Partagez|

Une ombre à la fenêtre [Pv : Eden]

InvitéInvité
MessageSujet: Une ombre à la fenêtre [Pv : Eden] Ven 10 Mai - 7:52


♪ La princesse Intrépide tira le prince Maladroit à sa suite
« le mystère, là, venez, il s'échappe ! » s'alarma-t-elle.

Les ombres du temps et de la vie se trainaient en masses nuageuses dans le ciel. Espérance, bercée au-dessous de tout ça, s'amusait à contempler son propre reflet dans une lame d'acier, découpant avec hargne les viandes toutes fraiches du matin. Des gouttes carminées se mêlaient à un souffle agacé, tandis qu'un comptoir de bois pleurait silencieusement les coups qu'il se prenait. Mais sans relâche, l'action se répétait. C'était le gage d'une monotonie. L'apprentissage en autodidacte par une adolescente désireuse de bien faire pour... la communauté. Nourrir les bouches, dont certaines avaient encore leurs dents de lait. Tous n'appréciaient pas l'acte. Certains appelaient ça cruauté. Cruauté de tuer les animaux, cruauté de voir le sang, de voir une fille aussi frêle qu'elle le faire. Cependant, la carrure ne faisait pas le boucher, avait grommelé cette intrépide, hachoir en main, à une fille qui l'avait taquinée là-dessus.

C'est grâce à cette forte personnalité et l'insensibilité à voir une carcasse animale, que Domi avait su régner en maître sur la boucherie improvisée. Elle avait apprit sur le tas et s'était même trouvée un petit fournisseur d'animaux. Mais, comme rien n'est jamais tout beau, tout blanc, il fallut qu'elle tombe sur un os. Et c'était le cas de le dire !

Un vétérinaire ! La bonne blague, ça existait vraiment ici ? Déjà que l'infirmière lui semblait plutôt bancale dans sa pratique, alors le reste ! Et puis franchement, s'était-elle demandée au détour d'une discussion à la boucherie, à quoi ça servait un pecquenot qui soigne les animaux par là ? Y en avait suffisamment, pour en laisser mourir deux ou trois, juste comme ça. Non qu'elle se moque des bestiaux, Domi les aimait bien, surtout les chats, mais elle ne saisissait pas l'intérêt de cette profession dans le coin. Surtout, qu'elle craignait que le pauvre garçon finisse par devenir dépressif en passant devant sa boutique. Faut dire, qu'elle avait beau faire de nombreux efforts, elle parvenait à grande peine à faire quelque chose d'encore réellement propre. Alors parfois la viande était plus saignante que nécessaire et le comptoir aussi.

Du coup, il lui arrivait de se chicaner avec celui qu'elle appelait affectueusement le "brise reins", pour ne pas dire autre chose. Elle l'affublait de tous les plus délicats noms d'oiseaux lors de leurs disputes. Qu'il ne se plaigne pas, au moins, il était proche des animaux comme ça.
Mais, même si Domi savait se montrer infecte envers lui, quand il devenait trop persistant, elle ne cachait pas sa non plus sa sympathie. Une tape sur l'épaule, un clin d'oeil amusé et tout autre signe échangé, prouvant que dans le fond, la bouchère & le vétérinaire restait un très bon duo.

Néanmoins, ces derniers temps, Domi n'avait pas la tête à s'occuper de ce genre de broutilles. Son esprit était accaparé par autre chose.
Une rumeur était née, comme un souffle de poussières qui se balade. Une douce litanie à propos de l'école, un tressaillement apeuré par rapport à une ombre. On disait que l'école abritait une chose. Paraissait-il qu'une silhouette fantomatique allait et venait d'une fenêtre à une autre, tard le soir. Cela avait titillé Domi, qui observait de plus en plus le bâtiment, au loin. Elle se mordait la lèvre de vérifier d'elle-même les dires, d'attraper cette ombre et de la fighterrrr ! Quoi que ce soit, elle voulait absolument courir après ce mystère et le dépecer de ses doutes. Peut-être que résoudre cette énigme lui révélerait un point importent de l'histoire d'Espérance ? Ahhh, cela lui donnait bien trop envie !

