Partagez|

Le parfum de Morphée [RP Sujin+Luukas]

Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le parfum de Morphée [RP Sujin+Luukas] Sam 3 Déc - 19:18


Take it all away, Red

Une odeur éthérée parmi les lourdes effluves de lavande, les yeux qui se ferment, cette impression que ceci n'aurait pas dû arriver, le duel entre obligation et volonté puis la capitulation de soi : tout ça constituait l'envoutant parfum de Morphée.
Dormez, chers petits, dormez
En fermant bien les poings
Le liquide qui se répand sur le sol, les éclats de verre et de glace, le sommeil qui vous attaque en traitre. Le miroitement inexorable de ces éléments : Le passage dans le Reflet.

Faites de beaux rêves
Vous me les direz demain

Cet univers n'était pas vraiment un rêve. Son essence était celle d'un cauchemar où on sait que tout est vérité, que laideur et bizarrerie sont méritées.

L'éveil dans le rêve n'est jamais une chose facile. Il y a la découverte d'un monde qu'on ne connait pas, puis la terreur et l'horreur que le lieu transmet et en dernier, étape ultime vers la folie chère à ce genre d'environnement, la prise de conscience. Cette évidence que ce mauvais rêve appartient à quelqu'un, qu'on n'est qu'un parasite épiant ce que l'homme cherche à cacher, que le spectateur n'est pas mieux, tout aussi défigurer.

Le Reflet est un royaume des apparences, une terrible et désagréable vérité.


~~~oOo~~~


Bird tourna la tête, observant les locaux où il avait atterri. Il y avait peu de lumière, l'air était sec et froid, et de grandes étagères où trônaient bouteilles de verre sombres et bocaux, recouvraient les murs. Le lieu devait être une cave, une arrière-cuisine.
Étrange source de souvenirs.
Quel passé pouvait bien se cacher derrière? Et pourquoi cette réserve était-elle si grande et lui si petit ? Tout semblait disproportionné, comme si la personne responsable de ce rêve voyait cet environnement comme un endroit où l'on se perd.

Une évidence lui frappa alors à l'esprit : Où était le rêveur ?
Il était seul. Morphée les avait pourtant tout deux touchés. Luukas devait bien être quelque part.
Il voulut l'appeler. Sa bouche se tue. Une recommandation, un murmure prononcé d'une voix grave et calme retentit dans sa tête : « tait toi ou ils te trouveront, tu finiras comme tous ceux qui te ressemble. Tait toi, reste là. »

Rester ici ? Il n'en avait pas envie. Il ne voulait pas rejouer le passé, attendre jusqu'à ce qu'ils disparaissent, qu'il n'y a plus rien à faire. Il ne perdrait pas tout ce qu'il le rattachait à son ancien lui sous prétexte de rester en vie. Quel qu'ils soient il irait les rejoindre.

Avancer pour ne pas reculer.

Ses pieds se mirent en mouvement. Un pas. Son corps se stoppa.
L'Oiseau grimaça. Il connaissait les règles du Reflet. On ne pouvait pas se mentir à soi-même. Pourtant, il avait envie d'aller de l'avant, d'abandonner ce qui se trouvait derrière. Sincèrement ? Les faits prouvaient le contraire. Quelque chose en lui l'empêcher, le problème il le connaissait, mais ne voulait pas l'accepter. Il le savait depuis tant de temps mais n'avait jamais réussi à le changer.

« Tu n'arriveras jamais à avancer, ça fait trop longtemps que tu es là. Attention, petit oiseau, tu vas régresser et un jour tu ne sauras même plus voler »


Le directeur ferma ses yeux, se concentra sur lui-même pour faire taire ces désagréables vestiges. Il ne devait pas écouter ses paroles sans espoir. Dans son univers tout n'était qu'espérance.

Quand son regard se reporta sur l'extérieur celui-ci s'était transformé. L'obscurité s'était épaissie, ne permettant de voir que les objets proches. A ses pieds une trappe était apparue. Comme dans ses souvenirs elle était fermée. Fatalement, elle allait s'ouvrir et il allait s'y terrer.

Il voulut reculer ; Y arriva.
En lui-même, une séparation se fit. Pas entre son passé et son lui présent, mais entre son corps et son l'esprit. Celui qui avait réussi à reculer était l'Esprit, le Corps restait de marbre, fixant éternellement la trappe.
Un esprit sans corps ne peut rien faire. Dans ce rêve, sa force d'action se réduisait donc au néant. L'Autre, celui du passé, avait gagné.
Comme ça n'était pas arrivé depuis des années, il avait régressé, perdu contrôle de son apparence et de son monde.
D'acteur de sa vie, il était devenu spectateur.

Le Corps se retourna, les limites floues de l’apparence se remodelèrent. De Bird adulte, il redevient Bird l’enfant. Un gosse au sourire triste et à la voix grave qui ne correspondait pas. Cette même voix qui avant lui avait parlé.
« Désolé, mais je préfère protéger ce qui m'est cher... peut-être qu'un jour tu me remercieras »

Le demi-miroir du rêve apparu dans la main du garçonnet qui le replaça dans la poche de son pantalon. Il ouvrit la trappe, s'y engouffra et tous deux, dans le noir, disparurent.


