Partagez|

[abandonné]"L'art de plaire est l'art de tromper" ~ [PV Biga]

InvitéInvité
MessageSujet: [abandonné]"L'art de plaire est l'art de tromper" ~ [PV Biga] Mar 28 Fév - 19:36

Des fleurs, un arc-en-ciel, une maisonnette, de la verdure.
Non, il ne s’agissait pas d’un dessin d’enfant. L’œil amarante d’Ekaterina parcourait depuis quelques minutes toute l’étendue de la toile. Un sourire plutôt satisfait. C’était loin d’être un dessin d’enfant.

Aux yeux des autres, le tableau ressemblait à un enchevêtrement de couleurs douces sans fin, comme un tourbillon de bonbons capable d’engloutir n’importe quoi. Seule Ekaterina savait que des choses si simples et naturelles se cachaient derrière. Parce que cela venait de son cœur, à elle. Elle était curieuse de savoir si son amie saurait y voir aussi clair qu’elle…
Ekaterina sourit à nouveau, d’excitation cette fois-ci. Elle consulta sa montre, toute frétillante. Biga n’était jamais en retard. Elle lui avait donné rendez-vous à quatorze heures, donc Biga arriverait à quatorze heures. Aucun doute là-dessus.

Il lui restait cinq bonnes minutes. Ekaterina en profita pour laver et ranger ses pinceaux, sans oublier de mettre ses gants en caoutchouc. Elle s’activait en chantonnant, joyeuse. Parfois, elle s’arrêtait, sans raison apparente, simplement pour regarder la fenêtre d’un air rêveur, puis rire. Il y avait des jours comme ça où sa bonne humeur débordait, et c’était souvent pour des choses anodines. Ekaterina avait la chance de savoir profiter des bonheurs les plus simples.

Lorsqu’elle ferma le robinet, son regard tomba de nouveau sur la montre à son poignet. Quatorze heures. Machinalement, elle fit volte-face, prête à accueillir sa camarade de chambre à l’entrée de la salle. Mais… Personne. Le vide à cette place la laissa pantoise. Elle fronça les sourcils. Allons bon, elle avait quelques minutes d’avance ? Elle haussa les épaules. Peu importe. Biga viendrait d’une seconde à l’autre.

Mais Ekaterina attendit cinq, sept, dix minutes, assise et immobile sur sa chaise, toujours sans résultat. Quelqu’un d’autre ne se serait certainement pas inquiété, après tout, être en retard pouvait arriver à tout le monde. Mais pas à elle. La jeune Russe la connaissait quasiment par cœur. Plus ponctuelle qu’elle, ça n’existait pas. Cela venait de sa volonté presque compulsive de plaire. Ekaterina lui avait déjà dit qu’elle n’avait pas à se mettre la pression avec elle, mais c’était plus fort que Biga.

« Il a dû lui arriver quelque chose »

Ekaterina tourna la tête vers la fenêtre, tracassée. L’après-midi s’annonçait moins rayonnant, tout à coup, car un nuage venait de faire son apparition juste sur le toit de l’école. La jeune fille écarquilla les yeux.

« Ou alors… C’est un mauvais présage ? »


Ok, c'est rikiki... No comment, c'est juste pour lancer le truc u_u
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'art de plaire est l'art de tromper" ~ [PV Biga] Lun 5 Mar - 20:32

« le retard est la politesse des artistes... »

« Oh, il faut que je me dépêche, Ekaterina va bientôt devoir m'attendre... c'est pas une bonne chose d'ailleurs...»

Biga se leva de la botte de foin sur laquelle elle était allongée. Cela devait faire un bon bout de temps qu'elle était là, à rêvasser dans sa petite bulle où les petits papillons volaient autour d'elle dans un paysage bucolique et ensoleillé. Elle se trouvait près de la fermette de Bird, si ce n'est dedans. À cette heure, les résidents ne devaient pas être dans les champs, et encore moins en train de s'occuper des animaux. C'est pourquoi, à ses grands heures perdues, Biga se réfugiaient ici bas pour laisser libre court à sa bulle de s'agrandir et de se développer à Espérance tout entier ! Mais ça n'arrivait jamais. Parce qu'il y avait toujours des gens. Des gens qui se tenaient droits comme des pics prêts à perforer son monde utopique.

