Partagez|

[abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii)

Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Ven 11 Nov - 11:52

Utopie : représentation d'un monde idéal, d'une communauté d'individus vivant heureux et en harmonie, d'un type de société dans lequel il n'y aurait pas d'injustice entre ses membres.
Utopie : projet ou idée qui apparaît comme irréalisable, illusoire ou chimérique.

Deux sens, deux idées pourtant diamétralement opposées.


Le principe ne pouvait dépasser les frontières du rêve.


Espérance était une réalité.
Espérance ne pouvait être une utopie
Pourtant Bird l'avait souhaité.
Sans vraiment y croire jamais.
Les hommes ont tant de qualités.
Et tant de défauts aussi.
Cet ensemble de clair obscur est depuis longtemps défini. Tant qu'il y aura des hommes, il n'y aura pas d'utopie.

~~oOo~~

Un lieu peut prendre une apparence totalement différente selon l'éclairage, la fréquentation et le moment de la journée. Le café d'Espérance en est le parfait exemple.
En cette heure, le bistro n'avait plus rien d'un endroit conviviale et apprécié de tous.
Il suffisait de regarder à l'extérieur pour se rendre compte que, derrière la grande baie vitrée, rien ne transparaissait.
Du noir, encore du noir. La nuit était tombée depuis longtemps.
Des hommes, seuls les plus âgés ou les plus agités n'avaient pas encore rejoint Morphée.
Des échoppes, Seul le café se battait contre les ténèbres et ses monstres .
Ça brulait en son antre. Les lampes de pétrole sur les tables tentaient de répandre chaleur et lumière dans un espoir de domination vain.
Clair obscur.

La cloche tinta.
L'avant dernier client venait de partir.
Ne restait que lui.

Sa plume glissa une dernière fois sur le papier blanc du journal.
Une écriture italique presque illisible, quelques pattes de mouches.
Un point d'encre noir.
Il reposa ce qu'il tenait dans la main, déporta ses yeux vers l'écrit.


    Cinq-cent soixante deuxième jour :
    Miséricorde... Encore. Son but me paraît étrange. Cherche elle à anéantir Espérance ? Je ne sais pas. Mais je ne la laissera pas agir. Ce lieu est ma vie, cette peur de la perdre détruit toutes autres. alors peut importe les sacrifices.



Ne restait que lui, et la voix au fond de la salle
, tout prés du vieux piano où personne ne jouait.
La voix grave qui chantait tout les soirs, dans toutes les langues, dans la pénombre et l'intimité. Elle devait aimer cet endroit, sinon cela aurait fait bien longtemps qu'elle l'aurait quitté.
Car il n'y rien avait ici : Pas de public pour l'écouter, pas d'applaudissement. Rien de ce que recherche tout artiste.
Elle devait aimer cet endroit. Pour sa simplicité.
Elle devait aimer chanter, tirer un trait sur le passé. Sur une mauvaise journée et sur l'Avant.
Vivre le jour le jour, sans avoir le temps réfléchir, de se rappeler.

« Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree? »

De l'anglais. Cela faisait longtemps que Bird n'en avait pas entendu.
Cette langue était belle, une partie de souvenir qu'il avait banni.


" Travel the world and the seven seas
Everybody's looking for something"


Retrouver sa langue après un exil. Retrouver sa terre d'origine.


" Some of them want to use you"
Miséricorde.


"Some of them want to get used by you"
Il n'aurait rien sans rien. Agir.


" Some of them want to abuse you"
Il n'y avait que l’intérêt.



" Some of them want to be abused"

Qui était il pour avoir cru créer un monde parfait ? C'était impossible.

Une seconde fois les rêves se brisèrent.
Douleur.
Réalité.

Le silence retomba dans la salle, les mots persistèrent dans l'esprit.
Des applaudissements retentir.


« Très belle chanson, Monsieur le serveur »


Politesse de forme. Faire croire au respect pour mieux tromper.
Some of them want to be abused

L'oiseau se leva de sa chaise, se dirigea vers l'homme. Il le savait nouvel arrivé ici. Il avait souvenir d'avoir fait bel impression à son arrivée.
Il parlerait. Habillement.

« Tu as l'air de t'être bien habitué à Espérance. J’espère que tu te plais ici. Le métier que tu as choisi est pour le moins... intéressant. Le café est le cœur de la ville. Tout y passe. Les personnes, leurs mots, leurs histoires. Certains aimeraient être à ta place, pouvoir endosser le rôle d’œil d'Espérance. Enfin je les comprend, moi aussi j'aime notre communauté.»

