Partagez|

Vaelh [validé]

Vaelh
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 20
Entrave: L'attente
Métier: Messager/facteur
Voir le profil de l'utilisateur http://korvesa.forumgratuit.org/
MessageSujet: Vaelh [validé] Ven 17 Mai - 21:47

▬ Vaelh
▬ Sexe : Homme
▬ Nationalité : Europe de l'Ouest
▬ Âge : 20 ans
▬ Lieu d'habitation : maison
▬ Poste : messager/facteur
▬ Religion : athée
▬ Qualitées : rêveur, imaginatif, créatif.
▬ Défauts : méfiant, suspicieux, rancunier à l'extrême, paranoïaque.
▬ Activités/Hobbies : Il lit et écrit beaucoup. Il lui arrive de dessiner mais son niveau est encore très moyen. C'est un grand passionné de jeux vidéos.
▬ Particularités : Il se ronge en permanence les ongles si bien que ses doigts sont dans un sale état. Quand il n'y trouve plus rien à rogner, il se mord les lèvres. Il ne regarde jamais son interlocuteur dans les yeux.
Il était une fois...

Les seuls souvenirs qu'il me reste sont flous.

Il n'y a qu'un insondable vide. Pas même de soleil, pas même d’horizon, pas même de sol. Le néant. Je n'ai aucune raison de vivre là.
D'un coup, un flash. Une personne m'apporte la lumière, me donne un horizon et un but, me donne une raison de garder les pieds sur terre.
Ses longs cheveux bruns cascadent sur ma vision des choses. Je n'arrive pas à me souvenir des traits de son visage, mais j'ai la certitude qu'ils sont doux ! Elle se rapproche jusqu'à ce qu'il n'y ai que quelque mètres en elle et moi. Là, quand j'essaye d'avancer, elle recule. Si c'est moi qui recule, elle avance. Quoi qu'il arrive, elle reste face à moi. Je distingue une grande vitre entre nous.
"Attends", me dit-elle.
Des mois ont passés, elle est encore là. Une moue navrée et elle détourne le regard.
"Attends".
Je bat des paupières... Plus rien. Elle a disparu mais le monde est encore là. J'ai peur de me retrouver seul mais je sais que ça ne durera pas. Enfin, je crois... Comme mon attention n'est plus toute entière accaparée par cette belle personne, je parviens à distinguer des défauts dans le monde qui m'entoure, des tâches de laideur, de grisaille... Tout est si flou.
J'attend, comme elle m'a dit.
D'autres mois passent. Presque un an. N'ayant rien à faire, je me suis de plus en plus concentré sur les défauts du monde et j'ai vu ce qu'il était vraiment. Là, il n'y a que le gris, que le bruit, que de mauvaises odeurs, que de faux goûts, que d'affreuses textures. Chacun de mes sens est mis au supplice, je n'ai aucun refuge.
J'attends.
Je tremble, mon esprit est cassé. Il me fait mal, il saigne, il ne voit plus aucune couleur autre que le gris ou le noir, ne sait plus que reconnaître la laideur. Mon monde est peine. Pourtant je le chéri. Pourquoi ? Je ne sais plus.
J'attends.
Le monde est trop insupportable, et finalement je n'ai qu'une envie : en sortir, aller loin, dans un endroit à moi, mais en gardant mes souvenirs pour continuer de souffrir. Je bâtis un petit coin de paradis dans ma tête, j'érige une petite maison de bois dont moi seul connait l'emplacement : près d'un lac à l'eau claire. Je recule pour regarder le résultat mais je me rend compte que m'imaginer un coin calme ne change rien. Tout ce que que j'ai mentalement érigé est alors balayé, soufflée par le vent gris de la réalité si poussiéreux qu'il me blesse les poumons.
Je ne peux pas m'en aller. J'en ai pourtant envie mais je veux aussi rester là pour me souvenir de la belle personne. Si je reste ici, je sais que j'aurais mal ; ça n'est pas ce que je veux, mais je veux encore moins risquer d'oublier. Tout est si compliqué...
J'attends.
Un jour, le soleil revient sans prévenir. Toutes les couleurs sont là ! Comme je les avais oublié, je les réapprend. L'air est pur, mes mains peuvent caresser une herbe tendre... La douce personne s'approche de moi, plus prêt que jamais, mais je ne peux toujours pas la toucher. Qu'importe. Je suis heureux, je n'ai plus mal. Elle me promet de rester, cette fois. Elle est désolée.
Je pense que je n'aurais plus attendre.
Je me réveille le lendemain et le monde est à nouveau gris. Plus de soleil, plus d'herbe, plus de vent frais pour moi. Encore cet air pollué et douloureux, vecteur de mille et un maux. Elle m'a menti. Elle est partis à nouveau. J'entrevois alors toute l'horreur de l'attente déjà vécue. J'imagine déjà la douleur qui va me déchirer les entrailles, broyer ma cervelles et oblitérer mes os. Pire encore, je vois quelque chose que je n'avais pas remarqué avant : Un gigantesque marionnettiste qui porte des noms tel que Système, Mode ou Société, qui commande à des milliards d'âmes de se livrer et des rituels absurdes. Aucune âme n'aime ça, elles se rendent compte que c'est effroyablement stupide mais elle continue. Et je crois que je deviens comme elles.
Des années passent, cette fois.
J'attends. Non, je suis trop fatigué pour ça.
Je me laisse tomber sur mon matelas. Je ferme les yeux et tout mon être ne prononce alors que deux mots qui véhiculent tout le désespoir du monde.
"Aidez moi."
Tout devient noir, je crois qu'on m'emporte.

