Partagez|

Ils ne sont pas vraiment là, puisque ils ont tous l'esprit là-bas. (Siriel)

InvitéInvité
MessageSujet: Ils ne sont pas vraiment là, puisque ils ont tous l'esprit là-bas. (Siriel) Mer 21 Nov - 11:12

Je marche, comme beaucoup de gens, seulement moi je marche dans le vide. C’est vrai regarde autour, tous ces gens qui passent près de nous sur cette vaste place. Tous, vont quelques part, alors que moi je marche.
Eux là-bas ce sont donné rendez-vous pour boire un café. Et eux vont à la salle de sport. Et lui là, il est en retard à son travail. Et moi je marche.

Ont-ils déjà remarqué que sur cette place il y avait une fontaine ? Oh je pense sinon personne ne l’aurait mis là. Mais peut-être qu’une majorité ne lui a jamais adressé un regard. Tout le monde passe, ou plutôt trépassent, sans jamais regarder autour d’eux. Quand on y pense ils loupent peut être quelque choses. Mais ça ils ne le seront jamais puisque ils sont simplement des êtres vides qui marchent droit devant eux. Et moi je marche.

Je marche mais je ne marche pas comme eux, je ne marche pas vers là-bas moi je marche vers ici. Car l’endroit où je suis et le seul qui doit être. Parce que demain et hier n’ont pas lieux d’être ici. C’est parce que je marche que je connais les gens qui sont là sans les connaitre, ils sont comme un décor mobile. C’est devenue une habitude, la routine de regarder les carapaces vides courir dans tout les sens. Soudain je me stoppe.

Une chose a changé sur cette place, un détail que personne n’aurait remarqué, puisqu’ils sont déjà là-bas. Mais moi je suis là et lui aussi. Près de la fontaine il dessine. Il dessine des gens qui ne font que passer, et qu’ils ne seront jamais qui il est et ce qu’il fait. Moi je l’ai déjà vu là-bas, comme beaucoup mais c’est la première fois je le vois ici. C’est la première fois qu’il est réellement là, on même endroit que moi. Sur cette place. Et moi je suis stoppé.

Il dessine, et moi je m’approche, je m’assois. Il ne comprend peut être pas pourquoi, mais ca n’a pas d’intérêt. Je ne dis rien puis je parle.


-« Pourquoi dessines-tu des gens qui sont déjà ailleurs ? »

Ma questions peut paraître vide de sens, mais pourquoi lui ne marche plus ? Pourquoi lui et pas un autre est assis sur cette place, en bas de la fontaine ?
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Ils ne sont pas vraiment là, puisque ils ont tous l'esprit là-bas. (Siriel) Mer 21 Nov - 19:09

Elle marche. Contrairement aux autres qui heurtent la pierre, indifférents à la souffrance des pavés enfoncés chaque jour un peu plus dans la terre meuble, elle marche. Epousant les aspérités du sol, déroulant son pied du talon aux orteils, elle marche. Elle est totalement dans le mouvement. Cela se sent quand on la voit. Tout son corps est souple, attentif à l'entourage, bien loin des bras à angle droit des pressés, sans les coudes agressifs des en-retard ou le souffle court de ceux qui voudraient être ailleurs. Elle ne rentrera dans personne parce qu'elle sait où elle est. C'est la seule ici. Autour, tous passent. Le marché n'est pas réuni, la chaleur n'est pas encore trop intense, ils n'ont pas de raison d'être là. D'ailleurs, il fait gris. Ils n'ont pas de raison d'être dehors.

J'hésite à peine pour l'inclure dans mon dessin. Petite silhouette humains en harmonie avec les pierres grises. Elle n'est pas vraiment reconnaissable, je l'ai faite en spectre, robe et longs cheveux sages. Son gris tranche à peine avec le blanc de la feuille. Aux yeux du néophyte, elle est transparente au milieu des sombres passants bien appuyés. Mais c'est un élément central. Sans elle, la composition n'aurait plus de sens. J'affine les détails, je peaufine les ombres, je rajoute des volumes. Je dessine toujours très vite, comme un autre prendrait des photos. C'est plus pratique pour fixer un moment. Je fais des bulles de temps, éphémères et éternelles. Elle, de son côté, s'assied à côté de moi, en silence. Je ne fais pas mine de l'avoir vue. J'attends qu'elle parlent. Ils parlent toujours. Même les plus calme comme celle là. Au bout d'un moment, inévitablement, les mots sortent. Et je les écoute, puisque c'est mon rôle. Je suis l'Aîné, dépositaire des mots.