_________________


Dernière édition par Bird le Sam 3 Nov - 16:01, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Ven 18 Nov - 22:22

Le café était plongé dans la pénombre, une ambiance calfeutrée avait élue domicile en ce lieu si animé la journée, si clair, si joyeux. Un lieux où effervescence était maîtresse des lieux. La population diurne avait quitté les lieux depuis un certain temps laissant place à la population nocturne. On retrouvait des habitués, des nouveaux, mais tous étaient là dans un but précis...ou non. Qui sait ce qui se cache derrière ces acteurs ? Cette même population nocturne quittait les lieux un à un. La nuit était avancée, les étoiles éclairaient le ciel tandis que les habitants rêvaient. Seul une lueur rougeâtre illuminais les différentes tables du café, laissant, après le dernier tintement de la clochette, une seule et unique personne, un seul et unique client.

Les mots s'épanouirent dans la salle, il ferma les yeux, une seconde, deux secondes, trois secondes de silence...un, deux, trois et des applaudissements du publique, une seule et unique personne, une personne qu'il connaissait bien de vu. Décidément, le rencontrer la nuit était devenu une lubie pour nos deux protagonistes. Cette seule pensée amena un petit sourire sur le visage hâlé du serveur. La nuit était propice à toutes sorte de rencontres, mais il est préférable de se contenter d'un simple discussion, oui juste une discussion tranquille, sans évènements dramatiques...enfin, jamais rien ne se passe comme prévu, alors laissons la roue du destin faire son choix.
Le hasard n'existe pas.
Bird, l'homme qui était là à son arrivée...enfin la nuit de son arrivée, s'avança vers le serveur, à l'occasion de la soirée : chanteur.

« Tu as l'air de t'être bien habitué à Espérance. J’espère que tu te plais ici. Le métier que tu as choisi est pour le moins... intéressant. Le café est le cœur de la ville. Tout y passe. Les personnes, leurs mots, leurs histoires. Certains aimeraient être à ta place, pouvoir endosser le rôle d’œil d'Espérance. Enfin je les comprend, moi aussi j'aime notre communauté. »

En un certain sens, Bird était étrange... Faut-il croire que toutes nos actions ont un sens caché ? Que tous nos choix se font suivant un plan pré-déterminé ? Que nous nous cachons tous sous un masque pour parvenir à nos fins ? Que nous souhaitons tous avoir un oeil sur les évènements qui nous entourent ? Et bien il faut croire que oui... Bird n'avait pas tort dans ses propos.

« J'en suis heureux que la chanson t'ai plu. Effectivement, Espérance est un beau lieu, les habitants sont gentilles et divertissants. Pas une seule minute ne passe sans que je m'amuse, pas un seul jour ne passe sans que je découvre de nouvelles choses, sans que je ne parte à l'aventure. La moindre chose contient un peu d'inconnu. Un silence pesa dans la pénombre, le sourire du serveur fendit un peu plus ses lèvres. Ce que tu me dis n'est pas faux, il n'y a rien de mieux que les mots et les histoires, que vouloir de plus pour connaître le monde qui nous entoure ? »

Au final, Bird avait effectivement raison, le café était le lieu parfait pour voir ce qui se passe et en apprendre plus sur le peuple d'Espérance. Était-ce sa nature curieuse qui l'avait mené à ce métier ? Ou était-ce quelque chose de plus profond lié à son passé ? Quelque chose qui était gravé en son corps mais que sa mémoire avait oublié. Quelque chose de lié à son "entrave"... Bien des secrets étaient cachés en Espérance, bien des souvenirs restaient aux oubliettes et tant de questions restaient sans réponses. Et à chacun venait son lot de problèmes... Taarooarii observa le jeune homme en face de lui.

« Tu m'as l'air bien soucieux Bird...Enfin, ne reste pas debout, assieds-toi. Veux-tu un café ou une autre boisson ? »

Désolé pour le temps de réponse >.<
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Sam 26 Nov - 17:47

Quelque chose de mauvais n'allait pas tarder à venir perturber l'équilibre d'Espérance. L'Oiseau le présentait. C'était par cette peur future qu'il était venu jusqu'ici.
C'était par cette volonté que tout devait être canalisé qu'il avait agi.
Pour que ces ennuies prennent fins, que l'air soucieux qui marquait ses traits disparaisse.

Il repoussa d'un geste de la main la proposition du serveur. S'assoir revenait à s'installer, prendre ses marques. Rester. Il ne voulait surtout pas cela. La meilleure attaque était celle qui durait le moins longtemps.

