Partagez|

Percelot, pas gallois et loin du lac

InvitéInvité
MessageSujet: Percelot, pas gallois et loin du lac Dim 9 Juin - 20:31

▬ Percelot
▬ Sexe : Chevalier.
▬ Nationalité : Océanie.
▬ Âge : 14 ans.
▬ Lieu d'habitation : Foyer.
▬ Poste : Fermier (+ journalier).
▬ Religion : ne prie pas pour un Dieu mais pour des Saints.
▬ Qualités : Fidèle, honnête, optimiste et jovial.
▬ Défauts : Bruyant, naïf, impulsif et -trop- fidèle ? Une confiance aveugle que l’on accorde à ses amis peut être source de problèmes.
▬ Activités/Hobbies : Être le parfait chevalier.
▬ Particularités : Il lui arrive souvent d’inventer des Saints pour le plaisir ou pour justifier ses actions.
Il était une fois...

Au début, il n’y avait rien Percelot n’avait gardé de l’Avant que le sentiment qu’il avait encore quelque chose à accomplir. Docilement, il avait accepté cette forme d’amnésie. C’est en partie par hasard qu’il retrouva des bouts de rien du tout qui construisirent petit à petit son unique souvenir qu’il lui arrivait d’appeler son dernier rêve car, tel un  songe, le temps avait déformé la réalité et même les choses les plus absurdes lui semblaient familières.

Dans son souvenir, c’était à l’aide d’un bouclier et non d’une épée qu’il se frayait un chemin dans la foule. Difficile de repousser les gigantesques figures presque informes qui les encerclaient, les monstres étaient si grands que leurs têtes semblaient être coiffées de nuages. Percelot resserra sa main mais il ne se retourna pas, la sensation de la main sur laquelle la sienne se refermait lui suffit. Parfois il sert un peu trop fort juste « au cas où » et la plainte qui lui répond le rassure. Elle est toujours là, sa princesse est toujours là et elle a besoin de lui, besoin de son chevalier pour la défendre des ignobles géants. Alors Percelot poursuit sa route. Encore. Parfois il desserre son étreinte très légèrement. Légèrement. Elle réagit encore plus vite en serrent autant qu’elle peut sa main sur celle de Percelot pour empêcher qu’il ne la lâche. Alors Percelot poursuit sa route. Encore. Répétant encore et encore les même gestes. Encore. Et encore. Et encore.

Ils vécurent heureux et...

Ses autres souvenirs s’étaient tous effrités. Sa mémoire, tel un pain d’épice un peu trop vieux, un peu trop sec, s’était éparpillée aux quatre vents. Des miettes, il n’était que miettes. L’esprit engourdi, Percelot avait attaché longuement son regard sur le ciel bleu. En scrutant ce dernier il s’imaginait pouvoir trouver les réponses à ses questions. Longuement se résumant à moins d’une dizaine de secondes car fixer le soleil est loin d’être une chose agréable. L’astre le boudant, Percelot se tourna vers la lune qui muette ne souhaita pas partager son avis sur la situation dans laquelle il se trouvait. Entre se battre pour se souvenir et tout oublier, Percelot avait décidé de mettre l’avant de côté pour se concentrer sur ce qu’il était devenu.

Il était persuadé qu’il n’était pas passé de l’autre côté de la barrière. C’était plus qu’une simple constatation physique. Plus que sentir son cœur battre dans sa poitrine, c’était une certitude qu’il avait depuis son arrivée. Il refusa de s’installer à l’internat, voulant prouver qu’il était assez grand pour vivre seul, mais la réalité le rattrapa bien vite et en peu de temps il réalisa que le métier de chevalier n’aidait pas à le nourrir. Il n’admettra jamais qu’il avait tort et qu’il était trop jeune pour vivre de manière autonome. À la place il justifie son arrivée au foyer comme un acte de charité pour se rapprocher des gens qui ont besoin de son aide mais aussi une obligation mondaine. En effet, Percelot assimile le foyer à une sorte de cour dont Bird serait le seigneur.

