Partagez|

J'aime le silence confortable de ma forge ▬ Moïra

InvitéInvité
MessageSujet: J'aime le silence confortable de ma forge ▬ Moïra Jeu 16 Mai - 12:17

Peter bailla un instant avant de se remettre à son travail silencieux. Cela requérait de la force et de la concentration que de forger des objets et ceux qu’importe leur taille. Egalement une certaine précision. Ses muscles rodés par les années roulaient sous sa peau parfaitement habitués à leur tâche. Ses doigts tenaient fermement la pince et le marteau avec lesquels il tentait de faire quelque chose de potable. Un peu de sueur perlait sur ses tempes à cause de la chaleur du feu qui prenait place juste en face de lui mais Peter n’en avait cure. Forger avait le grand avantage de tellement le concentrer qu’il oubliait tout. Pour une fois, et c’était assez rare pour être mentionné, le silence s’imposait également dans son esprit. Les tortures orchestrées par ses méninges cessaient et il se sentait libre. Libre comme jamais, il ne l’était d’ordinaire. Parfois, il passait ses journées à se perdre sans ce ertzat de liberté sans se soucier du fait que c’était clairement une fuite en avant.

Alors, il se fondait dans le paysage d’espérance en faisant son travail corps et âmes. L’homme avait installé son échoppe dans le bourg et s’y était fait une petite réputation. Pas une réputation mirobolante mais de quoi survivre par ses activités. On trouvait un peu de tout chez lui de la grande porte en fer forgé avec des entrelacs sophistiqués aux petits bijoux ouvragés qui demandaient une plus grande précision. Ce n’était pas des objets particulièrement complexe mais empreint d’une sobriété délicate qui rendait l’objet charmant. Ses mains étaient devenues calleuses à force de manier les lourds outils qui constituaient son attirail mais ça n’empêchait pas ses mouvements d’être délicat pour façonner ce qui l’intéressait. A cet instant précis, il se trouvait en train de créer une broche. Rien d’incroyable juste quelques bouts de fer qui s’entremêlait pour créer des formes tarabiscotées sans signification précise.

La petite clochette installée à l’entrée sonna mais l’homme n’y prit pas réellement garde. Habillé de son tablier de cuir marron habituel et d’un débardeur blanc, il continuait son ouvrage, ne s’attendant pas le moins de monde à voir une personne débarquer. Certes, cela arrivait parfois mais les fois où il entendait la sonnait du premier coup se révélaient elles assez rares. Le premier défi de tout client potentiel était de faire sortir Peter de sa lune natale.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: J'aime le silence confortable de ma forge ▬ Moïra Sam 18 Mai - 14:28

Sounds like Boum.


Le réveil avait été dur, Moïra avait mal dormi, hanté par sa plus grande ennemie. La mort. Cette traitresse, cette putain. Elle avait lentement pris son petit déjeuner, lentement pris ses habits, lentement pris son pouls.
Moïra et le matin. Elle détestait se lever, elle n'était jamais réveillée complètement avant 10 heures du matin. Le sommeil pesait lourdement sur ses épaules et la rendait irascible au possible. Tout en faisant la gueule, elle sortit de sa maison, descendit les quelques marches de son perron et se dirigea vers l'entrée de la ville.
Il lui fallait environ un quart d'heure avant d'arriver au magasin. Mais ce matin, elle avait une commande à passer. En effet, le portail qui menait jusqu'à sa serre s'etait retrouvé mal en point à cause d'un orage trop violent. Et elle voulait opter pour du fer forgé plutôt que du bois.

C'est pourquoi Momo se dirigeait maintenant, la gueule enfarinée, vers la forge du village. Son visage était encore marqué par le sommeil. Mais elle gardait cette beauté qui lui était propre. Ce je-ne-sais-quoi qui la rendait unique. Même avec ses cheveux en bataille et ses yeux à demi fermés.
Elle entra dans la boutique faisant sonner la cloche. Elle attendit un instant mais personne ne vint. Et comme la patience de Moïra s'arrêtait à deux seconde d'attente, elle ouvrit et ferma la porte deux trois fois, faisaint carilloner la cloche.

