Partagez|

A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ )

Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Lun 19 Mar - 21:23

[ Bon déjà ne faites pas attention au titre hein U_U tout de suite on voit que je ne me suis pas foulé]

~ Une goutte de vide, un soupir de haine.


*Plic* *Ploc*
Le bruit de l'eau.
D'où vient il donc ce bruit?
Elle ne voit rien, tout est blanc.
C'est vide.
Une fille est assise au milieu de l'étendu d'ivoire. On se croirait dans une chambre d’hôpital. C'est peut être ça... Elle doit être morte ou entrain de mourir.
Mais non. Bien sûr, ça aurait été trop simple. Elle rêve tout simplement.
Elle étend ses jambes et s'étire. Elle se recroqueville de nouveau. Ses longs cheveux roux s'entassent suavement sur ses épaules. Il n'y a rien à faire ici.

"Je m'ennuie. "

Pourquoi a t il fallut qu'elle se réveille dans le Rêve d'Elmeraud et pas celui d'un autre? D'autres filles avaient été bien plus chanceuses. Tout est si calme, si frustrant, si agaçant, si ... !
Elle s'agite et s'énerve, elle se cogne contre le sol.
Il n'y a ni porte ni fenêtre! C'est une véritable prison. Il n'y a aucun volume. Elle ne peut même pas traverser les murs ... elle ne peut pas sortir. Sortir d'où? Elle peut juste marcher dans ce néant pur.

- Elmeraud, tu fais chier.

Silence.
Elle se mit à rire.
C'était tellement stupide! Voilà qu'elle jouait les schizophrènes maintenant? C'était évident qu'il n'allait pas lui répondre! Elle devait vraiment être au bord du rouleau pour se parler à elle même.
Elle soupire, étrange souffle de vie mêlant avec chagrin lassitude et désespoir.
Elle fait doucement glisser sa main à côté d'elle. Ses doigts fins et halés, contrastant parfaitement avec la blancheur de l'endroit, frôlent en frissonnant le froid métal de son miroir.
Elle le prend dans sa petite main d'adolescente, délicatement, et le met à hauteur de ses yeux.
Elle voit son reflet. Le reflet du cœur vide d'un garçon perdu.
Elle se recoiffe. Elle s'ennuie, elle s'ennuie vraiment trop! Elle déteste ça! C'est ce qu'elle déteste le plus au monde!
Elle prend le morceau brisé à deux mains et tend là pointe coupante vers son cœur.
Elle pourrait se tuer. Pas besoin de se souvenir, pas besoin de souffrir!
Quelque chose chatouille sa joue. Elle sent la fraicheur parcourir sa chair. De l'humidité.
*plic* *ploc*
Une larme tombe à terre. Ah! Elle venait donc de là cette eau!
Elle ne veut pas mourir, elle veut vivre! Même une vie inutile, même trente secondes de plus! Elle veut vivre tant que l'enfant dort! Car une fois le jeune blond réveillé, elle disparaitra. Elle mourra, comme toutes les autres... Car elle n'est pas non plus celle qu'il recherche.

Elle lâche son unique arme qui tombe violemment au sol.
Si seulement il pouvait se briser! Ce maudit truc! Elle vivrait éternellement! Elle n'aurait pas à partir du Rêve. Elle aurait le temps de trouver comment sortir! Elle..
Elle cale ses chevilles sous ses fesses et cache son visage en larme dans ses bras froid et tremblotant.

Elle est là, seule, telle une statue misérable.

- Que quelqu'un vienne, gémit elle dans un dernier sanglot.


Miséricorde
Messages : 20
Date d'inscription : 17/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Jeu 22 Mar - 21:22

Tu ne veux que te jouer de ces âmes malheureuses. Tu ne veux que le plaisir de les dérouter. Le plaisir de voir dans leurs yeux une infime étincelle d'espoir, puis, la seconde d'après, l'abattement le plus profond. Les rendre fous, tous.
Sous la forme immatérielle d'un ectoplasme, tu erres dans ces contrées abstraites à l'image de ton pauvre cœur. Il n'y a en toi qu'un enfant blessé, perdu et maudissant le Rêve comme on maudit sa mère d'incompréhension.

Alors venges-toi, vas-y.

Tu entends les pleurs de cette enfant? Tu ne feras que les changer en hurlements, en derniers faux espoirs. Mais qui est-elle? Elle est assise dans un décor sans vie, triste, abattue. Elle est perdue dans une étendue de blancheur agressante. Tu la sauveras de ce rêve ennuyeux pour l'entraîner dans un cauchemar délectant. Tu passes d'ectoplasme à jeune fille en fleur – le décor de blancheur morne à jardin d'été. Mettre le masque, implanter le décor, et jouer.
Tu la regardes : voici ta proie. Tout en toi est épanoui et ravissant : ta longue chevelure aux boucles chocolat cascade dans ton dos, piquée ça et là de roses et de tulipes fraîches, tandis qu'une robe d'un rose pâle épouse tes formes de demoiselle. La grâce et la jeunesse se lisent dans ta démarche dansante, alors que tu te rapproches de la rêveuse.

'' Ça ne va pas? Demandes-tu d'une voix délicate et fleurie. "

Penchée à côté de la marionnette de ton jeu, tu cueilles un pissenlit et souffle délicatement dessus, un nuage argenté s'élevant alors dans les airs.

" Regarde comme c'est joli. "

Vous vous trouvez dans un véritable petit coin de paradis, des fleurs poussent à foison parmi l'herbe scintillante qui ondule joliment, des rosiers et plantes grimpantes semblent entourer un petit sentier de pierre qui s'enfonce sous des vignes à l'odeur fruitée, et un léger bruit d'eau argentin semble laisser présumer qu'une source s'écoule non loin. Devant vous s'étendent des champs de roses, de tournesols et de mimosas à perte de vue.

" Veux-tu me suivre? J'ai quelque chose à te montrer. "

Tu es comme une apparition dans ce paysage féérique, la belle princesse en fleurs, l'incarnation de l'Espoir. Alors tu ris comme carillonnent de petites clochettes, tu ris en pensant à ta comédie, en pensant à ce décor qui bientôt cèdera la place à un autre...