Ces souvenirs sont immondes, sales, pernicieux. J'y pense à toute heure, en tout lieu. Ils m'obsèdent autant qu'ils me font mal. Pourtant, je les aime. Je les aime vraiment. Je sais... qu'ils valent la peine que je souffre pour eux.

Ils vécurent heureux et...

C'était il y a un mois.

Mon transport s'achève, je suis doucement déposé sur la surface d'un petit lac, comme celui qui était à côté de la maison que j'avais construite dans mon imaginaire. J'ouvre doucement les yeux, je constate que je flotte en faisant la planche. Plutôt que de me demander où je suis en premier lieu, je tend l'oreille. Le vilain bruit du monde gris n'est plus là. J'entend même... Des oiseaux ! Doux chant... Il y a le soleil qui chauffe ma peau et le vent n'est pas pollué. Il n'y a pas la belle personne, mais j'aime quand même cet endroit... Alors je ne pense à rien et je reste à flotter, comme dans un rêve. C'est forcement un rêve...

Suis-je seul ? Cette question me vient d'elle même. J'espère que oui, je détesterais que toutes les âmes de mes souvenirs pollués soient ici. Si seulement je pouvais me reposer en ces lieux pour toujours...

Mais bien sûr, des pas se font entendre. Je décide de nager lentement jusqu'à la rive pour m'y redresser. Une âme, devant moi. Je laisse échapper un soupir d'extrême lassitude quand je constate qu'il n'existe pas d'endroit que ces êtres n'aient pas investi. Cette âme, ce petit garçon en fait, se présente mais je ne l'écoute déjà plus. Qu'il fasse de moi ce qu'il veut, je suis déjà loin mentalement, très loin.

Il me guide jusqu'à une tumeur sur la surface de la terre faite de constructions -une ville- grouillant d'autres gens. Je me rend compte que j'ai troqué un enfer pour un autre... Quoi que celui-ci me semble peut être plus propre. Le petit homme me guide jusqu'à celui qui semble incarner le système par ici : Bird. Un nom étrange. L'échange est bref, je lui dit ce qu'il veut savoir à ce pseudo-chef pour qu'il me laisse en paix le plus vite possible. Quand il me questionne sur mon passé... à part les souvenir pollués je constate que je n'ai plus rien. Est-ce si mal après tout ?

On s'occupe bien de moi, au début, malgré que je m'efforce de ne rien avaler de ce qu'on me propose. On finit par me forcer. Bah... Je suis encore trop fatigué pour répliquer. Après la première bouchée, j'ai la surprise de remarquer que leur nourriture n'a pas les poisons dont celle du monde gris est bourrée -j'ai nommé les additifs-. Je découvre et redécouvre des goûts et je vais un peu mieux. Je ne leur fait cependant toujours pas confiance. Comment le pourrais-je ? Je ne connais aucun d'entre eux.

