège d'une des chambres à l'odeur la campagne. Trop sophistiqué pour s'attarder là, il prit cependant la peine de quérir quelques coeurs sauvages, avant de finalement soustraire à la boue, le nom du nouvel ordre : les Albins.

Que ce nom soit tabou. Qu'il soit un simple susurre, parmi les hautes herbes.
Murmure inquiétant à la consonance douce. Résonnant avec tiédeur aux côtés des Nahash.
Ils auraient pour but commun la descente de Bird. Ils se battraient sans doute le pouvoir ensuite.
Vishva s'en moquait bien... Ce pacifiste en apparence saurait tirer son épingle du jeu de l'Espoir.

Assez présent pour tous les connaître.
Assez discret pour se cacher.
Par le Divin
Où était le problème ?


La princesse eût par ce moyen toutes les perfections inimaginables...

La chaleur caressante du soleil donnait à sa voix quelques accents mystérieux. Il contait parfois de ce ton là, des histoires lointaines où se disputaient un vendeur de chameau et un de chèvres. Cela réussissait à captiver les plus jeunes. Parce qu'il était sympathique et savait manier les mots, Vishva s'était senti doté d'une sorte de pouvoir. Imbu de lui-même et de ses qualités d'orateur, il aimait à se dire qu'il pouvait tout réussir. Beaucoup de confiance en soi et c'était un faible qui cillait devant son regard.

Sympathique et si tolérant en apparence, quelque uns venaient lui parler de leurs problèmes. Il écoutait d'une oreille attentive, hochait significativement la tête, répondait avec lenteur et douceur, comme s'il était tout ouvert à son interlocuteur. Comme s'il n'y avait que lui. Une Marina Abramović au masculin, voila ce qu'il aurait put être.
Mais plus sournois qu'autre chose, derrière ses sourires chaleureux, s'effritait comme le sable, le masque de la bonté, pour un autre, moins louable. L'égoïste envie d'avoir tout le monde à ses pieds. D'être le prophète d'une Espérance nouvelle.
Néanmoins, sans jamais agir de face, de peur des trop grands représailles, Vishva se laissait aller à la nonchalance du pacifisme. Se faisant passer pour l'être le plus doux, il écrasait en toute discrétion ceux qui le gênaient.

Une fleur des sables sur un gant de marbre.
Vishva était la fleur, le Divin le marbre.
Sans doute oui.


On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

Du plus profond du ciel, cachée derrière les nuages, perçant le soleil, la voix du Divin s'élevait. Elle était puissante au point de faire ployer le plus téméraire des hommes sous sa volonté. Si grave, que le vent soufflait bien bas pour ne pas se faire ébranler.

Vishva l'entendait au creux de son oreille cette voix là. Il n'avait qu'à fermer les yeux et un souffle d'ailleurs se répandait dans sa conscience, en chants vertueux et véridiques.

Guide.
Cette voix était son guide. Elle représentait l'ordre supérieur d'Espérance, selon Vishva. Elle l'avait nommée prophète, croyait en sa force, en son pouvoir de ralliement et il obéissait.

C'était peut-être un mensonge. Une mauvaise interprétation de la vie, une mauvaise note dans la connexion de ses nerfs, mais il y croyait au plus profond de son être.

Syndrome de Jeanne d'Arc, lui aurait-on pourtant souffler. Mais il n'en est rien. Ceci n'existait que dans le passé et Espérance est un monde sans passé.

Alors, même si le Reflet lui montre un aveugle, même si le chemin du rêve sera escarpé,
Vishva sait qu'il sera guidé. La voix résonnera fort dans sa tête, lui révélant ses alliés et dénonçant les traîtres.

Jusqu'au bûcher... Il y croira.


Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Un adolescent coincé entre enfance et majorité. Cent soixante quatorze centimètres de divinité et une minceur qui sait s'apprécier. Sophistiqué jusqu'au bout de ses dessins de henné, Vishva se plaît à tracer quelques arabesques sur ses bras, qu'il laisse sécher avec une rigueur toute particulière. Prendre soin de sa propre apparence avant de s'occuper du reste... Est une priorité. Il y a tant à faire avec son corps. Ses cheveux par exemple ont été à de nombreuses reprises colorés, au point qu'aujourd'hui, ils soient animés d'une flamme carminée, laquelle vient dévaler une fine tresse qui se pose discrètement sur une épaule anguleuse, dont la peau mate est le signe de ses origines indiennes.

Il est tout en finesse, en droiture et nonchalance en même temps. Son cou maintient un visage carré et assuré, sur lequel viennent se planter deux pupilles de sable brun. De longs cils les entourent, adoucissant ce regard bien trop profond... Une arme pour vous convertir ! Tout comme sa gestuelle lente et mesurée, qui sait si bien mettre en confiance autrui. Comment croire que ce garçon précieux puisse avoir d'aussi étranges idéaux ?

Parce qu'il porte les effluves de l'orient.
Parce qu'il se meut avec la lenteur d'un sablier
Ou tout simplement parce qu'il fume le narguilé,
Vishva n'a décidément par la carrure d'un méchant.

Il était entouré d'innombrables amis.

Cali ,, L'éphémère ''
Une amie qui lui fut très précieuse. Leur entente fut aussi rapide que les souvenirs qu'ils se créèrent. Mais le sort l'attrapa au hasard d'une promenade et elle disparue, entrainée dans l'oublie d'Espérance. Aujourd'hui encore, Vishva est incapable de faire totalement le deuil de cet envol. L'incompréhension le submerge encore trop.
Elloy ,, Le fauve ''
Drôle d'animal, qu'il parvient à dresser peu à peu et cela encore plus, depuis qu'il l'a persuadé de rejoindre les Albins. Vishva le considère également comme un ami à qui il a fait découvrir les joies du narguilé.
Blanche ,, Soeur d'ailleurs ''
Ils s'entendent au détour des vapeurs de jasmin. Ils partagent les origines, mais également les préoccupations. Elle est Nahash, lui Albins, mais tous deux veulent la descente de Bird

De l'autre côté du miroir...

▬ Prénom/Pseudo : Lipalow
▬ Âge : 20
▬ Où as-tu connu Je de l'âme ? //
▬ Comment le trouves-tu ? Je suis fière de toi Bird
▬ Expérience en RP : Longue
▬ Présence : Régulière
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Vishva ,, Chef Albins '' Mer 8 Mai - 12:57

    Alors tu nous refais une fiche toi ? Du coup l'ancienne, je la met aux archives ?
    Sinon ben très bien, comme d'habitude j'adore comment tu écris, et ton perso a toujours autant de classe =D
    Du coup, tu repasse dans une maison ? (parceque bon, même si tu es un albin, tu sera quand même dans le groupe des indépendants, et tout ce qui va avec ! description de la maison et tout et tout) Je trouve ça cool que tu parle des différents lieux d'habitation de ton perso aussi =)
    Bref, si tu as tout fini, je vais déplacer !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Vishva ,, Chef Albins '' Mer 8 Mai - 13:06

Oui tu peux la mettre aux archives l'autre ! J'en ai refais une parce que je commençais à sérieusement me perdre dans le bordel Vishvaien, j'ai fait la poussière !

ouai je passe dans les indé' tranquillou. En plus ça concorde avec mon rp avec Blanche
et je vais récupérer la maison abandonnée où était Cali & où je rp avec Blanche
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Vishva ,, Chef Albins '' Mer 8 Mai - 13:09

    Ouki doki, bon ben je valide tout ça ^^
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vishva ,, Chef Albins '' Aujourd'hui à 0:06


Vishva ,, Chef Albins ''

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un chef corsaire elfe noir ( tentative )
» 2010-11: Equipe de Virus : "J'ai glissé chef, cool rasta"
» Chef de guerre (cdg) ?
» Saint-Chef en Dauphiné
» Chef orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-