"Hé ho ! Y a quelqu'un dans ce foutoir ?"


InvitéInvité
MessageSujet: Re: J'aime le silence confortable de ma forge ▬ Moïra Lun 20 Mai - 14:34

Peter était à un moment crucial de sa réalisation. Rien ne pouvait le déconcentrer, il se trouvait dans un monde un peu ailleurs tout en restant là s’apprêtant à mettre la dernière touche sur son bijou. Un petit coup de marteau.. et l’objet dérapa sur son pouce le rendant rouge. Quelle était la raison d’un tel manque de maitrise de la part de quelqu’un qui semblait avoir un peu trop souvent la maitrise de lui-même ? Simplement, un bruit tonitruant digne d’un éclat de tonnerre l’avait fait sursauter et décaler son mouvement. Certes, il n’était pas rare qu’il s’oublie un peu dans son travail mais c’était clairement manquer de manière que de faire carillonner cette pauvre sonnette avec la douceur d’un bûcheron canadien. La personne devait cruellement manquer de…Ses yeux se firent un peu plus grand en constatant que le gros plein de soupe qui avait décidé d’agresser la pauvre sonnette n’était rien d’autre qu’une petite blonde avec une beauté sauvage et un air relativement farouche.

« Bienvenue. Ceci n’est pas un foutoir mademoiselle, c’est une organisation. Je trouve que votre manière très personnelle de sonner est légèrement inconvenante pour une demoiselle. » Les mots sonnaient doux mais étonnamment un peu piquant comme un rappel à l’ordre. Cependant, le blond n’avait pas perdu son flegme habituel et il la contemplait avec son air blasé habituel.

« Mais n’en parlons plus. » Un sourire presque poli vint se glisser sur les lèvres minces du blond qui n’avait même pris la peine de se donner un air décent. Ses cheveux étaient emmêlés, des perles de sueur attestaient de son précédent ouvrage. Sa blouse paraissait aussi usagée que possible et son jean usé n’arrangeait sans doute rien au tableau. Néanmoins, il partit du principe que cela ne gênerait sans doute pas la « douce » arrivante vu sa coiffure digne de l’as de Pique. « Que puis-je faire pour vous rendre service ? »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: J'aime le silence confortable de ma forge ▬ Moïra Ven 24 Mai - 10:56



Shut up.

Moïra soupira bruyamment en voyant apparaître une tête. La patience n'avait jamais été son fort. Moïra vivait trop dans l'instant pour avoir le temps d'attendre. Pour elle, chaque secondes passées à une importance, chaque respirations a une importance. L'attente est comme une pause dans sa vie, et elle a horreur de ça.

Le forgeron d'Espérance semblait avoir été sorti de sa transe. Bien. Les négociations pouvaient commencer. Momo ne put s'empêcher de jauger le type en face d'elle, il était grand, il était blond, il avait l'air mou. Et ce trait l'irritait malgré elle. Elle ne fit même pas attention à ses premières paroles, bien trop occupée à tenter d'ouvrir correctement les yeux, tenter de retrouver sa voix qui semblait s'être bien cachée, une nouvelle fois, au fond de sa gorge.
Elle lança un regard en direction du forgeron, ses yeux accrochant au passage les siens et fit une grimace. Qui était-il pour décider de ce qui est inconvenant ou pas ?

« Que puis-je faire pour vous rendre service ? »

Elle s'appuya sur le contoir de vente qui les séparait, croisant ses mains et déclara d'une voix légèrement éraillée:

"J'ai besoin d'un portail Monsieur. Un portail pour mon jardin. Le mien a fini en allumettes à la dernière tempête. Et j'aurais besoin d'un truc un peu plus solide."