~~~oOo~~~


Les ténèbres s’estompèrent, les décors de l’arrière cuisine réapparurent.
Un frisson parcourut l’échine de l’oiseau : ses compagnons étaient de retour, mais aucune joie ne lui vint. Au vu des apparences, la suite ne présageait rien de bon.


[voila, j'inaugure la partie rêve sans demander l'avis à mes camarades de jeu.. eheh je suis fourbe... donc c'est à toi de répondre Luukas~~
les paroles au début sur le coté sortent d'une berceuse pour gosse: ICI
ahaha j'ai honte de connaitre ça XDD]

_________________
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le parfum de Morphée [RP Sujin+Luukas] Lun 23 Jan - 10:57

L'impression d'être plongé de force dans un profond et long sommeil, duquel on ne pourra sortir, qui vous enlace et vous étouffe... Et aussitôt après celle d'être brutalement réveillé, dans un tout autre univers, l'esprit embué, perdu dans sa propre conscience... Le corps dormait toujours, mais l'esprit plus vif que jamais était aux aguets.
Derrière le miroir, le Reflet de l'âme, dévoilée dans son intégralité, noire et blanche, éclatante et putréfiée.
Ces rêves qui vous emportaient au-delà de la réalité, de toute rationalité, qui intriguaient tant Luukas du fond de sa bibliothèque. Ce soir-là, il s'était justement attardé sur les dossiers qui concernaient ce monde, à la recherche d'explications; tenter de percer les mystères qui entouraient les rêves, chercher à les interpréter... Il aimait s'adonner à cela dans la chaleur rassurante, matérielle du monde réel.
Il aimait la théorie.

Mais il haïssait la pratique.
Dans ce monde où il n'avait plus rien pour le supporter, plus rien pour le cacher... Il détestait tant cette sensation engourdissante qui s'emparait de lui à son réveil. Et plus encore la crainte qui emplissait brutalement son corps, ou ce qui semblait être son corps, le glaçait, le paralysait.
Ici, les apparences s'effondraient; ses repères tombaient un à un.

Et il s'y retrouvait à nouveau. Le Rêve...
Une sorte de cave, glaciale, l'accueillit lorsqu'il ouvrit les yeux avec appréhension. Étroite et immense à la fois. Il lui semblait l'observer dans un miroir, déformée, impossible à discerner clairement. Luukas ressentait un malaise terrible, presque physique, en observant les alentours, comme s'il était pris de vertiges. S'il bougeait, allait-il sombrer avec cette pièce ?