« Merci mais je ne resterais pas longtemps, les grandes discutions ne mènent jamais à rien »

Il détourna les yeux, les posant sur chaque objet de la pièce sans néanmoins y faire attention. La fatigue s'était envolée, ne restait dans son esprit que le néant. Il fallait se rendre à l’évidence : Morphée ne l'accepterait pas non plus cette nui. Alors, à quoi aurait-il rimé d'écourter sa distraction pour s’enfermer dans une chambre solitaire où l’ennui et l’attente l’aurait frappé.
Il fallait croire qu’une volonté supérieure voulait qu’il se perde ce soir en paroles et en échanges.

Contredisant sa décision passée, il se rassit et croisa le regard interrogatif du serveur.

« Il fait vraiment froid ce soir…Il te reste un peu de vin chaud ? »

Un temps passa. Bird n’aurait su dire sa durée mais quand sa conscience repris connaissance du monde qui l’entourait, il soufflait sur une boisson chaude, la portant instinctivement à sa bouche. Le barman était assis à côté de lui. Du départ en cuisine du serveur à maintenant son esprit avait fait abstraction de son environnement. Il avait dû réfléchir. Enfin… Il se supposait car en réalité il ne se souvenait plus.
Tant pis, le passé appartenait au passé.

Sans une quelconque façon de prévenir il entama la conversation.


« Ce que je vais dire va surement te paraître idiot et pessimiste, mais je ne crois pas au bonheur éternel de ce monde. Même les enfants ne peuvent vivre dans un monde sans conflit. Il finira toujours par y avoir un contestataire qui détruira tout... A croire comme l'homme s'ennuie sans remous."

Les mots sortaient avec une étrange facilité. Pourquoi maintenant? Il n'aurait su le dire avec certitude. Peut-être était ce grâce à la proximité d'âge entre eux deux, à ce cadre paisible et intime ou à cette impression d'être écouter sans jugement.

"J'ai peur de ces vagues. Pourtant je le sais, silencieusement un ouragan se prépare, les preuves sont infimes mais quelqu'un veut mettre fin à l'Espérance tranquille que nous connaissons tous. Et cette perspective me terrifie...."

Il s’arrêta, bu une gorgée d'alcool chaud, la fit tourner dans sa bouche pour en découvrir la saveur sucrée avant de l'avaler. Il regarda le liquide rouge sombre, et d'un sourire triste et ironique repris.

"Tu sais, juste avant mon idée était de te manipuler, d'acheter ton aide mais au fond j'en suis bien incapable... Alors, s'il te plait, veux-tu bien m'aider ?"

Voix calme et sereine.
La vérité avait était dite.
L'esprit grisé par le vin, il se sentait bien. Léger de ne pas avoir eu à mentir, d'avoir été sincère. Pas d'hypocrisie, pas de chimère.


Some of them want to get used by you

Il n'y arriverait jamais. Car il était lui-même, qu'il faisait parti de ces humains trop faibles pour agir.
Dans cet univers de domination, le seul qu'il pouvait utiliser était son reflet.

_________________
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Lun 16 Jan - 19:24

Un velouté de fumée s'élevait devant lui. La chaleur caressait son visage, il appréciait cette douceur. L'odeur éveillait ses sens, il sentait le vin chaud, il prenait forme dans son esprit, il le voyait, il voyait ses courbes voluptueuses et ses reflets, il l'entendait, il entendait son léger souffle. Il était absorbé par la boisson chaude...lorsqu'une voie masculine résonna soudainement dans sa tête. D'abord surpris, il eu un léger sursaut...mais ce n'était que Bird qui avait pris la parole. Alors il l'écouta, il écouta le flot de paroles, il écouta attentivement chaque mot, chaque mot qui exprimait une crainte, une peur.

"J'ai peur de ces vagues. Pourtant je le sais, silencieusement un ouragan se prépare, les preuves sont infimes mais quelqu'un veut mettre fin à l'Espérance tranquille que nous connaissons tous. Et cette perspective me terrifie...."

Pourtant, ici, tout avait l'air paisible à son arrivée. Des personnes joyeuses, un directeur accueillant, des espaces pleins de vie malgré le fait que chacun ait une "entrave". Espérance...cet endroit donnait l'impression qu'on pouvait tout oublier, qu'on pouvait recommencer sa vie, qu'on pouvait remettre les compteurs à zéro... Et pourtant rien n'est parfait. Chacun pensait que cette idylle était acquise. Mais ce que l'on pense acquis ne l'est jamais. Bird en apportait la preuve. Ce "quelqu'un" pouvait à tout moment briser notre monde, ce "quelqu'un" pouvait à tout moment nous arracher notre bonheur, notre tranquillité. Était-ce ce qui terrifiait Bird ? Il faut croire que oui... Quelles étaient ces infimes preuves qui montrait la décadence prochaine d'Espérance ? Quelles étaient ces infimes preuves qui perturbaient Bird ? Qu'est-ce qui perturbait la nature calme d'Espérance ? Tant de questions et si peu de réponses... Il fut interrompu dans ses pensées après un moment de calme. Bird affichait une nouvelle expression, différente de celle qu'il avait utilisé pour exprimer sa peur...

