Partagez|

Lotus - le reflet dans la fleur [TERMINEE !!!]

Lotus
Messages : 14
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Entrave: narcissique
Métier: étudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Lotus - le reflet dans la fleur [TERMINEE !!!] Dim 21 Juil - 18:50

▬ Lotus
▬ Sexe :♀
▬ Nationalité : PQland polonaise
▬ Âge : 17 ans
▬ Lieu d'habitation : Internat
▬ Poste : Élève
▬ Religion : Lotus est comme Saint Thomas: elle ne croit que ce qu'elle voit. Cela ne fait pas pour autant d'elle une cartésienne. Les cartésiens sont rationnels hors Lotus croit au Rêve, quoi de plus irrationnel ? Oui, si Lotus devait se trouver une divinité, ce serait le reflet, auquel elle a voué son corps et son âme.
▬ Qualités : belle, aimable, sportive, son caractère passe-partout la rend sociable et charmante.
▬ Défauts : perverse, irréaliste, obsessive.
▬ Activités/Hobbies : avant elle avait de nombreux hobbies, maintenant elle n'en a plus qu'un: passer du temps avec sa belle.
▬ Particularités : narcissique.
Un conte est un miroir où chacun peut découvrir sa propre image.




Elle s'appelait Lotus.
Fille d'archéologues obsédés par l'Egypte, elle avait hérité de ce nom farfelu en hommage au pays des Pyramides. Ils auraient quand même pu trouver autre chose, comme Isis ou un prénom du pays ! Ou Nil, tiens ! C'était toujours plus courant que Lotus... Elle ne l'aimait pas, son prénom. Trop étrange, pas assez répandu à son goût, et surtout, il avait une fâcheuse tendance à la moquerie: rappelant aisément une marque de PQ trop connu. Papier toilette ou papier mouchoir, au choix. L'industrie ne manquait pas de grandes marques pour ridiculiser. Mais bon, elle avait fini par s'y faire, c'était ainsi que ses parents l'avaient nommée après tout. C'était son nom, seule trace indélébile qu'ils lui avaient laissé.
Et puis la nature ne donne jamais un mal sans un bien. Lotus n'avait jamais souffert de railleries aux allures de brimades. Pourquoi ? Elle était née belle, tout simplement. Et Dieu sait que les choses belles ont toutes leur place dans la société. Elle avait vécu entouré, protégé, aimé et développé avec ça une personnalité à la hauteur de ce qu'on attendait d'elle. Sociable, elle savait rire et pleurer. Parfois forte, on la suivait avec ferveur, dévorant son sourire enjoué, et lorsque venait le temps de déprimer et que ses joues rosissaient sous les larmes, on savait être là pour la réconforter, appréciant ses légères faiblesses qui ajoutaient à la rendre plus humaine. Et elle avait grandit ainsi, dans l'insouciance  générale, jusqu'à entrer dans la puberté.


A ce stade là, ses souvenirs commencent à devenir flous.


Elle se sait avoir eut une vie normale et pourtant... Peu à peu les sourires s'effacent, de même que les visages. Elle oublie son entrée au lycée, les gens qu'elle a fréquenté, tout tombe dans le noir sauf un jour. Ce jour.