Cela fait donc un mois que je suis ici. Je suis devenu le facteur du coin, mais je préfère dire messager ; c'est plus... classe ? C'est une activité qui me fait me déplacer -j'aime me balader, ça tombe bien- sans pour autant être forcé de me lever à cinq heures du matin pour rentrer à dix heures du soir. Je me contente de prendre des lettres ou noter des messages pour aller les donner à d'autres personnes. Je n'ai ni besoin d'être poli, ni de me forcer à sourire. Prendre le message, le donner. Simple.

Aucun de ces gens n'est mon ami et je n'en veut pas parce je sais qu'ils sont tous faux et manipulé par leur micro-Système. Parce que je travaille, je suis devenu un peu comme eux... Tout en restant très différent, heureusement. Une sorte de religions collective dans le coin les fait croire en le "Reflet". Ils en parlent tous et je refuse de les croire. Quand on m'en parle, je me bouche les oreilles et je m'enfuis. Il ne m'auront pas avec leurs mensonges ! Pourtant... Pourtant un jour, je ne tiens plus et je dois savoir. Je découvre alors un autre monde où une crainte que je n'identifie pas me broie. A chaque autre voyage, je n'arrive pas à aller bien loin, je suis a chaque fois écrasé. J'ai de toutes façons le sentiment que cet effroyable monde est pire que le monde pollué dont je me souviens.

La princesse eut par ce moyen toutes les perfections inimaginables...

J'ai toujours raisonné sur chaque problème posé en consultant des voix dans ma tête, comme s'il s'y tenait un grand débat. C'est peut être la description même de la personnalité multiple, d'ailleurs. Enfin, dans mon crâne, autour d'une grande table ou le problème est exposé, tout un tas de voix s'expriment. Parmi celle qui beuglent le plus fort pour se faire entendre il y a Rage, Rancune, Suspicions, Regret et Abandon.
Le jour de ma première visite de la ville, je suis passé devant une confiserie.
-"Puis-je prendre des bonbons?" Avais-je pensé.
-"NON. Pourquoi faire ? Ce sont les bonbons d'ici, ils sont aussi gris que ceux de l'autre PUTAIN d'monde pollué de MERDE. Ils suintent le vice et la pourriture comme toutes les âmes d'ici..."
Rancune passa sont tour.
-"Ils sont en vitrine pour te donner l'envie des les avoir. Le confiseur se fiche de savoir si tu aimes ou non ce qu'ils fait. Tout ce qu'il veut c'est avoir tes bien en échange de son poison. Il te fera un faux sourire au moment de la transaction et tu te seras fait avoir. C'est ce que tu veux ?"
Je me suis alors éloigné, les oreilles encore sifflantes à cause de Rage et Suspicion qui avaient hurlé. Regret souffla :
-"J'aurais tant voulu que tu y goûte, quand même ..."
-"Pour être manipulé par ce confiseur sans scrupule ? Non"
-"Pour que l'autre misérable enculé derrière son putain de comptoir ai la satisfaction d'avoir vendu quelque chose ? Qu'il aille CREVER !"
-"Laisse... Laisse tout tomber, oublie tout ça... Éloigne toi", termina Abandon.
Je pense plus avec des "Tu" que des "Je", vous voyez ?

Je ne pense d'ailleurs qu'en extrême. Soit j'adore quelque chose, soit je le déteste. Il arrive parfois qu'il y ai un juste milieu, bien que ça reste relativement rare.

J'abhorre une très grande partie de ce que l'homme conçoit, surtout ces grands bâtiments qu'il plante au beau milieu de la nature sans se soucier de chambouler un écosystème, de gâcher un paysage. "Allons-y, foutons en l'air le monde au nom du profit". Minable. Le pire, c'est que ça... C'est un trait de l'espèce humaine entière. C'est dans leur gênes, dans les miennes aussi... Puis-je ne jamais penser comme ça.

Bien sûr, personne ne mérite ma confiance. Tous cachent quelque chose, tous sont peut être des dangers. Je sais que beaucoup de gens ici sont contre moi même s'ils ne m'ont jamais parlé. Ils font circuler des ragots sur moi dans mon dos... Je suis même persuadé qu'ils se moquent de moi ; c'est en tout cas ce que je crois quand je passe à côté d'un groupe de personnes qui rient. Pourquoi riraient-ils pile quand je passe à côté, sinon ? Coïncidence ? Non.
Rien que de savoir ça ne me donne pas envie de les aimer.