Elle épousseta sa jupe et regarda autour d'elle s'il n'y avait pas de danger, enfin de personnes susceptibles de venir la troubler. La matinée bien entamée, ou plutôt, le début de l'après-midi commençait bien. Un horizon désertique se profilait à perte de vue, enfin, dans la fermette. Elle se glissa hors de l'enclos pour arriver dans les rues du bourg. C'est là que tout commença. Un cauchemar réel vint tout gâcher.
Alors qu'elle longeait les murs, tête baissée, pour ne croiser aucuns regards, et d'essayer de n'attraper aucuns sons, elle buta contre une étale de tomates. Une, deux, trois...toutes les tomates tombèrent et roulèrent au sol, comme libérées de leur prison. Elle en écrasa une. Sans le faire exprès je vous le jure.

« Empotée ! Regarde un peu où tu marches, c'est pas vrai, mes tomates !»
Elle se retourna, le marchand était là. Ce n'était pas la voix assaillante qui venait encore la rabaisser. Non là, c'était une vraie personne. Sa bulle, qu'elle s'était efforcé d'agrandir tout au long de la matinée, se voyait fissurer de partout. Elle éclata en infimes morceaux, tels de la poussière de fée. Ou plutôt tels de la cendre. Une bulle cramée par l'absurdité de son geste envers les tomates. Biga s'en serait frappée à coup de poings si sa lâcheté de l'avait pas rattrapée. Elle tremblait. Premier contacte de la journée, et premiers reproches.
Ce n'est pas ma faute ! J'ai....juste pas regardé où j'allais... Il avait raison au final. C'était de sa faute. À trop se concentrer sur soi, on en oublie le reste.
Le primeur l'attrapa par le bras. Le contacte verbal blesse, mais le physique.... dépitée, elle se laissa entraîner par l'homme alors que la voix se ramena dans l'euphorie de la voir se faire.. « gronder ».
« Misérable petite. Tu ne sers à rien mis à part causer des problèmes aux autres ? À quand le jour où tu grandiras ? À quand le jour où tu serviras ? Jamais ? Oui, c'est tout à fait ça. J-a-m-a-i-s. »


Après un bon nombres de reproches de la part du marchand et de la voix, elle fut relâchée. En plus de se sentir encore plus misérable que jamais, elle était en retard. Ekaterina allait la tuer. Lui faire encore plus de reproches. Biga hésita, déambulant dans les rues, trop anéantie pour faire attention aux autres. Elle hésitait à retourner dans sa chambre et pleurer le reste des larmes qu'elle avait, ou aller voir son amie qui allait être contre elle. Au final, le gros nuage au dessus d'elle a fait qu'elle se dirigea automatiquement vers la salle d'art. Au fond d'elle, elle avait plus envie de s'effondrer dans les bras de son amie, plutôt que dans ses draps tout froid.
Elle toqua à la porte, le visage toujours humide, les joues rouges et la goutte au nez.

«….D-désolée Ekaterina... je voulais pas... » dit-elle faiblement avant de repartir dans un flot de sanglots, sur le pas de la porte.


Dernière édition par Biga le Jeu 26 Avr - 17:10, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'art de plaire est l'art de tromper" ~ [PV Biga] Dim 11 Mar - 14:00

Elle se mit à tapoter machinalement de son doigt un pupitre, tandis que son regard restait fixé sur l’extérieur. Son angoisse n’arrivait pas à s’apaiser. C’était étrange comme sensation. Comme si elle arrivait à sentir à distance le malaise de son amie... Oui, elle était sûre que quelque chose de mauvais arrivait à Biga, mais le plus déstabilisant était qu’elle était incapable d’expliquer pourquoi. Elle espérait simplement se tromper. Elle essayait de se rassurer avec des pensées rationnelles.