Lotus n'avait jamais vraiment fait attention à son apparence. Un peu rêveuse et flemmarde, si on lui disait qu'elle était naturellement belle alors elle voulait bien y croire. Elle connaissait la couleur de ses cheveux ou de ses yeux, sa taille, son poids, sont tour de poitrine, sa pointure de chaussures aussi, tout ce qu'elle se devait de connaitre en somme. Il n'y avait pas de miroir dans sa chambre et elle ne jetait que de très rapides coups d'oeil à celui du salon, si bien qu'elle ne s'était jamais vraiment vu.  Un jour, ses amis excédés de son laissé-allé l'ont enfermé dans une chambre.
Elle était là, assise sur une chaise, en face d'un miroir recouvert d'un tissus bordeaux pour garder la surprise.  Il y avait des rires autour d'elle, de ça elle s'en souvient. Sa meilleure amie n’arrêtait pas de parler, elle s'afférait à la coiffeuse, brossant les longs cheveux de Lotus avec avidité. De temps en temps, elle ordonnait qu'on lui apporte telle ou telle poudre, telle crème, et d'autres de ses amis s'exécutaient. Quels étaient leurs noms déjà ? Elle ne sait plus. Pas qu'elle ait souhaité oublié, mais c'est ainsi, elle ne se souvient pas.
A la fin, ils avaient vraiment l'air satisfait du résultat. Avec de grandes exclamations de joie, ils découvrir son reflet et Lotus se vit, mais c'était une toute autre personne qui lui faisait face.
Maquillée, pomponnée, la jeune Lotus ressemblait à une petite poupée. Plus féminine, sans doute, que la version sportive et charismatique du quotidien, cette version là était plus fragile. Sa timidité feinte par un léger blush aux joues, la rendait terriblement mignonne. Elle n'avait plus rien d'humain, en quelques instants, elle s'était métamorphosée en fleur; un joli bouton de rose à peine éclos, sans la moindre épine, n'ayant pour toute défense que ses pétales exposées au soleil et à la face des passants apitoyés. Ce fut le coup de foudre. La différence lui semblait si énorme, si improbable, qu'elle ne pouvait ne serait-ce qu'imaginer qu'elle et la ravissante demoiselle enfermée dans la glace formaient un tout. Déjà elle avait laissé sa marque en son sein, et Lotus ne ressentait plus que pour cette apparition un besoin urgent de la protéger, la chérir, l'enlacer.... Elle l'imaginait parfaite. Et pour cette image parfaite, elle brûlait d'amour comme d'autres avaient brûlé avant elle.  
Bien sûr, au fond d'elle elle savait son erreur, mais comment se résoudre à sa propre maladie ?
Depuis ce jour où la belle tomba amoureuse d'elle-même, sa vie ne fut plus que frustration et idolâtrie.  

Chaque jour s'écoule, miroir de la veille, esquisse du lendemain.



Je tombe. Sans arrêt je tombe... mais dans quel but ? C'est un rêve. Je le sais. Je le vois bien que c'est un rêve. Je rêve de la couleur noir. Je rêve de ténèbres. Et puis je me réveille...






Une légère brise caresse mon visage et je l'inspire à plein poumon, paupières closes. C'est comme si je venais de naître, mon premier contact avec l'air. Une respiration de vie, douloureuse. Je sens le sol dur contre mon dos, j'ai des courbatures et mes articulations me font mal, je ne veux pas bouger.
Et puis j'ouvre les yeux pour chasser la fourmille qui me chatouille le bras. Où suis-je ? Je suis au pied du mur... littéralement. Un grand mur gris me surplombe tandis que je fixe les nuages passant librement au dessus de lui. Ils semblent si libre, ils en ont de la chance les coquins. Moi je suis liée, pour l'éternité, à mon âme soeur. Cette pensée est étonnamment nette par rapport au reste de mon esprit. Je me sens si molle.. si passive. Mon cerveau est si lent, j'ai à peine la présence d'esprit de me demander où, pourquoi, comment ? J'étais chez moi, et là, voilà, je me retrouve... dehors. C'est le bordel dans ma tête. Rien ne semble à sa place.
Un bruit à côté de moi me fait légèrement sursauter. Je tourne la tête, encore trop sonnée pour retrouver de vifs réflexes. Des pieds, une tête, un gamin.
Il me fixe à une distance respectable. Je ne sais pas vraiment quoi en penser. Il n'a pas vraiment l'air surpris de me voir là, étendu sur le sol, en pyjama, comme si c'était plutôt normal, en fait il parait un peu inquiet mais surtout gêné... ou intimidé ? Il me regarde pleins de bonnes volontés, puis regarde à droite et à gauche comme s'il cherchait quelqu'un.... hum... suspect ... en appelant dans une langue que je ne comprends pas.

- He.. Hey ! Mi... Mi trovis iun ! Kion mi faru ?
( Hé... Hé ! Je.. j'ai trouvé quelqu'un ! Je fais quoi ? )


Pas de réponse. Alors il se tourne vers moi, hésitant, et se décide à faire un pas prudent.

- Je ne vais pas te mordre tu sais, lui dis-je en souriant.