Je laisse passer un autre silence pour bien comprendre sa question. La réponse est évidente mais j'essaie de trouver les meilleurs mots, surtout en espéranto, c'est facilement compliqué.

« Pour qu'ils restent là. »

Je sais d'expérience qu'il est aussi impossible de stopper les gens que d'empêcher les petites filles de poser des questions. Je sens d'ailleurs des interrogations dans son regard. Je ne sais pas lesquelles évidement, je ne suis pas télépathe mais ça se sent. Le mot non dit sur le bout de la langue. L'inspiration un peu plus profonde, l'expiration qui vibre comme si elle avait effleuré une corde vocale. Je sais aussi que c'est techniquement à moi de relancer la conversation. Je n'en ai pas vraiment envie mais c'est le code. Une sorte de loi non écrite chez les humains. Il me semble qu'à Espérance je parle plus qu'avant. Toujours peu mais plus. Je ne la regarde pas, je dessine toujours, je choisis mes mots.

« Ou pour me souvenir qu'ils ont été là, même s'ils n'en sont pas conscients eux-même. Quelle théorie tu préfères ? »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Ils ne sont pas vraiment là, puisque ils ont tous l'esprit là-bas. (Siriel) Ven 23 Nov - 19:08

« Pour qu'ils restent là. »

Voilà une réponse bien jolie et ma fois très philosophique, mais ce sont la des mots de rêveur. Alors c'est ce que tu es, un rêveur? Les artistes sont toujours des rêveurs, mais c'est souvent dans les âmes malheureuses que l'on trouve les grands artistes! Je te cerne, et je devine ton toi. Tu sembles être un être fort intéressant, qui se donne du mal. J'ai l'impression que tu me ressembles, mais que tu es a la fois très différent, car tu as l'air d'avoir un but, un but qui guide tes choix. Tu me regardes, tu sais que c'est a toi de parler, et que je n'ai rien a dire.

« Ou pour me souvenir qu'ils ont été là, même s'ils n'en sont pas conscients eux-même. Quelle théorie tu préfères ? »

Je te regarde, je ne sais quoi répondre. Es que mon avis a un réel intérêt, puisqu'au fond je ne suis pas toi. Mais je réfléchis, je réfléchis pour trouver une réponse qui te conviendra, et qui soit la plus franche possible. Puisque c'est dans la sincérité qu'une personne est, et que je n'ais aucun intérêt a devenir une autre.

-"Tes deux théories sont toutes les deux très belles, mais je pense que c'est vraiment inutile de ce donner tant de peine. Mais c'est ce qui te rend unique, enfin different."

Oui, cette réponse est la meilleure, du moins la meilleure que je puisse donner, bien que ça ne soit pas celle que tu attendais. Le silence s'installe, et je vois que ma sombre réplique a fait un effet sinistre comme bien souvent. Le vent souffle sur cette place, il fait froid et de la vapeur sort de ma bouche. Je souffle dans mes mains pour les réchauffer , puis je rapproche mes genoux contre ma poitrine. Tandis que la vie sur la place va à toute vitesse, je prends mon temps. Puis je prête une attention a ton dessin. Il est beau mais sombre, j'ai l'impression qu'il est triste et en même temps très réaliste, ce qui pour moi en vient de même.
Mais quelque chose attire mon regard, c'est une silhouette, telle un fantôme au centre de la feuille. Elle parait presque effacé. Mais pourtant elle est là au centre, comme un élément centrale. C'est alors que de mon doigt je pointe ton ébauche.

-"Tu es doué, mais pourquoi dessines tu? Et c'est quoi cette silhouette en plein centre?"

C'est alors que je me découvre curieuse, et ce n'est pas dans mes habitudes, je ne le suit que quand cela en vaut la peine. Mais tu as l'air différent et insaisissable. A Espérance, ce n'est pas une chose vraiment rare, puisque nous sommes tous particuliers, mais tu es le seuls qui aujourd'hui a attiré mon attention.

Il fait toujours froid, et j'enfonce alors ma tête dans ma chaude écharpe.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ils ne sont pas vraiment là, puisque ils ont tous l'esprit là-bas. (Siriel) Aujourd'hui à 0:04


Ils ne sont pas vraiment là, puisque ils ont tous l'esprit là-bas. (Siriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [GTES] -4- Les bannières sont-elles vraiment utiles ?
» La Nintendo DS vaut-elle vraiment son prix actuel?
» DSK est il coupable des faits qui lui sont reprochès ?
» toute les armée sont t'il vraiment batable????
» Ils sont où les moches?! :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Archives-