' Roses, tournesols, mimosas. Je t'observe. '
InvitéInvité
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Dim 25 Mar - 16:17

Elle était là, perdue, dans ce décor évoluant presque à chaque pas. Il y a quelques minutes, elle se trouvait dans une forêt. Maintenant, elle était en pleins milieu d'un champs de tournesols. Tout en regardant ses mains, recouvertes de lignes noires, comme des réseaux de sang noir, car telle était son apparence dans le Rêve. La même jeune fille, mais décorée de tatouages sombres, des étoiles, des lignes, comme si un peintre avait versé à l'encre de chine son œuvre sur le corps de cette jouvencelle.

Elle arrachait dans un craquement glauque, comme si on découpait des os à la main, une tige de tournesol. La grande fleur jaune, au cœur marron, se balançait faiblement dans sa paume. Et elle arrachait un à un ses pétales jaunes, les semant. Laissant ses jambes la transporter d'un lieu à un autre, sans arrêter. Oui, ce soir-là, elle avait décidé d'enlever le voile sur le miroir. Dans la poche de son gilet, se cachait le fragment de verre, qu'elle devait protéger à tout prix pour ne pas se réveiller. Maintenant, elle devait trouver le deuxième. Pour guérir de son Entrave. La peur du sang.

Donnez une arme à feu à quelqu'un d'un peu craintif et nerveux, et vous pourrez être sûr qu'il s'en servira. Car, telle était la souffrance de Kaleoï. On lui donnait un morceau de verre, plus découpant qu'un rasoir. La moindre petite goutte de sang, si elle se coupait, pourrait la faire sombrer dans une partie bien sombre de son être. Et comment évoluerait le Rêve si l'un de ses protagonistes virait au cauchemar ?

Elle était désespérément seule, dans cette infinité de fleurs. Des fleurs vives, aux couleurs éclatantes. On se serait senti si bien ici, tellement à l'abri... Mais Miséricorde guettait. Cet enfant, dont l'âme était salie, se trainait dans le Rêve, à la recherche de petites créatures fragiles à déchirer entre ses mains.

Ses pieds quittèrent la terre pour se poser sur une surface plus dure. Un sentier. Qui jalonnait jusqu'à l'horizon. Elle se décida à le suivre, lassée de se perdre parmi cette étendue florale. C'est alors qu'elle vit quelqu'un, pour la première fois. Elle ne savait pas comment le Rêve était régi. Était-est ce son rêve, ou pouvait-elle le partager avec quelqu'un ? Une demoiselle était voûtée au dessus du corps d'une jeune fille. Elles semblaient converser calmement. Malgré le caractère idyllique de la scène, Kaleoï se doutait que Miséricorde pourrait sévir, même ici.

Alors, elle s'approcha, cachant ses mains dans ses poches, serrant avec douceur le bout de verre. Elle leva le menton, frémissante d'adrénaline.

« Faites attention à vous, mes chers amis. Miséricorde pourrait être partout. D'ailleurs, vous êtes... qui ? »

Elle éclata de rire, devant la mine de ces deux personnages. Les tournesols se dandinaient. Les roses libéraient leur douce fragrance, libérant des vents de pétales roses et rouges. Comme le sang. Elle caressa le bout de verre dans sa poche, tout en pensant, tout en bousculant tous ses idéaux. Parce que c'était maintenant ou jamais.

« N’avez-vous jamais fait un de ces rêves qui ont l’air plus vrai que la réalité ? Si vous étiez incapable de sortir d’un de ces rêves, comme feriez-vous la différence entre le monde réel et le monde des rêves ? »


...
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Mar 27 Mar - 17:56

~ un soupçon de fraicheur, une vague nostalgie.


Il arrive que lorsque notre plus grande phobie sévit au grand jour, nos actes soient alors les plus stupides du monde.


Une présence joyeuse et rassurante, une voix fraiche et dynamique, une voix de femme.
Elle joue. Elle la rassure. Elle est si douce et si calme. Si accueillante, si rassurante. La jeune fille pourrait s'accrocher rien qu'à cette voix, à cœur perdu, les yeux fermés.
Mais la voix a un corps. Un bien joli corps. Un aspect chaleureux et enfantin lui aussi. Bien plus plaisant que le sien. Elle peut le saisir, tel une bouée, esquiver la noyade, se sauver loin de la malédiction d'Elmeraud. Elle le veut.

Quelques peluches argentées volent dans son visage encore humide et rouge. Certains flocons de pissenlits en viennent à se fixer sur ses joues trempées. Elle les essuie délicatement d'un revers de manche.
Le paysage se transforme. Elle le sent, bien avant même de le voir, complètement captivé par cette apparition.
Cette apparition, oui, enfin! Celle la même qui va la sauver de la solitude et de l'ennui!
Une douce flagrance de rose lui chatouille les narines et c'est alors qu'elle se détache de l'image de la demoiselle aux cheveux châtains.
Tout autour des deux jeunes filles s'étend un champs fleuri. On n'en voit pas le bout, seul les couleurs chaudes et chatoyantes se gravent dans l'esprit.
Elle ferme les yeux. Elle n'a toujours pas répondu à sa sauveuse, c'est mal. Mais elle veut profiter de cet instant loin de son cauchemar. Comment l'autre a t elle pu réaliser un tel miracle? Elle s'en fiche.
Elle s'étend doucement dans l'herbe, sous un mimosa. Son parfum si délicat se mélange au sucre des roses, lui rappelant quelque peu les bonbons d'une confiserie. Confiture de rose, mimosa au sucre... Ce ne sont que des images mais elle en est heureuse. C'est comme si elle avait eu une enfance.
Elle voudrait rester là pour l'éternité, dans ce petit coin de Paradis si éphémère et fragile, sous la chaleur des tournesols, soleil de cet endroit, mais l'autre a le droit de s'impatienter.

"Veux-tu me suivre? J'ai quelque chose à te montrer. "

Elle en avait presque oublier la présence de la demoiselle.
Elle rouvre les yeux, lentement, comme si elle sortait d'un long sommeil.
Y a t il quelque chose d'encore plus beau ailleurs? Quelque chose d'autres qui vaillent le coup de quitter cet endroit féérique.
Elle est bien tenter de la suivre, rien que pour ne pas la vexer, mais...