Quand le travail au foyer ne lui suffit pas, Percelot va en ville pour y travailler à la journée. Chaque tâche, aussi insignifiante soit-elle, est à ses yeux une épreuve que lui seul, en tant que chevalier, peut surmonter. Les quelques jours de « repos » qu’il s’accorde, il les passe à incarner l’enfant turbulent qu’il est en grimpant aux arbres, en se battant contre des ennemis invisibles à l’aide d’un bâton ou en testant la patience des uns et des autres.

Quand Miséricorde avait commencé à occuper le centre de toutes les conversations, Percelot avait lui même tenté de mener son enquête mais soulever des pierres et espionner des buissons n’avait pas aidé à trouver la vérité derrière les mensonges. Petit à petit ; le ciel d’Esperance s’assombrissait et le brave et jovial Percelot commença à être inquiet pour la suite. Ses craintes, il n’en fit part à personne, pour continuer d’incarner le rôle qu’il s’était donné. Malgré l’atmosphère angoissante que le Reflet peut parfois revêtir, c’était dans ce lieu étrange que Percelot se sent presque invincible.

La princesse eut par ce moyen toutes les perfections inimaginables...

Tel un chevalier, Percelot a pour mission de protéger la veuve et l’orphelin lorsqu’il ne s’agit pas d’exécuter les quêtes ordonnées par son seigneur ou de venir en aide à sa dulcinée. C’est avec le sourire que le jeune garçon s’acquitte de ces lourdes tâches, ne reculant devant rien pour accomplir sa mission. Lui vous dira qu’il suit à la lettre le code d’honneur du chevalier mais l’unique souvenir qu’il a gardé de sa vie d’avant ne lui permet pas de connaître complètement les valeurs qui lui sont pourtant si chères. Le code du parfait petit chevalier s’apparente désormais à une sorte de texte à trous. Pendant longtemps, le garçon en a voulu au monde entier car il le tenait responsable  de sa perte de mémoire. Impossible donc de se souvenir du règlement complet qui était en même temps devenu un élément fondateur de sa personne. S’il manquait des mots à son souvenir, Percelot pensait qu’il était alors lui-même « incomplet ».
Cependant, à toujours voir le bon côté de chose, le jeune homme a finalement trouvé de quoi se réjouir de cette situation : il lui suffisait de combler les vides pour se construire lui même. Il ne s’agit pas d’inventer n’importe quelle règle, la considérer comme juste et la ranger à la suite des autres, comprenez le bien : de la même manière que Percelot se souvient utiliser une fourchette, il se souvient de beaucoup de chose sur l’univers médiéval et sur la figure du chevalier en particulier. Cette vision de lui même est renforcée par son unique souvenir de l’Avant, de telle sorte que Percelot pense qu’il était le parfait chevalier et qu’il l’incarne toujours malgré ses trous de mémoire. Lorsqu’il pense à une nouvelle règle il lui semble qu’il ne fait que se souvenir d’une règle qu’il avait oubliée jusqu’ici. La vérité est toute autre et s’il était capable de prendre du recul, Percelot verrait bien qu’il invente lui-même ces nouvelles règles pour se sortir d’une impasse ou pour justifier ses actions auprès des autres. Suivant cette même logique Percelot invente des Saints (dont il est persuadé intimement de leur véritable existence) auprès desquels il aurait des devoirs en tant que chevalier qui défend la Foi.

D’un naturel jovial et toujours près à partir à l’aventure, le comportement de Percelot parait souvent instable puisqu’il repose sur les choix spontanés d’un gamin joueur qui a de l’énergie à revendre. L’aventure, c’est l’action, et dans l’histoire dont il se considère le héros il lui arrive quelques fois de s’improviser narrateur. « Bruyant et bagarreur » diront les uns, fatiguant et sot » diront les autres. Qu’importe, Percelot est persuadé que continuer sur cette voix ne peut être que bénéfique pour tout le monde. Il lui tarde que l’on reconnaisse en lui le chevalier qu’il se considère déjà être.