En tête brûlée, elle n'hésita pas à faire des pieds et des mains pour dérober un double des clefs de l'école. Hors de question qu'on sache qu'elle y allait. Elle voulait se faire discrète, quitte à mettre plusieurs jours pour prendre ce trousseau ! Elle y parvint quand même, en proposant d'aller livrer la viande au réfectoire. Un passage par-ci, des clefs dans la poche par-là et la voila armée pour une expédition nocturne.
Dans le soucis de ne pas mettre toute seule les deux pieds dans le plat, Domi s'en alla quérir une bonne âme pour l'accompagner. Elle pensa tout d'abord à Magena, mais cette dernière ferait sans doute une crise cardiaque rien qu'au mot "fantôme". Alors peut-être Fioccolino ? Ah... non, il était trop sauvage et ferait un tintouin pas possible. Hum... Sa réflexion lui dévora quelques nouveaux jours, ce qui l'ennuya assez pour faire dériver un coup de couteau, dans une escalope. « Bah, on s'en fou, une fois cuit qui le verra ? Personne ! Non, mais puis si t'es pas content, deviens végétarien ! Mange des pommes de terre, tu verras si elles, elles ont pas de défauts ! » s'était-elle emportée. Oh-oh-oh, on venait pas faire la tronche devant elle pour ça, parce que pas sûr que le gamin lui, ose tenir le couteau entre ses mains.
Il avait filé comme une flèche et elle avait éclaté de rire, plutôt amusée par la situation. Faisant tourner son couteau entre ses doigts elle roula des yeux en lâchant un bref 'alala' puis continua sa journée de travaille.

C'est en fin de journée, qu'elle eut l'idée du siècle. En nettoyant une tâche sur le comptoir enfaîte. Elle venait de trouver la personne idéale pour l'accompagne : Eden ! C'était un faux jeton, mais jamais il ne pourrait refuser, enfin, elle espérait ! Il se sentirait blesser dans son orgueil - espérait-elle toujours - et dans le pire des cas, elle lui forcerait la main, hein ! On n'allait pas refuser à Domi sa résolution de mystère !

Bouclant et bâclant le rangement de l'établit, elle se changea pour mettre un pantalon retaillé en short et un vieux pull en laine, ébouriffant ses cheveux au passage. Elle courue jusqu'à la maison du vétérinaire et sans se préoccuper de la moindre des politesses, força presque la porte d'entrée. « Eden, Eden, t'es là ? Faut que je te parle d'un truc génial ! » elle pensa à toquer à la porte à ce moment là, mais s'avança déjà dans la maisonnée, continuant dans sa lancée, d'une voix assez forte et pressée « Paraît-il que la nuit, on peut voir une étrange silhouette se mouvoir d'une fenêtre à l'autre de l'école... Ca te tente de venir vérifier ? J'ai piqué les clefs ! »

S'extasiant de la chose, elle avait les yeux grands ouverts. Deux yeux de mérou, prêts à partir à la conquête du fantôme de l'école.


Dernière édition par Domi le Jeu 16 Mai - 21:53, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une ombre à la fenêtre [Pv : Eden] Sam 11 Mai - 9:13

Tu es penseur aujourd'hui. Mais à quoi songes-tu donc Eden ? Surement pas au passé, tu as fait une croix dessus. Ah... Tu as l'esprit bien rempli, c'est dur de savoir à ce que tu peux bien penser. Tu es partagé entre vivre pleinement ta vie et entre ta peur de disparaître. A moins que tu ne penses à la bouchère ? Elle est spéciale celle-là. Couper, trancher et réduire de pauvres animaux en de pauvres steaks bien saignants. Il y a déjà beaucoup d'animaux qui décèdent chaque jour... C'est d'un triste. Mais Eden, tu peux être fier d'être vétérinaire. C'est une belle profession et tu peux t'en vanter. D'ailleurs, elle n'a de cesse de te traiter avec des noms d'oiseaux, mais tu esquisses souvent un petit sourire parce qu'au fond, vous vous entendez plutôt bien.