« Faites attention à vous, mes chers amis. Miséricorde pourrait être partout. D'ailleurs, vous êtes... qui ? »

Une autre voix! Elle se lève aussitôt. Une autre personne! Deux amies! Deux filles!
Comme une mini victoire sur l'enfant blond, elle se réjouit. Adieu l'ennui! Elle observe la nouvelle venue.
Elle est moins belle que la précédente, ce n'est pas sa sauveuse après tout! Mais elle est jolie, elle est drôle surtout! Elle porte des étoiles! Vous y croyez ça vous?
Passé les premières joies, la fille se calme de nouveau, apaisée par le paysage (aurait il des effets soporifique sur elle? ). Elle se remémore les paroles de la jeune fille étoilée.
Miséricorde... C'est quelque chose... ou quelqu'un dans ce cas là, dont il faut se méfier? D'après l'étrangère oui. Elle réfléchit.
Ce nom lui disait vaguement quelque chose, Elmeraud en avait déjà entendu parler, le "Maître du Rêve". Le papillon de nuit ennemi de l'Oiseau qui règne sur Espérance. Le jeune blond n'avait jamais vraiment traité l'information. Il s'en fichait, naturellement. Et puis il ne l'avait jamais croisé, pourquoi s'en méfier? La jeune fille ferait de même, pour une fois.
Un papillon est toujours attiré par la flamme qui le brûlera.

La seconde partie était plus intéressante. Qui étaient elles? Elle se le demandait elle aussi. Comment se nommait sa sauveuse et la nouvelle arrivante. Et d'ailleurs, qui était elle, elle?
Elle n'était pas Elmeraud. Elle ne pouvait tout bonnement pas sortir ce nom au risque de se faire tuer (il s'agit d'ici une métaphore naturellement, mais la vérité n'est pas loin). Et puis, elle était elle et personne d'autre! Mais il lui fallait un nom! Comment s'appellerait elle?
Elle regarda autour d'elle désespérée. Un nom... un NOM!
C'est un rire qui la sortit brusquement de son affolement. L'arrivante s'avança un peu plus.

« N’avez-vous jamais fait un de ces rêves qui ont l’air plus vrai que la réalité ? Si vous étiez incapable de sortir d’un de ces rêves, comme feriez-vous la différence entre le monde réel et le monde des rêves ? »


La jeune fille sans nom arrêta alors de se chercher une identité. Et d'une voix un peu plus adulte que ce qu'elle était en réalité - sans doute Elmeraud déteignait sur elle- elle répondit.

- Non jamais. Mais si j'y étais enfermée, je ne voudrais pas faire la différence entre rêve et réalité. Je resterais dans le Rêve pour le former à mon image.

C'est ce qu'elle disait, mais elle ne pensait pas vraiment en être capable. De toute façon la réalité n'existait pas pour elles, et toutes les autres filles à son image, qui n'avaient vécus qu'une nuit.

Elle se leva et tendit une main à chacune des deux inconnues.

- Enchantée, je m'appelle Hanna et vous?

Ce n'est qu'alors qu'elle remarqua ses yeux bridés et ses traits poupons, plutôt opposés à la voix profonde et sucrée qu'elle venait d'utiliser. Hanna, fleur en japonais. Le premier mot auquel elle avait pensé avec Bara (Rose).

Ses premières frayeurs de début de Rêve passées, allait elle prendre de l'assurance?


_________________________________________________________________________

Oh ♥ Merci Mimi pour les fleurs c'est tout mignon ♥ J'ai trop aimé /// >O
Miséricorde
Messages : 20
Date d'inscription : 17/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Dim 1 Avr - 19:54

Elle est à toi, dès l'instant où elle a croisé ton regard, où elle a humé ton doux parfum floral, où elle s'est émerveillée du paysage, elle t'a donné sa confiance. Elle t'appartient.
Comme pour encore plus la convaincre qu'elle est ta petite chose, tu attrapes sa main délicatement, et refermes ta poigne fraîche, piquante comme les roses autour de ses doigts fins. Elle ne t'échappera pas.
C'est un ordre.
Elle s'étend dans l'herbe, et tu fais de même, "soyons amies!" Ironie ; que tu vas t'amuser... Déjà tu as tressé autour de son cou une liane invisible, un collier aux sensuelles épines de roses, et tu la tiens, tu la tiens pour la brider ; la briser. Tu la tiens par la laisse, elle est ton petit animal. S'en rendra-t-elle compte? Oh oui, mais bien trop tard. ♥

" Faites attention à vous, mes chers amis. Miséricorde pourrait être partout. D'ailleurs, vous êtes... qui ? "

Cette voix. Elle sonne fort déplaisante à tes oreilles. Comme le sifflet d'un serpent, envenimé par un esprit aiguisé. Dès lors, tu n'aimes pas ce timbre, pas assez naïf pour t'amuser. Elle a prononcé ton nom. Celui qui effraie les gens. Elle parle de toi comme d'un enfant capricieux qui s'amuse seulement.
C'est vrai ; mais ne devrait-elle pas avoir peur? Ne devrait-elle pas trembler à la seule évocation de ton nom? Tu relèves la tête, pour mettre un visage à cette voix agaçante.
Il s'agit d'une bien étrange jeune fille, toute recouverte de symboles étoilés et de lignes à l'encre de chine ; une bien jolie forme, d'ailleurs... Qui ne convient guère à une si déplaisante personne. Oui, tu as déjà ton avis sur le sujet. Tu lui jettes un regard en coin, méprisant au fond, mais qui n'en ressort que chaleureux, avec néanmoins un côté pincé.
Tu ne l'aimes pas.

" N’avez-vous jamais fait un de ces rêves qui ont l’air plus vrai que la réalité ? Si vous étiez incapable de sortir d’un de ces rêves, comme feriez-vous la différence entre le monde réel et le monde des rêves ? " rajoute-t-elle, de cette voix qui semble se croire supérieure.

Tu briseras toutes ses certitudes, et elle n'osera même plus s'endormir, elle n'osera plus se rendre dans le Reflet... Elle tremblera de peur à l'évocation de ton nom. Enfin le respect qui t'es du.
Oh oui, tu connais très bien la situation qu'elle évoque. Le Reflet est bien plus réel, bien plus profond et féroce que l'Espérance. Le rêve vaut mille vies réunies. Qu'est-ce donc que la "réalité"? Une pâle utopie aux aspects cauchemardesques. Ici au moins, tout peut se passer, tout peut changer. Ici, toutes les saveurs existent, et mieux encore...tu en tiens les fils.