"Tu sais, juste avant mon idée était de te manipuler, d'acheter ton aide mais au fond j'en suis bien incapable... Alors, s'il te plait, veux-tu bien m'aider ?"

Décidément ce Bird était surprenant en bien des points. Qui d'autre a vu ce côté si faible et terrifié de Bird ?

Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Il ne devrait pas se "réjouir" des malheur de Bird et loin de là son idée. Il partageait et suivait son avis, si Bird disait qu'un malheur rôdait autours d'Espérance c'est que quelque chose de sérieux se préparait, quelque chose d'inquiétant qui ferait sombrer la tranquillité dans le désespoir.

"Je vais t'aider Bird. Que tu ai eu l'intention de me manipuler ou non. Je serais tes oreilles ici, car comme tu le l'as dit "Le café est le cœur de la ville. Tout y passe. Les personnes, leurs mots, leurs histoires." J'endosserai le rôle "d’œil d'Espérance" pour toi."

Il avait prononcé ces derniers mots en le susurrants à l'oreille de Bird, comme un enfant qui raconte un secret à un autre enfant. Mais ils n'étaient plus des enfants. D'assis à la même table que Bird, il était passé à debout derrière Bird. A présent il l'enlaçait, et il ne voulait plus le lâcher, il ne voulait pas lâcher ce Bird qui avait besoin de lui. Comment se faisait-il qu'en si peu de temps il s'y soit autant attacher ? Le caractère de Bird lui était familier...mais en quoi ?

"C'est Miséricorde qui te pose tant de problèmes ? C'est Miséricorde qui te met dans cet état ?"

Oui, il en avait entendu parler de Miséricorde, certains en parlaient lorsqu'ils était au café...Miséricorde posait bien des soucis à tout le monde... Mais pauvre Bird, Miséricorde devait lui poser bien plus de problèmes que ce qu'il laissait paraître...en face des autres.
Il avait enfoui sa tête dans le creux de la nuque de Bird, son souffle chaud balayait quelques petites mèches.


"Oublie Miséricorde..."
*Oublie la guerre...*

"Ne pense plus à rien..."
*Ne pense plus à rien...*

"Je te ferais tout oublier...au moins pour cette nuit..."

*Je te ferais tout oublier...au moins pour cette nuit...*


Mais quelle était cette voix qui résonnait comme un écho dans sa tête ? Cette voix qui semblait provenir de sa propre bouche mais qui ne sortait pas... Que venait faire "la guerre" ici ? Non ! Ce soir il en ferai abstraction... Il est avec Bird, Bird lui a demandé son aide, non ? Alors il l'aiderait à oublier ses soucis pour ce soir et sera les "yeux d'Espérance" pour lui en journée.

Mais à présent il était là, enlaçant Bird en lui susurrant des mots...des mots familiers...les mains remontant le long de son torse...


Mouahahahah j'ai enfin fait une réponse //PAN//
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Mar 17 Jan - 22:34

Même s'ils ne blessent pas la chair, rien n'est plus dangereux pour l'homme que les mots.

Quand Bird, déjà grisé par le vin, les avait balancés sans réflexion il n'avait pas songé un instant à leurs conséquences. Comment aurait-il pu penser que le serveur trouverait dans ses dires une raison aux actes qui allait se produire.
L’Oiseau avait-il paru désespérée ou conciliant au moindre échange ? Il ne pensait pas ;
Mais sans pour autant connaitre l’erreur dans son calcul, le résultat était pour le moins surprenant... déstabilisant, dans le mauvais sens du terme.

Il y avait eu un contact : Contact du souffle sur la peau, des bras entravant le corps et son mouvement.
Il y avait le Rejet et pourtant l’ immobilité.

DEGOUT. Le mot était un euphémisme.
Dégout envers cette respiration tiède dans le creux de sa nuque ; envers cette force l’enlaçant et le dominant, envers même cette voix grave susurrant des promesses qu’il ne préférait pas entrevoir.
Cet homme était écœurant… Mais pouvait-on encore nommer ainsi un sodomite ? Homme-femme au désir immoral, à la nature n’apportant que soucis.
Tous ses camarades d’âge étaient donc fous, s’amusant à le défier comme si l’égalité existait entre eux ? Pourquoi le touchait-on ? Sous quel droit ?
Rage intérieur et calme extérieur.

Son corps s’était tétanisé sous la surprise, ses réflexes endormis sous l'emprise de l'alcool ; ses expressions étaient restés de marbre, à croire que l'homme était un mannequin de cire.
Il ne fallait pas que le rejet de l'esprit manipule le corps, objet de bien des diplomaties.