En soit, l'endroit n'avait rien de particulier, une fois passée l'étrange sensation liée à la déformation des lieux. Un plafond gris, des murs gris, un sol gris... Tout était gris... trop gris. Comme un vieux film qu'on avait arrêté, statique, tout comme l'air qu'on y respirait.
Très certainement une cave, en effet. Mais pas n'importe quelle cave. Le jeune homme semblait la connaître. Sans y regarder des près, il sentait qu'il aurait pu énumérer ce que contenaient tous ces bocaux, classés très précisément.
Mais quelque chose n'allait pas... L'éclairage... Il était faible mais pas tamisé, rougeoyant... Ou bien n'était-ce pas dans cette pièce précisément ?
Cette lumière ne venait-elle pas de la pièce d'à côté plutôt ? Il aurait voulu tourner la tête pour trouver la porte, sur sa gauche, il en était sûr. Normalement...

Mais le bibliothécaire était paralysé. La peur, l'angoisse, l'appréhension ? Un peu de tout cela, peut-être. Il était intrigué. Pourquoi reconnaissait-il cet endroit ? Où était-ce, déjà ? Il y avait fait de nombreux allers retours... Quand était-ce, déjà ? Dans quel but...?

Il ne voulait pas se souvenir. C'est pour cela qu'il ne devait pas bouger, ni regarder, ni même y songer... Mais son esprit n'arrêtait pas de s'interroger contre sa propre volonté. Il voulait comprendre mais pas se souvenir...

Luukas ferma un instant ses yeux masqués dans l'espoir de se calmer. S'il ne bougeait pas, il ne pourrait pas sortir de là.
La première vague d'angoisse s'estompant, il réalisa soudain qu'il n'était pas seul. En plus du directeur, il avait tout juste réalisé la présence d'une autre personne dans la bibliothèque, avant que la réalité ne bascule.
Ils avaient donc tous été emportés dans le Rêve.

C'était encore pire. Ils allaient le voir. Il ne fallait pas; surtout cette fois-là. Cet endroit... ils n'avaient pas à le voir !
Que fallait-il faire déjà ?


Pourquoi ce personnage n'est pas capable de se bouger le derrière...? Je suis d'une inactivité totale pendant plus d'un mois et le seul truc avec lequel je reviens ne fait strictement rien avancer... Haa, et puis Luukas n'aide pas... Pardon. TAT
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le parfum de Morphée [RP Sujin+Luukas] Dim 29 Jan - 18:13

Ce n'est pas physique, juste morale. Cette douleur entêtante, cette impression chaotique d'étourdissement, ce manque d'oxygène, cette moiteur tiède et lourde... Comme un poids lourd reposant simplement sur les paupières, noir, si noir...

Est-elle sous l'eau? C'est comme si elle était engluée dans du ciment, qui, au contraire de durcir...se ramollissait. Oui, peu à peu Sujin se délivre de cette langueur, son souffle se fait plus régulier. Le vide se fait ; tout est ordonné.

Elle tombe...elle se réveille. Tchak. Un instant, elle croit être dans son lit, au foyer. Les yeux toujours fermés, elle s'interroge sur la sensation de son corps. Étrange... Il n'y a pas vraiment de sensation.
Qu'y-a-t-il sous elle? Pas un matelas... Elle ne bouge pas. Sa tête est droite, sa colonne vertébrale aussi, tous deux dans un parfait alignement. Et pourtant...rien ne les maintiens ainsi, il n'y a rien de dur, rien de mou sous elle.

Ouvrir les yeux. Tout est blanc, immense, sous fin. Ce n'est même pas blanc, c'est transparent. Mais cela ne laisse rien transparaître.
C'est juste lumineux... Mais pas aveuglent. A droite, à gauche, en haut. Tout autour d'elle, il y a ce vide lumineux...

Et en dessous? Sujin jette un petit regard en bas à droite. Rien, rien d'autre que ce vide, cet éclairage qui semble artificiel... Où est-elle?

Elle cligne plusieurs fois des yeux, paniquée. Ainsi, son corps flotte? Elle a la certitude que si elle bouge, elle tombera. Un mince filé de sueur perle à son front. OU EST-ELLE?? Elle n'arrive plus à respirer, cette lumière est tellement claire qu'elle en devient opaque, étouffante... Instinctivement, elle essaye de se lever, sans y parvenir. Elle est bloquée, veut s'agiter, secouer les jambes... et sombre.