On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

Vaelh est terrorisé par l'attente. Et si c'est le narrateur qui vous le dit, c'est que le personnage ne s'en est pas encore rendu compte. Cette entrave le détruit et le pousse parfois à se rouler en boule sous l'angoisse. Attende, attendre... Il ne peut plus rien attendre, toute sa patience est usé et sa raison elle même est à vif.
Dans le reflet son apparence diverge peu. Il est simplement très rapide pour ne pas avoir à attendre et porte une petite montre avec une seule aiguille qui avance et recule sans jamais atteindre la seule heure du cadran indiquée par un petit "prête". A chaque mouvement de l'aiguille pendant qu'il est forcé de patienter, qu'elle s'approche ou s'éloigne de cette indication dans le cadran, son entrave le terrorise un peu plus.

Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Un mètre 76 pour un 70 kilos, il arbore une silhouette passe partout. Ses yeux sont aussi noir que ses cheveux qu'il fait pousser pour laisser une large mèche lui barrer le visage. Cette petite fantaisie capillaire le rassure, il sait inconsciemment qu'il peut y cacher son regard ou qu'il peut la tripoter pour donner l'impression qu'il est occupé.
Il ne suit pas la mode et n'accorde pas vraiment d'attention à son apparence, d'où sa barbe de trois jours récurrente. Il n'a envie de plaire à personne et ne fait pas de véritables efforts pour être présentable. Il arbore donc parfois des cernes, un épis, etc...
Il cache souvent ses mains dans ses poches pour ne pas exposés ses doigts ravagés à cause de sa manie de se ronger les ongles et les peaux mortes. Sa démarche est celle d'une personne souvent sur ses gardes, il lui arrive même souvent de regarder par dessus son épaule pour savoir s'il est suivi.

Il/Elle était entouré(e) d'innombrables amis.

Fioccolino
C'est le petit garçon qui a trouvé Vaelh au bord du lac. Il l'a ensuite guidé jusqu'à Bird sans parvenir à lui arracher un mot.

Amanite
Il a guidé Vaelh en ville pour la lui faire découvrir. Il s'est montré très correcte, professionnel même. Sa couleur de cheveux très particulière à marqué le jeune homme. "En voilà un qui sort un peu du moule", avait-il pensé. Amanite avait aussi fait un petit exposé théorique sur le Reflet, c'est la première personne à avoir évoqué la notion d'un tel monde à Vaelh


Icare
C'est le petit garçon qui travaille avec Vaelh. Même s'il est très jeune, Vaelh s'en méfie au même titre qu'un adulte, d'où le fait qu'il ne lui parle pas beaucoup. En revanche, il l'aide un minimum quand il à un problème et, malgré qu'il soit son supérieur, lui laisse une très grande liberté


De l'autre côté du miroir...

▬ Prénom/Pseudo : Théo
▬ Âge : 20
▬ Où as-tu connu Je de l'âme ? Partenariat avec terra mystica
▬ Comment le trouves-tu ? Une trame très originale
▬ Expérience en RP : plus de 5 ans, d'abord sur MMO, puis sur forum
▬ Présence : au moins une fois/semaine


Dernière édition par Vaelh le Ven 24 Mai - 11:44, édité 14 fois
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Ven 17 Mai - 22:19

J'ai pas tout pigé de son passé (il est minuit aussi, je suis mort) mais je n'ai pas vu d'incohérence.
Pour celui qui te fait visiter la ville je te propose hum... alexandre, amanite ou veritas! envoye leur des mp pour voir!

Pour les avatars tu peux voir ici: http://penguin.factory.free.fr/gallery.html
ou si tu as un nom de perso de manga, je peux t'en faire un!

_________________
Vaelh
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 20
Entrave: L'attente
Métier: Messager/facteur
Voir le profil de l'utilisateur http://korvesa.forumgratuit.org/
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Ven 17 Mai - 22:51

Correction apportée. Le paragraphe du passé est plus facilement compréhensible. En me relisant j'avoue avoir parfois eu du mal à retrouver ce que j'ai voulu dire. J'irais moins vite à l'avenir. Mais peut être est-ce encore trop vague ?