" Non jamais. Mais si j'y étais enfermée, je ne voudrais pas faire la différence entre rêve et réalité. Je resterais dans le Rêve pour le former à mon image. "

Finalement, elle n'est pas si sotte que cela... Elle dit des choses plutôt intéressantes. Ne raconte-t-elle pas ce que toi-même tu fais? Puis elle se présente, comme le font toujours ces stupides pions. "Hanna". Un prénom parmi tant d'autres, banal mais joli. A son image. Quelles seraient leurs réactions si tu leurs disais t'appeler Miséricorde? Non, pas tout de suite.
...il faut encore attendre un peu, laisser mijoter les sentiments.

" On m'appelle Flora, souris-tu. "

Une apparence ravissante, un paysage paradisiaque, et un nom adorable. Tout est parfait.

" Je ne pense pas qu'il n'y ai de véritable différence entre le rêve et le monde dit "réel". Pourquoi la réalité ne serait-elle pas ici? "

Ton sourire charmeur ne peut que les embobiner. Voyons, Miséricorde ici? C'est tout bonnement impossible! Tu fixes la fille étoilée, avec toujours cette pointe de mépris, attendant de connaître son nom.

Elles verront ce qu'est la réalité... Et comprendront que la reine du reflet leur est à tous supérieure... même au roi de l'Espérance. '
InvitéInvité
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Mar 3 Avr - 15:54

Hannah. Flora. Ce noms ne te disent rien. Pourtant voilà longtemps que tu es là. Tu les as vu les enfants arriver, sourire, puis en réalisant qu'ils ne reverraient plus leurs parents, éclater en sanglots. Tu as vu leur mine effarée quand ils se sont rendus compte qu'ils avaient la tête vide de souvenirs. Comme un trou béant, en plein milieu de la cervelle. Tous victimes de cet oubli partiel ou complet.

Ces filles sont tellement belles, comparée à ta beauté sauvage, maladive. Ta peau est trop blanche, en contraste avec ces étoiles noires, ces constellations qui forment des réseaux sombres sur tes bras, se mêlant aux bleus et verts de tes veines. Tes yeux sont trop bleus, trop anormaux. On pourrait s'y noyer. Oui, tu pourrais les asphyxier avec un de tes regards glacials. Tu es une petite effrontée, Kaleoï. Tu es une sale sorcière, avec un physique de princesse. Hypocrite jusqu'à l'apparence. Tu peux bien les berner de cette façon. Qui sont-ils tout d'abord, pour cacher leur apparence ?

« Je m'appelle Becky. »

Tu n'as pas choisi ce prénom par hasard. C'est un prénom de petite fille gentille. Celle qui meurt la première dans les films d'horreur, parce qu'elle a eu la bêtise d'aller se cacher derrière le rideau de douche. Cette sale mioche qui court en poussant des petits cris de cochons qu'on éventre. Celle qui meurt la première, mais pourtant celle dont le méchant a toujours le plus de mal à se débarrasser.

Au moment même où tu as prononcé le nom de « Miséricorde », l'une de ces gracieuses jeunes filles est devenue froide. Se trahirait-elle ? Kaleoï cherchait du regard le sien. Elle pourrait analyser ses émotions. Une actrice, une caricature. Après tout, que ferait un enfant dans le Rêve qui hait autant Miséricorde ? Il saurait qu'il la croiserait sans doute. Par instinct, il n'y irait pas. Alors qui pouvait-être cet enfant pour la dévisager comme si elle avait mis le doigt sur une vérité dérangeante. Comme si elle avait ouvert un peu plus la plaie, de son couteau tranchant de l'indifférence. Miséricorde n'était pas un mot tabou. Ce n'était pas grossier. Devait-on arrêter de dire un mot réel parce qu'il évoquait un sentiment énervant ? Kaleoï ne pensait pas.

« Quoiqu'il en soit, mes chères amies, restons prêtes à intervenir. Ma mission, ici, est de débusquer cet enfant puéril, du nom de Miséricorde. Ses motivations sont tellement frivoles, qu'en tant que vétéran, je me vois obligée de faire quelque chose. »

Elle marqua une pause, caressant encore et encore ce bout de verre, cherchant le moindre éclat qui pourrait les faire se rencontrer. Les réunir. Guérir. Avancer.

« Vous joindrez-vous à moi ? Je ne veux pas vous cacher que du sang pourrait couler, donc si vous êtes trop sensibles, je ne vous oblige en rien à m'accompagner dans ma quête de paix. »

...
Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Mar 10 Avr - 18:12

Flora ... Becky ... L'une mentait, elle en était sûre. Ou plutôt, Elmeraud en était sûr. L'autre, il l'ignorait. Le jeune homme ne connaissait pas par cœur tout Espérance, mais à bien y regarder de plus près, si le visage de sa sauveuse ne lui disait rien, il n'en était pas de même pour la nouvelle arrivante. Elmeraud avait déjà vu son visage quelque part, il en était persuadé. Elle faisait donc forcément partit de l'internat.
Et il n'y avait aucune Becky à l'internat.
Cette donnée prise en compte, une question subsistait alors dans l'esprit d'Hanna: Pourquoi avoir mentit? Pas par nécessité en tout cas. Puis une seconde vint se superposer à la première: Pourquoi être si insistant avec ce Miséricorde?
Mais laissons cela de côté. Ce n'est pas parce que l'ennui était loin qu'il fallait désormais tout analyser! Elle n'était pas le garçon, elle n'avait que faire de la Réalité! Celle ci n'existe pas pour elle et n'existerait jamais! L'autre souhaitait s'appeler Becky? Et bien soit! Ce ne sont pas de simples prénoms qui forgent une identité !
Malgré tout, cette pâle révélation installa une aura de méfiance envers l'autre. C'était d'autant plus fort que sa sauveuse, Flora, ne semblait pas spécialement apprécier la présence de la menteuse.