Elle souffla sur une mèche rebelle puis passa sa main dans ses cheveux. Ses manches trop longues happèrent ses mains lorsqu'elle les reposa sur le contoir.

"Ce que vous faites est solide, n'est-ce pas ?"

Moïra est belle, Moïra est intéressante mais Moïra est un peu agaçante.


InvitéInvité
MessageSujet: Re: J'aime le silence confortable de ma forge ▬ Moïra Ven 31 Mai - 10:41

Peter observait la nouvelle arrivante. Elle avait le mérite d’être belle mais c’était sans doute là son seul mérite parce que quelque chose en elle la rendant un peu agaçante. Pas grand-chose au final mais les tournures et la manière de les utiliser rendait l’homme un peu irrité. Ce qu’il fait est solide ? Bien sûr que ce qu’il fait est solide c’est du fer forgé. Qui aurait l’idée de venir sous-entendre que ses créations ne sont pas aussi solides qu’elles y paraissaient. Et quoi, il les faisait en carton ses portails tant qu’on y était ? Son regard se porta sur elle un instant avant qu’il ne finisse par répondre avec sa sympathie et son bagout habituel.
« C’est du fer forgé, je ne vois même pas comment ça pourrait ne pas être solide. Mademoiselle. »

Le mademoiselle faillit d’ailleurs lui écorcher les lèvres mais il fallait bien rester un minimum poli et cordial si l’on voulait faire des affaires. Malheureusement pour lui, Peter n’était pas de ceux qui avait la fibre commerciale. Il l’observa un moment espérant qu’elle partirait aussi vite qu’elle était arrivée mais il savait bien qu’il allait devoir se conforter à ce qu’elle voudrait. Elle avait l’air de celles qui sont capricieuses.

« Vous avez peut-être des envies particulières quant à la forme ou des exigences pour les mesures ? » Qu’on en finisse et qu’il puisse retourner dans le silence confortable de sa forge se lover contre ses souvenirs oubliés en mettant finalement le dernier coup pour finir sa broche.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: J'aime le silence confortable de ma forge ▬ Moïra Lun 3 Juin - 13:58



well.


Le réponse et le visage légèrement agacé du forgeron arrachhèrent un minuscule mouvement de lèvres à Moïra, quelque chose qui semblait être le prémice d'un.. Sourire ? Mouais, pas rès convaincant tout ça.
Momo pianotait sur le contoir, sortant peu à peu de la fatigue qui l'accablait depuis qu'elle s'était levée. Son regard parcourait tranquillement le type qu'elle avait en face d'elle, jaugeant ce qu'il était comme un loup en jauge un autre. Elle se mit à mordre l'intérieur de sa lèvre, tic qu'elle n'arrivait pas à contrôler quand elle était en terrain inconnu.

« Vous avez peut-être des envies particulières quant à la forme ou des exigences pour les mesures ? »

Il y avait quelque chose de bizarre dans sa façon de faaire. MoÏra sentait que quelque chose, quelque part, n'allait pas dans le tableau "je suis un gentil forgeron". Et comme elle était complètement perdu dans le décryptage de son envirronement, elle mit un temps avant de répondre.

"Ah ça.. En fait, je voudrais juste quelque chose de simple et de solide."

Elle eut une pensée pour Icare et sa lubie à propos de son apparence. Allez savoir pourquoi, elle ajouta:

"J'aimerais juste que vous y incluiez un croissant de lune. - elle sortit un papier de sa poche - les dimensions sont notées là."

Elle posa le papier sur le contoir qui la séparait du forgeron.

"Combien de temps vous allez mettre à peu près ?"


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: J'aime le silence confortable de ma forge ▬ Moïra Aujourd'hui à 13:28


J'aime le silence confortable de ma forge ▬ Moïra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vends demon majeur de Khorne forge world
» artistes, illustrateur(trices) , peintres qu'on aime
» [RÉSOLU]Lapin capricieux n'aime pas orange
» DDP, je t'aime moi non plus !
» La Forge de Durgeddin - section personnages -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-