La vie à Espérance, ce n'était pas plus mal. Le fameux directeur ne t'inspirait rien qui vaille mais tu t'y faisais. Et puis, malgré ta peur, tu avais réussis à tisser des liens. Tu te rappelles de ce mot, "Espoir" ? Ce mot qui grandi en toi à une vitesse incroyable. Tu as la foi de changer. Tiens d'ailleurs, tu es si bien chez les Albins. Ton petit havre de paix, le souffle de la délivrance et le murmure de la tranquillité. Donc au fond, tu es si bien à Espérance.

C'était la fin de ta journée et, pour te détendre, tu étais allé prendre une douche. L'eau chaude qui s'écoulait dégageait tellement de chaleur que la pièce fut inondée d'une sorte de petit nuage qui faisait de la buée sur les miroirs. Tu songes toujours Eden. Penses-tu à la rumeur ? Ah cette rumeur. Tu sais, ce genre de rumeur que tout le monde raconte en messe basse mais que les oreilles comme les tiennent entendent par inadvertance. Tu sais, celle à propos de l'école. Le fameux fantôme qui hanterait l'école et qui ferait des va-et-vient devant les fenêtres. Ce n'est qu'une rumeur après tout, pas vraiment de quoi s'inquiéter. Cela faisait un moment que tu étais sous la douche et tu t'étais décidé à en sortir, pensons un peu à la planète tout de même. L'eau ruisselait le long de ton corps. Tu t'essuyas assez rapidement, avant d'aller chercher de quoi t'habiller. Tu avais pris ce qu'il y avait à portée de mains: Un T-shirt blanc, banal et ample et un vieux jeans. Ça fera l'affaire, tu restais chez toi après tout.

Tu t'étais assis dans ton canapé et tu avais doucement fermé les yeux. Tu étais détendu et tu te reposais, tranquillement bercé par le doux souffle du vent qui s'échappait par ta fenêtre entrouverte. Tu savourais ce moment de solitude et de calme divin. T'étais loin de t'imaginer que la bouchère arriverait en trombe chez toi hein ? Elle avait les cheveux ébouriffés la petite, surement à cause de sa précipitation. Domi avait les yeux qui pétillaient quand elle t'annonça ce qu'elle souhaitait faire. Dans le fond, ça te disait rien qui vaille. Mais, tu ne pouvais pas lui dire non... Elle a des couteaux bien aiguisés chez elle, oublie pas. Tu avais même bégayé:
« Euh, je... Je... D'accord. Je ne sais pas si c'est vraiment une bonne idée mais, je suis d'accord. »
Tu ne savais pas vraiment quoi lui dire d'autre, elle était arrivée un peu à l'improviste quand même.

Mais dans quoi tu t'étais embarqué... Tu avais un peu peur c'est vrai, mais te voilà désormais dans la quête qui intriguait Domi, bien déterminée à voir de quoi il en retourne, celle du fantôme de l'école.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une ombre à la fenêtre [Pv : Eden] Dim 19 Mai - 21:54

♪ A la fenêtre de tous les secrets, la princesse Intrépide s'extasia.
Nul doute que le prince Maladroit fit de même pour ne pas la vexer.

C'était un boulet de canon, de la poudre inflammable et toute autre arme de guerre, qui s'était infiltrée chez Eden. Domi avait l'impatience des enfants à qui l'on fait miroiter mille sucreries. Dans son sang coulait la hargne de ces grands explorateurs qui souhaitent, non seulement découvrir un nouveau monde, mais également entrainer à leur suite quelque personnes qui auraient préféré rester chez eux à lambiner. Alors, pauvre Eden, attaqué au détour de son canapé. Son destin était tout tracé par l'impudence d'une gamine sans politesse. Et puis, elle était disposée à l'utiliser contre le fantôme si jamais la situation tournait mal. Donc oui, Eden était réellement essentiel à sa quête.