Puis il y avait eu cette détestable caresse prodigué par un homme, des mains avides de sensations rampant contre le tissu, suivant la forme du corps, remontant lentement vers le cou et la chair dénudée.
Le corps de l’Oiseau se contracta, une tension à travers les épaules. Une ride barra son front.
Il supportait ; mal. Le rejet qui l’habitait se manifesterait bientôt plus violemment réduisant à néant cette possibilité d’aide qu’il pourrait avoir du garçon. S’il était brut, l’autre prendrait peur et l’illusion serait finie. Adieu diplomatie. Il fallait savoir prendre sur soi pour que le but que l’on souhaitait se réalise. Il se savait et comme souvent avant, il l’appliquerait. Sa détermination n’avait jamais failli. Tout ce qui le constitué n’était qu’un outil pour avoir ce qu’il voulait.

"Ne pense plus à rien..."

Il se força à respirer, à détendre la masse colérique de ses muscles, à contenir ce qui l’habitait.
Sa main glissa jusqu’à sa poche, grippa un bout de miroir qu’il avait récupéré après sa chute dans la bibliothèque. Le geste était une vieille habitude, aussi traitre que faible. Il savait que du chloroforme se trouvait dans la poche gauche à portée de main, au cas où tout déraperait.
Il frôla le bord du morceau brisé et le sorti faisant miroiter le reflet devant ses yeux.
Il était temps que tout s’arrêtent, subtilement, délicatement.

« Tarooaarii, que penses-tu apercevoir si ce miroir, en mille morceaux, éclatait ? Notre simple reflet, mille fois répété, ou la malédiction disant de ne pas confondre présent et passé ? »

_________________
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Mer 18 Jan - 16:11

« Taarooarii, que penses-tu apercevoir si ce miroir, en mille morceaux, éclatait ? Notre simple reflet, mille fois répété, ou la malédiction disant de ne pas confondre présent et passé ? »

Plus un geste, le souffle coupé...ce fut la première réaction de Roar, il regardait, l’œil grand ouvert, le morceau miroir que tenait Bird dans sa main. Il avait bien choisi son moyen pour l'arrêter. Il n'aurait pas eu meilleur effet s'il avait utilisé une autre méthode que de "jouer" sur son entrave. Pour autant était-il tétanisé ? Oh non, loin de là vu qu'il enleva rapidement ses bras qui entouraient Bird et sans plus attendre il s'était éloigné à quelques mètres du morceau de miroir. C'est une table qui l'arrêta dans sa course. Pour le coût il était refroidi...
Mais il riait intérieurement de lui-même. Qu'est-ce qui lui avait pris de faire ça sur un coup de tête ? Coup de tête ? Était-ce vraiment un coup de tête...il avait l'infime intuition que c'était bien plus que ça... Il avait cette impression de déjà vu, après tout, même s'il avait perdu la mémoire, le corps à sa propre mémoire et celle-ci est difficile à oublier. Qu'est-ce qu'il avait bien pu faire dans le "passé" ? A son arrivée il ne s'inquiétait pas vraiment de ce qu'il était avant...mais d'où lui venait ces phrases et ces gestes ? C'était limite un réflex conditionné.


Un léger rire, qui augmentait en volume, s'échappait de sa gorge, qui était-il avant d'arriver ici ? D'une certaine façon, ce "moi" qu'il ne connaissait pas lui faisait un peu peur.

Il s'arrêta de rire et se releva de la table où il s'était légèrement assis après le choc du miroir. A présent il se dirigeait vers les cuisines. Avant d'entrer il s'adressa à Bird sans se retourner, sa voix était sérieuse :


" A propos de t'aider, je le pense toujours. A toi de voir si tu accepte mon aide malgré ce qui vient de se passer. "


Douche froide.

Il passa sa tête sous l'eau froide, au fur et à mesure ses idées redevenaient claires. Il avait sérieusement pété les plombs ce soir...ce n'était que sa deuxième rencontre avec Bird et il l'attaquait déjà. Les cheveux mouillés, il se laissa glisser le long du meuble pour finir assis par terre. La carrelage était froid. Il était d'un blanc pur...pas comme une certaine personne qui semblait le souiller en s'étant assis dessus. De fines gouttelettes d'eau descendaient de ses cheveux pour rouler sur son visage et dans son dos.

" Le passé... Comment je peux savoir si je confonds présent et passé, si je ne me rappel pas du dernier ? "

Un jour il découvrira ce "moi" inconnu. En attendant il reprendra son train de vie, un Roar pas joyeux n'est pas un Roar ! Il afficha donc un sourire sur son visage. Il avait retrouvé cet air malicieux qui lui était bien connu ici.