On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

S’il est difficile à épeler le syndrome de Münchhausen n’est pas plus simple à expliquer. N’ayez crainte mes braves, mais prenez garde tout de même, car Percelot souffre d’une certaine forme du syndrome de Münchhausen par procuration. Pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire compliqué ? Les patients atteints du trouble « par procuration » sont souvent des mères qui vont s’en prendre à leur enfant : elles vont elles-mêmes provoquer des symptômes pour attirer l’attention des autres sur leur situation difficile de mère d’un enfant malade. Certes Percelot n’a personne qui peut l’appeler maman mais sa condition de chevalier le place dans une situation similaire sur au moins un point : de la même manière que la mère protège l’innocent nouveau né, Percelot doit protéger et aider ceux qui ne peuvent se défendre. De plus, n’étant pas lié biologiquement à ses « victimes », il n’agit pas réellement dans l’intention d’attirer les regards, son objectif (dont il n’a pas conscience) est de blesser l’autre avant de lui venir en aide. Rien ne fait plus plaisir au chevalier Percelot que de sauver les pauvres âmes égarées, qu’importe s’il est lui même responsable des dangers.

Cette façon d’agir dénote de son caractère joyeux et s’il sait garder le sourire malgré son entrave, c’est parce qu’il n’a pas réellement conscience de ce qu’il fait. Pour simplifier les choses, Perselot n’est pas lui même lorsqu’il prépare ses pièges et il ne pense en aucun cas au mal qu’il va causer mais plutôt au soulagement qu’il va apporter à sa victime lorsqu’il va l’aider.

Dans le Reflet, Percelot n'a rien d'un garçon de 14 ans et tout du grand chevalier ou du paladin level 87. Des muscles et une armure qui lui rendent sa tâche de prince charmant plus plaisante, celle de défenseur des miséreux plus simple et celle de bourreau presque trop aisée.

Spoiler:
 

Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle ?

Impossible de cacher l’honteuse vérité plus longtemps : Percelot est petit. Pour ne point mentir, il ne s’agit non pas de comparer le jeune homme à Tom Pouce mais plutôt de constater avec amusement que l’écart qui le sépare de la moyenne générale est haut comme trois pommes. Pour l’enfant, chaque centimètre qui lui manque est un gouffre qui le sépare de son idéal chevaleresque, celui du grand chevalier sans peur et sans reproche, le cavalier aux larges épaules, le prince au port altier et au regard tourné vers l’horizon méditant sur la plus noble façon de courtiser sa dulcinée. Frustrant, c’est le mot qui décrit parfaitement ce qu’il peut ressentir lorsqu’en voulant scruter l’horizon, pour se donner des airs de grand sage, des centaines d’obstacles se dressent devant lui à  commencer par ses compagnons qui le dépassent presque toujours de plus d’une tête. Quant à la sienne, est elle coiffée d’une tignasse blonde qui révèle le côté infatigable de sa personne. Il cache souvent cette crinière blonde sous son heaume que les autres désignent plus souvent comme une capuche.

Comme pour sa taille, ce qui se cache sous le reste de l’armure ne le satisfait pas.  Les apparences sont néanmoins trompeuses : mince ne veut pas dire fragile et ne suppose en aucun cas d’appliquer la logique du ‘ne rien faire pour ne rien risquer’. Qu’importe les bleus, les genoux qui saignent et les bosses, le garçon ne recule devant aucune aventure et aucun défi qui se présente à lui. C’est pourquoi il n’est pas rare de le voir avec de jolis bleus, les genoux rouges ou quelques bosses. Des yeux bleus viennent compléter le portrait qu’on aurait pu résumer dès le début comme : « petit blond aux yeux bleus ».

L’ensemble ne plait guère à Percelot qui ne se trouve pas assez « chevalier ». Il sait que peu de gens prennent ses histoires et ses rêves au sérieux et il est toujours plus simple de rejeter la faute sur son physique. Physique qui ne dégage ni respect ou admiration. Comment être le prince charmant si l’on a pas l’œil perçant du chasseur, la force du bûcheron et l’allure du roi ? Percelot est un mignon petit garçon et non un grand chevalier et encore moins un élégant prince.

Il était entouré d'innombrables amis.

