Partagez|

Noah, petit homme aux larges ambitions [Terminé]

Noah
Messages : 46
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 21
Localisation : Jamais au même endroit.

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Entrave: Obsession de la mobilité
Métier: Gérant du café
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Noah, petit homme aux larges ambitions [Terminé] Mer 8 Mai - 17:20


avatar
NOAH


SEXE : Mâle
NATIONALITE : Norvégien
ÂGE : 18 ans
LIEU D'HABITATION : Maison
POSTE : Serveur
RELIGION : Aucune et toutes en même temps.
Ma maison ne se décrit pas, elle se vit. Son âme existe et subsiste grâce à mes soins. Je la veux propre et accueillante, souriante et charmante. Un peu comme la petite femme qui ne me quittera jamais, et qui pour me plaire changera toujours quelque chose, me surprendra de jours en jours. Vous surprendra. À l'étage, vous trouverez ma chambre, encerclée par deux autres qui peuvent être les vôtres ♥



Il était une fois...

Le seul souvenir qu'il me reste, c'est cette fameuse journée. Quand ? Quel âge j'ai ? Où cela se passe-t-il ? Je l'ignore. Je suis réveillé par l'odeur des crêpes de ma mère, lorsque j'arrive à la cuisine, elle les soupoudre de sucre et me sourit. Mon père passe un instant dans la cuisine, il est pressé. Il nous embrasse tous les deux avant d'attraper sa veste et de filer, claquant derrière lui la porte d'entrée. Je me prépare, ma mère me tend une fiche qu'elle devait remplir pour l'école et me la tend, puis je grimpe dans le bus. Mon meilleur ami est déjà là et m'indique la place à côté de lui, deux rangées derrière le chauffeur. On arrive au collège et on se présente en classe, s'enchaînent différents cours, français, maths, histoire, EPS. Le soir je rentre et mange le canard et les haricots verts que ma mère a fait. Mes parents me demandent comment s'est passée ma journée, je leur raconte, puis vais me coucher. C'est probablement une journée plutôt banale, comme disent certains... et c'est tout ce qui me reste : un souvenir banal.


Ils vécurent heureux et...

Je suis arrivé à Espérance... Ouah j'ai l'impression que ça fait un bail ! Six mois ? Un an peut-être ? Il s'est passé tellement de choses que je n'y ai plus prêté attention... Et comment je me suis retrouvé là déjà..?
Je crois que j'avais beaucoup marché, couru même, peut-être fui... Et puis le trou noir, la fatigue, l'évanouissement. Pour finalement me réveiller près d'un village où j'ai trouvé refuge. J'ai trouvé une maison rapidement, quelqu'un devait être là pour m'accueillir je suppose. On m'a proposé un job de serveur et j'ai accepté. Pas trop pénible comme métier d'ailleurs. J'allais, je venais, le patron se plaignait mais je m'en fichais. Mais il a fallu qu'il déserte, du jour au lendemain, avec un petit mot sur le comptoir "Prends soin du bar, flemmard". Si j'avais su, jamais j'aurais accepté. Mais bon, j'ai pas changé mon rythme pour autant, j'ai mieux à faire que de rester enfermé dans ce café toute la journée ! Alors je vais je viens, et quand je vois qu'il fait beau et que les gens veulent se retrouver pour boire un verre, j'ouvre la terrasse et m'installe à leur table. C'est convivial, moi j'aime les gens, les connaître, leur parler. Tout compte fait, ce métier était peut-être fait pour moi !
Ma maison, petit bout de bonheur. J'ai pris soin de la décorer, tous les jours, je me promène, je ramène une babiole mais la place est prise alors je jette ce qui ornait à cet endroit. Tout change dans ma maison, des rideaux qui passent de vert à bleu au canapé remplacé par des fauteuils. Je ne veux pas m'habituer à cet endroit, je veux toujours qu'il me surprenne par sa mobilité. Et la mobilité des gens aussi ! J'ai deux chambres en plus de la mienne, et il me plait de savoir qu'elles sont occupées en permanence. Mais jamais par les mêmes personnes, des gens de passage, des gens sympas, d'autres moins, des hommes des femmes. Des gens qui trimbalent leur histoire et qui la complètent un peu ici, la nouant à la mienne.
J'ai déjà croisé le directeur, en fait, dès mon arrivée, je voulais à tout prix le rencontrer. Je voulais voir la tête du type à l'origine d'Espérance. Et quand je l'ai vu, j'me suis d'abord dit qu'il avait pas l'allure d'un dirigeant. Je l'ai vu de loin et j'ai hésité, j'aurais jamais cru qu'il ressemblait à ça. Et puis je suis allé à sa rencontre, je me suis présenté, et comme à mon habitude j'avais plein de questions à lui poser, qui me venaient naturellement, et comme il y répondait sans sourciller, je continuais. Je trouvais son récit intéressant, c'était un haut gradé qui s'exprimait, et je l'admirais.
Entre temps, l'ambiance d'Espérance s'est dégradée. Enfin, que dis-je ? Elle s'est étoffée ! Que de rebondissements ! il s'est passé tellement de choses en si peu de temps, et tout d'un coup l'image de Bird le Grand qui se fend, se fissure, se craquelle... Moi-même je me suis remis en question vis-à-vis du Directeur, je me suis interrogé. Le fait que le "masque" tombe, cela ne me dérangeait pas. Pour moi Bird restait Bird, le brave type souriant et conciliant, bien qu'un peu bizarre. Mais en vertu de tout le respect que je lui porte, je m'intéresse d'autant plus aux secrets qu'il cache, les mystères qui peuplent Espérance. L'existence de ce lieu étant en soi est un fait étrange.
C'est comme le Reflet. C'est pas quelque chose de commun, enfin... je pense pas ! Je suis déjà allé dans le Rêve, mais ça m'a énervé plus qu'autre chose. J'avait la même apparence, j'étais sur un damier noir et blanc et j'avais beau avancer, j'en voyais pas le bout. J'ai fini par me réveiller, au bout de plusieurs heures de course inutile à la recherche d'une sortie. C'était assez ridicule, j'étais là, assis dans mon lit en train de pleurnicher. Et j'ai fini par me lever pour briser le miroir, je me sentais hors de moi, les nerfs à fleur de peau, et j'ai passé toute ma colère sur ce miroir à la noix. J'ai jamais refait ça. D'ailleurs, j'ai pas pris la peine de me retrouver un miroir.