Le silence s'était installé autour de lui... Les cuisines avaient été déserté depuis un moment, les employés étaient partis, Roar était chargé de la fermeture. C'était le lieu parfait pour...le second round ? Certes il avait été déstabilisé par le miroir juste avant...mais...il devait retenter quelque chose. Et puis zut ! Bird était son genre ! Il réussira bien à trouver quelque chose pour l'avoir.
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Jeu 19 Jan - 13:29

Un œil grand ouvert, stupéfait et effrayé se refléta dans le miroir de la vérité. L'entrave des bras se défit, le serveur recula, buta contre une table, rigola nerveusement et disparu dans la cuisine. Bird était resté froid, impassible, libéré de la masse d'un corps trop présent.

La ruse avait marchée. Trop même.
Pas que L'Oiseau en soit contrarié mais il trouvait cela étrange. Au moment où il avait agi il n'avait pas cru au réel pouvoir de son tour. Après tout pourquoi craindre la malédiction d'un miroir brisé alors que celle-ci ne s'abattait que sur celui qui était en cause du malheur? Taaorooari ne devait en aucun cas se sentir menacer vu qu'il aurait le responsable.
Cette croyance déformée était peu commune, surtout de la part d'un superstitieux. Ce genre de personnes n'étaient elle pas maniques et précises, cédant seulement à la terreur si les toutes les raisons les poussaient à se croire condamnés ?

Bird avala le fond de vin à présent tiède, laissant le temps au goût sucré de cannelle d'éclore sur son palet. La préparation ne manquait pas de saveur, le convaincant de revenir boire un jour où le café serait correctement visité. Le verre vidé, il se leva, se dirigeant vers la cuisine, conscient qu'un couvert de moins à débarrasser était une charge de travail allégée.

Pour le problème de superstitions erronées, il y réfléchirait plus tard, à tête reposée, un papier sous la main devant une bonne boisson. Il devait y avoir quelque chose la dessous, il aurait y aurait mis sa main au feu. À moins que cela soit le hasard... Au fond il ne savait pas, discernant moins bien les évidences que dans un passé proche.

~oOo~

La cuisine était déserte, chose peu surprenante à cette heure. Le Directeur posa dans l'évier le bol et quitta la salle, détournant à peine sa trajectoire devant un Taarooarii trempé et gisant.

Quelle attitude puérile... Exprimer ses problèmes par un moyen aussi idiot... on aurait dit un adolescent en pleine crise existentielle.
L'oiseau réfléchie un instant à l'action même. Avait-il eu ce genre de réaction plus jeune ? Il ne pensait pas ; si les souvenirs ne mentaient pas il ne se rappelait pas en avoir eu le loisir.

Il monta à l'étage, se remémorant les phrases du serveur pour mieux capter leur sens.

«  A toi de voir si tu acceptes mon aide malgré ce qui vient de se passer. »

Ce qui venait de se passer... Il ne s'était rien passé. Rien d'assez grave pour attirer une aversion totale. Il se méfierait juste un peu plus mais cela ne changerait rien à l'ordinaire. Sa confiance il ne la donnait qu'à quelques personnes, et ce depuis toujours. La confiance était trop dangereuse. Un jour, il y avait toujours une trahison. L'honnête totale de l'homme n'existait pas.
De plus, le dégout passé, comment pouvait il lui en vouloir réellement ?
Il connaissait ce désir impulsif et incontrôlable d'échanger, de caresser, de posséder et de s'enivrer. Le concept, même s'il lui avait toujours échappé, devait rester le même entre deux hommes. Car au fond, c'était bien cela le problème : Ils n'étaient que des hommes.
C'était la seule conclusion.

Bird attrapa une serviette et redescendit dans la cuisine, balançant sur les genoux du serveur le tissu d'éponge.

«  Arrête de faire le con, sèche toi. En restant ainsi tout ce que tu vas réussir c'est à chopper la grève »

Comme à chaque fois que la lassitude le prenait, les mots de L'oiseau perdaient toutes leur raffinement, son regard devenait plus franc, fixant sans retenu le sujet qu'ils observaient.

« Sais-tu que ta croyance superstitieuse est bancale. Ne t'es-tu pas rendu compte que si je brisais le miroir il ne t’arriverait rien ? »

_________________
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Ven 27 Jan - 17:14

Flop. La serviette atterrit sur ses genoux. Il l'attrapa, elle était douce, il se releva et la posa à côté de l'évier le temps de se détacher les cheveux. Il la reprit et s'essuya les cheveux. Elle sentait bon, il aimait cette odeur, elle était réconfortante, souvent il restait emmitouflé dans sa serviette après la douche. Même quand il eut fini de sécher la plupart de sa masse chevelue il garda la serviette sur sa tête. Que lui valait donc cet acte de gentillesse ? Bird avait-il donc une once de sentiment en lui, par là est sous-entendu toute sorte de sentiments confondus. Il releva la tête vers Bird...