Percelot aime la comparer à une princesse enfermée dans sa tour. À l’instar de ses consoeurs, Prunelle est prisonnière d’une tour qui l’isole de ses camarades. La différence ? C’est la peur et non le marbre qui retient la jeune fille captive. S’il est capable de tirer de telles conclusions, Percelot à plus de mal à agir en conséquence. Fidèle à lui même, c’est sans pincette que Percelot aide la petite princesse et cela sans vraiment lui demander. Et pourquoi lui demander son avis ? Un chevalier œuvre toujours pour le bien et comme Percelot est plusoumoins un chevalier… sa décision est sûrement la bonne.
Lors de leur première rencontre, les poings avaient vite laissé la place aux mots. Depuis, Icare est devenu le compagnon idéal pour tendre une embuscade ou pour partir à la recherche d'un trésor oublié. C’est aussi un apprenti dont il serait le maître d’arme. Leurs bagarres, parfois violente, ne sont alors qu’un jeu (et un entraînement) entre deux bons copains.
Bouhahhaahaha, jk 8D ! *sort*

De l'autre côté du miroir...

▬ Prénom/Pseudo : Laïka of course ! *sort*
▬ Âge : 18 ans.
▬ Où as-tu connu Je de l'âme ? Muguette, il y a une décennie.
▬ Comment le trouves-tu ? Toujours aussi chouette.
▬ Expérience en RP : Expérience très sporadique… C’est difficile de répondre à cette question o3o’.
▬ Présence : π/10 *fuit*


Dernière édition par Percelot le Lun 29 Juil - 7:15, édité 1 fois
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Percelot, pas gallois et loin du lac Lun 10 Juin - 11:58

    LAILAIKAAAAAAAAAAAAA PUTAIN JE SUIS TROP HAPPYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
    Agnaaah ! Agnaaah ! Agnaaah ! Agnaaah ! Agnaaah ! Agnaaah ! Agnaaah ! Agnaaah ! Agnaaah !


    *kof kof*
    (cet avatar, ça vient d'adventure time, l'espèce de dessin animé trop zarbi qui fleurit partout en ce moment comme MLP ??)
    Un Océanien ! Je crois que t'es notre premier /o/
    Le fait qu'il soit journalier en ville est super chouette, c'est un bon moyen de te trouver des rp a faire avec plein de gens différents, c'est cool, et t'es la première à en avoir l'idée !
    Son avant est trop choupiiiiiiiiiiii, même si j'aimerais bien savoir qu'elle véritable histoire se cache derrière (curiosité oblige, mais ça veut pas dire que tu dois changer hein ^^)
    "Sa mémoire est comme un pain d'épice trop vieux" ... cette métaphore est trop chouuuuuue
    NSGLRLGJLRHGLSH C'est trop chouuuuuuuuu, j'aime bien que tu parles des évènements récents d'Espérance, Miséricorde, tous ça ^^ C'est trop chou qu'il ait essayé de la trouver !
    Et son entrave, rhooooo, son entrave est choue aussiiii (enfin ça fait quand même beaucoup psychopathe xD) et "paladin level 87" xD

    (oh punaise, ça fait longtemps que je n'avais pas fait un commentaire de fiche comme ça, complètement décousu et pas bien présenté xDD)
    Bref, c'est un perso suuuuuper chouette, que j'ai hate de voir en RP !! Et ton écriture est très chouette, lire cette fiche est un plaisir, c'est fluide, c'est joli, bref j'adoore ! Il ne te manque donc plus que tes relations pour être validée ^^ Pour ça je peux te proposer Aaron et Arthur, tous deux au foyer et a peu près du même age (et le premier a un fort gout pour l'aventure, je te conseille de lire sa fiche) tu pourrais aussi en avoir un avec Bird, si il cause souvent des problèmes à ses camarades il doit se retrouver dans son bureau souvent ! Et puis avec Napoléon, ce grand dadet du foyer qui se prend ... ben pour Napoléon justement xD Percelot pourrait voir en lui un modèle ^^ Qui d'autre qui d'autre huuum, peut être Hyo, qui lui aussi fiat souvent des pièges pour les gens (mais peut être que Perceval sera trop âgé pour lui (il apprécie plutôt les moins de 13 ans, il est très bizarre xD) Toujours au foyer, je peux te proposer Lachlan, parceque c'est mon DC et que j'aimerais beaucoup avoir un lien avec toi °m° et puiiiiis bon, d'autres gamins comme Link, Anna, Icare, Nonna, Eagon, ...
    Bref, HAVE FUN
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Percelot, pas gallois et loin du lac Lun 10 Juin - 17:08