« Quoiqu'il en soit, mes chères amies, restons prêtes à intervenir. Ma mission, ici, est de débusquer cet enfant puéril, du nom de Miséricorde. Ses motivations sont tellement frivoles, qu'en tant que vétéran, je me vois obligée de faire quelque chose. »

Tu ne l'aime pas. Cette fille... Miséricorde, Miséricorde ... elle n'a que ce prénom la à la bouche! Que peut bien être Miséricorde? Que peut il bien faire de si terrible pour mériter d'être chasser telle une bête? Pour que ceux qui vivent au delà du Rêve le craignent autant?
Hanna ne sait pas. Elle ne sait rien et ne veut pas savoir.
Elle vit et c'est tout ce qui compte.
Malgré tout... Malgré tout elle ne peut s'empêcher de se sentir un peu proche de cet enfant poursuivi, si semblable à un mirage, à une légende. Tous en parle, tous le craignent, mais personne ne le voit. Et comme elle, il ne vit réellement que dans le Rêve. Car c'est le seul lieu où il peut se comparer à Dieu.
Et la fille aux étoiles, elle clame que tout cela est frivole! FRIVOLE! Mais qu'y connait elle? Qu'y comprend elle ?! En tant que vétéran?
Elle la sent gronder dans sa gorge, cette chaleur douce amer de l'ironie et de la colère sourde.
Cette fille l'énerve. Elle tient un discours d'ignorante. Elle parle de la manière dont seul ceux qui existent vraiment peuvent parler. Et cela l'énerve. Parce qu'elle n'est qu'un mirage.

« Vous joindrez-vous à moi ? Je ne veux pas vous cacher que du sang pourrait couler, donc si vous êtes trop sensibles, je ne vous oblige en rien à m'accompagner dans ma quête de paix. »

Hanna déteste sa condition. Elle est remplit de peur et d'impuissance. Face à l'ennui ... face à la vie ... Trop faible, ces vastes faiblesses se muent en colère... Mais contre qui la diriger? Pourquoi pas contre Becky ?

Assise dans l'herbe elle essaie de se calmer. Le parfum même des fleurs n'arrivent plus à l’apaiser.

- Non.

Elle se lève soudain d'un bon, tanguant entre détresse, mépris et colère.

- Pourquoi parles tu de sang? Comment peux tu sortir de tels mots sur une personne que tu ne connais même pas ?! As tu seulement conscience de ... de ...

Finalement la fragilité de sa personne l'emportant, ses mots se noient puis se coincent dans sa gorge ne lui laissant que pour seul choix un détournement de regard.
Miséricorde
Messages : 20
Date d'inscription : 17/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Jeu 12 Avr - 20:34

Becky. Tu n'en crois rien. Un nom si stupide ne pourrait appartenir à cette jeune fille farouche et dérangeante. Elle ment. Mais n'est-ce pas le but même de l'Espérance et du Rêve? Tout ici n'est que mensonge. Seule toi, incarne la vérité.
Méfies-toi, Miséricorde, cette jeune fille tatouée semble bien acharnée, et elle a cette allure de chasseresse supérieure. Tu la regardes du coin de l’œil, à la fois amusée et exaspérée. Elle aussi te dévisage. Elle aussi a remarqué quelque chose en toi. Elle te cherche, elle est à la limité de frôler l'insolence envers toi. Mais comment pourrait-elle savoir? Tu es Flora, la belle jeune femme au parfum de roses.

« Quoiqu'il en soit, mes chères amies, restons prêtes à intervenir. Ma mission, ici, est de débusquer cet enfant puéril, du nom de Miséricorde. Ses motivations sont tellement frivoles, qu'en tant que vétéran, je me vois obligée de faire quelque chose. »

Elle vient de dépasser ces limites, et tu la fixes, froidement, avant de te reprendre. Que raconte-t-elle? Ainsi, elle vient chasser Miséricorde. Elle se croit assez forte pour te débusquer, puis pour te vaincre. Pire encore, elle te donne l’appellation d'enfant stupide? Mais qui est-elle pour prononcer ces paroles? Une chasseresse sans esprit. Ridicule. Mais pourtant... cela pourrait être intéressant. L'accompagner dans sa chasse contre toi, cela ne pourrait-il pas rajouter un peu de piment? Pourquoi pas.

C'est alors que tu sens de l'antipathie, un peu d'amertume et de mépris flotter dans l'air. Toutes ces émotions sont si palpables dans l'air, pour toi. Tu les connais bien, ces émotions. Puisque tu maîtrises l'air, le vent, l'oxygène de ce Reflet, tu ressens particulièrement ces aléas de l'âme. Est-ce la chasseresse, qui est si tourmentée? Non, cela vient de la petite Hanna, qui semble si délicate, et pourtant désormais inondée de ces sentiments brumeux.

« Vous joindrez-vous à moi ? Je ne veux pas vous cacher que du sang pourrait couler, donc si vous êtes trop sensibles, je ne vous oblige en rien à m'accompagner dans ma quête de paix. »

Oh oui. Que le jeu promets d'être amusant! Te chasser toi-même, puis, une fois qu'elles auront compris, ce sera à ton tour de les chasser, de les débusquer... Elles détaleront comme des lapins, effrayées. Oh oui, quelle bonne idée, cette chasse. ♥

- Non.

Hanna. Elle se lève, semble refuser. Retournement de situation. Tu te délectes de ce spectacle, de cet affrontement silencieux entre la fille étoilée et la fille aux cheveux roux. Hanna ne semble pas apprécier non plus la jeune chasseresse, voilà qui est intéressant. Elle-même se donne à toi, se laisse influencer par tes impressions. Pauvre petite fille. Et pourtant, tu ne peux t'empêcher de ressentir quelque chose. Pas de la pitié, autre chose. Mais laissons.

- Pourquoi parles tu de sang? Comment peux tu sortir de tels mots sur une personne que tu ne connais même pas ?! As tu seulement conscience de ... de ...

Elle semble révoltée, mais si fragile. Ses mots se noient dans son indignité, elle détourne le regard. Serait-elle...prise de pitié pour Miséricorde? Voilà qui est drôle et étrange. Tu n'as jamais rencontré de telle personne. Étrange. Cette fille est difficile à cerner, au final. Et si... tu les montais, l'une contre l'autre? Voilà qui peut être encore mieux que la chasse!
Tu attrapes la main de Hanna, soulignant votre unité contre la chasseresse.