Au son de ma voix, il sursaute un peu mais le sourire semble faire son petit effet et il finit par se détendre légèrement. Pourtant, en contre partie, la panique semble le gagner, est-ce parce que je ne parle pas la langue ?
Il se rapproche encore. De plus près, il n'est pas si gamin que ça. C'est un jeune gars, il a quoi 13 ans ? Pas vraiment un ado mais plus un gosse.
Il semble vouloir m'aider mais ne pas savoir comment s'y prendre. Alors j'entreprends de me relever et il recule légèrement. J'ai mal, mais je ne suis pas blessé. J'ai dû prendre une mauvaise position "en dormant."  
Ma mémoire semble altéré, ou du moins elle ma parait flou sur certains détails, certains noms, certains visages... Je ne vois plus clairement la ville d'où je viens mais je sais qui je suis. Pourtant, quelques rudiments d'anglais, langue de l'international s'il en est, me reviennent en mémoire. Ne pas pouvoir communiquer risquerait d'être un gros soucis.

- Can you understand me ?

La phrase parait le surprendre. D'un coup son visage s'illumine tandis qu'il se voit devenir utile.

- Yes ! Yes, sure I can !

A la petite voix encore jeune et enjouée, je sens un léger poids quitter mes épaules, rassérénée. Un soupire apaisé s'échappe de mes lèvres tandis qu'accroupis je passe une mèche de cheveux derrière mon oreille et entame, diplomate.

- That's great. My name is Lotus Lewinski. What's yours ?

- Orion... il parait hésiter un instant puis finalement se décide à continuer, les joues en feu, bafouillant un peu comme s'il allait sortir une grosse bêtise. You don't have to be affraid. I'm like you.

Comme moi ? Qu'entendait il par là ?

- What do you mean ? And where am I ?

- You're in Espérance. I'm not here from a long time. 2-3 days maybe ? Come, I wanna help you !

Alors je le suivis, puisque je n'avais rien de mieux à faire de toute façon. Sur le chemin, il m'expliqua certaines choses sur Espérance, sur son fonctionnement, le directeur, les grands lieux du village puis comment ça s'était passé pour lui. Nous échangeâmes longuement. Orion était un gentil garçon et il paraissait encore assez perdu face aux événements auxquels ils étaient tous deux confrontés. Et puis il parla du Rêve. La notion était en vérité assez difficile à comprendre pour l'un comme pour moi. Il expliquait mal, mais le sujet était difficile. Je me retrouvai intriguer par cet étrange univers parallèle. Et si.... Et si. Une étrange idée germait dans mon esprit tandis que la suite s’enchaînait naturellement.

Orion m'aida énormément, plus que je ne l'aurais cru. En plus de m'expliquer les grandes lignes de ce nouveau chez-soi qui serait désormais le mien, son assistance en tant que traducteur fut d'un grand secours. Malgré toutes les différentes ethnies, je fus surprise de constater que peu parlaient l'anglais. Et aussi surprise du nombre sérieux d'amnésiques.

On me donna une chambre à partager avec d'autres, on m'expliqua bien quelques petites choses encore mais une fois quitté Orion et arrivée dans ma chambre je n'y prêtais guère attention, sans parler que je ne comprenais pas tout. Une seule chose m'obnubilait: près de la fenêtre, sous un drap de velours bordeaux usé par les mites et le temps se trouvait le miroir. Pas un, mais LE miroir. Celui qui pouvait, peut être qui sait, enfin me délivrer dans ma passion platonique, soigner ma libido et accomplir mon souhait : lier mon corps à celui de ma bien-aimée.
D'une main assurée, je délivrais mon reflet de l'étreinte feutrée, me mirant un instant. Ce n'était plus moi que je voyais, mais elle. Elle, toujours aussi superbe. Je déposai un baiser fiévreux sur ses lèvres froides puis m'en allais dormir des rêves déjà plein la tête.





La mer est ton miroir, tu contemples ton âme.



Décrire Lotus est quelque chose d'assez simple, en fait. Lotus a un rêve: celui d'être heureuse. Ce genre de penser peut paraître complètement stupide et niais, pourtant elle y croit, et plus que tout, elle croit au bonheur par l'amour. Elle a toujours vécu entourée, réconfortée dans la chaleur bienveillante des gens autour d'elle, aussi n'a-t-elle jamais été confronté à un problème qui un jour ou l'autre ne finit pas par s'arranger. Pourtant son amour, le vrai, le fort, celui pour lequel elle brûle et se consume, cet amour là est la plus douloureuse des souffrances et son ineffable obstacle.
Face à cette embûche sans lendemain, Lotus est devenue obsédée. Elle qui ne se préoccupait pas plus qu'une autre de l'amour, qui plus est avait tendance à le fuir quand on lui faisait des avances, persuadée qu'elle ne pourrait jamais rendre les sentiments qu'on lui vouait, se retrouvait désormais prisonnière de ce en quoi elle croyait le plus: elle-même. Pire encore, elle était tombée sous le charme de ses faiblesses quand elle se voulait forte. Car Lotus c'est avant tout une âme forte et résolue. Elle sait être douce et gentille, elle sait se faire désirer, se faire aimer, se laisser chérir et chérir à son tour, mais elle sait aussi se défendre et blesser. Et Lotus ne doute jamais. Lorsqu'elle fait un choix, c'est pour la vie. Et elle a fait le choix de s'aimer, jusqu'en enfer s'il le faut, au mépris de ce qu'elle était, des gens qu'elle connaissait, et d'un futur qu'elle aurait pu avoir. Ce n'est qu'à cette condition seule qu'elle obtiendra son bonheur.