Elle accueillit avec un rire sa phrase bégayée et vint se poster devant lui, appuyant ses mains sur ses propres genoux, se penchant en même temps. « Oh, fais pas ta chochotte, tu vas voir, ça va être sympa ! » assura-t-elle. Loin de s'imaginer qu'aller courir dans les couloirs de l'école en pleine nuit, n'était pas recommandé, elle sortie le trousseau de clefs le lui présentant. « En plus, personne ne saura qu'on y est allé ! »
D'un geste, elle ne rangea néanmoins. Qui sait, il pourrait peut-être l'attraper et courir à droite et à gauche en disant que finalement, il ne voulait plus venir.

Dans l'optique que tout se déroule pour le mieux, elle attendit qu'il fasse suffisamment noir dehors, pour y aller. Entre temps, elle n'hésita pas à s'inviter chez Eden, s'affalant sur le canapé, pour bavasser joyeusement, évitant tout sujet à base d'animaux et de viande, évidemment.

Enfin, les pas s'amenuisèrent, les enfants fermèrent les portes de chez eux et le silence s'avança dans les rues en habile serpent. Dehors, une brise agréable se faisait ressentir. On avait là une authentique ambiance de petit bourg, dans lequel, s'il restait des adultes, on aurait pu admirer deux vieillards se diriger vers le bar du coin, avant d'aller se coucher. Cependant, c'était triste d'observer qu'il n'y avait rien. Pas d'adultes, pas de parents, pas de vieux, rien. Juste une angoisse de croque mitaine.

Domi décréta qu'il était temps de se bouger. Elle proposa sa main à Eden, lui soufflant d'un ton taquin, qu'il pouvait la lui prendre s'il avait peur.
Dans les rues, ses pieds foulaient le sol en une démarche pressée. Et déjà, au loin se présentait l'imposant bâtiment de l'école, qu'elle ne tarda pas à pointer du doigt.
« L'ombre qu'on voit viendrait des étages supérieurs. J'me demande ce que c'est ! J'espère que c'est un truc de fou, j'veux dire, ça m'ennuierait qu'on se soit déplacé pour rien. »

L'imagination courant à cent à l'heure, laissait supposer que l'ombre était un fantôme, un monstre, un démon, un feu follet, un hybride, une femme noire, un homme en noir, un oiseau gigantesque et tout autre être rocambolesque. « [...] Ou alors peut-être que c'est seulement quelqu'un qui fait une blague... Mais je me demande qui ça pourrait être. T'as une idée toi ? » Tout en disant ça, ils débouchèrent sur l'allée de l'école. Le silence, les arbres, le tout, provoquait une ambiance pouvant arracher quelques sueurs froides aux plus peureux. Domi poussa la grille qui grinça un peu. « Ouhh, ça ferait presque peur ! Tu tiens l'coup ah ah ? »
Continuant son avancée, elle sortie le trousseau, mais regarda avant tout vers les fenêtres, voire si le dit fantôme ne s'y trouvait pas. Comme il n'y avait rien, elle fit la moue et essaya toutes les clefs sur la porte, avant que celle-ci daigne enfin s'ouvrir. « Ah, ah, voila ! Bon, j'suis jamais v'nue ici moi... Donc on va chercher les escaliers et on commence par le premier étage. J'sais pas auquel c'est qu'il y a l'ombre. »

Comme un nanard, démarrait alors une aventure à travers des escaliers de bois et des couloirs faisant de l'oeil à ceux de shining.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une ombre à la fenêtre [Pv : Eden] Aujourd'hui à 9:48


Une ombre à la fenêtre [Pv : Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Le pretre ombre.
» Spectre des ombre
» [Scripts] Déplacer une fenêtre et Changer des écritures : Help !
» Nouvelles figurines EDEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-