" Je suis de l'avis de Hanna, dis-tu clairement de ta voix fluide et fleurie. Est-ce que tu viens ici gâcher ce bel endroit? "

Ta voix est implacable, mais toujours aussi jolie. A l'intérieur, tu souris. Cela va être si simple, de les monter l'une contre l'autre... Tellement simple, trop, même.

La paysage change alors du tout au tout. Il devient de rêve à véritable cauchemar. Le ciel s'assombrit, parcouru de lignes et d'étoiles rougeoyantes, semblables aux motifs sur la peau de la chasseresse. Tu prends une attitude perdue et apeurée, alors que les fleurs se mettent toutes à faner, et qu'un vent gelé vient sinueusement vous faire trembler. Tu fixes Hanna, puis Becky, apeurée. Tu es si bonne comédienne! Tu jettes alors un regard accusateur sur Becky, et cries d'une voix aux accents tremblant légèrement:

" C'est toi, n'est-ce pas? Qu'as-tu fait?! "

Tu sers fort la main de Hanna, pour lui montrer que tu es là, que la vilaine Becky ne pourra rien. Le ciel est menaçant, car tout, ici, tout t'appartient. Une stupide fille étoilée ne pourrait rien y faire. Tu es Miséricorde, après tout...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Ven 13 Avr - 19:24

Le doute plane. Une atmosphère pesante, vous entourent de son manteau transparent. Dans la lumière, tu imagines que ça doit briller de milles feux, cet espace, pleins de constellations. Tu agites les doigts dans ta poche, comme une magicienne. Tu serres ce tendre bout de verre, si dangereux à ta vie. Tu chasses, tu traques ces petits animaux. Maintenant, ils sont dans ton viseur, et tu les fais rentrer dans le milieu de la cible. Tu presses mentalement la détente, et le tressaut de l'arme qui se décharge psychologiquement t'arrache un sourire sauvage. La fille aux étoiles, tatouée de ces lignes pures, noires comme les ténèbres. Te voilà, très chère traqueuse, et tu as entouré tes proies dans ce filet imaginaire. Tu les soumets encore aux dernières tortures barbares, parce tu tires du plaisir de les voir se débattre entre les mailles se resserrant.

Tu lèves les yeux vers ce ciel chaotique. Tu ne pourrais pas rêver mieux. Tu tournes autour de toi même, et ton rire se mêle à l'orage naissant. Toutes ces étoiles, naissent et s'épanouissent dans ce ciel malfaisant. Elles s'ouvrent en voluptés saignantes de haine et de désespoir. Et ton rire étincelle parmi l'onctuosité liquide de ces sphères de lumières. Tu te sens fondre, sur ce petit chemin de pierre. Tu sens ces champs se ramasser sur eux-même. Ils se courbent, se ploient à ton avancée funeste. Tu n'as qu'un souvenir à la bouche, acide et âpre, comme si tu avais goûté une pièce du bout de la langue. Mais le Rêve, si réel, se dresse dans sa mélancolie profonde.

Tu souris car tu pensais tes proies plus intelligentes, plus fines que cela. La première a reculé, et a enclenché tous les mécanismes. Elle n'a pas eu le temps d'entendre les rouages grincer autour d'elle, que le piège se refermait. Tu n'avais jamais imaginé meilleur appât que la peur elle-même. Tu n'imaginais pas que ce serait si simple de les emprisonner. En s'assombrissant, le tableau s'est révélé à tes yeux experts. Tu mitrailles tes ennemis de tes yeux azur, tu les laisses se noyer dans tes iris sous-marines, pour mieux les transpercer.

Tu hausses les épaules face à la peur de Flora. Pourquoi continuerais-tu à jouer la comédie ? Les pions se sont mis en place, la Reine tourne au milieu de ses cavaliers. Le roi recule dans ses derniers retranchements, car les fous l'ont abandonné. Et tu places tes pièces noires sur l'échiquier de cette scène.

« En réalité, je m'appelle Kaleoï. Je suis la fille aux étoiles. Vous me connaissez sûrement sous ce nom. Je ne crois pas être inconnue aux gens d'Espérance. »

Tu souris, en dévoilant tes cartes sur le tapis de la vérité. Parce que tu sais que pour mieux bluffer, il faut mieux faire croire que l'on est démuni et que l'on bluffe pour s'en sortir. Mais toi, tu mens, alors que tu as les meilleurs atouts entre tes griffes acérées. Tu soupires, et la condensation chaude de ta voix se mêle aux effluves mystiques du théâtre qui s'est monté. Le plancher est gravas, les spectateurs ont quitté les bancs, et seuls les comédiens s'activent à déclamer leur tirade. Tu tapotes contre ta cuisse, le rythme supplicier de la dernière danse. Et tu mêles fragrances de peur à la puanteur nauséabonde de la révélation.

« Je ne suis pas à l'origine de ce changement météorologique. »

Le glaive, brille au dessus de la tête des victimes. Elles ne peuvent le voir, mais toi, tu le visualises, les dominant, prêt à les trancher. Il découpera ces chairs si tendres, pour en faire ce festin joyeux. Tu sais, au fond de toi, que tu es la chasseuse, et qu'il faudra dévorer tes proies, pour les respecter. Car tu ne les as pas abattus par plaisir, seulement, pour te nourrir de ta soif de vengeance. A deux, elles sont encore plus faciles à attraper. Elles pourront courir, pour s'évanouir dans leurs plus sombres pensées. Elles se perdront dans le brouillard, et le lendemain matin, se réveilleront, trempées de la sueur du rêve bouleversant. Tu le sais, tu les hantes, avec une joie morbide, de les soumettre, de les plier à ta démence festive.

« Miséricorde est donc parmi vous. »

Cette fatalité roule dans ta bouche, comme une vague qui ondule. La mer s'agite, bouleverse ses flots incessants. Tu pourrais en dire plus. Toute cette végétation autour de Flora, qui vient mourir au creux de ses mains. Toute la magie règne autour d'elle. Elle est lumineuse et pure, comme un diamant. Mais tu perçois de ta rétine sombre, les rayons réfractés de cette luminescence. Tu sens la décomposition des couleurs, et tu ris de cela.