« N’importe quoi, Eka, t’es pas télépathe à ce que je sache. Tu te fais juste des idées, tu te persuades toi-même que tu peux sentir quelque chose, mais c’est ta propre angoisse. Oui, c’est ça, sûrement ça… »

Et pourtant…

Ekaterina tourna la tête en entendant des pas précipités se rapprocher, un souffle effréné les accompagner. Catastrophe. Ekaterina n’eut pas besoin de réfléchir plus de deux secondes en voyant son amie s'arrêter à l’embrasure de la porte. Elle bondit de sa chaise.

Mille questions assaillaient la petite russe à cet instant, mais satisfaire sa curiosité n’était vraiment pas ce qu’il y avait de plus urgent. Elle prit son amie par les épaules, tentant de son mieux de dissimuler ses propres tremblements. Elle avait déjà assisté à des moments de panique, voire de crise de Biga, elle savait à présent plus ou moins s’y prendre.

« Qu’est-ce que tu racontes, Biga ? Il n’y a rien de grave, regarde, je ne suis pas fâchée. Pas besoin de t’excuser, tu n’as rien fait… »

Un grand sourire. Sincère. Ekaterina ne faisait pas semblant. Elle souhaitait réellement réconforter son amie. Elle prit la petite main de Biga dans la sienne, la serrant chaudement. Biga reniflait encore, Ekaterina lui ébouriffa les cheveux en riant doucement. Mère poule qu’elle était, elle avait bien envie de la serrer dans ses bras, mais elle craignait de mettre Biga mal à l’aise. Il fallait lui laisser le temps de se remettre. Elle lui raconterait ce qui la mettait dans de tels états plus tard, quand elle se serait calmée.

« Viens par là, j’ai quelque chose à te montrer. »

Lui changer les idées, bonne idée, tiens. Ekaterina la conduisit jusqu’à son œuvre, qui n’avait pas bougé du chevalet depuis qu’elle l’avait achevée. Elle n’était pas encore tout à fait sèche, donc l’avis de Biga serait décisif. Elle pouvait encore faire pencher la balance.

« Alors, qu’est-ce que t’en penses ? Ca te plaît ? Dis-moi sincèrement, s’il te plaît. » ajouta t-elle, sans se départir de son sourire.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'art de plaire est l'art de tromper" ~ [PV Biga] Jeu 26 Avr - 17:07

«_ Qu'est-ce que tu racontes, Biga ? Il n'y a rien de grave, regarde, je ne suis pas fâchée. Pas besoin de t'excuser, tu n'as rien fait... 
_ Bien sûr que si ! J'ai fait quelque chose de mal, je suis arrivée en retard, t'as dû m'attendre, et tout..Et je suis désolée, et je n'aurais pas dû..et c'est ma faute, pardon, pardon, pardon... » dit-elle du tac au tac.

Faut dire, ce n'est pas son habitude d'arriver en retard. Le pire, c'est que tout était de sa faute ! Elle l'avait fait attendre, elle avait dû s'impatienter, se dire peut-être même qu'elle était une empotée et tout pleins de choses mauvaises à son sujet, mais...elle avait sans doute raison de la blâmer. Ce n'était pas correcte son retard.

Quand Ekaterina lui prit la main, elle écarquilla les yeux. Un contact physique. Ce n'est pas que Biga les déteste mais... c'est quand même gênant ce trop plein d'affection. Trop plein parce qu'au fond, quand les mots ne suffisent plus, on relègue au corps de montrer ce qu'on ressent, que ce soit de l'affection ou de la colère. Quoiqu'il en soit, au final, elle lui laissa sa main, détournant simplement les yeux. Par contre, elle se retrouva toute penaude, ses cheveux ébouriffés, le visage bouffi et rougit par les larmes, tout comme les yeux. Elle devait être dans un piteuse état, si bien qu'elle préféra serrer sa main, les yeux rivés sur le sol, et se laissant guider par son amie.
Il lui fallait à présent se calmer. Avec Ekaterina, tout finissait par aller mieux de toute manière. Parce qu'elle ressemblait plus à une figure maternelle qu'à une petite fille pas plus âgée qu'elle. Et ça, c'était rassurant.