Contempler des ossements, c'est se regarder au miroir.





L'entrave de Lotus parait assez évidente pour quiconque l'a déjà vu le soir embrasser son reflet les yeux fiévreux et pleins d'envies. Mais pour le temps de sa vie à Espérance, elle le cache bien.
Connaissez vous le mythe de Narcisse ? Ce beau jeune homme au destin funeste choisi par les dieux, et qui sous le coup de leur cruauté tomba amoureux de lui même pour finir noyé ? Et bien l'histoire de Lotus en est assez proche. Vous l'aurez compris, la belle est narcissique.
Elle s'aime, ou plutôt, elle aime Asphodèle.
Asphodèle est son idéale, Asphodèle est son souffle, Asphodèle est sa vie.
Asphodèle, c'est le coeur de Lotus. Son amante est le plus beau des désirs au monde, bien plus beau encore que Lotus elle même, elle est parfaite. Ce reflet sans imperfection qu'elle a toujours admiré de loin, le Rêve en a fait sa chose, il a réalisé son souhait. A sa poupée de porcelaine, il lui a donné une âme, et assez d'émotions pour que les deux jeunes filles puissent s'aimer au grand jour.
Elles parlent souvent, et parfois elles se laissent entraîner par la passion, retournant à l'état sauvage d'animal. Lotus n'a pas le sentiment de souiller ainsi son idéal, elles s'aiment, quel mal y a t il à ça ? Le Rêve lui a prouvé que c'était les autres qui avait tord. Elle n'était pas juste une simple désespérée amoureuse d'elle même. Non, Asphodèle est une autre personne, leurs caractères sont différents, parfois elles se fâchent, mais toujours elles reviennent l'une vers l'autre. C'est la fille qu'elle aime, il n'y en a pas d'autres. Et aujourd'hui, elle n'est plus enfermé dans cette prison au miroir.
Lotus, quand a elle, ignore son apparence dans le rêve ? Étrange n'est ce pas ? Mais elle n'a d'yeux que pour sa tendre moitié, aussi n'est elle peut être qu'une ombre, juste là pour aimer ?

Lotus aime le Rêve, qu'elle considère comme sa véritable maison. Quand elle retourne à Espérance, c'est un peu comme si elle était un salarié, partant au boulot le matin puis retournant le soir dans les bras de sa femme. Aussi vous ne la verrez jamais à Espérance pendant les jours de repos. Et plus le temps passent, plus son désir de rester dans l'illusion se fait intense.

la beauté réside dans l'oeil de celui qui contemple.