P-E-R-C-E-L-O-T !
*sort, à la manière de l'entrée de Hans von W zu W /PAN/*
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Percelot, pas gallois et loin du lac Mar 11 Juin - 11:25

Duuuuum ! C'est plus qu'un plaisir de voir que tu as osé écrire "putain" sur ma fiche juste pour dire à quel point ça te fait plaisir de me voir. Je suis sincère ! 83 Voilà, depuis le temps que cette fiche était (en fait) terminée je me décide enfin à passer à l'étape suivante o/. *sort*

Donc oui, l'avatar vient d'Adventure time dont je suis fan (de loin) depuis plus ou moins un an pour tout te dire et je réserve dès maintenant les avatars de la Princesse Bubblegum et de Marceline.J'ai même le premier comic depuis quelques mois maintenant :3c Mais oui, c'est un peu beaucoup wtf uwu.

Merci beaucoup pour les compliments °w° Je pensais pas au début que l'entrave allait être aussi... "encombrante", moi qui voulait faire un personnage joyeux et qui ne fait pas la misère à tout le monde bah... ahah... j'improviserai °3°. Ma réponse ne me semble pas plus organisée que ton message... Merci encore en tout cas. Merci aussi pour l'aide avec les relations, je vais me renseigner de plus près maintenant o/.

Elloy ! je suis partagée entre comprendre que tu fasses le cliché du salut militaire allemand avant de partir ou en me figurer Elloy en armure, sur un cheval... sous la pluie. J'hésite @_@.
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Percelot, pas gallois et loin du lac Mar 11 Juin - 16:11

LAIKAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Bougaaa Agnaaah ! Whaaaa Bouing Hug HeadBang Rainbow Yahouu Sushi :fleur:


enfin ! et tu te ramènes avec du adventure time en plus *^*
Bon retour à la maison :3

Hug
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Percelot, pas gallois et loin du lac Lun 29 Juil - 7:24

uuuuuuuuUUUUUUUUP ! O/
Elmeraud: tes smileys donne la pêche, merci èwé

Voilà donc après cette loooooongue absence je termine enfin cette fu#*ing fiche. Je me suis retenue touuuut ce temps de la finir pour pouvoir retrouver ma réputation d'escargot et  ainsi je vous préviens tous par la même occasion: je suis lent. Peut-être la fée de la rapidité ne s'est pas penchée sur le berceau de Percelot mais celle de la reconnaissance si, c'est pourquoi je vous remercie d'avoir été aussi patient avec moi ^w^.
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: Percelot, pas gallois et loin du lac Lun 29 Juil - 8:09

kn:gdkmngrshkmbfshjldbhjd PREUUUUUUMS ! Je te valiiiiide !
*pardon*
GAZOU, VALIDÉE
Voilà ! Maintenant tu es validé(e) !

▬ Tu peux dès à présent recenser ton avatar ici : Ici
▬ Ainsi que faire ta fiche de liens par ici
▬ Tu peux trouver les icônes des membres ici bas, n'oublie pas de poster aussi à la suite pour qu'on édite, ça sera beaucoup plus simple de s'y retrouver.
▬ Si tu as des problèmes concernant le forum, si tu veux solliciter des membres pour telle ou telle question, il y a le Système de parrainage qui peut t'aider.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP ici , vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !
▬ Si tu n'as pas d'idées pour le RP, tu peux te rendre ici pour trouver des scénarios de RP.
Sur ce, Have un petit escargot et bon je !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Percelot, pas gallois et loin du lac Aujourd'hui à 11:27


Percelot, pas gallois et loin du lac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Alac, voyageur solitaire loin de son foyer...
» Carcassonne, c'est pas si loin ...
» si près et pourtant si loin.
» Rukadawa cherche à voir loin
» JOÃO F. COSTA || Loin des yeux, loin du coeur ? Faux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-