« Sais-tu que ta croyance superstitieuse est bancale. Ne t'es-tu pas rendu compte que si je brisais le miroir il ne t’arriverait rien ? »

Hum ? Ah...c'est vrai...il n'avait pas fait attention à ce détail dans le feu de l'action... Ah...il devait paraître bien idiot, lui qui était un superstitieux. N'en savait-il donc pas assez à propos de ce sujet ? Ou...n'était-il pas assez informé à propos de ce sujet ? Après tout il se disait superstitieux...mais qui peut lui prouver qu'il l'était dans le passé ? Car si on se fiait à ce qu'il a de souvenirs, autant dire rien, il est pour lui depuis toujours superstitieux. Mais il peut être possible que quelque chose a provoqué récemment avant son arrivée une croyance excessive aux superstitions. Et avoir une croyance excessive aux superstitions ne veut pas forcément dire qu'il les connait toutes par cœur... Enfin, ce n'est là que de la recherche d'excuse pour quelque chose qu'il devrait connaître.

"Il faut croire que c'est bancal comme tu le dis. Mais n'a-t-on pas perdu une grande partie de nos souvenirs en arrivant ici ? Faut-il donc croire que tout ne m'est pas revenu à ce propos ? Enfin...je me cherche juste une excuse. Il est vrai que j'aurais dû être plus attentif à ce détail."

Il haussa les épaules et enleva la serviette de sa tête pour essuyer la pointe de ses cheveux. Il reposa la serviette au bord de l'évier. Puis il s'approcha de Bird, avança ses mains vers son corps et...la tentation était là...mais...mais il dirigea ses mains vers les poches de Bird et en sorti différentes choses, dont le morceau de miroir. Il le regarda avec une pointe d'amusement.

"Au final...c'est qu'un morceau de miroir inoffensif dans les mains des autres."

Après ça il s'écarta de Bird. Ça se confirmait, Bird n'avait aucune réaction quand il s'en approchait. Avait-il été comme ça aussi tout à l'heure ? Enfin...c'était tentation que de briser la glace...

"Dis-moi Bird, qu’est-ce qui compte le plus pour toi ? "

Pensée soudaine, furtive, une de celles qui sortent sans que tu réfléchisses, une de celles qui se disent mais ne se pensent pas de peur d’être oubliées. Une de celles dont tu réfléchis à ce qu’elles impliquent après-coup. Telle était cette phrase, rien de plus, rien de moins. Pas d’arrière-pensée lors de sa création. Mais après mûre réflexion, souvent elles dévoilent une question à laquelle la réponse peut vous servir dans un futur proche ou lointain. Oui…savoir ce qui compte pour Bird pourrait être utile. Il faudra en faire bon escient de cette réponse, de ces mots. Saisir leur sens pour mieux les retourner contre son propriétaire.
Roar ouvrit le flacon qu’il avait retiré des poches de Bird. Il inhala l’odeur… Mauvaise idée, les effluves accomplirent leur mission assez rapidement. Quelque chose n’allait pas…ah…c’était…du chloroforme…

Ou comment donner une réponse sans grand intérêt en beaucoup de temps...
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Mar 31 Jan - 19:23

« je me cherche juste une excuse. »

C'était le terme. Il se cherchait des excuses, mauvaises de surcroit. Même si la logique le poussait à croire que cela n'était qu'un hasard, il ne voulait pas le croire. Une superstition erronée ne pouvait pas être le fruit d'un simple oublie. Il ne décrocherait pas de son jugement, ni devant ses mains libertines qui une fois se rapprochaient de lui pour se saisir du contenu de ses poches, ni devant cette amusement pincé dans la voix du serveur. C'était mal le connaître que d'essayer de le faire ployer quand il était redevenu maitre de soi, temps calme après une tempête.



"Dis-moi Bird, qu’est-ce qui compte le plus pour toi ?"


Répondre à ce genre d'interrogation était pour la plupart des personnes une question à la réponse complexe et incertaine. Les hommes étaient ainsi : Il ne réfléchissait pas à ce genre de sujet important et pourtant si superflu pour leur survie.
Ce qui comptait le plus . Ce genre de chose à laquelle on sacrifierait tout, même peut-être sa propre vie ? Cette chose que l'on croit savoir mais qui au final nous échappe ?
Une chose. L'unité. L'homme ne pouvait pas vivre à partir d'un but seul, dépendant de trop de facteurs l'entourant. Le problème restait alors éternellement entier pour ceux qui n'avait pas déjà une fois tout perdu à force de réfléchir et non d'agir.
Ce pour quoi Bird aurait offert son âme à Lucifer...