« Et je sais laquelle des deux est ma proie. Miséricorde, sous ma purification, tu deviendras Disgrâce. »


Elmeraud
Messages : 558
Date d'inscription : 11/12/2011

Feuille de personnage
Âge: entre 13 et 15
Entrave: sans coeur.
Métier: écolier O/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Dim 15 Avr - 13:52

Chaleur. La chaleur d'une main, la chaleur d'un corps. Une chaleur apaisante et réconfortante. Elle est encore là, à tes côtés, ta sauveuse. Elle te tient la main, elle te soutiens ... mais pourrait elle seulement te comprendre?
Mais tu t'en fiche n'est ce pas? Tant que tu vis, au fond... Tant que jamais tu ne t'ennuies.

Certaines personnes sont captivés par la mort. Qu'est ce qui peut bien les pousser à regarder le vide, et à s'y jeter entièrement ? Et toi, pourquoi la crains tu tant? Pourquoi désires tu tant vivre alors que tu n'es qu'une illusion ?


~ Le jugement de la sorcière.



" Je suis de l'avis de Hanna. Est-ce que tu viens ici gâcher ce bel endroit? "



Si sa première phrase te rassures " tu n'es pas seule " , la seconde fait naitre une légère angoisse dans le creux de ton cœur. Car à peine a t elle lancé ses accusations contre la menteuse, que le paysage se transforme.
Les fleurs disparaissent tel le songe éphémère qu'elles étaient, laissant place au désastre du paysage rougeoyant et grisâtre, à la froideur du vent glacé qui s'insinue jusque dans tes veines. Tu le sens n'est ce pas? Ce léger traumatisme qui te caractérise et qui fourbement se réveille. Tu n'existe pas. Toi aussi, tu vas disparaitre.


" C'est toi, n'est-ce pas? Qu'as-tu fait? "

La voix de Flora retentit à nouveau, coupant net Hanna dans ces réflexions désagréables. Ou peut être était ce Elmeraud qui lui murmurait des horreurs ? Il en serait bien capable après tout.
L'ambiance se fait pesante et menaçante. Où sont passé les fleurs et la bonne humeur ? Où s'est caché ce sentiment de liberté ? Qui donc l'avait instauré ? La fausse Becky ? Flora ? Miséricorde ? Ou peut être... elle, tout simplement ?

La jeune fille étoilée ne semble pas étonnée ni vexée le moins du monde par les accusations de sa sauveuse. Comment fait elle pour être si calme alors que la situation est si grave ? Alors que la demoiselle aux cheveux roux est morte de peur? Mais cette attitude ne fait que l'énerver un peu plus. Elle lui ressemble tellement, à ce jeune garçon blond, avec son attitude placide.

« En réalité, je m'appelle Kaleoï. Je suis la fille aux étoiles. Vous me connaissez sûrement sous ce nom. Je ne crois pas être inconnue aux gens d'Espérance. »

Elle dit la vérité. Kaleoï. C'est son vrai nom. Elmeraud le sait, il l'a déjà entendu. Peut être même a t il déjà eu cours avec elle qui sait ?

- Oui, il te connait.


Oups.
Surprise, mots inopportuns qui franchissent trop aisément ses lèvres. Elle se mordille la joue, gênée, angoissée. Bah! De toute façon, personne ne peut savoir à qui correspond ce il. Tu peux être content Elmeraud, ton secret est bien gardé!
Mais la jeune fille n'en a pas finit. Elle continue, et elle nie. Elle nie l'accusation de sa sauveuse. Elle a dit son vrai nom, elle a dit la vérité, la dit elle ici aussi? N'est elle réellement pas à l'origine de ce changement de décors?
Oui, car c'est bien un décors, un affreux décors pour une pièce de théâtre plus immonde encore. Hanna ferme les yeux. Pourquoi a t il fallut qu'elle naisse dans ce Rêve ?
Mais si Kaleoï dit la vérité, alors qui a fait ça? Inconsciemment, son regard dérive vers le beau visage de Flora. L'odeur des fleurs est encore collé à sa peau, et cela apaise les tourments de la jeune fille pendant quelques instants. Mais une donnée que le garçon avait noté vint très vite les raviver.
C'est Flora qui l'avait sauvé. Flora sent les fleurs ... Flora ... a fait apparaitre les fleurs ? Elles n'y étaient pas avant son arrivée. Mais si elle avait pu faire ça, si Kaleoï n'était pas coupable du changement, alors quoi de plus simple pour l'élégante demoiselle que de changer à nouveau le décors?
" Aarh mais tais toi ! Je ne veux pas entendre, je ne veux rien savoir! Je préfère mille fois rester idiote! Je suis idiote! Il faut que je le sois! Tais toi, tais toi TAIS TOI! "

Mais Hanna, ou plutôt Elmeraud, n'était pas la seule à être arrivée à cette conclusion. Les derniers mots de la fille aux étoiles achevèrent d'ancrer le doute chez elle.
Miséricorde est parmi nous. Elle sait qui est Miséricorde. L'accuserait elle ? Non, elle regarde sa sauveuse.
Hanna lâche alors la main de son amie, elle recule de quelques pas, complètement perdue. C'est vrai, après tout, Kaleoï a dit son vrai nom, mais elle peut très bien mentir pour Miséricorde!
Mais même elle ne croit plus à ses mots. Lorsqu'une certitude s'installe, c'est dur de s'en défaire.
Elle a peur, terriblement peur. Mais de qui, de quoi? Elle ne craint pas Miséricorde, mais elle a peur que la menteuse dise vrai . A t elle peur pour Flora ? De ce qu'il pourrait lui arriver ? De ce que l'autre pourrait faire à Miséricorde ? L'autre lui fait bien plus peur que le mythe de la Reine du Reflet. Pourtant les deux sont dangereux.
La fausse Becky dit ... elle disait vouloir attraper Mimi . Mais concrètement, que pouvait elle faire, ici, dans le Rêve ?
Cette pensée arriva comme un déclic dans l'esprit d'Hanna, et presque inconsciemment, elle se détendit. Elle tremblait et était tendue, mais seulement parce qu'elle avait froid.

- Et alors ? Si tu trouves Miséricorde, que vas tu faire ?