Deux petits pieds blancs bien calés dans ses converses, des jambes comme des échasses recouvertes d'un jean délavé taille 38, des hanches voluptueuses, douces à la caresse, une taille serrée laissant tout juste la place d'une main entre son T-Shirt ample et son nombril, une poitrine soutenue, ni trop grosse ni trop petite, juste ferme et bien formée, au sein pâle tenant dans la paume de la main, un coup gracieux soutenant une charmante tête blonde, c'est un peu, en somme, ce qui a su charmer les deux sexes en voyant Lotus.
Lotus est belle, mais la beauté est subjective. Certains l'auraient préféré avec un teint plus mat pour coller à son look sportif, d'autre au contraire la souhaiteraient plus féminine, mettant en avant ses attributs naturels plutôt que des les dissimuler sous des chiffes communes. Mais au final quelque soit leurs goûts naturel au final, peu importe. Elle reste belle. Horriblement belle, bien plus que quiconque, pour tout le monde. Elle est belle de corps, elle est belle de visage et autrefois belle d'âme et de coeur.
Lotus est clair, tout est limpide chez elle. Son teint est pure, d'un grain parfait, et ses yeux d'un bleu intense. Elle a de grands yeux en amande, lui donnant l'air candide ou aguicheur lorsqu'elle agite un peu trop ses cils fournis. Parfois, elle tend à les plisser légèrement, lui donnant l'air plus mature. Ses paupières tout comme ses pommettes sont d'un beau naturel rosé tandis que ses sourcils fins finissent en un arc parfait sur un nez droit, bien taillé. Les lèvres charnues d'un saumon pâle, elle a de jolies dents blanches et une légère fossette lorsqu'elle sourit, lui donnant un léger petit air mutin.
Sa gestuelle est fluide et bien marquée, tout son corps suit en harmonie. Souvent elle ramène en queue de cheval sa tignasse aux boucles sables lorsque celle ci lui tombe trop dans les yeux et qu'elle ne les a pas attaché.
Son style vestimentaire quand à lui est simple mais efficace. Ni voyant, ni simpliste, tout le monde porte les même fringues, peut être, mais ce n'est pas vraiment à la mode non plus et c'est pratique. Ce n'est pas excentrique, facile à assortir, personne ne dirait qu'elle est mal habillée sans pour autant qu'elle soit élégante.  
Pas étonnant après ça qu'elle attire autant les regards. Tout chez elle appelle à l'amour comme un fruit interdit.  

Elle était entourée d'innombrables amis.



Orion:
Ce garçon est la première personne que j'ai vu à Espérance. On parlait tous les deux anglais alors il m'a aidé. ça m'a rassuré de l'avoir à mes côtés en tant que traducteur et mon insertion s'est faite assez rapidement grâce à ça. Je lui en suis reconnaissante.

Miséricorde:
Je l'aperçois de temps à autre. La "reine du Rêve", il parait que c'est une enfant d'Espérance. Pour moi, peu importe ce que les gens disent, je la vois comme l'incarnation du Rêve, la déesse à l'origine de mon bonheur. Je la respecte beaucoup.
TEXTE

De l'autre côté du miroir...

▬ Prénom/Pseudo : J'ai bien des noms en ce monde, mais pour vous je ne serais qu'un (ra)caillou Cool
▬ Âge : moins que mes doigts et mes orteils réunis.
▬ Où as-tu connu Je de l'âme ? Nous savons qui vous êtes Cool
▬ Comment le trouves-tu ? Vous savez qui nous sommes et ce que nous pensons Thriller 
▬ Expérience en RP : poutpoutpout *keufkeuf* nsndjnsn u3u
▬ Présence : WEEEEEELL... fantomatique ? 8D


Dernière édition par Lotus le Dim 15 Sep - 16:00, édité 12 fois
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lotus - le reflet dans la fleur [TERMINEE !!!] Jeu 25 Juil - 15:42

début bien sympathoche de fiche! aller la suite elmy! mo-ti-vation \o\ /o/

_________________
Lotus
Messages : 14
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Entrave: narcissique
Métier: étudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lotus - le reflet dans la fleur [TERMINEE !!!] Dim 15 Sep - 16:00

voilà voilà Birdy:
J'AI-FINIIIIIIIIIIIIIIII \O/


C\'est la fête ! C\'est la fête ! C\'est la fête ! C\'est la fête ! C\'est la fête ! C\'est la fête ! C\'est la fête ! C\'est la fête ! C\'est la fête ! C\'est la fête ! 
Bird
Messages : 1372
Date d'inscription : 10/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Entrave: Inconnue
Métier: Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lotus - le reflet dans la fleur [TERMINEE !!!] Dim 15 Sep - 16:11

Validée! et que de jolies musiques!

_________________
Lotus
Messages : 14
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Entrave: narcissique
Métier: étudiante
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lotus - le reflet dans la fleur [TERMINEE !!!] Dim 15 Sep - 17:38

merci *fais la danse de la joie et arrête de flooder*
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lotus - le reflet dans la fleur [TERMINEE !!!] Aujourd'hui à 5:43


Lotus - le reflet dans la fleur [TERMINEE !!!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» cree des reflet annimé dans l'eau facilement
» le lotus rouge et dans la place
» [Graphisme] Faire un miroir/reflet sur l'eau
» Carnaval de l'Étoile
» Aide pour créer un effet "reflet dans le mirroir"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je de l'âme :: Administration :: Création de personnage :: Présentations Acceptées-