« Espérance »

Il n'y avait rien dans ce mot de prétentieux ni d'altruiste, seuls dominaient la vérité et l'égoïsme.
Plus que de lui-même il avait besoin de cette communauté. Chacun de ses habitants, de leurs actions et de leurs histoires constituait un fragment de sa vie. Il n'avait jamais connu que cela, n'étant rien sans elle. Sans ses personnes et leurs joies de vivre il serait encore cet espace vide de toute chose, seulement remplie d'une douloureuse solitude. Il préférait mentir, trahir, ou même mourir que de retourner à ce passé. La paix était un état trop parfait pour, sans conséquences, s'en séparer.
Enfin, si n'y avait eu que cela, si ses souvenirs n'étaient pas d'un bloc revenus, réminiscence cruelle d'un premier coup déjà assassin... Si...

Un bruit de chute vint troubler ses pensées. Taarooarrii, dans les bras de Morphée, était tombé. Morale d'un conte qui n'existait pas, il avait été puni de sa trop grande curiosité, les condamnant tout deux aux effets de l'anesthésiant.
Habitué au pouvoir perfide enfermé dans la bouteille de verre, Bird coupa sa respiration, posant une main sur son nez et fuyant vers la fenêtre pour l'ouvrir, délaissant le serveur et le flacon qui, lentement, sur le sol se vidait.

Ce que l'oiseau aurait considéré comme trente minutes était passé quand l'odeur insistante du chloroforme, enfin s'était suffisamment dissipée.
Bird avait attendu dehors pendant que Taarooarii dormait d'un sommeil de princesse dévergondée.

Taarooarrii... En plus d'être insistant plus que le voulait les bonnes mœurs il semblait manquer de réflexion et de prudence. Quels défauts idiots.
L’oiseau le fixa un instant.
Allongé mouillé sur ce sol de carrelage froid le serveur allait attraper la crève… et il n’aurait rien fait pour empêcher cela. Mais bon… ce n’était pas comme s’il avait de l’empathie pour le garçon, son coup précédent lui restant encore quelque peu en travers de la quoi… Tant pis… à moins que…
Sa bonne conscience tiqua. S’il laissait passer cela il allait s’en vouloir pas suite, se flageolant mentalement de cette attitude non digne d’un dirigeant.

Sous une grimace, il souleva le garçon sur son dos et difficilement, le porta sur une dizaine de mètres avant de rendre le corps inerte au sol de la salle principal du café. Trop lourd. Même s’il le trainait par les pieds, il ne pourrait lui faire prendre les escaliers jusqu’à sa chambre.
La situation était… problématique et il faudrait trouver un système D… Mais quoi…
Vif d’esprit malgré l’heure avancée, une idée germa dans l’esprit du Directeur.
Pour la deuxième fois dans la soirée, il monta à l’étage, attrapant une chemise sèche, un oreiller et deux couvertures : Si Taarooarii ne pouvait pas aller à son lit, c’est le lit qui irait à Taarooarii.

Il poussa quelques tables pour dégager assez d’espace pour installer la couche de fortune, une couverture à terre pour ne pas être en contact direct avec celle-ci.
Lit, Fait.

Il restait à présent la loque humaine trempé et trainant négligemment. Un combo fatal à qui il allait devoir enfiler une chemise sèche et tresser la chevelure -faute d’élastique- pour éviter que celle-ci encore fortement humide vienne mouiller l’oreiller.
Sans volonté il s’appliqua, l’impression de materner un gosse plus forte que tout, expert de l’avoir tant de fois répété avec Alice autrefois.

Il traina une dernière fois le garçon inconscient jusqu’au lit, rabattit la couverture sur ses épaules et disparut dans la cuisine, décidé de tuer à présent le temps avec la vaisselle que le serveur n’aurait pas le temps de faire le lendemain, vaseux qu’il serait surement.

Couverts, assiettes et bols lavés, l’Oiseau retourna dans le salon constatant que Taarooarii dormait toujours, s’assit sur une chaise et patienta dans l’espoir que le sommeil du garçon prenne bientôt fin, que le sien puisse enfin commencer.

_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii) Aujourd'hui à 19:43


[abandonné]Sweet Dream ( Taooraarii)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» One Dream One Soul One Prize One Goal One CocoTapioca
» Le vieux village et son temple abandonné
» [News] GOLDORAK O.V. Terre Alcor (High Dream) 2008.
» Horde sweet horde
» I dream of becoming a carrot ! :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-