« Viens par là, j'ai quelque chose à te montrer »

Quoi donc ? J'espère que ce n'est pas quelque chose que je devrais juger parce que...parce que je pourrais pas. Je peux pas juger, juger c'est critiquer, et..et non quoi. Déjà que je ne supporte pas qu'on dise quelque chose sur moi..
Biga secoua la tête. Peut-être que c'était.. un cadeau ou... quelque chose d'autre.

« Alors, qu'est-ce que t'en penses ? Ça te plaît ? Dis-moi sincèrement, s'il te plaît. »

Ahahah. Non ? Elle devait juger, juger, juger. Apporter une opinion, un point de vue. Juger quoi merde ! Oups... ce n'est toujours pas correcte. Elle se recula un peu, n'osant, dans un premier temps, même pas regarder l’œuvre de son amie.

« E-Eka... je dois vraiment te dire ce que j'en pense ? C'est pas que je la trouve moche, enfin... tu vois... si...non, non... je sais pas, je sais pas, je peux pas te dire ça... i-imagine ça te blesse ou...je sais pas moi. Je sais pas juger, je sais pas penser... Enfin si je sais..je crois. Ou pas. Je sais pas. Je suis désolée. »

Tu ne sers franchement à rien Biga. Tu l'aimes cette œuvre ou pas ? Moi je l'aime pas, dis le toi aussi, elle attend une réponse là, t'es même pas fichue de la lui donner. Empotée. Idiote. T'es conne ou quoi ?!

Biga leva un regard vers son amie, alors que la Voix venait résonner dans sa tête déjà bouleversée. Un regard, un appel au secours débordant d'un trop plein de larmes encore. Là, pour le coup elle s'en voulait encore. Encore de pleurer pour rien surtout.

« Pardon Eka... Je vais... je vais essayer, je te promet rien... »
Dis le que t'aimes pas! Je te donne la réponse ! En plus si tu lui dis ça, elle s'améliorera à coup sûr, aller petite empotée, prend ma réponse ~

« J'aime....pas ? » fit-elle après une profonde inspiration.
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'art de plaire est l'art de tromper" ~ [PV Biga] Lun 28 Mai - 16:47

    . On dit que la moindre petite chose, un simple battement d'ailes par exemple, pourrait entrainer la plus grande des catastrophes. On appelle cela "l'Effet Papillon" . Joli, non ? Après tout, peut être était-ce un vilain papillon qui était derrière tout ça. Un papillon qui serai passé non loin des fenêtres de l'école alors ...
    . Parce que la seule petite chose dont nous sommes surs, c'est qu'il y avait une fenêtre d'ouverte, au fond du couloir, au deuxième étage de l'édifice. Il faisait chaud, les beaux jours commençaient à pointer le bout de leur nez, cela n'avait donc rien détonnant. Cela créait un petit courant d'air, laissant passer juste un petit brin de vent
    . Ce brin de vent se glissa par la fine ouverture, tournoya dans le couloir un instant, et commença a arpenter l'espace, frôlant les murs. Dans ce couloir, il n'y avait qu'une porte d'ouverte, laissée entrebâillée par une petite demoiselle arrivée en retard à un rendez vous, la porte de la salle d'art. Le vent s'y insinua doucement.
    . Arretons nous un peu là, que voyait on ? Deux demoiselles autour d'un dessin coloré. Une artiste qui demandait son avis à son seul public. Une scène un peu banale.
    . Oui mais Non. Cette scène n'était pas banale, il y a toujours un point de vue qui fait qu'une scène n'est pas banale. On pouvait aussi y voir Biga, la plus défiante des belles d'Espérance, exprimer un avis pour la première fois tout a fait franc et même négatif, à Ekaterina. Grand Exploit !
    . Mais ça, le vent n'en avait que faire. Le vent n'était qu'un malicieux et vicieux personnage. La scène ne s'arrêterait pas là, pas sur un tel moment. Il alla d'abord chatouiller les mains de la petite brune, ces mains qui tremblaient déjà, mal à l'aise.