Elle tombe. Lentement, longuement... Sa chute paraît infinie, les secondes deviennent des heures. La lumière devient de moins en moins claire, jusqu'à ce ne soit qu'un gris tamisé qui l'entoure, puis un noir opaque. Elle ne crie pas, observe juste sa chute en silence.

Plus un bruit. La sensation de s'être arrêtée. En plein vol. Sous elle, c'est froid. Tout est redevenu gris, un gris entre le pâle et l'obscur.
Oui, froid et humide, dur. Enfin la sensation d'être humaine ; enfin la sensation de quelque chose!

La fillette se relève sur ses deux jambes, où est-elle? Ce lieu lui est inconnu, elle en est sure.
Une autre certitude : elle n'est pas seule.
Elle peut entendre leur souffle sans les voir, cette pièce est trop grise pour qu'elle les distingue...

<< Où suis-je? >> , cri-t-elle en levant la tête vers le plafond.

Il est loin, très loin, et la lumière semble provenir de là-haut, comme un jet d'espoir dans un monde en noir et blanc.




mon post n'avance pas non plus beaucoup le RP >< désolée ^^
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le parfum de Morphée [RP Sujin+Luukas] Jeu 16 Fév - 21:30

Chacun était prisonnier de ses cauchemars, mais dans ce monde d'illusions, évoluer seul se résumait à se condamner.
Affronter ou coopérer ; sans les autres, rien ne pouvait jamais changer.
Mais avec quoi allait-il devoir s'adapter ?
Un des deux rêveurs était clairement reconnaissable : robe blanche et cousue à la main, cheveux noirs détachés, petite taille. Un ensemble de caractéristiques visuelles que Bird connaissait sous le nom de Sujin. La gamine était donc cet élément perturbateur qui était intervenu tout à l'heure dans la bibliothèque, la cause originel de leur sommeil forcé et de leur arrivée dans le Reflet. Mais comment était-elle venue ? L'avait-elle suivi lorsqu'il allait à l'école ? La chose semblait peu probable à l'esprit logique de l'Oiseau. De plus en preuve écrasant cette possibilité, il avait fermé la porte derrière lui lorsqu'il avait pénétrait dans le lieu de culture. Le problème Sujin restait donc entier.
Bird tourna son regard vers le deuxième invité.
Luukas... Son apparence d'homme masqué et habillé d'une cape noire, en plus d'être mystérieuse n'éclairait en rien sur la personne qui se cachait vraiment dessous. Elle laissant planer le doute et la méfiance. Ami, ennemi ? Comment connaître les vrais sentiments de cette personne trop lâche pour montrer son vrai visage ?

Au sol, immobile, semblant presque attendre qu'on la ramasse et l'arme, une bouteille de verre gisait .L'oiseau l'attrapa, unique défense en cas d'attaque. S’il voulait survivre dans ce jeu il devait savoir à qui il avait affaire.

« Ami ou ennemi ? Ce décor... C'est ton rêve n'est-ce pas Luukas ? »

Il tourna son regard vers la petite couturière toujours immobile.

« Et elle, elle semble absente... On fait quoi ? »


Même s'il avait réussi à saisir un objet, l'entendait-on ? Le voyait-on ? Bird n'aura su le dire. Après tout son esprit avait quitté son corps et il n'était que la partie immatérielle dans un jeu aux règles incertaines.
Une chose était sûre, pour récupérer ses pleins pouvoirs il allait devoir se battre contre son soi du passé, récupérer ce corps qui lui appartenait.



[ Autant de temps ( mais je ne battrais jamais luukas! XD) pour répondre un truc aussi court... XD honte sur moi... enfin ça fait avancer l'histoire! =D]

_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le parfum de Morphée [RP Sujin+Luukas] Aujourd'hui à 17:53


Le parfum de Morphée [RP Sujin+Luukas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 45e session : [01/04/10] Parfum
» Parfum sackgirl en approche
» Kamilia >>Un parfum de fleur envoûtant flotte dans les airs...
» Morphée
» 45e session : Parfum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-