Seconde édition dans la foulée, nécessaire après la modif' du paragraphe du passé.

(Et merci pour le liens).
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Sam 18 Mai - 12:43

En effet c'est plus clair! bien qu'il y ait quelques petites fautes d'orthographe.

Au fait j'aime beaucoup ta description mental! ça me fait penser à cela:
https://www.youtube.com/watch?v=iHI6EOlKg7s XDD

ok pour l'ava, c'est nickel! j'attends juste pour les liens alors! n'hésite pas à passer sur la cb et ma boite mail t'est ouverte à la moindre question! =)

et c'est cool que quelqu'un de terra vienne sur jdla! =)

_________________
Vaelh
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 20
Entrave: L'attente
Métier: Messager/facteur
Voir le profil de l'utilisateur http://korvesa.forumgratuit.org/
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Dim 19 Mai - 0:05

Hello.

Edition effectuée. Quelques fautes de corrigées, quelques mauvaise tournures revues... Et deux relations !
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Dim 19 Mai - 8:26

ta fiche est validée! tu peux donc à présent jouer et t'investir dans l'intrigue, être un loup ( voir auprés de dum si ça t’intéresse). Si tu as des questions, n'hésite pas! =)

_________________
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Dim 19 Mai - 15:35

    Hey Vaelh ! Tout d'abord, bienvenue sur le forum, et bravo pour ta validation /o/
    Ton personnage est chouette, et peut amener des RP très intéressants, je regrette que la description du mental ne nous donne pas des traits de caractère sur lesquels s'appuyer mais cette petite explication de "comment ça marche dans l'esprit de Vaelh" est très sympathique ^^
    Le fait qu'il soit facteur est intéressant aussi, ce serai bien de voir avec Bird comment cette profession s'appliquerait exactement dans Espérance, est-ce qu'il y a des boites aux lettres, est-ce que les gens viennent directement lui apporter leurs mots, ... ?
    Voila, sur ce je te souhaite bon jeu parmi nous, et n'hésite pas à nous contacter, moi ou Bird, si tu as la moindre question !
Vaelh
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 20
Entrave: L'attente
Métier: Messager/facteur
Voir le profil de l'utilisateur http://korvesa.forumgratuit.org/
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Dim 19 Mai - 18:10

Hoy.

J'ai étoffé un peu le mentale.

Bonne question pour le facteur tiens... Tu en penses quoi Bird ? Logiquement... 'Devrais y avoir des boites aux lettres dans une ville comme Espérance, mais on peut aussi faire circuler des mots de manière plus particulière. Au final les deux sont possibles ?
Cheshire
Messages : 36
Date d'inscription : 09/10/2012
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Dim 19 Mai - 20:09

Car je suis rien qu'une grosse larve qui a la flemme de changer de compte - oui c'est bird-
alors pour le métier de postier/ messager non, pas de boite aux lettres, il va directement donner le courrier aux personnes! c'est un expres le pti vaelh!
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Dim 19 Mai - 20:11

    Ouai mais comment lui reçoit le courrier à donner aux gens ? Parceque si ils se déplacent pour le lui donner, autant qu'ils aillent directement chez la personne ?
Vaelh
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 20
Entrave: L'attente
Métier: Messager/facteur
Voir le profil de l'utilisateur http://korvesa.forumgratuit.org/
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Lun 20 Mai - 19:53

Peut être dois-je me déplacer moi même de maison en maison selon un circuit établit à l'avance pour donner/prendre les messages au cas par cas.
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Lun 20 Mai - 19:55

c'est aussi si les gens te croisent du style " tient je te passe mon courrier, tu peux le donner à bidule?"

_________________
Vaelh
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 20
Entrave: L'attente
Métier: Messager/facteur
Voir le profil de l'utilisateur http://korvesa.forumgratuit.org/
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Lun 20 Mai - 21:52

Ok, noté.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vaelh [validé] Aujourd'hui à 5:40


Vaelh [validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ma prèz ! [validé]
» [CF] Proposition de Planning (pour l'instant non-validé)
» Présentation Lara [validée]
» Ninja Assassin[validé]
» [Suggestion] Masquer la ChatBox aux invités (non-validés)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Création de personnage :: Présentations Acceptées-