    . Le vent tournicota encore autour des jeunes filles, puis s'attaqua au chevalet posé entre elles deux. Et c'est sans réel effort qu'il réussit à le renverser. BOUM. Les pieds glissèrent du sol. Il commença une chute lente, entrainant avec lui, le joli dessin coloré, dont la peinture n'était pas sèche. Et le vent fit bien son boulot, il envoya tout ça droit, tout droit sur Biga.
    . C'était là que le vent avait voulu s’arrêter. Le moment où les réflexes se préparent, où les cris se forment dans la gorge sans encore sortir, où l'on se remet au destin pour savoir si la tartine va tomber du coté beurré ou non.
    ... C'était un vilain coup de vent.
    ... C'était un très, très méchant papillon.





    [Pwaaap, voila, j'espèrre que ça ne contrecarre pas trop vos plans, et que vous trouverez ça chouette, et puis que vous trouvez pas ça trop long pour pas grand chose, zoubiis ! (oui, toute excuse est bonne a prendre pour ne pas bosser, y compris faire une intervention alors que ça faisait longtemps qu'on me considérait comme l'admin flemmarde)]
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'art de plaire est l'art de tromper" ~ [PV Biga] Jeu 28 Juin - 20:01

« Et le vent emporta tout sur son passage »

    On s'avait...Biga savait qu'à Espérance rien n'était simple, et qu'il y avait de petits plaisantins malsains et méchants qui rôdait. Mais on se dit que.... « Ça ne m'arrivera pas » et pourtant.... Et pourtant si. Ça arrive, si bien qu'à se moment, la seule chose à laquelle on pense c'est... « Merde » Mais de la bouche de Biga, ce mot sonnait faux, alors la petite poussa un cri de surprise. Un très long cri avant d’atterrir sur sa scène favorite.

    Elle avait les yeux fermés et là, elle imagina la salle avec un certain plaisir. En oubliant les autres. Une grande salle, avec tout un tas de sujets qui constitue un magnifique public. Il y a aussi des applaudissement pour celle qui se trouve sur scène, la plus belle de toute, la plus importante et la plus respectée de tous. Sur une scène magistrale ornée de lourds rideaux rouges en velours, retenus par des barres en or, composée d'un parquet lustré, ciré et brillant, une seule se dresse dans une tenue plus que magnifique. Une robe, longue, bleue. Cette robe est décorée de noeuds dorés, qui créent des plis retombant avec grâce sur les autres tissus crèmes à fleurs de lys. La reine est là.

    Oui mais. Son Rêve ne se fait pas seul. Il y a... Ekaterina qui a atterri en même temps qu'elle. Alors Biga rouvre les yeux en sentant une présence étrangère. Elle ouvre les yeux comme on ouvre les rideaux d'une scène de théâtre et là... Là n'est plus que misère. Elle baisse d'abord les yeux sur elle et ses haillons, qui ne sont que sa robe imaginée détruite. Elle cherche ensuite un endroit où se cacher mais...Non, rien, alors elle est obligée d'affronter Ekaterina ainsi, vêtue de pauvres habits. Le Rêve est un bien vilain lieu..
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [abandonné]"L'art de plaire est l'art de tromper" ~ [PV Biga] Aujourd'hui à 5:43


[abandonné]"L'art de plaire est l'art de tromper" ~ [PV Biga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le vieux village et son temple abandonné
» Le petit chat abandonné
» Ah ! C'est pas abandonné par Blizzard !
» Mine abandonnée
» ça va plaire à quelqu'un!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives :: RPs Terminés-