Je n'aspire pas à grand chose, si ce n'est à la vie en elle-même. J'ai toujours cette impression quand je ne fais rien, de perdre mon temps, et je finis par m'énerver. C'est comme ça que certaines nuits je n'arrive pas à dormir, car dormir m'énerve...
Alors j'agis, tout le temps, en continuité. Je me teste à de nouveaux sports, j'offre mon aide aux autres, je fais des rencontres. Je fais en sorte de ne jamais m'ennuyer, et je m'en sors plutôt bien.


La princesse eut par ce moyen toutes les perfections inimaginables...

Noah est fier, tellement imbu de lui-même qu'il est persuadé que tout lui est autorisé, qu'il n'a pas de limites. Il se lasse vite d'une chose ou d'une autre, alors il en trouve une autre à se mettre sous la dent pour s'occuper. Il se lasse des gens aussi, il peut arrêter de vous parler du jour au lendemain et trouve ça normal. Pour lui, la vie doit aller vite, il s'attache vite, est vite passionné, mais abandonne tout aussi rapidement. Il ne se lance pas dans de grandes choses, ou du moins, même s'il le fait, ça n'ira pas très loin. Il est convaincu que la vie est trop courte pour la gaspiller. Il est sociable, durant le temps qu'il a passé à Espérance, les rencontres n'ont pas manqué car c'est le genre de gars à aller vers les autres, sans mauvaise pensée, il aime être entouré et toujours occupé à quelque chose. Rester à ne rien faire l'énerve, et pour lui dormir est une perte de temps. Noah aime s'essayer à diverses choses, il se sent comme doué pour toutes les disciplines, même si ça n'est pas vraiment le cas. Ce qui est sûr, c'est que ce jeune homme croque la vie à pleine dents, sans se laisser de répit, pour s'assurer que celle-ci ne s'échappe pas.
C'est quelqu'un d'assez honnête et sociable. Raison pour laquelle il ne se cherche aucune excuse lorsqu'il n'a pas parlé à quelqu'un depuis longtemps. Lorsqu'on le lui fait remarquer, il peut réagir de plusieurs manières, soit en refusant, parce qu'il est occupé (et vous pouvez être sûr que c'est vrai), soit il accourra à votre rencontre pour vous accorder un peu de son temps, vous racontant des anecdotes à la pelle, même les plus insignifiantes.


On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

L'entrave de Noah ? Ou peut-être ce qui le fait justement tant avancer... il l'ignore, parce que son esprit est toujours occupé par autre chose. Ce qui le terrifie : l'immobilité, la stagnation, la perpétuité... Tout ce qui peut donner l'impression d'avancer tout en reculant, voire pire, sans avancer d'un pouce. Noah réagit de manière brusque, violente, parce que cette simple idée le met hors de lui. Plus simplement, on pourrait dire qu'il est obsédé par le changement, la continuité. Il ne veut jamais manquer le train au risque d'attendre le prochain sur le quais, alors, à ses risques et périls, il pourra même le prendre en marche.


Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Grand, blond et pâlot. Voilà comment on pourrait le décrire. Sa carcasse est finement musclée, ses longues jambes portent son corps plus robuste qu'il n'y paraît, l'élevant jusqu'au mètre quatre-vingt-trois. Pas bien sportif, mais pas bien flemmard non plus. Une silhouette changeante, comme si les habits qu'il portait faisait son corps. Noah n'a d'ailleurs aucun style propre. Il aime porter des vêtements sympathiques, n'a aucune connaissance de ce qui le fait passer pour un gay ou un macho, de ce qui va ensemble ou pas. Il peut adopter tous les looks et aucun à la fois, et aime se sentir chaque jour différent, jusque dans son physique.
Son visage est souvent habité par un léger sourire, preuve de sa convenance, du bien que lui procure Espérance. Pas comme un homme comblé, mais plutôt satisfait. Sa peau tendre s'étire sur ses joues et ses yeux d'un vert vif tirant sur le jaune au centre donnent l'impression de s'adresser à un chat, d'autant plus qu'ils sont peuplés de cils allongeant son regard. Noah a un visage presque féminin, en désaccord avec son corps svelte. Ses cheveux sont blonds, sans tirer sur le platine, ni sur le roux, juste blonds.


De l'autre côté du miroir...

PRÉNOM/PSEUDO : No'
ÂGE : 18 ans
OÙ AS-TU CONNU JE DE L'ÂME ? Je vous laisse deviner ~
COMMENT LE TROUVES-TU ? Cool, of course.
EXPÉRIENCE EN RP : Moyenne ?
PRÉSENCE : Tout le temps.



Dernière édition par Noah le Mer 1 Jan - 22:49, édité 8 fois
Résine
Messages : 188
Date d'inscription : 21/02/2012
Localisation : Dans un pot d'encre.

Feuille de personnage
Âge: 17 années
Entrave: Se sentir sale
Métier: Fermière ♣
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Noah, petit homme aux larges ambitions [Terminé] Jeu 9 Mai - 11:05

C'est la première fois, si je ne m'abuse, qu'un perso' n'a pas de souvenirs traumatiques, étranges et familiers ou en rapport avec leur entrave. Et faire de la banalité une originalité, c'est balèze ! D'autant plus que ton écriture est fluide, facile à suivre et que son oralité montre bien l'enthousiasme dont fait preuve Noah ~

C'est une bonne chose aussi que tu aies parlé des récents événements -même si c'est bref, tu auras le temps d'intégrer les différents épisodes au fur et à mesure- et le coup du miroir brisé dans la chambre, on ne l'avait jamais fait *-*
En revanche, il n'y a pas d'argent à Espérance, les termes comme "acheter" ou "vendre" impliquant de la monnaie ne sont donc pas possibles, parce que tout service se paye en service. C'est un peu le pays des Schtroumphs en fait X) J'aime le coup des chambres d'amis ♥
Si je comprends bien, ton entrave fait se rejoindre l'obsession de la mobilité et la peur de l'immobilité, c'est bien ça ? Si tu as une apparence changeante dans le Reflet, pense à le préciser, sinon c'est tout bon \o

Juste un détail ; les yeux jaune vif, c'est biologiquement impossible... Même s'ils peuvent ressembler à ceux d'un chat, une légère nuance serait la bienvenue =3

Je te valide donc, et tu auras ta couleur dès que ces menues précisions seront réglées -et si je ne me fais pas taper dessus par les admins x.x

_________________
« Supportez courageusement ; c'est par là que vous surpassez Dieu.
Dieu est placé hors de l'atteinte des maux ; vous, au-dessus d'eux. »
Sénèque.
Noah
Messages : 46
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 21
Localisation : Jamais au même endroit.

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Entrave: Obsession de la mobilité
Métier: Gérant du café
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Noah, petit homme aux larges ambitions [Terminé] Jeu 9 Mai - 11:48

J'ai corrigé tout ce que tu m'as demandé Résine, en espérant que ça aille Wink

Non mon apparence ne change pas, du coup je l'ai rajouté pour le préciser.
Résine
Messages : 188
Date d'inscription : 21/02/2012
Localisation : Dans un pot d'encre.

Feuille de personnage
Âge: 17 années
Entrave: Se sentir sale
Métier: Fermière ♣
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Noah, petit homme aux larges ambitions [Terminé] Jeu 9 Mai - 12:15

Alors tu as ma bénédiction ♥

Amuse-toi bien et fais plein de folies seront mes dernières recommandations \o/

_________________
« Supportez courageusement ; c'est par là que vous surpassez Dieu.
Dieu est placé hors de l'atteinte des maux ; vous, au-dessus d'eux. »
Sénèque.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Noah, petit homme aux larges ambitions [Terminé] Aujourd'hui à 9:53


Noah, petit homme aux larges ambitions [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nuit 6 - L'homme sans nez
» La SNES, ou quand Nintendo répond à la MD
» Calvin & Evelyn - Un petit retour au source [HOT] [Terminé]
» Besoin de la reine du graphiti
» Un petit homme qui veut gravir des montagnes ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Création de personnage :: Présentations Acceptées-