Puis elle se rapprocha de nouveau de son amie ( puisqu'elle avait décidé que c'est ce qu'elle serait pour elle) et lui saisit le bras. Ce combat ne la concernait pas. Au final, elle avait beau se voiler la face, sa place n'était nulle part en ce monde. Ni dans le songe, ni dans la réalité. Elle n'était que l'illusion d'un soir. Elle était un Rêve.
La jeune fille grelotta quelque peu et lui murmura alors, calmement, comme un petit enfant:

- Dis, tu ne voudrais pas faire réapparaitre ces jolies fleurs ?


Dernière édition par Elmeraud le Mar 15 Mai - 15:09, édité 1 fois
Miséricorde
Messages : 20
Date d'inscription : 17/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Mar 15 Mai - 8:49

Les émotions se mélangent en un flot continu que tu pourrais même visualiser, tâter. C'est sans doute Hanna qui en dégage le plus. Elle doute, elle est prisonnière de son esprit. Toi, tu ne doutes pas. Tout en ce monde t'est accordé, et la chasseresse elle-même est servie sur un plateau d'argent, tandis que Hanna est le couteau qui la déchirera. Tu sais qu'elle a comprit.

La jeune chasseresse a les yeux de ceux qui savent. Elle te sait Miséricorde. Elle est intelligente, a l'esprit aiguisé. Mais cela ne suffira jamais. Pour vaincre Miséricorde, il faut être Miséricorde. Et personne ne peut t'égaler. Tu pourrais d'un regard l'enflammer, tu modules le rêve et en même temps les rêveurs comme il te plait. A quoi bon jouer la comédie? Tu cesses de trembler. Tu fixes la chasseresse, d'un regard électrique. Oui, je suis Miséricorde. Tout en cette appellation te fait vibrer de plaisir, comme elle effraye tant d'autres rêveurs. Mais pas elle. La jeune fille étoilée a le coeur courageux mais sot.

« En réalité, je m'appelle Kaleoï. Je suis la fille aux étoiles. Vous me connaissez sûrement sous ce nom. Je ne crois pas être inconnue aux gens d'Espérance. »

Kaleoï. Kaleoï. Kaleoï... Il ne te dit rien, comme la majorité des noms. Miséricorde n'a pas besoin de connaître ses rêveurs. Ils sont tous les même, après tout.

Hanna prend la parole. "Il". Qui est "il"? Peut importe.
La chasseresse se défend, d'un ton calme. Elle est sure d'elle. Elle se croit dangereuse. Elle est la louve effarouchée qui veut jouer avec le serpent, sans savoir que la morsure sera longue et douloureuse.

Entre temps, Hanna a lâché ta main. Elle s'est éloignée, mais tu ne t'en rends compte que maintenant. A-t-elle peur de toi? Tu détournes ton regard de Kaleoï, et jette un infime sourire, imperceptible, à ton ciel tâché de réseaux sanguins. Il brille d'une lueur que tu ne connaissais pas. Le danger est là, tu peux même sentir son odeur. Le danger qui se concentre en toi, et qui explosera bientôt. Tu deviens ce volcan en éruption, il te suffit juste d'attendre un peu. De rattacher Hanna à toi, elle est ton atout dans ce jeu de cartes où Kaleoï se croit reine. Pas que la fille rousse serve à grand chose, mais l'adhésion d'une fillette rend toujours plus fort. Parfois la naïveté peut devenir un véritable danger...

« Et je sais laquelle des deux est ma proie. Miséricorde, sous ma purification, tu deviendras Disgrâce. »

Sa proie? Purification? Disgrâce. Tant de mots qui jaillissent de la bouche de la chasseresse, des mots qui ressemblent à des dagues jetées dans le vide. Dans le vide, oui. Elle s'use pour rien. Distille des indices, par-ci, par-là.

- Et alors ? Si tu trouves Miséricorde, que vas tu faire ?

Hanna semble avoir cessé de douter. Elle avait le choix entre deux camps, peut-être a-t-elle comprit qui tu étais. Mais elle a choisi. Elle se rapproche de toi, repose sa paume dans ta main.

- Dis, tu ne voudrais pas faire réapparaitre ces jolies fleurs ?

Tu la regardes d'un air maternel.

"Si, bien sur."

Tu souris intérieurement. Tu fixes le paysage, tandis que ton regard jette des coups d'oeil discrets à la chasseresse. Sous ton regard, ses tatouages virent au rouge vif sanguin, menaçants, et tu pousses un cri de douleur, un de ces cris que l'on n'oublie pas, tant ils sont emplis d'effroi. Ces cris qui restent ancrés dans la mémoire, et qui resurgissent dans les cauchemars. Il s'agit d'un cauchemar, justement. Tu tombes au sol, les yeux roulant dans leur orbite, et ton corps commence à trembler, prit de soubresauts, alors qu'un sang pourpre s'écoule de ta bouche entre-ouverte et de tes narines. Un sang rougeoyant qui colore ta jolie robe fleurie, et ce corps d'emprunt, encore imaginé, se noie peu à peu dans une marre de sang. Tu n'es déjà plus dans cette cage corporelle. A peine au-dessus de la scène, dans ce vide imperceptible. Néanmoins, ce corps continue à crier de douleur, à remplir le rêve d'effroi. Les yeux grands ouverts, jetant un regard implorant à Hanna. Amusée, dans ton costume aérien et invisible, tu fixes Kaleoï, attendant sa réaction.
Tweedle Dum
Messages : 938
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge:
Entrave:
Métier:
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Dim 26 Mai - 12:48

    [Huuum, j'ai hésité à supprimer ce rp direct où à y répondre ... vous savez que ce RP traine depuis le 15 mai de L'ANNÉE DERNIÈRE !! Oo Plus d'un an sans réponses, ben alors les filles ? J'attends une réponse, mais j'imagine qu'il va finir dans les archives, c'est dommage pourtant ...]
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ ) Aujourd'hui à 11:29


A la chasse à la Miséricorde [ PV mimi + libre ] (Mu' ramène ton filet à papillon 8D /PAN/ )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Signi Roggidóttir - Déesse du Pardon et de la Miséricorde
» Aegwynn et la chasse au Dragon
» Chasse rapide aux ballasts.
» La chasse au trésor de l'été
» La chasse à l'ours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-